Vous êtes sur la page 1sur 21

I

Ce n'est
I
I
Observez les illustrations et répondez
I aux questions.
I
. Où se passent les scènes ?
o Qui voit-on ?
. Que font les personnages ?
. Que dit le garçon à sa sæur ? Selon
i
vous, pourquoi ?
G. n'esY pas

{urrt!
l'êcoute
Q Écoutez et répondez parVRA| ou
FAUX. Rétablissez la vérilé si c'est
FAUX.
. Alex dit à sa sæur qu'elle est gentille.
e Toute I'après-midi, Alex a regardé
la télé.
. Leila dit toujours la vérité à sa mère.
. Alex veut aller au cinéma avec Leila.
@ nepondez en reprenant les phrases
entendues.
. Quel film Alex veut-il voir ?
o Pour quand Alex doit-il lire son roman ?
o Combien de pages lui reste-t-il à lire ?
. La scène se passè-t-elle un samedi ou
un dimanche ?

@ Releuez les expressions qui traduisent


les reproches qu'Alex fait à sa sæur. Des expnessions
@ Quelles expressions trffuisent: poun > reprochef
o I'insistance d'Alex pour obtenir la
permission ; - Pourquoi est-ce que tu qs... ?
o le refus de la mère. - Tu (n') aurois (pos) pu... /dû...
- Il ne folloit pos...
- Ce n'est pos bien de...
- Ce n'est pos gentil de...
- fe te reproche de...
i
c
- C'est to fqute si...
1
{! - Tu os tort de...
I

12 b 1.'Âge tendre ettète de bois


pOs gentil !
j

l'écoute
Q lmaginez des situations dans
lesquelles vous pourriez entendre
ces phrases.
o Tu aurais pu me prévenir !
" "
o ,. C'est ta faute, tu aurais dû partir.
. ( Vous avez eu tort de le lui dire. "
o Qu'est-ce que tu lui as fait ?
"
" "
O Quels reprocbs feriez-vous dans
les situations êuivantes ?
Préparez les scènes à jouer.
o Votre ami a raconté votre secret à tout
le monde.
o Papa a oublié I'anniversaire de maman.

@ Oui peut dire les parotes suivantes ?


lmaginez les situations, puis jouez
les scènes.
o .. Tu t'es encore gavé de chocolat ! C'est
pour cela que tu n'as pas faim !
- Mais, maman... >
o Mais papa, pourquoi veux-tu que j'aille
"
là-bas ?
o N'insiste pas, je ne te I'achèterai pas !"
"

poun > insister Fa.réation


)NS ËT TOl
-1

LES S
JOUER AVEC
- ]e t'ossure que... vite :
Dites de Plus en Plus gns'
- fe te dis que...
y' Trois tristes to es sur trois toits
- Un point c'est tout. (longoge dindons'
fomilier) r' Dixdos dodus de dix dodus
oddition'
- N'insiste pos. y' Donne Ie totol de ton
- Àllez...
-

orsque j'eus_ cinq ans, Le problème de l,école se posa.


La toi
vou[ait que les enfants soient scotarisés dès [,âge de cinq
ans et mon
père ne ['ignorait- pas.

< Tu veux que je te dise, Danny ? Tu es sans doute [e meilleur


mécanicien de cinq ans au monde. ))
c'était [e plus grand compliment. qu'iI m'eût jamais fait et j'en
éprouvai une grande fierté.
< Tu aimes ce travait, n'est-ce pas ? me demanda-t-i[.
Tu aimes bien
Scolarisés : envoyés à
bricoler les moteurs, hein ?
['écote. - J'adore ça >>, répondis-je.
Ford : marque de vojture IL se tourna vers moi, me posa délicatement une main
sur [,épaule
a méricaine. et me dit :
Mécanicien : spécia[iste de
[a réparation des moteurs.
Bricoter : réparer.
Instruction : formation.
Démonter et remonter un
moteur : séparer les pièces
d'un moteur et les remettre
ensembte.
Chevronné:quiaune Vous pensez sans doute que mon père était fou de
vouloir faire un
grande expérience. mécanicien chevronné d'un jeune enfant. Eh bien, iI n,était pas
si fou

14 L Age tendre et tête de bois


\

A
Lp
que cela. J'apprenais vite et j'adorais ce que je faisais. par bonheur,
CI
personne ne vint jamais frapper à notre porte et demander pourquoi je
L
n'a[[ais pas à ['êco[e. L
Deux années s'écoulèrent donc et, à llâge de sept ans. je fus CI
effectivement capable de démonter complètement et de remonter seul c
un petit moteur. Le moment était venu d'entrer à ['éco[e.
0)
Roald DnHL, Danny, champion du monde, Hachette Jeunesse. 2002. ]J
X
t-
,RE U,MAGE CR,RE
1. a. ldentifiez le lieu. À l'âge de cinq ans, I'enfant aide don père
b. Qu'est-ce qui vous a aidé(e) à identifier dans son travail de mécanicien.
ce lieu ?
étions danl t'atelier, [e jour de mon
2. Que fait le personnage de gauche ? ième a n nivêrsaire, qua nd mo n père
3. Que fait le personnage de droite ? commença à parler de ['éco[e. J'êtais en train de
4. a. Quel âge le personnage de droite a-t-il à l'aider à changer les plaquettes de frein arrière
peu près ? d'une grosse Ford...
b. Trouvez-vous normal qu'il exerce ce À votre tour, racontez, en cinq lignes environ,
travail à cet âge ? Pourquoi ? ce que vous avez lai1. le jour de votre
. L'RE cinquième anniversaire.
LE TEXTE o Employez la première personne du singulier.
1. a. Relevez, dans le premier et dans le dernier
. Conjuguez les verbes d'action au passé
paragraphe, les expressions qui indiquent la simple et à I'imparfait.
chronologie.
. Utilisez des mots qui indiquent la chronologie
b.A partir de la réponse à la question pour marquer la progresSion des actions.
précédente, précisez la durée de cette
histoire. ,RE
2. a. Qui raconte cette histoire e Le père pose deux questions auxquelles
b. Quel mot le désigne ? répond son fils.
c' À quels temps cette histoire est-elle Tu aimes ce travail. n'est-ce pas ? Tu aimes
<<

racontée ? 6ien bricoter les moteurs, hein ?


