Vous êtes sur la page 1sur 2

La route est importante sur plusieurs plans : Un réseau routier bien construit et bien entretenu est

essentiel à la croissance économique et à la lutte contre la pauvreté dans les pays

 sur le plan sociale, la route facilite ; La communication et la fréquentation entre les


hommes, l’implantation et l’accessible des infrastructures communautaire (école,
dispensaire, marcher, foot ball etc.…)
 b. sur le plan économique ; elle permet, L’évacuation des produits agricoles vers les
centres villes, l’approvisionnement de campagne de produits manufacturés

: elles permettent le développement des échanges commerciaux (transport des


biens et des marchandises), et la réduction des coûts de transport ;

Par exemple pour les Routes rurales : elles permettent de désenclaver les zones
de production en améliorant l’écoulement des marchandises vers les villes
réduisant ainsi les coûts de transport, améliore l’accessibilité aux services de
base (services de santé, les écoles), et l’accès aux marchés des produits
agricoles

Les routes constituent une épine dorsale dans le processus du


développement économique d'un pays. Elles sont pour une économie les
infrastructures de base pour le démarrage du processus de la croissance
économique du fait qu'elles jouent un rôle important dans le sentier du
développement en établissant d'une part les liaisons entre les régions
productrices et celles qui ne le sont pas, et d'autre part, entre le pouvoir
central, les pouvoirs provinciaux et les entités décentralisées

Dans le processus de création des richesses dans une économie, les


routes permettent les transactions et les échanges commerciaux entre les
régions en accordant une sorte de valeur ajoutée sur toutes les productions
agricoles locales dans les milieux urbains, et cela par l'action de l'industrie
manufacturière tout en évitant le cloisonnement des marchés sur une
région.

De manière générale, le réseau routier agit sur le secteur agricole et sur le


secteur de l'industrie manufacturière considérée comme les deux secteurs
les plus sensibles pour le démarrage du processus de la croissance
économique dans certains pays (cas de la RDC).

En d'autres termes, le processus de développement économique en tous


lieux nécessite l'établissement d'un réseau routier adéquat car l'insuffisance
et la non connexion des routes constituent un des éléments principaux qui
entravent le développement des pays sous équipés, en l'occurrence de la
RDC.

- la création d'emplois et la mobilité des facteurs de production ;


- la naissance d'effets d'entrainement sur d'autres secteurs ;

- l'indépendance alimentaire du pays ;

- les transactions et échanges commerciaux entre provinces (intégration


économique) ;

- la réduction de la pauvreté ;

- l'avènement des investissements lourds (étrangers et locaux), etc.


l'amélioration des conditions de vie de la population de la zone notamment à travers : (i) l'amélioration des
communications et de l'état sanitaire des populations ; (ii) l'écoulement aisé des produits agricoles et pastoraux et
le développement des activités agricoles, pastorales, commerciales, artisanales et touristiques ; (iii) l'amélioration
de la qualité de l'éducation et de la culture générale des populations riveraines favorisées par l'augmentation des
échanges ; (iv) l'augmentation du nombre d'emplois.

 c. sur le plan politico-administratif, la route facile :

le réseau routier favorise :

- l'intégration économique et territoriale ;

- la mobilité interne ;

- la reconnaissance nationale ;

- le patriotisme ;

- le rapprochement entre les dirigeants et les dirigés, etc

 Autres secteurs

Le développement du tourisme suite aux connexions des secteurs touristiques importants, dont
l’impact sera globalement positif et fort, en améliorant la desserte; l’accessibilité aux sites
touristiques par l’autoroute; et le soutien de l’artisanat local qui trouvera un marché auprès des
touristes.