Vous êtes sur la page 1sur 3

Ш.3.

LES BALCONS

 Introduction :
Le balcon est une dalle pleine étudiée comme une console encastrée soumise à la flexion
simple. Dans le calcul on prend une bonde de 1 m linaire.
3.1. Méthode de calcul :
Le calcul se fait sur une bande de 1 m de largeur d'une section rectangulaire travaillant à la
flexion simple dû à :
- G : poids propre de la console.
- 𝜑 : surcharge d'exploitation.
- P : charge concentrée due ou poids des murs extérieurs.
Tous les balcons seront calculés en flexion simple avec une fissuration préjudiciable dans à
E.L.S.
3.2. Etage courant :
 Charge permanente :
Les couches Epaisseur (m) Poids.V (N/m 3 ) Charges (N/m 2 )
1- Carrelage 0.02 22000 440
2- mortier de pose 0.02 20000 400
3-Lit de sable 0.02 17000 340
4-dalle pleine 0.12 25000 3000
5- Enduit en plâtre 0.01 10000 100
4280.00
2
- G =4280 N/m
 surcharge d'exploitation :
φ = 3500 N/m2 D.T.R. BC2.2……….page20
2
g1 = 4280 N/m (Charge permanente).
On prend la charge du garde-corps comme une charge repartie.
D'après le DTR .B.C. 2.2 page 36
Étude du panneau étage courant

* Sollicitation de calcul:

Charge uniformément répartie due au mur extérieur son epaisseur est 10 cm . Son
poids volumique 1400 daN /m3 (paroi en brique) Et son hauteur 1 m; donc:

𝑃 = 1400 × 0.1 × 1 = 140 𝑑𝑎𝑁 / 𝑚𝑙

 E .L .U G P
 2
𝑀𝑢 (𝑥) = − (1.35 𝐺 + 1.5 𝑄) − 1.35 𝑃. 𝑋 Q
2
𝑀𝑢 ( 0 ) = 0
𝑀𝑢 (2.3) = − 33516.06 𝑁. 𝑚
dM ( x ) 2.30 m
𝑇𝑢 ( 𝑥 ) = − = (1.35 𝐺 + 1.5 𝑄 ) 𝑥 + 1.35 𝑃
dx

35
𝑇𝑢 (0) = 18900 𝑁
𝑇𝑢 ( 2.3 ) = 27254.4 𝑁

 E .L .S:
2
𝑀𝑠 ( 𝑥 ) = − (𝐺 + 𝑄 ) − 𝑃. 𝑋
2
𝑀𝑠 ( 0 ) = 0
𝑀𝑠 (2.3) = −23798.1 𝑁. 𝑚
Calcul du ferraillage:
L’enrobage:

CC  
'

2

C  2cm  On prend C =4 cm
'

20 
  2
10 
𝑑 = ℎ – 𝐶 = 16𝑐𝑚

Ferraillage :
MU MU
 A=
 bbd 2  S d

MU ( N.m ) d(m) b(m) μ μl α β Acal ( cm2 )


33516.06 16 100 0.092 0.392 0.1209 0.952 8.8724

1 – Condition non fragilité :


𝐴  𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 𝑏𝑑 𝑓𝑡28 / 𝑓𝑒
2 .1
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 × 100 × 16 × = 1.932 𝑐𝑚2
400
𝐴𝑚𝑖𝑛  1.932 𝑐𝑚2
2 – Pour centrage minimale :
𝐼𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝐴𝐿  0.001 𝑏 ℎ
𝐴𝐿  0.001 × 100 × 20 = 2 𝑐𝑚2
𝐴 = 𝑀𝑎𝑥 ( 𝐴𝑐𝑎𝑙 ; 𝐴𝑚𝑖𝑛 ; 𝐴𝐿 ) = 8.8724 𝑐𝑚2
𝑆𝑜𝑖𝑡 : 𝐴 = 6∅14 = 9.24 𝑐𝑚2
3 – Armature de répartition :
A 9.24
𝐴𝑟 = = = 2.31 𝑐𝑚2
4 4
𝐴𝑟 = 4 ∅10 = 3.14 𝑐𝑚2
4 – Espacement des armatures :
 Dans la direction transversal :
𝑆𝑡  𝑚𝑖𝑛 ( 3ℎ ; 33 ) 𝑐𝑚 = 33𝑐𝑚 𝑜𝑛 𝑎𝑑𝑜𝑝𝑡𝑒é 𝑆𝑡 = 16 𝑐𝑚
 Dans la direction longitudinal :
𝑆𝑙  𝑚𝑖𝑛 (4ℎ ; 45) 𝑐𝑚 = 45𝑐𝑚 𝑜𝑛 𝑎𝑑𝑜𝑝𝑡𝑒 𝑆𝑙 = 25 𝑐𝑚

36
5 – Contrainte tangentielle :
𝑇𝑢𝑚𝑎𝑥 = 27254.4 𝑁
𝑇𝑢𝑚𝑎𝑥 27254.4
𝜏𝑢 = = = 0.17034 𝑀𝑃𝑎
𝑏. 𝑑 1000.160
 u  0.05 𝑓𝑐28 = 0.05 × 25 = 1.25 𝑀𝑃𝑎

u  u … … … … … ( 𝑐. 𝑣 )
Donc les armatures transversale ne pas nécessaire.
* Vérification de l’ E.L.S :
Contrainte dans le béton:
σb   b = 0.6 fc28 = 15 MPa
Selon le règle BAEL 83 art ( A.4.5.2 )
  1 f c 28
 
2 100
𝑀𝑢 33516.06
𝛾= = = 1.408
𝑀𝑠𝑒𝑟 23798.1
1.408  1 25
Donc :   0.1209    0.454 ……….. (c.v)
2 100
Alors on à pas verifier la contrainte du béton et puisque la fissuration est peut
nuisible on n’aura pas besoin de vérifier la contrainte maximal d’un acier; donc:
𝐴 = 6 ∅ 14 = 9.24 𝑐𝑚2
Vérification de la flèche :
Si les condition suivantes sont vérifies , il n’est pas nécessaire de calcul la flèche
h 1 20 1
1/    0.0869   0.0625 …………...( c.v ).
2 16 230 16
h 1 Mt
2/  donc ce cas Mt = 0.
L 10 M 0
h 20
  0.0869  0 … … … … . … … … … … … … … … … … . (𝑐. 𝑣).
L 230
A 4 .2 9.24 4.2
3/    0.0025   0.0105 … … . (𝑐. 𝑣).
bd fe 230  16 400
Donc il n’est pas nécessaires de vérifier la fléche.

37