Vous êtes sur la page 1sur 36

Juin 2019

ACTION-INFO
journal syndical de l’institut philippe pinel de montréal

Avis légal déposé : ce journal est écrit par les membres du SCFP et pour les membres du SCFP. Le présent document est
non-recevable ou utilisable par d’autres personnes ou groupes aux fins de poursuites.
Votre Syndicat Table des matières
Mot de la présidente (par intérim).....................................3
Tél : (514)881-3758 Fax : (514)648-6905
www.SCFP2960.com Mot du Vice-Président (secteur clinique)......................... 4
www.facebook.com/scfp2960 Les ICASI, c’est NON!........................................................5
Marie-Eve Desormeaux, poste #1341 Ces fameux réseaux sociaux............................................6
Présidente (par intérim) Vos demandes ont été acceptées.....................................7
scfp2960@scfp2690.com Des nouvelles du comité de négo....................................8
Marie-Claude Désaulniers, poste #1344 Période estivale et TSO.....................................................9
Secrétaire Générale (par intérim) Climat de travail épouvantable.......................................10
medesormeaux.scfp2960@gmail.com Quoi faire en cas d’accident de travail........................... 11
Marc-Antoine Grégoire, poste #1341 Le droit de refus au travail..............................................12
Vice-Président secteur Clinique Tous des bonnes étoiles..................................................14
vice.president.scfp2960@gmail.com
Message pour la relève....................................................15
Frank Jr Kociper, poste #1756 Congés disponibles pour les employés de Pinel.......... 16
Vice-Président secteur non-clinique Congés disponibles pour les employés de l’INPLPP....21
fkociper@scfp2960.com
Lettre d’une retraitée........................................................22
Sylvain Vallée, poste #1343 Assurances collectives et fiches explicatives..............24
Représentant en Santé-Sécurité
svallee@scfp2960.com

Vincent Roy, poste #1344


Agent de Griefs Personnes ressources
grief.scfp2960@gmail.com
Fonds de solidarité
Pierre-Luc Déry, poste #1756 Pierre-Luc Legault - Benoît Petitpas
Action-Info
actioninfoscfp2960@gmail.com Comité CRT
Frank Jr Kociper - Marie-Eve Desormeaux - Vincent Roy

Délégués sociaux Comité SST


Sylvain Vallée - Manon Cajelait - François Cartier
William Gagnon Gilbert
Comité paritaire SST
Cell : (514) 679-2960
deleguesocial2960@hotmail.com Sylvain Vallée - Marie-Eve Desormeaux
Manon Cajelait
Marie-Hélène Lippé
Cell : (514) 955-2960 Comité Jeunesse
deleguesociale2960@hotmail.com Marie-Claude Desaulniers - Vincent Roy
Alexandre Kéroack

Comité griefs
Représentant retraite
Vincent Roy
Comité sécurité
François Hurand
retraite2960@hotmail.com Marc-Antoine Grégoire - Pierre-Luc Déry - Manon Cajelait
Charles Corbeil - Bobby Sarrazin - Pierre Provencher

URGENCE 24H PROGRAMME D’AIDE AUX EMPLOYÉS


(514) 927-2960 1-866-398-9505
2 Action-Info | Juin 2019
Mot de la Présidente (par intérim)
Marie-Eve Desormeaux

Des primes et déprime

Les consultations en vue des négociations de la nouvelle convention collective sont entamées, tout
le monde dans le réseau veut un bout de la couverture. Les demandes sont toutes légitimes, cela
m’apparait normal. Pourquoi ne pas se négocier de meilleurs avantages sociaux?! Un petit plus, c’est
toujours agréable.

Ce que je ne comprends pas, par contre, c’est pourquoi il faut toujours se battre pour obtenir des
droits qui devraient être fondamentaux. Il me semble qu’être payés à la juste valeur du travail qu’on fait
(qu’on fait bien en plus de ça!), c’est juste du gros bon sens. Surtout qu’on fait un travail exigeant sur le
plan psychologique et aussi, trop souvent, sur le plan physique. Un vrai don de soi! Nos conditions de
travail souffrent gravement depuis des années, nos acquis diminuent, la sécurité se relâche, les choses
se font et se défont, à la va-vite, au quotidien, sans qu’on ait le temps de s’adapter... Mais le soin au
patient, lui, il ne change pas!

Je m’ennuie du temps où Pinel était une grosse famille! Je m’ennuie du temps où il était possible de
s’exprimer sans avoir peur de représailles. Qu’est-il arrivé de l’époque où une idéologie différente était
possible sans recevoir de lettre d’incivilité? Se détester dans le respect c’est pas possible? Le respect
est un mot sensible qui semble à sens unique dans nos murs. Est-ce plus acceptable quand l’incivilité
provient du gestionnaire? L’ascension à un poste cadre assure-t-il l’immunité? On jase là…

Quand avons-nous perdu de vue le bien-être de l’autre (au sens large là)? Prendre soin du patient
c’est important! C’est pas mal dans le top des priorités dans l’esprit de tous, mais pas au détriment de
la sécurité. Pourquoi une erreur ne serait-elle pas un moyen d’apprendre, de faire mieux, au lieu d’être
un préliminaire pour perdre son travail?

Le manque de main d’œuvre se fait sentir; l’été promet. Il manque de monde c’est clair. Le réseau de
la santé souffre. C’est ironique. Mais en fait, nous, du monde, on en a... il est où? Le taux d’arrêts de
travail est en expansion depuis des années. Le problème a été souligné à maintes reprises dans les
comités paritaires. Comprendre les raisons de nos arrêts liés au travail aiderait grandement à corriger
le problème.

L’été s’installe tranquillement. Nous attendons tous de voir s’il sera désastreux. Nous veillons au grain.
Prenez soin de vous. Restez fort, vous nous impressionnez. Gardez votre flamme, c’est beau à voir.
Nous allons continuer de faire valoir vos droits, soyez-en assurés.

Bonnes vacances à tous!

3 Action-Info | Juin 2019


Mot du Vice-Président Marc-Antoine Grégoire,
Vice-Président secteur clinique
(secteur clinique)

Bonjour à tous,
Je tiens à prendre quelques instants afin de vous remercier pour l’immense confiance que vous avez
démontrée à mon égard. C’est très peu dire, j’avais un adversaire de taille. Gyslain s’est montré d’un
immense respect du début à la fin. Il m’a offert une belle transition suite au résultat du vote et c’est tout
à son honneur. J’ose espérer qu’un jour nos chemins syndicaux vont se croiser.

J’ai rapidement constaté que le travail syndical était un travail de l’ombre. Que ce soit par les restrictions
de déplacement qui nous sont imposées que par le fait d’avoir la majorité de mes réunions du côté
administratif, je mentirais de dire que je suis aussi présent qu’avant sur le plancher des vaches. Par
contre, j’ai rapidement développé la flamme syndicale et mon discours ne changera pas! Nous devons
nous unir et travailler tous ensemble à bâtir le Pinel de demain.

Je siège maintenant sur le comité de transition qui, pour l’instant, se veut une plateforme pour s’exprimer.
Je crois que nous devons maximiser notre impact sur ce comité. L’employeur démontre, en ce moment,
une certaine écoute face à nos demandes syndicales. Le retrait du sondage sorti le 1er mai qui avait
été mal reçu par nos travailleurs et l’annulation de l’affichage du poste d’ICASI suite à une présentation
fait au comité de direction émanent de notre siège au comité de transition. Profitons de cette fenêtre
de communication pour faire valoir nos points de vue. J’en profite pour vous nommer qu’une boîte à
suggestion sera installée près de la liste de rappel au cours des prochaines semaines. Une opportunité
de s’exprimer dans l’anonymat.

Suite aux rencontres de secteur que j’ai animées en début de mandat, j’ai vite compris que la méfiance
était encore très présente face à l’employeur. Je vais continuer de veiller au grain et faire valoir les
droits de tous.

Une route peut prendre mille directions, la vérité n’en connaît qu’une.

