Vous êtes sur la page 1sur 5

Bac 2019

Épreuve d’histoire-géographie
Série S

COMPOSITION 1 : LA CHINE ET LE MONDE DEPUIS 1949

Sujet très classique, très facile correspondant aux intitulés exacts du programme du Thème 2. Le sujet est
large et couvre l'ensemble du chapitre. L’idéal est donc d’utiliser au mieux les cours de votre professeur
sans chercher à faire compliqué au niveau de votre plan.

Dans la lecture du sujet, vous ferez particulièrement attention au mot de liaison « et » qui montre bien qu'il
faut mettre en relation la Chine et le monde et ne surtout pas traiter de la Chine toute seule. Il faut donc
parler du poids de la puissance chinoise dans le monde, de son rapport avec les autres puissances, de son
influence, de la façon dont la Chine voit le monde... Quant au « monde », ce sont bien sûr les autres états
(les puissances) mais ça peut être aussi les institutions internationales.

Selon les éléments du programme (site Eduscol), la problématique choisie doit permettre de montrer que
la Chine communiste a une évolution originale « qui la mène, à travers la volonté de retrouver son ancienne
puissance, d’une situation de sous-développement économique et de mise sous tutelle politique à une
position économique (et de plus en plus politique) mondiale de premier plan »

Bien entendu, vous respecterez au maximum les règles de la composition et structurerez votre travail de
façon claire (introduction, développement en plusieurs parties, conclusion) en sautant des lignes entre
chacun de ces éléments.

Introduction : Même si ce n'est pas demandé (ce n'est qu'un élément de valorisation), vous pouvez
commencer par une petite accroche à partir de l'actualité par exemple (l'exemple de Hong Kong cette
semaine qui manifeste pour ses libertés et défie ainsi la mainmise chinoise !) Ou alors vous pouvez utiliser
une citation : Alain Peyrefitte en 1973 « Quand la Chine s’éveillera... le monde tremblera »

Vous présenterez bien entendu les bornes chronologiques du sujet (pourquoi débuter en 1949 ? Mao
proclame la république populaire de Chine). Vous expliquerez quels sont les éléments de la puissance
chinoise et les éléments de son influence dans le monde. Vous citerez votre problématique en vous
appuyant sur celle que vous avez vue dans l’année (donc comment la Chine s'est-elle affirmée sur la scène
internationale en tant que puissance majeure ?)

Puis vous annoncez les grandes parties de votre plan.

Plan possible :
Le plan le plus classique à suivre dans un tel chapitre serait un plan chronologique dans lequel vous repérez
les grandes étapes de l'histoire de la Chine contemporaine en prenant l'année 1976 comme date
charnière :

I. 1949 : victoire des communistes (tournant majeur).


- Évoquer la construction d’un État fort, une quête de puissance à travers la reconquête de sa souveraineté
et le développement de son influence en Asie. La Chine populaire adopte dans un premier temps le modèle
de développement de l’URSS. Elle est d’abord internationalement relativement isolée puis rompt avec
l’URSS au début des années 1960 (dès 1956, critique de la déstalinisation, rejet du modèle, « Grand Bond
en avant » de Mao).
- Elle se rapproche ensuite des États-Unis (plus sa reconnaissance par la France en 1964 et d’autres états).
Elle incarne alors une autre voie vers le communisme mais son poids reste marginal hors d’Asie (un peu en
Afrique) et son influence dans le monde reste limitée.

II. La rupture majeure est la mort de Mao, en 1976 et l’arrivée de Deng Xiao Ping.

- La Chine s’ouvre alors économiquement au monde (libéralisation économique…) et connaît un essor (4


modernisations). Mais celui-ci se traduit par des transformations sociales (d’où revendications de libertés,
par exemple : étudiants en 1989 et répression place Tiananmen qui entraîne une opposition mondiale).
- Cette puissance régionale (longtemps centrée sur l’Asie) prend des prétentions mondiales : elle acquiert
un statut de puissance économique (2e rang mondial) et financière majeure. Son influence grandit en
Afrique où elle investit largement. Son influence politique augmente sur la scène internationale (renforce
son emprise sur la mer de Chine Méridionale, plus son action par rapport au Tibet, Taiwan, Hong Kong…) et
elle entre en concurrence avec les États-Unis dans les domaines économique et diplomatique. Sa
modernisation militaire en fait la 2e puissance militaire.