3, a. Où I'enfant et son père se trouvent-ils ? - J'adore ça. >>

b. Que font-ils ? 1. Dans les deux questions, pourquoi le père


4. L'enfant doit-il aller à l'école ? pourquoi ? dit-il " tu aimes " et non aimes-tu ?
" "
5. Le père envoie-t-it tout de suite soiîls 2. Que marque ( n'est-ce pas " à la fin de la
à
première question ?
l'école ? Pourquoi ?
3. Que marque le mot u hein " à la fin de la
6. Que fait I'enfant à l'âge de sept ans ? seconde question ?
æ
7. a. Relevez les mots qui se rapportent au 4. Qr-relsentiment le verbe u adorer " exprime-
métier de mécanicien. t-it ?
b, Pourquoi ces mots sont-ils employés ? 5. À partir des réponses aux quegtions
8. a. Relevez les verbes qui expriment le précédentes, par groupes de deux, jouez
sentiment agréable que I'enfant éprouve les rôles du père et du fils devarit vos
pour le métier de mécanicien. camarades de classe en reprenant i voix
b. Quel effet ce sentiment a-t"il sur l,enfant ? haute la scène ci-dessus.
9. L'enfant préfère-t-il aller à l'école au début
ou à la fin de cette histoire ? pourquoi ?
I
La phrase simple et la
!

t
oBSERyER ET nÉplÉcsln
r:;
. i-r, se tourna vers moi, me posa délicatement une
!:! main sur
paule et me dit :
< Je vais faire de toi un bon mécanicien. pour ceta,
[...]
truction sotide. Toutefois, je ne
à ['école. Dans deux ans, tu en
t remonter seul un petit moteur.
e.
Roatd DnH[, Danny, champion du moi,te,
Hachette Jeunesse, 2002.

1. Comptez les phrases etaomptez les verbes conjugués.


- eue
remarquez-vous ? eu'en déduisez_vous ?
2' Relevez les phrases qui ne contiennent qu'un seur verbe
conjugué.
3. Relevez les phrases qui contiennent plusieurs verbes
conjugués.
4. séparez la première phrase en trois parties. comment
ces
parties sont-elles reliées entre elles ?

Foire le point
' une phrose qui ne contient qu'un seul,verbe coniugué
est une phrose simple.
Ex. Mon père ne voulait pas m-,envoyer à l,école.
o une phrase qui contient plusieurs
verbes coniugués est une phrose complexe.
Ex. I'etryre que tu deviendras un grand ingénieir."
o Do h^4:^ r^
^^ri^ portie
oque de phrose
-r---- qui contient un verbe coniugué
est
.
Ex i:$:,iîff:'l"rî#;*ï:îres coniusués.
Les propositions peuvent être :

rgules ;
mon père.

vec mon père.

D(E RCICES
VERIFIER
, O pour chaque phrase, dites si elle est simple
ou complexe.
Ma mère est tibraire, enfin ette dit toujours
i pour faire chic, mais ette vend aussi des

16 . t. Âge tendre et tête de hrois


A
n1
tu
lC ES (su ite) L
'----EXERC tU

mais, surtout, e[[e adore Noë[. 5. Ça [a rend 5. ELl.e s'est fracturé [a chevilte. E[[e n'a pas pu ç
fotle. 6. I[ lui faut tous les gadgets : [e sapin, atler à [éco[e pendant deux semaines. Je suis ç
les boules, les cadeaux et les mystères. a[[é [a voir, tous les jours. L
sophie D*unro, Le chouchou (OTransformez chaque phrase complexe en ffi
!r:^!ii:rrT,ir:. (_
deux ou trois phrases simples.
@ Repérez les phrases complexes et indiquez 1. Mes amis ont aimé les cadeaux que je leur {_!
cornbien de propositions composent ai apportés de mon voyage en'Chine.
chacune d'elles. 2. Certains étèves qui ont beaucoup tiavai[Lé
1. Un meunier possédait un âne qui, durant de toute [année ont eu drojt'à des bourses ;
longues annêes, avait porté docilement les aussi, je pense que je travaillerai:ptus [année
sacs de grains au moulin mais dont les forces prochaine.-3. Ma grand-mère est arrivée ce
commençaient à décliner. 2.Il était de ptus matin mais etle n'est restée que quelques
en plus fatigué et avançait avec difficu[té, si heures avec nous avant de repartir. . J.^,i
bien que son maître songe à s'en défaire. n'avais rien prêparé car ette ne m'ava pas 'l
.l
13. Uâne sentant qu'un t défavorab[e avertie de son arrivée.
soufflai pourtui se sauva et prit [a route de '+

Brêrilâ . << Là-bas, se-disait-il, je pourrais @ Compléte/ chaa,qne,des phla-se6 simples


pour en faire uÈé.phrase cornplexe.
peut-être trouver une ptace de musicien tlà-ns
[a fanfare de [a vi[[e. > 5. En chemin, iI
rencontra un chien de chasse.
parents travailtent tous [es deux. 5. Tous mes
GntMM, les Musiciens de Brême.
onctes sont venus.
(9 Repérez les phrases complexes et dites
comment elles sont construites.
1.. Le lendemain, je suis matade et maman ne R,RE
veut pas qqe je me [ève. 2. Et[e appette [e (O RéponOezpar écrit aux questions suivantes
docteur. 3. I[ s'assied sur [e.bord de mon [it,
sort [e stéthoscope de sa mallette noire et
en faisant des phrases avec plusieurs
verbes conjugués, puis lisez vos réponses à
demande une cuitlère pour examiner ma gorge.
vos camarades,
4. C'est une angine et i[ recommande à maman
je guérirai 1. Pourquoi faut-il apprendrue une autre langue
de me garder à [a maison parce que
que sa [angue maternetle ?
plus vite en me reposant. 5.
Maman va
2. Quetles sont les occupations de vos parents
m'acheter les médicamentS prescrits. 6. Je lui
tout au [ong d'une journée ?
demande de me rapporter un magazine car je
3. Pourquoi faut-iI protéger les oiseaux ?
m'ennuie déjà. 7. Maman me passe tous mes
4. Que font les sportifs pour être en forme
caprices quand je suis ma[ade, aussi, j'en
?