Merci encore pour cette vague de confiance et d’amour


Au plaisir,
Marc-Antoine Grégoire
Vice-Président secteur clinique

4 Action-Info | Juin 2019


Les ICASI, c’est NON! Marc-Antoine Grégoire,
Vice-Président secteur clinique

Le 14 mai dernier devait avoir lieu l’affichage du titre d’emploi ICASI (Infirmière clinicienne
assistante supérieure immédiate). Suite à une représentation de l’exécutif au comité de direction,
l’employeur a suspendu l’affichage minimalement jusqu’à l’automne.

Je crois pertinent d’expliquer pourquoi les ICASI… C’est non! Le titre d’emploi que l’employeur
était sur le point d’afficher n’était pas inclus à l’annexe K de la convention collective. Cette annexe,
c’est ce qui nous distingue des autres milieux hospitaliers du réseau de la santé. Vous le savez, je le
sais, Pinel est unique.

Les postes 40 heures/semaine, le régime de retraite des agents de la paix et des services correctionnels
(RRAPSC), la prime Pinel, l’assurance vie et indemnité ainsi que la couverture complète de l’assurance
salaire font partie des principaux avantages de l’annexe K.

En allant de l’avant avec l’affichage d’un titre d’emploi en dehors de l’annexe K, nos dirigeants
ouvraient la porte au Ministère qui, en période de négociation, aurait une fois de plus tenté de faire
disparaitre ce qui nous distingue des autres établissements. Le Conseil du trésor est clair: la création
de nouveau titre d’emploi n’est envisagé ni à court, ni à long terme au gouvernement. L’intégration
des ICASI à l’annexe K est donc impossible. Les AGI ont dû attendre plus de 15 ans depuis les
premières démarches avant de se voir octroyer de façon précipitée un nouveau titre d’emploi qui les
distingue de l’ensemble du réseau de la santé. Pourquoi, alors, vouloir précipiter l’affichage de ce titre
d’emploi?

Un cadre déguisé? L’institut s’est fait demander de couper dans son ratio de cadres. L’idée de créer
le titre d’emploi ICASI leur permettait de satisfaire aux demandes du Ministère tout en gardant le
même ratio. Nous ne reconnaissons pas la pertinence de créer ce titre d’emploi quand présentement
nous avons à l’emploi plus de 80 infirmières cliniciennes avec de la formation et de l’expérience sous
exploités. Est-ce normal qu’au quotidien, une technicienne et une clinicienne ont, en très grande partie,
les mêmes tâches à effectuer? L’employeur doit arrêter de fonctionner à l’envers. Commençons par
discriminer la tâche technicienne/clinicienne et peut-être que, par la suite, nous pourrons constater la
pertinence ou non de l’ajout d’un nouveau titre d’emploi.

Un titre d’emploi en dehors de l’annexe K, c’est encore une fois ne pas prendre en compte la
réalité et le degré de dangerosité présents à l’institut…

5 Action-Info | Juin 2019


Ces fameux réseaux sociaux Marie-Eve Desormeaux,
Présidente (par intérim)

Dans le cadre du congrès du SCFP-Québec de mai dernier, nous avons assisté à la présentation
« Les médias sociaux, pour le meilleur des mondes? » de Nellie Brière (consultante en communication
numérique et réseaux sociaux).
Les réseaux sociaux sont, sans contredit, l’une des meilleures façons d’être en contact avec notre
entourage, nos proches… ou moins proches! Les vidéos comiques, les recettes, les photos de chats…
les réseaux sociaux regorgent d’informations, pas toujours pertinentes, mais ô combien intéressantes!
Il serait bien difficile de revenir en arrière et de se passer de cette technologie. Avouons-le, Google est
devenu une référence dans nos vies!
Internet rend facile, presque instantanée, la propagation des informations et des nouvelles. Il nous est
maintenant possible de lire des nouvelles de partout à travers le monde sans avoir à s’abonner à des
centaines de journaux.
Bien qu’elles soient capables de grandes choses, ces belles bébelles peuvent malheureusement
apporter leur lot de mauvais, très mauvais : des fausses nouvelles, des opinions sur tout et souvent
sans aucune nuance, du harcèlement, des menaces de morts, etc. Pas besoin de chercher bien loin
dans les commentaires sous une publication qui s’enflamme pour tomber sur des propos haineux. Le
racisme, l’homophobie et la misogynie sont monnaie courante sur les réseaux sociaux. Pourquoi les
gens ont-ils l’impression de pouvoir écrire tout ce qui leur passe par la tête lorsqu’ils sont derrière leur
écran? Est-ce qu’une invitation à se suicider ou un « T’as du sable dans le vagin » deviennent plus
acceptables lorsqu’on s’exprime au travers d’un clavier? Devrions-nous tourner notre pouce sept fois
avant de cliquer sur « envoyer »?
Il faut être vigilant avec les propos que nous tenons sur « les internets » et il ne s’agit pas que de
savoir-vivre en société. Des poursuites peuvent être intentées contre vous si vous tenez des propos
irrespectueux/menaçants à l’égard de quelqu’un. N’oubliez jamais que ce que vous écrivez sur les
réseaux sociaux pourrait être utilisé contre vous.
Ainsi, nous voulons vous faire un rappel, surtout par rapport à ce que vous dites de votre employeur.
Écrire des propos sur sa page personnelle ou sur la page d’un média peut vous mettre dans l’eau
chaude, Dans certains lieux de travail, l’employeur tente de sévir dans de tels cas.
Dans un milieu comme le nôtre, il importe aussi de garder en tête l’aspect de confidentialité à propos
de tout ce qui touche la clientèle.
Faites attention à ce que vous écrivez, les écrits restent! Même dans vos groupes de discussion fermés,
une capture d’écran est si vite arrivée!
Avoir une opinion c’est bien mais s’exprimer avec intelligence, c’est encore mieux!

6 Action-Info | Juin 2019


Vos demandes ont été acceptées! Nom,
titre du poste

L’exécutif syndical s’est déplacé au colloque convention collective du Conseil provincial des affaires
sociales (CPAS), la semaine dernière, pour aller voter les demandes en vue de la prochaine ronde de
négociation. Le but de ce colloque était de voter plus de 120 demandes répertoriées par le comité de
négociation sectoriel, ainsi que celles qui ont été amendées ou amenées sur le plancher du colloque.
Un vote sur les orientations de la table central a aussi eu lieu (salaire, régime de retraite, assurances,
droits parentaux).

Certaines propositions nous touchent plus particulièrement. Sans rentrer dans les détails, nous pou-
vons vous assurer que toutes les demandes suggérées par l’exécutif lors des différentes assemblées
ont été adoptées à l’unanimité. Plusieurs autres demandes acceptées nous toucheront aussi de près
et de loin.

D’un point de vue stratégique, nous ne pouvons vous énumérer tout ce qui a été voté, mais le cahier de
demande vous sera présenté en septembre. Vous devrez voter sur ce cahier et pourrez aussi amener
vos commentaires et suggestions. Comme toujours, le vote portera sur l’ensemble des résolutions.

Nous sommes très satisfaits du support du CPAS face à nos demandes Pinelliennes. Grâce à l’appui
des délégations présentes à Rouyn, les comités de négociations auront un mandat clair d’amener ces
demandes à la table sectorielle et centrale de négociation, une fois ces demandes adoptées par l’en-
semble des établissements syndiqués au SCFP.

C’est donc un premier pas très important dans la bonne direction!

Du nouveau sur les comités du CPAS

Nous en profitons pour vous mentionner que, suite au Colloque, un conseil général avait lieu. Lors de
ce conseil, plusieurs postes sur différents comités étaient en élection.

Nous tenons à féliciter Pierre-Luc Déry et Vincent Roy qui ont été élus respectivement sur le comité
Action et le comité Jeunesse du CPAS.

