Vous êtes sur la page 1sur 13

Garnitures mécaniques

Montage et maintenance
par l’Association française de la Mécanique de haute précision (AFMHP),
Commission technique « Garnitures mécaniques » composée des sociétés :
Burgmann France, Chesterton, Cyclam, John Crane France, Latty International

1. Montage, maintenance et sécurité. Défaillances ........................... BM 5426- 2


1.1 Instructions de montage, de mise en route et de surveillance................ — 2
1.2 Surveillance et entretien ............................................................................. — 3
1.3 Cas et causes de défaillance ....................................................................... — 4
2. Cahier des charges. Exemple de réalisation .................................... — 11
2.1 Structure du cahier des charges................................................................. — 12
2.2 Exemple de cahier des charges.................................................................. — 12
2.3 Exemple de réalisation................................................................................ — 13
Pour en savoir plus........................................................................................... Doc. BM 5427

es performances annoncées par les fabricants de garnitures mécaniques


L peuvent être affectées par de multiples causes extérieures indirectes dont il
est presque toujours impossible de quantifier les effets. Ainsi, la consommation
de produit nécessaire au bon fonctionnement d’une garniture mécanique peut
fortement varier. Il y a donc lieu de prévoir des dispositifs ou adaptations per-
mettant de collecter et de traiter cette consommation de produit afin de limiter
ou d’annuler les émissions gazeuses ou liquides dans l’environnement.
En effet, les défaillances et défauts d’étanchéité des garnitures mécaniques sur
produits dangereux, toxiques, inflammables, corrosifs, etc., peuvent avoir de
très graves conséquences sur l’environnement, tant pour le personnel que pour
le matériel : incendie, explosion, pollution, intoxication, etc. Les constructeurs,
tout comme les utilisateurs, sont très conscients de ce risque. Les constructeurs
s’attachent donc à concevoir des garnitures offrant la meilleure fiabilité possible,
compte tenu des conditions de service et de la nature des produits véhiculés.
Cependant, et quelle qu’en soit la raison, le risque de fuite demeure. Il convient
donc d’adapter le niveau de sécurité des dispositifs d’étanchéité à ce risque.
L’expertise, enfin, constitue une phase essentielle de la maintenance des gar-
nitures mécaniques. Ce sont les conclusions que l’on en tire qui permettront
d’augmenter durée de vie et fiabilité des garnitures mécaniques par des actions
correctives judicieuses aussi bien sur les conditions d’exploitation que sur les
matériaux ou la technologie, sans oublier la détection des anomalies de mon-
tage. Il convient donc de la pratiquer systématiquement à l’occasion de tout
démontage consécutif ou non à une avarie de la garniture mécanique.
Les éléments statistiques existants, qu’ils émanent de fabricants ou d’utilisa-
teurs, en France comme à l’étranger, montrent qu’en général les défaillances de
garnitures mécaniques ont pour origine :
— des défaillances des systèmes d’exploitation : interruption de la circulation
de fluide, pression insuffisante au niveau de la garniture mécanique, etc. ;
— des problèmes mécaniques : erreurs de montage, défaut d’alignement de
lignes d’arbre, défaillance de paliers, etc. ;

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 426 − 1
GARNITURES MÉCANIQUES ______________________________________________________________________________________________________________

— des problèmes de process : cavitation, désamorçage, fonctionnement des


machines en dehors de leur plage normale d’utilisation, modification des carac-
téristiques du fluide véhiculé ;
— une sélection inadéquate : matériaux, configuration du montage, etc.
On estime ainsi que, dans la plupart des cas, la garniture mécanique est le pre-
mier élément défaillant mais pas forcément la cause de l’avarie.
Le fabricant compte donc sur la connaissance de sa technologie, son expé-
rience et, le plus important, sur la qualité et la fiabilité des informations qui lui
sont fournies pour sélectionner le matériel répondant le mieux aux besoins de
l’utilisateur. Il est donc important que toutes les bonnes informations lui soient
communiquées, non seulement en ce qui concerne le fluide à étancher mais
aussi au sujet du process de la machine, des risques éventuels. Plus les informa-
tions sont précises et complètes, plus les chances de succès sont importantes
(durée de vie, fiabilité, maintenance, sécurité).
L’étude complète du sujet comprend les articles :
— BM 5 425 – Garnitures mécaniques. Technologie ;
— BM 5 426 – Garnitures mécaniques. Montage et maintenance (le présent
article) ;
— Doc. BM 5 427 – Garnitures mécaniques.

1. Montage, maintenance Dans tous les cas, il convient de respecter les instructions de
montage.
et sécurité. Défaillances
1.1.2 Précautions et vérification de la machine
à équiper
1.1 Instructions de montage, de mise
Les performances des garnitures mécaniques sont dépendantes
en route et de surveillance de leur environnement et des conditions d’exploitation qu’on leur
impose. C’est pourquoi il faut considérer que le temps passé à con-
trôler cet environnement avant l’installation de la garniture peut pré-
La manière dont la garniture est manipulée est primordiale. Les venir d’une défaillance prématurée et, par conséquent, peut réduire
instructions de montage, indiquées pour toutes les garnitures, doi- les coûts de maintenance de ce matériel.
vent être lues soigneusement et respectées.
■ Les points à vérifier s’appliquant à la plupart des machines sont
Se référer au Guide pratique pour le montage [1], [Doc. BM 5 427]. les suivants.
● Dimensions de l’arbre et de la boîte à garniture : se référer au
plan d’installation, afin de contrôler l’alésage de la boîte, sa profon-
1.1.1 Précautions et vérification de la garniture deur et le diamètre de l’arbre ou de la chemise.
à installer avant montage
Recommandations typiques :
— tolérance de l’arbre ou de la chemise qualité h6 ;
Normalement, celle-ci doit être emballée et placée dans une boîte — fini de surface : Ra 0,16 à 1,6.
étanche. Si une vérification visuelle de la garniture est effectuée au
moment de la réception, il faut la réemballer soigneusement dans À noter que dans le cas de garniture à membrane élastomère, un
sa boîte d’origine. Les garnitures doivent être fournies dans leur état de surface de très bonne qualité n’est pas souhaitable car la
boîte par les magasins et ne doivent pas être déballées avant leur membrane assure l’entraînement en rotation de la garniture par son
montage. serrage sur l’arbre.
● Rectitude de l’arbre : défaut maximal = 0,075 mm jusqu’à une
Avant leur utilisation, il est important d’étaler les pièces sur une vitesse de rotation de 1 500 tr/min et 0,05 mm au-delà.
surface plate et propre et de découper les enveloppes ou les revête-
● Débattement radial de l’arbre dû aux jeux fonctionnels des
ments de protection : en effet, il ne faut ni rayer ni abîmer les pièces
de la garniture. Les pièces les plus fragiles sont les pièces en élasto- paliers : maximum 0,075 mm.
mère, en PTFE et en carbone. Si des pièces en carbone, en carbure ● Débattement axial de l’arbre : de 0,1 à 0,2 mm maximum sui-
de tungstène, en carbure de silicium ou en céramique tombent, elles vant le type de garniture.
risquent de se briser. ● Perpendicularité entre la face d’appui du couvercle de garniture
et l’arbre : de 0,05 à 0,12 mm suivant le type de garniture pour une
Les surfaces tournantes des faces de frottement sont optiquement
vitesse de rotation de 3 000 tr/min.
planes par rodage. Il est nécessaire de s’assurer que, quelles que
soient les circonstances, les pièces de la garniture sont maintenues ● Concentricité de l’arbre par rapport au centrage de la boîte à
aussi propres que possible et protégées des détériorations. Il ne faut garniture : inférieure à 0,1 mm.
pas poser la face rodée à plat sur une surface quelconque, sauf si ● Équilibrage dynamique de l’arbre rotatif : se référer à la norme
elle est protégée par un tissu ou un papier propre. ISO 1940.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 426 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique
_____________________________________________________________________________________________________________ GARNITURES MÉCANIQUES

