Vous êtes sur la page 1sur 24

Rapport de projet irrigation

SOMMAIRE

INTRODUCTION ......................................................................................................................... 2
I. CALCUL DES PARAMETRES DE L’IRRIGATION .......................................................... 2
II) DETERMINATION DE LA SUPERFICIE AMENAGEABLE .......................................... 12
III) PROPOSITION D’UN RESEAU D’IRRIGATION ........................................................... 13
IV) PROPOSITION D’UN RESEAU D’ASSAINISSEMENT .................................................. 14
V) CALAGE DES CANAUX D’IRRIGATION ....................................................................... 15
VI) CALAGE DES COLATURES ............................................................................................. 15
VII) DIMENSIONNEMENT DES CANAUX TERTIAIRES, SECONDAIRES ET
PRIMAIRES……16
VIII)DIMENSIONNEMENT DES COLATURES ..................................................................... 20
XI) DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES DE
FRANCHISSEMENT……...................................17

CONCLUSION................……………………………………………..………………….……………..
INTRODUCTION

L’agriculture est l’une des activités qui participe au développement économique d’un pays. Mais la
dépendance de cette activité vis-à-vis du climat fait qu’on assiste le plus souvent à un mauvais
rendement du à un manque de pluie. En effet l’irrigation est l’apport d’une quantité optimale d’eau à la
plante pour pallier le déficit hydrique de la plante. Elle a pour objectif, d’apporter aux plantes la quantité
d’eau nécessaire à leur développement. A cet effet, il nous est soumis un mini projet en vue de
concevoir un aménagement hydro agricole en irrigation gravitaire. Les cultures qui y seront pratiquées
sur notre périmètre sont le riz, le coton, le maïs, l’oignon et les cultures maraichères (tomate) en
fonction d’un calendrier cultural. Ainsi ce mini projet nous amènera d’abord à déterminer les paramètres
de l’irrigation et calculer les besoins en eau en respectant le calendrier qui nous est soumis ; à
déterminer à partir de la courbe hauteur volume, la superficie. Nous proposerons également un réseau
d’irrigation. Nous ferons le calage des canaux d’irrigation et de colature. Nous dimensionnerons les
canaux tertiaires, secondaires, primaires, les colatures, les pertuis de fond et les ouvrages de
franchissement.

CALCUL DES PARAMETRES DE L’IRRIGATION

Paramètre d’irrigation à établir

1.9 Paramètres à établir 1.9 paramètres à établir

) Besoins bruts globaux (BB) en m 3 par saison, par mois, décade, semaine

2) Durée journalière d’irrigation et durée mensuelle ou décadaire (nH - nj)

3) Débit Fictif Continu (dfc) en l/s/ha

4) Débit Maximum de pointe (DMP) en l/s/Ha

5) Dose d’irrigation (D) en m 3 /ha ou en mm d’eau

6) Fréquence d’irrigations

7) Rotation (R) ou Tour d’eau (T) en jours ou/et en nombre

8) Durée des postes d’irrigation (t) en heures

9) Module ou main d’eau (m) en l/s

10) Surface de l’unité parcellaire (U) en Ha


11) Surface des quartiers hydrauliques (w) en Ha

Les durées mensuelles considérées sont de trente (30) jours.

RIZ
juillet aout Septembre octobre Novembre
Durée 30 30 30 30 30
kC 1.10 1.13 1.10 1.20 1.07
Cycle initial développement mi- saison Arrière-
saison
Durée 30 45 15 30

Oignon
aout septembre octobre Novembre
durée 30 30 30 30
kC 0.5 0.75 1.05 0.85
cycle initial développemen mi- saison arrière- saison
t
durée 11 19 57 23

MAIS
juillet aout septembre octobre
durée 30 30 30 30
kC 0.4 0.8 1.15 0.9
cycle initial développement mi- saison arrière- saison
durée 19 30 34 22
Cotton
juin juillet Aout Septembre octobre novembre
Durée 30 30 30 30 30 30
kC 0.45 0.6 0.8 1.15 0.91 0.75
Cycle initial Développement mi- saison Arrière-saison
Durée 25 42 46 37