Votre exécutif

7 Action-Info | Juin 2019


Des nouvelles du comité de Sylvain Lemieux,
Comité de négociation
négo
Dans le but de vous remettre en contexte, voici un court résumé des travaux et des futures étapes du
comité de négociation sectoriel.
Les travaux passés
En mars, le comité s’est rencontré pour préparer les cahiers de consultation pour les membres, les
exécutifs, les comités du CPAS ainsi que les conseillers syndicaux. Ces cahiers ont été envoyés au
début avril dans tous les établissements syndiqués au SCFP. Plus de 4600 cahiers de consultation ont
été remplis.
En mai, le comité avait comme travail de compiler toutes les données de ces cahiers de consultation et
de les colliger dans le but de présenter un projet de cahier de demandes lors du colloque de convention
collective du 10 au 13 juin. Plus de 120 demandes ont été présentées par le comité de négociation.
Lors du colloque, les délégués sur le plancher ont été très actifs, déposant plus de 50 nouvelles
demandes et réclamant la réécriture de certaines demandes du comité de négo. Nous avons été très
satisfaits de cette participation et cela a permis au comité de bien cerner l’importance des différents
enjeux de négociation. Ce fut un travail intense mais nous pourrons maintenant préparer un cahier de
demandes claires qui pourra représenter les enjeux que nous vivons dans nos milieux de travail.
Les travaux futurs
Le comité de négo devra travailler cet été pour synthétiser ces nombreuses demandes en un projet de
cahier concis qui pourra être facilement présenté en assemblée générale, dans tous les établissements
SCFP.
Nous devrons toutefois arrimer nos demandes avec ceux du SQEES-298, l’autre syndicat affilié à la
FTQ, suite à l’adoption de leurs demandes en colloque, en septembre. Ce cahier de demande arrimé
sera ensuite voté lors du conseil général du 17 et 18 septembre prochain.
C’est suite à cet arrimage et au vote que le cahier de demande sera prêt pour approbation par tous
les travailleurs. Les exécutifs locaux devront faire voter les travailleurs sur l’ensemble des demandes
contenues dans le cahier. Le vote se fera sur l’ensemble des demandes, mais vous pourrez aussi
apporter vos commentaires et suggestions, sur certaines demandes, à vos exécutifs qui pourront nous
les faire parvenir. Ces votes se tiendront de la mi-septembre à la mi-octobre.
Si l’ensemble des établissements sont en faveur, le cahier de demande sectoriel pourra être déposé au
gouvernement à la fin octobre. La négociation débutera alors officiellement.
Votre participation
Durant la négociation, nous aurons bien entendu besoin de membres mobilisés car, vous le savez,
la hauteur des gains est souvent directement reliée à la mobilisation des travailleurs. Nous avons de
grandes ambitions pour cette ronde de négociations, nous vous espérons donc au rendez-vous.
Syndicalement
Votre comité de négo

8 Action-Info | Juin 2019


Période estivale et TSO Vincent Roy,
Agent de Griefs

Depuis le début de l’année, nous avons vu d’énormes embauches. Nous avons vu de la création
de postes à temps complet, un rehaussement infirmier important, une brigade d’influenceurs, un
projet d’attraction aux ressources humaines sur les réseaux sociaux et des journées thématiques
d’embauche à l’interne, mais malgré tout, nous sommes en prévision d’un été difficile où le TSO
sera malheureusement régulier. Comment se fait-il que malgré tous ces efforts nous soyions dans
cette situation? Ciblons-nous réellement la cause du problème ou travaillons-nous seulement sur le
symptôme?
Nous entendons régulièrement que plusieurs (nouveaux) travailleurs quittent l’Institut. Quelles en sont
les raisons? Quels sont les efforts faits pour garder notre monde? Nous sommes capables de percevoir
les efforts faits pour attirer du nouveau monde, mais nous ne sentons que très peu d’efforts pour aider
les nouveaux à s’intégrer, accommoder les gens déjà en place, octroyer les congés auxquels les
gens ont droit, créer un sentiment d’appartenance, créer un sentiment de valorisation des employés
et rétablir un réel climat de travail sain. Nous croyons réellement que le problème s’y situe. Pourquoi
devons-nous syndicalement établir un système de reconnaissance des titres d’emploi? Pourquoi
l’employeur ne réussit pas à prendre contact avec les gens des différents services de façon saine
et avec une ouverture d’esprit pour éclairer les situations, mais qu’il est très rapide à déclencher des
enquêtes pour couvrir des problématiques récurrentes vécues par nos travailleurs? Pourquoi ce sont à
nouveau des gens qui sont extérieurs à la vie du quotidien des patients et des travailleurs qui viennent
dicter les besoins ou les procédures à suivre?
Nous avons besoin de leaders capables de rallier au lieu de diviser les gens. Nous avons besoin d’un
enlignement claire. Nous avons besoin de définir ce que nous avons et ce que nous voulons maintenir
avant de tout vouloir chambouler et créer du nouveau sur une base idéologique ou affaiblie par des
gens centrés à promouvoir qu’un seul groupe de travailleurs.

Le message syndical est clair, prenez soin des gens qui se dévouent jour après jour pour donner des
soins à une clientèle qui est difficile mais vulnérable. Arrêtons de rendre ces travailleurs tout aussi
vulnérables. Arrêtons de niveler vers le bas. Changeons les gens qui nous dictent comment agir pour
des gens qui nous supportent et nous amènent à nous dépasser. Procédons à une réelle introspection
de notre milieu de travail, regardons où nous pouvons, au quotidien, améliorer nos conditions de travail
et agissons.
Bon été à vous tous!

9 Action-Info | Juin 2019


Climat de travail épouvantable Sylvain Vallée,
Représentant en Santé-Sécurité

Je m’adresse à la haute direction de L’Institut. Le climat de travail dans certains services et unités
est épouvantable, le support physique et psychologique aussi. Certains travailleurs ont peur de leur
gestionnaire. Le haut-le-cœur commence immédiatement à l’entrée de l’Institut. Nos travailleurs ont
besoin de se sentir appuyés par vous. Ils tombent comme des mouches. Ils sont épuisés et certains
se sentent harcelés.
Nous devons sérieusement nous poser ces questions : Où est l’égalité en matière de respect à l’Institut?
On a l’impression que c’est la loi de deux poids, deux mesures. Est-ce seulement les patients qui
ont des droits au détriment de la sécurité des travailleurs? Pour l’instant, force est de constater
que malheureusement la réponse est affirmative. Au fil des années, les bonnes pratiques cliniques
et sécuritaires se perdent, non sans effort du personnel syndiqué en place. Mais il faut être deux
pour danser. Si le gestionnaire immédiat remet toujours en question l’expertise et les suggestions
de nos collègues pour tenter d’améliorer leur environnement de travail, comment pouvons-nous
progresser?
Lorsqu’un gestionnaire dépasse les bornes envers un syndiqué, l’employeur valide seulement
auprès du gestionnaire, si c’est fondé. À la suite de la version de ce gestionnaire fautif, l’employeur
minimise la situation. En revanche, si c’est l’inverse, il y aura automatiquement une enquête sur le
syndiqué et le spectre d’une possible mesure se pointera à l’horizon.
Être en désaccord avec un gestionnaire, même avec les meilleures intentions et arguments du
monde, peut coûter cher aux travailleurs, selon la gestion actuelle de l’Institut. Le code de civilité
au travail est interprété par certains gestionnaires à leur façon et ne s’adresse pas à eux. La
communication est à sens unique.
Je constate de plus en plus l’impuissance et la crainte de nos travailleurs de vouloir s’exprimer et de
partager leurs idées vis-à-vis la gouvernance de l’établissement.
Qu’est-ce que ça va prendre à la haute direction, pour agir auprès de certains gestionnaires
récalcitrants? Une enquête publique?
Vous savez que vous avez l’obligation, selon l’article 51 de la Loi sur la santé et la sécurité du
travail, de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité
et l’intégrité physique du travailleur.
Sachez que nous continuerons de demander à nos collègues de travail de rester vigilants et de nous
informer de toute situation suspecte.
Nous évaluons en ce moment toutes les options, mais nous restons confiants d’une ouverture de
votre part afin de restaurer un climat de travail sain, malheureusement perdu.
Nos travailleurs ont des choses constructives à vous dire, il faut les écouter.

