Vous êtes sur la page 1sur 6

UNIVERSITE PUBLIQUE DU SUD ‘EST A JACMEL

(UPSEJ)

FACULTE DES SCIENCES DE L’EDUCATION

(FSE)

Cours

: Droit du travail et syndicalisme

Sujet

: De la résiliation du contrat individuel de travail.

Préparé par

: Fabilaine PIERRE-LOUIS

Judith LOUIGENE

Kencia CABE

Marie Guerline ALADIN

Soumis à

: Monsieur BENOIT Samuel

Date : juin 2019

Plan

Résiliation du contrat individuel de travail

-Résiliation de plein droit du contrat de travail individuel

-Résiliation du contrat individuel de travail par consentement mutuel des cocontractants

-Résiliation du contrat individuel de travail par lune des parties

Selon l’article 101 du code civil : « Un contrat est une convention qui crée des obligations, ce qui suppose un accord de volonté entre au moins deux personnes ».Par contre, un contrat est un contrat par lequel le salarié s’engage à mettre sa force de travail au service de l’employeur sous les ordres duquel il se place moyennant une rémunération. Donc, tout contrat de travail se caractérise par une prestation de travail exercée par le salarié, par une rémunération versée par l’employeur et par une subvention juridique c'est-à-dire sur la surveillance de l’employeur. Ce contrat peut annuler tout dépend de la décision des deux parties contractantes. Il y a plusieurs façons dont on peut rompre un contrat de travail, par exemple. Annulation de contrat, résolution de contrat et résiliation du contrat de travail, qui est notre principal sujet de travail. Cette dernière se définit comme étant une cessation de travail anticipée, c’est-à-dire avant la fin prévue dans le contrat. Mais, maintenant, on se demande comment peut-on résilier un contrat de travail ? Alors, pour répondre à cette interrogation, nous allons nous référer au code du travail.

Résiliation du contrat individuel de travail

Selon l’Article 37. Le contrat individuel de travail peut-être résilié de différentes façons comme :

-Résiliation de plein droit

-Résiliation par consentement mutuel des parties

-Résiliation par la volonté de l’une des parties contractantes

Résiliation de plein droit du contrat individuel de travail

Selon l’Article 38. Le contrat individuel de travail est résilié de plein droit dans les cas suivants :

1) Expiration de la durée prévue dans le contrat

2) Achèvement de l’ouvrage, dans le cas d’un contrat de tâcheronnat

3) Motifs de résiliation exactement inscrits dans les closes du contrat

4) Décès du salarie ou cas de force majeure prouvée

5) Fermeture définitive et complète de l’institution ou de l’entreprise pour cause de mort de l’employeur

Dans la résiliation de plein droit du contrat individuel de travail, aucune des parties contractantes n’a pas de responsabilité à engager.

Résiliation du contrat individuel de travail par consentement mutuel ou amiable cocontractants

des

Selon l’Article 39. Cette résiliation doit être contracte par écrit si les deux contractants sont lies par un contrat écrit. Cependant, s’il s’agit d’un contrat verbal, ce consentement peut être constate par écrit ou de manière verbale en présence de deux témoins travers cette résiliation, aucune des parties contractantes n’aura de responsabilité vis-à-vis de l’autre.

Résiliation du contrat individuel de travail par l’une des parties

Selon l’Article 41 .Quand le salarié ou le travailleur désire mettre fin au contrat de travail, il peut le faire en invoquant l’une des raisons suivantes par devant la direction de travail :

-Lorsque l’employeur ne lui verse pas entièrement la rémunération qui lui revient sous réserve des déductions autorisées par la loi. -Lorsque l’employeur, ou un membre de sa communauté domestique agissant avec son consentement, exerce durant le travail des voies de fait ou sest livré publiquement à des excès de langage, injures ou menaces contre le travailleur et cela rend impossible l’harmonie des relations de travail. -Lorsque l’employeur cause intentionnellement des dégâts aux instruments ou aux outils de travail du travailleur. -Lorsque l’employeur, un membre de sa famille ou un autre travailleur est atteint d’une maladie contagieuse et le travailleur devrait rester en contact immédiat et étroit avec la personne atteinte. -Lorsque la sécurité ou la sante du travailleur ou la sante du travailleur ou de sa famille est gravement menacée, soit à cause de l’absence de conditions d’hygiènes a l’endroit du travail. -Lorsque l’employeur commet un manquement aux obligations que lui impose le contrat.

Dans le cas contraire, le préavis ne sera pas rémunéré par l’employeur. Selon l’Article 42 Quand c’est l’employeur qui désire mettre fin au contrat de travail du salarie, il doit Invoquer l’un des motifs suivants :

-Lorsque le travailleur, durant son travail, s’est livré à des voies de fait contre son employeur ou contre un collègue de travail; s’est livré publiquement à des excès de langage, tels quinjures ou menaces; a provoqué par sa conduite une grave perturbation à la discipline et une interruption du travail à l’établissement.

-Lorsqu’il a commis un délit ou une contravention contre les biens au préjudice direct de l’employeur ou quand il a causé intentionnellement des dégâts aux matériels de l’entreprise ou de l’institution.

Par contre, dans d’autres cas, l’employeur doit assumer sa responsabilité envers l’employé tout en lui payant le préavis.

En droit, la résiliation est le fait de rompre les effets d’un contrat de prestation de service à partir d’une date donnée sans annuler ce qui a déjà été exécuté .En effet, le contrat peut être résilié : de plein droit c'est-à-dire l’une des deux parties n’ont aucune responsabilité envers l’autre. Donc, c’est un fait normal.il peut être résilié aussi par consentement mutuel des parties c'est-à-dire ils s’entendent pour le résilier. Ensuite, il peut se résilier également par la volonté de l’une des parties contractantes c'est-à-dire l’une d’entre elles a choisi de résilier le contrat (soit l’employeur ou l’employé).

Bibliographie

Des articles 39 à 42 du code du travail.