Vous êtes sur la page 1sur 48

© 2011 Acest manual a fost elaborat în cadrul "Proiectului pentru

Învăţământul Rural", proiect co-finanţat de către Banca Mondială,


Guvernul României şi comunităţile locale.

Nici o parte a acestei lucrări nu poate fi reprodusă fără acordul


scris al Ministerului Educaţiei, Cercetării, Tineretului şi Sportului.

ISBN 973-0-04103-2
Table des matieres

TABLE DES MATIERES

Capitolul Titlul Pagina

Introduction 1

1 La communication orale – une vue d’ensemble 3

1.1 De la langue à l’expression 4


1.2 Distinguer les six fonctions du langage 6
1.3 Aperçu sur les voyelles et les consonnes du français 9
1.4 L’importance des actes de langage 15
1.5 Références bibliographiques 16

2 Comment organiser le travail? 17

2.1 Les savoir-faire mis en jeu et les supports disponibles 18


2.2 Remarques sur l’unité d’apprentissage 1 19
2.3 Remarques sut les unités d’apprentissage 4, 9 et 10 20
2.4 Remarques sur l’unité d’apprentissage 11 20

3 La méthode proposée – ses objectifs et sa structure 21

3.1 L’ouvrage de référence 22


3.2 Le déroulement d’une unité 24
3.3 Autres composantes de la méthode 25

4 Comment évaluer la communication orale? 27

4.1 L’évaluation des savoir-faire 28


4.2 La succession des tests de contrôle 29
4.3 Quelques instructions concernant l’autoévaluation 34

5 Sommaire du cours pratique de communication orale 35

5.1 Les objectifs des unités d‘apprentissage 36


5.2 Les unités d’apprentissage 1, 2 et 3 36
5.3.Les unités d’apprentissage 4 ,5, 6 et 7 37
5.4 Les unités d’apprentissage 8 et 9 38
5.5 Les unités d’apprentissage 10, 11 et12 38
5.6 Les unités d’apprentissage 13 et 14 39
5.7 La grille d’autoévaluation du Passeport Linguistique
Européen 40

6 Bibliographie 41

i
Introduction

INTRODUCTION

Le module de communication orale est, par définition, un cours


pratique. Son application efficace demande que soient réunies les
conditions suivantes;
• mettre en place des unités d’apprentissage comportant des tests
afin de mesurer le progrès ;
• recourir aux ressources textuelles et auditives d’une méthode de
francais langue étrangère (niveau 3) relativement riche en
documents authentiques;
• fonder le travail d’écoute / réécoute / reconstitution du sens /
saisie des marques énonciatives / production orale sur des
interactions face à face qui ne sauraient se dérouler que dans un
espace approprié : laboratoire de phonétique ou salle multimédia.

Le Guide d’application du module Communication orale a pour


objectif de tracer des pistes de réflexion et d’activité en accord avec
ces conditions de réussite. Ainsi, le chapitre 2 présente la méthode
de référence sous l’angle de sa structure et des mécanismes
d’apprentissage en mettant en lumière les caractéristiques des
supports - le livre de l’étudiant Café Crème et les cassettes audio.
Dans la méthode, un accent particulier est mis sur les compétences
orales, réceptive et productive. Les chapitres 3 et 4 renvoient à la
répartition des actes de parole à travers les unités d’apprentissage,
à la gestion tests de contrôle qui sont à administrer à la fin de
certaines unités. Une allocation horaire de 28 TA est prévue pour
l’ensemble des 14 unités d’apprentissage.

Pour chaque acte de parole ou séquence d’actes de parole à


travailler pendant le cours, on indique la page à la quelle figure le
support ou l’activité correspondante dans le livre de l’étudiant.
Il est conseillé aux usagers de ce Guide d’application de consulter
attentivement les descriptions et les prescriptions qui y sont fournies
avant d’aborder une unité et de recourir aux ressources:
transcription des dialogues, images, consignes d ‘activités. Celles-ci
se trouvent dans le livre de l’étudiant. De la même façon, il est utile
de consulter le guide avant d’engager une activité d’écoute, de
compréhension orale ou de construction de dialogues à partir des
enregistrements sur la cassette audio.
Attention !
L’objectif du cours étant d’entraîner les apprenants à la
communication orale, il faudra se concentrer, dans la méthode, sur
les éléments de facilitation et les activités de compréhension orale
/ expression orale, en laissant de côté tout ce qui touche à la
production écrite. Raison de plus pour aborder l’ouvrage de
référence armé de ce guide qui permet une sélection raisonnée des
activités à faire et des tests à choisir.

1
Introduction
Malgré la diversité des thèmes de communication et la variété des
opérations discursives, les unités d’apprentissage s’appuient sur un
tronc commun d’objectifs:
• motiver les apprenants pour la prise de parole en français;
Les objectifs de • les rendre à même de comprendre des échanges verbaux en
l’apprentissage situation réelle de communication;
• mettre les apprenants en situation de participer à des échanges
verbaux en suscitant chez eux une attitude positive face aux
interactions orales;
• les amener à réagir de manière pertinente et efficace en
situation de parole en tenant compte des paramètres situationnels
et interpersonnels.

Outre une fonction communicative, ces objectifs ont une visée


éducative, au sens large: il s’agit d’amener les étudiants à se
percevoir comme sujets communicants et à élaborer des stratégies
de discours adaptées aux différents enjeux de la communication
orale.

Les principaux repères du guide sont distribués de la manière


suivante dans le Guide d’application.
Pour la liste des unités d’apprentissage, consulter les pages 23-24,
36-38.
Pour l’orientation thématique et les sous-thèmes de chaque unité,
voir les pages 23 et 24.
Pour les objectifs des unités, voir la page1 et les pages 36-38. Pour
les tests de contrôle, repartis par unités, consulter les pages 29-33.
Pour la méthodologie des activités d’entraînement à la production
orale, consulter les pages 26-28. Pour la description du matériau
sonore (phonèmes, groupes rythmiques, enchaînements et
liaisons), consulter les pages 9-14.

L’évaluation L’évaluation formative se fera tout au long du cours grâce aux


multiples travaux assistés prévus dans le programme.
Le poids de cette évaluation est de 50% de la note finale.
L’épreuve orale administrée le jour l’examen semestriel compte
également pour 50%.

2
La communication orale - une vue d’ensemble

Chapitre 1

LA COMMUNICATION ORALE - UNE VUE D’ENSEMBLE

Sommaire
Page
1.1 De la langue à l’expression 4
1.2 Distinguer les six fonctions du langage 6
1.3 Aperçu sur la phonétique 9
1.4 L’importance des actes de langage 15
Les clés du test d’autoévaluation 16
Références bibliographiques 16

référent
(f. référentielle)

code
(f. métalinguistique)

MESSAGE
(f. expressive) (f. poétique) (f. conative)

canal
(f. phatique)

3
La communication orale - une vue d’ensemble

1.1 De la langue à l’expression


La compétence de communication est de nature discursive, c’est un
lieu commun. Mais comment le discours fonctionne-t-il dans les
conditions naturelles?
Il ne faut pas être spécialiste en linguistique pour procéder à
l’observation spontanée du phénomène de l’énonciation dans sa
langue maternelle. Même sans maîtriser le vocabulaire abstrait, le
locuteur natif sent que le rapport entre l’énoncé (le résultat) et
l’énonciation (le processus) est aussi important que le rapport que
les linguistes voient, au niveau de chaque mot, entre ce qu’ils
appellent respectivement le signifiant et le signifié.
De même, on se rend vite compte qu’il existe plusieurs façons pour
un locuteur de transmettre un message et que les opérations
différentes, mentales et verbales, ont des marques spécifiques au
niveau de la parole diffusée oralement ou par le truchement de
l’écrit.
Nous allons découvrir que toute communication, tout message, peut
traduire des opérations complexes qui se concrétisent dans six rôles
ou fonctions, qui ont ceci en commun qu’ils/elles assurent une plus
grande efficacité à la communication. Les six fonctions ne sont
pas propres à la communication orale, elles se retrouvent aussi
dans la communication écrite. C’est une autre façon de mettre le
langage en action.
1.1.1 Partons à la découverte des six fonctions du langage
Toute communication peut utiliser un ou plusieurs types
d’énonciation pour traduire des intentions différentes du locuteur: ce
sont les fonctions du langage (voir Figure 1.1).
Chaque fonction est axée sur l’un des éléments du schéma de la
communication (selon Roman Jakobson).

référent
(f. référentielle)

code
(f. métalinguistique)

MESSAGE
(f. expressive) (f. poétique) (f. conative)

canal
(f. phatique)

Figure 1.1
1. fonction référentielle ou dénotative:

4
La communication orale - une vue d’ensemble
Le locuteur se borne à communiquer un fait, un savoir, un
événement ou bien décrit une situation, mais de manière ”neutre”,
objective. Il s’agit d’une pure information, sans valeur affective.
2. fonction expressive ou émotive:
Le locuteur – émetteur – se livre, révèle ses sentiments, ses
jugements, dévoile sa personnalité.
3. fonction conative1 ou impressive:
Le locuteur tente d’agir sur le récepteur, de faire pression sur lui
pour le persuader, le mettre de son côté ou le faire agir.
4. fonction phatique2 ou de contact:
Cette fonction agit sur le canal de la communication (voix,
téléphone, lettre, etc.). Le locuteur veut s’assurer que la
communication n’est pas perturbée en vérifiant si la réception
(physique ou psychologique) est correcte.
5. fonction métalinguistique3:
Le locuteur veut vérifier la compréhension de son message par
rapport au code utilisé: il définit des termes, adjoint un bref
commentaire ou clarifie sa pensée par tout moyen.
6. fonction poétique:
Le locuteur agit sur le message lui-même pour l’embellir
artistiquement. Il emploie des figures de style, améliore la structure,
la tonalité, le rythme. Cette fonction n’est pas limitée au genre
littéraire de la poésie, mais se rencontre aussi, par exemple, dans la
publicité, les slogans...

