Vous êtes sur la page 1sur 4

fédération

française
des échecs

L’intelligence du Jeu, l’émotion du Sport

Édito I

Au revoir Agen, cap sur Hyères !


A u moment où vous lirez ces lignes, le
championnat de France des jeunes,
une des plus belles vitrines de notre
fédération, viendra tout juste de s’achever
à Agen. Plus de 1 500 joueurs de moins de
chaine. Cela correspond parfaitement à
la volonté de la FFE de proposer des
destinations variées à une des manifesta-
tions phares des échecs français.
Comme l’année dernière à Belfort, l’as-
20 ans étaient attendus à cet événement semblée générale de notre fédération se
autour duquel gravitent près de 4 000 per- sera tenue durant le championnat de
sonnes durant une semaine. À l’instant où France des jeunes. Une bonne manière de
j’écris cet édito, juste avant le lancement renforcer notre proximité des grands évé- remettre notre fédération au premier plan
de la première ronde, je ne doute pas un nements. Cette assemblée générale 2018 et d’encourager toutes les initiatives de
instant que cette édition 2018 sera une aura représenté en fait le premier véritable nature à promouvoir le jeu d’échecs. Avec
grande réussite. Les championnats de bilan annuel de mon mandat. Lorsque je les nombreux partenariats que nous avons
France vivent en effet assurément une me suis décidé à être candidat à la prési- signés depuis un an, dont le dernier en
belle histoire d’amour avec la préfecture dence en juin 2016, nous le savons, l’état date avec Nature et Découvertes, ainsi que
du Lot-et-Garonne, puisque, après ceux de notre fédération était préoccupant. les nouvelles compétitions qui sont pro-
adultes en 2016 et 2017, c’est la 3e mani- Vacance de pouvoir, comptes déficitaires, gressivement mises en place, telles le
festation de cette envergure qui y est orga- visibilité très réduite, pas d’engagement championnat de France rapide et blitz ou
nisée en trois ans. Comme je m’y étais pour les championnats nationaux à venir, celui des grandes écoles, qui aura lieu en
engagé, le lieu du prochain championnat la situation n’était pas au mieux. Après mai et qui sera honoré de la présence de la
de France des jeunes aura été annoncé et une année de transition, nous avons des ministre des Finances de la Lettonie, la
officialisé lors de la cérémonie de clôture villes organisatrices pour les champion- GMf Dana Reizniece-Ozola, nous sommes
d’Agen. Ça sera Hyères, qui a déjà nats de France jeunes et adultes, et surtout, assurément sur la bonne voie. Afin qu’elle
accueilli la compétition en 1989, 1996 et nous avons retrouvé un résultat financier devienne totalement crédible, notre disci-
2002. Après Pau et les Pyrénées en 2015, positif. La restructuration entreprise à tous pline se doit maintenant d’atteindre un
Gonfreville et la Normandie en 2016, les niveaux a permis d’éponger le départ nombre symbolique fixé à 100 000 licenciés.
Belfort et le Grand-Est en 2017, nous de BNP Paribas. Ça sera un de nos prochains objectifs. 
aurons donc la Côte d’Azur l’année pro- Un autre de mes engagements était de BACHAR KOUATLY

En perspective I Top 12 à Brest mières places sont invariablement occu-


pées depuis quatre ans par Clichy et
Bischwiller, la 3e subit un important turn-
Clichy ou Bischwiller ? over. Au cours des trois dernières années,
Mulhouse, Bois-Colombes et Nice s’y
Le Top 12 se déroulera du subit un coup d’arrêt en 2015 sont en effet succédé. Cette année pourrait
26 mai au 5 juin à Brest. face à Bischwiller. L’année bien être celle de Grasse qui a affiché ses
Comme les quatre années suivante, les Franciliens ont ambitions en recrutant Marie Sebag, la
précédentes, cette édition récupéré leur titre et ils l’ont n°1 française.
2018 devrait se résumer à conservé en 2017. Cette En bas de tableau, si le promu Monaco
un affrontement entre les année, une page a été tournée semble accepter son destin en n’ayant
deux derniers vainqueurs avec le départ à l’intersaison opéré aucun renforcement significatif, la
de l’épreuve. de l’emblématique capitaine bataille sera ferme pour éviter les deux
Jean-Baptiste Mullon. Mais autres places dans la charrette. Metz et

