Vous êtes sur la page 1sur 15

Rapport OCP : Eléments de réponse

Labels et Consécrations nationales et internationales de OCP:


- ISO 14001 version 2015 pour l’environnement, sites Safi et Jorf Lasfar
- ISO 45001 version 2018, pour la qualité sécurité et environnement, site Safi
- OHSAS 18001 pour la sécurité les 2 sites de Safi et Jorf Lasfar
- Certification Protect and Sustain de l ’International Fertilizer Association (IFA), niveau
Excellence, pour toute l’activité OCP
- Médaille d’or : Gold Medal IF Afor Technical and SHE sécurité , hygiene et environnement) -
2018
- 2 fois le Prix National de la sécurité
- Social Responsibility Strategy of the Year Award, décerné à OCP pendant le CEO Africa Forum
2018
- ISO 14 064 pour la vérification du calcul de l’empreinte carbone, pour toute l’activité OCP
- ISO 17025 pour l’accréditation des laboratoires d’analyses des sites Safi & Jorf Lasfar
- Label Responsible Care
- Careers in Morocco : Le Groupe OCP employeur préféré des étudiants et lauréats marocains
issus des grandes écoles en France

Enormités et failles dans le rapport :


Ces éléments dénotent clairement de l’amateurisme de l’étude réalisée et méritent d’être soulignés

- Les enquêteurs prennent un Stock de phosphate pour un stockage de déchet (Phosphogypse)


- Les enquêteurs mesurent la poussière dans l’habitacle d’une voiture qui, peut-être en marche,
génère elle-même des poussières.
- Les enquêteurs comparent une mesure instantanée à une norme faite pour les moyennes
annuelles, scientifiquement il faut la comparer aux normes pour les maximums instantanés.
- Les enquêteurs ignorent que les particules fines PM2,5 sont parties intégrantes de la mesure
des particules PM10.
- Les enquêteurs avaient conclu que OCP induit l’installation les centrales à charbon partout à
côté de ses sites pour s’en approvisionner, OCP a permis de corriger cette conclusion hâtive
en expliquant que les sites de transformation cogénèrent leur propre énergie en récupérant
l’énergie fatale et en la transformant en énergie électrique. Une simple recherche
« objective » sur internet leur aurait permis d’éviter de transformer des impressions en
conclusions
- Les enquêteurs basent tout l’argumentaire médical sur des « ouï dire », aucune étude
médicale ou épidémiologique ou même une seule statistique valable
- Les enquêteurs basent leur conclusion de l’existence d’une soi-disant maladie professionnelle
sur un diagnostic d’« un pharmacien interviewé »
- Les enquêteurs font référence à des « syndicalistes » sans prendre la peine de contacter
aucun des quatre syndicats, qui ont contesté officiellement l’approche par une lettre adressée
aux deux ONG.
- Les enquêteurs reprennent une réponse fournie par OCP sur les nuisances olfactives de façon
diamétralement opposée.
- Le rapport instrumentalise l’information scientifique pour manipuler le lecteur lambda qui
n’est pas nécessairement avisé :
 Sur la question de la teneur de l’uranim dans les rejets, les enquêteurs ont
reconnu, après condamnation par l’OCP, que les teneurs relevées sont
« faibles » et restent dans les seuils des matériaux naturellement radioactifs.
 Les enquêteurs utilisent les photos des panaches visibles sortant des
cheminées pour suggérer la pollution au lecteur : ils n’ont pas pris la peine
d’apprendre que ce panache visible est majoritairement de la vapeur d’eau
anodine. Les cheminées qui sont importantes et génèrent les paramètres que
nous surveillons de près (SO2...) sont incolores et en génèrent aucun panache
visible.
 Les enquêteurs utilisent la photo d’une personne avec des dents présentant
des signes de fluorose, liant cela à l’activité de OCP : phénomène répandu au
Maroc, cette même image peut être facilement retrouvé dans plusieurs
régions dans lesquelles OCP n’opère pas (Beni Mellal, Essaouira, Sidi Bennour,
…) : les nappes phréatiques qui présentent des taux de fluor élevées n’ont rien
à avoir avec l’activité OCP.

