Vous êtes sur la page 1sur 16
LES MATERIAUX LE BÉTON  Calcul de la résistance caractéristique  Variation de la résistance
LES MATERIAUX
LE BÉTON
 Calcul de la résistance caractéristique
 Variation de la résistance avec l’âge du béton
 Diagramme expérimental σ b / ε b
 Contraintes de compression dans une poutre fléchie
 Diagrammes idéalisés σ b / ε b
 Module de déformation instantanée
 Essai de résistance à la traction
 Retrait – Fluage – Dilatation thermique
L’ACIER
 Type d’aciers existants
 Préconisations du BAEL
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
1
LE BÉTON 1.1 Calcul de la résistance caractéristique  Essai de rupture par compression 
LE BÉTON
1.1 Calcul de la résistance caractéristique
 Essai de rupture par compression
 En France cylindres de φ16cm x ht32cm normalisés
 Dans d’autres pays, essai sur cubes de 15cm
C’est
pourquoi
la
norme
EN
206-1
demande
de
caractériser un béton par une double appellation:
C25/30 = Résistance de 25MPa sur cylindre et 30MPa
sur cube
 Nombre d’échantillons à tester défini par la norme
EN 206-1
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
2
LE BÉTON  La distribution des résistances est une loi de Gauss  f cm
LE BÉTON
 La distribution des résistances est une loi de Gauss
 f cm =
moyenne des résistances
 s =
écart type
 f ck = f cm – ks
 K est fonction du nombre de résultats et de la proportion de
résultats < à f ck et k est définie par la norme
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
3
LE BÉTON 1.2 Variation de la résistance avec l’âge du béton Résultats à j jours
LE BÉTON
1.2 Variation de la résistance avec l’âge du
béton
Résultats à j jours donnés par le BAEL
 Si
j > 60
f cj = 1.1 f c28
 Si j < 28
f c28 pour f c28 ≤ 40 Mpa
f cj =
pour f c28 > 40 MPa
f cj =
f c28
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
4
LE BÉTON 1.3 Diagramme expérimental / ε b σ b élasti Microfis Rupture Désagrégé que
LE BÉTON
1.3 Diagramme expérimental
/ ε b
σ b
élasti
Microfis
Rupture
Désagrégé
que
suration
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
5
LE BÉTON 1.4 Contrainte de compression dans une poutre fléchie b 2εc Zone y comprimée
LE BÉTON
1.4 Contrainte de compression dans une
poutre fléchie
b
2εc
Zone
y
comprimée
c
εc
y/2
Axe neutre
Zone
tendue
La vitesse de déformation de la fibre c est moitié de celle
de la fibre b: elle est proportionnelle à sa distance à
l’axe neutre
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
6
LE BÉTON 1.5 Diagrammes idéalisés Pour certains calculs en grands déplacements, le digramme contrainte /
LE BÉTON
1.5 Diagrammes idéalisés
Pour certains calculs en grands déplacements, le digramme
contrainte / déformation est idéalisé sous la forme
suivante:
σ
f
bu
f
bu =
ε
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
7
LE BÉTON  Pour tous les autres calculs en BA, on utilise le diagramme parabole
LE BÉTON
 Pour tous les autres calculs en BA, on utilise le
diagramme parabole rectangle qui est une
simplification du diagramme expérimental
Le
BAEL
préconise
même un diagramme
rectangulaire simplifié
fbu
ε1 = 2%
ε2 = 3.5%
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
8
LE BÉTON Diagramme parabole rectangle- Diagramme rectangle simplifié fbu fbu 0.8y y ANNEE ACADEMIQUE :
LE BÉTON
Diagramme parabole rectangle- Diagramme rectangle simplifié
fbu
fbu
0.8y
y
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
9
LE BÉTON 1.6 Module de déformation instantanée Il peut être pris égal à: Eij =
LE BÉTON
1.6 Module de déformation
instantanée
Il peut être pris égal à:
Eij = 11000
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
10
LE BÉTON  Coefficient de poisson C’est le rapport de la déformation transversale relative à
LE BÉTON
 Coefficient de poisson
C’est le rapport de la déformation
transversale relative à la déformation
longitudinale
Il est noté ν
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
11
LE BÉTON  1.7 Résistance à la traction Réglementairement f t28 = 0.6 + 0.06f
LE BÉTON
 1.7 Résistance à la traction
Réglementairement
f t28 = 0.6 + 0.06f c28 en Mpa si fc28 < 60MPa
f t28 = 0.275 (f c28 ) 2/3 en Mpa si fc28 > 60MPa
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
12
LE BÉTON 1.8 Retrait-Fluage-Dilatation thermique Retrait : c’est la réduction dimensionnelle, en l’absence de
LE BÉTON
1.8 Retrait-Fluage-Dilatation thermique
Retrait : c’est la réduction dimensionnelle, en l’absence de
chargement, due essentiellement à l’évaporation de l’eau
excédentaire interne
Fluage : c’est la variation de déformation, en fonction du temps
et du niveau de chargement, qui intervient après la
déformation instantanée, lorsqu'on applique un état de
contrainte constant.
Dilatation thermique : c’est l'expansion à pression constante
du volume d'un corps occasionné par son réchauffement,
généralement imperceptible.
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
13
L’ ACIER  L’acier est produit industriel fini dont la fabrication est régie par la
L’ ACIER
 L’acier est produit industriel fini dont la
fabrication est régie par la norme EN10080
 Les aciers doivent satisfaire des exigences de:
 Limite élastique
 Résistance à la traction
 Adhérence
 Ductilité
 Aptitude au façonnage
 Résistance à la fatigue
Et rester d’un prix abordable
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
14
TYPES D’ACIERS EXISTANTS a. Les barres laminées à chaud  Ronds lisses Fe E :
TYPES D’ACIERS EXISTANTS
a.
Les barres laminées à chaud
Ronds lisses Fe E : fe = 235 MPa
Aciers haute adhérence(HA) : fe = 400 ou 500
MPa dans la majorité des cas
b.
Les treillis soudés en usine
L’assemblage est obtenu par soudage de chaque
point de croisement
La résistance des soudures est garantie
Les fils constitutifs sont des TSHA, fe = 400 ou
500MPa
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
15
L’ ACIER  Préconisations du BAEL σs fe/ γs -ԑe -10% ԑe 10% εs -fe/γs
L’ ACIER
 Préconisations du BAEL
σs
fe/ γs
-ԑe
-10%
ԑe
10%
εs
-fe/γs
ANNEE ACADEMIQUE : 2017 - 2018
16