A vec 15 titres de cham-


pion de France par équipes en trois
décennies, Clichy détient un record
absolu qui sera difficile à battre avant long-
temps. Il y a quelques années, pour conser-
l’ambition reste intacte.
« Notre objectif est bien évidemment le
titre », confie Isabelle Bonvalot, la prési-
dente. « Mais rien n’est joué d’avance ».
D’autant moins que les champions de
Evry, les deux autres promus, ont un effec-
tif qui peut leur permettre de se maintenir.
Du coup, Vandœuvre, qui se sauve mira-
culeusement depuis plusieurs saisons, et
surtout Saint-Quentin, qui a perdu plu-
ver une certaine motivation, les banlieu- France devront se passer de Maxime sieurs joueurs majeurs, peuvent nourrir
sards parisiens s’étaient attaqués à d’autres Vachier-Lagrave qui jouera aux mêmes quelques soucis.
records. Celui notamment du nombre de dates le très fort Norway Chess. Comme Les trois équipes reléguées seront rempla-
titres d’affilée détenu par Lyon qui en avait c’est désormais le cas depuis maintenant cées par Gonfreville et Cannes, qui feront
remporté six de suite au début des années quatre saisons, le principal adversaire des leur retour parmi l’élite après plusieurs
90. Malheureusement, alors qu’elle en était Clichois sera à nouveau Bischwiller. années d’absence, et par Asnières qui
à trois titres consécutifs et trois saisons Derrière, c’est la bouteille à l’encre pour pourrait bien venir se mêler à la lutte pour
sans aucune défaite, l’armada clichoise la 3e place du podium. Si les deux pre- le titre l’année prochaine. 

   


 37
Compétitions et vie fédérale

Clap de fin pour les interclubs


Hormis le Top 12 qui débutera le 26 mai développer. Quelques chiffres suffisent
prochain, le rideau est tombé sur les à illustrer ce constat. Cette saison, 689
championnats par équipes. Plus de équipes représentant plus de 400 clubs
9 000 joueurs ont disputé au moins étaient engagées dans les Nationales 1
une partie dans les Nationales 1 à 4. à 4. En tout, ce sont très exactement
9 403 joueurs qui ont disputé au moins

L a question de savoir si les échecs sont


un sport peut encore parfois prêter à
sourire. Selon Jean-Claude Loubatière,
une partie dans ces 4 divisions natio-
nales. Si on rajoute les compétitions
régionales, soit trois divisions supplé-
le président de la FFE de l’époque, la mentaires, on arrive à près de 1 500
structuration des championnats par équipes issues de plus de 700 clubs.
équipes avait été un critère prépondérant Le niveau moyen, également, ne cesse
dans la reconnaissance ministérielle des de monter. On a en effet recensé cette participation de titrés permet la réalisa-
échecs en 2000. année dans les trois premières divisions tion conséquente de normes. 11 de MI
Depuis deux décennies, les champion- nationales près d’une quarantaine de cette saison. Toutes pour des joueurs
nats interclubs n’ont en effet cessé de se GMI, et plus du double de MI. Une telle français. Un joli cocorico. 