HARICOT VERT
décembre janvier Février mars
durée 30 30 30 30
kC 0.43 0.7 1.08 0.8
cycle initial développement mi- saison arrière- saison
durée 20 30 30 10
PARAMETRE D'IRRRIGATION POUR L'OIGNON
Mois Août Septembre Octobre Novembre
ETP ( mm ) 125,00 135,00 140,00 160,00
Kc 0,50 0,75 1,05 0,85
ETM ( mm ) 62,50 101,25 147,00 136,00
Pluie ( mm ) 0,00 75,00 105,00 60,00
Pe ( mm ) 0,00 60,00 84,00 48,00
Zr (mm) 86,20 172,40 250,00 250,00
RU ( mm ) 14,85 30,17 49,53 49,53
RFU ( mm ) 9,90 20,11 33,02 33,02
ETM-Pe 62,50 41,25 63,00 88,00
REFU initiale (mm) 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins hydriques (mm) -62,50 -41,25 -63,00 -88,00
REFU finale (mm) 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins nets/moi (mm) 62,50 41,25 63,00 88,00
Besoins Nets /jours (mm) 2,08 1,38 2,10 2,93
Eα 0,60 0,60 0,60 0,60
Ep 0,85 0,85 0,85 0,85
Bésoins bruts a la parcelle/ mois ( mm ) 104,17 68,75 105,00 146,67
Besoins Bruts total /mois (mm) 92,59 61,11 93,33 130,37
Besoins Bruts à la parcelle /jours (mm) 3,47 2,29 3,50 4,89
Besoins Bruts total /jours (mm) 3,09 2,04 3,11 4,35
Rotation 1,00 1,00 1,00 1,00
Tour d'eau 1,00 1,00 1,00 1,00
Fréquentce 15,00 5,00 5,00 5,00
Dose nette ( mm ) 4,17 8,25 12,60 17,60
Dose relle( mm ) 2,08 1,38 2,10 2,93
Surface parcellaire 1,00 1,00 1,00 1,00
DFC (l/s/ha ) 0,36 0,24 0,36 0,50
Débit caracteristique qc (l/s/ha ) 0,67 0,67 0,67 0,67
main d'eau( l/s ) 24,00 24,00 24,00 24,00
Temps d'arrosage/parcellaire (h) 0,24 0,16 0,24 0,34
Temps maximal d'arrosage (h)/j 12,00 12,00 12,00 12,00
Nombre de parcelle par jour 10,00 10,00 10,00 10,00
DMP (l/s/ha) 0,71 0,47 0,72 1,51
Quartier hydaulique (ha) 10,00 10,00 10,00 10,00
PARAMETRE D'IRRRIGATION POUR LE MAÏS
Mois Juillet Août Septembre Octobre
ETP ( mm ) 100,00 125,00 135,00 140,00
Kc 0,40 0,80 1,15 0,90
ETM ( mm ) 40,00 100,00 155,25 126,00
Pluie ( mm ) 50,00 0,00 75,00 105,00
Pe ( mm ) 30,00 0,00 45,00 63,00
Zr 225,00 450,00 600,00 600,00
RU ( mm ) 40,39 83,95 113,00 113,00
RFU ( mm ) 26,93 55,97 75,33 75,33
ETM-Pe 10,00 100,00 110,25 63,00
REFU initiale (mm) 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins hydriques (mm) -10,00 -100,00 -110,25 -63,00
REFU finale (mm) 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins nets/moi (mm) 10,00 100,00 110,25 63,00
Besoins Nets /jours (mm) 0,33 3,33 3,68 2,10
Eα 0,60 0,60 0,60 0,60
Ep 0,85 0,85 0,85 0,85
Bésoins bruts a la parcelle/ moi ( mm ) 16,67 166,67 183,75 105,00
Besoins Bruts total /mois (mm) 14,81 148,15 163,33 93,33
Besoins Bruts à la parcelle /jours (mm) 0,56 5,56 6,13 3,50
Besoins Bruts total /jours (mm) 0,49 4,94 5,44 3,11
DFC (l/s/ha ) 0,06 0,57 0,63 0,36
Débit caracteristique qc (l/s/ha ) 0,83 0,83 0,83 0,83
main d'eau( l/s ) 24,00 24,00 24,00 24,00