1.1.3 Précautions de montage de la garniture — sur les garnitures qui en possèdent, l’évent est bien ouvert
sur la machine à équiper (montage vertical ou cul-de-sac en particulier) ;
— sur les garnitures à flushing externe, la circulation est bien dis-
Toutes les manipulations doivent se faire en prenant grand soin posée ou en service (pression, température, débit, niveaux dans les
des parties vitales de la garniture (faces de frottement, joints tori- ballons).
ques) qu’il convient de ne pas heurter. Une bonne étanchéité Nota : une fuite légère de la garniture (goutte à goutte) pourra être tolérée. Elle disparaî-
tra vraisemblablement après un temps de rodage des faces de frottement.
dépend essentiellement du soin avec lequel est installée la garniture
mécanique (Encadré 1). Au démarrage, il convient de contrôler que :
Préalablement à tout montage, il faut s’assurer de la propreté de — les pressions s’établissent normalement (attention aux difficul-
toutes les pièces à monter ; les essuyer avec un chiffon doux et pro- tés d’amorçage) ;
pre (un solvant sec peut être utilisé) et veiller à la compatibilité avec — il n’y a pas de fuite du produit à étancher ;
les joints. — la machine ne vibre pas anormalement ;
Il faut également contrôler que les joints toriques ne présentent — il n’y a pas de bruit ou d’échauffements anormaux ;
aucune trace de coupure. — l’alimentation des circuits auxiliaires et le fonctionnement des
purgeurs sont corrects (ajuster au besoin le débit de balayage) ;
— l’évent de la garniture est fermé.
Encadré 1 - Précaution de montage de la garniture
Nota : dans le cas d’une garniture mécanique à contact lubrifiée, une fuite légère pourra
être tolérée.
● Si la garniture doit être installée sur une chemise, celle-ci
devra être munie d’un joint d’étanchéité afin d’éviter toute Pendant la marche, il est important de vérifier :
entrée du produit entre l’arbre et la chemise d’arbre. Le démon- — les paramètres de fonctionnement (pression, débit, température) ;
tage ultérieur en sera ainsi facilité. — les vibrations ;
● Afin d’éviter d’endommager les joints toriques au montage, — l’alimentation du quench, du flushing, des circuits auxiliaires,
il est nécessaire de prévoir un chanfrein d’entrée aux extrémités des purgeurs.
de l’arbre (ou de la chemise) et dans le logement du siège. Il faut
s’assurer qu’il n’y a pas de coups ou de marques sur les portées
des joints toriques et éliminer toutes imperfections ou bavures
éventuelles. 1.2 Surveillance et entretien
Pour le montage des sièges avec pion anticouple (pour arrêt
en rotation), s’assurer de la bonne orientation de la rainure par
rapport au pion anticouple (un montage à blanc sans joint tori- Les fabricants de garnitures mécaniques, soucieux depuis de
que peut être effectué au préalable afin de repérer la position du nombreuses années d’assurer la protection de l’environnement,
pion). conçoivent leurs produits et poursuivent leurs innovations techno-
● Nettoyer et examiner soigneusement la face d’appui et logiques (garniture mécanique dite « gaz ») en tenant compte des
l’alésage de la boîte à garniture. réglementations et directives mises en place par les pouvoirs
● La lubrification des faces de frottement au montage n’est
publics.
généralement pas conseillée. Pour faciliter le montage, il est Dans tous les établissements concernés par la réglementation,
possible d’utiliser modérément une graisse compatible avec des études sont menées pour identifier les risques potentiels. Une
l’application concernée et les matériaux utilisés. classification des substances dangereuses a été déterminée par
● S’assurer de la propreté des faces de frottement et arrêté. L’ensemble de ces mesures permet d’apprécier le degré de
qu’aucune rayure ou entaille ne puisse causer une fuite. Net- risque et de danger suivant les caractéristiques des produits.
toyage avec un solvant sec pour faire disparaître les dernières
traces de doigts.
● Vérifier la longueur en place de la garniture montée. La tolé- 1.2.1 Adaptations permettant de limiter
rance sur la longueur d’installation est généralement de les émissions gazeuses ou liquides
± 0,5 mm. à l’atmosphère
● Vérifier la bonne orientation des orifices de circulation des
différents fluides sur le couvercle de garniture. Il sera tenu Les fabricants proposent un certain nombre d’adaptations qui
compte du sens d’écoulement des fluides de flushing et de consistent à placer un deuxième barrage entre la garniture qui
quench. assure l’étanchéité et l’atmosphère. Le choix technologique de ce
deuxième barrage est directement lié au niveau de sécurité et de fia-
bilité requis.
1.1.4 Mise en service. Vérifications habituelles ■ Douille de laminage
à effectuer
Réalisée en matériau antiétincelle, elle est emmanchée dans le
chapeau et alésée pour obtenir un jeu réduit avec l’arbre ou la che-
Il n’est pas possible d’établir de règle vraiment générale étant
mise d’arbre.
donné la grande variété des montages et la diversité des conditions
d’exploitation que l’on peut rencontrer. Il convient donc de connaî- ■ Dispositifs auxiliaires d’étanchéité : presse-étoupe auxiliaire,
tre et de respecter scrupuleusement la procédure de démarrage. bague à lèvre ou segments d’étanchéité ([BM 5 425], tableau 3).
Avant le démarrage (machine à l’arrêt), il faut s’assurer que : Ce type de montage permet la circulation d’un fluide auxiliaire
— les vannes d’aspiration sont bien ouvertes, la pression d’aspi- entre la garniture et l’atmosphère afin d’évacuer la consommation
ration bien établie dans la pompe ; de la garniture primaire. Une légère émission vers l’environnement
— il n’y a pas de fuite (tuyauteries des circuits auxiliaires, du mélange des deux fluides est toujours possible. Sur ces adapta-
garnitures) ; tions, l’espace compris entre la garniture et le dispositif auxiliaire
— la machine et sa garniture sont en température, réchauffage ou pourra être relié à un système d’alarme et/ou de sécurité déclenché
réfrigération, correctement disposées ; par divers paramètres (pression, débit, pH, etc.) et signalant une
— le quench est bien disposé et alimenté ; anomalie sur la garniture primaire.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 426 − 3
GARNITURES MÉCANIQUES ______________________________________________________________________________________________________________

