Vous êtes sur la page 1sur 4

Chimie. Partie 1 : La transformation d'un système chimique est-elle toujours rapide ?

TP n°1 : Etude cinétique de la transformation


du péroxyde d'hydrogène et des ions iodure.
I ) Objectifs :
- Mettre en évidence le paramètre temps en chimie par le suivi de la transformation entre l'eau oxygénée
(ou peroxyde d'hydrogène) H2O2 et les ions iodure I-.
- Savoir tracer des courbes d'évolutions de quantités de matière au cours du temps.

- Savoir exploiter ces courbes pour la détermination du temps de demi-réaction.

II) Matériel :

- burette de 25,0 mL, pipette jaugée de 10,0 mL avec propipette, pipette de 2 mL, grand bécher de 250 mL, cinq
béchers de 100 mL, éprouvette de 25 mL, deux fioles jaugées de 50 mL, agitateur magnétique, chronomètre,
lunettes, gants, film étirable.

- Glaçons, eau oxygénée à environ 0,5 volume (C2=0,042 mol.L-1) , solution d'acide sulfurique (C3=3,0 mol.L-1),
solution aqueuse d'iodure de potassium (C1 = 0,2 mol.L-1), solution aqueuse de thiosulfate de sodium
(C4 = 0,040 mol.L-1), empois d'amidon (ou thiodène), eau distillée.

III) Principe :

L'oxydation des ions iodure I-;(aq) par le peroxyde d'hydrogène H2O2 est une transformation chimique lente :
établir l'équation de la réaction (appelée équation(1)), sachant que les couples mis en jeu sont H2O2(aq) /H2O(l) et
I2(aq) / I-(aq).

La transformation précédente étant commencée, l'objectif est de suivre son évolution au cours du temps. Pour cela
on veut connaître la quantité de diiode I2 formée à différentes dates. Mais il n'est pas possible de connaître
directement cette quantité. On doit réaliser un dosage du diiode formé, à différentes dates, à l'aide d'une solution de
thiosulfate de potassium (2 K+(aq) + S2O32-(aq)).

Etablir l'équation de la réaction (appelée équation (2)), sachant que les couples mis en jeu sont :
S4O62-(aq) / S2O32-(aq) et I2(aq) / I-(aq). Cette transformation est totale et rapide :

Remarque : Il est important de bien faire la différence entre la transformation étudiée (1) et celle mise en jeu dans
le titrage (2).
IV) Mode opératoire :

Remplir une burette de solution de thiosulfate de sodium de concentration C4 = 0,040 mol.L-1.


La burette doit toujours être rincée avec la solution que l'on verse dedans.

/!\ au niveau du ménisque et à l'absence de bulle d'air.


Préparer 5 béchers contenant environ 15 mL d'eau et un glaçon.
Dans un bécher de 250 mL on réalise une
solution aqueuse contenant :

- V1 = 50,0 mL de solution aqueuse


d'iodure de potassium de concentration
molaire volumique C1 = 0,2 mol.L-1

- V3 = 2 mL d'une solution d'acide


sulfurique, de concentration molaire
volumique C3 = 3,0 mol.L-1.(pour faire le
prélèvement on utilise une pipette de 2
mL).

- Ajouter un peu de thiodène. (une


pointe de spatule)

- Préparer le chronomètre et ajouter V2=


50,0 mL d'eau oxygénée de concentration
C2=0,042 mol.L-1.
Déclencher le chronomètre au moment où l'eau oxygénée est versée dans le bécher.
Homogénéiser le mélange en plaçant le bécher sur l'agitateur magnétique.

Le réactif H2O2 vient d'être mis au contact des ions iodure, la transformation étudiée (réaction 1), démarre
et produit lentement du diiode.

/!\ Couvrir le bécher de 250 mL avec le film étirable, les vapeurs de diiode étant toxiques.
Prélever 10 mL de la solution et à la date t1 = 2 minutes les
verser dans un des béchers contenant un glaçon.
Placer le bécher sous la burette et effectuer le titrage par la
solution de thiosulfate de sodium, jusqu'à disparition de la
couleur bleue-noire.
Noter le volume Véq de solution de thiosulfate de
sodium versé.

Recommencer les mêmes opérations aux différentes dates


indiquées dans le tableau ci-dessous. Compléter le tableau
suivant en indiquant les volumes Véq de solution de
thiosulfate nécessaire pour obtenir l'équivalence.

/!\ Lire correctement le volume équivalent ( sans remplir


systématiquement la burette)

t (min) 1 2 4 7 11 15 20 25 30 35
Véq (mL)
V) Exploitation :

1) Pourquoi ajoute-t-on un glaçon?

2) Pourquoi ajoute-t-on de l'eau dans chaque bécher?

3) Pourquoi ajoute-t-on de l'acide sulfurique?

4) Rappelez la définition de l'équivalence :

En déduire la relation entre la quantité de matière de diiode dosée et celle d'ions thiosulfate versés :

2 S2O32-(aq) + I2(aq) → S4O62-(aq) + 2 I-(aq).

En déduire l'expression de la quantité de matière de diiode en fonction de C4 et du volume versé à l'équivalence


V4éq .

Détaillez les calculs de la première colonne du tableau suivant et complétez le :

t (min) 1 2 4 7 11 15 20 25 30 35
n (I2) (dans
les 10 mL
prélevés)
n (I2) (dans
102 mL)
(grand
bécher)
4) Compléter le tableau d'avancement ci-dessous :

Equation de la transformation (1) H2O2(aq) + 2 H+(aq) + 2 I-(aq) → I2(aq) + 2 H2O(l)


Etat du système n (H2O2) n( I2) n(H2O)
avancement n(H+) n(I-)
Etat initial
0

Etat en cours de
x
transformation

5) En déduire une relation entre l'avancement et la quantité de matière de diiode formé.

6) En déduire l'expression de la quantité de matière d'ions iodure I-restants (qui n'ont pas encore réagi)
en fonction de l'avancement.

7) Compléter le tableau suivant :

Détaillez le calcul pour la case grisée :

t (min) 1 2 4 7 11 15 20 25 30 35
x (mol)

n (I-) (mol)

7) Tracer les graphes : nI- (t) et nI2 (t).

8) Remarque : que veut-dire eau oxygénée à x volume?

Retour vers P1C2chimie.