Temps d'arrosage/parcellaire (h) 0,06 10,00 10,00 10,00
Temps maximal d'arrosage (h)/j 12,00 12,00 12,00 12,00
Nombre de parcelle par jour 10,00 10,00 10,00 10,00
DMP (l/s/ha) 0,11 1,14 1,26 0,72
Quartier hydaulique (ha) 10,00 10,00 10,00 10,00
frequence 1,00 5,00 3,00 3,00
tour d'eau 1,00 1,00 1,00 1,00
rotation 1,00 1,00 1,00 1,00
dose relle 0,49 29,63 54,44 31,11
dose nette 10,00 20,00 36,75 21,00
surface parcellaire 1,00 1,00 1,00 1,00
PARAMETRE D'IRRRIGATION POUR LE COTON
Mois Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre
ETP ( mm ) 150,00 100,00 125,00 135,00 140,00 160,00
Kc 0,45 0,60 0,80 1,15 0,91 0,75
ETM ( mm ) 67,50 60,00 100,00 155,25 127,40 120,00
Pluie ( mm ) 225,00 50,00 0,00 75,00 105,00 60,00
Pe ( mm ) 180,00 40,00 0,00 60,00 84,00 48,00
Zr 102,30 204,60 306,90 400,00 400,00 400,00
RU ( mm ) 5,06 36,44 56,25 74,25 74,25 74,25
RFU ( mm ) 3,37 24,29 37,50 49,50 49,50 49,50
ETM-Pe -112,50 20,00 100,00 95,25 43,40 72,00
REFU initiale (mm) 0,00 5,06 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins hydriques (mm) 112,50 -14,94 -100,00 -95,25 -43,40 -72,00
REFU finale (mm) 5,60 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins nets/moi (mm) -112,50 14,94 100,00 95,25 43,40 72,00
Besoins Nets /jours (mm) -3,75 0,50 3,33 3,18 1,45 2,40
Eα 0,60 0,60 0,60 0,60 0,60 0,60
Ep 0,85 0,85 0,85 0,85 0,85 0,85
Bésoins bruts a la parcelle/ moi ( mm-187,50
) 24,90 166,67 158,75 72,33 120,00
Besoins Bruts total /mois (mm) -166,67 22,13 148,15 141,11 64,30 106,67
Besoins Bruts à la parcelle /jours (mm)-6,25 0,83 5,56 5,29 2,41 4,00
Besoins Bruts total /jours (mm) -5,56 0,74 4,94 4,70 2,14 3,56
Rotation 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00
Tour d'eau 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00
Fréquentce 1,00 3,00 10,00 10,00 5,00 6,00
Dose nette ( mm ) 0,00 4,98 10,00 9,53 8,68 12,00
Dose relle( mm ) 0,00 0,74 4,94 4,70 2,14 3,56
Surface parcellaire 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00
DFC (l/s/ha ) 0,00 0,09 0,57 0,54 0,25 0,41
Débit caracteristique qc (l/s/ha ) 0,76 0,76 0,76 0,76 0,76 0,76
main d'eau( l/s ) 24,00 24,00 24,00 24,00 24,00 24,00
Temps d'arrosage/parcellaire (h) 0,00 0,09 0,57 0,54 0,25 0,41
Temps maximal d'arrosage (h)/j 12,00 12,00 12,00 12,00 12,00 12,00
Nombre de parcelle par jour 0,00 10,00 10,00 10,00 10,00 10,00
DMP (l/s/ha) 0,00 0,17 1,14 1,09 0,50 0,82
 Quartier hydaulique (ha) 10,00 10,00 10,00 10,00 10,00 10,00
PARAMETRE D'IRRRIGATION POUR LE RIZ
Mois Juillet Août Septembre Octobre Novembre
ETP ( mm ) 34,00 125,00 135,00 140,00 107,00
Kc 1,10 1,13 1,20 1,07 0,93
ETM ( mm ) 37,40 141,25 162,00 149,80 99,51
Saturation (mm) 200,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Remplissage (mm) 0,00 50,00 50,00 100,00 0,00
Entretien (mm) 0,00 20,00 20,00 40,00 0,00