10 Action-Info | Juin 2019


Quoi faire en cas d’accident Sylvain Vallée,
Représentant en Santé-Sécurité
de travail?

Lorsque vous êtes victime d’un accident de travail, qu’importe la gravité, vous devez suivre la
procédure suivante:
1. Il est important d’arrêter sans tarder votre travail lorsque vous ressentez une douleur.
Avisez votre employeur dès que possible.
2. Complétez un formulaire de déclaration d’accident de travail. Rien ne vous oblige à compléterce
document sur le champ si vous n’êtes pas en état de le faire par contre vous devez le compléter
dans les plus cours délais. Vous trouverez ce formulaire soit dans votre service, au bureau
de santé, au bureau syndical ou bien auprès de votre coordonnateur d’activité. Vous pouvez
demander l’aide d’un représentant, 3 éléments sont importants dans votre déclaration:
A) Faire le lien entre l’existence de la maladie ou la blessure dont vous souffrez et le travail.
Ex : Dans l’exercice de mon travail à l’unité X… Dans l’exercice de mon travail à la cafétéria…
En me rendant à mon travail dans le stationnement de l’Institut…..
B) Déclarer un fait accidentel (événement imprévu et soudain attribuable à tout cause)
Ex : Je me suis accroché les pieds dans une chaise et je suis tombé.
C) Décrire la lésion professionnelle.

Ex : Je ressens une douleur au bas du dos.
3. Consultez rapidement un médecin de votre choix, même si la blessure semble mineure. Nous
sommes aussi en mesure de vous référer à une clinique ou un médecin spécialiste. Vous avez
droit à un raccompagnement si la situation l’exige. Lors de la consultation avec votre médecin, il
est important que celui-ci vous remettre une attestation médicale CNESST*, avec un diagnostic
clair et précis en lien avec l’accident.
4. Remettez à l’employeur votre attestation médicale le plus tôt possible et Remplissez le formulaire
de réclamation de la CNESST*. Ce formulaire est disponible auprès de l’employeur, au bureau
syndical ainsi que sur le site internet de la CNESST*.
5. Lorsque vous remplissez le formulaire de réclamation du travailleur de la CNESST, il est
important à la ligne 6 d’y inclure le bon montant du revenu annuel brut. Validez avec l’employeur
pour que les chiffres correspondent aux 52 dernières semaines précédent l’arrêt de travail
6. Faites parvenir au syndicat une copie de chaque document que vous remettez à l’employeur afin
que votre représentant en santé sécurité au travail puisse faire le suivi avec vous.
Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter votre bureau syndical pour assistance ou de plus amples
informations. Poste 1756.

11 Action-Info | Juin 2019


Le droit de refus au travail Sylvain Vallée,
Représentant en Santé-Sécurité

Au Québec, tous les travailleurs et travailleuses ont le droit de refuser d’effectuer tout travail
dangereux en vertu de la loi sur la santé et sécurité du travail (art.12) lorsqu’il y a des motifs de
croire que le travail à faire exposerait cette personne ou une autre personne à un danger qui pourrait
affecter sa santé, sa sécurité ou son bien-être physique. Cependant, comme il est mentionné à l’article
13 de la loi, on ne peut exercer son droit de refus si les conditions d’exécutions de ce travail sont
normales dans le genre de travail exercé.

Lorsque vous voulez effectuer un droit de refus, vous devez procéder aux étapes
suivantes :

1. Lorsque vous croyez qu’une situation dangereuse peut exister au travail, vous avez le droit de
refuser de travailler.
2. Informer immédiatement votre gestionnaire ou son représentant (art.15) de vos inquiétudes et de
votre refus d’accomplir le travail dangereux.
3. Votre gestionnaire ou son représentant doit communiquer avec le représentant syndical en
santé et sécurité ou tout autres membres de l’exécutif syndical, (art.16) et lui demander
d’examiner et de déterminer les mesures de correction à prendre. Pour votre part, il serait
préférable de communiquer avec votre représentant syndical, afin de vous assurer que le
représentant a bel et bien été informé de la situation, au bureau du syndicat au poste 1756
ou le numéro d’urgence 514-927-2960.
4. Si les corrections proposées ne vous satisfont pas, votre représentant syndical ou l’employeur
vont communiquer avec un inspecteur de la CNESST. (art.18)
5. L’inspecteur doit faire une enquête à partir de vos inquiétudes et faire les recommandations.
Vous devez recevoir une copie du rapport écrit tout comme l’employeur et le représentant
syndical.
6. Si la solution ne vous satisfait pas, vous avez un délai de 10 jours pour faire appel de la décision
devant le bureau de la CNESST.

12 Action-Info | Juin 2019


Les travailleurs et les travailleuses ne peuvent être suspendus, congédiés, mutés ou pénalisés
pour avoir exercé un droit (art.12) visé par la loi sur la santé et la sécurité du travail du Québec.
(art.30 et 227)

DÉCISION DE L’INSPECTEUR

Si l’inspecteur est d’avis que vous avez raison, et qu’il ordonne à l’employeur de corriger la situation,
l’employeur peut exiger que vous demeuriez disponible sur les lieux du travail et vous affecter tempo-
rairement à une tâche que vous êtes raisonnablement en mesure d’accomplir, et ce sans aucune perte
de salaire. (art.25)

OU

Si, de l’avis de l’inspecteur, il n’y a pas de danger justifiant votre droit, il peut vous ordonner de repren-
dre le travail et ordonner quand même des corrections. (art.19)

DISPOSITION EXÉCUTOIRE
Un ordre ou une décision d’un inspecteur est effectif immédiatement, malgré une demande de
révision. (art.20)

13 Action-Info | Juin 2019


Tous des bonnes étoiles Marie-Claude Desaulniers,
Secrétaire Génerale (par intérim)

On ne peut pas se cacher que la santé et la sécurité sont souvent malmenées à l’Institut depuis
quelques temps. Bien sûr, il y a quelque chose d’inhérent au milieu qui fait que le risque zéro n’existe
pas. Puis, il y a l’employeur qui a une nette tendance à minimiser les risques et à gratter partout où
c’est possible pour économiser quelques sous. La gestion parfois discutable contribue à augmenter le
roulement de personnel, ce qui peut nuire de façon importante à la transmission des bonnes pratiques
sécuritaires. Il y a aussi les lois (et l’interprétation qu’en font les gestionnaires) qui concèdent de plus
en plus de droits aux patients.
Évidemment, un équilibre entre les droits des patients et la sécurité des travailleurs serait un idéal à
atteindre…
Gardez toujours en tête que la Loi sur la santé et la sécurité au travail prévoit que « l’employeur doit
prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique du
travailleur. » C’est donc lui qui est entre autres responsable de former adéquatement les travailleurs, de
leur fournir l’équipement nécessaire à leur protection et de s’assurer que l’organisation du travail ainsi
que les méthodes utilisées pour l’accomplir sont sécuritaires.
On a souvent l’impression qu’il y a des failles importantes à ce niveau, que nos préoccupations sont
minimisées. Syndicalement, nous n’avons pas le choix de demeurer très vigilant.
Comme travailleurs, n’oublions pas qu’ici, chaque personne est la bonne étoile de ses collègues.
Demeurons vigilants sur le plancher, soyons attentifs aux petits détails et, surtout, communiquons!
Prenons soin de nous.
Bon été tout le monde!

