Vous êtes sur la page 1sur 27

Compte rendu

TP 3 : Loi de HOOKE

SOUS LA SUPERVISION DE :

REALISE PAR :

Mécanique du point
2015/2016
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

I. Introduction

II. Objectifs du TP

III. Principe de l’expérience

IV. Matériels utilisés

V. Procédure et mise en place

VI. Etudes théoriques


1- Etude statique
2- Etude dynamique

VII. Etudes expérimentales


Compte rendu | 2015/2016

1- Etude statique
2- Etude dynamique
VIII. Conclusion

1
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

La loi de Hooke permet d’évaluer le


comportement des solides soumis à une
déformation de faible amplitude, c'est
une loi élastique linéaire.
Si l'on s'intéresse à un petit élément de
matière subissant de petites
déformations, alors cette loi de
déformation est Linéaire et Réversible
quelle que soit la sollicitation. Compte rendu | 2015/2016

2
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

 Déterminer les constantes de rappel


des ressorts hélicoïdaux.

 Etudier l’élongation de la bande de


caoutchouc.
Compte rendu | 2015/2016

3
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

Les ressorts sont fréquemment utilisés pour


l'enseignement des ressorts dont l'allongement
est proportionnel à la force à laquelle ils sont
soumis. Dans le cas général, la déformation d'un
ressort n'est pas proportionnelle à la sollicitation,
mais ce cas particulier présente un intérêt
pédagogique puisqu'il permet une étude simple.

Ce modèle sert aussi dans la modélisation du


comportement dynamique des solides, et en
particulier des déformations : dans les systèmes
impliquant des accélérations importantes, on ne
peut plus négliger la déformation élastique des
pièces. On modélise alors fréquemment un
ensemble rigide (classe d'équivalence
cinématique) sous la forme d'une chaîne masses-
ressorts.
Compte rendu | 2015/2016

4
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

La validité de La loi de Hooke est déterminée pour


deux ressorts hélicoïdaux ayant deux constantes
de rappel différent. A titre de comparaison, une
bande de caoutchouc, pour laquelle il n'existe
aucune proportionnalité entre la force exercée et
l’élongation qui en résulte, est soumise aux mémes
forces.
Compte rendu | 2015/2016

5
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

 Support : Compte rendu | 2015/2016

6
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

 Ressort :

 Chronomètre :
Compte rendu | 2015/2016

7
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

 Règle graduée :

 Masses:
Compte rendu | 2015/2016

8
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

 Premièrement, le ressort n'est soumis à


aucune contrainte, le curseur est fixé à l'extrémité
inférieure du ressort et sa x0 position
correspondante sur l’échelle de mesure est
enregistrée. La charge sur le ressort à boudin est
ensuite augmentée par paliers de 10 g, à l'aide du
porte-poids et les poids à fente, jusqu’une charge
maximale de 200 g. Noter pour chaque masse
ajoutée la position d’équilibre [stabilisé] de
l'extrémité inférieur du ressort hélicoïdaux x1,
l'’augmentation correspondante du ressort Δl =
│x1 – x0│ est évaluée.
L’expérience est répétée pour les deux ressorts.
 Pour déterminer la courbe caractéristique de
la bande de caoutchouc, un morceau de bande
d'environ 50 cm de long est coupé. Réaliser deux
petits boucles aux extrémités de la bande de
caoutchouc avec du fil de soie. Une boucle est
enfilée sur la cheville de support et le porte-poids
Compte rendu | 2015/2016

est suspendu à l'autre boucle. De la mème façon


que pour les ressorts hélicoïdaux, des forces
[poids] sont augmentées par paliers de 10g
jusqu’à un maximum de 200g. L'allongement
momenté de la bande de caoutchouc doit être

9
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

maintenu à la main pendant lé'change de poids,


car l'allongement dépend de l'histoire antérieur de
la matière.
Par la suite, le poids est diminué dans 10g étapes
en enlevant poids fendu. La position d’équilibre x0
de la bande de caoutchouc sans poids à fente est
calculée approximativement par application de la
loi de Hooke à l’équilibre position x1=[10g] et
x1=[20g] .
X0 = x1[10] – [x1[20g] – x1[10g]]

