Vous êtes sur la page 1sur 26

HISTORIQUE

Les premières pièces plastiques automobiles ont été


grainées pour masquer les défauts d’aspect d’injection

Le grain est utilisé comme « cache misère »

Au fil des années, la demande évolue. La gravure


chimique sert à enrichir la pièce et à créer des harmonies
d’aspect.

Aujourd’hui, le décor chimique est de plus en plus intégré


à la définition des pièces en amont projet. Il participe au
style recherché, à la perception visuelle et tactile des
plastiques, voire à l’identité de marque.

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
PRINCIPE ET TERMINOLOGIE

ƒ L’action de gravage chimique est communément appelé grainage et le


motif réalisé, le grain.

ƒ Le grainage est la création d’un décor sur un moule métallique pour


reproduire ce décor sur les pièces plastiques lors de l’injection.

ƒ Le grain est obtenu par l’attaque chimique du métal à travers un ou


plusieurs masques représentant l’image du décor à créer sur la pièce.

Décomposition d’un décor 3D en


plusieurs films 2D, jusqu ’à 3 ; 4 ; 5 ou
plus. Cela a un impact économique.

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
1. RAPPEL DES DEUX MODES
D’OBTENTION DE MOTIF SUR
MOULES ACIER
1. Dépose film classique :
– Application et exemples

2. Laser : Mapping + Grattage du film :


– Application et exemples
PRINCIPE DU GRAINAGE CHIMIQUE
Attaque chimique (acide) à travers un masque représentatif du
motif :

Résine

Support

Transfert

Elément à grainer

Attaque acide

Nettoyage

Surface
grainée
LES ETAPES DU GRAINAGE CHIMIQUE

Dégraissage :
Immersion de l’outillage dans un bain dégraissant
pour éliminer les traces de graisse

Pose des protections :


Pose et découpe d’une protection sur les zones non
concernées par la gravure (adhésifs + vernis)

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
LES ETAPES DU GRAINAGE CHIMIQUE

Pose des arrêts de grain à 0.5 mm


(étanchéité des plans de joint)

Fabrication & contrôle du film transfert

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
LES ETAPES DU GRAINAGE CHIMIQUE

Transfert du décor :

Support (film)

Moule
Raccord du décor

Retouche :

Lors de la suppression du support


(film), certaines zones doivent être
retouchées manuellement (pinceau).
Idem pour les zones de coupe des
films.

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
LES ETAPES DU GRAINAGE CHIMIQUE

Gravure :
Immersion du moule dans un bain acide. La profondeur de
l’attaque dépend du temps d’immersion.

Sablage et microbillage :
Nettoyage de l’outillage par sablage (suppression du film et des
produits de corrosion).
Obtention de la brillance finale de l’outillage par sablage /
microbillage.

Contrôle :
Relevé de la profondeur du décor par profilométrie (rugosimètre)
et de la brillance sur le métal.

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
EXEMPLES DE GRAINAGE CHIMIQUE

Clio Authentique Kia Soul

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
Exemple des limites du grainage classique avec films sur grain géométrique
Peugeot 1007

EMETTEUR DATE STRICTEMENT CONFIDENTIEL


Exemple des limites du grainage classique avec films sur grain géométrique
Peugeot 1007

EMETTEUR DATE STRICTEMENT CONFIDENTIEL


Exemple des limites du grainage avec films sur grain géométrique

EMETTEUR DATE STRICTEMENT CONFIDENTIEL


Exemple des limites du grainage avec films sur grain géométrique

EMETTEUR DATE STRICTEMENT CONFIDENTIEL


PRINCIPE DU GRATTAGE LASER

Travail avec logiciels


spécifiques
MAYA
Z BRUSH
Principe d’une FA0 Laser
La surface à usiner est « découpée » en « patch » élémentaires. A chaque patch est associé une
position de tête laser et un déplacement du faisceau.
Il est possible de travailler à des angles d’usinage très faible
PRINCIPE DU GRATTAGE LASER
Mapping
Application virtuelle du motif sur modèle 3D

Calculs
Calcul des parcours d’outils laser

Usinage laser
Grattage du film par outil laser

Gravure :
Immersion du moule dans un bain acide. La
profondeur de l’attaque dépend du temps
d’immersion.
SYNTHESE
POSE DES FILM TRANSFERT RETOUCHE
ARRETS DE Fabrication
DU DÉCOR
GRAINS FILM

