Vous êtes sur la page 1sur 3

Synthèse des remontées de notes E5 (formation initiale)

Comme le montre le tableau de synthèse ci-dessous la moyenne sur l’épreuve E5 est de 12.8/20, avec 9,1/14 en CCF situation A et 3.7/6 à l’oral, stables par rapport à 2018. Par contre on note seulement 15% d’étudiants qui ont une note < 10 alors qu’ils étaient 17% en 2018 et une disparité assez grande entre des établissements de profil similaire. On remarque un tassement des notes entre 10 et 14, qui représente plus de la moitié des notes en moyenne (53%) et 5 établissements avec plus des 2/3 de leurs notes. L’hétérogénéité est plus marquée dans 5 établissements, et logiquement pour 4 d’entre eux leur moyenne est < à celle académique. L’effectif encore une fois cette année ne semble pas expliquer ces disparités. On peut penser cependant que l’évaluation est mieux maîtrisée au bout de 3 ans.

NOTE FINALE

ETABLISSEMENTS

NB

% notes

% notes

 

étudiants

Moyenne

Note la plus basse

Note la plus haute

Ecart-type

% notes <

8

entre 8

entre 10 et

% notes

> 14

 

et 9,5

14

A. ARTAUD

16

12,1

8,0

17,0

3,1

0%

38%

31%

31%

A. RIMBAUD

28

12,0

6,0

17,5

3,0

4%

19%

56%

22%

AUBANEL

24

14,4

9,0

20,0

3,6

0%

8%

42%

50%

C. HUGUES

14

11,7

4,0

19,0

5,0

21%

14%

21%

43%

D. NEEL

17

12,9

8,0

19,0

2,7

0%

6%

65%

29%

E. ZOLA

26

12,3

6,0

16,5

2,7

8%

12%

62%

19%

LA CADENELLE

29

12,7

4,5

19,0

3,6

7%

3%

66%

24%

M.

CURIE

41

13,5

9,5

18,0

2,2

0%

3%

59%

38%

M.

PAGNOL

25

13,6 12,0 12,0 14,0
13,6
12,0
12,0
14,0

8,0

18,0

3,0

0%

9%

43%

48%

MONTMAJOUR

22

8,0

17,0

3,0

0%

18%

59%

23%

PASTEUR

15

8,0

16,5

2,1

0%

7%

87%

7%

PERIMOND

16

8,0

17,5

2,9

0%

13%

31%

56%

SACRE CŒUR

13

13,2

6,5

18,5

3,8

8%

15%

31%

46%

ST JEAN

8

12,3

6,0

17,5

3,8

13%

13%

38%

38%

ST JOSEPH

20

13,3

10,0

17,0

2,0

0%

0%

75%

25%

SULLY

21

12,7

10,0

15,0

1,6

0%

0%

86%

14%

 

267

12,8

7,5

17,7

3,0

4%

11%

53%

32%

moins de candidats : -16% et moins de notes <10

Données 2018

318

12,7

6,6

17,6

9%

8%

49%

34%

En orange

: résultats les plus faibles

   

en jaune

: les plus élevés

Données 2017

334

12,8

7,1

17,9

 

Valérie Fournel – Lycée Arthur Rimbaud, Istres

Concernant le détail des 2 situations d’évaluation : tout comme l’an dernier la note ramenée sur 20 est meilleure à la situation A que celle de la B, ce qui est logique puisque cette dernière est une épreuve ponctuelle pratique. Suivant les établissements il n’y a pas forcément cohérence entre la réussite à la situation A et à la B. La notation en ½ points s’est généralisée puisque seulement 3 établissements (contre 5 l’an dernier et plus en 2017) ne l’ont pas ou peu pratiquée. Il a été rappelé qu’un étudiant absent à la situation B se voyait attribuer la mention AB pour la note finale sur 20. Par ailleurs, un étudiant très absent sur l’ensemble de la formation peut également se voir attribuer AB à la situation A. Monsieur l’inspecteur a rappelé qu’il y a de nombreux recours administratifs, il faut donc être très vigilant lorsque l’on complète les grilles : un candidat ayant « Très satisfaisant » dans toutes les cases se voit forcément attribuer la note maximale. Evaluation Situation A :

La tendance des notes les plus basses à la situation A est à la hausse et 9 établissements sur 16 n’ont pas mis de notes < 6, soit 8,5 sur 20 :

Nous avons discuté lors de l’harmonisation de la différence entre 13,5 et 14/14, mais peu sur la notation sur 14 des élèves faibles pour laquelle on note des disparités. Il est admis que pour un étudiant évalué plusieurs fois sur la même compétence avec une progression de sa note, seule la note finale sera gardée (ex : 1 ère évaluation 8/20 – 2 ème évaluation 12/20 et 3 ème évaluation 16/20 : seul le 16/20 est conservé)