■ Adaptations avec une seconde garniture Un contrôle visuel de l’étanchéité de la garniture est effectué
périodiquement afin de vérifier dans le temps que le taux de fuite
● Montage tandem : la conception et l’exploitation de cette adap- reste inférieur au maximum prescrit par le constructeur.
tation d’une deuxième garniture ont été décrites dans l’article
[BM 5 425], tableau 3. La garniture tandem est, en service perma- Dans le cas d’un montage double ou tandem, le contrôle s’effec-
nent et sous faible pression, parfaitement lubrifiée. Sa conception tue à la fois sur le niveau du liquide de barrage et sur la fuite de la
lui permet de se substituer totalement à la garniture primaire garniture externe. On obtient par différence la fuite de la garniture
défaillante, améliorant ainsi le niveau de sécurité de l’ensemble. interne.
Son utilisation est recommandée sur les produits inflammables ou
dangereux. ■ Méthode par instrumentation

Le liquide tampon auxiliaire est contenu dans un circuit fermé ● Contrôle continu : une instrumentation permettant de surveiller
pressurisable et instrumenté. Il circule autour de la garniture méca- l’évolution du taux de fuite est utilisée lorsqu’un opérateur ne peut
nique par thermosiphon ou par circulation forcée. Il se charge de la être présent en permanence. Suivant les cas, on surveille le débit de
consommation de la garniture mécanique primaire. Dans le cas d’un fuite, le niveau ou la pression dans le pot de pressurisation ou la
produit pompé vaporisant à la pression atmosphérique, cette con- bâche.
sommation peut être séparée en vue de son retraitement (recyclage,
combustion, etc.) supprimant alors tout risque d’émission vers Ces mesures peuvent être enregistrées et les instruments sont
l’environnement. très souvent équipés de seuils d’alarme et de déclenchement de la
machine lorsque les taux de fuite dépassent les valeurs admises.
● Montage double : la conception et l’exploitation de cette garni-
ture ont été décrites dans l’article [BM 5 425], tableau 3. Ce type de À noter que l’instrumentation peut être complétée par la mesure
montage limite le taux d’émission (de produit véhiculé dans l’envi- de paramètres autres que le débit de fuite (pression, température,
ronnement). etc.) qui permettent de contrôler la bonne tenue de l’étanchéité.

Le fluide auxiliaire en surpression par rapport au produit véhiculé ● Contrôle périodique : dans le cas de fuites gazeuses, il est pos-
doit être compatible avec ce dernier et avec l’environnement. En sible de réaliser un contrôle du nombre p.p.m. contenus dans
effet, la consommation des films interfaces se fait du fluide de bar- l’atmosphère située à proximité de l’étanchéité et d’en vérifier l’évo-
rage vers le produit véhiculé d’une part, et vers l’environnement lution dans le temps.
d’autre part.

Son utilisation est généralisée pour les substances explosives et


très toxiques. 1.3 Cas et causes de défaillance
Une garniture sans contact correspond au montage double, ou
dos à dos, tel que défini dans l’article [BM 5 425], § 1.2.
1.3.1 Principaux points de fuite
Un gaz de barrage de pression supérieure au produit à étancher
permet un isolement complet du process avec l’atmosphère. Géné-
Le manque d’étanchéité des garnitures mécaniques peut, en effet,
ralement, un gaz neutre est utilisé [azote]. Ceci permet de supprimer
avoir des causes diverses. Le plus souvent, la fuite se produit à tra-
toute émission vers l’environnement.
vers l’interface d’étanchéité formée par les deux faces de frotte-
ment. Néanmoins, des éléments d’étanchéité défectueux, tels que
les joints de chemise, de couvercle, coulissants, de pièce d’entraîne-
1.2.2 Surveillance des émissions ment ([BM 5 425], figure 1), etc., et une trop grande rugosité des sur-
faces en contact peuvent créer des fuites additionnelles. De même,
les soufflets, les membranes ou les autres constituants de la garni-
Le choix du niveau de surveillance des émissions liquides ou ture peuvent occasionner des fuites.
gazeuses à l’atmosphère est réalisé en fonction de la variation
admise du taux de produit pompé acceptable dans l’atmosphère
sans risque pour l’environnement.
1.3.2 Identification des principales causes
Le doublement du taux de fuite d’une garniture n’entraîne pas les de défaillance
mêmes conséquences si elle étanche de l’eau à 20 ˚C ou un produit
explosif, c’est pourquoi le premier critère permettant de décider de
la méthode de surveillance est la nature dangereuse du produit. Le tableau 1 présente de façon synthétique les principales causes
D’autres critères tels que le coût du produit à étancher, la facilité de défaillance à partir des principaux symptômes : fuite et durée de
d’accès à l’installation, l’existence de rondiers, etc. permettront vie limitée ; ce tableau expose les causes possibles et préconise
d’affiner le choix initial. quelques remèdes de base peuvent être suffisants.