Pour mémoire
Marques spécifiques des six fonctions
1. fonction référentielle Tout ce qui peut garantir une certaine ” objectivité”,
une information pure:
3e pers. sing. ou 3e pers. pl., cela, ça ...
2. fonction expressive Tout ce qui permet de centrer l’attention sur le
locuteur: 1re pers. sing. ou 1re pers. pl., interjections,
exclamations, verbes de sentiments à la 1re pers.,
répétitions, d’insistance, affirmations catégoriques...
3. fonction conative Tout ce qui permet de centrer l’attention sur le
récepteur: 2e pers. sing. ou 2e pers. pl., impératif,
infinitif ou futur d’injonction, apostrophes, constituant
interrogatif...

1 du latin conari, conatus = s’efforcer de, entreprendre de [d’agir sur le récepteur!].


2 forme du V grec φημι (phemi) = dire, affirmer, ou du nom φατις (phatis) = la parole.
3 du grec μετα (meta) = avec, dans [= avec la linguistique ou le langage].
5
La communication orale - une vue d’ensemble

4. fonction phatique Tout ce qui permet de vérifier que le contact est bien
établi: mots ”creux” ou vides de sens (allô, euh, hein,
alors, eh bien, bon), certaines apostrophes, et
formules de politesse (veuillez agréer, si je n’abuse
pas de votre temps, il fait beau aujourd’hui, ...)
5. fonction métalinguistique Tout ce qui permet de vérifier la compréhension du
code: définition d’un mot; bref commentaire, souvent
au sein d’appositions, parfois entre tirets ou entre
parenthèses ou encore à l’aide de connecteurs
(c’est-à-dire, en clair, en d’autres termes, au sens
de...)
6. fonction poétique Tous les procédés stylistiques: personnification,
métaphore, métonymie, antithèse, ainsi que
l’allitération, le jeu sur les sonorités, le chiasme, le
rythme...
Remarque: Nous verrons que chacune de ces fonctions est prédominante dans des
types d’énoncés particuliers mais qu’elles s’imbriquent
souvent au sein d’un même énoncé au point qu’il est
parfois difficile de les distinguer.
1.2 Distinguer les six fonctions du langage
Lisez avec attention les six ensembles de phrases. Chaque série
illustre l’une des six fonctions. En comparant le type de
communication, tachez de cerner chacune des six fonctions en
distribuant les étiquettes: fonction expressive ou émotive; fonction
référentielle ou dénotative; fonction phatique ou de contact; fonction
conative ou impressive; fonction poétique; fonction métalinguistique.
A. .......................
1. Je crains que certains n’aient pas tout à fait compris mon propos.
2. Horreur!!! L’autocar a fait un plongeon de plus de trente mètres
dans le vide!
3. La grammaire, comme nous le concevons, n’a plus rien de
fastidieux.
4. C’est vrai, puisqu’on vient de le montrer par de nombreux
arguments.
5. J’avais eu raison, j’avais encore raison, j’avais toujours raison.
(Albert Camus)
6. Je vous livre mon opinion: il faudrait trouver une solution rapide
pour enrayer l’évolution de la maladie.
7. Il n’est pas question que je trahisse mes supérieurs.
8. Mon Dieu! Il ne va tout de même pas abandonner la course à
deux kilomètres de l’arrivée!
9. C’est avec fierté qu’il reprit la parole.

6
La communication orale - une vue d’ensemble

B. .............................
1. Ouverture d’un nouveau cinéma samedi à Liège.
2. La rentrée scolaire est fixée au 3 septembre.
3. Le ministre était embarrassé pour répondre au journaliste suisse.
4. Hitler accéda au poste de chancelier en 1933.
5. Les maisons de la rive opposée se reflètent dans l’étang.
6. La construction du tunnel sous la Manche a coûté beaucoup plus
cher que prévu.
7. La conférence sera introduite par un économiste spécialisé dans
le domaine de l’évolution des prix.
8. Présence excessive de fluor dans l’eau de la distribution urbaine.
9. Il est interdit de fumer dans les lieux publics.
C. ..........................................
1. Avez-vous compris le sens du sous-titre?
2. Dites donc, vous, c’est bientôt fini?
3. Silence! Je parle.
4. S’il te plaît, fais-moi ce plaisir!

Distinguer les six 5. Sans vouloir vous influencer, je conseille une bonne étude de
fonctions cette matière.
6. Soldats, je suis content de vous! (Napoléon Bonaparte, après la
victoire d’Austerlitz).
7. N’ai-je pas répété à chacun de vous de tracer une double marge
pour la correction des travaux?
8. Si j’étais vous, je ne dirais rien au directeur.
9. Je vous en conjure, soyez plus persévérants!
D. ...........................
1. Dis, maman, est-ce que je peux aller nager?
2. Mais oui! Bien sûr! À la condition d’être prudent!
3. Allô, c’est moi!
4. Fais-moi confiance, puisque je te le dis, et persévère.
5. D’accord! D’accord! Mais n‘exagérez pas!
6. Bon! Euh! Enfin, il faudrait que j’y réfléchisse encore.
7. Surtout, ne coupez pas, j’ai encore tant de choses à vous dire.
8. Allons! Allons! Tout cela n’est pas très sérieux!
E. .......................
1. L’outarde, oiseau échassier au corps lourd, est recherchée pour
sa chair savoureuse.

7
La communication orale - une vue d’ensemble
2. Cet élève, un brillant individu, réussira certainement dans les
études supérieures.
3. L’écologie, en d’autres termes, la protection de l’environnement,
devient heureusement un souci majeur de certains hommes
politiques.
4. Vous devez définir la fonction phatique, ou fonction de contact,
de manière précise.
5. Blaise Pascal, le célèbre mathématicien, philosophe et écrivain
français, inventa à dix-huit ans une machine à calculer.
6. Ce sage m’a conseillé – et c’est un homme de réelle valeur – de
temporiser. Afin d’éviter des réactions violentes au sujet de cette
affaire.
Distinguer les six
fonctions 7. La mononucléose (une augmentation du nombre des
mononucléaires présents dans le sang) nécessite beaucoup de
repos pour être combattue.
F. ....................................
1. Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone (Paul Verlaine, Chanson d’automne)
2. J’ai des fourmis dans les jantes. (publicité automobile)
3. La blême lune allume en la mare qui luit,
Miroir des gloires d’or, un émoi d’incendie. (Paul Verlaine)
4. L’auteur de mes jours m’a promis une bonne raclée si je
recommence.
5. Ce délégué syndical est rusé comme un renard.
6. Je brûle d’impatience de faire votre connaissance.
7. De temps en temps, la gigantesque paroi torturée par le gel se
fendille: alors d’immenses avalanches se répercutent dans le
couloir: c’est la façon dont l’Eiger se signale… (Gaston Rebuffat).

Test d’autoévaluation 1

 Pour bien gérer ce test, il est indispensable que vous suiviez un


certain nombre de démarches théoriques et appliquées. Ne
manquez pas de relire les développements qui précèdent avant de
résoudre les items. Pour vérifier vos réponses, consultez Clés du
test d’autoévaluation.
1. Dans la liste suivante, chaque fonction du langage est illustrée
par deux phrases. Repérez ces phrases et classes-les par
catégories fonctionnelles.
8
La communication orale - une vue d’ensemble
I. Une immense robe blanche revêtait à présent la montagne
endormie.
II. Eh! Là-bas! Attention aux nouvelles plantations.
III. L’indépendance de la Belgique date de 1830.
IV. La Fontaine de Jade, restaurant réputé de la capitale, offre une
variété de plats succulents.
V. Je vous en supplie, revenez sur votre décision injuste.
VI. Un marronnier trônait seul sur la place vide, tel un monument
négligé.
VII. Si c’est moi qui vous l’affirme, vous pouvez franchement me
croire!
VIII. La classification périodique des éléments chimiques a été mise
au point en 1869 par Mendeleev.
IX. Je pleure amèrement mes erreurs passées.
X. Réfléchissez donc davantage: ce n’est pas compliqué, vous
m’entendez?
XI. Le roulis, ce mouvement d’oscillation d’un bord sur l’autre, m’a
donné rapidement le mal de mer.
XII. Mon explication - mais, êtes-vous bien attentifs? – vous servira
encore pour la prochaine leçon.