DEGRAISSAGE GRAVURE FINITIONS


POSE DES SABLAGE

PROTECTIONS pour une coiffe 5 semaines


pour un médaillon 4 semaines

MAPPING CALCULS GRATTAGE LASER

LASER
LIMITATIONS ET CONTRAINTES DU GRAINAGE CHIMIQUE

ƒ Mesures :

- Profondeur : caractéristique de l’aspect


&
- Rugosité : caractéristique de la brillance

ƒ Appréciation visuelle : taux de rongeage


Attaque acide en Attaque acide
Attaque acide profondeur latérale

Moule Moule Moule

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
LIMITATIONS ET CONTRAINTES DU GRAINAGE CHIMIQUE

ƒ Profondeur :
L’attaque latérale limite la profondeur d ’un décor.
La profondeur maximum que l ’on peut atteindre est
de l ’ordre de 0,5 mm.

α
ƒ Dépouille :
1,5° dépouille naturelle + 1° pour 0,02 mm de
grain (en matrice, avec retrait favorable).

ƒ Enlèvement de métal :
Certains grains complexes (ou multi Profondeur
passes) enlèvent une épaisseur de métal P.J. (niveau 0) (mm)

supérieure à la profondeur nominale du 0


0.03
grain.
0,012

ƒ Accessibilité des zones à grainer :


La gravure chimique est d ’abord un travail manuel
nécessitant un accès dans les zones à grainer
(pour la protection, la pose des films et les
retouches).

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
LIMITATIONS ET CONTRAINTES DU GRAINAGE CHIMIQUE

ƒ Pièces avec différents décors :


Il n ’est pas possible de traiter plusieurs décors en
même temps. Chaque décor est réalisé
indépendamment, l’un après l’autre.

ƒ Défauts :
Les traces d’érosion, ségrégation métallurgique,
soudures, etc.… sont potentiellement nuisibles au
résultat de la gravure.

ƒ Choix du métal :
Les outillages sont majoritairement en acier (non re-
sulfuré, non inoxydable) mais aussi cuivre, laiton,
kayem, bronze, aluminium. Une homogénéité des
matériaux pour les différentes parties d ’un moule à
grainer (empreintes, tiroirs, cales, etc.… doivent être
réalisés dans le même matériau) ou pour des pièces
s’appairant sur un même ensemble.

2 aciers différents = 2 décors différents

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
DEMARCHE GENERALE : Une gamme de grainage chimique est complexe et
doit être maîtrisée.
Processus d’homologation des grains par site
EN AMONT
Plaque grain des
graineurs France
CONTRE TYPAGE DU GRAIN SUR PLAQUETTE PAR
CHAQUE SITE GRAINEUR AU PANEL :
Mise à jour de
laMAJmajinfor
base Homologation par ƒContrôle et maitrise de la gamme de grainage
matique
informatique et la Qualité Design
01612
diffusion
ƒRéférencement sous « VQP » du site graineur
Monde ou Nouveau site
-Présentation des plaques
homologué pour un grain donné.
par le graineur France
Contre-typage du
grain
Par les autres sites

AUDIT TECHNIQUE :

Europe
Homologation ƒContrôle de la qualité et la gestion de l’outil
-Pilotage par le
graineur France
par la Qualité
Design 01612 du industriel
grain issu du site
en self agrément

Rmq: Le passage de la plaque homologuée au moule


est réalisé sans maquettage préliminaire sauf si
Mise à jour de demande spécifique.
la base
informatique et
diffusion

CONCLUSION:
L’audit du site de grainage tout comme l’homologation du grain sur plaque ne garantit
en rien de la compétence du graineur à gérer l’application sur outil de forme
complexe
DIEC - Nicola PICCIRELLI CONFIDENTIEL
Service 65470 - Deprt Filière Plastique DATE PROPRIÉTÉ RENAULT 21
CLASSEMENT DE CRITICITE DANS LA MISE EN ŒUVRE DES GRAINS

