Vous êtes sur la page 1sur 4

BINOME :

* IGUELDISSEN Hamid
* MAOUSSILI jamila

INE 1

Année universitaire :
2005/2006
1-BUT DE LA MANIPULATION :
L’objectif de cette manipulation est de relever la caractéristique courant-tension d’une diode à jonction, et de
l’étudier en tant qu’élément redresseur ; on étudiera ensuite la diode zener avec ses applications en régulation et
écrêtage de tension.
2 –MATERIEL NECESSAIRE :
Le matériel nécessaire à la manipulation est le suivant :
*Diodes de redressement 4001 ;
*Résistances ;
*Générateur basse fréquence ;
*oscilloscope bicourbe ;
3-MANIPULATION :

A) Diode à jonction :
1-Relevé de la caractéristique courant-tension :

Pour relever la caractéristique courant-tension, on peut utiliser le montage expérimental suivant :

Pour des valeurs différentes de E on mesure le courant I et la tension V que


l’on portera sur le graphe I=f (V) (relevé point par point) .
Cependant, cette technique est assez lourde.
La méthode qu’on a adopté consiste à l’utilisation de l’oscilloscope en mode XY.On utilise le montage suivant :

Remarque :
Si les masses de l’oscilloscope et du GBF sont reliées à la terre, la diode est court-circuitée .Donc pour utiliser
ce montage, il fallait supprimer la terre de l’oscillo ou celle du GBF ; ceci n’est pas dangereux car on opère sous une
faible tension. Sinon , on introduit dans le montage des ‘ sondes différentielles’ (par exemple un transformateur,ou
un optocoupleur)permettant l’isolement galvanique des deux masses.

 Mode opératoire :


On visualise la tension –Vd en voie 1, et la tension au bornes de la résistance en voie 2 cette dernière est
proportionnelle au courant passant par la diode (c’est l’image linéaire du courant qu’on visualise, l’oscillo décèle
uniquement des tensions, et pas des courants).
On passe en mode XY, on augmente progressivement la tension du GBF en veillant à ne pas dépasser la valeur
maximale du courant. On règle les sensibilités des voues 1 et 2 pour obtenir la caractéristique complète :
 Précaution pratique importante :
Quand on est en mode XY, et les deux voies sont sur GD (masse, une voie est soit sur AC soit sur DC soit sur GD)
un spot lumineux apparet sur l’écran , ce spot peut endommager l’écran , on veille donc à réduire la luminescence
du spot .
Remarque :
La masse des deux voies de l’oscillo étant commune, la disposition de la diode dans le montage montre le relevé
qu’on obtiendra est Id=f (-Vd).



On lit directement sur le graphe ci-dessus, en prolongeant la partie rectiligne de la courbe, la valeur de la
tension de seuil de la diode Vd0=0,6 V.
On remarque que la courbe relevée présente une partie de forme ‘exponentielle ‘-cette partie est appelée
coude ; on constate sur l’oscillo que cette partie disparret au fure et à mesure que l’on augmente la fréquence du
GBF. Ce phénomène est lié au comportement fréquentielle de la diode : en effet, en haute fréquence ,on ne peut pas
négliger les capacités internes de la jonction qui constitue la diode capacités de déplition et de difusion de charge ,
ce qui est à l’origine de la partie exponentielle de la courbe (le coude ).
On a Vd + Vr=Ve
Théoriquement, la diode conduit pendant l’alternance positive et se bloque pendant l’alternance si on la
supposait parfaite ; on s’attend donc à avoir aux bornes de D et R deux calottes complémentaires , cependant , on
visualise les tensions Vr et –Vd (l’oscillo étant synchronisée sur les deux voies) :

On voit clairement l’influence de la tension de seuil de la diode :la tension –Vd est décalée de –Vd 0 par rapport au
cas idéal prévu par la théorie , la tension Vr se déduit de Vd par une simple loi de maille .
2-Redressement :
a) redressement simple alternance :
On s’intéresse au redressement simple alternance à charge résistive (notons que pour une charge inductive - cas
d’une machin à courant continu ou alternatif par exemple- l’étude serait plus compliquée).
Le montage de base est représenté ci-contre :

La tension aux bornes de la résistance est prélevée à la voie 1, On visualise ainsi les chronogrammes suivants :

Valeur moyenne :
Théoriquement,on supposant la diode idéale, la tension V r est nulle pour Ve négative et égale à Ve pour Ve
positive .
Donc ‹Vr›=1 /T∫ Vmax sin(ωt)dt = Vmax/П donc <Vr>=1,59 v .
Pratiquement , on visualise d’abord le signal la voie utilisée étant en mode AC ,
puis,on la met en mode DC . On remarque alors que la tension Vr subi un décalage en haut ; c’est ce décalage qui
correspond à la valeur moyenne . On mesure <Vr>=1,5 V .
Cette valeur théorique est légèrement différente du résultas prévu .
Remarque :
La tension inverse supportée par la diode est –Vmax = -10V .
b) redressement double alternance :
On s’intéresse ici au redressement double alternance à pont de Graetz (notons qu’il existe une autre technique
utilisant 2 diodes et un transformateur à point milieu) . On utilise le montage suivant :

Important :
Si les tensions Ve et Vr étaient visualisées simultanément Sur l’oscillo , les diodes D1 et D3 seraient court-
circuitées , comme les masses des voies 1 et 2 sont communes .On doit donc les visualiser séparément ; sinon on
doit utiliser des oscillos dits à ‘double isolation’ pour lesquelles les masses des deux voies sont isolées .

On visualise la tension aux bornes de la charge (résistive) :


On montre que <Vr>=2Vmax /П =3,18 V, pratiquement,on ‘commute’ la voie d’utilisation sur le mode DC ,le signal
est décalé vers le haut ;ce décalage est la valeur moyenne est 2,85 V .
Remarque :
* On constate que la valeur moyenne est le double de celle obtenue pour un redressement simple alternance ; en
terme de puissance fournies à la charge , le rendement est meilleur .
* La tension inverse supportée par la diode est -Vmax=-10 V .(pour un transfo. A point milieu,cette tension est de
-2Vmax).
*La tension moyenne à la sortie trouvée pratiquement , diffère légèrement du résultats théorique ,ceci est du aux
incertitudes de mesure et aussi aux approximation adoptées théoriquement car un model n’est jamais parfait …
* La courbe de Vs n’est pas tout à fait conforme à celle prévue : les calottes ne sont pas identiques , et ceci est du
au fait que les diodes ,meme qu’elles sont de meme référence , ne sont pas parfaitement identiques : les contraintes
de fabrications ne sont pas identique ….
* Pour obtenir une tension à la sortie négative , on n’a qu’à inverser le sens de toutes les diodes .