14 Action-Info | Juin 2019


Message pour la relève

Saviez-vous que quelques 200 travailleurs à l’emploi de l’Institut en ce moment ont


moins de deux ans d’ancienneté? Ça représente un bel avenir pour Pinel, mais ça
implique aussi beaucoup d’expérience qui se rapproche de la retraite!
Comme travailleurs, dans un milieu comme le nôtre, l’expérience est un atout auquel les
connaissances théoriques ne peuvent pas se substituer. Avoir des yeux tout le tour de
la tête, sans être constamment en hypervigilance, être partout, mais surtout à la bonne
place au bon moment, ce sont des apprentissages qui s’acquièrent au fil du temps.
Des embauches massives comme on a vues dans les derniers mois, ça peut avoir un
impact sur la transmission des informations et des bonnes pratiques sécuritaires. On le
sait, on finit par avoir la tête pas mal pleine pendant notre orientation, mais aussi après.
Certains affirment même qu’il faut au moins quelques années avant d’être parfaitement à
l’aise à Pinel, avant de se sentir ferré pour faire face à presque n’importe quelle situation.
Et, encore là, sommes-nous un jour 100% prêt à vivre un événement exceptionnel?
On le dit à chaque accueil de nouveaux: « Soyez à l’écoute des gens que vous côtoyez au
quotidien ». Pinel est un milieu particulier et, qu’on soit du côté administratif ou clinique,
on finit tous, à un moment ou l’autre, par croiser des patients.
Prenez les conseils des grands sages, questionnez les situations pour tenter de les
comprendre, faites preuve d’ouverture. Prenez soin les uns des autres. Soyez attentifs
à vos collègues de tous les départements. Et, aussi, amusez-vous! C’est la clé pour
réussir à perdurer en psychiatrie.

Votre comité jeunesse

15 Action-Info | Juin 2019


Congés disponibles pour les employés de Pinel

CONGÉS PAYÉ :

a) Congés fériés (C) (Article 20 de la C. C., article 10 des dispositions locales)

Une personne salariée à temps complet a droit à treize (13) congés fériés. Si l’employé est tenu de
travailler le jour d’un congé férié, il doit être pris 45 jours avant ou après la journée du congé férié (sauf
le C13, Fête nationale, voir texte pour la Fête nationale), en tenant compte de la préférence exprimée
par le salarié.

À défaut d’avoir planifié le congé férié à l’intérieur du délai de quarante-cinq (45) jours, l’employeur
devra payer à la personne salariée le taux double de son salaire tout en lui payant le congé férié à taux
régulier. Malgré ce qui précède, la personne salariée peut accumuler, annuellement, une banque d’un
maximum de cinq (5) congés fériés à condition de préciser à l’avance la date de prise de chacun des
congés.

Pour les employés à temps partiel, ces congés sont payés en bénéfices marginaux sauf le C13 (mais
les congés peuvent se prendre en sans solde).

b) Congés mobiles (Z) (Annexe I : Article 4.01 de la C. C.)

Une personne salariée à temps complet qui travaille dans un établissement psychiatrique, a droit, par
mois travaillé, à une demi-journée (1/2) de congé jusqu’à maximum de cinq (5) jours par année. Les
congés sont divisés en deux (2) tranches, et sont crédités en date du 1er janvier et du 1er juillet.

Pour les employés à temps partiel, ces congés sont payés en bénéfices marginaux.

c) Congés de maladie (Article 23.41 de la C. C.)

Chaque année, les employés à temps complet reçoivent à la fin de chaque mois de service rémunéré,
un crédit de 0,80 jour ouvrable de congé-maladie (9,6 jours par année). Ces jours doivent être pris
lorsque vous êtes blessés et/ou malades ou durant le délai de carence lors d’une réclamation en
assurance-salaire (blessure et/ou maladie en dehors du milieu de travail).

Pour les employés à temps partiel, ces congés sont payés en bénéfices marginaux (mais les congés
peuvent se prendre sans solde).

16 Action-Info | Juin 2019


Suite des congés disponibles

d) Congés de maladie pour motifs personnels (Article 23.41 de la C. C.)

La personne salariée peut utiliser trois (3) des congés-maladies à sa banque de 9,6 jours, pour des
motifs personnels. La personne salariée avise au préalable l’employeur, au moins vingt-quatre (24)
heures à l’avance, de la prise de ces congés, lequel ne peut refuser sans motif valable.

e) Congés pour responsabilités familiales Article 25.09 de la C. C.)

La personne salariée peut, après en avoir avisé l’employeur le plus tôt possible, s’absenter du travail
jusqu’à concurrence de dix (10) jours sans solde par année pour remplir des obligations reliées à la
garde, à la santé ou à l’éducation de son enfant ou de l’enfant de son conjoint, ou en raison de l’état
de santé de son conjoint, de son père, de sa mère, d’un frère, d’une sœur ou de l’un de ses grands-
parents.

Les journées ainsi utilisées sont déduites, lorsque possible de la banque annuelle de congés-maladie
ou proses sans solde, au choix de la personne salariée. Ce congé peut être fractionné en demi-journée
si l’employeur y consent.

f) Congé en vertu du Régime québécois d’assurance parentale

Différents congés disponibles (retrait préventif, congé de maternité, congé de paternité et congé
d’adoption). Voir tableau p. 24

g) Congé à traitement différé (Article 34 de la C. C.)

La durée du congé peut être de six (6) mois à douze (12) mois consécutifs, tel que prévu à l’alinéa a)
du paragraphe 34.06 et il ne peut être interrompu pour quelque motif que ce soit.

La personne salariée peut également se prévaloir d’un régime comportant un congé de trois (3), quatre
(4) ou cinq (5) mois lorsqu’un tel régime vise à permettre à la personne salariée de poursuivre des
études à temps complet dans un établissement d’enseignement reconnu au sens de la Loi de l’impôt
sur le revenu (Statuts du Canada). Ce congé ne peut être pris que les trois (3), quatre (4) ou cinq (5)
derniers mois du régime.
Le travailleur doit satisfaire les conditions suivantes :
1) Être détenteur d’un poste
2) Avoir complété deux (2) ans de service

17 Action-Info | Juin 2019


Suite congés disponibles

3) Faire une demande écrite en précisant


- la durée de participation au régime de congé à traitement différé;
- la durée du congé
- le moment de la prise du congé
4) Ne pas être en période d’invalidité ou en congé sans solde lors de l’entrée en vigueur du
contrat
5) Pour les employés à temps partiel, le congé se prend seulement qu’à la dernière année du
régime

h) Congé pour mortalité (Article 25.01, 25.02 de la C. C.)

L’employeur accorde à la personne salariée :

• Cinq (5) jours civils de congé à l’occasion du décès de son conjoint, d’un enfant à charge ou de
son enfant mineur dont elle n’a pas la charge;

• Trois (3) jours civils de congé à l’occasion du décès des membres suivants de sa famille : père,
mère, frère, sœur, enfants (à l’exception de ceux prévus à l’alinéa précedent), beau-père, belle
mère, bru et gendre;

• Un (1) jour civil de congé à l’occasion du décès de sa belle-sœur, de son beau-frère, de ses
grands-parents et de ses petits-enfants.

Lors de décès mentionnés aux alinéas précédents, la personne salariée a droit à une (1) journée
additionnelle aux fins de transport si le lieu des funérailles se situe à deux cent quarante (240) kilomètres
et plus du lieu de sa résidence.

i) Congé pour mariage ou union civile


(Article 25.06 de la C. C. et article 11.06 des dispositionslocales)

À l’occasion de son mariage ou union civile, toute personne salariée à temps complet a droit à une (1)
semaine de congé avec solde et peut prendre une (1) semaine de congé sans solde (accolé au congé
payé).

18 Action-Info | Juin 2019


Suite congés disponibles

j) Autres congés avec solde

Il faut savoir qu’il existe aussi d’autres congés : retrait préventif (RQAP et article 22 C. C.), congé
parental (RQAP et article 22 C. C.), congé d’adoption (RQAP et article 22 C. C.), congé de paternité
(RQAP et article 22 C. C.), congé pour adoption (RQAP et article 22 C. C.), congé pour agir comme
juré ou témoin (25.05).

CONGÉ SANS SOLDE :

a) Autres congés sans solde (Article 11 des dispositions locales)

Sachez qu’il existe des congés sans solde d’un mois ou moins, de 1 à 12 mois, congé partiel sans
solde, congé à temps partiel. Il existe aussi des congés sans solde pour fonction civique, pour étude,
pour enseignement, pour œuvrer dans un établissement nordique, pour fonction syndicale.

b) Les absences et les congés pour raisons familiales ou parentales


(Loi des normes du travail : article 79.08-79.15)

Un salarié peut s’absenter du travail plus de dix (10) jours lorsqu’un proche est atteint d’une maladie
grave, d’un grave accident, d’un préjudice corporel grave à l’occasion ou résultant directement d’un
acte criminel, décède par suicide ou est disparu et en danger.

