Vous êtes sur la page 1sur 2

GONCOURT DES LYCÉENS

GONCOURT DES LYCÉENS Réaliser une interview « explication » pour un journal papier MOTS-CLÉS Recherche, éthique,

Réaliser une interview « explication » pour un journal papier

MOTS-CLÉS

Recherche, éthique, responsabilité, écoute.

CONTEXTE

Après un travail de documentation et de rédaction d’articles pour le dossier « Être féministe aujourd’hui ? », les élèves apprentis journalistes du P’tit Pro, journal lycéen, interviewent Isabelle Vahé, historienne, spécialiste de l’histoire des femmes. Cet entretien a pour objectif d’apporter une caution scientifique au dossier réalisé par les élèves et se trouve au cœur de l’actualité avec la publication du premier Dictionnaire des féministes : France, xviii-xxi e siècle (PUF, 2017), sous la direction de Christine Bard, et pour lequel Isabelle Vahé a rédigé un article.

CYCLE ET NIVEAU

Tous niveaux – secondaire – EMC lycée professionnel/EMI : les enjeux moraux et civiques de la société de l’information.

OBJECTIFS

– Apprendre à penser par soi-même.

– Développer une réflexion critique face à l’information.

– Organiser ses connaissances.

– Prendre la parole.

MISE EN ŒUVRE PÉDAGOGIQUE

L’interview « explication » consiste à obtenir de son interlocuteur des informations concernant un sujet dont il est spécialiste ou pour lequel il est bien placé pour y répondre. C’est donc avant tout une rencontre entre le journaliste et le spécialiste d’un sujet traité dans un journal. Il apporte un regard d’expert, qui va compléter l’information. Dans un journal papier, elle donne du poids, de la légitimité, aux sujets traités dans les différents articles.

Une interview n’est réussie que si elle est soigneusement préparée. Aller à la rencontre d’interlocu- teurs choisis est un exercice qui exige une bonne préparation en amont, des connaissances sur le/les sujets que l’on souhaite évoquer, ainsi que qu’une capacité d’écoute pour mettre à l’aise et faire parler la personne interviewée et pouvoir rebondir. Le travail de documentation est donc fondamental, il va déterminer la pertinence des questions.

L’élève-journaliste devient ainsi dépositaire de la parole qui lui est confiée. La notion d’éthique jour- nalistique trouve alors tout son sens.

dépositaire de la parole qui lui est confiée. La notion d’éthique jour- nalistique trouve alors tout

1

GONCOURT DES LYCÉENS

AVANT L’INTERVIEW

PENDANT L’INTERVIEW

APRÈS L’INTERVIEW

Se documenter :

Se montrer bienveillant et

– sur le sujet abordé, la personne contactée et son actualité ;

– définir ce qu’on attend de l’interlocuteur, ce qu’on veut entendre, c’est-à-dire « angler » son sujet et rédiger une liste de questions en fonction de cet angle.

Répartir les tâches :

– deux ou trois élèves volontaires pour mener l’interview et déterminer l’ordre des questions et le rôle de chacun (qui pose les questions ? Qui prend des notes ? Qui prend le son ?) ;

– présence d’autres élèves spectateurs si l’interlocuteur est d’accord ? Quelques questions des spectateurs à la fin de l’entretien ?

Préparer les lieux et s’assurer des conditions matérielles pour créer un climat de confiance : demander à l’invité son accord avant d’installer une caméra ou un enregistreur sonore et lui demander s’il autorise la prise de photographies.

intéressé, regarder l’interlocuteur et se détacher de ses notes.

Poser sa voix, adopter le ton adéquat et parler distinctement pour être compris.

Poser les questions préparées tout en étant à l’écoute : être attentif aux réponses, savoir poser une question de relance pour obtenir

une précision, rebondir si la réponse anticipe sur une des questions suivantes, il faut alors éviter de poser la question ou la modifier.

Alterner questions ouvertes et

fermées en fonction de la précision

des réponses voulues. L’interviewer sait de quoi il parle, il a « anglé » son sujet, connaît parfois les réponses mais a besoin que l’interviewé justifie ou confirme une information. Exemples de questions fermées et ouvertes posées à Isabelle Vahé :

« Êtes-vous féministe ? » ; « C’est

quoi être féministe aujourd’hui ? »

Prendre des notes en allant

à l’essentiel (les grandes idées ou les formules choc comme

« le féminisme, ce n’est pas la

guerre des sexes »). Être attentif au comportement de l’interlocuteur (gestes, attitudes, voix, etc.), cela peut être utile lors de la transcription.

Remercier l’interlocuteur à la fin de l’entretien et lui proposer de lui faire lire l’article avant de le publier.

Restituer le plus fidèlement possible les propos entendus et les formulations de l’interlocuteur à l’aide des notes et de l’enregistrement audio. Supprimer éventuellement les imperfections orales.

Expliquer les mots difficiles, techniques ou scientifiques dans un encadré (ex. : les différentes vagues de féminisme en France).

Choisir la ou les photos qui illustreront au mieux l’article (prises pendant ou après l’entretien).

Déterminer la place de l’interview dans le chemin de fer, en l’occurrence ici, au début du dossier pour apporter une légitimité dans laquelle s’inscriront les différents sujets traités, comme le droit à l’IVG, les femmes et le journalisme, le portrait de Leila Slimani, les violences faites aux femmes, etc.

Envoyer à l’interlocuteur un exemplaire du journal publié.

RESSOURCES COMPLÉMENTAIRES

Consultez l’interview d’Isabelle Vahé dans le P’tit Pro : www.rotorcp.com/PtitPro/Ptit-Pro_n07_web.pdf

Ce travail peut être approfondi grâce :

– aux conseils techniques du site 24 heures dans une rédaction : www.24hdansuneredaction.com, rubrique « Presse », puis « 15. Les techniques de l’interview » ;

– ou en élargissant à d’autres médias d’interviews possibles (TV, webradio, etc.) :

- www.24hdansuneredaction.com, rubrique « TV », puis « 08. Bien mener une interview » ou rubrique « Radio », puis « 08. Les techniques de l’interview », - www.clemi.fr, rubrique « Nos ressources », puis « L’interview radiophonique ».

de l’interview », - www.clemi.fr , rubrique « Nos ressources », puis « L’interview radiophonique ».

2