Processus biaisé pour des fins politiques :


Nous reprochons solennellement aux deux ONG leur manque d’intégrité et leur approche
opportuniste : au moment où ce travail est fait pour inciter les multinationales suisses à la diligence
« raisonnable » sur les droits de l’homme auprès de leurs fournisseurs, les 2 ONG ont elles-mêmes
profondément manqué à ce principe :

- Accusations sans fondements valables, considérés de l’ordre de la diffamation


- Préjugés (Exemple : le rapport atteste que les analyses de l’eau effectuées par les enquêteurs
n’ont pas ressorti de dépassement de métaux lourds dans l’eau de mer, mais s’entête quand
même à qualifier l’acte de pollution marine !)
- Refus de rencontrer OCP qui a manifesté sa prédisposition à un dialogue constructif et qui a
même proposé de visiter les 2 ONG et de les recevoir pour une visite à l’intérieur des sites.
- Empressement de publier le rapport rapidement au risque de diffuser des énormes méprises.
Le délai de réponse a été de deux semaines !! Nouvelles allégations à la dernière minute avec
délai de réponse en 24h ! le communiqué de presse des 2 ONG cite : « l’initiative (Initiative
pour les multinationales responsables) et un contreprojet seront discutés au Conseil national
la semaine prochaine. Si le contre-projet est adopté, l’initiative sera soumise au vote en
2020 ». Il est clair que le dialogue a été bloqué pour permettre aux concernés de manipuler
les opinions moyennant cette propagande.
- Le rapport de ces ONG insère explicitement un encadré qui remet en question l’intégrité
nationale sur son territoire au Sahara alors que l’enquête est faite sur les sites Safi & Jorf
SOMMAIRE

I- Qualité de l’air :

- Méthodologie lacunaire
- Défaillance de compétence des enquêteurs
- Système de surveillance et mesure de qualité de l’air de OCP
- Résultats des campagnes de mesure qualité de l’air de OCP
- Campagnes faites par parties tierces indépendantes et de renommée internationale
- OCP avant-gardiste sur des procédés de lavage des gaz
- Politique protection de l’environnement de OCP

II- Santé sécurité au travail

- Approche subjective et scientifiquement répréhensible


- Politique Hygiène, Santé et Sécurité au Travail OCP:
- Performance de OCP en matière de sécurité :
- Fiches de donnés de sécurité des matières auxiliaires utilisées :
- Médecine de travail

III- Impact sur les riverains :

- Environnement et perception des odeurs


- Fluorose
- Flore et arbres autour des sites
- Achat de terrains
- Rejet en mer contenant de l’uranium
- Rejet du phosphogypse:
- Stock de phosphogypse à côté de l’usine
- Eutrophisation

IV- Droits de l’Homme


I- Qualité de l’air :

- Méthodologie lacunaire :
 La seule donnée mesurée par le rapport fournit est la mesure du PM2,5, et qui
paradoxalement ne concerne pas l’activité de l’OCP.
 Toutes les accusations sont basées sur cette mesure.
 Les conditions dans lesquelles ont été faites les mesures ont généré des résultats
invraisemblables qui contredisent toutes les mesures de OCP, de parties tierces et
indépendantes (NUMTECH), du rapport du ministère du Maroc fait par des parties
internationales indépendantes, et contredisent même la carte de l’Organisation
Mondiale de la santé.
 La mesure a été faite dans l’habitacle d’une voiture qui est probablement en marche :
les conditions de prélèvement sont inappropriées

- Défaillance de compétence des enquêteurs :


 La valeur de l’Organisation mondiale de la santé pour le PM2,5 est une valeur guide
pour la moyenne de mesures annuelle. Les normes en général prévoient des valeur
maximales horaires, journalières et annuelles moyennes. Le rapport confond ces
concepts et compare un soi-disant prélèvement instantané à une moyenne annuelle.
 Les rédacteurs semblent ignorer que les PM2,5 sont une partie des PM10. Les
particules PM10 contiennent les particules jusqu’à 10 micromètres, y compris les
particules inférieurs ou égales à 2,5 micromètres ;

- Système de surveillance et mesure de qualité de l’air de OCP :


 Au-delà des exigences réglementaires, OCP a mis en place des systèmes de suivi on-
line de ses émissions, et un système de modélisation de la dispersion atmosphérique
de ses émissions, en temps réel et prévisionnel, lui permettant de réguler en continu
ses émissions atmosphériques et d’en minimiser l’impact sur l’environnement. Ce
dispositif a été développé et calibré en partenariat avec une entreprise internationale
reconnue dans ce domaine. Avec cette solution dite PLUM’AIR, OCP opère une
surveillance continue sur les deux sites de Safi & Jorf Lasfar, et aux alentours (dans un
rayon de 25 km environ).
 OCP a mis en place des stations de mesure de la qualité de l’air sur le site de Jorf Lasfar,
ainsi que dans la ville de Safi.
 Les stations de mesure de qualité de l’air que OCP a acquis et mis en place disposent
de certificats d’étalonnage des analyseurs, de certificats de contrôle qualité des
analyseurs délivrés par bureau Veritas, de certificats de conformité reconnus à
l’international (TÜV Rheinland …), et de plusieurs rapports de tests périodiques.
 Contrairement aux allégations du rapport, les mesures couvrent même les quartiers
adjacents au site de Safi, appelés « villages » dans le rapport.