Pour les garnitures gaz, la consommation est suivie de façon Pour entrer plus dans les détails, il est important d’effectuer des
périodique. diagnostics à plusieurs niveaux :

— faces de frottement (tableau 2) ;


■ Méthode visuelle
— étanchéités secondaires (tableau 3) ;
C’est la méthode la plus utilisée pour les produits ne présentant
— élément ressort (tableau 4) ;
pas de risque pour l’environnement et ne vaporisant pas à la pres-
sion atmosphérique. — autres constituants (tableau 5).

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 426 − 4 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique
_____________________________________________________________________________________________________________ GARNITURES MÉCANIQUES

(0)

Tableau 1 – Principales causes de défaillance


Symptômes Causes possibles Remèdes
La garniture fuit • Éclats ou rayures sur le joint secondaire, • Remplacer le joint secondaire.
au démarrage au cours du montage. • Vérifier, avec le fabricant, que les joints sont appropriés.
• Taux de serrage du joint secondaire. • Vérifier que les chanfreins sont corrects.
La garniture fuit goutte • Liquide de la garniture vaporisant au niveau • Augmenter le refroidissement au niveau des faces de la garni-
à goutte ou grince des faces de frottement. ture.
en cours • Quantité insuffisante de liquide pour lubrifier • Vérifier, auprès du fabricant, que l’équilibrage de la garniture est
de fonctionnement les faces de la garniture. correct.
• Nécessité de pratiquer un flushing si celui-ci n’est pas en service.
• Élargir le diamètre de la tuyauterie de flushing et celui des orifi-
ces du chapeau.
• Vérifier le refroidissement au niveau de la face de la garniture
avec le fabricant.
La garniture fuit • Les faces ne sont pas planes. • Vérifier que les cotes de montage sont correctes.
en permanence • Les faces de la garniture en carbone/graphite • Vérifier que les matériaux ou les garnitures utilisés sont confor-
présentent des boursouflures (blistering). mes à leur application.
• Déformation thermique des faces • Vérifier la déformation du chapeau, due au serrage des boulons.
de la garniture. • Vérifier la perpendicularité du nez de boîte à garniture avec
l’arbre.
• Procéder à un alignement correct de toute la ligne d’arbre pour
éviter les vibrations d’arbre ou les distorsions.
• Vérifier que le joint du chapeau a été correctement comprimé.
• Enlever les particules étrangères qui auraient pu se déposer
entre les faces de la garniture.
• Roder de nouveau les faces, si nécessaire.
• Vérifier qu’il n’y ait ni fêlures, ni éclats au niveau des faces de la
garniture, au cours du montage. Remplacer les faces, si néces-
saire.
• Améliorer le refroidissement par flushing.
Courte durée de vie • Fluides abrasifs. • Éviter le dépôt de particules abrasives sur les faces de la garni-
de la garniture ture.
• Nécessité de pratiquer un flushing si celui-ci n’est pas en service.
• Utiliser un séparateur ou un filtre.
• Garniture fonctionnant à une température • Augmenter le refroidissement des faces de la garniture.
élevée par rapport à la température du fluide • Augmenter le débit de flushing.
à étancher. • Vérifier qu’aucune obstruction n’entrave les circuits refroidisse-
ment.
• Machine décentrée. • Aligner la machine.
• Vérifier le frottement de la garniture sur l’arbre.
• Défaillance du ressort. • Remplacer les pièces.
• Détérioration du matériel due à l’érosion. • Consulter le fabricant de garnitures pour d’autres matériaux.
• Corrosion des mécanismes d’entraînement.
• Défaillance des joints toriques,
due au vieillissement.
• Attaque chimique.

(0)

Tableau 2 – Diagnostic des faces de frottement


Schéma
À droite, face recevant l’action de l’élément
Constat Causes Remèdes
élastique.
À gauche, face en vis-à-vis.
CONTACT TOTAL :
la garniture fuit en permanence, en statique ou en dynamique.
• Aspect typique pour que • Éclats ou rayures • Remplacer le joint secondaire.
la garniture ne fuie pas. sur le joint secondaire. • Vérifier l’état de surface de
• Contact total sur la sur- • Les surfaces du joint l’étanchéité secondaire.
face de frottement à 360˚. secondaire sont endom- • Consulter le fabricant de garnitu-
• Usure faible ou non magées ou poreuses. res pour obtenir des matériaux
mesurable sur chaque face • Taux de compression des plus appropriés.
de la garniture. joints toriques inadapté.
• Si une fuite se produit • Attaque chimique du
avec cet aspect, le joint joint secondaire.
secondaire doit être
examiné.
Aspect du contact

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 426 − 5
GARNITURES MÉCANIQUES ______________________________________________________________________________________________________________

Tableau 2 – Diagnostic des faces de frottement (suite)


Schéma
À droite, face recevant l’action de l’élément
Constat Causes Remèdes
élastique.
À gauche, face en vis-à-vis.

CONICITÉ :
peu ou pas de fuite à haute pression, fuites permanentes à basse pression.

• Contact important • Faces non planes • Vérifier que la garniture


sur les faces, au niveau Éclats possibles en raison de la pression n’est pas en surpression.
du diamètre extérieur de la ou du rodage incorrect. • Vérifier la planéité des pièces
surface de frottement, rodées.
diminuant jusqu’à ne plus
avoir de contact visible
sur le diamètre intérieur.
• Possibilité d’éclats
sur le diamètre extérieur
des faces.

Contact important Pas de Aspect similaire


à modéré contact sur l'autre face

DÉFORMATION MÉCANIQUE :
la garniture fuit en permanence, en statique ou en dynamique (1er cas)

• La face fixe est déformée • Faces non planes. • Vérifier la déformation


mécaniquement créant Conditions excellentes du chapeau, due au serrage
deux importants points après de courts essais des boulons.
de contact. statiques et dynamiques • Contrôler la perpendicularité
• Les traces diminuent Pas de contact des différentes pièces
entre les zones de contact. d’adaptation avec l’arbre.
• Contrôler la planéité de la face
du nez de boîte des pompes à plan
de joint.
Point de • Contrôler la surface du chapeau
contact
haut
portant la face fixe. Elle ne doit
présenter ni éclats, ni bavures,
l’appui doit être uniforme.