Pour plus de précisions sur ces absences, venez nous consulter au bureau syndical où nous vous
offrirons aussi de l’aide et du support.

Fête nationale
Selon le code du travail, nous considérons qu’il y a quatre (4) scénarios possibles dans l’application du
congé compensatoire de la fête de la Saint-Jean Baptiste prévu le lundi 24 juin 2019 :

1) Pour la personne salariée qui est prévue au travail lors de cette journée la loi prévoit :

Dans un établissement ou dans un service où, en raison de la nature des activités, le travail n’est pas
interrompu le 24 juin, l’employeur, en plus de verser au salarié occupé le 24 juin le salaire correspondant
au travail effectué, doit lui verser l’indemnité prévue à l’article 4 ou lui accorder un congé compensatoire
d’une (1) journée. Dans ce dernier cas, le congé doit être pris le jour ouvrable précédant ou suivant le
24 juin. [ L’employeur doit donc appliquer le congé soit le dimanche, le lundi ou le mardi.]

19 Action-Info | Juin 2019


Suite congés disponibles

2) Pour la personne salariée qui est prévue au travail lors de cette journée la loi prévoit :
• L’employeur doit accorder un congé compensatoire d’une durée égale à une (1) journée
normale de travail lorsque le 24 juin tombe un jour qui n’est pas normalement ouvrable pour le
salarié.
• Si le salarié est rémunéré au temps ou au rendement ou sur une autre base, l’employeur doit
lui accorder un congé compensatoire ou lui verser l’indemnité prévue à l’article 4.
• Le congé compensatoire doit, dans tous les cas, être pris le jour ouvrable précédant ou suivant
le 24 juin.

3) Pour la personne salariée prévue en vacance annuelle lors de cette journée :

Toutefois, si le salarié est en congé annuel à ce moment, le congé est pris à une date convenue entre
l’employeur et le salarié.

Pour ceux qui seront en vacances à ce moment-là, nous vous conseillons de faire la demande par écrit
que votre congé soit reporté à une date ultérieure.

4) Si la semaine de travail est prévue du lundi au vendredi :

Le congé compensatoire est obligatoirement le lundi 24 juin 2019.

Les informations inscrites soulignées aux points précédant sont retransmis de façon intégrale du texte
de Loi de la Fête Nationale du Code du Travail mis à jour le 1er mai 2012.

20 Action-Info | Juin 2019


Congés disponibles pour les employés de l’INPLPP

21 Action-Info | Juin 2019


Lettre d’une retraitée Nom,
titre du poste

22 Action-Info | Juin 2019


Lettre d’une retraitée (suite) Nom,
titre du poste

Nous te souhaitons tous une


agréable retraite et bonne chance
dans tes projets futurs!
Merci Louise!
23 Action-Info | Juin 2019
Assurances Collectives Pierre-Luc Déry,
Action-Info

Le SCFP a mis sur pied un comité assurances collectives qui fait suite à l’adoption de
la résolution R-10 lors d’un congrès au mois de mai 2017 établissant la formation d’un
comité ad hoc assurances collectives. Ce comité a pour mandat de dresser un portrait
des enjeux, définir les besoins, étudier et élaborer des propositions visant une réduction
des coûts pour l’ensemble des membres du SCFP.

À ce jour, le comité a dressé le portrait des enjeux en colligeant les informations d’un
sondage, ainsi que par une collecte de brochures des couvertures d’assurances
collectives de plusieurs sections locales.

Le deuxième mandat du comité consistait à étudier des propositions et élaborer des


outils visant une réduction des coûts. Ils ont donc créé des fiches que vous pourrez
lire et prendre connaissance qui vous fourniront de l’information pour sensibiliser et
favoriser un changement de comportement et une meilleure compréhension de la façon
dont fonctionne notre assurance collective.

Vous trouverez ci-joint à cet article les fiches explicatives qui vous présente le comité
assurances collectives du SCFP, leur mission ainsi que le meilleur moyen de contrôler
les coûts. En ayant la bonne information et en travaillant collectivement, nous pourrons,
dans le futur, avoir une baisse de coût des primes à payer de notre assurance collective.

24 Action-Info | Juin 2019


DÉFINITION D’UNE ASSURANCE COLLECTIVE
Assurances payées en totalité ou en partie par l’employeur
et/ou les salariés dont le coût est basé sur les besoins
afin de se prémunir contre des évènements imprévisibles
(accidents, problèmes dentaires, décès, maladies, etc.)
pouvant mettre en péril votre bien-être financier. Comité ad hoc
sur les
assurances
collectives

COMITÉ AD HOC SUR


LES ASSURANCES COLLECTIVES
DU SCFP-QUÉBEC
À la suite de l’adoption de la résolution R-10 au congrès du mois
de mai 2017, un comité ad hoc sur les assurances collectives a La mission du comité est de :
été créé.
• Recueillir des données sur
Ce dernier est constitué de : l’ensemble des régimes
Benoît Bouchard, secrétaire général du SCFP-Québec; Stephen d’assurance collective au
Doucet, secteur municipal; Mario Ruel, secteur transport terres- SCFP-Québec afin d’en
tre; Yvan Pépin, secteur universitaire; Pierre-Guy Sylvestre, brosser le portrait;
conseiller syndical; Carole Bouchard, conseillère syndicale et
Steve Michel, secteur transport maritime. • Créer du matériel de
sensibilisation pour les
membres;

• Étudier la faisabilité de
mettre en place un régime
d’assurance collective au
SCFP-Québec permettant
de réduire et de contrôler
les coûts.

25 Action-Info | Juin 2019


DÉFINITION D’UNE ASSURANCE COLLECTIVE FICHE 1
Assurances payées en totalité ou en partie par l’employeur
et/ou les salariés dont le coût est basé sur les besoins
afin de se prémunir contre des évènements imprévisibles
(accidents, problèmes dentaires, décès, maladies, etc.)
pouvant mettre en péril votre bien-être financier.

Une couverture d’assurance collective


n’est assurément pas une Comité ad hoc
allocation de dépenses. sur les
assurances
collectives

MOYENS DE CONTRÔLER
LES COÛTS

Médicaments génériques Demandez au pharmacien si un générique existe et


versus originaux s’il en existe un, n’hésitez pas à accepter la
proposition de celui-ci.
Le coût de l’augmentation des assurances
collectives est influencé à environ quatre-vingts • Le coût d’un médicament générique est en
pour cent (80 %) par le coût des médicaments. moyenne cinquante pour cent (50 %) moins élevé
que celui d’origine.
Un médicament générique est composé de
propriétés identiques ou équivalentes à celles du • Au 1er avril 2018, le prix de près de 70 des
médicament d’origine. Il est reconnu et approuvé médicaments les plus fréquemment prescrits au
par Santé Canada. Canada a été réduit de 25 à 40 % entraînant ainsi
un rabais pouvant atteindre 90 % par rapport au
Il est donc important d’inciter les participants à prix des médicaments de marques équivalentes.
choisir des médicaments génériques plutôt que des Parmi ces médicaments, on retrouve ceux
médicaments d’origine. que consomment des millions de Canadiens
et Canadiennes pour traiter l’hypertension,
l’hypercholestérolémie et la dépression1 2.
____________________________
1
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, 2018. « Les médicaments : pièce maîtresse de notre santé ». pp. 35-36. https://ftq.qc.ca/wp-
content/uploads/2018/11/Document-appui_Colloque-assurance-medicaments_2018_FINAL.pdf

2
Association canadienne du médicament générique, 2018. «Déclaration commune de l’Alliance pancanadienne pharmaceutique et de l’Association cana-
dienne du médicament générique », http://generiquescanadiens.ca/
news-release62/declaration-commune-de-lalliance-pancanadienne-pharmaceutique-et-de-lassociation-canadienne-du-medicament-generique/