- Résultats des campagnes de mesure qualité de l’air de OCP :


 Les résultats obtenus dans la ville de Safi et aux alentours du site de Jorf Lasfar sont
conformes à plusieurs standards internationaux de référence.
 Par exemple, sur Safi : la moyenne annuelle 2018 pour le SO2 mesurée pour la ville
de Safi est deux fois inférieure à la directive européenne (2008/50/CE) du
21 mai 2008 sur la qualité de l’air, et à la directrice cible visée par l’organisation
mondiale de la santé OMS . Aussi, le maximum enregistré sur toute l’année est
environ 3 fois inférieur à la cible OMS sur la valeur maximale.
 Par exemple ; sur Jorf : la mesure moyenne de 2018 prélevée est inférieure à la
valeur guide de la directive de la qualité d’air extérieur pour l’Europe (WHO Air
Quality Guidelines for Europe)
 Pour les matières particulaires , pour PM10, la moyenne mesurée en 2018 pour le
Safi et le site de Jorf Lasfar sites sont conformes à la directive européenne
(2008/50/CE) du 21 mai 2008 et aux standards qualité de l’air ambiant établis par the
United States Environnemental Protection Agency (EPA).
 Les PM2,5 sont inclues dans la mesure des PM10 qui répond à plusieurs standards
internationaux.

- Campagnes faites par parties tierces indépendantes et de renommée internationale :


 Selon la carte interactive de L’OMS « Global air ambiant pollution », Safi est l’une des
meilleures villes du Maroc en terme d’incidence de matières particulaires, avec une
moyenne de PM2.5 de 9 µg/m3 et une moyenne de PM10 de 21 µg/m3, basés sur
une référence de 2011. http://maps.who.int/airpollution/
 Les deux dernières campagnes réalisées à Safi par un acteur international spécialiste,
en Octobre- Novembre 2018 et en Février 2019, couvrent toute la ville, y compris les
« villages » cité dans le rapport, et se basent sur du matériel accrédité selon ISO/IEC
17025:2005 COFRAC et selon ISO/IEC 17025 STS 149. Les résultats ressortent que
pour les deux campagnes, toutes les mesures sont en dessous des directrices cibles
visées par l’organisation mondiale de la santé OMS et de la directive européenne
(2008/50/CE) du 21 mai 2008.

- OCP avant-gardiste sur des procédés de lavage des gaz :


 OCP a toujours implémenté les « best available technologies ». A chaque fois qu’une
technologie nouvelle est développée OCP l’intègre dans ces nouvelles installations,
et mise aussi sur la rénovation des anciennes.
 OCP a développé conjointement un procédé de captage des Gaz SO2 qui dépasse
largement la réglementation mondiale, et permet d’atteindre un seuil d’émission
inférieur à 15 ppm contre la norme de 160 ppm de la banque mondiale, qui est la
norme la plus contraignante au monde.

- Politique protection de l’environnement de OCP :


 Les Systèmes de Management Environnemental (SME) des deux plateformes de Jorf
Lasfar et de Safi sont certifié selon la norme internationale ISO 14001
respectivement depuis 2005 et 2006. Des audits externes sont réalisés annuellement
par s’assurer de la conformité du SME à la norme ISO. La certification implique que
les aspects politique de l’entreprise, objectifs, cibles, la conformité réglementaire, la
réponse aux attentes des parties intéressées, les plans d'action, la formation, l’audit
interne et externe, la veille réglementaire, le monitoring, ont été satisfaits, en
particulier la VERSION 2015 de la norme ISO 14001 qui est très exigeante et selon
laquelle les sites OCP sont certifiés.
 OCP et DuPont ont créé une Joint-Venture pour offrir des services de conseil et de
formation afin de contribuer à améliorer la performance des entreprises marocaines
et africaines en matière d’hygiène, sécurité et environnement. Cette joint-venture
est dénommée DuPont OCP Operations Consulting dont DuPont et OCP sont
coactionnaires à hauteur de 50% chacun.
 OCP a un programme « d’excellence environnementale », en collaboration avec
DuPont OCP Operations Consulting, déployé sur tous ces sites.
 Avec le soutien de la JV DOOC entre OCP et Dupont, le groupe a développé des
standards opérationnels relatifs à la protection de l’environnement :
- GD : Gestion des déchets
- PA : Gestion des produits auxiliaires
- EKPI: Mesure & Reporting Environnemental.

 Les sites OCP disposent de :


- Plans de Management Environnemental (PME) pour toutes ses unités de
production, mis à jour annuellement. Ce plan permet d'évaluer les risques
environnementaux et de les classer par priorité selon des processus
conformes aux exigences de la norme ISO 14001 de mettre les moyens de
maitrise et de correction en cas d'occurrence;
- A partir des (PME découlent des plans de simulation des situations d’urgences
qui sont réalisées selon un planning annuel avec des formations.
- Procédures opérationnelles pour la maitrise des situation d’urgence et des
activités pouvant avoir un IES (impact environnemental significatif).

