Vous êtes sur la page 1sur 21

EPROUVETTES D’ESSAI

Points d’inspection
DESCRIPTION Rev Documents applicable E D C S PA
01 Consistance : est déterminée par l’essai
d’affaissement du cône d’Abrams NF P 18-451 Annexe 9a
02 Les essais sont exécutés par le
fournisseur de béton ou le chef de NF P 18-400
chantier, les éprouvettes sont faites sur
le chantier
03 Marquage des éprouvettes sera NF P 18-404 Fiche N°12
répertorié sur le journal d’essai
INSTALLATION DE CHANTIER

Points d’inspection
DESCRIPTION Rev Documents applicable E D C S PA
1 Plan d’installation A
2 Lieu de stockage des matériaux A
3 Route d'accès chantier temporaire A
4 Salle de réunion A
5 Bureaux A
6 Bureaux et accommodation entreprise A
7 Contrôle et essais béton A
8 Sanitaires, fosses sceptiques, eaux A
usées
9 Points topos en X, Y, Z A
10 Electricité chantier A
11 Eau potable A
12 Points sécurisé (recommandation) A
13 Signalisation/balisage A
14 Boîte premier secours A
ETALONNAGES DES EQUIPEMENTS

Points d’inspection
DESCRIPTION Rev Documents applicable E D C S PA
Les équipements doivent être étalonnés
depuis moins de trois mois
Vérification des certificats
Appareils topographiques tel que
1 Niveau A
2 Théodolites A
3 Mire A
4 Distométre A
Appareil de contrôle tel que
5 Scléromètre A
6 Presse pour éprouvette A
7 Balance A
8 Equipement de labo A
PROCEDURE D’ESSAI

1 Essais de consistance
Affaire spécifie Ecart tolère Fréquence
0 à 4 cm Ferme (F) ± 1 cm 5 mn après gâchage toute les 4 gâchées et suivant demande du contrôleur.
5 à 9 cm Plastique (P) (la plus courante) ± 2 cm Vérification d’aspect à chaque gâchée.
≥ à 10 cm Très Plastique (TP) ± 3 cm
≥ à 16 cm Fluide (FL)
2 Confection et conservation des éprouvettes Norme applique Remarques
Eprouvettes de compression sont des cylindres NF P 18-400 Format Diamètre à Hauteur (mm) Section D
dimensionnées selon la norme. (mm) (cm²) (mm)
Le format a employer dépend de la dimension D du Cylindre de 11 112.8 100 248 ≤ 25
granulat : a diamètre du moule ne dit pas être Cylindre de 16 159.6 320 511 ≤ 40
inférieur a 4D d’où la valeur limite de D en
Cylindre de 25 252.5 500 1262 ≤ 63
fonction du format.
La confection doit être terminée au plus tard 20mn NF P 18-404 et NF P Dimension D du granulat ≤ 16 mm ≤ 40 mm ≤ 80 mm
après la fin de la gâchée. 18-406 Cylindre de 11 16 25
Le prélèvement doit se faire si V >2m3 on fait Trois Aiguille de 25 25 37
prélèvement au (3/4) de la gâchée le serrage se fera au
Nombre de couches 2 2 3
moyen d’un vibreur adéquat il sera précise le diamètre
sur la fiche de contrôle. Vibration suivant l’axe _________ _________ _______
Durée de vibration en seconde par
couche 10 à 15 10 à 20 10,15 et 20

Le conservatoire est réalisée à 20)C ± 2°C dans NF P 18-405


l’eau ou en chambre humide, d’humidité relative
supérieure ou égale à 95%. Les résultats des essais
pour lesquels la conservation des éprouvettes est
celle du béton de l’ouvrage, ne sont pas opposables
au producteur de béton prêt à l’emploi
3 Marquage
Un numéro d’ordre croissant est affecté à chaque Il est rappelé que la norme NF P 18-404 interdit le marquage des éprouvettes par
prélèvement, et porte sur chacune des éprouvettes empreinte ou gravure.
BETON PRET A L’EMPLOI

Points d’inspection
DESCRIPTION Rev Documents applicables E D C S PA
1 Approbation mini centrale béton A P18-305
2 Inspection pendant période essais de A
convenance
3 Approbation des diverses formules de A CCTP
béton à 150, 200, 250, 300 et 400
kg/m3
4 Approbation des matériaux A CCTP, P15-301, P18-541
5 Approbation de la méthode d’essai en A
laboratoire
6 Approbation avant rajout d’eau sur site A
7 Approbation du m »lange (facultatif) A
8 Information et acceptation de la durée A
totale du malaxage + coulage 1h30mn
maxi
9 Test spécifique demande par A
l’ingénieur de site
10 Vérification des mélanges réalisés pour A
le béton avec mini centrale béton tous
les mois (minimum 3 fois, au
démarrage, au milieu du chantier et au
¾)
11 Analyse chimique des agrégats et de A Norme P18 101, P 18 584 et
l’eau de gâchage P18 303
CURE DES BETONS

Points d’inspection
DESCRIPTION Rev Documents applicables E D C S PA
01 Dès le début de prise sur les surfaces nues et A
aussitôt après décoffrage sur les autres le
béton devra être protégé de la dessiccation
surtout par temps chaud, ensoleille et sec.
On pourra utiliser pour cela du sable humide
ou mieux des sacs de jute ou des paillassons
constamment mouillés.
02 Si un produit de cure est utilisé, il devra être A NF P 18-371
appliqué sans tarder sur le béton frais un
retard d’une heure ou deux pouvant diminuer
l’efficacité.
Ce produit devra être soumit à approbation
03 La cure sera maintenue pendant une durée de A
14 jours minimum.
04 La cure sera arrêtée après approbation de A
CETP Sarl
TOPOGRAPHIE ET MESUREMENTS

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
1 Bornes topographiques à mettre en place A Fiche 6
2 Point de niveau 0.00 à définir A Fiche 6
3 Système de coordonnées à définir et approuver A Fiche 6
4 Mise en place des axes principaux et relevé A Fiche 6
contradictoire
5 Suivi de l’étalonnage des instruments A PRC 02
6 Relevé de plateforme après remblaiement A

A Matériel à utiliser
Un distomat pour vérification des bornes et mise en place des points principaux
Un théodolite type T2 pour implantations courantes
Un niveau type Chantier N1 pour nivellement des différents ouvrages
Une chaîne de 50 m
Un mire de 4 m
B Méthode
Un système de coordonnées locales et mis en place pour implantation en X, Y et
Z des axes des ouvrages.
Une fois la grille mise en place, la matérialisation sur le béton de propreté peut
être effectuées par pointe spit, et trace au bleu sur toute la longueur nécessaire.
Le traçage des parois extérieures cote fini sera matérialisé par le Chef de
Chantier
DECOFFRAGE

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 Les opérations de décoffrage et de desetaiement ne peuvent être effectuées que
lorsque la résistance du béton est suffisante, compte tenu des sollicitations de
l’ouvrage, pour éviter toute déformation excessive. Ces opérations doivent se
faire avec l’accord du maître d’œuvre.
02 Par temps froid, les délais avant décoffrage doivent être augmentés, à
défaut de précaution particulière concernant la manutention du béton.
03 Nettoyage des coffrages
Ils sont dépoussiérés, et nettoyés de tous débris.
L’huile de décoffrage sera employée et soumise à l’approbation du maître
d’œuvre.
Recommandation période minimale de décoffrage :
Fondations, Longrines, Murs, poteaux 1 jour
Poutres et Dalles 7 jours si béton a atteint 80 % de sa résistance
Les planches et poutres resteront étayées minimum 14 jours après vérification de
la résistance de béton. (éprouvettes)

EXCAVATIONS
Documents Points d’inspection
DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 Excavations à faire selon plan d’exécution A Fiche 4
02 Fond de fouille :
Doit être nettoyé de tous détritus, ratisse de la couche décompacte du aux dents
du godet de l’excavateur.
S’il ya un surplus d’excavation celle-ci sera comblée par du béton maigre après
nettoyage comme demande ci-dessus
03 Le fond de fouille devra être parfaitement compacté (essai de densité peut être fait
si nécessaire)
04 Un croquis sera fait si nécessaire pour faire apparaître comment ont été exécutées
les excavations
05 Les surplus seront évacués sauf ceux qui servirons de remblais

REMBLAIEMENT AUTOUR DES FONDATIONS


Documents Points d’inspection
DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
1 Sélection du matériau à faire approuver A
2 Autorisation de remblaiement avant démarrage A
3 Définition de la compacité A
4 Compaction par couche de 20 cm A
5 Utilisation d’eau potable pour la compaction A
6 Exécution selon la norme A Annexe 13 a
7 Vérification avant remblais A
Pas de détritus en fond de fouille
Ragréage des bétons termine
Protection des bétons mis en place

BETONS DE PROPRETE
Documents Points d’inspection
DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 Vérification du fond de fouille propre et A
nettoyée
02 Surplus d'excavation rechargée (si nécessaire) A
03 Béton de propreté dosage (suivant formule) A
04 Autorisation de mise en place A Fiche 8

Matériaux pour REMBLAIS autour des fondations

Besoin Fréquence
1 Tamis Dim <75 mm 1 essai
2 Analyse physique
Limite liquide < 35 1 essai
Plasticité < 10 1 essai

3 Analyse chimique
Eau Eau froide 1 essai
Sulfate Total sulfate + Chloride
Chloride ≤ 4 % en poids 1 essai

4 Humidité contenue
Essai proctor 1 essai

5 Essai par couche


Matériel de compactage a définir

6 Densité en place
Méthode de cône à sable 95 % proctor 1 essai par couche achevée
Par source radiactive 95 % proctor
Après 1ère couche de 20 cm ou après Pas de test
Excavation pour mettre à niveau

7 Essai de plaque
A faire surtout au endroit ou il y a des 1 essai sous chaque dallage
dallages à exécuter minimum

Note : Prendre et laisser un échantillon dans de chantier du matériau provenant de la zone d’emprunt.

Pour les remblais autour des fondations si le matériau utilisé est celui des fouilles, il devra être nettoyé de
toute matière impropre à sa mise en place, les excédents seront évacués.

REPARATION REBOUCHAGE ET RAGREAGE

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 REPARATION
Si l’ouvrage présente certains défauts, les A Fiche 15
réparations seront soumises à approbation par
un document de Non Conformité ou une
méthode d’exécution sera attachée
Dans tous les cas les nids de cailloux seront A Annexe 07a
repiqués jusqu’à l’arrière des aciers, la paroi
devra être de forme parallélépipédique est
nettoyée de tous débris.
Le remplissage se fera par un micro béton prévu
à cet effet.
02 REBOUCHAGE
Certain travaux de rebouchage sont admis (cas A
des écarteurs de banche) sous réserve d’avoir
soumis la méthode adopte pour ce travail à
l’approbation
Les trous d’écarteur peuvent être bouchés avec
des cônes béton du commerce, trempé avant la
mise en place dans une barbotine

03 RAGREAGE A
Des opérations de ragréage (dressage des A
surfaces, enlèvement des bas lèvres etc.)
peuvent être nécessaire.
Le matériau (type ELVETEX ou SIKA) de
ragréage doit être soumis à approbation

Traçabilité des aciers

01 ACIERS BARRES DROITES


Stockage sur l’aire prévue à cet effet ranges par diamètres
Ce stock est compose de lots d’environ 2.5t comportant une étiquette d’immatriculation (diamètre,
numéro de coulée, origine). Le minimum requis est d’avoir l’origine et le certificat des aciers du
chantier. Dans le cas contraire, il faudra procéder à un essai de traction sur des échantillons prélevé
sur chantier.

02 ACIERS EN TOURETS
Stockage sur aire prévue à cet effet. Le touret comporte une étiquette d’immatriculation (idem barres
droites)

03 Tous les aciers respectent les normes en vigueur et sont dotes de certificats d’homologation.

04 USINAGE
Une nomenclature d’acier est effectuée par le chef de chantier dans l’ordre de coupe suivant le plan
d’armature.
Etiquette pour l’acier N° (x), diamètre (y), longueur totale (z), croquis de coudage.

Le décorticage effectué, chef de chantier ventile les étiquettes aux opérateurs responsable des
différents postes de travail, qui relèvent les numéros d’immatriculation des aciers utilisés pour
l’usinage du chantier l’indiquent sur un carnet de travail :
Pour Acier N° (x) :
- Diamètre (y)
- Numéro de coulée (z)
- Numéro de saisie (w)
- Plan armature (ww)

MISE EN PLACE DES PIECES A SCELLER

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 La mise en place des pièces à sceller s’effectue A
selon le plan approuvé
02 Les pièces sont positionnées et maintenus sur A
les coffrages (gabarits) ou soudés sur les
ferraillages.
03 La vérification sera effectuée à l’aide du A Fiche No 10
théodolite
04 La tolérence de position doit être à défaut d’une
spécification sur plan
± 3 mm en X,Y,Z
Les tiges seront fixées fermement sur les
gabarits à l’aide d’un écrou et contre-écrou +
rondelles, gabarit sera déplacé sur les axes avec
les tiges fixées, on vérifiera après déplacement
la bonne verticalité des tiges.
Les têtes de tiges seront protégées par de la
graisse et un polyane.
Les rails halfen seront soudés sur des pièces
liées au ferraillage ou exécutés en 2ème phase

COFFRAGES

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 PROCEDURE : A
L’étude des coffrages, des échafaudages et des cintres sera réalise par l’entreprise
(dessins d’exécution et notes de calculs particuliers), puis soumis à l’approbation
du maître d’œuvre
02 MISE EN OEUVRE
Contrôle avant coffrage :
Nettoyage afin de débarrasser des poussières et débris de toute nature
Produit de décoffrage :
L’huile spéciale de décoffrage sera employée est soumise à l’agreement du maître
d’œuvre. Un soin particulier sera apporté lors de la mise en œuvre pour ne pas la
projecteur sur les armatures
Vérification du traçage sur le béton de propreté A
ou de la talonnette avant la mise en place
Lors de la fermeture des coffrages vérifier que A
les cales à béton soient en place
Après fermeture vérifier les aplombs (±5 mm A
sous la règle de 3m)
Tolérance d’implantation des ouvrages finis
selon CCTP
Vérification de l’étanchéité du coffrage pour A
éviter toute ségrégation
Mise en place des pièces à sceller A
Après avoir tracé les axes, et fixation
Contrôle des axes (géomètre) A Fiche No 10
Demande de contrôle A Fiche No 11
Après autocontrôle le chef de chantier signe la
fiche d’exécution et convoque CETP Sarl pour
autorisation de bétonnage

DALLAGE

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
Procédure valable pour les routes en BA
01 Vérification du compactage avant remblais A
02 Mise en place de la couche de base et essai de A
compaction
03 Mise en place du béton de propreté ou A PRC 06
Polyane
04 Lise en place des armatures A PRC 07
05 Finition de la surface suivant spécification
06 Cure du béton PRC 11
07 Joint de construction et dilatation A
Plan de mis en œuvre à approuver

BETONNAGE

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
Fax de préavis de bétonnage (24h avant) Fiche 09
FACULTATIF
01 Coulage par temps chaud vérification
températures
02 Autorisation de bétonnage A Fiche 10
03 Mise en place du béton A Fiche 11
04 Procédure de bétonnage A Annexes 9 a
05 Béton pompe (vérifier la formule) A
06 Compactage du béton (voir procédure) vibreurs A
disponible en état de PROJET (1)
07 Nettoyage des joints de construction A
08 Nettoyage du fond de coffrage A
09 Journal de bétonnage A Fiche 12 et 13
10 Cône d’Abrams disponible A
Vérifier la plasticité selon CCTP
11 Eprouvettes en nombre suffisant A
12 Talonnette pour les élévations A
13 Vérification des pièces à sceller A PRC 15, Fiche 10

(1)Le ou les vibreurs doit être tenu verticalement et déplace suivant son axe, il est
retiré du béton que très lentement, l’épaisseur des couches à vibrer ne dépasserons pas
50 cm.
Le chef de chantier veille à ce que les vibreurs ne déplacent pas les armatures
Lors de la mise en place d’une couche, la couche sous-jacente ne doit pas avoir
commencée sa prise, un béton ayant commencé sa prise ne sera en aucun cas
revibré.

PLANCHER EN COPRS CREUX MACONNERIE


BRIQUETAGE

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 Le stockage des matériaux sera protégé de pluie A Norme P 14-301
La réception des matériaux se fera sur un
répertorie journal de réception
02 Essai de résistance à maintenir à jour sur journal A Norme P 18-411 et
d’essai P18-412
03 Matérialisation des implantations selon plan A
approuvé
04 Position des ouvertures selon plan approuvé A
05 Plan de montage des raidisseurs et linteaux des
maçonneries approuvé
06 Mortier de pose approuvé A
07 Type de linteau approuvé A
08 Echafaudage pour grande hauteur approuvé A
PROCEDURE DE BETONNAGE

Nécessité Fréquence de vérification


1 Essais
Tests éprouvettes 1 test (6 éprouvettes)/30 m3 pu tous les jours (selon le volume à mettre en place + 3
éprouvettes réserve)
Plasticité (Cône d’Abrams) Suivant formule béton Toute les 4 gâchées et suivante demande du contrôleur
Ou CCTP

2 Qualité des bétons


Approvisionnement 2 Mini centrale de 500l Minimum 2 mini centrale en état de fonctionnement, révisées, vérifier l’état des
centrale tout les mois.
Agrégats et ciment disponible en quantité sur site. Personnel et matériel pour coulage
d’après fiche inspection N°11.
Contrôle inopinée la mélange béton une fois par semaine.
Température du béton < 35° C Toute les 4 gâchée (si température supérieure rejeter la gâchée)
Temps de coulage maximum. 1h30 Chaque coulage
Entre 1er malaxage et fin de la mise
en place de la dernière gâchée
3 Traçabilité des bétonnages
Préavis de bétonnage Fax à 24 hr (facultatif) Chaque coulage prévu pour le lendemain
Procédure de bétonnage Chaque ouvrage
Journal des essais NA Mise à jour à chaque essais
Journal de décoffrage NA Mise à jour à chaque décoffrage

Note : Cette procédure ne prend pas en compte les bétons de propreté


MORTIER ET ENDUITS

Documents Points d’inspection


DESCRIPTION Rev applicables E D C S PA
01 Mortiers type approuvé A Norme P 10-202
Formule à soumettre pour approbation
02 Autorisation d’application A Fiche 14
03 Echafaudage accepte A
04 Surface d’application contrôle A
05 Application de la couche d’accrochage
06 Application de la couche de finition A