Pluie ( mm ) 17,00 0,00 75,00 105,00 40,00
Pe ( mm ) 15,30 0,00 67,50 94,50 36,00
Besoins nets/moi (mm) 222,10 211,25 164,50 195,30 63,51
Besoins Nets /jours (mm) 7,40 7,04 5,48 6,51 2,12
ep 0,60 0,60 0,60 0,60 0,60
et 0,85 0,85 0,85 0,85 0,85
Bésoins bruts a la parcelle/ moi ( mm ) 370,17 352,08 274,17 325,50 105,85
Besoins Bruts total /mois (mm) 329,04 312,96 243,70 289,33 94,09
Besoins Bruts à la parcelle /jours (mm) 12,34 11,74 9,14 10,85 3,53
Besoins Bruts total /jours (mm) 10,97 10,43 8,12 9,64 3,14
Rotation 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00
Tour d'eau 2,00 2,00 2,00 2,00 2,00
Fréquentce 0,00 3,00 5,00 10,00 0,00
Dose nette ( mm ) 0,00 70,42 32,90 19,53 0,00
Dose brutte( mm ) 10,97 10,43 8,12 9,64 3,14
Surface parcellaire 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00
DFC (l/s/ha ) 3,81 3,62 2,82 3,35 1,09
Débit caracteristique qc (l/s/ha ) 6,35 6,35 6,35 6,35 6,35
main d'eau( l/s ) 24,00 24,00 24,00 24,00 24,00
Temps d'arrosage/parcellaire (h) 1,27 1,21 0,94 1,12 0,36
Temps maximal d'arrosage (h)/j 12,00 12,00 12,00 12,00 12,00
Nombre de parcelle par jour 0,00 10,00 10,00 10,00 10,00
DMP (l/s/ha) 2,54 2,41 1,88 2,23 0,73
Quartier hydaulique (ha) 10,00 10,00 10,00 10,00 10,00
poste d'arrrosage
PARAMETRE D'IRRRIGATION POUR L'haricot vert
Mois Décembre Janvier Février Mar
ETP ( mm ) 155,00 175,00 180,00 170,00
Kc 0,43 0,70 1,08 0,80
ETM ( mm ) 66,65 122,50 194,40 136,00
Pluie ( mm ) 0,00 0,00 0,00 55,00
Pe ( mm ) 0,00 0,00 0,00 44,00
Zr 212,10 424,20 636,30 700,00
RU ( mm ) 37,90 78,96 120,62 134,00
RFU ( mm ) 25,27 52,64 80,41 89,33
ETM-Pe 66,65 122,50 194,40 92,00
REFU initiale (mm) 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins hydriques (mm) -66,65 -122,50 -194,40 -92,00
REFU finale (mm) 0,00 0,00 0,00 0,00
Besoins nets/moi (mm) 66,65 122,50 194,40 92,00
Besoins Nets /jours (mm) 2,22 4,08 6,48 3,07
Eα 0,60 0,60 0,60 0,60
Ep 0,85 0,85 0,85 0,85
Bésoins bruts a la parcelle/ moi
111,08
( mm ) 204,17 324,00 153,33
Besoins Bruts total /mois (mm)98,74 181,48 288,00 136,30
Besoins Bruts à la parcelle /jours
3,70
(mm) 6,81 10,80 5,11
Besoins Bruts total /jours (mm)3,29 6,05 9,60 4,54
Rotation 1,00 1,00 1,00 1,00
Tour d'eau 1,00 1,00 1,00 1,00
Fréquentce 5,00 5,00 5,00 2,00
Dose nette ( mm ) 13,33 24,50 38,88 46,00
Dose relle ( mm ) 3,29 6,05 9,60 4,54
Surface parcellaire 1,00 1,00 1,00 1,00
DFC (l/s/ha ) 0,38 0,70 1,11 0,53
Débit caracteristique qc (l/s/ha 1,47
) 1,47 1,47 1,47
main d'eau( l/s ) 24,00 24,00 24,00 24,00
Temps d'arrosage/parcellaire (h) 0,38 0,70 1,11 0,53
Temps maximal d'arrosage (h)/j 12,00 12,00 12,00 12,00
Nombre de parcelle par jour 10,00 10,00 10,00 10,00
DMP (l/s/ha) 0,76 1,40 2,22 1,05
Quartier hydaulique (ha) 10,00 10,00 10,00 10,00
Efficiences