profite. (G) Écrivez plusieurs plrrases simples et


complexes pour décrire la scène représentée
- dans le tableau ci-dessouS.
PPLlquEp
@Transformez les phrases simples en
phrases complexes.
1. La clochê a sonné. Nous nous sommes mis
en rang. 2. Je me suis disputé avec ma mère.
Deux heures après, je [ai embrassée. 3. I[ a
été jmpoLi avec [a maîtresse. Ette a exigé des
excuses. 4. 'J'ai terminé mes devoirs. J'ai
rangé ma chambre. Enfin, je suis alté dormir.

17
Verbe et conjugaison (1 )
OBSERYER ET RÉP'I-ÉCHIN
vous pensez sans doute que mon père était fou de vouloir
faire un mécanicien chevronné d'un jeune enfant. Eh bien, ir.
. n'était pas si fou que ce[a. J'apprenais vite et j'adorais ce que
je Par bonheur, personne ne vint jamais frapper a
f .faisais.
notre porte et demander pourquoi je n,altais pas à [,écoie.
I
I Roald Dnur, Danny, chompion du monde,
Hachette Jeunesse. 2002.

1. Dans fa 1re phrase , remplacez ( vous D par ( je , ou * tu u. euel


mot est modifié ?
2. Mettez la 2e phrase au présent. euel mot est modifié ?
3. Conjuguez < vous pensez à toutes les autres
par.tie
Quelle
" personnes.
est modifiée ? Laquelle ne change pas ?
4. Dans la dernière phrase, relevez deux verbes à I'infinitif. euelle
est leur terminaison ? si |on met cette phrase au présent, ces
verbes vont-ils être modifiés ? eu'en déduisez-vous à propos
de I'infinitif ?
5. Relevez tous les verbes du texte et mettez-les à I'infinitif.
Classez-les selon la terminaison de leur infinitif.

Foire le poinf
' Le verbe est un mot qui se modifie selon lo personne
et le temps ouquel il est conjugué.
uensemble de ces modificotions constitue so con;ugoison.
Ex. je pense ; nous pensons; je pensais; nous pensioni.
o un verbe conjugué est composé d'un radicol et d,une terminaison.

- Lo terminoison est lo portie qui est modifiée selon le temps et


la personne.
Ex. apprends; apprenais; appry.
o Quond il n'est pos conjugué, le verbe estî l,infinitif (dons les dictionnoires,
por exemple).
' on closse les verbes en trois groupes selon leur infinitif.
1er groupe : les verbes se terminont por << er >>. Ex. chanter
2e groupe : les verbes se terminont por < ir > et ayont <<
- changer _ crier.
issqnt > comme terminoison
ou porticipe présent. Ex. finir _ réussir _ rôtir.
3e groupe : tous les outres verbes se terminant por
Ex. connaître
<< rê >>, < ir, et < oir >r.
- prendre- -
courir recevoir.
ArTtNnoN ! Le verbe qller, est du 3e groupe.
"

p,l

18 r . Âge tendre et tête de bois


Les sons en français
oBSERyER ET RÉplÉcsrn
Lorsque j'eus cinq ans, [e 1. Parmi les mots de ce texte, repérez ceux où toutes les lettres
prob[ème de ['école se se prononcent. Y en a-t-il beaucoup ?
posa. La loi voulait que les 2. Combien de sons entendez-vous dans enfants - cinq -
enfants soient scotarisês ignorait. Combien y at-il de lettres dans ces mots ?
.. dès llâge de cinq ans, et 3. Combien y a-t-il de manières d'écrire les sàns [k] et [z].
$ mon père ne [ignorait pas. Laquelle a-t-on choisie pour écrire sco/ar'sés ? En latin, école
Roatd DIHL, Donny, champion du s'écrivait schola. Quelles lettres sont restées en français ?
Ë
I monde, Hachette Jeunesse, 2002. D'après les réponses aux questions précédentes, dites
pourquoi I'orthographe du français est compliquée.

Foire le point
o En frqnçois, il y q environ trente-trois sons et vingt-six lettres pour les tronscrire.
' un son peut être tronscrit ovec une seule lettre ou plusieurs lettres.
Ex. Le son [] peut être tronscrit : ill, paille - il, soleil - i, cahier - y, nettoyer.
' Lo pluport des sons peuvent s'écrire de plusieurs monières. Ilécrifure d'un son dons
un mot dépend souvent de l'histoire de ce mot.
Ex. poin vient du lotin panis - pin vient du lqtin pinus - rein vient du lotin renes.

D(E RCI CES


VÉRIFIER
O a. Combien de sons entendez-vo-qs_-dans
O- Retrouvez le son commun à tous les mots
les mots suivants ?
de chaque série et entourez les lettres qui
Royaume - cadeau - demanda - charade - transcrivent ces sons.
camarade - nidification - élève - chambre. 1. Carotte - pourquoi - kérosène - accourir -
b. Consultez le tableau de phonétique perroquet - cadeau - kiwi - orchestre.
(page 231) et écrivez ces mots avec 2. Eléphant - ambutance - embattage - encre
I'alphabet phonétique.
- grandeur - jambe.
€) Quelle différence y a-t-il entre les mots 3. Jardin - orange - girafe - pigeon - jetée
suivants ? - jatoux - changeons - gymnastique.
-
Hiberner et hiverner discuter et disputer -
crier et pier - infecter et infester.

p;j
HISTOIFIES DE

1. Quel sentiment les personnages de I'illustration éprouvent-ils ?A


quoi le voyez-vous ?