1- Schéma :
Compte rendu | 2015/2016

10
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

2-
Le ressort a une longueur à vide l0. Si on veut
l'allonger (ressort de traction) ou le raccourcir
(ressort de compression) d'une longueur x, il faut
exercer deux forces égales et opposées à ses
extrémités ; on ne considère en général que la
force à une des extrémités, orientée dans l'axe du
ressort, et dont l'intensité vaut :
,

où k est la constante de proportionnalité, appelée


« constante de raideur » ou constante de rappel
du ressort, exprimée en newton par mètre (N/m
ou N⋅m-1).
D'après le principe des actions réciproques (3ème
loi de Newton), la force qu'exerce le ressort vaut

L'allongement x est une longueur algébrique ;


par convention, on la prend positive dans le cas
de l'allongement et négative dans le cas de la
Compte rendu | 2015/2016

compression : la longueur finale du ressort vaut


l = l0 + x
Et par convention, l'intensité Fres de la force
qu'exerce le ressort est également une valeur

11
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

algébrique, prise positive dans le cas de la


compression et négative dans le cas de la
traction. On a donc de manière générale :
Fres = -k⋅x

1- Selon la 2 ème loi de newton

=> ⃑𝑷
⃑ +𝑭
⃑ =m𝒂

selon l'axe oz on a:
𝒅²𝒙
=>mg-kΔl=ma avec a= et Δl=Δl₀+x
𝒅𝒕²

Lorsque la balance ⃑𝑷
⃑ =-𝐅=>mg=kΔl₀

donc mg-kΔl₀-kx=ma => mg-mg-kx=ma => -kx=ma =>


𝒅²𝒙
m +kx=0
𝒅𝒕²
𝒅²𝒙 𝒌
+ x=0
𝒅𝒕² 𝒎
𝟐𝝅
2- Selon l'équation du temps on a x(t)=x(max)cos( t+δ)
Compte rendu | 2015/2016

𝑻₀

telle que :
x(max):la large de mouvement
T₀:Période des oscillations

12
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE
𝒅𝒙 𝟐𝝅 𝟐𝝅
alors =- x(max)sin( t+δ)
𝒅𝒕 𝑻₀ 𝑻₀

𝒅²𝒙 𝟐𝝅 𝟐𝝅
=> =-( )²x(max)cos( t+δ)
𝒅𝒕² 𝑻₀ 𝑻₀

𝒅²𝒙 𝒌 𝟐𝝅 𝟐𝝅 𝒌 𝟐𝝅
donc + x=0 =>-( )²x(max)cos( t+δ)+ x(max)cos( t+δ)=0
𝒅𝒕² 𝒎 𝑻₀ 𝑻₀ 𝒎 𝑻₀
𝟐𝝅 𝟐𝝅 𝒌
=> x(max)cos( t+δ)[-( )²+ ]=0
𝑻₀ 𝑻₀ 𝒎

𝒎
=>T₀=2π√
𝒌

𝒎 𝟐𝝅
3- On a T₀=2π√ => k=𝒎( )²
𝒌 𝑻₀

𝒎
4- On a T₀=2π√ donc la période varie selon la raideur k et la
𝒌
masse, et on déduit qu’il n’y a aucune influence de l’amplitude sur
la période des oscillations.

 Expérience 1:
1- L'erreur absolue commise sur la longueur est : 1 mm.
2-
Compte rendu | 2015/2016

 Ressort 1 :
l0 = 11.6 ± 0,1 [cm]
 Ressort 2 :
l0 = 18,5 ± 0,1 [cm]

13
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

 Bande de Caoutchou :
l0 = 46,9 ± 0,1 [cm]
3- On a masse du porte-poids = 0.35 g
5-
 Ressort 1 :
Masse m [g] L [cm]
10 18,1
20 21,2
30 24,3
40 27,8
50 30,8
60 33,8
70 37,0
80 40,2
90 43,3
100 46,4
110 49,5
Compte rendu | 2015/2016

120 52,6
130 55,6
140 59
150 62

14
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

160 65,3
170 68,3
180 71,6
190 74,6
200 77,2
 Ressort 2 :
Masse m [g] L [cm]
10 19,4
20 20,1
30 20,6
40 21,2
50 21,6
60 22
70 22,5
80 23
90 23,5
Compte rendu | 2015/2016

100 24
110 24,4
120 24,9
130 25,4

15
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

140 25,9
150 26,4
160 26,9
170 27,4
180 27,9
190 28,4
200 28,9
 Bande de Caoutchou :
Masses m (g) L ( cm )
10 51,7
20 52,9
30 54,2
40 55,8
50 57,3
60 59.4
70 61,2
Compte rendu | 2015/2016