1.3. Aperçu sur la phonétique


Au cours de cette année, le module d’enseignement Phonétique et
orthographe vous permet de découvrir les spécificités du français
oral. Les considérations qui suivent vous aideront à fixer les notions
de base propres aux systèmes vocalique et consonantique du
français.
L’analyse articulatoire des voyelles françaises montre que les
caractéristiques de chaque son résultent de la résonance de la
cavité pharyngale et de la cavité buccale auxquelles peuvent
s’ajouter l’espace labial et la cavité nasale. Il est traditionnel de
classer les voyelles du français d’après leur lieu d’articulation, leur
aperture et l’intervention – ou non – des résonateurs labial et nasal.
Selon le premier critère, on parle de voyelle palatale ou antérieure
ou de voyelle vélaire ou postérieure. Selon le degré d’aperture, on
distingue les voyelles ouvertes et les voyelles fermées. Les
spécialistes rangent les voyelles [i], [y], [u] dans la catégorie des
voyelles d’aperture 1, les voyelles [e], [ø] et [o] dans la catégorie
d’aperture 2, les voyelles [œ], [ε] et dans la catégorie 3
d’aperture, alors que les voyelles a antérieur, dans ta maman et a
postérieur, dans tâche, sont classées voyelles de grande aperture
(aperture 4).
Compte tenu de la résonance labiale, les voyelles du français
apparaissent dans l’émission comme arrondies (on les appelle aussi
9
La communication orale - une vue d’ensemble
voyelles labialisées) ou non arrondies (on les appelle aussi voyelles
écartées). Enfin, selon la résonance nasale, on distingue les
voyelles orales et les voyelles nasales, ces dernières étant
prononcées avec le voile du palais abaissé.
Abordons en premier lieu les voyelles de petite aperture. Il s’agit de
trois voyelles [i], [y] et [u]. Ce sont des voyelles fermées, dont la
première est non arrondie et les deux autres arrondies.
Le “i” français est articulé plus en avant qu’en roumain ou en italien,
par exemple. Dites le “i” de votre langue maternelle, avancez un peu
plus la langue et prononcez le “i” français en gardant la même
position pendant toute la durée de la prononciation de cette voyelle.
Prononcez de cette façon les énoncés suivants: Qui dort dîne. Qui
ne risque, jamais ne sera riche. Sylvie vit chez Didier.
Le son [u] est une voyelle tendue grave.
Pour stabiliser la prononciation de cette voyelle, répétez plusieurs
fois en veillant à bien reculer la langue et à bien avancer les lèvres.

beau bout nos nous faux fou


dos doux tôt tous mot mou

Le son [y] est une voyelle tendue aiguë.


Des paires minimales peuvent être trouvées pour contraster cette
voyelle avec le son [i].

lisse Luce nid nu


si su lit lu
dis du fit fut
vis vu il scie il sut
D’autres paires minimales mettent en évidence la distinction [y] / [u]

vous vu loup lu
roue rue dessous dessus
doux du mou mu
il est à nous il est à nu tout dort tu dors

Examinons maintenant les voyelles d’aperture moyenne (aperture 2


et 3).
Les sons [e], [ø] et [o] appartiennent à la catégorie des voyelles
d’aperture 2. Les sons [ε], [œ] et doivent être rangés dans la
catégorie d’aperture 3.
On prononce [ø] dans peut-être, de mieux en mieux, trop peu,
furieux, injurieux, feu, vœu.
On prononce [œ] dans heure, orgueil, club, fleur, roller.

10
La communication orale - une vue d’ensemble
A l’exception des voyelles [o] et , les autres voyelles de la série
sont antérieures: [e] et [ε] sont des voyelles non arrondies, [œ] et
[ø] sont arrondies. Quant aux voyelles postérieures [o] et , elle
sont arrondies.
Voici quelques paires minimales permettant de cerner ces voyelles
par un jeu d’oppositions:
bout beau je finis j’ai fini il est à il est à
l’heure l’air
poule pôle (il) se (il) s’est je veux je vais
durcit durci partir partir
fou faux je j’ai un petit un petit
maigris maigri feu fait
Lisez aussi et prononcez ces paires grammaticales opposant [œ] et
[e]:

le mot / pose-le / le fait / les je veux / je


les mots pose-les faits vais
ce jeux / ces ce pot / ces ce met / ces ce gars / ces
jeux pots mets gars

Dans la catégorie d’aperture 3, il convient de ranger les voyelles [ε],


[œ] et .
Pour bien prononcer ces sons, il faut contrôler la position des lèvres
(arrondies mais sans projection des bouts des lèvres en avant
comme pour o), la langue un peu reculée, la bouche ouverte.
Nous sommes en présence d’une voyelle postérieure mi-basse/
mi-ouverte. Prononcez plusieurs fois les suites: si comique; six
gosses; six coqs; c’est le code postal; le bol est plein; c’est un os
d’homme.
Arrêtons-nous à présent sur le ”e accentué” [ε]. Il apparaît en syllabe
fermée: bec, servir, en syllabe ouverte suivi de deux [r] comme dans
erreur et notamment dans les terminaisons de l’imparfait, du
conditionnel et du subjonctif: j’écoutais, j’écouterais; que j’aie, que tu
aies; qu’il ait, qu’ils aient.
On rencontre le son [ε] dans beaucoup d’homonymes: mais, mai,
près, pré, prêt, après, apprêt.
Dans les dérivés des mots en [ε], cette voyelle se conserve en
syllabe ouverte comme dans professe → professeur; confesse →
confesseur. Pour mémoriser, prononcez lentement la phrase:
Avec cette espèce de bonnet de Jersey quelle tête tu aurais, mon
pauvre Raymond. Il est dans la forêt avec son bonnet de laine
beige. Un pèlerin portait sur sa tête un béret couleur de neige.

A noter que le “e accentué” devenu inaccentué, au cours de la


conjugaison ou de la dérivation, passe [e], qui s’écrit é. Pierre

11
La communication orale - une vue d’ensemble
Fouché, dans son ouvrage Traité de prononciation française,
relève les cas suivants:

il possède posséder
il lèse → léser
il assiège assiéger
mètre métrage

sévère sévérité
intègre → intégrité
règle régler
algèbre algébrique

Passons en revue les voyelles d’aperture maximale.


Il s’agit des sons [a] et [a].
Le son “a inaccentué” – [a] – est ordinairement antérieur, qu’il soit
en syllabe ouverte ou en syllabe fermée, note à juste titre Pierre
Fouché. Lisez puis transcrivez les mots suivants: arbitre, chacun,
canon, fabrique, passif, galoper, raser, sable, sablage, Napoléon,
Racine, Calvin, Pascal.
On le rencontre également dans des adverbes de manière du type:
méchamment, couramment, élégamment, récemment; violemment.
Les voyelles Le son [a] est devenu rare dans le français contemporain. Certains
d’aperture phonéticiens affirment que cette voyelle postérieure “ne fait que se
maximale survivre”.
On la rencontre encore dans la prononciation soignée pour des mots
comme baron, carrosse, charron, gazette, jadis, lasser, maçon,
marraine, passion, marron, parrain, occasion, invasion, évasion,
praline, blason, gazon, haillon, Basile, Jason. Cette voyelle subsiste
encore dans les mots comportant un â.

Exemples:

âme âcre câble âne se hâter


tâter les pâtes le crâne fâcher fâcheux
gâteux gâchis blâmer grâce lâchement

Les consonnes sont des sons produits par l’air qui rencontre dans la
bouche un obstacle total ou partiel. Observez la Figure 1.2.

CLASSEMENT ARTICULATOIRE DES CONSONNES

a. Les occlusives et les consonnes nasales


lieux bi- apico- médio- dorso-
12
La communication orale - une vue d’ensemble
labiales dentales palatales vélaires
non-voisées p t k

voisées b d g

nasales m n

b. Les constrictives et les sonantes


lieux labio- apico- prédorso- prédorso-
dentales alvéolaires alvéolaires palatales
non-voisées f s

voisées v l, r z

Figure 1.2
• Toutes les consonnes peuvent se rencontrer en position initiale,
Anticipation vocalique et tension articulatoire: la bouche, la
langue ou les lèvres prennent la position de la voyelle qui suit. Si
la consonne est en fin de syllabe, la bouche, la langue ou les
lèvres maintiennent l’articulation de la voyelle qui précède.
• Détente finale: les consonnes se prononcent intégralement,
quelle que soit leur position dans la syllabe (initiale,
intervocalique, finale).
- L’articulation des consonnes occlusives et nasales en position
finale doit comporter une détente.
- L’articulation des consonnes sonores en position finale doit
maintenir la vibration des cordes vocales.
Les consonnes occlusives, les consonnes constrictives et les
consonnes sonnantes se distinguent par leur mode d’articulation,
c’est-à-dire par la nature de l’obstacle qui gêne le passage de l’air.
Chaque consonne occlusive et chaque consonne constrictive peut
être prononcée soit sans vibration des cordes vocales (consonne
sourde), soit avec vibration des cordes vocales (consonne sonore).
Les consonnes sonnantes sont toutes sonores.
Les consonnes sourdes sont assimilables à des fortes et les
La classification consonnes sonores à des douces. Considérons à présent les
des occlusives consonnes occlusives. Les consonnes occlusives sont des sons
produits par l’air qui rencontre un obstacle total. Le lieu où se situe
l’obstacle qui arrête le passage de l’air permet la classification des
occlusives par leur point d’articulation: les deux lèvres (consonnes
bi-labiales), la pointe de la langue contre les dents (consonnes
dentales) ou le dos de la langue contre le palais (consonnes
palatales).
Les consonnes occlusives sourdes (fortes) sont prononcées sans
vibration des cordes vocales n’entend que le passage de l’air et ces
consonnes ne sont qu’un bruit.

13
La communication orale - une vue d’ensemble
Les consonnes occlusives sonores (douces) sont prononcées
avec vibration des cordes vocales; ces consonnes sont un son
associé à un bruit (voir Figure 1.3).