Pour toutes les cultures, on choisira :

Efficience à la parcelle : ep = 0,6

Efficience de transport : et =0.85

 Besoin hydrique (mm)

BH= PE + REFUinitial – ETM


ETM = Kc×ETP (mm)

PE = 0.8P-25 si P > 75 PE = 0.6P-10 si P<75

Pour le riz, compte tenu de la lame d’eau nous avons estimé les pluies efficaces à 0,9P

 Besoin Net (mm)

Les besoins nets correspondent à la quantité d’eau qu’il faut apporter sur la parcelle pour la mettre à la
disposition de la plante.

RIZ

BN = ETM - PE + saturation + remplissage + entretien

MAIS / COTON / OIGNON / CULTURES MARAICHERES

BN = - BH = ETM - PE - REFUinitial

 Besoin Bruts (mm)

Les besoins bruts correspondent à la quantité d’eau qu’il faut réellement mobiliser pour satisfaire aux
besoins nets et qui tient compte des pertes lors du transport de l’eau depuis la source jusqu’à la plante.
Nous avons des besoins bruts à la parcelle et les besoins brutes totaux.

BBp = BN / ep

BBt = BN / (et × ep)

 Le débit fictif continue DFC (l/s/ha)

𝐵𝐵 × 104
𝐷𝐹𝐶 =
𝑛𝑗 × 24 × 3600

Nj : nombre de jour de la période

 Le débit caractéristique Dcf

C’est le débit fictif maximum (qui correspond aux besoins de pointe).


 Le débit maximum de pointe DMP (l/s/ha)

C’est le débit effectif qu’il est nécessaire d’introduire dans le réseau pour pouvoir combler le déficit
en eau. C’est le débit réel sur lequel le réseau devra être calibré. Il tient donc compte de la durée réelle
de l’irrigation.

𝐵𝐵 × 104
𝐷𝑀𝑃 =
𝑛𝑗 × 𝑛ℎ × 3600

Nj : nombre de jour réel de l’irrigation

 La rotation

C’est le nombre de jours séparant deux irrigations sur la même parcelle.

𝑅𝐹𝑈
𝑅=
𝐵𝑁/𝑗

 Le tour d’eau

C’est le nombre de jours d’irrigations séparant deux arrosages consécutifs.

𝑁𝑗
𝑇≤𝑅=
𝑁

 La dose nette

𝐷𝑛 = 𝑅 × 𝐵𝑁/𝑗

 Dose pratique ou dose d’arrosage

𝐷𝑏 = 𝑅 × 𝐵𝐵𝑝/𝑗

 Temps d’arrosage par jour

C’est le temps mis à chaque rotation pour apporter la dose réelle à une même parcelle à partir d’un
débit d’irrigation connu.

𝐷𝑏 × 𝑆𝑝
𝑇𝑎 =
𝑚

 Nombre de parcelle à irriguer par jour


𝑇𝑚𝑎𝑥
𝑁𝑝 =
𝑇𝑎/𝑗

 Quartier hydraulique

C’est la surface de l’ensemble des parcelles qui peuvent être irriguées à partir d’une même main d’eau.
𝑚
𝑆𝑤 =
𝐷𝑀𝑃

 Mains d’eau

La main d’eau ou module est le débit maximum que l’exploitant peut facilement manier, sans
gaspillage d’eau. Il n’est pas calculé.

La main d’eau est fonction du type de culture, de la taille des parcelles, de l’habileté de l’irriguant.
Notre main d’eau sera déterminée pour chaque culture.

Riz

m=24l/s

Oignon

m=24l/s

Cultures maraichères/ maïs/ coton 15l/s < m < 25 l/s

Les résultats des différents calculs sont résumés dans les tableaux suivants

DETERMINATION DE LA SUPERFICIE AMENAGEABLE

A partir de la courbe hauteur volume nous avons trouvé une superficie de 33ha pour l’aménagement.
Cette superficie a été utilisée comme suit : 30ha pour les cultures et les 3ha pour le réseau d’irrigation

Répartition des surfaces selon les cultures


RIZ 12ha
OIGNONS 3ha
HARICOT VERT 30ha
MAIS 9ha
COTTON 6ha
PROPOSITION D’UN RESEAU D’IRRIGATION

Un réseau d’irrigation peut se définir comme l’ensemble des équipements qui permettent le transport et
la distribution de l’eau de l’irrigation dans une zone de culture appelée périmètre. Il comprend
généralement :