2. Quel sentiment éprouvez-vous quand un parent


vous quitte ?

3. Parmi les mots suivants, lesquels expriment


un sentiment agréable ?
Lesquels expriment un sentiment pénible ? ,
aimer - larme - plaisir - souffrir - sourire.

4. Quels mots désignent la personne qui parle et


la personne à qui l'on Parle ?

5. Queltemps deux personnes qui se parlent emploient-elles


le plus souvent ?

6. Dans quel type de texte le passé simple, le passé composé et


I'imparfait sont-ils emPloYés ?
Pourquoi chante-t-on une chanson ?

. Écoutez une première fois la chanson pour vous familiariser


avec son contenu.
o Lisez les questions, écoutez une seconde fois la chanson
puis répondez au questionnaire.
1. Choisissez la bonne réponse. La chanteuse s'adresse à:
a. sa maman. b. son grand-papa. c. sa grand-maman. d' son papa'
2. Supprimez les mauvaises réponses.
La chanteuse raPPorte :
a. une histoire heureuse. c. une histoire vécue dans [e présent'
b. une h.istoire malheureuse. d. une listoire vécue dans [e passé.
3. Vrai ou faux.
a. La chanteuse a perdu une personne proche depuis longtemps'
b. ELLe se souvient des moments difficiLes qu'e[[e a vécus avec e[te.
c. Cette personne racontait des histoires à [a chanteuse'
d. La chanteuse lui chantait des chansons douces'

n (sourire, courage) venait de fâme.

t. Âge tendre ettète de bois


familles
La chanteuse se souvient des visites d'un parent et des sentiments
qu'elle a éprouvés auprès de lui.
Quand tu venais nous visiter
Toujours à [a fin de [été,
Pour mon plaisir tu racontais
Tes histoires drôtes d'autrefois.
À votre tour, racontez un épisode de votre enfance où I'un de vos parents
venait vous visiter et répandait la joie dans votre cæur.

o Ecoutez une première fois ce document sonore


pour vous familiariser avec son contenu.
o Pendant la seconde écoute, prenez des notes pour compléter
le tableau suivant.

Membres Nom et âge Projet de Moyen Jour de Opposant Raison de Position


de la famille des enfants la famille de transport la semaine au projet l'opposition des parents

aaa aaa aaa aaa aaa aaa aaa aaa

. Après avoir complété le tableau ci-dessus, seruez-vous des notes


pour raconter oralement I'histoire de cette famille.
Pour raconter cette histoire d'une manière ordonnée, vous pouvez
suivre le plan suivant.
.rrfqnisqtion
/ SITI.JATION INITIAI-E
Préparatifs de la famille _
I
4u trauai(
. Avec l,oide
sr ÉuÉuerur MoDtF|GATEUR de votre
Opposition d'un membre de la famille au projet formez d,obord
quotue élèves.
È/ ACTIONS ue rnembre
Discussions entre les membres de la famille se
rtie des notes
à
I RÉSOLUTION nes du tobleou
Résultat des discussions
vérifie
nt correctes.
_roconte
tope de
ordre présenté
ontre.
./.

l. i.oi., jouait tranquillement. soudain, [a porte de sa chambre


s,ouvrit et sa mère entra. ELl,e r:sta un instant
[a bouche grande
ouverte, comme para[ysêe]. Et puis, e[[e hurla :
me ranger ça
- Qu'est-ce que c'est que ce... ce... foutoirr'!Tu vas
et je veux voir
s immêdiatement ! Je reviens dans une demi-heure
chaquechoseàsaptace,tum'entends,chaquechoseàsaplace!
Nicolas Soupira, se leva lentement, regarda d'un
air ennuyê tout
.r,.rt'6.=t,riftis se dêcida. I[ sottit des boîtes, des cartons' des

valises, des caisses en ptastique, des maltes en


osier' et se mit à
ro tâIl$ê|.
I[ rangea ses bi[[es, ses autos miniatures, ses livres, ses [êgos,
ses
ses cahiers'
images àe foot, sa coltection de timbres, ses chaussettes,
proprement'
sesiessins... Chaque chose à sa ptace. exactement'
Et puis, comme i[ restait des cartons, i[ rangea
aussi ses rêves, ses
rs envies, ses joiei, ses chagrins, ses bêtises'
ses souvenirs' ses
frayeurs,,- s€S mensonges"' Chaquà chose à
sa place' exactement'
proPrement.
r Paralysée : qui ne Peut Pas ptus tard, plus rien ne
bouger.
Quand sa mère revint, une demi-heure
r. Foutoir (famitier) : lieu où traînait. L'ordre êtait impeccabte:'' Et[e appela :
i[ y a un grand désordre' 2a - N'icolas, où es-tu ? place"'
I Mattes en osier : vatises de - Je suis [à, rêpondit une voix' À ma ptace' à ma
grande dimension en rameaux E|tte regard. .UtOU' d'et[e, mai ; ne vit
rien. E|tl'e regarda sous [e [it'
Alors. etle ouvrit
tressés.
derrière Le bureau, [e fauteuit. Toujours rien.
" FraYeurs : craintes. ['armo.ire, vida les tiroirs, sortit les boîtes,
[es cartons, les vatises,
' ImPeccabte : sans dêfaut'
zs fou.iLta Les ptacards, mit un désordre
êpouvantablei"'et retrouva'
parfait.
enfin, son Nicolas.
'Épouvantabte : qui n'est
Bernard FRtor, Nouvelles Hlstoires pressées'
Éditions Mitan' 1992'
pas agrêable à voir.