Le tapis rouge pour Cannes et Gonfreville


une 4e place en 2007 pour les Normands. « Pas question de faire des folies », lan-
À quelques années d’écart, les deux clubs cent à l’unisson les deux présidents.
ont pris la décision d’arrêter l’aventure « On va continuer avec la même ossature.
du Top 16, et de repartir un échelon plus Le Top 12 sera une récompense pour nos
bas, sans avoir été rétrogradés sur le joueurs et offrira peut-être à certains la
plan sportif. Et ce pour les mêmes rai- possibilité de faire une norme. » 
sons financières. « Ca prenait une part
trop importante de notre budget »,
explique Cyrille Vaugeois, le président
de Gonfreville. « Il y avait des choix à
faire, et on ne pouvait plus continuer »,
Les normes
Retour en Top 12 après dix saisons pour Gonfreville.
confie de son côté Yoann Raynaud, le
président cannois. Pendant une dizaine 11 normes de MI
ont été réali-
sées dans le cham-
de saisons, Gonfreville et Cannes vont pionnat par équipes
Le club normand et celui de la Côte ainsi évoluer en Nationale 1 avec une cette saison. Neuf
d’Azur remontent en Top 12 après plu- ossature de joueurs locaux. « Une bonne en Nationale 1 et
sieurs années en Nationale 1. équipe de copains », glisse d’une même deux en Nationale 2.
voix les deux présidents. Le club de Guin-
P lus d’un millier de kilomètres les sépa-
rent sur la carte de France, mais leur
destin se rejoint sur l’échiquier, tout par-
La remontée simultanée des deux clubs
parmi l’élite la saison prochaine arrive
comme un bonus. « Ce n’était pas notre
gamp a été le plus
prolifique avec deux
normes dans ses
ticulièrement en ce qui concerne le cham- objectif principal », assurent les deux rangs. Cannes, de
pionnat par équipes. Cannes et Gonfre- présidents, dont les joueurs ont pris goût son côté, fait coup
ville ont été plusieurs saisons des poids à la victoire au cours de la saison et ont, double avec la mon- Alexis Tahay.
lourds du Top 16, l’ancêtre du Top 12, du coup, joué leur chance à fond. Le tée et une norme
au début des années 2000. Huit titres retour en Top 12 ne bouleversera pas pour Romu Dela-
de vice-champions pour les Sudistes, et pour autant la politique des deux clubs. baca, son entraîneur emblématique.
Comme bien souvent, les jeunes ont
également été à l’honneur. Une norme

Première pour Asnières ! de MI pour le champion de France


cadet Guillaume Philippe (lire en page
4) et une également pour le champion
Le club des Hauts-de-Seine accède pour Clichy et, surtout, seulement quatre junior Alexis Tahay (photo).
la première fois de son histoire en Top 12. défaites individuelles sur l’ensemble de Les lauréats : Sébastien Abello (Vitrol-
la saison. Il faut dire que le club des les), Alexandre Bouget (Guingamp),

C ’était l’objectif avoué depuis deux


saisons. La montée en Top 12 depuis
la Nationale 2. La mission est remplie
Hauts-de-Seine s’était donné les moyens
de ses ambitions en recrutant à l’intersai-
son les GMI Yannick Gozzoli et Jean-
Loïc Bourdonnais (Cherbourg-Octe-
ville), Aurélien Crut (Lyon), Romuald
Delabacca (Cannes), Pierre Laurent-
pour les hommes de Jean-Claude Marc Degraeve, qui s’ajoutaient aux Paoli (Centre Vaucluse), Tangui Migot
Moingt. La saison dernière, Asnières GMI Gurevich et Landa, au champion du (Guingamp), Pablo Ollier (Lesparre-
avait écrasé son groupe de Nationale 2 monde vétéran Anatoly Vaïsser, et la Médoc), et Guillaume Philippe (Châ-
avec 11 victoires en autant de rencontres. multiple championne de France Almira lons-en-Champagne) pour la N1.
Cette année, le rouleau compresseur Skripchenko. Avec un tel effectif, il fau- Matthieu Bissières (Corbas) et Alexis
asniérois fait à peine moins bien avec un dra assurément compter avec Asnières Tahay (Lyon-Oullins) pour la NII. 
seul match nul concédé contre le voisin pour le titre la saison prochaine. 