Usure possible de la face.


Un défaut de planéité de
la surface de frottement
peut permettre à des
impuretés de se loger
entre les faces

DÉFORMATION MÉCANIQUE :
la garniture fuit en permanence, en statique ou en dynamique (2e cas)

• L’anneau de frottement • Faces non planes. • Vérifier la déformation


se déforme mécanique- Pas de contact du chapeau, due au serrage
ment, créant un contact des boulons.
au niveau des boulons. • Changer les matériaux du joint
• Les points de contact (plus mous) entre la boîte
maximal se situent à garniture et le chapeau.
à l’endroit de chaque • Établir le contact total du joint
boulon. sur toute la surface ou établir
le contact au-dessus de la ligne
médiane des boulons pour éviter
le cintrage du chapeau.

Contact uniquement Excellente condition


aux endroits marqués car la fuite initiale sera
élevée, évitant une
longue durée de
fonctionnement

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 426 − 6 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique
_____________________________________________________________________________________________________________ GARNITURES MÉCANIQUES

Tableau 2 – Diagnostic des faces de frottement (suite)


Schéma
À droite, face recevant l’action de l’élément
Constat Causes Remèdes
élastique.
À gauche, face en vis-à-vis.

DÉFORMATION THERMIQUE :
la garniture fuit en permanence en dynamique, aucune fuite ne se produit habituellement en statique.

• Contact important • Faces non planes • Améliorer le refroidissement


sur les faces, au niveau en raison de la garniture.
du diamètre intérieur de la de la déformation • Consulter le fabricant
surface de frottement, thermique ou du rodage de garnitures pour des matériaux
diminuant jusqu’à ne plus incorrect. plus appropriés.
avoir de contact visible sur • Vérifier la planéité des pièces
le diamètre extérieur. rodées.
• Possibilité d’éclats
sur le diamètre extérieur
des faces.

Pas de contact Contact important Aspect similaire


à modéré sur l'autre face

USURE IMPORTANTE OU SURFACE THERMIQUEMENT DÉTÉRIORÉE :


la garniture fuit en permanence, en statique ou en dynamique, bruits d’éclats.

• Usure importante • Liquide à étancher • Vérifier la pression d’aspiration


de la surface de frottement vaporisant au niveau de la pompe afin de s’assurer
Fêlures de surface désignées Usure possible sur les
détériorée thermique- sous le nom de encoches d'entraînement
des faces de frottement. que le liquide pompé
ment sur toute « fissurations thermiques » est au-dessus du joint.
sa périphérie. • Dans le cas de pompes multi-éta-
• Usure importante gées, s’assurer que la pression de
de la face de carbone la boîte à garniture, prélevée à l’un
avec des dépôts des étages, est suffisamment éle-
de carbone avec des vée pour éviter la vaporisation.
dépôts de carbone du côté • Vérifier si la garniture est adap-
atmosphère tée à la pression de fonctionne-
de la garniture. ment.
• Éclats possibles • Vérifier que les jeux de fonction-
sur une des faces, dus nement sont corrects entre l’arbre
à l’ouverture et la face tournante, à la tempéra-
et à la fermeture des faces Éclats possibles sur ture de service.
de la garniture. le diamètre extérieur • Augmenter le refroidissement
et le diamètre intérieur sur les faces de la garniture.

PROFIL DE LA SURFACE DÉTÉRIORÉE THERMIQUEMENT :


la garniture fuit en permanence, en statique ou en dynamique, bruits d’éclats.

• La zone détériorée • Liquide à étancher • Vérifier la pression d’aspiration


thermiquement vaporisant au niveau de la pompe afin de s’assurer
représente environ 1/3 Usure possible sur les des faces de frottement. que le liquide pompé
du contact. encoches d'entraînement est au-dessus du joint.
Bon aspect du contact
• Zone détériorée située • Vérifier que les jeux de laminage
à 180˚ par rapport sont corrects au fond de la boîte
à l’injection. à garniture.
• Importante usure • Augmenter le refroidissement
de la face carbone sur les faces de la garniture.
avec dépôts de carbone • Vérifier si le chapeau ne peut pas
possibles du côté être équipé d’une gorge circulaire
atmosphère d’arrosage pour le flushing.
de la garniture.

Zone détériorée

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 426 − 7
GARNITURES MÉCANIQUES ______________________________________________________________________________________________________________

Tableau 2 – Diagnostic des faces de frottement (suite)


Schéma
À droite, face recevant l’action de l’élément
Constat Causes Remèdes
élastique.
À gauche, face en vis-à-vis.

TRACES DE SURFACE DÉFORMÉE THERMIQUEMENT :


la garniture fuit en permanence, en statique ou en dynamique, la fuite peut se manifester sous forme de vapeur, bruits d’éclats.

• Des traces de surface • Liquide à étancher • Augmenter le refroidissement


déformée 2, 3, 4, 5 Usure possible sur les vaporisant au niveau au niveau des faces
ou 6 points chauds sont encoches d'entraînement des faces de frottement. de la garniture.
possibles. Bon aspect du contact • Vérifier la déformation des faces
• Importante usure de frottement.
de la face carbone • Vérifier le refroidissement
avec dépôts de carbone des faces de la garniture
possibles du côté avec le fabricant.
atmosphère
de la garniture.
• Des défaillances, dues
aux points chauds
(aspérités thermiques)
peuvent se produire
sur des liquides de faible
densité, à hautes Zone détériorée
pressions et grandes
vitesses.

IMPORTANTE USURE ET RAINURAGE :


la garniture fuit en permanence en statique ou en dynamique.

• Importante usure • Lubrification pauvre • Augmenter le refroidissement


de la face de frottement Profondeur Usure possible sur les par le liquide à étancher. au niveau des faces
la plus dure. L’autre face de la rainure encoches d'entraînement • Des abrasifs sont agglo- de la garniture.
a provoqué des rainures, mérés dans le matériau • Contrôler les procédures
de façon uniforme. de la face la moins dure. de rodage des faces. Ne pas
utiliser n’importe quel abrasif.