Figure 1.3
Voyons à présent les consonnes constrictives. Les consonnes sont
des sons produits par l’air qui rencontre dans la bouche un obstacle
La classification total ou partiel. Le lieu où se situe l’obstacle qui réduit le passage de
des constrictives l’air permet la classification des consonnes constrictives par leur
point d’articulation: les lèvres contre les dents (consonnes labio-
dentales), la langue au niveau des dents (consonnes dentales) ou le
dos de la langue contre le palais dur (consonnes palatales).
Les consonnes constrictives sourdes (fortes) sont prononcées
sans vibration des cordes vocales; on n’entend que le passage de
l’air et ces consonnes ne sont qu’un bruit. Les consonnes
constrictives sonores (douces) sont prononcées avec vibrations
des cordes vocales; ces consonnes sont un son associé à un bruit.
Les sonnantes nasales sont des sons produits par l’air qui
rencontre un obstacle total dans la bouche mais s’échappe
librement par le nez (voir Figure 1.4).

Figure 1.4

Figure 1.4
Quant aux sonnantes liquides, elles sont des sons produits pas l’air
qui rencontre un obstacle partiel dans la bouche.
Le lieu où se situe l’obstacle qui réduit le passage de l’air permet la
classification des consonnes liquides par leur point d’articulation.
Pour le [R], consonne vibrante, la luette (ou le palais mou) vibre
14
La communication orale - une vue d’ensemble
contre la racine de la langue; pour le [l], consonne liquide, l’air
s’écoule par les côtés de la langue (la pointe étant appuyée contre
l’avant de la bouche).

1.4 L’importance des actes de langage


Une mise en Pour activer les fonctions du langage lors de la communication orale
garde en session de formation présentielle (communication face à face
méthodologique bénéficiant d’un guidage pédagogique), il est essentiel que les outils
linguistiques ne soient pas envisagés en eux-mêmes et pour eux-
mêmes. Les unités d’apprentissage qui composent le cours de
Communication orale n’ont pas vocation à devenir des «leçons de
grammaire». Vous noterez que la grammaire est au service de la
communication. Les savoir-faire doivent être réalisés en fonction des
objectifs de communication choisis et non en fonction des structures
grammaticales à maîtriser.
Au fil des unités qui composent ce cours, vous allez vous habituer à
regrouper les outils linguistiques qui vous permettent d’agir,
d’interagir (participer à des interrelations). Le syllabus s’organise
autour des actes de langage et rend possible la mise en place
d’activités sur tâches. L’accomplissement de ces tâches
communicatives est facilité par les supports écrit, visuel et sonore.
Ce travail sur tâche a pour but d’éviter une écoute «gratuite» on une
répétition «mécanique». Il permet de la sorte de centrer votre
attention sur certains éléments clés des dialogues enregistrés. A
vous d’en profiter pleinement!
Quelques conseils
Le principe de
- pratiquez une écoute active; pratiquez aux conversations;
coopération
acceptez la correction individuelle et collective; acceptez l’aide
communicative
de votre enseignant ou sollicitez cette aide chaque fois que vous
en ressentez le besoin; saisissez toutes les opportunités de créer
un moment de parler «vrai»; retenez que chaque activité de
communication à l’intérieur du groupe est transposable à des
situations du communication que vous pouvez rencontrer avec
des locuteurs natifs.
Clés du test d’autoévaluation
1) Les regroupements sont les suivants:
4+9 = fonction référentielle; 13+11 = fonction phatique
6+3 = fonction conative;10+8 = fonction expressive
7+2 = fonction poétique;12+5= fonction métalinguistique

Références bibliographiques
Braun (Alain) et Cabillau (J.F.), De la langue à l’expression, Bruxelles, éditions Plantyn,
1991

15
La communication orale - une vue d’ensemble
Charliac (Lucile), Motron (Annie-Claude), Phonétique progressive du français, Paris,
CLE International
Jakobson (Roman), Essais de linguistique générale, Paris, éditions Minuit, nouvelle
éditions, 2003
Nasta (Dan Ion), Module pour l’enseignement à distance – Phonétique et
orthographe, Bucureşti, Proiectul pentru învăţământul Rural, 2005
Pagniez-Delbart (Thérèse), A l’écoute des sons, Les voyelles, Les consonnes, Paris,
CLE International, 1995

16
Comment organiser le travail?

Chapitre 2

COMMENT ORGANISER LE TRAVAIL?

Sommaire
Page
2.1 Les savoir-faire mis en jeu et les supports disponibles 18
2.2 Remarques sur l’unité d’apprentissage 1 19
2.3 Remarques sur les unités d’apprentissage 4, 9 et 10 20
2.4 Remarques sur l’unité d’apprentissage 11 20

17
Comment organiser le travail?

2.1 Les savoir-faire mis en jeu et les supports disponibles


Unité
d’apprentissage Objectifs Matériel didactique
(selon le communicatifs Livre de l’étudiant+
programme cassette audio
du cours)
Prendre contact. Mise en route de la
Se présenter. communication
Parler de soi. Canevas de présen-
Unité 1 Parler de son travail. tation ou fiche-outil
proposée par le
tuteur en première
séance de cours
Faire des invitations. Invitation
Unité 2 Répondre à des p. 10, p. 16
invitations. Méthode de français
Remercier quelqu’un. Café Crème
Chercher et trouver Renseignements
Unité 3 des informations par p. 20, p. 26
téléphone. Méthode de français
Café Crème 3
Décrire une image. Présenter son
Donner son avis. opinion
Unité 4 Exprimer une attitude. p. 38
Méthode de français
Café Crème 3
Parler des médias. La force de l’image
Faire des comparai- p. 40
Unité 5 sons. Méthode de français
Mettre en balance des Café Crème 3
avantages et des
désavantages.
Parler d’un projet. Toujours plus
Préparer un p. 48, p. 54
L’ouvrage de référence
Unité 6 programme. Méthode de français
Présenter ses Café Crème 3
excuses.
Exprimer son opinion Critiques
sur un spectacle. p. 58
Unité 7 Ajouter des Méthode de français
informations. Café Crème 3
Porter un jugement.
Raconter quelque Dans un parc de
chose à quelqu’un. loisirs
Unité 8 Inviter quelqu’un à p. 58, p. 64
faire quelque chose. Méthode de français
Café Crème 3

18
Comment organiser le travail?

Raconter une histoire. Lieux de mémoire


Unité 9 Situer dans le temps. p. 68, p. 74
Retracer les étapes Méthode de français
d’une action. Café Crème 3
Décrire une image/une
suite d’image.
Faire des propositions Solidarité p. 86, p.
Unité 10 Dire de faire. 92
Demander à quelqu’un Méthode de français
de participer à une Café crème 3
action.
Porter une appréciation
favorable sur une
action.
Exprimer son désac- Pas d’accord
cord. p. 96, p. 102
Unité 11 Faire des réclamations Méthode de français
au téléphone. Café Crème 3
Refuser un produit/un
service.
Exprimer la cause et Revendications
l’effet d’une action. p. 106, p. 112
Unité 12 Argumenter. Méthode de français
Demander poliment. Café Crème 3
Demander/donner des Pour ou contre
explications. p. 124, p. 130
Unité 13 Se justifier. Méthode de français
L’ouvrage de référence
Préparer des arguments Café Crème 3
pour étayer son opinion.
Débattre (peser le pour
et le contre).
Parler du futur. En direct de La
Faire des hypothèses. Villette
Unité 14 Donner/analyser une p. 154, p. 155
interview. Méthode de français
Défendre son point de Café Crème 3
vue.

2.2 Remarques sur l’unité d’apprentissage 1


Dans cette partie de production orale, les étudiants constituent un
corpus d’énoncés utiles pour se présenter et se servent de ce corpus
pour poser des questions à leur collègues sur leur identité, leur
environnement personnel et professionnel.
Si le tuteur en a la possibilité, il enregistrera les apprenants pour qu’ils
puissent se réécouter et corriger leurs erreurs plus facilement.

19
Comment organiser le travail?

2.3 Remarques sur les unités d’apprentissage 4, 9 et 10

La démarche consiste à mettre les étudiants en situation d’interagir à


l’oral à partir de l’observation et de la description des images.

2.4 Remarques sur l’unité d’apprentissage 11


La préparation des activités se fait à deux: choix de l’annonce,
préparation des questions à poser selon l’annonce choisie puis jeu de
rôle. On peut utiliser d’autres annonces.

Mettez en jeu des expressions utiles pour réclamer:


– c’est inadmissible, c’est incroyable;
– c’est inacceptable;
– je ne peux pas accepter ...
– je ne comprends pas pourquoi ...
– j’exige de / que ..
.
D’autres scènes de réclamations sont également possibles.

20
La méthode proposée - ses objectifs et sa structure

Chapitre 3

LA MÉTHODE PROPOSÉE - SES OBJECTIFS ET SA


STRUCTURE

Sommaire
Page
3.1 L'ouvrage de référence 22
3.2 Le déroulement d'une unité 24
3.3 Autres composantes de la méthode 25

21
La méthode proposée - ses objectifs et sa structure

3.1 L'ouvrage de référence

3.1.1 Présentation de Café Crème 3


Les activités d'écoute, de repérage sonore, de discrimination audi-
tive et de production orale (en monologue et en interaction) se trouvent
dans la méthode Café Crème (niveau 3), méthode produite par les
éditions Hachette.
Avant de vous concentrer sur les tâches et les techniques d'expression
orale, vous devez comprendre la structure de l'ouvrage et en découvrir les
richesses. Selon le Guide pédagogique élaboré par Pierre Delaisne,
Nicole Mc Bride, Sylvie Pons et Francis Yaiche, la méthode Café Crème
3 comprend:
•un contenu assimilable en 70 heures (dont 25 en moyenne consacrées
aux activités orales);
•le découpage en quatre parties de Café Crème, qui allie, à ce niveau,
types de discours et problèmes de société;
•des unités construites selon un modèle éprouvé mettant en évidence
la démarche pédagogique;
•l'organisation des différentes phases de travail en fonction de la
séquence classe;
•la quatrième unité de chaque partie qui présente une structure
différente: une préparation aux tests d'évaluation, les rubriques
Repérages, Civilisation et Simulation.
Pour répondre aux besoins d'un troisième niveau, Café Crème 3
propose un véritable entraînement à l'expression écrite et à
l'expression orale, ainsi qu'une nouvelle rubrique, la rubrique
Autonomie.