38
Terre d’échecs

Un Top 12 du tonnerre !
Huit ans après Guingamp, le Top 12 présidé par Frédéric Baudin se maintient
revient en Bretagne. Il se déroulera à en Nationale 2 avec une équipe de
Brest du 26 mai au 5 juin. Un tour de joueurs locaux. En septembre dernier,
chauffe avant un possible championnat grâce à l’entremise de Reza Salami,
de France en 2019. membre du comité directeur de la FFE
et vice-président de Brest Métropole,

S a rade est une des plus belles au


monde. Avec ses 180 km2, elle est
plus vaste que celle de Sydney et pour-
Bachar Kouatly, le président de la FFE,
rencontre François Cuillandre, le
maire de Brest, qui accepte d’accueil-
rait englober la ville de Paris. Balades lir l’édition 2018 du Top 12. À ceux
en vieux gréements au chant des qui objecteront qu’il peut paraître sur-
mouettes, planche à voile, surf, sports prenant d’organiser une telle manifes-
nautiques, cet immense plan d’eau salée tation à la pointe ouest de la France



 
offre pléthore d’activités. Mais il serait alors qu’aucune équipe de la moitié
réducteur de limiter la sous-préfecture ouest de l’Hexagone n’y participe, Reza
du Finistère à son atmosphère maritime. Salami ne manque pas d’arguments.
Historique et contemporaine, la métro- « Quand on est joueur d’échecs, on sait
pole brestoise est pleine de vie et de que toutes les cases de l’échiquier sont
dynamisme. Créé en 1930, son office importantes, et pas uniquement celles tournois rapides les deux week-ends de
municipal des sports est le plus ancien centrales (rires). Plus sérieusement, il compétition. Sans oublier la présence
de France. Héritage d’une forte tradi- serait injuste que la Bretagne soit d’Anatoly Karpov qui devrait rehaus-
tion, le tissu associatif brestois se écartée de l’accueil d’un tel événement ser l’événement. Et pas question de
caractérise par sa richesse et sa diver- pour de simples considérations kilomé- s’arrêter là ! Dans la foulée, Brest va en
sité. Ce sont ainsi plus de 1 350 asso- triques. De toute façon, la meilleure effet se porter candidat à l’organisation
ciations qui sont aujourd’hui recensées réponse aux éventuelles objections sera du championnat de France 2019. Ce
sur Brest. Une des plus anciennes d’en- la qualité de notre accueil. » Pour cela, qui serait une grande première, puisque
tre elles est l’Echiquier Brestois, fondé la ville de Brest n’a pas hésité à mettre la Bretagne n’a encore jamais accueilli
en 1904 par les officiers de la marine les petits plats dans les grands. un championnat de France. « Il faudra
en droite ligne de la loi de 1901. Conditions de jeu exceptionnelles, transformer l’essai du Top 12 »,
dîner de clôture à Océanopolis, le parc assure Reza Salami, « et poursuivre la
À la fin des années 90, l’Echiquier de découverte des océans unique en dynamique qui va être créée ». Une
Brestois fusionne avec la section échecs Europe, et de multiples animations chose est sûre : à Brest, avec Reza
de l’Union Sportive de l’Arsenal Mari- parallèles pour le public, dont un match Salami, les échecs ne risquent pas de
time (USAM). Depuis cette date, le club jeunes France-Russie ou encore des rester en rade. 

De Téhéran à Brest
Iranien d’origine et désormais Breton de initiateurs du développe-
cœur, Reza Salami combine depuis dix ment des échecs dans les
ans son engagement politique et sa écoles de la ville dans les
passion pour les 64 cases. années 90.
En 2008, il décide de fran-
I l est assurément le plus fort joueur
d’échecs parmi les hommes poli-
tiques français. Au début des années
chir un pas sur le chemin
de l’engagement poli-
tique. Il se présente aux
2000, son classement culminait à 2300 élections municipales et
Elo. Reza Salami était à ce moment le fait son entrée au Conseil
partenaire politique, mais aussi de jeu général du Finistère où il
   