80 63,4
90 65,7
100 68,1
110 70,6

16
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

120 73,5
130 76,5
140 79,5
6-Les Courbes :
 Ressort 1 :

 Ressort 2 :
Compte rendu | 2015/2016

17
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE
 Bande de Caoutchou :

7- L'expression de [k] en fonction de la pente :


Calculons d'abord l'expression de la pente, on a :
k × Δl = m × g → Δl = {m × g}\k
→ Δl = m × { g\k }
Dans le graphe on a :
Δl = p × m [ p = la pente ]
Alors : p = g\k → k = g\p
8- L'expression de l'incertitude sur k :
On a : k = g\p → Δk = Δ{g\p}
Compte rendu | 2015/2016

→ Δk = Δg + Δp ( Δg = 0 )
Alors :
Δk = Δp
Alors : Δk = Δp = Δ(( l2 – l1)/( m2 – m1 ))
→ Δk = Δp = Δ( l2 – l1 ) + Δ( m2 – m1 )
18
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE
→ Δk = Δp = Δl2 + Δl1 + Δm2 + Δm1
Et on a : Δl2 = Δl1 = 10-3 m ; Δm2 = Δm1 = 10-3 kg
Enfin on a : Δk = 2 × 10-3 m/kg
9- L'application numérique :
k = g\p ; g = 9,8 m\s2 ; p = ( l2 – l1 )\( m2 – m1 )
 Ressort 1 :
P = ( 21,2 – 18,1 )\(20 – 10 ) = 0,31
k = 9,8\0,31 ; k1 = 31,61± 0,002(N/m)
 Ressort 2 :
P = ( 20,1 – 19,4 )/( 20 – 10 ) = 0,06
k = 9,8/0,06 ; k2 = 163,33± 0,002(N/m)
 Dande de Caoutchou :
p = ( 52,9 – 51,7 )/( 20 – 10 ) = 0.13
k = 9,8/0,13 ; k3 = 75,38± 0,002(N/m)

10- A partir de la courbe on a :


 Ressort 1 :
l0 = 14,8 cm
Compte rendu | 2015/2016

 Ressort 2 :
l0 = 19,2 cm
 Dande de Caoutchou :
l0 = 47 cm

19
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

11-
 Ressort 1 : l0 = 14,8± 𝟎, 𝟏(cm)

 Ressort 2 : l0 = 19,2± 0,1(cm)

 Dande de Caoutchou : l0 = 47± 0,1(cm)

Expérience 1
Ressort 1 :
L’amplitude a (cm) 2 3 5

t(s) 5.50 5.50 5.64


6 5.57 5.30
5.57 5.64 5.43
tmoy 5.69 5.57 5.45

T(s) 1.138 1.114 1.09

Ressort 2 :
L’amplitude a (cm) 2 3 5
Compte rendu | 2015/2016

t(s) 1.71 1.52 1.98


1.54 1.72 1.71
1.66 1.59 1.86
tmoy 1.63 1.61 1.85

T(s) 0.326 0.322 0.37

20
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

Conclusion
On remarque dans cette étude dynamique de cette 1ère
expérience qu’il n’y a aucune influence de l’amplitude a sur
la période des oscillations ce qui confirme l’étude
théorique.

Expérience 2:
3- Tout d’ abord, on fixe les masses (10g
/40g /50g/70g/90g/100g) à l’extrémité du chaque
ressort.
Pour chaque masse, on écarte la masse de sa position
d’équilibre déterminé la période des oscillations en
mesurant la durée de 5périodes à l’aide du chronomètre.
Et en utilisant les relations suivantes :
𝒕𝟏+𝒕𝟐+𝒕𝟑
tmoy=
𝟑
Par exemple pour la masse 0.02Kg
3.61+3.68+3.54
tmoy= =3.61 s
3
tmoy
pour T on a : T=
5
Compte rendu | 2015/2016

Pour ∆t : Δt = max ( ti - tmoy )

On a fait:

