Vous êtes sur la page 1sur 2

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES

Département de Génie Civil et Urbanisme

Mécanique des sols – Interrogation écrite


Année universitaire 2000-2001 Durée : 1h30
4e année Bâtiments et Génie Climatique Toute documentation permise

À votre sortie de l’INSA, vous cherchez du boulot en génie climatique mais vous ne trouvez qu’un
poste (temporaire, évidemment…) dans un bureau d’études en géotechnique. Votre premier contrat
consiste en une petite étude sur la stabilité d’un réservoir d’huile qui doit être construit sur un dépôt
d’argile molle (figure 1). Le cahier des charges prévoit que le réservoir transmettra au sol une contrainte
de 60 kPa.
Une étude préalable d’identification, après prélèvement d’échantillons, a été effectuée et vous disposez
des renseignements suivants :
- Le dépôt d’argile a 20m d’épaisseur et repose sur un massif rocheux. La surface de la nappe
phréatique est au niveau supérieur de la couche d’argile.
- Échantillons de type 1, forme cylindrique (d=75mm et h=150mm) et prélevés à 5m de profondeur
Éprouvette A → Mtot = 1,259kg ; Maprès séchage = 0,878kg ; γs = 26,5 kN/m3 ; γw = 10 kN/m3
Autres éprouvettes → Essai oedométrique : courbe 1 de la figure 2
- Échantillons de type 2, forme cylindrique (d=75mm et h=150mm) et prélevés à 15m de profondeur
Éprouvette A → Mtot = 1,261kg ; Maprès séchage = 0,900kg ; γs = 26,5 kN/m3 ; γw = 10 kN/m3
Autres éprouvettes → Essai oedométrique : courbe 2 de la figure 2
- Échantillons de type 3, prélevés à 10m de profondeur (Ko = σh’/σv’ = 0,5 → cours, ch.7 pp.1-2)
→ Essais triaxaux : (a) CU : σo = 90kPa et déviateur à la rupture = 40kPa
(b) CD : σo = 90kPa et déviateur à la rupture =108kPa
- La figure 3 permet de calculer la répartition des contraintes (surcharges) dans le sol.

Question 1 - Étude du tassement différentiel


1a - Calculez le tassement différentiel total (différence de tassement entre le centre et un point sur la
périphérie du réservoir. Faites vos calculs en divisant le dépôt en deux couches d’égales épaisseurs.
1b - Ce tassement différentiel est-il admissible?

Question 2 - Étude de la résistance au cisaillement


Sans tenir compte des tassements calculés à la question 1,
2a - Étude à court terme : la résistance à court terme de la couche d’argile est-elle suffisante?
Pour répondre à cette question, tracez, dans un même plan de Mohr,
- l’état de contraintes correspondant à l’essai triaxial (au moment de la rupture)
- l’état de contraintes dans le sol à 10m de profondeur, sous le centre du réservoir.
Le sol est-il en équilibre à 10m de profondeur?
2b - Étude à long terme : la résistance à long terme de la couche d’argile est-elle suffisante?
Pour répondre à cette question, tracez, dans un même plan de Mohr,
- l’état de contraintes correspondant à l’essai triaxial (au moment de la rupture)
- l’état de contraintes dans le sol à 10m de profondeur, sous le centre du réservoir.
Le sol est-il en équilibre à 10m de profondeur?
Page 1 de 2
diamètre=15m

Réservoir
1.0

q=60kPa

Indice des vides e


0.9
1p 1c
10m
échantillon 2
20m 3c Argile
X

2p 2c 10m
échantillon 1
0.8
10 100 1000
Roche
1c,2c : points au centre de chaque couche, Contrainte effective σ'v (kPa)
sous le centre du réservoir
1p,2p : points au centre de chaque couche,
sous la périphérie du réservoir
3c : point au centre de la couche d’argile

Figure 1 – Description du problème. Figure 2 – Résultats des essais oedométriques.

Figure 3 – Abaque.

Page 2 de 2