Contact total
Éclats possibles sur la face.
Les bords seront arrondis
dans le cas de matériaux
durs, tels que le carbure de
tungstène par exemple

DÉFAUT DE PERPENDICULARITÉ DE LA FACE FIXE :


la garniture ne fuit pas en statique ; elle fuit, en permanence, en dynamique.

• Contact sur toute • La surface de frottement • Vérifier la surface du chapeau


la périphérie légèrement Usure des encoches d'entraînement n’est pas perpendiculaire en contact avec la bague
plus grand que la largeur à l’arbre. de frottement. Elle ne doit
de la face la plus petite. présenter ni éclats, ni bavures.
Le contact maximal peut L’appui doit être uniforme.
se trouver sur la face, • Vérifier que la longueur
à l’opposé du logement dépassant de l’entraîneur axial
de l’entraîneur axial. est correcte.
• Vérifier que l’arbre est correcte-
ment aligné, afin de s’assurer
qu’il ne forme pas un angle
avec la boîte à garniture.
• Vérifier qu’il n’y a aucune
contrainte au niveau
Surface très polie possible, à Surface de contact de la tuyauterie sur le boîtier
l'opposé du logement du pion légèrement plus de la pompe.
d'entraînement le cas échéant grande que sur
l'autre face

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 426 − 8 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique
_____________________________________________________________________________________________________________ GARNITURES MÉCANIQUES

Tableau 2 – Diagnostic des faces de frottement (suite)


Schéma
À droite, face recevant l’action de l’élément
Constat Causes Remèdes
élastique.
À gauche, face en vis-à-vis.

LARGE CONTACT :
la garniture ne fuit pas en statique ; elle fuit, en permanence, en dynamique.

• Le contact est considéra- • Détérioration des paliers. • Contrôler et/ou remplacer


blement plus large • Important battement les paliers.
sur une face de l’arbre. • Vérifier si l’équipement
que sur l’autre. fonctionne selon spécification.
• Vérifier si l’arbre est déformé.
• Vérifier si l’accouplement
d’arbre a été correctement aligné.
• Vérifier qu’il n’y a aucune
contrainte au niveau
de la tuyauterie, sur le boîtier
de la pompe.
Plus large sur une face Usure possible des encoches
que sur l'autre d'entraînement

CONTACT EXCENTRÉ :
si la face est endommagée, une fuite se produira en statique ou en dynamique.

• Contact excentré Pas d'usure anormale si la face de


• Excentration de la face • Vérifier que les jeux
sur la face fixe. Largeur frottement n'a pas été détériorée de frottement. sont corrects entre le chapeau
de contact égale à celle de et la boîte à garniture.
la face tournante sur toute • Vérifier que le conception
la périphérie. Pas de fuite de la face fixe et les jeux
si l’arbre ne s’est pas sont corrects.
trouvé en contact • Vérifier que la concentricité
avec le diamètre intérieur entre le diamètre extérieur de
de la face fixe. l’arbre et le diamètre intérieur de
la boîte à garniture est correcte.

Contact possible avec l'arbre,


ce qui peut provoquer une
fissure sur la face de frottement

(0)

Tableau 3 – Diagnostic des étanchéités secondaires


Défaillances Symptôme Constat Causes Remèdes
Attaque chimique • Fuite en statique • Joint gonflé • Erreur de sélection ou modifica- • Sélectionner des joints compati-
des joints ou dynamique, propor- ou rétreint (diamètre tion de l’agressivité du produit à bles avec le produit pompé :
tionnelle à la pression du tore ou diamètre étancher : nature, mélanges, attention aux mélanges
et augmentant d’alésage). concentration, température, etc. de produits.
dans le temps. • Durcissement, • Bien connaître la nature
ramollissement des produits pompés
ou modification (même occasionnellement)
de sa structure côté ainsi que leur degré d’agressivité.
exposé au produit
véhiculé.
• Fissuration.
Extrusion • Fuite à haute pression • Déformation • Jeu trop important du joint • Veiller à la sélection du joint
des joints en statique ou découpage du joint. dans sa gorge. (dureté).
ou en dynamique. • Dureté du joint trop faible. • Contrôler les conditions
• Pression trop élevée qui peut être de service (pression
aggravés par une surchauffe. et température).
• Vérifier que les dimensions
des pièces ou usinages
sont dans les limites de tolérance
du constructeur, en particulier
s’il y a eu rénovation.
• Monter une bague antiextrusion.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 426 − 9
GARNITURES MÉCANIQUES ______________________________________________________________________________________________________________

Tableau 3 – Diagnostic des étanchéités secondaires (suite)


Défaillances Symptôme Constat Causes Remèdes
Dégradation • Fuite à haute • PTFE : fluage • Le joint est inadapté • Rechercher et éliminer les causes
thermique température, accentué dans les aux conditions de température. de surchauffe : débit et tempéra-
irréversible, zones de surchauffe. • Dans certains cas, la surchauffe ture de circulation, boîte
intervenant en statique • Élastomère : est due à l’augmentation et/ou chapeau refroidis,
ou en dynamique. durcissement, de la température au niveau compression trop importante
craquèlement (fissure des faces de frottement. de l’élément ressort.
radiale) du joint : ayant • Sélectionner des joints adaptés
perdu sa mémoire aux conditions de température.
élastique, il conserve • Monter un joint spécifique haute
le profil pris lors température ou un soufflet
de la surchauffe. métallique si les conditions
de fonctionnement le permettent.
Usure • Fuite proportionnelle • Coupures, rayures, • Usure dynamique par défaut • Respecter les consignes
et dégradation à la pression qui peut usures... géométrique du mouvement. de montage liées à la garniture.
mécanique être immédiate ou plus • Problèmes liés au montage : • Vérifier le bon état de la machine
des joints ou moins tardive. mauvais état de surface, etc. à équiper.
Rupture du soufflet • Fuite importante. • Rupture ou déchirure. • Contraintes vibratoires • Sélectionner un matériau
ou de la membrane ou de fatigue. compatible avec le produit pompé
• Couple de frottement excessif pour éviter la corrosion
(gommage des faces). ou l’attaque chimique.
• Corrosion ou attaque chimique. • Rechercher, éliminer les causes
• Surcompression. de vibrations excessives
et les défauts géométriques.
• Vérifier les conditions
d’exploitation pour éviter
le collage ou le gommage.
• Adopter un système de liaison
partielle rigide.
• Respecter la cote de montage.