3.1.2 Présupposés méthodologiques

•Dans la rubrique Découvertes, les supports sont pratiquement tous


authentiques, ou repris tels. Les textes sont très variés (presse, bro-
chures publicitaires, textes littéraires...); les textes enregistrés sont
en grande partie authentiques, repris et reproduits directement de la
radio; certains ont été cependant réenregistrés parce que le document
Des documents de départ était de mauvaise qualité. L'apprenant est amené à
authentiques
comprendre ces textes dans leur globalité et à en extraire les infor-
mations essentielles ainsi que les contenus linguistiques nouveaux.
•Dans la rubrique Boîte à outils, on systématise les formes repérées
dans la rubrique Découvertes. L'apprenant est amené à fixer le
vocabulaire et la grammaire:
- en observant et en déduisant;
-en réemployant et en mémorisant;
- en récapitulant et s'appropriant les formes.
•La rubrique Expression écrite et orale propose un travail systématique
de production s'appuyant directement sur les Découvertes et
généralement sur la Boîte à outils (Vocabulaire et Grammaire). Les
activités proposées dans cette rubrique sont progressives: des activités
d'échauffement sont suivies de productions plus ou moins importantes,
n'envisageant parfois qu'un aspect d'une production plus complexe,

22
La méthode proposée - ses objectifs et sa structure

correspondant de manière réaliste à ce que les apprenants pourront être


amenés à produire plus tard en situation, dans leur vie professionnelle,
au cours d'un voyage, etc.
•Dans la rubrique Autonomie, on s'adresse directement à l'apprenant
(et ne devrait donc pas être traitée en classe, sauf pour faciliter la
compréhension de ce qui est proposé ou à la demande des étudiants).
Elle s'inscrit dans la logique des Découvertes des niveaux précédents
Le centration sur et reprend un certain nombre de conseils et de remarques donnés dans
l'apprenant Café Crème 1 et 2 permettant à l'apprenant de travailler de manière
autonome (Vocabulaire, Repérages, etc.) pour les systématiser et les
dépasser. Il semble en effet important que vous puissiez prendre votre
apprentissage en main une fois les bases de l'étude du français mises en
place. Il s'agit de permettre à l'apprenant de mieux comprendre les
mécanismes de l'apprentissage, de lui donner les moyens de créer sa
propre technique d'apprentissage pour atteindre ses objectifs personnels;
apprendre à travailler sans le guidage constant du professeur, à évaluer
ses productions, à découvrir ses lacunes et à les combler, à rentabiliser
son travail.

Quelques Vous trouverez par exemple des conseils pour établir des fiches de
conseils vocabulaire ou de civilisation et les utiliser à bon escient, des propositions
d'exercices pour améliorer son intonation, des remarques sur l'emploi du
dictionnaire ou sur la manière de préparer une table ronde, etc.

3.1.3 Typologies et structure

Comme dans Café Crème 1 et 2, les types de textes sont regroupés en


fonction des quatre grands types fondamentaux de discours;
cependant cette typologie n'est pas aussi rigoureuse que dans les
niveaux précédents.
On a logiquement reporté en fin de niveau 3 l'argumentatif, qui est non
seulement ce qui pose le plus de difficultés aux apprenants, mais qui ne
peut être bien traité qui si le travail sur les autres types de discours est
bien maîtrisé: par exemple, nécessité de dominer l'informatif pour la
recherche d'information, l'explicatif et le narratif pour étayer les
arguments à présenter avec des exemples.
Partie 1 - Échanger / s'informer: Vivre au quotidien
Dans cette partie, les apprenants sont amenés à agir et réagir dans des
situations de vie quotidienne: se débrouiller face aux habitudes et
comportements des Français; chercher et trouver des informations par
lettres ou par téléphone dans les domaines privé et professionnel; lire et
écouter des messages et y répondre.

Partie 2 - S'informer / raconter: Vivre avec son temps


Vous ferez des compte rendus, présentez des projets, résumez et
racontez des événements...

23
La méthode proposée - ses objectifs et sa structure

Partie 3 - Raconter / expliquer: Vivre avec les autres


Vous allez expliquer votre position dans des situations de vie sociale,
professionnelle; vous serez amenés à fournir des explications,
comparer des données, les analyser.

Partie 4 - S'expliquer / argumenter: Vivre sa vie


Pour participer à des discussions, des tables rondes et réaliser des
synthèses, vous allez prendre l'information essentielle de divers docu-
ments et argumenter.

3.2 Le déroulement d'une unité

3.2.1 Découvertes
A. Des documents écrits et sonores
Cette rubrique propose deux pages de documents écrits (des textes
authentiques courts sur la première page, suivis d'un texte long,
souvent littéraire) et une page avec un soutien visuel pour les
enregistrements. Ces documents dont le cadre situationnel est
clairement défini peuvent être rapidement compris dans leur globalité. Le
tuteur guidera l'apprenant en faisant identifier la situation de com-
munication. Il suivra les consignes des activités proposées et donnera
quelques éléments langagiers pour une meilleure compréhension des
contenus. Les apprenants se construiront un premier ensemble de
repères qu'ils pourront réinvestir immédiatement dans les activités
suivantes.

B. Des activités de compréhension


Ces activités permettent aux apprenants de vérifier les premières
hypothèses après une comparaison des réponses en petits groupes.

C. Des exercices de manipulation immédiate


D. Des activités de production orale et écrite

3.2.2 Vocabulaire

La gestion du lexique est variée:


•une approche thématique: des réseaux et des regroupements
sémantiques, des expressions utiles et des structures fréquentes pour
la réalisation d'actes de parole;
•un travail sur la formation des mots qui permet de développer une
facilité de compréhension et une amélioration de la capacité de
mémorisation;
•une découverte des registres de langue ainsi que des emplois
particuliers du français.

3.2.3 Grammaire
II vous est proposé une révision systématique des acquis des niveaux 1 et
2 dans l'activité Vous le savez déjà. De plus, des renvois fréquents au
Précis grammatical en fin d'ouvrage permettent à l'apprenant de resituer
les points abordés dans un système structuré.

24
La méthode proposée - ses objectifs et sa structure

Les structures nouvelles sont traitées au fur et à mesure de leur ap-


parition dans les textes.
D'une manière générale, tous les contenus grammaticaux sont
combinés, non plus selon une progression dicté par les besoins de
l'apprentissage mais en fonction des activités de production de textes. Une
liste des Constructions verbales présentes dans les trois niveaux, apporte
une aide précieuse à l'apprenant; cette liste remplace le lexique (les
apprenants utilisant en général, à ce niveau, un dictionnaire).

3.2.4 Expression écrite et orale


Un travail systématique de productions donne l'occasion à l'apprenant
de produire des textes en s'appuyant directement sur les Découvertes
et les Boîtes à outils.
La travail de production est très guide, il vise à aider l'apprenant à
La transcription des produire son propre texte grâce à des activités d'échauffement
enregistrements se (retrouver l'ordre des paragraphes, reconstituer des textes, puis
trouve à la fin de recréer le contexte situationnel dans lequel on sera amené à produire
votre livre les types de textes présentés dans l'unité), qui permettront de réelles
productions écrites et orales.

3.3 Autres composantes de la méthode


Les enregistrements sonores
• deux cassettes:
-cassette n° 1 : unités 1 à 10;
-cassette n° 1 : unités 11 à 16.
Ces cassettes préparent vraiment l'apprenant à l'écoute.
• La majorité des enregistrements sont repris directement de la radio, de
la télévision; de bandes de film, d'un CD de chanson; quelques
situations sont plus pédagogiques, elles ont été rejouées, soit parce
que le document de départ était de qualité insuffisante pour être
reproduit sur un support audio, soit parce que l'enregistrement
n'existait pas (par exemple pour des extraits de théâtre): cela assure
en même temps une transition plus confortable à l'apprenant.

Les activités d'expression orale vous conduiront à des productions libres.


Elles s'appuient cependant sur les enregistrements présentés dans la
partie Découvertes et supposent que des exercices d'entraînement
aient été effectués sous la conduite du tuteur qui propose des jeu de rôle
en accord avec les ressources en communication orale de la méthode.
L'enchaînement des activités peut être négocié dans les sessions en
face à face programmées par les responsables de la formation. Des
simulations (ou des mini-simulations) peuvent être mises en place dès
lors que l'enseignant se rend compte que vous êtes motivés et que vous
avez suffisamment de "souffle" pour vous engager dans le jeu. En tout
état de cause, il ne peut s'agir là de parcours obligés mais d'options
possibles.