Cependant, vous relèverez que la Chine est aujourd’hui encore une puissance incomplète. Elle doit faire
face à de nombreux défis internes et ne dispose pas (encore ?) de tous les attributs de la puissance. (Si
votre cours est assez fourni, vous pouvez envisager d’en faire une 3e partie (donc chronologiquement le
XXIe siècle)

Remarques :
- Entre vos parties, vous pourrez (valorisation) faire des phrases de transition.
- À l’intérieur de chaque partie, veillez à organiser aussi votre démonstration autour de sous-parties.
- Il s’agit d’un devoir d’histoire, donc vous devez veiller à avoir mis au moins les dates les plus importantes !

Conclusion : Vous ferez la synthèse des arguments que vous avez exposés en 2 ou 3 phrases puis vous
mettrez le sujet en perspective avec l’actualité, ou soulèverez un enjeu majeur auquel elle doit faire face
(revendications politiques par exemple...)

Attention : Une composition est un travail dans lequel la rédaction, la correction du français, de
l’orthographe sont des éléments importants pour le correcteur qui vous lit…
COMPOSITION 2 : LA GOUVERNANCE EUROPEENNE DEPUIS LE TRAITE DE MAASTRICHT

Sujet correspondant aux intitulés exacts du programme du Thème 3 mais peu facile à traiter et qui le sera
de multiples façons sans doute par les candidats. Le sujet couvre l'ensemble du chapitre que le professeur
devait en théorie traiter entre quatre et cinq heures maximum. C’est un chapitre souvent fait en fin
d’année, peu apprécié des élèves et difficile à aborder.

L’idéal est donc d’utiliser au mieux les cours de votre professeur sans chercher à faire compliqué au niveau
de votre plan. D’autant plus que, comme écrit ci-dessus, ce sujet peu facile peut donner lieu à des
traitements très différents. Vos professeurs s’appuyant pour la mise en œuvre de leur chapitre sur les
préconisations Eduscol, nous ferons ici de même, afin de s’approcher au plus près de votre travail de
l’année.

Selon les éléments du programme (site Eduscol), les problématiques possibles de mise en œuvre étaient :
- En quoi consiste la gouvernance européenne ?
- Les ambitions du traité de Maastricht ont-elles été accomplies ?
- Les difficultés actuelles de l’UE prouvent-elles que cette gouvernance européenne fonctionne mal ?

Introduction : Même si ce n'est pas demandé (ce n'est qu'un élément de valorisation), vous pouvez
commencer par :
- une petite accroche à partir de l’actualité. Par exemple, Les dernières élections européennes des députés
du 26 mai 2019 apparaissent comme idéales (rappels : 50,95 % de participation (donc en hausse), 1er parti
en France. Prenez le Pouvoir de Marine Le Pen avec 23 %) ou alors 7 juin 2019 la démission de Thereza
May, Première Ministre britannique.
- une citation : par exemple Jacques Delors en 1992 « pour nos institutions…, il s’agit de combiner la
capacité de décision au niveau central et la complexité des règles de concertation »

Vous présenterez ensuite bien entendu les bornes chronologiques du sujet (pourquoi 1992 ?
Transformation de la CEE avec Maastricht, fin de la guerre froide…). Vous expliquerez rapidement ce que
veut dire le terme gouvernance, sur quoi repose le projet d’intégration européenne, quels sont les acteurs
concernés, ce que prévoit le traité de Maastricht.

Vous citerez votre problématique en vous appuyant LARGEMENT sur celle que vous avez vue dans l’année,
puis vous annoncez les grandes parties de votre plan (a priori plutôt un plan thématique).

