Vous êtes sur la page 1sur 4

Cisco Express Forwarding Le principe de la Tables FIB et

de contiguïté

Les périphériques Cisco prenant en charge la commutation de couche 3 utilisent Cisco


Express Forwarding (CEF). Cette méthode de transmission est assez complexe, mais
heureusement, comme toutes les bonnes technologies, elle opère principalement « en
coulisse ». CEF nécessite en principe peu de configuration sur un appareil Cisco.

Grosso modo, CEF met fin à l'interdépendance stricte habituelle entre les prises de décision
de couche 2 et de couche 3. En réalité, les allers-retours constants entre les structures de
couche 2 et de couche 3 au sein d'un périphérique réseau ralentissent la transmission des
paquets IP. Ainsi, dans la mesure où les structures de données de couche 2 et de couche 3
peuvent être dissociées, la transmission est accélérée.

Les deux principaux composants de l'opération CEF sont les suivants :

 Base d'informations de transfert (FIB)

 Tables de contiguïté

Le principe de la FIB est très similaire à celui d'une table de routage. Un routeur utilise la
table de routage pour déterminer le meilleur chemin vers une destination en fonction de la
partie réseau de l'adresse IP de destination. Avec CEF, les informations qui étaient stockées
dans le cache du routeur sont en fait stockées dans plusieurs structures de données pour la
commutation CEF. Les structures de données optimisent la recherche, ce qui permet une
transmission efficace des paquets. Un périphérique réseau utilise la table de recherche FIB
pour prendre des décisions de commutation en fonction de la destination sans avoir à
accéder au cache du routeur.

Cette table est mise à jour lorsque des modifications surviennent sur le réseau, et contient
toutes les routes connues à chaque instant.

Les tables de contiguïté gèrent les adresses du tronçon suivant de couche 2 pour toutes les
entrées de la FIB.

La séparation des informations d'accessibilité (dans la table FIB) et des informations de


transmission (dans la table de contiguïté) offre un certain nombre d'avantages :

 La table de contiguïté peut être élaborée séparément de la table FIB, ce qui permet aux
deux tables de se former sans nécessiter la commutation d'aucun paquet.

 La réécriture d'en-tête MAC utilisée pour transmettre un paquet n'est pas stockée dans
les entrées de la mémoire cache. Par conséquent, les modifications d'une chaîne de
réécriture d'en-tête MAC ne nécessitent pas la suppression des entrées du cache.

CEF est activé par défaut sur la plupart des périphériques Cisco qui effectuent la
commutation de couche 3.
L'appel d'une table d'adresses MAC de commutateur à une base d'informations de transfert
est incorrect. Le terme correct, selon le document 8021.D d'origine, est Filtrage de la base de
données, bien que ce terme ne soit pas couramment utilisé. Cette base de données est plus
souvent appelée un Mac Address Table-pas être confondu avec la table ARP- c'est le terme
que vous trouverez dans de nombreuses commandes d'interface de commutateur ou
d'interface de ligne de commande.
Alors:

 au niveau 2 pour les Ethernetopérations de commutation, vous avez une Filtering


Database"table d’adresses Mac", qui contient les adresses MAC, apprise par le
commutateur lorsqu’il reçoit une trame
 au niveau 3 pour les IProuteurs, vous avez un ou plusieurs Routing Information
Base(RIB), construits automatiquement (réseaux connectés), manuellement (routes
statiques) ou par des protocoles de routage (BGP, OSPF, EIGRP, IS-IS, RIP ...) et
un Forwarding Information Base(FIB ), qui est la base construite en choisissant le
meilleur itinéraire pour chaque réseau dans les divers RIB. Le routeur utilise la FIB pour
déterminer la destination d'un paquet donné.
Wikipédia n’a pas toujours raison (ni Juniper, car ils commettent l’erreur de cette page , ce
qui peut être la source de l’erreur de Wikipedia) ...
LED des périphériques
LED des périphériques