Vous êtes sur la page 1sur 4

ACADEMIE DE LILLE

Question : Quelle restitution de la lecture cursive


et quelle exploitation en classe au collège ?
Arielle NOYERE - Collège Carnot, Lille

Domaines : Lecture – Ecriture – Evaluation - Motivation


Niveau concerné : Collège

Extraits du programme :
(…) Pour fonder la culture humaniste, le professeur de français construit sa progression à partir de la
découverte et de l'étude de textes littéraires. Chaque année, les élèves sont invités à lire plusieurs œuvres du
patrimoine, principalement français et francophone, mais aussi européen, méditerranéen ou plus largement
mondial. L'étude d'œuvres intégrales et la lecture d'extraits s'articulent à cette fin. Le professeur doit s'assurer de la
capacité de ses élèves à lire des œuvres intégrales, en tenant compte du niveau de chacun. Il développe leurs
compétences en lecture et les amène progressivement à être des lecteurs autonomes. Il cherche à susciter le goût et
le plaisir de lire. (…)
La lecture cursive est une lecture personnelle de l'élève, en dehors du temps scolaire mais le plus souvent
en rapport avec le travail conduit en classe. Pour cette raison, elle gagne à être recommandée par le professeur
qui cherche à développer le goût de lire, en proposant un choix commenté d'œuvres accessibles. La littérature de
jeunesse occupe une place naturelle dans ce choix d'œuvres. Qu'elle revienne sur le passé ou qu'elle ouvre sur le
monde d'aujourd'hui, elle contribue à l'acquisition d'une culture personnelle. Elle permet d'instaurer un dialogue
avec les œuvres patrimoniales et elle facilite parfois l'accès à la lecture des œuvres classiques. Le professeur
choisit des textes de qualité adaptés à ses élèves et à son projet pédagogique.
Cette lecture personnelle de l'élève n'exclut pas le recours à la lecture cursive, en classe, de textes ou
documents destinés à éclairer l'étude qui est en cours.
Ces différentes formes de lecture sont pratiquées avec le souci constant de privilégier l'accès au sens, de
prendre en compte la dimension esthétique et de permettre une compréhension approfondie du monde et de soi.
Elles s'attachent dans tous les cas à développer les compétences de lecture et à susciter le plaisir de lire. (…)

REPONSE
Les œuvres intégrales, lues de façon cursive en dehors de la classe, doivent permettre de développer chez les élèves la
pratique et le goût de la lecture.

Ces lectures ne sont pas des lectures « libres » : elles sont accompagnées et elles sont exploitées en classe en fonction
des objectifs de la séquence dans laquelle elles s’inscrivent.

Les œuvres lues sont des œuvres recommandées par les programmes (voir les exemples cités dans le tableau ci-dessous) :
- elles sont étudiées dans le cadre d’une séquence,
- ou bien elles complètent et prolongent l’étude d’une œuvre appartenant au même genre, ou au même courant
littéraire, ou au même auteur.

1. L’ACCOMPAGNEMENT DE LA LECTURE

1.1. L’entrée dans l’œuvre fait l’objet d’une séance.

Le début d’une œuvre est surchargé d’informations : le lecteur doit identifier le genre, le contexte, les personnages, les
relations entre les personnages, les éléments de l’intrigue. C’est pourquoi la découverte de l’œuvre est accompagnée :
- situer l’auteur, l’œuvre ;
- formuler des hypothèses de lecture à partir du titre, de l’illustration choisie par l’éditeur, du texte de la 4° de
couverture, de la lecture des premières pages ;
- recueillir les réactions et les questions des élèves afin d’évaluer la compréhension dans une perspective formative.
ACADEMIE DE LILLE
1.2. Le suivi de la lecture

Le délai imparti à la lecture est fixé et respecté (2 à 4 semaines).


Durant ce délai, le professeur fait régulièrement le point sur l’avancée des lectures (quelques minutes suffisent) :
- où en êtes-vous ?
- quelle est votre fréquence, votre rythme de lecture ?
- quelles questions vous posez-vous ?
- quelles hypothèses faites-vous sur la suite ?
- qu’est-ce qui vous plaît ou vous déplaît ?
Il s’agit d’évaluer la compréhension, la motivation, la capacité d’autonomie des lecteurs et de guider leur lecture.