II- Santé sécurité au travail

- Approche subjective et scientifiquement répréhensible:


 Etude basée sur des dires de personnes éventuelles, aucune preuve d’entretiens,
méthodologie d’échantillonnage…etc.
 Aucune référence à une étude épidémiologique ou scientifique attestant d’existence
de maladies liée à l’activité de OCP
 Fondements bizarres pour des conclusions énormes : selon un pharmacien « les
travailleurs des usines risquent également de contracter la silicose… » « Cela est dû au
manque de protection au travail… »
 Dires attribués à des sources qui les réfutent : « Depuis plusieurs années, les syndicats
s’inquiètent du taux anormalement élevés de maladies et de décès par les agents OCP
et retraités ». Les 4 syndicats représentés à OCP déclarent dans une lettre adressée
aux deux ONG : « nous tenons à signaler, qu’à aucun moment, nous n’avons été saisis
officiellement par les rédacteurs du rapport pour fournir des informations ou exprimer
notre point de vue sur le sujet, sachant que nous avons l’habitude de répondre
favorablement et en toute transparence aux différentes demandes d’information,
liées à notre activité de représentation des employés d’OCP ».
 Chiffres invraisemblables : Un examen médical public des poumons, que la population
de Safi pouvait faire gratuitement, a révélé un résultat dévastateur : 80% des
personnes examinées avaient un emphysème » : aucune étude clinique ne confirme
cette donnée dangereuse !

- Politique Hygiène, Santé et Sécurité au Travail OCP:


 Les sites de Safi et Jorf Lasfar sont certifiés ISO 45001 version 2018/OHSAS 18001, pour
le management de la santé et de la sécurité au travail. Pour information ces deux
référentiels portent sur les principaux éléments suivants: Planification pour
l'identification des dangers, ainsi que l'évaluation et la gestion des risques, Programme
de gestion SST (Santé, Sécurité au Travail) ; Structure et responsabilité ; Formation,
présentation et compétence ; Consultation et communication ; Gestion opérationnelle
; Préparation aux situations d'urgence et solutions ; Mesure, suivi et amélioration des
performances.
 OCP et DuPont ont créé une Joint-Venture pour offrir des services de conseil et de
formation afin de contribuer à améliorer la performance des entreprises marocaines
et africaines en matière de sécurité et de développement durable. Cette joint-venture
est dénommée DuPont OCP Operations Consulting dont DuPont et OCP sont
coactionnaires à hauteur de 50% chacun.
 La stratégie d’OCP dans le domaine HSE (Hygiène, Sécurité, et Environnement) est
résumée dans un projet majeur appelé « zéro incident » et basé sur trois piliers visant
à changer la culture HSE des employés, suivant la courbe de Bradley.
 Depuis le début du projet, OCP travaille sur un programme ambitieux portant sur le
développement des compétences HSE, la maîtrise des risques technologiques, les
dialogues sur la qualité de la sécurité, l'analyse des accidents, la formation aux facteurs
de risque, la digitalisation HSE ... dans le but d’atteindre le mode « interdépendant »
en 2020.
 Le projet zéro incident reposent principalement sur le déploiement de standards
opérationnels et de gouvernance élaborées par les ressources d’OCP avec le soutien
avec la JV DOOC et sur la mise en place d’un ensemble d’indicateurs proactifs et
réactifs permettant de mesurer les changements en HSE en continu, la performance
et l’amélioration.
 Ci-dessous la liste des standards développés déployés et audités systématiquement,
englobant nos collaborateurs et nos sous-traitants :
Standards de gouvernance:
- EVEPS: Engagement Visible, Exemplarité et pilotage de la Performance HSE
- GIASE: Gestion des Incidents et Accidents Sécurité et Environnement
- VOSE: Visite et Observation Sécurité et Environnement

Standards opérationnels relatifs à la SST (Santé et Sécurité au travail) :


- LOTO: Lock Out Tag Out
- PHA: Process Hazard Analysis
- EC: Espaces Confinées
- ADRPT: Analyse des Risques aux Postes de Travail
- MOC: Management Of Change.
- TH: Travaux en Hauteur
- Circulation
- PRU: Plan de Réponse aux Situations d’Urgences
- Audit HSE
- GEE: Gestion HSE des Entreprises Extérieures
- CDEPD: Consignation/Déconsignation des Energies et Produits Dangereux
- EPI: Equipements de protection Individuels