1, Âge tendre et tête de bois


Activité= de LECTLJFIF

L,RE U,MACE ÉcnlRe


1. a. ldentifiez le lieu. À la demande de sa mère, Nicolas met de
b. Qu'est-ce qui vous a aidé(e) à identifier l'ordre dans sa chambre.
ce lieu ? I[ rangea ses bittes, ses autos miniatures, ses
c. Dans quel état ce lieu est-il ? Pourquoi? livres, ses [êgos, ses images de foot, sa
2.a.Qui a mis ce lieu dans cet état? cottection de timbres, ses chaussettes, ses
Pourquoi? cahiers, ses dessins... Chaque chose à sa place,
b. Qui regarde-t-il? exactement, proprement.
c. Qu'exprime son regard ?
En entrant dans votre chambre, votre mère voit
3. a. Qu'expriment le regard et le geste de la que vos habits traînent partout. Elle vous
main droite de la femme ? demande de les ranger.
b. Qu'exprime le geste de sa main gauche ?
Racontez, en cinq lignes environ, ce que vous
avezfait.
. Employez la première personne du singulier.
. Conjuguez les yerbes d'action au passé
simple.
L,RE LE TEXTE o Utilisez le champ lexical des vêtements.
1. Où I'histoire se passe-t-elle ? . Introduisez les connecteurs chronologiques.
2. a. Que fait Nicolas au début de I'histoire ?
b. Précisez la valeur de I'impadait dans la
première phrase.
3. a. Quel est le temps des verbes dans la
D, RE
deuxième phrase ?
b. Indiquez la valeur de ce temps. La mère est surprise de voir la chambre de
c. La situation de Nicolas change-t-elle ? Nicolas en désordre.
Pourquoi? [...] ette hurta :
4. a. Pourquoi la mère de Nicolas reste-t-elle - Qu'est-ce que c'est que ce... ce... foutojr ! Tu
" la bouche grande ouvefte " ? vas me ranger ça immédiatement ! Je reviens
b. Que demande-t-elle de faire à Nicolas ? dans une demi-heure et je veux voir chaque
5. Nicolas obéit-il à sa mère ? Pourquoi ? chose à sa ptace, tu m'entends, chaque chose à

6. a. Combien de temps sa mèie s'absente-t- sa ptace !


elle ? 1. Expliquez le sens du verbe " hurler ".
b. Est-elle satisfaite quand elle revient ? 2. À quoi sed ce verbe ?
Pourquoi?
3. Quel sentiment ce verbe exprime-t-il ?
7. Que fait-elle pour retrouver Nicolas ?
4. Expliquez I'emploi des points de suspension.
8. a. Trouvez, dans le texte, le contraire du
5. Précisez le type de chaque phrase
mot"ordre"(1.25). prononcée par la mère.
b. Relevez I'expression répêtée six fois
dans le texte puis expliquez-la. 6. Pourquoi la mère répète-t-elle " chaque
chose à sa place " ?
9. a. Relevez les mots et les expressions qui
indiquent le temps. 7. Après avoir répondu aux questions
b. Dans quel type de texte les emploie-t-on ?
précédentes, trois élèves jouent le rôle de la
Pourquoi? mère de Nicolas et prononcent à voix haute
les trois phrases ci-dessus.
1O a. Délimitez la situation initiale, l'élément
modificateur et les actions.
b. Pourquoi le lieu où se passe I'histoire est-
il dans le même état au début et à la fin ?
oBSERyER ET RÉpr_ÉcslR

1. Peut-on changer |ordre des phrases dans ce texte ? pourquoi ?


2. À quoi servent les mots en gras ?
3. Quels mots en gras expriment une idée de temps ?
4. Quels mots expriment une succession des actions ?
5. Ces mots peuvent-ils varier en genre et en nombre ?
6. Connaissez-vous la classe grammaticale de ces mots ?

Foire le point
'Pour qu'un texte soit cohérent, certoins mots servent à foire
le lien :
- entre des groupes.de mots ou des propositions à I'intérieur des phroses ;
- entre les phroses d,un texte.
o Ces mots expriment :
- le temps : d'abord, ensuite, enfin... ;
- le lieu : sur, au-dessous de... :
- lo couse : car, parce que... ;
- lo conséquence : donc, c,est pourquoi... ;
- l'explicotion : cinsf, en effet... ;
- I'opposition: mais, pourtant...

Conjonction de coordination
_ _

EXERCICES
VÉ,RIF/ER
(O D"n" les phrases suivantes,
quel est le rôle
des mots en gras ? 2. I[ rangea les cartons, puis il. s,assit devant
1. ELLe regarda autour d'ette mais ette ne vit La tété.
rien. 3. Ette revint dans [a chambre et vit que tout
était en ordre, Alors, etle [,embrassa.

24 L Age tendre et tête de bois


A
ûl
r --EXERCICES (suite) L
'ffi

G)Class"r les mots suivants selon qu'ils G)Complétez le texte avec les mots de liaison
r
expriment : une idée de temps, une
explication, la cause, la conséquence,
suivants :
vers - et - tout d'abord - de - sous - puis -
f
I'opposition. car-dans-après-pour n
D'abord - enfin - pourtant - c'est pourquoi - Naissance d'un volcan L
mais - en revanche - en effet - ators - aussi Ce jour-tà, un paysan mexicain [abourait son
- au début - car - cependant - soudain - champ ... maïs en compagnie de son petit
donc - d'ailteurs - de ptus - tout à coup. garçon. L'enfant courut ... son. père ... tui dit
qu'i[ avait entendu du brujt ... [a terre.
ODans le texte suivant, repérez les mots de Le fermier n'avait ou l'entendre ... i[ criait ...
liaison. son bæuf. I[ s'arrêta ... écouter, ... iL ne vit
L'âne de Nasreddin rien d'étrange ... i[ remarqua un nuage de
Un jour, un voisin vint demander à Nasreddin fumée sortant d'une ouverture ... [e so[.
Hodja de lui prêter son âne.
- << L'âne est au pré >>, répondit Nasreddin. @ Remettez les phrases de ce texte dans
Comme i[ prononçait ces paroles, on entendit I'ordre logiq'&.
['âne braire dans ['écurie. Les loups
l-e voisin dit d'un air sévère : 1. C'est pourquoi les hommes les ont toujours
- << L'âne est à ['écurie, et tu voutais me faire pourchassés et ils ont pratiquement disparu.
croire qu'iI est au pré parce que tu ne veux pas 2. Les [oups étaient autrefois nombreux dans
me [e prêter. Je suis très déçu de ton attitude. les campagnes.
Et Nasreddin de répondre, indignê : 3. De ptus, ['histoire du Petit Chaperon Rouge
- C'est moi qui suis déçu. Tu crois [e baudet et leur avait fait mauvaise réputation.
tu ne me crois pas, moi ! > 4. Mais [orsque les hivers étaient trop rudes,
Jean Muzr, Mille ans de contes qrabes, êditions Mitan. ils s'approchaient des bergeries pour attraper
des moutons.

