Vous êtes sur la page 1sur 2

www.almohandiss.

com

TD THEORIE DU SIGNAL

Analyse spectrale

Exercice 1
Soit un système discret causal caractérisé par la séquence de pondération :
1 si 0  i  N-1
ai =
0 ailleurs

1- Calculer la TF numérique des ai.


2- Calculer la TFD de la séquence ai sur N points puis sur 2N points. Conclure.

Exercice 2
Soit le signal xk = ak rectN(k-N/2) avec a réel < 1

1- Calculer sa TF numérique. Donner les allures de son module et de sa phase.


2- Calculer sa TFD sur N points. Représenter graphiquement son module et sa phase.
Comparer avec la question 1.

Exercice 3
Soient les 2 séquences causales xk et yk définies respectivement par :
(0,1,0,-1,0,1,0,-1) et (1,0,-1,0,1,0,-1,0)

1- Calculer les TFD de xk et yk.


2- Comparer les résultats obtenus dans 1- avec les TF numériques des signaux discrets
périodiques xn = sin(2n/4) et yn = cos(2n/4). Qu’en concluez-vous ?

Exercice 4
Soit xk un signal à durée limitée à N=8. Sa TFD est de la forme suivante :

-4 -3 -2 -1 0 1 2 3
On forme un nouveau signal yk de durée limitée à N=16 avec :

www.almohandiss.com
www.almohandiss.com

xk/2 pour k pair


yk =
0 pour k impair

Esquisser la forme de la TFD de yk et justifiez votre réponse.

Exercice 5 kn
N-1
Soit la TFD à N points : Xn =  xk W N
avec WN = exp (-j2/N)
k=0

1- Pour N puissance de 2, montrer que le calcul d’une TFD à N points est équivalent au calcul
de deux TFD à N/2 points ; une sur la suite paire x2k et l’autre sur la suite impaire x2k+1. En
déduire que le calcule d’une TFD à N points peut se ramener à un ensemble de noyaux
élémentaires réduits à une multiplication et deux additions. Comparer la complexité d’un
tel calcul à celle du calcul direct de la TFD à N points. On prendra l’exemple N =23.
2- A l’aide de la transformation d’indices : k = N1.k2 + k1 et n = N2.n1 + n2 avec N = N1.N2,
N1 ℕ*, N2 ℕ*, k1  {0, …, N1-1}, k2  {0, …, N2-1}, montrer que le calcul d’une TFD
à N points est équivalent au calcul de N1 TFD à N2 points et de N2 TFD à N1 points. On
prendra l’exemple N = 6 = 2.3. Montrer que dans le cas N = 2p, la décomposition N = 2.2p-1
aboutit à l’algorithme de la question 1.

www.almohandiss.com