26 Action-Info | Juin 2019


FICHE 1 SUITE

NOTE : La substitution n’est pas toujours possible, car


les médecins peuvent s’y opposer pour des
raisons médicales.
LE PRINCIPE DE BASE À RETENIR
• Exemples  : intolérances à une des composantes du Chaque année, l’utilisation de notre régime est
médicament, médicaments d’exception, etc. analysée afin de déterminer les ajustements de taux
de prime requis, et ce, selon le principe suivant :
PRIX DES MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES Primes = réclamations + frais d’administration
% du prix du Condition Lorsque les réclamations et les frais excèdent les
médicament breveté
––––––––––––––––––––––––––––––––––– primes, celles-ci doivent être augmentées et, à
85% Un seul fabricant l’inverse, lorsque les primes excèdent les réclama-
––––––––––––––––––––––––––––––––––– tions et les frais, alors les primes sont réduites afin
50% Deux fabricants de rétablir l’équilibre de cette équation.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––
25% Plusieurs fabricants Ainsi, pour maintenir les primes au niveau le plus
bas possible, nous devrons faire des efforts
collectifs dans la gestion de nos réclamations.
Rappelez-vous que rien n’est gratuit. Les coûts
associés à la franchise, la coassurance et la prime
d’assurance sont à vos frais. De plus, n’oubliez pas
que la portion de la prime payée par l’employeur est
considérée comme un avantage imposable au
Québec.

Le plus tôt vous appliquerez ces conseils, le plus


vite vous économiserez et moins cher coûtera le
régime.

Comité ad hoc
sur les
assurances
collectives

27 Action-Info | Juin 2019


DÉFINITION D’UNE ASSURANCE COLLECTIVE FICHE 2
Assurances payées en totalité ou en partie par l’employeur
et/ou les salariés dont le coût est basé sur les besoins
afin de se prémunir contre des évènements imprévisibles
(accidents, problèmes dentaires, décès, maladies, etc.)
pouvant mettre en péril votre bien-être financier.

Une couverture d’assurance collective


n’est assurément pas une Comité ad hoc
allocation de dépenses. sur les
assurances
collectives

MOYENS DE CONTRÔLER
LES COÛTS
Il est faux de penser que toute utilisation de produits ou de services offerts par notre régime
d’assurance collective est sans conséquence. Soyez assuré que la facture nous reviendra d’une
manière ou d’une autre collectivement.

Carte de paiement direct Carte de paiement différé


• Les avantages : • Les avantages :

• Remboursement plus facile; • Remboursement plus facile;


• Accessibilité plus grande; • Évite le gaspillage;
• Évite que les factures soient perdues • Permet de sensibiliser les participants
ou oubliées. aux coûts des médicaments;
• Évite que les factures soient perdues
• Les désavantages : ou oubliées.

• De 3 à 7 % de coûts supplémentaires; • Les désavantages :


• Ne permet pas de sensibiliser les
participants au coût des médicaments; • Paiements obligatoires;
• Ne permet pas de sensibiliser les • Moyens financiers insuffisants pour
participants à la surconsommation de avancer les sommes nécessaires.
médicaments.

28 Action-Info | Juin 2019


FICHE 2 SUITE

Aucune carte de paiement


• Les avantages :

• Le pharmacien ne sait pas si vous êtes


assuré, alors le prix du médicament risque
fort d’être moins élevé;
• permet de sensibiliser les participants au
coût des médicaments;
• permet de sensibiliser les participants à la
nécessité de remplir une prescription.
• Économie importante au coût du régime
d’assurance collective.

• Les désavantages :

• Oblige le participant à débourser le coût


total du médicament;
• Moyens financiers insuffisants pour avancer
les sommes nécessaires;
• Risque de perte de factures nécessaires au
remboursement.

Comité ad hoc
sur les
assurances
collectives

29 Action-Info | Juin 2019


DÉFINITION D’UNE ASSURANCE COLLECTIVE FICHE 3
Assurances payées en totalité ou en partie par l’employeur
et/ou les salariés dont le coût est basé sur les besoins
afin de se prémunir contre des évènements imprévisibles
(accidents, problèmes dentaires, décès, maladies, etc.)
pouvant mettre en péril votre bien-être financier.

Une couverture d’assurance collective


n’est assurément pas une Comité ad hoc
allocation de dépenses. sur les
assurances
collectives

MOYENS DE CONTRÔLER
LES COÛTS
Fréquence des renouvellements Magasiner les médicaments
des ordonnances
• Il a été démontré qu’il peut y avoir un écart de
• En ce qui concerne les médicaments prescrits prix de 15 à 40 % pour un même médicament
pour une longue période, il est possible de selon les différentes bannières commerciales et
demander à son pharmacien de renouveler vos entre pharmacies d’une même bannière. En voici
ordonnances pour plus d’un mois afin d’en quelques exemples 3 :
diminuer le coût de manutention. Certaines
pharmacies pourraient vous refuser cette
demande, mais nous vous conseillons d’insister
puisque ce droit vous appartient.

Tableau : compilation d’honoraires, assurés des régimes privés*


Médicament Prix du Honoraires Prix % du Lieu +
médicament pharmacien total prix total Bannière

Telmisartan 80mg 16,92 $ 19,92 $ 37,94 $ 52 % Montréal,


Jean Coutu
Teva Rosuvastan 10mg 14,62 $ 23,51 $ 39,08 $ 60 % Montréal,
Jean-Coutu
Janumet, 50-850mg 164,40 $ 33,88 $ 208,97 $ 16 % Montréal,
Jean-Coutu
Amlodipine 5mg 18,12 $ 20 $ 39,30 $ 51 % Montréal,
Jean-Coutu
Glyburide, 2,5mg 3,85 $ 15,27 $ 19,37 $ 79 % Montréal,
Jean-Coutu
Sivem Amoxicilline 250mg 16,20 $ 17,55 $ 34,80 $ 50 % St-Ferdinand,
Proxim
Apo Amoxi, 250 mg 19,44 $ 17,65 $ 38,35 $ 46 % Saint-Ferdinand,
Proxim
Vitamine D, 4 comprimés 0,84 $ 9,10 $ 9,99 $ 91 % Montréal,
30 Action-Info | Juin 2019
Jean-Coutu
Nasonex 15,04 $ 16,04 $ 32,06 $ 50 % Montréal,
Jean-Coutu
FICHE 3 SUITE

Tableau : compilation d’honoraires, assurés des régimes privés*


Médicament Prix du Honoraires Prix % du Lieu +
médicament pharmacien total prix total Bannière

Antidouleur, 0,93 $ 10,06 $ 11,05 $ 91 % Montréal,


20 comprimés Jean-Coutu
Teva-venlafaxine XR 75mg 9,86 $ 18,95 $ 29,45 $ 64 % Granby,
Brunet
Teva-venlafaxine XR 150mg 10,40 $ 19,32 $ 30,40 $ 64 % Granby,
Brunet
Intiniv XR 4mg 148,50 $ 40,82 $ 198,97 $ 21 % Granby,
Brunet
Vespides combinés 0,36mg 671,69 $ 129,95 $ 845,30 $ 15 % Val-David,
Familiprix
Nyda 60 % Lotion 35,99 $ 12,11 $ 35,99 $ 34 % Val-David,
Familiprix
Risedronate 35mg 29,13 $ 30,62 $ 61,64 $ 50 % Sherbrooke,
Jean Coutu
Vitamine D 12 Co 2,52 $ 14,91 $ 17,59 $ 85 % Sherbrooke,
Jean Coutu
Teva Propranolol 40mg 2,75 $ 20,29 $ 23,22 $ 87 % Sherbrooke,
Jean Coutu
Tamsulosin 0,4mg 13,50 $ 21,03 $ 35,41 $ 59 % Sherbrooke,
Jean Coutu
Telmisartan 40mg 25,38 $ 26,86 $ 53,89 $ 50 % Sherbrooke,
Jean Coutu
CAL 500 mg 3,89 $ 10,37 $ 14,51 $ 71 % Sherbrooke,
Jean Coutu
Sandoz Atomoxetine 40mg 121,50 $ 19,65 $ 149,05 $ 13 % Asbestos,
Familiprix
Yaz 0,020mg 11,84 $ 10,82 $ 23,43 $ 46 % Montréal,
Jean Coutu
Ramipril 10mg 4,65 $ 14,95 $ 19,91 $ 75 % Brossard,
Familiprix
ProISMN 60mg 15,85 $ 14,95 $ 31,83 $ 47 % Brossard,
Familiprix
Vitamine D 0,84 $ 9,95 $ 10,84 $ 92 % Brossard,
Familiprix