25
La méthode proposée - ses objectifs et sa structure

Pour mémoire
Les démarches pédagogiques sont:
− faire écouter plusieurs fois et repérer l'acte de parole

− faire préciser la situation


− apporter le lexique nécessaire à la production orale
− passer à la production orale
− gérer les interactions et corriger les erreurs

Exemple de page
support dans la
méthode Café Crème.

26
Comment évaluer la communication orale?

Chapitre 4

COMMENT EVALUER LA COMMUNICATION ORALE?

Sommaire
Page
4.1 L'évaluation des savoir-faire 28
4.2 La succession des tests de contrôle 29
4.3 Quelques instructions concernant l’autoévaluation 34

27
Comment évaluer la communication orale?

4.1 L'évaluation des savoir-faire langagiers à l'oral

4.1.1 La pertinence et l'utilité des tests


L'évaluation se fait essentiellement au moyen de tests centrés sur les
dimensions essentielles de la communication orale en termes d'actes
de parole, d'opérations discursives et d'ancrage thématique.
Outre les tests de contrôle, votre participation aux activités d'écoute,
Il est possible de de préparation, d'expression orale et de correction, animées par votre
préparer les produc- tuteur sera prise en compte dans le processus d'évaluation forma-
tions orales individu- tive et se retrouvera, d'une manière significative, dans le résultat
ellement ou en final. L'évaluation continue s'appuie donc sur l'observation directe des
tendems. activités d'échange verbal face à face,

4.1.2 Quel type de contrôle?


A la différence des autres cours de français, dispensés dans le
cadre du projet, les tests de contrôle auxquels vous aurez à faire
face dans ce cours visent la communication orale et
n'empruntent la forme écrite qu'accessoirement, et de
manière conven-tionnelle.
Pour aborder ces tests avec les meilleures chances, il convient
de mettre en relation:
• des informations écoutées et des situations présentées sur les
photos;
• observation des images et production orale;
• compréhension orale et production orale;
• compréhension des stimuli écrits et production orale;
• repérage des mots clés et expression orale;
• préciser la situation et définir ce que doivent dire les personnages;
• choix des arguments et interaction orale (dialogues à construire par
vous en groupes de deux apprenants);
Seront validées toutes les productions cohérentes et correctes
d'un point de vue phonétique, grammatical et sémantique,
appropriées à la situation de communication. Le plus souvent, il
vous sera demandé de dialoguer dans des situations courantes de
la vie quotidienne (situations simulées â partir de déclencheurs
divers).

4.1.3 Le barème
Si la capacité à communiquer est notée sur 10 points.
• 1 point = sujet de la discussion bien délimité et immédiatement
compréhensible/adaptation à la situation proposée;
• 3 points = clarté et précision du contenu, capacité à présenter, à
décrire, à débattre/adéquation des actes de parole;
3 points = compétence phonétique
3 points = compétence morphosyntaxique et lexicale

28
Comment évaluer la communication orale?

4.2 La succession des tests de contrôle

Test de contrôle 1
1) Formulez sept questions que vous pouvez poser à un
interlocuteur francophone au sujet de:
a) son nom
b) son âge
c) sa profession
d) son lieu de travail
e) sa formation
Voir Unité 1 f) les étapes de sa carrière
g) son milieu familial
Imaginez que ces questions interviennent dans une courte
conversation
5 points
2) Constituez un corpus d'au moins cinq énoncés utiles pour
accueillir un professeur étranger dans votre école et pour présenter
ce professeur à vos élèves. Ecrivez ces énoncés.
……………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………
5 points

Test de contrôle 2
Vous êtes souffrant(e). Vous appelez votre bureau pour
communiquer que vous serez absent(e) ce jour-là.
1) Vous tombez sur le répondeur. Soyez rapide, mais n'oubliez
pas de:
• vous identifier;
• donner la raison de votre absence (température élevée, douleurs);
• annoncer que vous rappellerez pendant la journée, après avoir
consulté un médecin. 5 points
Voir Unité 2
2) Après avoir vu votre médecin, vous rappelez pour dire que vous
avez une angine et que votre médecin vous a prescrit un arrêt de
travail de cinq jours. C'est un nouveau collègue qui vous répond.
VOUS: A//ô! C'est.... Qui est à l'appareil?
VOTRE COLLÈGUE: C'est Monsieur Picard. Nous avons eu votre
message, ce matin...
……………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………
5 points

29
Comment évaluer la communication orale?

Test de contrôle 3
1) Vous avez lu cette annonce dans un journal. Vous
téléphonez au numéro indiqué pour:
• connaître les horaires d’ouverture du salon;
• connaître le prix du billet;
• vous renseigner sur la présence d’un rayon consacré à
l’agriculture biologique et sur la possibilité d’acheter des
produits.
SALON DE L’AGRICULTURE
du 1er au 8 mars, porte de Versailles
Information: tél. 01 42 55 46 79
Vous qui aimez les animaux, la nature et la campagne, ne
manquez pas cette grande fête rurale. Un nouvel espace
tourisme «à la ferme» vous attend, mais aussi un grand
jardin fleuri, un potager avec ses produits frais et... des
animaux, beaucoup d’animaux. Il y aura des concours avec
des prix, des espaces-conseils tenus par des professionnels
et des dégustations des produits du terroir.
VOUS: Je voudrais quelques informations sur le salon de...
..................................................................................................
Voir Unité 3 ..................................................................................................
..................................................................................................
3 points
2) La situation suivante est distribuée à trois interlocuteurs. Les
responsables du syndicat d’initiative organisent un espace pour
que leurs clients soient informés sur les attractions touristiques
et culturelles. Les clients posent les questions qu’ils ont
formulées en tenant compte de leur rôle. Les responsables leur
répondent à l’aide du programme des activités des villes
d’Alsace ou de Lorraine. Par écrit, continuez le dialogue.
– Je collectionne les vieilles cartes postales. Quelle foire me
conseillez-vous? A quelle date?
– Je m’intéresse aux produits culinaires spécifiques de cette
région. Qu’est-ce que vous pouvez me proposer? ...
(6 répliques au total) 3 points

3) Lisez cette annonce. Vous êtes intéressé(e) et vous


téléphonez. Imaginez la conversation, sachant que:
– la collection est en très bon état;
– le prix de départ est de 90 euros, mais qu’il est à négocier.
4 points

Particulier vend collection timbres Principauté de Monaco


(1950-1998). Prix intéressant.
Tél. 20 h-22 h : 01 42 34 56 80

30
Comment évaluer la communication orale?

N’oubliez pas VOUS: Bonjour, Monsieur/Madame. Je téléphone pour l'annonce


d’enregistrer vos concernant la collection...
tests sur une …………………………………………………………………………
cassette audio que …………………………………………………………………………
vous ferez parvenir …………………………………………………………………………
à votre tuteur. 4 répliques au moins

Test de contrôle 5
1) Décrivez cette image. 3 points

2) En vous appuyant sur le texte d’accompagnement, inscrit


dans un cœur, interprétez la publicité. Utilisez les expressions:
je suis d’accord / je ne suis pas d’accord avec cette publicité
d’abord parce que ... ensuite parce que ...
Dans mon pays, ce service existe aussi, n’existe pas mais ...
3 points
2. Imaginez la conversation en 6-7 répliques.
Voir Unité 5 Vous êtes invité(e) à un défilé de mode qui se tiendra dans
votre ville / commune (dans une salle de cinéma / dans le hall
de la mairie, etc., aménagés pour l’occasion). Vous invitez
votre cousine à vous accompagner.
..........................................................................................…….
...........................................................................................……
...........................................................................................…….
4 points

31
Comment évaluer la communication orale?

Test de contrôle 10

Une association d’écologistes propose un week-end d’action


contre la pollution. Il s’agit de nettoyer les sous-bois près de la
ville où vous séjournez. Un(e) ami(e), engagée dans cette
association, vous téléphone:
• Elle vous explique la finalité du week-end Pour que la forêt
vive (sensibiliser l’opinion, faire connaître l’association et ses
activités, amener d’autres personnes à s’engager dans la
Voir Unité 10 défense du patrimoine naturel).
• Elle vous invite à participer à ce week-end de nettoyage du
bois.
• Vous acceptez et vous exprimez votre sympathie pour ce
genre d’initiatives (9-10 répliques).
VOTRE AMI(E): Alors, tu n’as pas vu les affiches de notre
association pour le week-end prochain?
VOUS: Non, je n’ai rien vu dans la rue.
VOTRE AMI(E): Il s’agit...
.................................................................................................……
........................................................................................................
10 points

Test de contrôle 11

Voir Unité 11 1) La réparation de la serrure de votre porte a été mal faite et


vous n’arrivez toujours pas à fermer votre porte. Vous téléphonez
à l’entreprise qui vous a envoyé le technicien. Imaginez la
conversation.
• Vous expliquez de quoi il s’agit (le serrurier a mal fait la
réparation effectuée le... (jour et mois).
• Vous exprimez votre surprise, en citant le montant de la
facture payée (82 euro).
• Vous demandez que l’on vous répare immédiatement votre
serrure.
VOUS: C’est bien l’entreprise M5 Sécurité?
L’EMPLOYÉE: Oui, Madame/Monsieur. Carole à votre service.
VOUS: Voilà. Le 15 mars, vous m’avez envoyé un de vos
serruriers pour ...
...................................................................................................
...................................................................................................
5 points
2) Vous passez vos vacances à la mer. L’hôtel que vous aviez
réservé par l’intermédiaire d’une agence ne correspond pas à ce
que vous aviez demandé. En particulier:
• il est loin de la plage (presque à deux kilomètres);