ETABLISSEMENTS

NB

CCF A 14 points

   

ORAL B 6 points

Note la plus basse

Note la plus haute

 

étudiants

Moyenne

Note la plus basse

Note la plus haute

Ecart-type

Moyenne

Ecart-type

A. ARTAUD

16

9,3

7,0

12,0

1,6

2,8

0,5

5,5

1,8

A. RIMBAUD

28

8,5

3,0

12,5

2,1

3,4

1,0

5,5

1,3

AUBANEL

24

10,7

6,0

14,0

2,4

3,7

1,0

6,0

1,5

C. HUGUES

14

8,4

2,5

13,5

3,4

3,3

1,0

6,0

1,7

D. NEEL

17

9,1

6,5

13,5

1,7

3,8

1,0

5,5

1,2

E. ZOLA

26

8,8

5,5

11,5

1,5

3,5

0,0

5,5

1,3

LA CADENELLE

29

8,8

3,0

13,0

2,4

3,9

0,5

6,0

1,6

M.

CURIE

41

9,6

7,5

12,0

1,2

3,9

1,0

6,0

1,4

M.

PAGNOL

25

9,5

3,5

12,5

2,6

3,4

2,0

6,0

1,6

MONTMAJOUR

22

8,8

6,0

13,0

2,1

3,1

1,0

5,0

1,2

PASTEUR

15

8,5

6,0

11,0

1,2

3,5

2,0

5,5

1,3

PERIMOND

16

9,7

6,0

12,5

1,6

4,3

1,0

6,0

1,8

SACRE CŒUR

13

8,9

4,0

12,5

2,6

4,4

2,5

6,0

1,4

ST JEAN

8

8,0

4,5

11,5

2,6

4,3

1,5

6,0

1,4

ST JOSEPH

20

9,4

6,0

13,0

2,0

3,9

3,0

5,5

0,7

SULLY

21

9,0

7,0

11,0

1,1

3,7

2,0

6,0

1,2

 

267

9,1

5,3

12,4

2,0

3,7

1,3

5,8

1,4

 

Données 2018

318

9,0

4,9

12,3

2,2

 

3,7

1,3

5,8

1,4

Données 2017

334

9,2

5,4

12,8

2,2

3,6

1,3

5,8

1,4

Valérie Fournel – Lycée Arthur Rimbaud, Istres

Synthèse des remontées de notes E5 ponctuel

Comme le montre le tableau de synthèse ci-dessous la moyenne sur l’épreuve E5 en ponctuel est de 10.6/20, en baisse de 0,2 points par rapport à 2018, et identique à celle de 2017.

NB candidats

% notes entre 8 et 10

% notes entre 10 et 12

Centre

interrogés

Moyenne

Ecart-type

% notes <8

% notes >12

Note min

Note max

AUBANEL

52

10,7

4,2

27%

10%

25%

38%

3

20

CLOVIS HUGUES

56

10,6

4,2

30%

11%

23%

36%

4

19

PAGNOL

34

10,7

4,6

24%

15%

24%

38%

2

20

 

142

10,6

4,3

27%

12%

24%

37%

La moyenne est représentative pour la majorité des jurys. Seuls 2 d’entre eux obtiennent une note <10 & 2 également sont au dessus de 11. L’échelle des notes est également largement utilisée par tous. Dans la mesure où le temps le permettait les jurys ont posé des questions sur P5 et P6, même si la situation professionnelle choisie ne portait que sur un seul processus. Ces questions sont restées toutefois « ouvertes », sans demande de résolution particulière sur le tableur. On note comme chaque année une grande hétérogénéité des candidats, avec d’excellentes prestations et d’autres très médiocres. L’écart-type des notes est logiquement > de 1 point à celui observé en formation initiale.

Les situations présentées correspondent dans la majorité des cas aux exigences de l’épreuve. Nous avons noté toutefois :

- Sur le centre de Clovis Hugues il a été remarqué que le centre MERKURE d’Aix ne prépare encore pas sérieusement ses étudiants aux exigences de l’épreuve.

- Sur celui d’Aubanel une candidate préparée par le CNED a présenté 3 Situations Professionnelles qui relevaient chacune d’une tâche, avec des écritures comptables (budget

de trésorerie simple sans réajustement ; tableau d’amortissement d’emprunt ; calcul d’une marge). Son dossier avait été validé par les formateurs alors qu’il ne correspond pas

du tout aux exigences. Nous avons convenu que l’ensemble représentait à peine une SP, elle a donc été notée sur 7. L’an dernier déjà il a avait été remarqué sur les 3 centres la faiblesse des dossiers présentés par les candidats issus du CNED.

Valérie Fournel – Lycée Arthur Rimbaud, Istres