Nous rappelons aussi les standards opérationnels relatifs la protection de


l’Environnement cités plus-haut :
- GD : Gestion des déchets
- PA : Gestion des produits auxiliaires
- EKPI : Mesure & Reporting Environnemental
- CP DISPOSE :

 Les sites OCP disposent de :


- Evaluation de risque faite par l'entité " Risk Management" de OCP et par des
acteurs internationaux (March-Apsys)
- Plans Opérations internes et ¨Plan Particuliers d’interventions pour l'ensemble
des sites industriels
- Plans management environnemental (PME) et Plans de management de sante
sécurité au travail (PMSST) pour toutes ses unités de production, mis à jour
annuellement. Ce plan permet d'évaluer les risques et de ressortir les plus
importants; de mettre les moyens de maitrise et de correction en cas
d'occurrence;
- A partir des PMSST découlent des plans de simulation des situations de risque
qui sont réalisées selon un planning annuel avec des formations.
- Procédures opérationnelles pour la maitrise des situation d’urgence

- Performance de OCP en matière de sécurité :


 Le taux de fréquence des accidents des collaborateurs OCP a chuté de 60% entre 2014
et 2019
 Le taux de fréquence des accidents des agents sous-traitants de OCP a chuté de 52 %
entre 2014 et 2019
(Le taux de fréquence est le nombre d’accidents avec arrêt de travail par Millions
d’heures de travail)

Taux de fréquence d'accidents


des collaborateurs OCP
7 (Accidents de travail avec arrêt /Million d’heures )
6

0
2014 2015 2016 2017 2018 2019
 Ce résultat confère à OCP une position exemplaire comparé au benchmark
international, en terme de performance sécurité :

Taux de Fréquence total activité OCP


(Accidents de travail avec arrêt /Million d’heures)

- Equipements de protection Individuels (EPI) :


 OCP s’est doté du standard “Gestion des Equipements de Protection Individuelle (EPI)
et Habillement de Travail (HT)” élaboré en collaboration avec DuPont. Le déploiement
de ce standard permet de :
- Mettre à la disposition des collaborateurs les EPI/HT adaptés aux risques et
aux conditions de travail selon les analyse de risque ;
- Assurer un approvisionnement en EPI/HT conforme aux norme reconnue en la
matière et aux exigences OCP (nomenclature OCP) ;
- Assurer un approvisionnement en temps opportun de manière à éviter les
retards et les ruptures de stocks ;
- S’assurer que les collaborateurs sont informés des risques contre lesquels le
port des EPI les protège, les conditions et le mode d’utilisation ainsi que les
usages auxquels l’EPI est réservé.
 Les collaborateurs sont systématiquement impliqués dans l’analyse des risques au
poste de travail et dans le choix des types d’EPI/HT de manière à ce que leur port soit
fait en connaissance de cause.; la sélection des fournisseurs se fait avec les DHS et
commissions syndicales.
 Le déploiement du standard VOSE “Visite et Observation terrain en matière de
Sécurité et Environnement” permet de sensibiliser le personnel et sous-traitants sur
le port des EPI
 Nous disposons de Témoignage des syndicalistes/ DHS en activité sur le sujet des EPI
chez OCP.
 En 2018, la dépense annuelle par agent en EPI est de 3613 DH. Les frais globaux en
2018 pour l’ensemble du personnel est de 64 Millions de DH
- Fiches de donnés de sécurité des matières auxiliaires utilisées :
 OCP déploie un standard nommé “Gestion des produit auxiliaires” qui prévoit la
formation, la sensibilisation et l’affichage dans les locaux industriels. Ce standard est
déployé sur nos sites industriels et audité par Dupont. Il intègre les collaborateurs OCP
ainsi que les sous-traitants.
 OCP réalise des programmes de communication, de sensibilisation et de formation sur
les risques aux poste de travail, notamment les FDS.
 OCP a mis en place avec Dupont des formations et dépliants de poche facilitant la
lecture et l’interprétation des étiquettes et des pictogrammes
 Le standard Analyse des risques au poste de travail intégrer la formation sur les risques
de manipulation des produits et les EPI nécessaires à la protection.

- Médecine de travail
 Nombre Total de Médecins de travail : 22
 Nombre Total d’infirmiers : 125
 14 services médicaux dédiées à la Santé au Travail
 Nombre total des actes médicaux en 2018 décernés par la médecine de travail OCP:
57 500 pour un effectif de 19 326.
 Quelques chiffres sur l’activité de la médecine de travail en 2018
 Visites médicales systématiques pour les collaborateurs : 24 934
 Audits des installations sur site (Locaux sanitaires, Chantiers…) : 196
 Audits des restaurants :1 138
 Actions de prévention médicale : 1 060

- Statistique santé :
 L’espérance de vie de la population OCP est supérieure à la moyenne nationale tel
qu’il ressort de la comparaison entre les quotients de mortalité par âge de la
population OCP à celles des tables de mortalité réglementaires utilisées au Maroc par
les organismes de prévoyance sociale et les compagnies d’assurance.