CR,RE
e Complétez les phrases suivantes avec les
mots de liaison qui conviennent. @ Prép"r"t des phrases qui vous permettront
1. Je suis un garçon de douze ans ... ma mère de répondre à la question suivante :

ne me laisse toujours pas sortir seu[. u Pourquoi faut-il ranger sa chambre ? >
2. Tout était catme ... un bruit de moto se fit Rédigez ensuite un texte avec ces phrases,
entendre. en employant des mots de liaison i parce
3. I[ a travailté sans arrêt toute l'après-midi. que, caf en plus, en outre, et, puisque, etc.
... i[ n'a pas eu [e temps de regarder [e film.
4. Aujourd'huj, i[ a ptu toute [a journée. ..., @ Inventez deux suites possibles pour cette
[e temps va changer, paraît-il.
.=-: phrase avec deux mots de liaison
'différents.
GD Complétez le texte suivant avec les mots < Nous étions seuls à la maison, ma petite
de liaison qui conviennent. sæur et moi... >
IL habitait ... [a bantieue. Tous les jours, iI se
ft rêveillait ... six heures, se douchait ... cinq @Prép.rer le résumé d'un livre que vous
minutes, puis déjeunait avec ses parents. Un venez de lire,et expliquez ce qui vous a plu
jour, i[ a gtissé ... [e sol mouitlé ... sa ou déplu dans ce roman. Ernployez les
sa[[e...bains et s'est foulé [e pied. ... ce petit mots de liaison qui conviennent.
accident, iI est arrivé en retard ... l'écote
pour [a première fois.
I

t
A
0
a Verbe et conjugaison (2)
r0
0)
l
'= oBsERyER ET pgplEcHlR
L
t
r'1
Quand sa mère revint, une
demi-heure ptus tard, ptus
1. L'histoire racontée se passe-t-elle au moment où elle a eu lieu ?
Qu'est-ce qui vous a permis de répondre ?
rien ne traînait. L'ordre était 2. Comment réêuiriez-vous la première phrase si I'histoire était
racontée au moment où elle se passe ? Quels mots ont été
modifiés ? Réécriveztout le passage au présent' Quels autres
mots avez-vous modifiés ?
3. Les paroles de la mère sont rapportées telles qu'elles ont été
prononcées au moment où I'histoire s'est passée. Quelternps
est employé ?
4. Quelle expression précise le moment où la mère est revenue ?
Connaissez-vous d'autles expressions permettant de situer
précisément un événement dans le temps ? Donnez des
exemples.

Foire fe poinf
. Lo coniugoison sert à indiquer le moment où se déroule I'histoire.
- Si l'qction a eu lieu ovont le moment où I'on porle : c'est un temps du possé.
- Si l'oction a lieu cru moment où I'on porle : c'est le temps du présent.
- Si I'qction o eu lieu oprès le moment où I'on porle : c'est un temps du futur'
C'est Io terminoison du verbe coniugué qui porte lo morque du temps du verbe.

Ie rangeaisma chambre. le ranggma chambre. le rangqgima chambre.


. Pour situer plus précisément un événement dons le temps, on peut utiliser des
indicoteurs de temps (ou connecteurs chronologiques) ; hier - autrefois - auiourd'hui -
en ce moment - demain - bientôt - dans un mois - plus tard, etc.
Ex. Hier, j'ai rongé tous mes placards.

D(E RCICE
VÉRIF'ER
Lisez le texte, puis répondez aux questions.
a. Classez en trois colonnes les verbes qui expriment une action passée, présente ou future.
Indiquez les temps des verbes.
b. Relevez les indicateurs de temps.
Pendant des années, mes parents m'ont reproché mon désordre. Je laissais traîner mes affaires partout
dans [a maison. Its avaient beau me gronder, rien n'y faisait. Depuis que je suis marié, c'est ma femme
qui me fait Les mêmes reproches. Je reconnais volontiers qu'ette a raison comme mès parents quand
3;êtais jeune. Je me demande comment
je réagirai à mon tour avec mes enfants. Les gronderai-je ?

pl

t. Âge tendre ettète de bois


A

Seul dons ffrû chombre

est si bien pourtont, momon, une fois dons so vie, de rester tout
seul à ne rien foire, le monde tout outour comme un grond désert
vierge ou solitoire, personne, plus personne qui ne vous demonde
rien. Immobile.
Lo chombre qu'on o en soi, lo chombre qu'on porte dons Io tête et
dont on ouroit soi seul lo clé. Pos de fouillerie, pos de visites. S'ils
entrent dons to chambre, même s'ils ne dérongent rien, tu t'en
operçois bien : un petit bout d'intimité en moins.
Mo chombre, et Ie tiroir oux choses forfehies, celles qu'on gorde
10 sons sqvoir quoi en foire, celles qu'on soit être là et que sinon on ne
retrouveroit pos. I
I
Fronçois BoN, Dans Ia ville invisible, Poge blonche @ Gollimord feunesse.
I
I
J