32
Comment évaluer la communication orale?

• la salle de bains n’a pas de baignoire, mais seulement une


douche;
N’oubliez pas • le prix de la demi-pension est de 68 euros par jour, au lieu de
d’enregistrer vos 62 euros.
tests sur une Vous téléphonez à l’agence, vous expliquez tous ces
cassette audio désagréments et vous demandez à changer d’hôtel.
que vous ferez Imaginez la conversation.
parvenir à votre VOUS: Je téléphone de La Baule. C’est ... à l’appareil.
tuteur. ........................................................................................................
...............………………………………………………………………...
6 repliques au moins 5 points

Test de contrôle 13
Vous avez décidé de partir en voyage à Venise pour quelques
jours. Votre mari / femme préfère y aller par un train de nuit, par
l’Orient-Express, le célèbre train des années trente, remis en
service entre Paris et Venise. Vous, vous optez pour l’avion.
1. Faites la liste des arguments de l’un et de l’autre, à partir des
indications suivantes:
rapide – train luxueux – ambiance extraordinaire – rêve – prix
Voir Unité 13 exorbitants – faire cela une fois dans sa vie – insomnie –
romantisme ridicule. 5 points
2. Imaginez la discussion sur ce sujet (6-8 répliques).
VOUS: Mais qu’est-ce que tu dis? On va perdre du temps, l’avion
est plus rapide. En deux heures, nous sommes à Venise!
VOTRE MARI/FEMME: Oui, mais l’Orient-Express est un rêve ...
........................................................................................................
.....................……………………………………………………………
5 points

Test de contrôle 14
Les jeunes de l’association «Fous du ballon» vont organiser une
fête. La petite place de votre quartier va être transformée, pour
un dimanche, en terrain de football. Imaginez la discussion entre
quatre personnes (dont vous) qui habitent à proximité de cette
place. Ecrivez, puis enregistrez le scénario de la discussion.
Voir Unité 14 • L’une est favorable à cette manifestation (Il est bien que les
jeunes prennent des initiatives...);
• Une autre est indifférente;
• Deux sont opposées à cette journée, à cause des nuisances
qu’elle va produire: bruit, circulation déviée, impossibilité de garer
sa voiture dans la rue, etc.
........................................................................................................
.....................……………………………………………………………
au moins dix répliques argumentées 10 points

33
Comment évaluer la communication orale?
Attention! Les tests sont conçus pour valider vos savoir-faire
langagiers et pour vous encourager à perfectionner votre niveau en
communication orale. Vous avez besoin non seulement des corrigés
de vos tests, mais aussi et surtout des commentaires de votre tuteur
en marge de chaque copie.
Ne manquez donc pas d’inscrire sur chaque test votre nom, votre
La transmission des prénom, votre adresse institutionnelle pour être sûr que les tests,
tests de contrôle une fois corrigés et commentés, retournent à l’émetteur. Sur la base
des recommandations faites par votre tuteur, vous pouvez vous
fixer des objectifs d’amélioration et de progrès.
Compte tenu des spécificités de ce module, il est indispensable qu’à
l’issue de toutes ou de la plupart des unités d’apprentissage vous
enregistriez vos tests oraux sur deux cassettes audio: l’une à usage
personnel, l’autre adressée à votre tuteur pour documenter vos
productions orales.

4.3 Quelques instructions concernant l’autoévaluation

Dans toutes les unités qui composent le cours de communication


orale, il existe la possibilité d’ancrer le test d’autoévaluation sur une
activité inhérente au support.
Comment cerner cette activité qu donne l’occasion d’une
autoévaluation dans chaque unité ?
Retournez au Chapitre 2 ( point 2.1). Concentrez votre attention sur
la rubrique Matériel didactique. Ensuite, dans le livre de l’étudiant,
L’évaluation continue repérez la ou les pages consacrées à la communication orale. En
= 50 % de la note règle générale, on peut axer l’autoévaluation sur la deuxième
finale activité ou le deuxième exercice proposé dans votre méthode.
Identifiez sur le support magnétique la séquence sonore
correspondante. Ecoutez plusieurs fois. Suivez la consigne de cette
activité ou de cet exercice, selon le cas.

Pour mesurer le niveau de vos compétences à l’oral, utilisez à


chaque fois la grille d’autoévaluation du Passeport Linguistique
Européen. Cette grille se trouve reproduite à la fin du Guide
d’application.
Si vous souhaitez avoir confirmation de votre autoévaluation,
refaites la production orale devant votre tuteur ou mettez à la
disposition de celui-ci votre propre enregistrement sur bande
magnétique. Votre tuteur pourra valider votre appréciation ou
discuter avec vous en cas de décalage entre votre estimation et la
sienne, relative au niveau atteint dans l’expression orale.
Au fil des autoévaluations validées ou nuancées par votre tuteur,
vous serez à même de mesurer vos progrès et de développer des
stratégies d’amélioration.

34
Sommaire du cours pratique de communication orale

Chapitre 5

SOMMAIRE DU COURS PRATIQUE DE COMMUNICATION ORALE

Sommaire

Page
5.1 Les objectifs des unités d‘apprentissage 36
5.2 Les unités d’apprentissage 1, 2 et 3 36
5.3.Les unités d’apprentissage 4 ,5, 6 et 7 37
5.4 Les unités d’apprentissage 8 et 9 38
5.5 Les unités d’apprentissage 10, 11 et12 38
5.6 Les unités d’apprentissage 13 et 14 39
5.7 La grille d’autoévaluation du Passeport Linguistique Européen 40

35
Sommaire du cours pratique de communication orale

5.1 Les objectifs des unités d’apprentissage

Pour assurer la cohérence du cours, les activités Comprendre


et Produire à l’oral visent à :
• motiver les apprenants pour la prise de parole en français ;
• les rendre à même de comprendre des échanges verbaux en
situation réelle de communication ;
• mettre les apprenants en situation de participer à des
échanges verbaux en suscitant chez eux une attitude positive face
aux interactions orales ;
• les amener à réagir de manière pertinente et efficace en
situation de parole en tenant compte des paramètres situationnels
et interpersonnels.

5.2 Les unités d’apprentissage 1, 2 et 3

5.2.1 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 1


La structure et le contenu de l’unité 1 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 1 ( voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : prendre contact, se présenter, parler
de soi, parler de son travail ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille ;
• test de contrôle 1.

5.2.2 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 2


La structure et le contenu de l’unité 2 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 2 ( voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : faire des invitations, répondre à des
invitations, remercier quelqu’un ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille ;
• test de contrôle 2.

5.2.3 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 3


La structure et le contenu de l’unité 3 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 3 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : chercher et trouver des informations
par téléphone ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille ;
• test de contrôle 3.

36
Sommaire du cours pratique de communication orale

5.3 Les unités d’apprentissage 4 , 5, 6 et 7

5.3.1. Le sommaire de l’unité d’apprentissage 4


La structure et le contenu de l’unité 4 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 4 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : décrire une image, donner son avis,
exprimer une attitude ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille .

5.3.2 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 5


La structure et le contenu de l’unité 5 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 5 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : faire des comparaisons, mettre en
balance des avantages et des désavantages ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille ;
• test de contrôle 5

5.3.3 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 6


La structure et le contenu de l’unité 6 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 6 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : parler d’un projet, préparer un
programme, présenter ses excuses ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille.

5.3.4 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 7


La structure et le contenu de l’unité 7 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 7 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : exprimer son opinion sur un
spectacle, ajouter des informations, porter un jugement ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille.

37
Sommaire du cours pratique de communication orale

5.4.Les unités d’apprentissage 8 et 9

5.4.1 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 8


La structure et le contenu de l’unité 8 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 8 (voir 5.1) ;
• travail sur le savoir-faire : raconter quelque chose a quelqu’un
inviter quelqu’un a faire quelque chose ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille.

5.4.2 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 9


La structure et le contenu de l’unité 9 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 9 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : raconter une histoire, situer dans le
temps, retracer les étapes d’une action, décrire une image ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille

5.5 Les unités d’apprentissage 10, 11 et 12

5.5.1 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 10


La structure et le contenu de l’unité 10 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 1o (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : faire des propositions, dire de faire,
demander à quelqu’un de participer à une action, porter une
appréciation favorable sur une action ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille ;
• test de contrôle 10.

5.5.2 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 11


La structure et le contenu de l’unité 11 se présentent comme ceci :
• es objectifs de l’unité d’apprentissage 11 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : exprimer son désaccord, faire des
réclamations au téléphone, refuser un produit ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille ;
• test de contrôle 11.

5.5.3 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 12


La structure et le contenu de l’unité 12 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 12 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : exprimer la cause et l’effet d’une
action, demander poliment ; argumenter ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille.

38
Sommaire du cours pratique de communication orale

5.6 Les unités d’apprentissage 13 et 14

5.6.1 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 13


La structure et le contenu de l’unité 12 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 13 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : demander et donner des explications,
se justifier, choisir des arguments pour étayer son opinion, peser le
pour et le contre ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille
• test de contrôle 13.

5.6.2 Le sommaire de l’unité d’apprentissage 14


La structure et le contenu de l’unité 14 se présentent comme ceci :
• les objectifs de l’unité d’apprentissage 14 (voir 5.1) ;
• travail sur les savoir-faire : parler du futur, faire des hypothèses,
défendre son point de vue ;
• commentaire sur le test d’autoévaluation à partir de la grille ;
• test de contrôle 14.

