Vous êtes sur la page 1sur 3

 

 
 
 
Bac  2019  
Épreuve  d’anglais  LV1  
 
Compréhension  
 
Document  A  
 
A.   In   April   2017,   thousands   of   Canadian   citizens   traveled   to   France   to   commemorate   the  
100th  anniversary  of  the  battle  for  Vimy  Ridge,  which  took  place  in  1917.  
 
B.  1)  TRUE  “Canadians  of  ages”  (l.  3)  
2)  FALSE  “the  four-­‐day  battle”  (l.  23)  
3)  FALSE  “they  would  succeed  where  the  British  and  French  had  failed”  (ll.  24-­‐5)  
 
C.  Common  point:  Canadians  stood  together  
Difference:  the  sun  was  shining  in  2017,  not  in  1979  
 
D.  1)  Canada  is  a  diverse  country.  
2)     “All   the   best   qualities   that   Canada   represents:   individual   initiative,   esprit   de   corps,  
gumption,  enthusiasm”  (l.  18-­‐9).  
 
E.  For  the  first  time,  Canadian  soldiers  fought  as  one  single  unit.  
This  battle  marked  Canada’s  commitment  to  peace.  
 
F.   The   commemoration   of   this   battle   does   not   celebrate   the   fighting   spirit   of   Canada,   but  
rather  its  attachment  to  peace  and  freedom.  
 
Document  B  
 
G.  2  -­‐  children  paying  tribute  in  front  of  funeral  wreaths  /  officer  saluting  
 
H.  the  woman  looks  down  →  aware  of  the  symbolic  value  
the  officer  salutes  →  solemn  event,  recognition  for  fallen  soldiers  
the  children  seem  confused  →  not  quite  aware  of  the  importance  of  the  commemoration  
 
Document  C  
 
I.  3  
 
J1.  Draw  the  Union  Jack  
Study  the  geography  of  the  British  Empire  
Sing  “God  save  the  King”  
Watch  newspaper  clippings  about  the  Royal  Family  
 
J2.  They  glorify  the  United  Kingdom  
 
J3.  She  wants  her  pupils  to  sympathize  with  the  people  from  Europe  suffering  from  the  war.  
 
 
 
“These  are  for  us  to  remember  that  there  are  many  starving  war  orphans  in  Europe”  (ll.  18-­‐9)  
“English  children  got  their  houses  bombed  and  we  did  not.”  (ll.  22-­‐3)  
 
K.  She  doesn’t  like  the  idea  that  some  other  childen  are  going  to  wear  her  clothes.  
 
L.   Even   though   she   knows   about   the   attrocities   of   war,   and   the   desperate   situation   of   British  
children,  she  can’t  identify  with  them.  She  obeys  the  request  to  donate  used  clothes,  but  it  
makes  her  feel  ill-­‐at-­‐ease.  
“It   gives   me   a   strange   feeling   on   my   skin   to   think   of   someone   else,   someone   in   England,  
walking  around  in  my  clothes.”  (ll.  24-­‐5)  
 
M.   Question   très   vaste.   On   pourrait   en   écrire   des   pages,   alors   il   faut   se   concentrer  
uniquement  sur  ce  qu’on  peut  tirer  des  documents.  
-­‐  courage,  entraide,  unité,  solidarité  entre  les  peuples  
-­‐  tout  le  monde  est  affecté  :  Europe  /  Canada,  adultes  /  enfants  
-­‐  le  point  de  vue  des  enfants  est  difficile  car  ils  ne  comprennent  pas  forcément  le  drame  qui  
se  joue.  
 
Expression  écrite  
 
LVO  
 
1.   Ce   sujet   est   lié   au   document   B   de   la   partie   compréhension.   Il   est   conseillé   de   choisir   ce  
sujet   si   vous   avez   l’impression   d’avoir   correctement   répondu   aux   questions   concernant   le  
document.  Si  ce  n’est  pas  le  cas,  vous  ferez  des  erreurs  de  cohérence  et  le  correcteur  vous  
retranchera  des  points  pour  ce  critère.  
 
Deux  impératifs:    
-­‐  respecter  la  forme  journalistique.  La  bonne  date  (Novembre  2017).  Emploi  de  la  première  
personne.    
-­‐   respect   de   la   personnalité   de   l’auteur.   Jeune   fille,   pas   forcément   consciente   du   poids   de  
l’événement  (c’est  à  vous  de  déterminer  à  quel  degré).  
 
2.   Ce   sujet   est   lié   au   document   A   de   la   partie   compréhension.   Il   est   conseillé   de   choisir   ce  
sujet   si   vous   avez   l’impression   d’avoir   correctement   répondu   aux   questions   concernant   le  
document.  Si  ce  n’est  pas  le  cas,  vous  ferez  des  erreurs  de  cohérence  et  le  correcteur  vous  
retranchera  des  points  pour  ce  critère.  
 
La  forme  de  l’interview  vous  permet  de  ne  vous  concentrer  que  sur  les  répliques,  donc  pas  
de  narration.  
Selon   la   personne   interviewée   (encore   un   choix   important),   vous   devez   traiter   le   sujet  
différemment.  
-­‐   Pour   Tanisha   Tiaret,   comme   il   s’agit   d’une   adulte,   qui   plus   est   une   enseignante   d’histoire,   il  
faut  insister  sur  le  fait  qu’elle  connaît  les  événements,  et  elle  a  suffisamment  de  recul  pour  
en  analyser  la  portée.  
-­‐  Pour  Shawn  Campbell,  comme  c’est  un  ado,  il  peut  ne  pas  tout  comprendre,  ou  bien  penser  
que   les   commémorations   n’ont   pas   de   sens.   Attention   toutefois   à   ne   pas   tomber   dans   la  
caricature  en  en  faisant  un  idiot  je-­‐m’en-­‐foutiste.  Ses  réponses  doivent  rester  intelligentes.  
 
 
 
 
 
LVA  
 
1.  Comme  ci-­‐dessus  
 
2.  Ce  sujet  argumentatif  nécessite  d’analyser  la  citation.  
Pensez  à  respecter  la  forme  d’un  sujet  argumentatif  (intro  /  développement  /  conclusion),  et  
essayez   d’aller   plus   loin   que   le   plan   “Je   suis   d’accord”   /   “Je   ne   suis   pas   d’accord”   (Vous   ne  
pouvez   pas   avoir   deux   opinions   contradictoires).   D’ailleurs,   il   serait   plus   intéressant   de  
décliner  plusieurs  aspects  de  la  citation  plutôt  que  de  simplement  donner  votre  avis.