Lisez le texte, puis répondez aux questions. Munissez-vous, auparavant, d'un dictionnaire.
1. a. Quel mot montre que c'est un garçon qui 6. Quel est le sujet des verbes " entrent ,, et
parle ? " dérangent ".
b. Comment aurait-on écrit ce mot s'il Comment savez-vous qu'il est au pluriel ?
s'agissait d'une fille ? o,7 p 9, eX.6
2. a. Que veut dire " si " dans * c'est si bien " ? 7. Comment se termine le mot féminin
b. Connaissez-vous des homonymes de ce " intimité " ?
mot ? Citez-les et dites comment ils Connaissez-vous la règle qui permet d'écrire
s'écrivent. ".....p B, ex, 1 correctement les noms féminins se terminant
par le son [te] ? Énoncez-la. .,- p.9, ex.7
3. Qu'est-ce qui vous permet d'écrire le verbe
., rester u à I'infinitif ?,,;'e B,ex,9, 8. Justifiez I'accord de I'adjectif " farfelues ".

4. a. Combien de sons entend-o+ dans L Quel mot le pronom ,: celles u remplace-t-il ?


désert " ? Écrivez ce mot en alphabet
"phonétique. Justifiez son orthographe.

b. Avec quelle lettre le son [z] est-il transcrit ?


Quelles autres lettres peuvent transcrire ce
son ? Donnez des exemples.
F, B, ex" 3, p 9, ex" 4
",
5. a. Quel est le radical du mot " immobile " ?
b. Quel est son préfixe ? '.. rt.(), ex,5
La c[ê - fouillerie - [e tiroir.

.\
I
^tre diclée a

tt rnoinienqnt Tolao à',,-'


A 'l
|]

':ft\
tU
î
nstruction d
cÉft OBSERYER ET RÉFLÉCH'R I
I
Chaque chose à sa ptace, exactement, proprement. lordre I
I
était impeccabl,e. [...] tI

Ette regarda autour d'et[e, mais ne vit rien. Ators, ette ouvrit

1. Quels mots reconnaissez-vous dans ( exactement > ;


( proprement " i u épouvantable " i " désordre " ?
2. Qu'a-t-on ajouté aux mot's que vous avez reconnus ? Quelle
est la place de ces ajouts ?

3. Pouvez-vous décomposer les mots u boîte ) ou ( place " en


éléments plus petits ? Composez d'autres mots à partir de ces
deux-là. Comment a-vez-vous procédé ?
4. Voici trois mots : (ranger";"déranger'i(rangement".
Observez-les et expliquez ce qu'est une famille de mots.
5. Comment les mots " pode-clés , et * chou-fleur " sont-ils
formés ?
Foire le point
. De nombreux mots peuvent être décomposés ou recomposés. IIs sont construits :

- ovec un radicol et un préfixe (en début de mot) ; Ex. inexact.


- ovec un rodicol et un suffixe (en fin de mot) ; Ex. fleuriste.
- ovec un rodicol, un préfixe et un suffixe. Ex. invariable.
o Tous les mots construits sur le même rodicol opportiennent à lo même fomille.
Ex. instant - instantané - instantanément.
. D'outres mots sont construits de deux mots mis I'un à côté de l'outre :
ce sont des mots composés. Ex. porte-monnaie.

D(E RCI CES


I YER' F' ER
(O a. Parmi les mots suivants, lesquels sont des mots qui ne peuvent pas être décomposés ?
Chambre-doucement-joie-cotéreux-préhistoire-importation-pomme-baignoire-faire
cutte - nage - orangeade.
b. Comment les autres mots sont-ils construits ?

€)Trouu"t des mots de la même famille que :

Forme - vrai - aimer - mer - cæur.

't. Age tendre ettète de bois


A
OJ
JJ
r
Vers la production d'un,texte narratif (l ) 0i

f
o
Un samedi après-midi, à l'heure des bains, Jad fut demandé 1. Ràlevez les connecteurs 0
au parloir. It séchait ses cheveux en [es frottant chronologiques. \flJ
vigoureusement avec sa serviette. Je [e vis s'immobiLiser, La
bouche grande ouverte, [es yeux pLus briLLants que des
2. Quel événement survient à
chaque connecteur n
étoites. Puis i[ laissa tomber sa serviette et détata comme un chronologique ?
lapin en criant : << C'est mon papa ! C'est mon papa ! > 3. À quoi servent les connecteurs
Mansour Lmxv, L'Enfont du Liban, Éditions du Jubité. chronologiques ?

I
Lorsque Gérios revint de sa course, c'était [a nuit, [a vraie. 1. Relevez les verbes conjugués
Son épouse était déjà dans leur chambre, étendue sur [a - au passé simple puis précisez
couche, et its ne se dirent rien. ! leur valeur.
Amin Mnnlour, Le Rocher de Tanios, Éditions Grasset & Fasquel.Le, L993.
2. Dans quel type de texte le
passé simple est-il employé ?
3. Quelle est la valeur des verbes
conjugués à I'imparfait ?

Le mulet d'un prétat se piquait de noblesse . Quelle étape du schéma narratif


Et ne partait incessamment cet extrait représente-t-il : la
situation initiale, l'élément
Que de sa mère [a jument,
modificateu6 les actions, la
Dont i[ contait mainte prouesse.
résolution ou la situation finale ?
Jean oe Ln Forurnrnr, < Le Mutet se vantant de sa généal.ogie >, Fables, VI, 7.
Justifiez votre réponse.

æi[ à [a serruie et j'ai assisté au spectacle. o ldentifiez l'étape du schéma


J'ai coLté mon
Les mains en ['air, papa tremblait comme un æuf en ge[ée, et narratif dans cet extrait.
je fentendais claquer des dents ptus fort qu'une paire de Expliquez oe qui vous a permis
de répondre.
castagnettes.
-. File-moi ton portefeui[[e, a ordonné [e voleur.
Papa a sorti [e portefeuille, bien gent'iment, et [a donné au
voteur.
Bernard Fnor, Nouvelles Histoires pressées, Éditions Mitan.