2. QUELQUES EXEMPLES DE RESTITUTION

MODES DE CONSIGNES DE REALISATION EXEMPLES


RESTITUTION
Choisir 10 mots-clés qui évoquent l’œuvre (variante : 5 Le Chevalier au Lion, de
ou 15 mots, selon la classe, l’élève). Chaque mot Chrétien de Troyes :
Un abécédaire commence par une lettre différente ; les mots sont classés Amour courtois, Fontaine,
par ordre alphabétique, un par page. Chaque mot est Lion, Promesse, Vaillance
illustré et expliqué. (5°)
Réalisé sur une fiche cartonnée, le marque-page Un roman policier : noter les
Un signet / un marque-
accompagne la lecture : le lecteur note au fil de sa lecture indices et les questions à
page
les questions qu’il se pose. résoudre.
Une page publicitaire Sur le modèle d’une publicité pour la dernière oeuvre Une œuvre de littérature
(pour le journal du d’un auteur contemporain (voir dans les magazines), jeunesse ; un recueil de
collège, le CDI, etc.) réaliser une publicité illustrée et argumentée (slogan). nouvelles.
Choisir 4/5 extraits significatifs, les recopier sur une L’Odyssée :
bande fabriquée avec deux feuilles A4 et justifier chaque choisir des extraits qui
Une bande-annonce
choix dans un paragraphe argumenté. illustrent les qualités d’Ulysse
(6°)
1° de couverture : mise en page du titre, du nom de Un récit, une pièce de théâtre
l’auteur et de l’éditeur, illustration évoquant le texte ou un recueil poétique
Un livret 4° de couverture : une appréciation (un paragraphe
argumenté)
A l’intérieur du livret: un extrait significatif.
Rédiger un document complémentaire à la lecture, sur Robinson Crusoé de Daniel
une double page A3, avec des titres, des inter-titres et des Defoë : le « vrai » Robinson,
Une page documentaire illustrations avec des légendes, à partir de recherches sur Alexandre Selkirk, et l’île de
l’Internet. Robinson, située au large du
Chili (5°)
Chaque élève rédige 5 à 10 questions pour ses Les Misérables, de Victor
camarades. En groupe, les élèves choisissent les Hugo (4°)
questions les plus pertinentes à soumettre à un autre
Un questionnaire
groupe. Le professeur intervient pour évaluer et
expliquer l’intérêt des questions qui doivent porter sur
les moments clés et sur l’interprétation.
Les élèves rédigent une fin alternative. En quelques Robinson Crusoé, de Daniel
lignes, ils justifient ensuite leur choix. Defoë : Robinson reste sur
Une réécriture de la fin
son île, avec ou sans Vendredi
(5°)
Imaginer 5 questions à poser à l’auteur sur son projet, ses Une œuvre contemporaine,
choix narratifs, la réception du public, etc. afin de pouvoir adresser les
Une interview de
questions à l’auteur : Un
l’auteur
secret, de Philippe Grimbert,
par exemple (3°)
Imaginer 5 questions à poser au personnage principal et Le Roman de Renart, dans
développer les réponses de celui-ci. lequel le personnage de
Une interview d’un
Renart s’exprime très peu sur
personnage
ses actes et ses motivations
(5°)
ACADEMIE DE LILLE
Le journal intime d’un Rédiger le journal d’un personnage en choisissant 5 L’île au trésor, de Stevenson :
personnage moments importants. le personnage de Jim.
Rédiger 5 souvenirs du personnage principal reprenant Le Grand Meaulnes d’Alain
« Je me souviens »
les moments clés de l’œuvre. Fournier (3°)
Faire rédiger une lettre qui permette de travailler sur les L’ami retrouvé, de Fred
Une lettre d’un « blancs » du texte. Uhlman : écrire la lettre de
personnage à un autre Conrad à Hans plusieurs
personnage années après leur séparation
(3°)
Une lettre d’un Le personnage commente ses aventures dont il se plaint Le Petit Prince, de Saint-
personnage à l’auteur ou se félicite auprès de l’auteur. Exupéry
Une lettre à un ami pour Développer des arguments en s’appuyant sur le texte. La ferme des animaux, de
lui recommander le livre George Orwell (3°)
Travail de groupe : chaque groupe est chargé de Les Métamorphoses d’Ovide
présenter un texte du recueil. La classe prend des notes et (6°), ou un recueil de
Un exposé oral pose des questions nouvelles : Mondo et autres
histoires de J-M-G Le Clézio
(5°)
Extraits significatifs et justification du choix, ou un texte Un fabliau, avec mise en
court complet. évidence des interventions du
Lecture orale préparée
narrateur à destination des
auditeurs. (5°)
Préparer un extrait, à 2 ou à plusieurs : des extraits Une pièce de théâtre ou une
significatifs sont distribués par le professeur et le jeu fable.
Une mise en scène
précède l’étude afin de privilégier la réception des
élèves. Le jeu est « revu et corrigé » après l’étude.
En groupe, imaginer le décor d’une scène et son rôle Les fourberies de Scapin, de
La conception d’un
dans le jeu des comédiens : nécessité d’une porte, Molière
décor
utilisation d’une chaise, etc.
Séance au CDI pour découvrir les recueils poétiques Poèmes lyriques d’auteurs
La constitution d’une
disponibles et choisir des poèmes en fonction d’une différents (4°).
anthologie poétique
consigne.
Réécriture d’un épisode important sous forme d’article Roman policier : article
de presse (fait divers). initial (l’énigme) et article
Un article de presse
final (la résolution de
l’énigme).