 Une prise d’eau


 Une tête morte qui transporte l’eau depuis la prise jusqu’à l’entrée du périmètre.
 Un ou plusieurs canaux primaires dominant une zone d’irrigation
 Des canaux secondaires qui repartissent l’eau entre les différents secteurs d’irrigation
 Des tertiaires desservant les quartiers hydrauliques ;
 Des quaternaires ou arroseurs qui dominent les parcelles à irriguer

Par ailleurs, Sur le plan A3 mis à notre disposition comprenant des courbes de niveaux, on constate que
la prise est à la plus grande cote (99,46 m). Ainsi, notre aménagement a été fait en tenant compte du
relief. Avec les quartiers hydrauliques obtenus, nous avons un réseau d’irrigation comprenant un(1)
principal, trois(3) secondaires et neuf(30) tertiaires.

CALENDRIER D’IRRIGATION

Le calendrier d’arrosage est élaboré en fonction de la main d’eau qui a été choisie en fonction du besoin
max journalier du riz et du tour d’eau le plus contraignant qui celui de l’oignon.et fonction de quartier
hydraulique de 10ha l’itération nous donne un module de 24l/s. et un temps d’arrosage par parcelle de
1h16mn. Le calendrier d’un quartier hydraulique est résumé dans le tableau suivant qui valable pour
tous les trois.
SM début Fin
p1 6h 7h16
p2 7h16 8h32
p3 8h32 9h48
p4 9h48 11h04
p5 11h04 12h34
p6 12h34 13h50
p7 13h50 15h6
p8 15h6 16h22
p9 16h22 17h38
p10 17h38 18h54

PROPOSITION D’UN RESEAU D’ASSAINISSEMENT

Le réseau d’assainissement évacue hors du périmètre :

 Les eaux de pluie excédentaires tombées sur périmètre ;


 Les eaux de ruissellement provenant de l’extérieur du périmètre quand celui-ci n’est pas protégé
par une digue
 Les eaux d’irrigation excédentaire;
 Les eaux souterraines en cas des remontées excessives de la nappe ;

Notre réseau d’assainissement comprend de neuf(30) colatures tertiaires, trois(3) drains secondaires
et un drain principal. Les tertiaires se situent à la fin de chaque quartier hydraulique (voir annexe A3)
CALAGE DES CANAUX D’IRRIGATION

Le calage des canaux d’irrigation tertiaires a été fait de manière à dominer le terrain (la plus grande
côte en tenant compte d’une lame d’eau de 20cm pour le riz et d’une sécurité nulle. Celui des canaux
secondaires de manière à dominer les tirants d’eau dans les tertiaires. Les cotes TN ont été déterminées
sur le plan A3 à partir des courbes de niveau. Les calages sont présentés sur les graphiques suivants.
Aussi, Les distances sont représentées en abscisse et les cotes en ordonnées. Les pentes des tertiaires
sont de 0,5/1000 et ceux des secondaires et primaire de 1/1000.

I) CALAGE DES COLATURES

Les colatures ayant pour rôle d’évacuer les eaux excédentaires seront calées à des cotes inferieures au
TN.
DIMENSIONNEMENT DES CANAUX TERTIAIRES, SECONDAIRES ET

PRIMAIRES

Hypothèses

Tous les canaux seront en béton. Le canal primaire, secondaires et les tertiaires sont de
section rectangulaire.

Pour les primaires

Ks=70 I=0,1%

Pour les secondaires

Ks=70 I=0,1%

Pour les tertiaires

Ks=70 I=0,05%

Pour la pente de la tête morte nous avons utilisé la formule de la pente : I =den/dist

Avec dénivelle = 0.46 et d =800m

Les pentes longitudinales adoptées ont été imposées par le terrain et doivent permettre de réaliser

simultanément les conditions suivantes :


 obtenir une ligne d’eau qui assure l’irrigation correcte de toutes les parcelles aménagées ;

 les conditions de vitesse d’écoulement qui assurent l’auto curage des canaux sans provoquer leur
érosion ;
 Pour les canaux revêtus en béton, la fourchette de vitesse généralement admise se situe entre 0,30
m/s et 2 m/s.

Par ailleurs, les canaux ont été dimensionnés à partir de la formule de Manning-Strickler.

