Vous êtes sur la page 1sur 8

REPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

Union – Discipline – Travail


MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU AGENCE JAPONAISE DE COOPERATION
DEVELOPPEMENT RURAL INTERNATIONALE
MINAGRI JICA

PROJET DE PROMOTION DU RIZ LOCAL EN REPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

RAPPORT DE MISSION

ENQUETE SUR LES SITES RIZICOLES DU


DEPARTEMENT DE BOUAKE

Du 08 MAI 2019

au 18 MAI 2019

MAI 2019

1
SOMMAIRE

SOMMAIRE .......................................................................................................................... 2
1. Contexte et Justification .............................................................................................. 3
2. Composition de la mission, lieu et durée ................................................................... 4
3. Objectifs et résultats attendus .................................................................................... 4
3.1. Objectifs ................................................................................................................................. 4
3.2. Résultats attendus ................................................................................................................ 4
4. Méthodologie et déroulement...................................................................................... 5
5. Résultats obtenus ........................................................................................................ 6
5.1. Présentation du site de production du département de M’bahiakro ............................. 6
5.2. Application des techniques de base .................................................................................. 6
5.3. Statistiques de production et de commercialisation ........................................................ 7
6. Conclusion ....................................................................................................................... 8

2
1. Contexte et Justification

La Côte d’Ivoire, malgré ses atouts en matière de production de riz, se trouve dans
une situation d’importation massive pour répondre aux besoins de plus en plus
croissant de la consommation intérieure de riz.

La production nationale de riz est inférieure à la moitié de la demande depuis plus de


trois décennies malgré les différentes politiques de développement de la filière riz. En
2010 la production nationale de riz blanchi était d’environ 700 000 tonnes contre une
demande estimée à plus de 1 500 000 tonnes.

Pour combler ce déficit, une stratégie de Développement de la filière Riz 2012 – 2020
(Stratégie Nationale de Développement de la filière Riz), a été mis en place.

La mise en œuvre de cette stratégie se fait à travers différents programmes/Projets


financés d’une part par l’Etat de Côte d’Ivoire et d’autre part par les bailleurs de fonds
multilatéraux et bilatéraux.

C’est dans ce cadre et conscient de l’importance des coopérations antérieures, que le


Gouvernement de Côte d’Ivoire a sollicité auprès du Gouvernement Japonais, un
projet de coopération technique visant à promouvoir la production locale du riz ainsi
que sa distribution.

Ce projet, dont l’objectif global est d’accroître le volume de riz local vendu dans les
zones ciblées est fortement basé sur la vulgarisation de techniques performantes et
efficaces auprès des principaux acteurs de la chaine des valeurs (Producteurs,
usiniers, distributeurs).

Cette mission s'inscrit dans le cadre de la collecte de données techniques sur la


production du riz dans le département de BOUAKE.

Ainsi, la mission s’est effectuée auprès des coopératives, des producteurs et les
structures d’encadrement du département. En plus des producteurs de la commune
de BOUAKE, les villages suivants ont été concernés par cette mission :

GROH, DJEBONOUA, DJIGBE, ATTIENKRO, LOKAKPLI, KPANGBAMBO et


AFFOUEKRO.

3
2. Composition de la mission, lieu et durée

La mission était composée des membres de l’UGP-PRORIL. Il s’agissait de :

- OUATTARA Zanga Fousseni, Gestionnaire ;


- N’GBRA Konan Yves, Responsable chaîne des valeurs ;
- GUEI Mahe Franck Marcel, Responsable riziculture ;

- KOUAKOU Kouakou Lancina, Responsable Organisation des exploitants ;

- SORO DOMA, chauffeur.

La mission s’est déroulée du 08 mai au 18 mai 2019.

3. Objectifs et résultats attendus

3.1. Objectifs

L’objectif de la mission est de collecter les données sur la production du riz dans le
département. De manière spécifique, la mission visait à :

- collecter les données sur l’application des techniques de bases


- collecter les données sur la production du riz
- collecter les données sur la commercialisation du riz paddy dans le
département.

3.2. Résultats attendus

Les résultats attendus sont les suivants :

- Les données sur l’application des techniques de bases sont disponibles

- La quantité de riz produite est connue ;

- La quantité de riz commercialisée est connue.

4
4. Méthodologie et déroulement

Pour l’atteinte des objectifs, la méthodologie ci-dessous a été déployée.