Plan possible :

I. Étude des thématiques majeures

- L’analyse de l’évolution des institutions européennes permet de montrer en quoi consiste la gouvernance
européenne. Les traités signés depuis 1992 (Maastricht, Amsterdam en 1997…) ont voulu construire un
pouvoir original, à mi-chemin entre institutions étatiques et structure fédérale, dont le principe est de
reposer sur une « gouvernance sans gouvernement ». Ce modèle, qui dépend des États tout en souhaitant
les dépasser, se révèle toutefois fragile à cause des dissensions entre eux et des élargissements successifs
(surtout le Grand Élargissement vers l’Est en 2007-2013) qui ont complexifié son fonctionnement et amené
à des questions nouvelles (celle des frontières par exemple).
- La question de la démocratie européenne apparaît centrale. Malgré les mesures prises depuis 1992 (par
exemple l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) par le traité de Lisbonne), les institutions européennes sont
accusées d’être trop éloignées du citoyen. Ce déficit démocratique entraîne une indifférence envers la
construction européenne (taux d’abstention de plus de 50 % aux élections européennes depuis 1979, date
du 1er scrutin, et en baisse régulière, sauf celui de 2019 !) et se manifeste par une montée des partis
politiques populistes (exemple des résultats en France en mai 2019).
- La capacité de l’Europe à devenir une puissance mondiale. Le développement d’une politique étrangère
et de défense européenne (création d’un Haut représentant pour la PESC-Politique Étrangère et de sécurité
Commune) démontre les capacités de l’Europe à s’imposer comme un acteur mondial. Cependant, les
divergences entre les États expliquent les faibles capacités de la diplomatie et des forces militaires de l’UE.

II. Étude de moments de crise.

Ce choix ne peut dépendre que du traitement qu’en a fait votre professeur (si vous avez vu comment l’UE
se construit et se modifie suite et au cours des crises), sinon vous ne pourrez pas le construire
correctement.
Il permet de révéler les limites du fonctionnement de l’UE et d’éclairer les débats autour de la question
européenne (crise de l’euro depuis 2009, échec d’une constitution européenne en 2004 avec le rejet par
referendum des peuples français, irlandais et néerlandais, Brexit 2017-2019).

Un plan chronologique paraît peu adapté sur une période si courte mais reste néanmoins envisageable si
par exemple vous choisissiez dans une première partie de montrer comment la gouvernance européenne
se met en place suite au traité de Maastricht dans les années 1990 puis dans une seconde partie quelles en
sont les transformations dans les années 2000 (traités de Nice, Rome, Lisbonne, crises avec
l’euroscepticisme, crise financière, Brexit 2017-2019).

Bien entendu vous respecterez au maximum les règles de la composition et structurerez votre travail de
façon claire (introduction, développement en plusieurs parties, conclusion) en sautant des lignes entre
chacun de ces éléments.

Remarques :
- Entre vos parties, vous pourrez (valorisation) faire des phrases de transition
- À l’intérieur de chaque partie, veillez à organiser aussi votre démonstration autour de sous-parties
- Il s’agit d’un devoir d’histoire, donc vous devez veiller à avoir mis au moins les dates les plus importantes !

Conclusion : Vous ferez la synthèse des arguments que vous avez exposés en 2 ou 3 phrases puis vous
mettrez le sujet en perspective avec l’actualité, ou soulèverez un enjeu majeur auquel elle doit faire face
(revendications politiques par exemple...)

Attention : Une composition est un travail dans lequel la rédaction, la correction du français, de
l’orthographe sont des éléments importants pour le correcteur qui vous lit…
CROQUIS : UNE INEGALE INTEGRATION DES TERRITOIRES DANS LA MONDIALISATION

Croquis de facture classique sur la mondialisation. Il s’agit bien de territoires.

Deux grandes idées sur le croquis :


- Les pôles et espaces majeurs de la planète
- Les territoires inégalement intégrés dans la mondialisation (BRICS, pays pétroliers, PMA)

Attention à la propreté du croquis, il faut bien localiser sur le croquis des villes et des États… Attention à vos
figurés (pas plus de 5 ou 6 par partie).