(0)

Tableau 4 – Diagnostic de l’élément ressort

Défaillances Symptôme Constat Causes Remèdes

Destruction • Fuite aléatoire. • Rupture, affaissement, • Corrosion sous tension • Rechercher et éliminer
perte de matière. accentuée les causes de vibrations
par des vibrations excessives et les défauts
importantes. géométriques.
• Fatigue générée • Sélectionner un matériau
en particulier par les compatible avec le produit
défauts géométriques. pompé.
• Mauvais sens • Veiller au sens
d’enroulement du ressort. d’enroulement du ressort.
• Couple de frottement • Contrôler les ressorts
excessif lorsque l’élément lors des démontages
ressort assure l’entraîne- (déformations, corrosions,
ment des faces frottements, etc.).
de frottement.

Colmatage • Fuite aléatoire. • Ressort bloqué • L’encrassement se fait • Placer le ressort hors
par des dépôts. entre les spires du produit.
Les intervalles entre les ou les ondes, dû à un fluide • Réduire la viscosité
spires sont colmatés. chargé cristallisant du produit par réchauffage
ou très visqueux. ([BM 5 425], tableau 3).
• Prévoir des rinçages
périodiques
ou permanents.
• Dégager l’espace autour
de la garniture.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 426 − 10 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique
_____________________________________________________________________________________________________________ GARNITURES MÉCANIQUES

(0)

Tableau 5 – Diagnostic des autres constituants


(chemise, chapeau, pièce d’entraînement, vis, rondelles, pions entraîneurs)
Défaillances Symptôme Constat Causes Remèdes
Corrosion : • Durée de vie réduite. • Certains ou tous les • Attaque sélective • Sélectionner les compo-
— par piqûre • Fuite apparaissant plus composants des composants sants des matériaux
— électrolytique ou moins rapidement. de la garniture de la garniture. résistant à la corrosion
— intercristalline sont attaqués. • Mauvaise sélection en présence du liquide
• La corrosion se manifeste des matériaux en contact. véhiculé.
— fissurante sous côté atmosphère. • Effectuer un balayage
contrainte pour éviter la corrosion
côté atmosphère.
Usure au niveau • Fuite prématurée. • Usure importante • L’usure est occasionnée • Éliminer les causes
du diamètre hydraulique sous le joint glissant, par les frottements du joint de vibrations excessives
quelquefois avec piqûres. glissant sur le diamètre (alignement, process, équi-
hydraulique : chemise librage, etc.) ainsi que les
d’arbre, support défauts géométriques.
de friction, etc. • Durcir superficiellement
• Elle est fortement le diamètre hydraulique :
accentuée par les défauts stellitage, revêtement
géométriques carbure, etc.
et les vibrations. • Sélectionner
une garniture à soufflet.
• Sélectionner
des matériaux évitant la
corrosion électrolytique.
Érosion (1) • Fuite progressive. • Enlèvement de matière • Vitesse du jet localisé • Modifier les directions
localisé sur une partie du flushing trop élevée. et vitesses des jets.
de la garniture, entraînant • Présence de particules • Filtrer les particules.
un affaiblissement dans le produit. • Remplacer les matériaux
mécanique puis une existants
rupture à moyen ou long par des matériaux plus
terme. résistants à l’érosion.
Dépôts divers • Fuite. • Dépôts durs se solidifiant • Consommation normale • Effectuer un balayage ;
• Présence d’oxygène. dans l’interface et côté du film lubrifiant. suivant les applications,
• Givrage. atmosphère. • Transformation du pro- utiliser la vapeur, l’eau, un
• Dégradation des faces. duit due aux variations des gaz neutre pour éliminer
• Blocage axial du sous- paramètres physiques (T, les dépôts.
ensemble glissant. p...). • Effectuer un montage
• Formation de cristaux double ou tandem...
résultant de changements • Monter une garniture à
de température dans soufflet ou à membrane.
l’interface.
Défaillance des systèmes • Fuite apparaissant fré- • Rupture de l’élément • Couple de frottement • Préférer les entraîne-
d’entraînement ou d’arrêt quemment pendant les d’entraînement (pion, excessif, accentué par les ments axiaux
en rotation modes de fonctionnement languette, vis, etc.). vibrations de la machine. aux entraînements
transitoires : démarrage, • Usure importante • Arrêts et démarrages radiaux.
arrêt, etc. au niveau des deux pièces fréquents. • Déplacer les entraîne-
en contact. • Démarrages en charge. ments à l’extérieur
• Blocage axial. • Corrosion, abrasion, du fluide.
usure. • Utiliser les entraînements
par monoressort
ou par soufflet.
• Diminuer la pression
sur la surface de contact
des entraîneurs.
• Utiliser des matériaux
résistant à l’usure
et à la corrosion.
• Équilibrer la machine.
(1) La présence de turbulences dans la boîte à garniture mécanique peut induire des phénomènes d’érosion dus à la cavitation.

2. Cahier des charges. niques fournit également des matériels annexes et a donc besoin
d’informations complémentaires.
Exemple de réalisation Toutes ces informations, nécessaires pour sélectionner correcte-
ment une garniture mécanique, font l’objet de feuilles de données
ou de caractéristiques (termes usuels de la profession). Ces feuilles
Le cahier des charges rassemble des paramètres propres aux sont établies par ou grâce aux informations fournies par : le cons-
conditions de service. Au-delà de ces valeurs, d’autres informations tructeur de la machine, l’utilisateur de la machine, le réparateur de la
sont requises car, bien souvent, le fabricant de garnitures méca- machine, une société d’ingénierie ou plusieurs de ces interlocuteurs.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 426 − 11
GARNITURES MÉCANIQUES ______________________________________________________________________________________________________________