Légende des
operations:
X832et 3 *film
Niveau 4 ou 5 213.55****°*°/
Très élevé X833
213.94** 213.124*°*#
X82 /spray
213.109*°
°arrondi
C J81 ~contraste mat brillant
Niveau 3 o 213.51*~/~
élevé m #micro-trame
p X82 1
X61 X82
l 213.54 213.81*° 213.100*/#
e Types de motif :
x 213.97*/~
géométrique
i
Niveau 2 t M0 M2
203.30* 213.105*/
213.86 213.86*/
moyen é X70
213.45 213.18 cuir
d

A orienté
P 203.70*
P
Niveau 1 L
203.23**
fin ext.
faible I 203.38**
C
A fin int.
T
I
Niveau 0 O
N sablage
Aucune
difficulté * 203.29 203.73
Complexité de REALISATION*
Opération Mini1 opé. Minimum 2 opé. Minimum 3 opé.
Chimique ou laser Chimique ou laser Chimique ou laser
• Complexité du processus de de REALISATION*: nombre de dpose de films, de trempe acide, d’arrondis chimique, etc…
• Complexité liée à l’APPLICATION* du motif sur une surface gauche, difficulté des retouches et des raccordements de films, de réalisations de mapping numérique avec l’utilisation de la
technologie laser, finesse du motif.
UN RESEAU MONDE POUR L’ANIMATION DU PANEL
DE GRAINEURS (68 sites graineurs)
Niveau (croissant) de
compétences pour
réaliser des grains
complexes:

Niveau 5 (laser)
Niveau 4
Niveau 3
« ? » Pas de
retour
d’expérience
SYNOPTIQUE DE DEVELOPPEMENT & DE VALIDATION DES GRAINS
FIGEAGE DE CONCEPT PRE-CONTRAT CONTRAT ROP ENVU AMPS
Décision C&M Gel C&M 100% des pièces 100% des
Orientation C&M
présentées pièces validées
GW2 GW1
Remise des dossiers de
consultation au Panel
graineurs France Réponse des graineurs
plaque + insert galbé
(teinte clair et foncé)
Pré-sélection pour
DDI _Qualité Design C&A /
maquettage (2 ou 3
Design C&M
grains)

Essais peinture
1° PàP
Vérification du grain
(lignage, effet hologramme…)

Maquettage sur partiel des


grains pré-sélectionnés
DDI _ Design C&M
Choix du grain
Alimente Injection des plaques par le
la base 2° PàP graineur pilote du grain choisit
VQP Validation du grain
DDI _Qualité Design C&A
Mesure du grain

Plaque étalon Grain & Visualisation du grain sur


poste de conduite complet

Contretypage du grain
par les autres sites
Europe Monde ou Nouveau site
Alimente
-Pilotage par le graineur -Présentation des plaques par le
la base
DDI _Qualité Design C&A France graineur France
VQP
Homologation du
grain issu du site

Si
RPG sur plan
Grain NON
RPG sur pièce lisse
Alimente conforme
DDI _Qualité Design C&A la base Grainage de l'outillage
VQP

Présentation des pièces


grainées en cabine lumière

Si
Couleur
Pré-harmonie &
et/ou Aspect
Alimente Harmonie
NON conforme
la base sur véhicule
VQP
DDI _Qualité Design C&A ou Correspondants Usines (Si délégation)

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
LES REVUES DE PROJET GRAINAGE « RPG »

Norme 03-20-003 –C « Procédure de Revue de Projet Grainage »


(évolution à venir 03-20-003 –D Procédure d’Agrément du Grainage)

ƒ RPG1 sur plans ou sur vues caractéristiques


L’objectif d’une RPG1 est de:
¾ Demander les éléments nécessaires à la réalisation du grainage (type d’acier, provenance, et
si besoin demande d’une plaque test…),
¾ Vérifier que la numérisation de la pièce est prévue avec les dépouilles compatibles à la
réalisation des grains prévus,
¾ S’assurer que la pièce dessinée est compatible à la dépose du motif (nervure, fermeture à
plat…).

ƒ RPG2 sur les premières pièces lisses IOD


¾ La RPG2 est de tracer physiquement sur la pièce lisse les zones grainées, les arrêts de
grains, les tracés à prévoir dans l’outillage.
¾ Cette réunion n’est là que pour contractualiser ce qui a été convenu lors de la RPG1 et de
lever tous les doutes résiduels avant la réalisation du grainage dans l’outillage.

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A
PIECE RPG2

E. GOBLET / R. BOULAY
DIEC 65480 / DDI 01612 Indice --A