3. L’EXPLOITATION DE LA RESTITUTION EN CLASSE

Une séance est consacrée au partage de la lecture : exposé oral, échange en groupe, présentation orale individuelle,
affichage dans la classe, jeu théâtral,…
La problématique de la séquence d’étude et les axes de lecture sont définis à partir des restitutions.

4. L’EVALUATION DE LA RESTITUTION.
Les productions sont valorisées afin de motiver les élèves et d’encourager la pratique de la lecture.
Le regard critique des pairs lors des échanges sur les restitutions a une fonction formative.
ACADEMIE DE LILLE
Bilan : compétences mobilisées au cours des différentes activités du projet

- Dégager l’essentiel du texte lu


- Faire retour sur sa lecture
- Manifester sa compréhension, à l’écrit ou à l’oral
- Etre autonome et présenter son travail sous une forme personnelle
- Partager sa lecture avec ses pairs
- S’exprimer à l’oral : raconter, argumenter, expliquer

- Faire lire et écrire : la restitution articule lecture et production écriture ou orale.


INTERET ET ENJEUX - Différencier la pédagogie : des modes de restitution différents peuvent être
proposés aux élèves.
- Développer la pratique et le goût de la lecture : le choix des lectures proposées
est adapté au public.
DE LA QUESTION - Motiver les élèves en leur proposant des modes de restitution originaux et variés.
- Faire émerger la réception individuelle du texte.
- Faciliter les échanges entre les élèves autour du texte.
EFFETS SUR LA GESTION - Motiver les élèves en les engageant dans des productions personnelles qui
permettent à leur créativité de s’exprimer.
DE LA CLASSE

Eviter la traditionnelle « fiche de lecture » qui présente un certain nombre


d’inconvénients :
- elle ne permet pas d’évaluer la réception individuelle
ECUEILS A EVITER - du texte ; elle fige le texte
- elle peut être copiée/collée sur l’Internet par les élèves,
- elle est perçue comme un pensum par les élèves et les détourne de la
lecture,
www.bnf.fr (Dossiers de la rubrique « Action pédagogique », en particulier pour
Sitographie l’iconographie)

Utilisation des TICE :

La restitution peut se faire sous la forme d’une vidéo.


La restitution peut être illustrée avec des images, proposées sur le site de la BNF par exemple.
La restitution peut être présentée avec le vidéo-projecteur.

Questions liées, prolongements :

Comment évaluer la lecture ?

Comment motiver les élèves ?

Comment intégrer la lecture cursive dans la séquence ?

Vous aimerez peut-être aussi