de Dominique Strauss-Kahn. Il peut sera réélu en 2015. En fin


confirmer que le niveau échiquéen de d’année dernière, Reza
l’ancien ministre n’est pas un mythe. Salami a quitté son poste
« Surtout à l’aveugle où il était impres- d’adjoint au maire pour
sionnant. » passer vice-président de
Reza Salami avait découvert les échecs Brest Métropole en charge de l’urba- jouer le week-end à Bordeaux ou à
dans l’Iran du Shah au moment du nisme et de l’habitat. « La plus grosse Nantes. Depuis que je fais de la poli-
match Fischer-Spassky. « Un engoue- délégation », précise l’élu. Autant de tique, mon classement Elo a en fait
ment extraordinaire. Tous les Iraniens fonctions qui ne lui laissent guère le considérablement chuté ». Mais l’inté-
jouaient dans la rue ». Après la révo- temps de pratiquer sa passion. N’empê- rêt pour le jeu d’échecs ne s’est pas
lution islamique, Reza Salami quitte che. En 2016, il entre au comité directeur émoussé. En janvier dernier, l’élu bres-
l’Iran. Il se retrouve à Brest où il de la FFE et continue de jouer réguliè- tois n’a pas hésité à faire 2 000 km en
devient professeur d’échecs. Il restera rement en Nationale 2. « Même si, avec voiture le temps d’un week-end pour
président de l’Echiquier Brestois pen- toutes mes activités durant la semaine, aller suivre le tournoi de Wijk aan Zee.
dant plusieurs années et sera un des je n’ai plus la résistance pour aller Passion, quand tu nous tiens... 

   