Le Père mort, les fils vous retournent [e charnp, o ldentifiez les deux étapes du
Deçà, de[à, partout; si bien qu'au bout de fan schéma narratif qui figurent
I[ en rapporta davantage. dans cet extrait.
Expliquez ce qui vous a permis
D'argent, point de caché. Mais [e Père fut
De leur montrer, avant sa mort,
sage de répondre. Ç.

Que [e travail est un trésor.


' Jean or u FotrRne, < Le Laboureur et ses enfants >>, Fobles,V,9.
Vers la production d'un texte narratif (1) (suite)

9* . Complétezlerécit par les


joie était tette que je réclamais mon tour avec insistance, con necteurs chronologiques

refusant d'admettre que p


j'étais encore trop a
suivants : un"soir - partois -
1r le lendefnain - pendant les
-/<4
e,HÉl*stations- AprrrJr*-
Y,"nîû('n"ous levâmes ..], moi, surexcité par ce qul me
vaca'nces - à l'aube.

sembtait être [e ptus extraordinaire des voyages, mon père


avec son calme habituel, ma mère anxieuse et fébril'e comme
si je partais pour [a Chine.

En entrant, (dire) ... qu'etle (apporter) ... fargent de


el,te
o Mettez les verbes entre \
parenthèses soit au passé
cette barque vendue, et on [a (faire) ... asseoir très po[iment simple soit à l'imparfait.
pour attendre [e retour du père, qui tui signerait son reçu.-
Parmi tout ce monde qui (être) ... [à, ses yeux (chercher) ...i
Yann, mais elte ne te (voir) ... point.

o Mettez les verbes entre


..., its (retrouver) ... encore un peu [impression douce du
parenthèses soit au passé
..., quand il's (être) ... dehors sur [a route: tlair (être) ...
simple soit à l'imparfait et
tranquilte, presque tiède et un reste de... (s'attarder) ... à
rétablissez les connecteurs
traîner sur [a campagne. chronologiques suivants :
Its (atter) ... faire visite à leurs parents et (revenir) ... ... crépuscule - au petit iour -
se coucher, ayant [e projet de se lever tous deux .... après dîner = de bonne heure
- printemps.

. Observez les connecteurs


Après ce[a, i[ atlait jouer aux boutes dans un grand préau,
chronologiques puis remettez
sous des chênes. Le dimanche, on lui donnait ses beaux les événements dans I'ordre.
habits de montagnard et iI s'en al.lait à fégtise avec sa mère,
en donnant [a main à [a petite Jeanne, qu'on prenait en
passant chez [oncte Méry.

o Remettez dans l'ordre la


- lI rentra chez lui en marchant ptus vite que de coutume, et,
situation initiale. l'élément
en arrivant, iI ouvrit [a boîte. modificateur et les actions.
€ It y avait plusieurs jours que Jean n'avait pas ouvert sa boîte
- aux choses précieuses, et pas vu sa vieitte montre/
.-I[ sentit un coup de cæur: i[ ne voyait plus [a montre :...
Il, déptaça fiévreusement les objets... Non, elte n'y était
- plus !...
l-ill, était au quart'ier, occupé à son service, quand tout à coup
i[ y songea avec un sentiment d'inquiétud".L/

l. Age tendre et tète de bois


A
r*
L*-
g!

us venez d'apprendre quelques coroctéristiques de lq norration dons deux textes


et dons des exercices dè découverte et d'applicotion. Vous ollez maintenont en ovoir
+
ai
une idée d'ensemble pour vous aider à écrire, à votre tour, un texte nonotif. I

tl

I QU'EST.CE QU'UNE NARRATION ? - L'élément modificoteur est un


Une norrotion est une suite d'événements événement qui survient d'une manière
ropportés pqr un norroteur. inottendue et qui modifie la situotion
r LES COMPOSANTES DE LA NARRATION initiole. II est ordinairement signolé par
Les événements sont déclenchés por des odverbes de temps: soudain, tout
des personnoges. Ils progressent dans à coup... suivis du possé simple.
le temps. Pour morquer cette progression, - Les octions sont les événements
le norroteur emploie des connecteurs déclenchés por les personnages sous
chronologiques : ce matin,Ie soir, lfeffet de l'élément modificoteur.
le lendemain, etc. Les temps des verbes Les connecteurs chronologiques
sont générolement le possé simple et morquent lq succession des octions.
l'imporfoit. - La résolution4est le résultot ouquel
r LES ÉTNPES DE 1Â NARRATION oboutit le conf,it qui oppose
Une norrotion qui progresse régulièrement les personnoges.
dons Ie temps comprend cinq étapes. - Lq situqtion finole ferme lo norrotion
- La situotion initiole ouvre l'histoire sur sur une nouvelle relqtion entre les
une présentotion des personnoges et personnoges, différente de celle
de leur vie. IJimporfoit exprime un étot de la situqtion initiole.
dont lo durée est imprécise.

rrrrl
I
! Vos parents vous aiment beaucoup. Vous en profitez pour obtenlr d'eux tout ce I
! qu. vous désirez. Mais, un iour, I'un et l'autre ne sont pas d'accord et I'un des I
!rl deux refuse de vous accordér ce que vous désirez. I
I . Raoontez I'histoire de vos relations avec vos parents. I
, I . Pourvôys aider à raconter cette histoire, nous vous proposons ce plan de travail. a
ll
! r-'-font-ils pour montrer leur amour 2
---'- -: que
vos parents et vous |
ous ? |
, / ELEMENT MoDTFTcATEUR rè-
a Votre père ou votre mère i I
i s'oppose à votre souËait.
I
I rz acrtOruS I
I Que font vos. parents ? Discutent-ils pour se mettre d'accord ? |
I Que faites-vous pour essayer de convaincre celui des deux qui ne veut pas I
I
I
z?l
I
ic
ngé?Pourquoi? +. I
I
Lrr r rrrrrrr r r lrrr rrrrrrrr r
-rr -rr -r- '|