2/3
𝑄 = 𝐾𝑆 𝑆𝑅𝐻 √𝐼

Les bases ont été fixés, et les profondeurs d’eau déterminées par la méthode de la débitance
.
𝑄 2/3
𝐷= = 𝐾𝑆 𝑆𝑅𝐻
√𝐼

Les sections et périmètres mouillées sont obtenus par les formules suivantes :

Section rectangulaires : S=by P=2y + b


Section trapézoïdales : S=y (my + b) P=2y√1 + 𝑚2 + b

Les revanches ont été fixées de sorte à avoir des hauteurs de canaux facilement réalisables. Elles
doivent être comprises entre 0,15m et 0,6 m.

Les tertiaires sont dimensionnés à partir des mains d’eau. Pour les secondaires et le principal, on fera
une addition des débits du réseau (voir tracé A3).
Tertiaire
Tronçons Longeur (m ) Pente Q (l/s) Ks b (m) y (m) R (m) H (m) V (m/s)
CT1 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT2 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT3 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT4 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT5 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT6 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT7 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT8 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT9 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34
CT10 160 0,0005 24 70 0,3 0,25 0,103 0,353 0,34

Secondaires
Tronçons Longeur (m ) Pente Q (l/s) Ks b (m) y (m) R (m) H (m) V (m/s)
CS1 496 0,001 24 70 0,3 0,19 0,14 0,33 0,59
CS2 496 0,001 24 70 0,3 0,19 0,14 0,33 0,59
CS3 496 0,001 24 70 0,3 0,19 0,14 0,33 0,59

Primaire
Tronçons Longeur (m ) Pente Q (l/s) Ks b (m) y (m) R (m) H (m) V (m/s)
CP2 160 0,001 24 70 0,4 0,15 0,22 0,37 0,8
CP1 160 0,001 48 70 0,4 0,24 0,22 0,46 0,8
tete morte 800 0,0005 72 70 0,4 0,33 0,22 0,55 0,8

Dimensionnement des pertuis de fonds

Formules pour le dimensionnement : on partira de l’hypothèse que les pertuis sont noyés et on vérifiera
après calcul que le tirant d’eau dans le canal tertiaire est supérieur au diamètre du pertuis (Choisir < Corr.).
- Le débit prélevé : Q= C x S x √2ℎ𝑔 ; avec C = 0,62
- La charge : h = (Zs+Ys) - (Zt+Yt)
4𝑞
La surface du pertuis : 𝐷 = √𝑐×𝜋×√2𝑔ℎ
PERTUIIT DE FONT
q prélevé D calculé D Nominal
Tronçons Zs (m) Ys (m) Zt (m) Yt (m) STATU
(l/s) (mm) (mm)
CT1 0,024 98,99 0,19 98,71 0,25 153,94 200 dénoyé
CT2 0,024 98,92 0,19 98,42 0,25 129,44 200 dénoyé
CT3 0,024 98,86 0,19 98,24 0,25 121,87 200 dénoyé
CT4 0,024 98,8 0,19 98,6 0,25 172,35 200 dénoyé
CT5 0,024 98,73 0,19 98,35 0,25 140,17 200 dénoyé
CT6 0,024 98,67 0,19 98,08 0,25 123,56 200 dénoyé
CT7 0,024 98,61 0,19 98,33 0,25 153,94 200 dénoyé
CT8 0,024 98,55 0,19 98,05 0,25 129,44 200 dénoyé
CT9 0,024 98,49 0,19 97,53 0,25 108,24 200 dénoyé
CT10 0,024 98,43 0,19 97,53 0,25 110,12 200 dénoyé

Les modules à masque : choix des modules a masque

Ce sont des appareils qui permettent de prélever des débits constants et ajustables.

Dans notre projet les modules a masque seront utilisés pour prélever un débit de 24l/s pour

Desservir les secondaires.*

zeuil équilibré=Zmin-marnage

Seuil équilibré=99.08-0.15

Zseuil éqilibré=99.08

MODULE A MASQUE
Tronçons Ymax Ymin Marnage Choix du module
CS1 0,29 0,24 5 X1
CS2 0,29 0,24 5 X1

CS3 0,29 0,24 5 X1


DIMENSIONNEMENT DES COLATURES

Hypothèses

Toutes les colatures seront en terre et de section trapézoïdales.