31 Action-Info | Juin 2019


FICHE 3 SUITE

Tableau : compilation d’honoraires, assurés des régimes privés*


Médicament Prix du Honoraires Prix % du Lieu +
médicament pharmacien total prix total Bannière

Timolol Maleate 0,5 % 10,76 $ 14,95 $ 26,41 $ 57 % Brossard,


Familiprix
Apo Atorvastatin 20mg 9,80 $ 14,95 $ 25,39 $ 59 % Brossard,
Familiprix
Apo Metoprolol 1,93 $ 14,95 $ 17 $ 88 % Brossard,
Familiprix
Novo-Profen 600mg 1,12 $ 16,09 $ 17,28 $ 93 % Verdun,
Pharmaprix
Novamoxin 500mg 7,17 $ 22,57 $ 30,21 $ 75 % Verdun,
Pharmaprix
Nix pour la peau 5 % 14,04 $ 10,14 $ 25,09 $ 40 % Saint-Félix-de-Valois,
Jean-Coutu
Aviane 28 co 7,62 $ 10,63 $ 18,75 $ 57 % Joliette,
Jean-Coutu
TaroMometasone crème 7,89 $ 12,54 $ 20,94 $ 60 % Joliette,
Proxim
Vitamine D 0,84 $ 9,36 $ 10,25 $ 91 % Joliette,
Proxim
Pro Lorazepam 1mg 0,89 $ 10,14 $ 11,09 $ 91 % Lévis,
Jean-Coutu
Prometrium 100mg 86,67 $ 36 $ 128,30 $ 28 % Berthierville,
Jean Coutu
Estrogel 0,08 % 73,05 $ 25,06 $ 102,86 $ 24 % Berthierville,
Jean Coutu
____________________________
*
Union des consommateurs, 2018. « Honoraires des pharmaciens : des iniquités flagrantes, à corriger au plus vite »,
https://uniondesconsommateurs.ca/honoraires-pharmaciens/

Comité ad hoc
sur les
assurances
collectives

32 Action-Info | Juin 2019


DÉFINITION D’UNE ASSURANCE COLLECTIVE FICHE 4
Assurances payées en totalité ou en partie par l’employeur
et/ou les salariés dont le coût est basé sur les besoins
afin de se prémunir contre des évènements imprévisibles
(accidents, problèmes dentaires, décès, maladies, etc.)
pouvant mettre en péril votre bien-être financier.

Une couverture d’assurance collective


n’est assurément pas une Comité ad hoc
allocation de dépenses. sur les
assurances
collectives

MOYENS DE CONTRÔLER
LES COÛTS

Comment lire une facture de pharmacien

Avec l’adoption du projet de loi 92, en 2017, on oblige maintenant les pharmaciens à divulguer leurs
honoraires sur les factures3.

____________________________
3
Union des consommateurs, 2018. « Honoraires des pharmaciens : des iniquités flagrantes, à corriger au plus vite »,
https://uniondesconsommateurs.ca/honoraires-pharmaciens/

33 Action-Info | Juin 2019


FICHE 4 SUITE

• Il est important de bien regarder les factures et de prendre note des honoraires facturés d’une période
à l’autre ou d’une bannière à une autre. Il ne devrait pas y avoir de variation pour un même
médicament.

Il faut vérifier aussi, dans le cas d’une ordonnance renouvelée pour une certaine période (p. ex. trois
mois), si les honoraires professionnels ont augmenté (p. ex. triplé).

• SAVIEZ-VOUS QUE les pharmaciens conservent deux grilles tarifaires : une régulière et une particulière
pour les clients qui négocient. Il vous est donc possible de limiter les coûts pour le régime en
négociant : vous économiserez et ferez économiser tous les participants du régime. (Source : Union
des consommateurs)

• Il est possible de porter plainte à l’Ordre des pharmaciens du Québec à l’aide du formulaire suivant :
https://www.opq.org/doc/media/2007_38_fr-ca_0_form_dem_enq_fr_2018_03_01_vf.pdf

Comité ad hoc
sur les
assurances
collectives

34 Action-Info | Juin 2019


DÉFINITION D’UNE ASSURANCE COLLECTIVE FICHE 5
Assurances payées en totalité ou en partie par l’employeur
et/ou les salariés dont le coût est basé sur les besoins
afin de se prémunir contre des évènements imprévisibles
(accidents, problèmes dentaires, décès, maladies, etc.)
pouvant mettre en péril votre bien-être financier.

Une couverture d’assurance collective


n’est assurément pas une Comité ad hoc
allocation de dépenses. sur les
assurances
collectives

MOYENS DE CONTRÔLER
LES COÛTS

Frais relatifs aux services de santé Exemple : La moyenne des honoraires pour une
(professionnels) visite chez un psychologue dans la
région de la Montérégie a été établie
FRAIS USUELS ET COUTUMIERS, à 100  $. Lors de votre rendez-vous
FRAIS RAISONNABLES ou chez votre psychologue, il vous en a
FRAIS RAISONNABLEMENT ENGAGÉS coûté 120  $. Votre contrat d’assu-
rance collective indique qu’on vous
Définition : Les frais raisonnables et coutumiers rembourse 80  % (frais usuels et
sont ceux qui sont habituellement coutumiers). Pourtant, votre rem-
exigés pour des soins ou des produits boursement est de 80 $ et non 96 $,
similaires. Ils sont limités au moins car votre assureur a déterminé que le
cher des tarifs ci-dessous : montant moyen maximum d’une
visite chez un psychologue est de
- Le tarif prédominant dans la région maximum 100 $.
où les soins ou produits sont
fournis.
- Le tarif suggéré par l’association
professionnelle applicable.

35 Action-Info | Juin 2019


FICHE 5 SUITE

COUVERTURE DENTAIRE

Sachez que, au même titre que le prix des médica- COUVERTURE DE CERTAINS SERVICES
ments, les dentistes peuvent utiliser plus d’une PARAMÉDICAUX (massothérapie, naturopathie,
grille tarifaire selon si vous possédez une couver- acupuncture, ostéopathie, etc.)
ture dentaire ou non.

À cet effet, le magazine Avantages publiait récem- Selon certaines études, les services paramédicaux
ment un article à ce sujet. «  À chaque année en arrivent au deuxième rang au chapitre de la
janvier, l’association dentaire publie un guide des fréquence des demandes de remboursement,
frais pour l’année qui décrit les coûts proposés pour derrière les médicaments sur ordonnance. Au sein
les services et procédures. Les dentistes utilisent des services paramédicaux, c’est la massothérapie
ces guides pour fixer leurs prix, mais ils sont libres qui a connu la croissance la plus marquée.
d’en facturer davantage en fonction de l’économie
de leur pratique. » Il est à noter que plus vous utiliserez les services,
plus les coûts du régime augmenteront. Gardez en
Nous vous suggérons au préalable de demander à tête que certains types de soins paramédicaux n’ont
votre dentiste de vous faire un plan de traitement pas nécessairement une valeur thérapeutique
afin de vous assurer du montant qui vous sera clairement démontrée.
remboursé. Vous seriez alors en mesure de le ques-
tionner advenant une différence de coût pour un
même traitement et d’évaluer le montant du
remboursement auquel vous aurez droit.

Comité ad hoc
sur les
assurances
collectives

36 Action-Info | Juin 2019