Vous êtes sur la page 1sur 7

LA CHROMATOGRAPHIE : NOTIONS FONDAMENTALES

La chromatographie est une méthode séparative qui permet l’identification et le dosage des
différents composés d’un mélange.
La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs
constituants; elle est basée sur les différences d’affinité des substances à l’égard de deux
phases, l’une stationnaire ou fixe, l’autre mobile. Le chromatogramme traduit la variation du
soluté dans l’éluant en fonction du temps.

Abréviations des 3 grandes familles de chromatographie


CPG : chromatographie en phase gazeuse
HPLC : chromatographie liquide haute performance
CCM : chromatographie sur couche mince

Cette méthode d'analyse permet l'identification et le dosage de composés dans un mélange.


Elle peut-être couplée à un spectromètre de masse pour l'identification de composés inconnus.
Pour l'exploiter pleinement il est important de connaitre les différentes grandeurs de rétention
et d'utiliser des colonnes avec une bonne efficacité.

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE


- Principe
La chromatographie sur couche mince, ou sur plaque (CCM), est effectuée surtout en vue
d’une analyse d’un mélange. La phase stationnaire solide est fixée sur une plaque, et la
phase mobile liquide, nommée éluant, est un solvant ou un mélange de solvants. On dépose
sur la phase fixe une petite quantité du mélange à séparer et on met cette phase au contact
de la phase mobile. La phase mobile migre de bas en haut, par capillarité, le long de la phase
fixe en entraînant les constituants du mélange. C’est le phénomène d’élution, qui permet la
séparation des constituants du mélange à analyser. Chaque constituant migre d’une certaine
hauteur, caractéristique de la substance, que l’on appelle rapport frontal ou rétention
frontale (Rf) :
Si les vitesses de migration des composés sont différentes, ils seront séparés.
La plaque de chromatographie est ensuite lue directement si les composés sont visibles, ou
placé sous une lumière UV. Ils peuvent également être révélés en pulvérisant une solution
d'acide sulfurique puis chauffé dans une étuve.

Chaque tache correspond à un constituant et on l’identifie par comparaison du Rf avec un


témoin (une même substance migre à la même hauteur dans des conditions opératoires
identiques; même Rf).

Rf = hauteur de la tache/ hauteur du front du solvant


Exemple d'élution en chromatographie sur couche mince

On détermine le ratio frontal Rf = L1/L2 étant le rapport entre la distance parcourue par le
soluté divisé par la distance parcourue par le front du solvant.
Le principal intérêt de la CCM est l'identification rapide des composés d'un mélange. En
contre partie, l'analyse est uniquement qualitative et ne permet pas le dosage d'un composé.

CHROMATOGRAPHIE SUR COLONNE


La technique de chromatographie sur colonne repose sur le même principe que la
chromatographie sur couche mince : les espèces chimiques à séparer sont plus ou moins
entraînées par un éluant sur une phase fixe :

1 : La phase fixe est un solide, le plus souvent de la silice ou de l'alumine remplissant une
colonne.

2 : L'échantillon est déposé en haut de la colonne. La séparation des espèces chimiques est
obtenue par l'écoulement continu d'une phase mobile (l’éluant) à travers la colonne.

La séparation est basée sur une différence de vitesses d'entraînement des espèces chimiques
vers le bas de la colonne.
Une colonne est remplie avec une
phase stationnaire ou fixe.
Une phase mobile, solvant ou éluant,
est introduite au sommet de la
colonne
et entraîne les constituants (ou solutés) du
mélange.
Le solvant entraîne les molécules de solut
és.
Les constituants du mélange migrent avec
des vitesses différentes.
Ils sont élués (déplacés) et recueillis sépar
ément, en solution dans la phase
mobile, dans un détecteur de
concentration.
Un chromatogramme présente des
pics en fonction du temps.