Vous êtes sur la page 1sur 3

RAPPORT D'AUDIT

dossier : FICHE D’ECART DOCUMENTAIRE

N° 1

Date de l'audit documentaire : Référentiel : Norme internationale ISO 9001 2008 Page : 1/1
Norme ISO 19 011

Chapitre du référentiel : 8.3 Maîtrise du produit non conforme


6.6 préparation, approbation et diffusion du
rapport d’audit
4.2 exigences relatives à la documentation
ECART CONSTATE : NC  R 

1) Les responsabilités sont attribuées seulement en vue d’évaluer l’importance des travaux non conformes.

NC

La fiche de non-conformité devant être dûment remplit avec un bon descriptif du constat peut être rédigé
par une secrétaire de direction. La fiche est transmise au responsable d’unité par la suite. Les constats
effectués en dehors des unités doivent être adressé au responsable qualité.

NC

2) Les fiche de non conformités se trouvent au niveau du secrétariat général.

NC

3) On ne sait pas vraiment de qui entre le responsable d’unité et le responsable assurance qualité.

4) Suite à l’analyse des causes il n’est pas obligatoire qu’un audit soit déclenché et que suite à cet audit des
actions correctives et préventives sont adaptées.

NC

5) Le rapport d’audit est adressé seulement au Directeur Général sous forme d’un seul exemplaire.

NC

6) Si on constate une non-conformité mineure, toute une action corrective est déclenchée immédiatement.

NC

7) Il n’est pas obligatoire qu’une cause de la non-conformité soit trouvée et décrite.

NC
Auditeur: Visa:

TRAITEMENT :

1) Pour maîtriser le traitement du produit conforme, une procédure documentée doit être rédigée pour la mise en place
de mesures de contrôle pour compléter la définition de responsabilités/autorité pour :
 Soit mener des actions pour éliminer la non-conformité
 Autoriser la libéralisation du produit non conforme par dérogation
 En mettant en place des actions permettant d’empêcher son utilisation initiale
 En menant des actions adaptées aux effets qu’ils soient réels ou potentiels après la livraison ou le
commencement de son usage
2) Le constat de l’écart doit être rédigé par le responsable de l’unité car il est le mieux placé pour mettre à disposition
les données d’entrée portant sur l’activité management en général, le management de ses ressources, la réalisation
du produit ainsi que le mesurage et surveillance ; le responsable de l’unité est également celui qui va fournir les
données de sortie ou résultats des analyses en vue de donner des prises de décision ou de connaissance sur le degré
de satisfaction du client, conformité du produit, caractéristiques des produits ou procédés, tendances des produits
et processus, concurrence, fournisseur, actions d’amélioration sinon corrective.
3) Les fiches de non-conformité doivent se trouver avec l’auditeur qualité en charge d’auditer le processus. Il s’agit
d’un document de preuve aux conformités aux exigences et au fonctionnement efficace du système de management
de la qualité. Or un document de preuve est également considéré par la Norme ISO 9001 2015 comme un
enregistrement l’identification, stockage, protection, l’accessibilité et conservation doit être contrôlé.
4) L’évaluation de la non-conformité doit est datée et signé conjointement par le responsable d’unité et par le
responsable assurance qualité, il s’agit d’une non-conformité mineure qui doit être corrigée.
5) Suite à l’analyse des causes un audit entretenu de manière efficace doit absolument être déclenché. Il doit exister un
programme d’audit selon l'état et l'importance des processus et des domaines à auditer en tenant compte des
résultats des audits précédents. Une procédure documentée doit être établie pour définir les responsabilités et les
exigences pour planifier et mener les audits, établir des enregistrements et rendre compte des résultats suivant des
actions correctives visant à ce que les causes des non conformités détectées ne se reproduisent plus dans le futur.
Les actions correctives sont adaptées aux effets de la non-conformité.

Le rapport d’audit daté et revu puis approuvé est adressé aux parties concernées. Ces personnes peuvent être
directement des destinataires désignés par le commanditaire de l’audit.
6) Si nous avons à faire à une non-conformité mineure ou remarque, on peut simplement procéder à l’exécution de
corrections.
7) Il n’est pas obligatoire qu’une cause de la non-conformité soit trouvée et décrite avec précision car nous devons
être sûr que celle-ci ne doit plus de reproduire dans l’avenir.
De plus, une fois que le produit est corrigé, il doit être vérifié une seconde fois pour démontrer qu’il respecte les
exigences client.

Date cible : Responsable de l'action : Visa du Représentant de l’entreprise:


Date:

AVIS DU R.A SUR LA MISE EN ŒUVRE (Annexer le document associé à la fiche s’il y lieu) :

Ecart levé  Ecart non levé  (Voir fiche d’écart n°.....)


Nom du R.A: Visa: Date: