Vous êtes sur la page 1sur 12

Etude de l'Infrastructure

VIII -Etude de l'Infrastructure :

VIII -1) INTRODUCTION :


L'instabilité des constructions lors d'un séisme majeur est souvent causée par les sous
dimensionnement des fondations. Celles-ci doivent transmettre au sol, les charges verticales,
les charges sismiques horizontales. Cela exige d'une part une liaison efficace des fondations
avec la superstructure, et d'autre part, un bon ancrage au niveau du sol.
VIII -2) ETUDE DE VOILE PERIPHERIQUE:
1. Dimensionnement:
D'après RPA99/version 2003 le voile périphérique doit avoir les caractéristiques minimales
suivantes:
- Epaisseur ≥ 15 cm.
- Les armatures sont constituées de deux nappes.
- Le pourcentage minimum des armatures est de 0.10 % dans les deux sens (horizontal
et vertical)
- Un recouvrement de 40  pour les renforcements des angles.
On adopte une épaisseur e = 20 cm.
La hauteur de voile périphérique = 1.5m

Voile périphérique
20 cm

1.5 m
Q

Schéma statique

Radier

Figure : VIII -1 Voile périphérique

Promotion 2016 Page 109


Etude de l'Infrastructure

2-ferraillage :
Les armatures sont constituées de deux nappes avec un pourcentage minimum de 0.1% La
section transversale du voile dans les deux sens.
As  0.001* e * l  0.001* 0.2 *1.5  3cm 2 /ml
On prend :
Armature horizontale
5 HA10 / ml Avec St  20cm

Les armatures transversales 4T  6

VIII -3) ETUDE DES FONDATIONS :

a. Introduction :

Les fondations sont des ouvrages qui servent à transmettre au sol support les charges
provenant de la superstructure à savoir :
Le poids propre ou charges permanentes, les surcharges d’exploitations , les surcharges
climatiques et sismiques .

Le choix du type de fondation dépend de :


Type d’ouvrage à construire.
La nature et l’homogénéité du bon sol.
La capacité portante du terrain de fondation.
La raison économique.
La facilité de réalisation.

b. Choix du type de fondations :

une capacité portante du terrain égale à 1,7 bars avec une profondeur de 2m avec
beaucoup des voiles de longueur maximale 5m et chargement des panneaux de façon non
identique on passe directement au Radier général.

C-PREDIMENSIONNEMENT DU RADIER :
L’épaisseur du radier doit satisfaire les conditions suivantes :

Promotion 2016 Page 110


Etude de l'Infrastructure

1. Condition forfaitaire :
Lmax L
 h  max
8 5
Lmax=5 m  h ≤ 50 cm

2. Condition de la longueur élastique :

Plus grande distance entre deux files parallèles

4 EI
Le  4
KB
On. prend : K  4000t m 3
bh 3
I 
12
 3K  2 L  4   3 * 4000  2 * 5  4 
h 3    h      62cm
 E  3.14    3216420  3.14  
3

   
E  32164.2 Mn/m2
D ' ou : h  62cm
On. prend : h  70cm

D-Vérification à l’effort de sous pression :

Elle est nécessaire de vérifier le non soulèvement du bâtiment sous l’effet de sous pression

apporté par la contrainte du sol.

W   hSrad

- W : poids du bâtiment à la base du radier. W =5490.5t

-  : coefficient de sécurité vis-à-vis du soulèvement (  =1.5)

-  : poids volumique de l’eau (  =1 t m )


3

- h : hauteur de la partie immergée


- S rad : surface du Radier

Promotion 2016 Page 111


Etude de l'Infrastructure

-calcul de surface minimale du radier :

à l’ELS :
On a Nser = 5490,569t

 sol = 1.7bars = 17 t/m².


la surface du radier sera déterminer en vérifiant le condition suivant :
 sol  N ser
S radier
N ser
S 
 sol
54905.69
Donc S   322.97 m 2
170

-calcul de débordement:
D  max(h / 2,30cm)  D  150cm

- L’emprise totale de l’immeuble est de 491 m².


- L’emprise totale avec un débordement de 1.5m
- Srad = 322.97m²
-calcul de la surface totale finale du Radier :

'
S Rad  491  163.5  654.5m 2

5490.5  1.7*1*2*654.5  5490.569  2225.3 La condition est vérifiée

E-Vérification au poinçonnement :
D’après les règles BAEL91 ; la vérification au poinçonnement doit se faire
sous le voile le plus sollicite
On doit vérifier :
N ≤ 0,045 μx . fc28. h

Avec :
μx: Périmètre de la surface d’impact projetée sur le plan moyen.

Promotion 2016 Page 112


Etude de l'Infrastructure

h : L’épaisseur du radier.
N : La charge de calcul obtenue vis-à-vis de l’état ultime.
μx =2 (L+ b +2.hradier)
L ;b :Dimensions de voile .
μx =2 (5+ 0,2 +2.0,7) =13.2 m
0,045 μx . fc28. h =0,045 .13,2 .25 .0,7 =10.4 MN
N = 1.35(489)+1.5(38)=7171.5Kn
N ≤ 10.4MN……………………………..Condition vérifiée
 CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DU RADIER:

 Centre de gravité du Radier (infrastructure) :

Figure VIII-2 : Section du Radier général

A1 X G1  A2 X G 2
XG  , X G  12.33m
A1  A2
 Centre des masses du bâtiment (superstructure) :
X G  10.33m
Excentricité
Ex  12.33  10.33  2m

Promotion 2016 Page 113


Etude de l'Infrastructure

 Inerties du Radier (selon le théorème D’HUGUENS) :


I x  I 0  Ad 2 I x  I 1x  I x2 =40872.94+2452.23=65415.17 m4

Sens xx : I x =65415.17 m4
Vérification des contraintes du sol :

Sous les charges horizontales (forces sismiques) il y’a naissance d’un moment de

renversement. Les extrémités du radier doivent être vérifiées dans les deux sens transversal et

longitudinal sous les combinaisons suivantes :

 (G+Q+E) pour les contraintes maximales de compression.

 (0,8G-E) pour vérifier le non soulèvement des fondations

Les contraintes sous le Radier sont données par :

N M
 1,2   y   s   s  1.7bars  170kPa
Srad I
a) Vérification au non soulèvement des fondations (0,8G+E) :
Sens x-x:

X G  12.33m
E x  2m
I X  65415.17 m 4 
M  2299.97 KN .m
N  10006.07 KN
S rad  654.5m 2
N  M  N *e 
 1,2    XG
S RAD  I xx 
 1  19.48 KN / m
 2


 2  11.08 KN / m

2

3 1   2
m 
4
 m  17.38 KN / m 2 S

Promotion 2016 Page 114


Etude de l'Infrastructure

b) Vérification de la compression (G+Q+E):

Sens x-x:
X G  12.33m
E x  2m
I X  65415.17 m 4 
M  2039.22 KN .m
N  96942.33KN
S rad  654.5m 2
N  M  N *e 
 1,2    XG
S RAD  I xx 
 1  163.18 KN / m
 2


 2  133.06 KN / m

2

 m  155.65 KN / m 2 S
Nota :
La condition est vérifiée avec un débord de 1.5m

C-Vérification du Radier au renversement : (selon la combinaison 0,8G-E)

D’après RPA2003 (art 10.1.5) le Radier reste stable si cette condition est vérifiée

M B
e 
N 4
B : la longueur du Radier

2299.97 27
e  0.23m  m La condition est vérifiée
10006.07 4

Promotion 2016 Page 115


Etude de l'Infrastructure

 FERRAILLAGE DU RADIER :

Le radier fonctionne comme un plancher renversé dont les appuis sont constitués par les

poteaux ou voiles sont soumises à une pression uniforme provenant du poids propre de

l’ouvrage et des surcharges.

La fissuration est considérée très préjudiciable, vu que le radier est exposé dans un milieu

agressif.

Figure VIII-3 : schéma de Radier général

Méthode de calcul :

Les panneaux seront calculés comme des dalles appuyées sur 4 cotés et chargées par la

contrainte du sol en tenant compte des ventilations de moments selon les conditions

Composées par le BAEL91.

Donc on peut se rapporter aux méthodes données par le BAEL 91.

a. METHODE DE CALCUL

Notre radier comporte des panneaux de dalle appuyés sur 4 cotés soumis à une charge

uniformément répartie. Les moments dans les dalles se calculent pour une bande de largeur

unité (1ml)

Promotion 2016 Page 116


Etude de l'Infrastructure

ont pour valeurs :

-Dans le sens de la petite portée : Mx= µx.q.lx2

-Dans le sens de la grande portée : My= µy .Mx

Tel que :

µx ; µy : sont des coefficients fonction de α =lx/ly et ν (prend 0 à l’ELS, 0,2 à l’ELU) (cours béton

arme BAEL 91).

Pour le calcul, on suppose que les panneaux sont partiellement encastrés aux niveaux des

appuis, d’où on déduit les moments en travée et les moments sur appuis.

1-panneau de rive :

 Moment en travée :(Mtx=0.85.Mx ;Mty=0,85.My)

 Moment sur appuis :(Max=0.3Mx ;May=0.3My)

2-panneau continue :

 Moment en travée :(Mtx=0.75.Mx ;Mty=0,75.My)

 Moment sur appuis :(Max=0.5.Mx ;May=0.5.My)

b. EVALUATION DES CHARGES ET SURCHARGES :


N G  48297.95kn
N Q  6607.74kn
NU  1.35 N G  1.5 N Q  75113.84kn
N Ser  N G  N Q  54905.69kn
c. CALCUL DU FERRALLAGE :
Le ferraillage se fera pour le panneau le plus sollicité (6*6) m 2
1) Détermination des efforts :
a- à l’ELU :

Nu 75113.84
qu    114.76 KPa
Srad 654.5

Promotion 2016 Page 117


Etude de l'Infrastructure

Les efforts à L’ELU : ν=0

Lx Ly Lx Sens x-x
Ly
(m) (m) x Mx M tx Ma
kNm kN.m kNm
Panneau de Rive 6 6 1 0.0368 152.03 129.23 45.61

panneau continue 6 6 1 0.0368 152.03 114.02 76.01

Tableau (1) : Les efforts a L’ELU


b- à l’ELS :
N ser 54905.69
 ser    83.89 KPa
Srad 654.5

 
qser  max  m ,  ser  155.65KPa

Les efforts à L’ELS : ν = 0.2

Lx Ly Lx Sens x-x
Ly
(m) (m) x Mx M tx Ma
kNm kN.m kNm
Panneau de Rive 6 6 1 0.0441 247.11 210.04 74.132

panneau continue 6 6 1 0.0441 247.11 185.33 123.56

Tableau (2) : Les efforts à L’ELS

2) Calcul des armatures à L’ELU :

Les résultats obtenus sont récapitulés dans le tableau suivant :

Le ferraillage a L’ELU. ν = 0
  MU bd 2 f bu ;   1  1  2 0.8 ;   d (1  0.4 )
0.23bo dft 28
 s  M U  s ; Amin >
fe
b  1m
h  70cm
d  63cm

Promotion 2016 Page 118


Etude de l'Infrastructure

Sens x-x
travée appuis
AS (cm²) 6 3.52

ASmin(cm2) 7.6

Tableau (3) : Calcul des armatures à L’ELU


3) Détermination des armatures à L’ELS:

Le ferraillage a L’ELS. ν = 0.2


 bc  15MPa ,  s  Min(0.5 fe ,90  fc 28 )  165MPa

 bc   bc
   s 
  30Mser bd  2 
,  bc   ,
s
1  n 
bd 2
As 
30(1   )
 : calculé a partir d’abaque de dimensionnement de flexion simple à L’ELS

Sens x-x
travée appuis
 0.09 0.057
 0.26 0.23
 bc (MPa) 3.86 3.29
AS (cm²) 19.18 14.42
ASmin(cm2) 7.6
Tableau (4) : Calcul des armatures à L’ELS

Promotion 2016 Page 119


Etude de l'Infrastructure

D’après les tableaux qui précèdent, on remarque que la condition est vérifiée.
Choix des barres :

Sens x-x
Lx Position As
Ly
As CNF Choix réel St
(cm²) (cm²) Des (cm)
Le plus sollicite

barres
Panneau

1 Travée 19.18 7.6 10HA16 20.1 10

appuis 14.42 7.6 10HA14 15.4 10

Tableau (5) : Choix des barres


FERRAILLAGE DU DEBORD : q

b  1m
h  70cm
d  63cm
L  1.5m
1.5 m
q  114.76 KN m 2 1ml
fbc  14,17 MPa
a. Vérification d’effort tranchant :
ql
Tumax   86.07 kn
2
On doit vérifier que :  u   tel que :
 u  min  0,1 fc 28 , 4MPa  ………………………….Fissuration très nuisible.
Tumax
u 
b0 d
 u  0,13MPa   u  2.5MPa ……………………Condition vérifiée.
b. Calcul d’armature :

As =Amin = 0.23bo dft 28  7.6cm2


fe

Soit 5HA 10
Aréel  7.7cm 2 , Avec S=20cm

Promotion 2016 Page 120