III- Impact sur les riverains :


- Environnement et perception des odeurs :
 La qualité de l’air autour des sites dans lesquels nous opérons répond parfaitement à
plusieurs standards internationaux (Voir paragraphe qualité de l’air)
 Pour les faits relatés de perception olfactive par les riverains : nous avons besoin
davantage de précision sur cette question pour répondre de façon factuelle : il faut
indiquer l’endroit exact auquel vous vous referez, quel type d’odeur, quelle
fréquence de perception olfactive … A noter que nos sites sont situés dans des zones
industrielles, il faudrait donc être précis sur la source d’émanation.
 Les seuils olfactifs, qui sont la limite à partir de laquelle les odeurs peuvent être
ressenties, peuvent être dépassés instantanément. Pour le cas de Safi qui a été cité,
il s’agit d’émissions à base de fluor qui ont un seuil olfactif très faible : L'odeur peut
être détectée à partir d'une concentration très basse de 0,04 ppm, soit 34 µg/m3,
selon le CNESST : La concentration autour de nos sites atteint rarement ce seuil, mais
il arrive que les conditions météorologiques défavorables engendrent une
accumulation qui atteint instantanément ce seuil et qui reste cependant 18 fois
inférieur au seuil horaire permis par l’OMS : L’OMS (2000) donne aussi une valeur
plafond d’exposition horaire qui est largement au-dessus de la moyenne et qui
atteint 630µg/m3
 Pour le cas de Jorf Lasfar qui a été cité : la valeur du SO2 mesurée sur le site et
autour du site est inférieure à la valeur guide annuelle de l’OMS. Notons que le SO2 a
un seuil olfactif très élevé. L’odeur est détectable à partir de 1179 µg/m3 (donnée
recueillie sur la fiche SO2 du CNESST). Ce seuil n’est jamais atteint autour du site de
Jorf Lasfar, selon les mesures effectuées par les stations de mesure d’OCP ou encore
les mesures effectuées par un cabinet externe, Numtech, ainsi que le laboratoire
externe LPEE lors d’une campagne menée pour la mesure de la qualité de l’air
ambiant autour du site de Jorf Lasfar. Pour les émissions de Fluor également, la
valeur moyenne annuelle est inférieure au seuil qualité de l’air de l’OMS, qui est une
valeur guide pour la moyenne annuelle pour l’Europe.
 Nous recueillons les données météorologiques de façon permanente : sens du vent,
vitesse du vent, température, etc. en mode réel et prévisionnel. A travers la solution
PlumAir, nous effectuons des simulations en continu, pour anticiper l’incidence de
l’odeur quand les conditions météorologiques sont défavorables et piloter la
production de nos sites en conséquence.
 En complément, la fiche du CNESST pour le SO2 cite : « Cependant, l'odeur ne peut
être un signe d'avertissement fiable et adéquat à une exposition dangereuse, seule
l'utilisation d'un instrument de mesure permet d'identifier le produit et d'en
quantifier la concentration. De plus, la perception des odeurs demeure une donnée
variable selon l'individu » .
https://www.cnesst.gouv.qc.ca/a-propos-de-la-CNESST/Pages/a-propos-de-la-
CNESST.aspx

- Fluorose :
 Il y a plusieurs régions dans le monde où le taux de fluor est élevé dans l’eau potable,
le Maroc en fait partie. La carte de l’UNICEF ci-dessous montre les pays dans lesquels
l’incidence de la fluorose est importante suite à la teneur élevée de Fluor dans l’eau.
Les études expliquent ce phénomène par, entre autres, l’élévation naturelle du taux
de fluor dans certaines nappes souterraines.

 Par ailleurs, il est important de noter que l’activité de transformation du phosphate ne


génère pas de rejets liquides déversés dans le sol et donc n’impacte pas directement
les nappes phréatiques.
 Enfin, les cartes de dispersion par modélisation réalisées dans le cadre du programme
de développement Jorf Phosphate Hub, incluant les émissions de 6 usines futures,
montrent que la concentration en fluor dans l’air ambiant respecte les valeurs seuils
nationales et internationales en matière de qualité de fluor dans l’air ambiant sur tout
le voisinage du complexe industriel de Jorf Lasfar y compris la zone de Sidi Abed.