21
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

tmoy (0.04Kg)-tmoy(0.02g)
tmoy(0.05Kg)-tmoy(0.04g)
tmoy(0.07Kg)-tmoy(0.05g)
et on prend le maximum des trois

pour 𝛥t2 on a : 𝜟t2 = 2 × Δt

pour ΔT on a : ΔT = Δ( t moy /5) = Δt/5

pour ΔT2 on a : ΔT2 = 2 × ΔT → ΔT2 = 2 × Δt /5


→ ΔT2 = Δt2 /5
 Les tableaux :
 Ressort 1 :
M(Kg) 0,02 0,04 0,05 0,07 0,09 0,10
3,61 4,52 4,99 5,43 6,03 6,42
t(s) 3,68 4,26 5,11 5,58 6,22 6,29
3,54 4,66 4,64 5,45 6,16 6,49
tmoy(s) 3,61 4,48 4,91 5,48 6,13 6,4
∆t(s) 0,07 0,22 0,27 0,1 0,1 0,36
∆t²(s²) 0,14 0,44 0,54 0,2 0,2 0,72
Compte rendu | 2015/2016

T(s) 0,722 0,896 0,982 1,096 1,226 1,28


T²(s²) 0,521 0,802 0,964 1,201 1,503 1,638
∆T²(s²) 0,028 0,088 0,108 0,04 0,04 0,144

22
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

 Ressort 2 :
M(Kg) 0,02 0,04 0,05 0,07 0,09 0,10
1,19 1,38 1,64 1,78 2,37 2,44
t(s) 1,27 1,50 1,59 1,83 2,90 2,63
1,20 1,42 1,71 1,71 2,83 2,43
tmoy(s) 1,22 1,43 1,64 1,77 2,82 2,5
∆t(s) 0,05 0,07 0,28 0,06 0,45 0,13
∆t²(s²) 0,1 0,14 0,56 0,12 0,9 0,26
T(s) 0,244 0,286 0,328 0,354 0,564 0,5
T²(s²) 0,059 0,081 0,107 0,125 0,318 0,25
∆T²(s²) 0,02 0,028 0,112 0,024 0,18 0,052

4- L’erreur absolue commise sur la période est :

ΔT = Δ( t moy /5) = Δt/5


Compte rendu | 2015/2016

23
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

5- Les courbes :
 Ressort 1 :

 Ressort 2 :

Compte rendu | 2015/2016

24
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE
6-Détermination de la constante de raideur :
Si un objet de masse m est attachée `a un ressort et qu’il est
déplacé d’une faible distance puis relâche, il entrera en oscillation
harmonique simple (si l’´elongation du ressort est dans le domaine
d’élasticité). Si la masse du ressort est négligeable, les oscillations
auront une période T donnée par l’équation :
𝒎
T=2√
𝑲
𝒎 𝒎
On a T=2√ Donc T²=4²
𝑲 𝑲
D'aprés les graphes on déduit que :

T2= C × m Donc : C = 4π2/K


 Ressort 1 :

C = 14,05 ; K1= 2,8 N/M


 Ressort 2 :

C = 1,1 ; K2= 35,88 N/M


7-On a :
C = 4π2/K Donc : K = 4π2/C
Alors : ΔK = Δ(4π2/C) ; ΔK = ΔC
Compte rendu | 2015/2016

ΔK= ΔT22 + ΔT21 + 2 × Δm


 Ressort 1 :

ΔK1= 0,118 N/m

25
Compte rendu
TP 3 : Loi de HOOKE

K1= 2,8 ± 0,118 (N/m)


 Ressort 2 :

ΔK2= 0,05 N/m


K2= 35,88 ± 0,05 (N/m)
8-Ce résultat n’est pas compatible avec le résultat de l’étude
statique
9-Donc la meilleure méthode pour déterminer la constante de
raideur c’est l’étude statique, car on diminue l'intervalle
d'incertitude et on obtient des valeurs plus exactes.

Dans ce TP on a effectué une étude théorique et


expérimentale afin de déterminer les constantes de
rappel des ressorts hélicoïdaux, et étudier
l’élongation de la bande de caoutchouc.

Dans l’étude théorique, on a obtenu des résultats,


que la partie statique de l’étude expérimentale a
confirmé, mais dans la partie dynamique on a
obtenu des résultats non compatibles ce qui nous
Compte rendu | 2015/2016

donne que la meilleur méthode pour déterminer la


constante de raideur est l’étude statique car on
diminue l'intervalle d'incertitude et on obtient des
valeurs plus exactes.

26

Vous aimerez peut-être aussi