Il peut donc y avoir de nombreuses combinaisons qui sont des


cas généraux ou particuliers de déroulement d’affaires. Tableau 6 – Exemple de cahier des charges (suite)
Les feuilles de données ou de caractéristiques rassemblent les ■ Caractéristiques de la machine
informations en plusieurs paragraphes tels que machine, produit,
garniture mécanique, etc. Néanmoins, une telle classification est • Diamètre :
délicate. En effet, pression et température sont à la fois des caracté- – d’arbre .......................................................... 60 mm
ristiques de la machine, du process, du produit à étancher. Dans
– de chemise ................................................... ............................
d’autres circonstances, le type de montage de garniture mécanique
peut résulter d’une imposition (possibilité machine, choix du client) • Vitesse de rotation :
ou découler de la sélection faite par les constructeurs de garnitures
minimale ......................................................... ............................
mécaniques.
maximale ........................................................ 3 000 tr/min
• Déplacement axial/radial de l’arbre 0,1 mm
et du mobile ....................................................
2.1 Structure du cahier des charges
• Pression :
– d’aspiration .................................................. 0,2 bar
■ Données d’ordre administratif :
– de refoulement ............................................ 5 bar
— numéro de dossier et date,
— société d’ingénierie (nom de la société), – statique ........................................................ 5 bar
— constructeur de la machine (nom de la société), • Risque de vide .............................................. Non
— utilisateur (nom de la société),
— domaine d’activités (par exemple pétrochimie), • Fonctionnement à sec .................................. Non
— type d’unité (par exemple polyéthylène), • Fonctionnement :
— site (indication géographique : ville, pays),
– intermittent .................................................. ........................
— repères de la machine (utiles lorsqu’il y en a plusieurs),
— spécification. – continu ......................................................... X

■ Conception de la machine : ce paragraphe définit le type et la ■ Caractéristiques du produit


construction de la machine et permet de connaître l’architecture à étancher
hydraulique et géométrique de celle-ci et, par conséquent, l’état des • Nom .............................................................. Benzène
pressions à étancher au niveau de la garniture, l’encombrement dis-
ponible et la disposition dans l’environnement de la machine. • Composition ................................................. C 6 H6
• pH .................................................................. .........................
■ Caractéristiques du produit véhiculé et de la machine : la connais-
sance des caractéristiques physico-chimiques du produit combinées • Température ................................................. 30 ˚C
aux caractéristiques de la machine permet de définir la sélection du • Viscosité cinématique à température :
type de garniture et du type de montage. De plus, la connaissance
des utilités, c’est-à-dire les fluides disponibles autres que celui à – de fonctionnement ...................................... .........................
étancher, est indispensable pour définir le type de montage. – ambiante ...................................................... 0,9 mm2/s (0,9 cSt)
• Masse volumique ......................................... 0,88 kg/L
• Pression du produit ...................................... 0,5 bar
2.2 Exemple de cahier des charges
• Pression de vaporisation à la température
de fonctionnement (pression absolue) ......... 0,2 bar
L’exemple du tableau 6 rempli par le client reprend les principales • Température de vaporisation à la pression
données qui doivent faire partie du cahier des charges et les rensei- de service ........................................................ 93 ˚C
gnements destinés au constructeur pour choisir une ou plusieurs
• Point éclair : .................................................. .........................
garnitures.
(0)
• Température de cristallisation .................... .........................
• Température de figeage .............................. .........................
Tableau 6 – Exemple de cahier des charges • Risques de nocivité, de toxicité (1) .............. Oui Non
■ Conception de la machine • Risques d’inflammabilité, d’explosion (1) .. Oui Non
• Marque et type de la machine...................... Pompe centrifuge • Autres risques (1) ......................................... Oui Non
• Arbre : • Particules abrasives : ................................... Oui Non
– horizontal...................................................... X – nature ........................................................... .........................
– vertical.......................................................... ..........................
– taille .............................................................. .........................
• Montage :
– concentration ............................................... Clair
– sur arbre........................................................ X
Peu chargé
– chemise......................................................... ........................... Très chargé
• Nombre de garnitures par machine............ 1
• Nature et caractéristiques du (ou des)
• Sens de rotation............................................ Horaire vu du fluide(s) compatible(s) ................................... Produits pétroliers
moteur
• Position de la garniture par rapport (1) * voir réglementation en vigueur et fiches de données de sécurité.
au produit ....................................................... /

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 426 − 12 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique
_____________________________________________________________________________________________________________ GARNITURES MÉCANIQUES

■ Sélection du type de garniture


À l’aide du tableau 2 de l’article [BM 5 425] présentant les diffé-
Risque de toxicité rents types de garniture existants, la solution préconisée est la
suivante :
OUI
— une garniture interne, qui présente un meilleur refroidisse-
Fluide explosif et/ou inflammable ment et des fuites plus faibles ;
OUI — une garniture tournante, du fait de la vitesse périphérique aux
faces inférieure à 20 m/s ;
Fluide — une garniture compensée pour limiter l’influence de la pres-
Liquide Gaz sion sur les faces ;
— un ressort ou un soufflet pourra être sélectionné ; s’il s’agit
d’un ressort, il pourra être dans le produit, car le benzène est un pro-
Particules abrasives duit clair qui ne présente pas de risque de colmatage.
clair peu chargé chargé ■ Sélection du type de montage
La figure 14 de l’article [BM 5 425] présentant la logique de sélec-
tion, permet de choisir le type de montage le plus adéquat
∆T disponible = 63 °C (figure 1).
OUI (∆T requis = 15 °C) Pour des raisons de sécurité, on préférera le montage double sans
Montage double dos à dos
contact : un réseau d’azote de précision supérieure à 2,5 bar permet-
ou montage tandem tra l’exploitation de la garniture.
ou montage sans contact
■ Sélection des matériaux
La figure 14 de l’article [BM 5 425] ne nous ayant pas conduit à
Figure 1 – Cheminement suivi pour la sélection d’un montage
sélectionner des faces de frottement particulières, le choix se por-
tera, en utilisant les tableaux 6 et 7 de l’article [BM 5 425], sur un
couple de frottement type carbone/carbure de silicium ou carbone/
2.3 Exemple de réalisation carbure de tungstène présentant de très bonnes qualités de frotte-
ment et une bonne conductivité thermique.
■ Choix des élastomères et des composants
À partir de l’exemple du cahier des charges présenté dans le
tableau 6, le fabricant va proposer plusieurs solutions. Dans tous les Le choix d’élastomère se porte sur l’élastomère perfluoré.
cas, il sera guidé dans son choix par une démarche de simplicité et Le produit véhiculé ne présentant aucune agressivité particulière,
de recherche d’une solution économique et fiable. les aciers inoxydables à plus de 10 % de chrome conviennent.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 426 − 13