- Flore et arbres autour des sites


 Nous n’avons trouvé aucune donnée statistique ou scientifique qui laisse entendre que
les rendements des champs autour du site de Safi diminuent, d’autant plus qu’il n’y a
aucune exploitation agricole dans le périmètre immédiat du site (nous sommes
toutefois disposés à étudier les évidences scientifiques qui seraient en votre
possession et qui prouveraient cette affirmation). Bien au contraire, sur les terrains de
300 hectares de surface acquis par OCP comme ceinture verte autour du site de Safi
(cité dans votre rapport), nous avons pu planter des câpriers, des oliviers et des
figuiers.
 Selon un Rapport du Haut-Commissariat au Plan datant de 2017, la plupart des sols de
la province de Safi sont favorables à l'arboriculture. Cependant, l'insuffisance en eau
ne permet pas d'entreprendre partout des plantations fruitières. La production
arboricole vient principalement de l’olivier, de la vigne et du figuier
 OCP entreprend plusieurs actions citoyennes pour promouvoir l’agriculture dans les
régions dans lesquelles notre Groupe opère. Par exemple, sur la région de Doukkala
où se situe le site de Jorf Lasfar, OCP est partenaire d’un projet phare pour promouvoir
la culture du Figuier (culture autochtone) et ses produits de dérivés. L'objectif est de «
porter la superficie des figuiers à 1000 hectares à l'horizon de 2017, mais aussi
d'améliorer le rendement des 800 hectares que cette culture compte dans la région,
créer de nouveaux opportunités d'emploi et améliorer le revenu des producteurs ».
http://www.lopinion.ma/def.asp?codelangue=23&id_info=44773;
http://aujourdhui.ma/economie/figuier-lunite-de-valorisation-de-had-ouled-frej-
operationnelle
 OCP a réalisé plusieurs projets agricoles pour restaurer ses anciennes zones minières
qui ne sont plus en exploitation. En effet, la réhabilitation des mines est l’un des axes
prioritaires de la politique de développement durable de notre Groupe. A partir des
terrains remués, initialement nus et à faible valeur ajoutée agricole, OCP crée des
zones plantées avec des espèces à forte valeur agricole (principalement des arbres
fruitiers comme les arganiers, les oliviers, les caroubiers ou encore le cactus). Ces
terrains sont par la suite exploités par la communauté avoisinante et constituent ainsi
un levier de création de valeur économique pour les régions concernées. Ainsi, sur les
3 dernières années, OCP a planté plus de 1,4 million d’arbres.
 Un des projets agricoles phare réalisé par OCP est le développement de la récolte du
Quinoa, en partenariat avec les petits agriculteurs et coopératives de la région de
Youssoufia. Sept espèces ont ainsi été testées pour ne garder que les plus appropriées.
OCP a procédé ensuite à l’accompagnement et l’outillage desdits petits agriculteurs et
coopératives féminines dans l’appropriation et la vulgarisation de l’utilisation et de la
valorisation de cette plante très peu cultivée au Maroc.

- Achat de terrains
 Sur la question de l’expropriation, notamment sur le site de Safi qui a été cité dans le
rapport, nous vous signalons que 100% des terrains achetés par OCP depuis 10 ans à
Safi sont acquis à l’amiable.
 Ces terrains servent essentiellement au développement industriel du site, ainsi qu’à
des projets à intérêt public pour la communauté, tel que la station d’épuration des
eaux usées urbaines (STEP) envisagée à Safi et pour laquelle OCP est partenaire. Nous
disposons de tous les justificatifs (actes d’achat…) qui démontrent le consentement
des deux parties pour l’achat/vente des biens. Ainsi, nous ne pouvons parler
d’indemnisation puisqu’il s’agit d’un acte d’achat consenti par les 2 parties.
 De façon générale, OCP favorise le dialogue avec les parties prenantes et l’achat à
l’amiable pour acquérir le foncier nécessaire à son développement industriel ou au
renforcement de la sécurité autour de ses sites.
 Quand l’expropriation est absolument nécessaire pour la réalisation de projets
d’expansion industrielle portant un grand intérêt pour la communauté, OCP engage la
procédure d’expropriation en parfaite conformité avec la réglementation, tel qu’il est
coutume de le faire dans les cas d’utilité publique dans plusieurs pays européens. Les
prix sont ainsi fixés conformément aux barèmes en vigueur par une commission
indépendante

- Rejet en mer contenant de l’uranium:


 Instrumentalisation de l’information: vous n’êtes pas sans savoir que cet élément
existe dans plusieurs composants : le plâtre, l’eau de mer, le sol, le granite, etc. Le
phosphogypse contenu dans ce rejet est considéré par l’AIEA comme étant un
«Naturally Occuring Radioactivity Material », au même titre que d’autres matériaux
naturels. L’activité radioactive relevée est 10 fois inférieure à des seuils établis par
l’Union Européenne et largement inférieure à celle d’autres rejets comme certains
rejets hospitaliers par exemple.
 Les rejets liquides des deux sites sont suivis et analysés de façon systématique
(contrôle mensuel).