- Préparation de la mission :
La préparation de la mission s’est faite en deux étapes. La première étape a concerné
la rédaction du questionnaire sur les techniques de bases et les données de
production. La seconde étape a été consacrée la sensibilisation des acteurs
concernés.
Le questionnaire a été rédigé par le responsable riziculture et validé en réunion d’UGP.
Après la validation du questionnaire, le questionnaire a été traduit en questionnaire
numérique à partir du logiciel « SURVEY SOLUTION » pour assurer une collecte de
donnée de qualité.
Les techniques de bases de la production du riz ciblées ici sont :
- le Traitement de semences
- le Repiquage du riz
- l'Utilisation du NPK
- l'Utilisation de l'Urée
- la méthode de désherbage
- la récolte et les techniques post-récoltes
l’UGP a fait un test a été réalisé sur trois producteurs du site de Nanan
(Yamoussoukro) pour voir la fiabilité du programme.
Concernant la sensibilisation, deux semaines avant le démarrage proprement dit de
l’enquête, les responsables des sept (07) sections de producteurs ont été contactés
par téléphone en vue d’une sensibilisation des riziculteurs de leur groupement. Cette
sensibilisation visait à leur expliquer les objectifs de l’enquête pour une préparation.
- La réalisation de l’enquête sur le terrain
L’enquête a été menée auprès de 183 producteurs dont 117 hommes et 23 femmes
Abandons ou
Sites Inscrits Enregistrés Enqêtés Absents Ajouts Refus Décès
déménagement
Groh 18 18 16 1 0 0 0 1
Djebonoua 18 18 20 0 2 0 0 0
Djigbê 22 22 15 3 0 0 3 1
Attienkro 35 35 10 5 0 6 11 3
Lokapli 154 154 91 4 0 59 0 0
Kpangbambo 12 14 14 0 2 0 0 0
Affouekro 23 23 17 6 0 0 0 0
TOTAL
282 284 183 19 4 65 14 5
BOUAKE

5
5. Résultats obtenus

5.1. Présentation des sites de production du département de


BOUAKE

Cette enquête a été menée sur sept sites de production du département de Bouaké.

5.2. Application des techniques de base

Les techniques enseignées sur les parcelles de démonstration aux riziculteurs sont
censées être appliquées sur leurs différentes parcelles et même être relayées auprès
des autres riziculteurs n’ayant pas pu prendre part aux formations. L’objectif de ces
techniques est d’accroître le rendement du producteur et de maximiser son profit.
Ainsi, le taux d’application de chacune des techniques se résume comme suit :

Tableau 8 : Taux d’application des techniques de base

Technique appliquée
Techniques
% Oui % Non
Traitement de semence 82,1 17,9
Repiquage 86,5 13,5
Âge de pépinière 79,9 20,1
Dose NPK 43,5 56,5
Période NPK 47,3 52,7
Dose Urée 45,0 55,0
Période d'Urée 39,9 60,1
Désherbage 99,6 0,4
Période récolte 86,3 13,7

Les formations sur le traitement de semences et la pratique du repiquage ont pour taux
d’application respectivement 82,1% et 86,5%. L’utilisation des engrais affiche un taux
d’application compris entre 40% et 50%. Le désherbage est quant à lui appliqué à
99,6% et la technique de récolte 86,3%.

6
5.3. Statistiques de production et de commercialisation

a) Statistiques du 1er cycle

Tableau 23: Statistiques de production et de commercialisation du 1er cycle par


année

Superficie Production
Année Effectif Vente (kg)
(ha) (kg)
2016 130 143 590 018 442 514
2017 135 148 629 000 503 200
2018 140 150 658 050 546 182

L’on constate, pour les 1ers cycles de 2016 à 2018, une nette hausse de la production
qui est passée de 590 018kg à 658 050 kg, soit une augmentation de 12%. Cette
même tendance est suivie par les ventes qui sont passées de 442 514 kg à 546 182
kg, soit une augmentation de 23%.

b) Statistiques du 2ème cycle


Tableau 24 : Statistiques de production et de commercialisation du 2ème cycle
par année

Superficie Production
Année Effectif Vente (kg)
(ha) (kg)

2016 130 143 713 570 556 585


2017 135 148 797 720 638 176
2018 140 150 826 800 702 780

L’on constate, pour les 2nds cycles de 2016 à 2018, une nette hausse de la production
qui est passée de 713 570 kg à 826 800 kg, soit une augmentation de 16%. Cette
même tendance est suivie par les ventes qui sont passées de 556 585 kg à 702 780
kg, soit une augmentation de 26%.

7
6. Conclusion

En organisant cette mission, Le PRORIL avait pour objectif principal de collecter les
informations sur la situation de production de riz irrigué dans le département de
BOUAKE.

Les données collectées ont permis de savoir que le taux d’application des techniques
de bases varie selon la technique chez les producteurs du département. Cette
variation est souvent liées à la maîtrise de l’eau du souvent aux pannes d’électricités.

Concernant la production et les ventes de riz dans le département de M’BAHIAKRO,


il faut remarquer que le rendement moyen du riz irrigué du 1er cycle est estimé à
4254,333 kg/ha alors que celui du 2e cycle est estimé à 5297,333 kg/ha. Quant à la
commercialisation elle a connu une augmentation de 23% au premier cycle et de 26%

LE RAPPORTEUR

M. KOUAKOU KOUAKOU LANCINA


Responsable OPA