 39
Les Jeunes

Guillaume Philippe, un jeune dans les normes


Le champion de France 11...he7 12.ba3 qd7 13.h3 bxf3 de leur fort pion passé en e5, et de la fai-
cadet vient de réaliser 14.hxf3 0–0 blesse du pion noir d5.
sa 2e norme de MI en La position est équilibrée. Les Noirs ont 23...qh3+?
Nationale 1. obtenu une bonne structure Française L’échec de trop. Il fallait jouer 23...be7,
sans le bc8, et les Blancs, quant à eux,
I l est des circonstances
fâcheuses qui peuvent
avoir des conséquences
ont quelques perspectives d’attaques sur
l’aile-Roi.
et après 24.qxd5+ (24.hh2 qe6 )
24...kg7, à la différence la partie, le coup
25.f5?? ne marche plus, car ce sont les
inespérées. Ce n’est pas 15.qd2 rfc8 16.hh2 Blancs qui se font mater les premiers :
Guillaume Philippe qui Afin de jouer bg4 pour viser les cases f6 25...rh8+ 26.hh2 rxh2+! 27.kxh2
dira le contraire. À 13 ans, et h6. rh8#.
le jeune garçon était passionné de bal- 16...h5? 24.hh2 be7 25.qxd5+ kg7
lon rond. Mais un problème physique le Trop affaiblissant. Il fallait jouer
tient éloigné des terrains pendant six 16...hf5. Après 17.hg4 qd8, les cases
mois. Guillaume met alors à profit cette f6 et h6 sont contrôlées et les Noirs ont
inactivité forcée pour se lancer dans les une position tout à fait satisfaisante.
échecs. Il n’avait encore jamais poussé
les portes d’un club. C’est ce qu’il fait 17.g4!
pour la première fois en 2013 en se ren- Pour tirer immédiatement parti de l’affai-
dant au petit club de Philidor-Echecs, blissement provoqué par le précédent
dans le 14e arrondissement de Paris à coup noir.
deux pas de chez lui. Après une année
de compétition, Guillaume arrive au 17...hxg4 18.hxg4
championnat de France de Montbéliard La reprise du Cavalier aurait permis
avec un classement FIDE à 1792 qui le 18...hf5, avec à nouveau une position
situe au 35e rang sur la ligne de départ très satisfaisante pour les Noirs.
dans la catégorie des minimes. Qu’à 18...f5?!
cela ne tienne. Le Parisien termine à la En voulant se donner un peu d’air sur
4e place ex aequo. À l’intersaison, l’aile-Roi, les Noirs s'affaiblissent encore
Guillaume rejoint le club de Clichy. Les davantage.
résultats ne se font pas attendre. Plus de 26.f5!
19.exf6
500 points gagnés en deux ans et le titre Pour faire sauter les dernières défenses
19.kg2!, avec la simple idée de faire
de champion de France minime à Pau. du Roi noir. On voit bien les consé-
passer la Tour sur la colonne « h », était
Avec, dans la foulée, une première quences de l'échec des Noirs en h3. La
beaucoup plus fort.
norme de MI lors du championnat de colonne « h » est fermée et le Roi blanc
Paris 2016. L’année dernière, à Belfort, 19...bxf6 20.f4 hc6 21.hf3 e5 22.dxe5 est moins en danger que son homologue.
il signe le doublé en remportant le titre qxg4+ 23.kh1?!
26...bxa3
cadet. Et cette saison, il décroche une “Je voulais garder les Dames pour Les Noirs n’ont pas le temps de jouer
deuxième norme en Nationale 1. conserver des chances d’attaque” 26...rh8, à cause de 27.f6+.
Guillaume, qui s’est lancé à fond dans (Guillaume Philippe). Mais 23.qg2 était
les échecs en devenant entraîneur au meilleur. Après 23...qxg2+ 24.kxg2 27.rf3 qh5 28.fxg6
club de Châlons-en-Champagne, se fixe be7 25.bxe7 hxe7 26.rac1, les Après 28...qxg6, survient bien évidem-
désormais pour objectif d’obtenir la 3e Blancs ont une meilleure finale en raison ment 29.rg1. 1-0 
norme synonyme de titre avant la fin de
l’année. À l’occasion du championnat
du monde junior, par exemple, en sep-
tembre, s’il se qualifie à Agen. Il sera
Quentin Burri, plus jeune MI français !
un des favoris dans sa catégorie.  Le jeune Mulhousien a réalisé sa 3e Baden. Il devient ainsi,
norme début avril lors de l’open Grenke avant ses 17 ans, le plus
Philippe G. (2359) – Paci C. (2288) de Baden-Baden. Il devrait obtenir le titre jeune MI français. Le pro-
Nationale 1, 2018 lors de la prochaine promotion de la FIDE. chain challenge de Quentin
et Guillaume : ravir à Bilel
1.e4 c5 2.hf3 g6 3.c3 bg7 4.d4 cxd4
5.cxd4 d5 6.e5 bg4
Fort logiquement, les Noirs développent D ans la course à la précocité que se
disputaient, à distance, Quentin Burri
et Guillaume Philippe, les champions de
Bellahcene le titre symbo-
lique de plus jeune GMI
français. En gardant un œil
leur Fou de cases blanches avant de jouer France minime et cadet, le plus jeune vient dans le rétroviseur, puisque
e6. Ils auront ainsi une bonne défense de marquer un point important. Tous deux Rémy Degraeve vient de
Française avec le bc8 à l’extérieur de la se trouvaient en effet à égalité avec deux réaliser, à tout juste 15 ans,
chaîne de pions. normes de MI à leur compteur. Quentin, sa 1re norme de MI lors de
7.hbd2 hc6 8.bb5 qb6 9.bxc6+ qui avait déjà réalisé une norme en janvier l’open de Cappelle-la-Grande en février
qxc6 10.0–0 e6 11.b3 à Vandœuvre, poursuit son début d’année dernier. La course à la précocité entre les
Le Fou va trouver une belle place sur la en trombe en décrochant une nouvelle norme jeunes espoirs français est sans doute loin
diagonale a3–f8. à l’occasion de l’open Grenke de Baden- d’être terminée. 

La page Facebook de la FFE : https://www.facebook.com/ffechecs?fref=ts  Le compte Twitter : https://twitter.com/ffechecs

40