- Rejet du phosphogypse:
 Dans le monde, le phosphogypse est soit stocké soit rejeté en mer ou océan. OCP a
étudié les deux options avec des partenaires internationaux, avant de mettre en place
une solution avant-première prenant en considération les conditions océaniques
locales caractérisées de très forts courants marins : A Jorf Lasfar, en vue de permettre
l’extension industrielle du site (tripler sa capacité) tout en en respectant les normes
internationales sur la qualité d’eau de mer, une solution recommandée par des
spécialistes de renommée internationale et évaluée par des études de modélisation
très pointues, a été mise en place : il s’agit d’émissaires sous-marins de 3Km de long
environ, munis de plusieurs diffuseurs en aval, spécialement pour permettre une
dispersion idéale du gypse dans le milieu marin. Cette solution a fait l’objet de
l’acceptabilité environnementale du Comité national des Etudes d’Impact
Environnementales. Cette solution permet de répondre aux normes internationales
sur la qualité du milieu marin. Le budget mis en œuvre pour ce projet est de 150 Million
de dollars, qui aurait très bien couvert l’autre possibilité qui est le stockage du gypse.

- Stock de phosphogypse à côté de l’usine :


 La photo “Montagnes de déchets (phosphogypse) près du village de El Bured (Février
2019)” de la page 14/32 : il s’agit des d’un stock phosphates avec une granulométrie
élevée, qui sort de la laverie. Cela s’appelle le phosphate stérile qui, vu son faible taux,
est destiné à d’autres voies de valorisation.

- Eutrophisation :
 Contrairement aux dire du rapport, l’activité OCP ne rejette pas d’azote : le site de Safi
ne produit pas d’engrais azotés et les rejets liquides des unités d’engrais à Jorf Lasfar
sont tous recyclés.
 Les analyses du Phosphore dans l’eau de mer, prélevées par CEREP – Centre d’Etudes
et de Recherches sur l’Environnement et la Pollution, ressortent des concentrations
très proches de la ligne de référence, qui se situe à 7 Km du point de rejet.
 OCP rejette dans un océan à forts courants marins, selon la littérature scientifique le
point de rejet n’est peut-être sujet à un phénomène d’eutrophisation : les sites marins
concernés sont :
- Les lagunes, de profondeur souvent très faible (~ 1 à 5 m), quasi-
fermées puisque n'échangeant de l'eau avec la mer ouverte qu’au
travers de passes,
- Certaines baies en zone côtière macrotidale, présentent la
particularité, liée à leur configuration géographique, de piéger
momentanément les masses d'eau
- Les panaches de dilution en mer d'apports fluviaux d'eau douce se
caractérisent par une stratification haline s'estompant
progressivement vers le large, pour redonner une masse d'eau bien
mélangée sur la verticale au-delà de l'iso-haline …

IV- Droits de l’Homme :


 Le respect des droits de l’Homme fait également l’objet d’une attention particulière
au sein d’OCP, au regard de ses propres activités, mais aussi dans le cadre de ses
interactions et relations avec ses parties prenantes incluant les communautés locales
et les fournisseurs, ainsi qu’à travers ses investissements.
 Au-delà des exigences réglementaires, les droits humains sont déclinés partout à
travers les activités et politiques de OCP, et leur respect est garanti au travers des
processus de gestion des risques, de santé sécurité au travail, d’environnement, de
sous-traitance et achats, d’organes garantissant la transparence et l’équité par
exemple lors de la sélection des fournisseurs et leurs accompagnements, la formation
des sous-traitants et dans les programmes d’engagement des communautés.
 OCP a mis en place des procédures afin de garantir la plus stricte conformité aux
exigences de la législation du travail marocaine et aux principes de l’Organisation
International du Travail. Le Groupe effectue des analyses continues au sein de ses sites
et s’assure de la conformité de ses fournisseurs via sa politique d’achat responsable.
 Au sein du groupe OCP, le mécanisme de grief, la gestion des plaintes et la médiation
sont formalisés et organisés au travers plusieurs entités du Groupe. Depuis 2018, une
démarche proactive et inclusive fondée sur le dialogue avec les communautés a été
instituée sur les différents sites afin de favoriser les canaux d’écoute des riverains et
de co-construire les plans d’accompagnement sociaux.
 Aussi, le programme développement de l’écosystème local qui vient promouvoir la
création de valeur locale en supportant les TPE et PME locales avec un fond dédié de
50 M Euros.
 Le programme de diversité genre pour améliorer la parité genre et l’ascension des
femmes dans la pyramide managériale est aussi une preuve de l’engagement de OCP
pour la promotion des femmes.

Vous aimerez peut-être aussi