Pour les primaires et secondaires

Ks=50 I=0,1%

Pour les tertiaires

Ks=50 I=0,05%

Pour la détermination du débit de dimensionnement, nous utiliserons

Q10=Kr*A *P10*S*1000*K/Tb
avec A=1 S= 6500 ha pour le bassin et 201ha pour le périmètre K =1 Tb=12h

A = coefficient d’abattement
P10 = pluie décennale de 24 h
S = surface du bassin versant
K = coefficient de majoration
Tb = temps de base
Ks utilisé : 20 à 40
Colatures Tertiaires
Tronçons Longeur (m )Pente Q (l/s) Ks b (m) y (m) R (m) H (m) V (m/s)
DT1 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT2 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT3 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT4 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT5 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT6 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT7 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT8 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23
DT9 160 0,0005 2 40 0,15 0,09 0,123 0,213 0,23

Colatures Secondaires
Tronçons Longeur (m )Pente Q (l/s) Ks b (m) y (m) R (m) H (m) V (m/s)
DS1 496 0,001 10 40 0,2 0,235 0,14 0,375 0,52
DS2 496 0,001 10 40 0,2 0,235 0,14 0,375 0,52
DS3 496 0,001 10 40 0,2 0,235 0,14 0,375 0,52

Primaire
Tronçons Longeur (m )Pente Q (l/s) Ks b (m) y (m) R (m) H (m) V (m/s)
DP 496 0,001 30 40 0,3 0,36 0,21 0,39 0,68
exterieurs 496 0,001 13 40 0,3 0,18 0,21 0,21 0,68
DIMENSIONNEMENT ou choix DES OUVRAGES DE FRANCHISSEMENT

Ce sont des ouvrages qui permettent de franchir un obstacle tel que :

Piste ou route

Canal et colature

Obstacle naturel : thalweg , dépression , butte .

Dans notre projet les ouvrages de franchissement seront par-dessus : cas d’un pont
ou encore des dalots. La représentation et les dimensions figurent sur le papier
millimétré.

CHOIX DU TYPE DE DEVERSOIR ADAPTEE SUR LA TETE MORTE

CAS N01 : DEVERSOIR TRANSVERSAL

Calcul de la hauteur de pelle :

P=Y p-H P=0.36-0.03 P=0.33

Ltd =b+2*p Ltd=0.4+2*0.33 Ltd=1.06m

Q=m1m2*m3* Ltd*h*(2*g*h)^0.5 avec m1=m2=1et m3=0.35 (seuil mince )

Q=8.53l/s donc on ne peut pas utiliser ce déversoir car Q < 72l/s

CAS N02 : déversoir oblique

Cos ά=LTD /LOBLIQ LOB =ltd / Cos ά lob=1.06/cos45 lob =1.49m

Q=m1m2*m3* Ltd*h*(2*g*h)^0.5 Q=14.63l/s donc on ne peut pas utiliser ce déversoir car Q <

72l/s (avec m2=0.95 m3= 0.35 m1= 1 )


CAS N03 : déversoir Giraudet

20cm≤b≤40cm 450 ≤ ά≤700

L= (ltd –b)/ (2*cost ά) L= (1.06-0.2)/ (cos 70) L =1.26

LGD = b+2*L LGD =0.2+2*1.26 LGD = 2.72

Q=m1m2*m3* Ltd*h*(2*g*h) ^0.5 Q =66l/s

Donc on ne peut pas utiliser ce déversoir car Q <

72l/s

CAS N04 déversoir longitudinal

Schema: voir papier millimétré …

L tnec =0.08/(0.03^(3/2)*0.35*0.85*(2*9.81*0.03)^0.5)) L tnec =67.45m

Donc nous retiendrons le déversoir longitudinal.

CONCLUSION

Au terme de ce mini projet, nous retenons que l’eau est indispensable à la croissance des cultures.
Aussi, l’irrigation qui permet de combler les besoins des plantes en toute période de l’année s’avère être
une activité très importante dans le développement des cultures. En outre, un aménagement agricole
permet d’avoir de meilleurs rendements. Certes nous avons rencontré d’énormes difficultés dues à la
complexité de ce projet, mais nous nous réjouissons particulièrement du but de notre formation car ce
projet nous a permis de comprendre les subtilités du domaine et de mieux appréhender les notions de
l’irrigation.