39
Sommaire du cours pratique de communication orale

5.7. La grille d’autoévaluation du Passeport Linguistique Européen


Le Passeport Linguistique Européen fait partie du Portfolio Européen
des Langues élaboré par le Conseil de l’Europe et recommandé par
l’Union Européenne dans le cadre d’EUROPASS.

Ce passeport contient une grille d’autoévaluation qui reproduit


l’échelle à six niveaux du Cadre Européen Commun de référence
pour les Langues. Depuis 2002, cette échelle est introduite dans le
curriculum des langues vivantes étrangères pratiqué en Roumanie
(enseignement secondaire et supérieur).

Utilisez cette grille pour savoir quel est votre niveau et comment vous
pouvez progresser en communication orale.

40
Grille d’autoevaluation

A1 A2 B1 B1 C1 C2
Je peux comprendre des mots Je peux comprendre des expressions Je peux comprendre les points essen- Je peux comprendre des conférences et Je peux comprendre un long discours Je n'ai aucune difficulté à comprendre
des discours assez longs et même suivre même s'il n'est pas clairement le langage oral, que ce soit dans les
Comprendre familiers et des expressions très et un vocabulaire très fréquent tiels quand un langage c l a i r et
conditions du direct ou dans les
courantes au sujet de moi-même, de relatif s à ce qui me concerne de très standard est utilisé et s'il s 'a g i t de une argumentation complexe si le sujet structuré et que les articulations sont médias et quand on parle vite, à
ma f a m i l le et de l'environnement près (par ex. moi-même, ma famille, sujets fa m ilie rs concernant le m'en est relativement familier. Je peux seulement implicites. Je peux com- condition d'avoir du temps pour me
concret et immédiat, si les gens les achats, l'environnement proche, travail, l'école, les loisirs, etc. Je peux comprendre la plupart des émissions de prendre les émissions de télévision et familiariser avec un accent
comprendre l'essentiel de télévision sur l'actualité et les les f ilm s sans trop d'effort. particulier.
parlent lentement et distinctement. le travail). Je peux saisir l'essentiel
d'annonces et de messages simples nombreuses émissions de radio ou de informations. Je peux comprendre la
Ecouter et clairs. télévision sur l'actualité ou sur des plupart des films en langue standard.
sujets qui m'intéressent à titre
personnel ou professionnel si l'on
parle d'une façon relativement lente
et distincte.
Je peux comprendre des noms fami- Je peux lire des textes courts très Je peux comprendre des textes rédigés Je peux lire des articles et des rapports Je peux comprendre des textes Je peux lire sans effort tout type de
liers, des mots ainsi que des phrases simples. Je peux trouver une infor- essentiellement dans une langue sur des questions contemporaines dans factuels ou littéraires longs et texte, même abstrait ou complexe
très simples, par exemple dans des mation particulière prévisible dans courante ou relative à mon travail. Je lesquels les auteurs adoptent une attitude complexes et en apprécier les quant au fond ou à la forme, par
annonces, des affiches ou des cata- des documents courants comme les peux comprendre la description particulière ou un certain point de vue. différences de style. Je peux exemple un manuel, un article spécia-
Lire logues. petites publicités, les prospectus, les d'événements, l'expression de senti- Je peux comprendre un texte littéraire comprendre des articles spécialisés lisé ou une œuvre littéraire.
menus et les horaires et je peux ments et de souhaits dans des lettres contemporain en prose. et de longues instructions techniques
comprendre des lettres personnelles personnelles. même lorsqu'ils ne sont pas en
courtes et simples. relation avec mon domaine.

Je peux communiquer, de façon Je peux communiquer lors de tâches Je peux faire face à la majorité des Je peux communiquer avec un degré de Je peux m'exprimer spontanément et Je peux participer sans effort à toute
Parler spontanéité et d 'a is an c e qui rende couramment sans trop apparemment
simple, à condition que simples et habituelles ne demandant situations que l'on peut rencontrer au conversation ou discussion et je suis
l'interlocuteur soit disposé à répéter qu'un échange d'informations sim p le cours d'un voyage dans une région où possible une interaction normale avec un devoir chercher mes mots. Je peux aussi très à l'aise avec les
ou à reformuler ses phrases plus et direct sur des sujets et des acti- la langue est parlée. Je peux prendre locuteur natif. Je peux participer utiliser la langue de manière souple et expressions idiomatiques et les
lentement et à m'aider à formuler ce vités familiers. Je peux avoir des part sans préparation à une conversa- activement à une conversation dans des efficace pour des relations sociales tournures courantes. Je peux
que j'essaie de dire. Je peux poser échanges très brefs même si, en règle tion sur des sujets familiers ou d'in- situations familières, présenter et ou professionnelles. Je peux exprimer m'exprimer couramment et exprimer
Prendre part à
des questions simples sur des sujets générale, je ne comprends pas assez térêt personnel ou qui concernent la défendre mes opinions. mes idées et opinions avec précision avec précision de fines nuances de
une
conversation familiers ou sur ce dont j ' a i pour poursuivre une conversation. vie quotidienne (par exemple famille, et lier mes interventions à celles de sens. En cas de difficulté, je peux
immédiatement besoin, ainsi que loisirs, travail, voyage et actualité). mes interlocuteurs. faire marche arrière pour y remédier
répondre à de telles questions. avec assez d'habileté et pour qu'elle
passe presque inaperçue.
Je peux utiliser des expressions et Je peux utiliser une série de phrases Je peux articuler des expressions de Je peux m'exprimer de façon claire et Je peux présenter des descriptions Je peux présenter une description ou
des phrases simples pour décrire ou d'expressions pour décrire en manière simple afin de raconter des détaillée sur une grande gamme de claires et détaillées de sujets com- une argumentation claire et fluide
mon lieu d'habitation et les gens termes simples ma famille et d'autres expériences et des événements, mes sujets relatifs à mes centres d'intérêt. Je plexes, en intégrant des thèmes qui dans un style adapté au contexte,
que je connais. gens, mes conditions de vie, ma for- rêves, mes espoirs ou mes buts. Je peux développer un point de vue sur un leur sont liés, en développant certains construire une présentation de façon
mation et mon activité professionnelle peux brièvement donner les raisons et sujet d'actualité et expliquer les points et en terminant mon interven- logique et a id e r mon auditeur à
S’exprimer avantages et les inconvénients de dif- tion de façon appropriée. remarquer et à se rappeler les points
actuelle ou récente. explications de mes opinions ou pro-
oralement en
jets. Je peux raconter une histoire ou férentes possibilités. importants.
continu
l'intrigue d'un livre ou d'un film et
exprimer mes réactions.
Je peux écrire un texte simple et co- Je peux écrire des textes clairs et Je peux m'exprimer dans un texte Je peux écrire un texte clair, f lu id e et
Je peux écrire une courte carte Je peux écrire des notes et messages
Ecrire détaillés sur une grande gamme de c l a i r et bien structuré et développer stylistiquement adapté aux circons-
postale simple, par exemple de simples et courts. Je peux écrire une hérent sur des sujets familiers ou qui tances. Je peux rédiger des lettres,
vacances. Je peux porter des détails lettre personnelle très simple, par m'intéressent personnellement. Je sujets relatif s à mes intérêts. Je peux mon point de vue. Je peux écrire sur
rapports ou articles complexes, avec
personnels dans un questionnaire, exemple de remerciements. peux écrire des lettres personnelles écrire un essai ou un rapport en trans- des sujets complexes dans une une construction claire permettant au
inscrire par exemple mon nom, ma pour décrire expériences et mettant une information ou en exposant lettre, un essai ou un rapport, en lecteur d'en sa isir et de mémoriser
nationalité et mon adresse sur une impressions des raisons pour ou contre une opinion soulignant les points que je juge les points importants. Je peux résumer
donnée. Je peux écrire des lettres qui importants. Je peux adopter un style et critiquer par écrit un ouvrage pro-
fiche d'hôtel.
mettent en valeur le sens que j'attribue fessionnel ou une œuvre littéraire
adapté au destinataire.
personnellement aux événements.

41
Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

Braun (Alain) et Cabillau (J.F.), De la langue à l’expression, Bruxelles, éditions Plantyn,


1991
Charliac (Lucile), Motron (Annie-Claude), Phonétique progressive du français, Paris,
CLE International
Jakobson (Roman), Essais de linguistique générale, Paris, éditions Minuit, nouvelle
éditions, 2003
Nasta (Dan Ion), Module pour l’enseignement à distance – Phonétique et
orthographe, Bucureşti, Proiectul pentru învăţământul rural, 2005
Pagniez-Delbart (Thérèse), A l’écoute des sons, Les voyelles, Les consonnes, Paris,
CLE International, 1995

42
Proiect cofinanţat din Fondul Social European prin Programul Operaţional Sectorial Dezvoltarea Resurselor Umane 2007-2013
Investeşte în oameni!

Formarea profesională a cadrelor didactice


din învăţământul preuniversitar
pentru noi oportunităţi de dezvoltare în carieră

Unitatea de Management al
Proiectelor cu Finanţare Externă

Str. Spiru Haret nr. 12, Etaj 2,


Sector 1, Cod poºtal 010176,
Bucureºti

Tel: 021 305 59 99


Fax: 021 305 59 89

http://conversii.pmu.ro
e-mail: conversii@pmu.ro

IS
BN
97
8-
60
6-
51
5-
13
0-
7