Vous êtes sur la page 1sur 38

1-Introduction :

Ce projet consiste à étudier un bâtiment (R+9), contreventé par (voiles + portiques) à usage
d'habitation. Cet ouvrage sera implanté dans une région classée en Zone II a (wilaya de
CONSTANTINE), de forte sismicité selon Le Règlement Parasismique Algérien (R.P.A99 version
2003).
2. Description de l'ouvrage:
Le bâtiment qu'on va étudier est constitué d'un réez de chaussée et 9 étages. Ayant
les dimensions suivantes :

 La hauteur de RDC = 3.91m.


 La hauteur de l'étage = 3.06m.
 Hauteur totale du Bâtiment avec l'acrotère : H = 32.08m.
 Longueur totale de Bâtiment L = 25.50m.
 Largeur du Bâtiment : B = 16.70 m.
 La circulation en élévation est assurée par un escalier et un ascenseur.
 Les cloisons et les murs extérieurs sont en brique creuses
 Terrasse inaccessible avec un acrotère en béton armé de 60 cm de hauteur.
3. Données de base:
3.1. Règles de calcul :
On utilise pour le calcul de ce projet les règlements suivants :
1- règles parasismiques algériennes (RPA99 version 2003 ; DTR-BC.2.48).
2- Charges permanentes et charges d'exploitations (DTR-BC.2.2).
3- Règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton armé
suivant la méthode des états limites (BAEL 91)
4- Initiation au béton armé (Règles BAEL83).
Le but principal de l'étude de ce projet c'est le dimensionnement des pièces en béton armé
c'est-à-dire "coffrage+ferraillage"
3.2. Indications générales sur les règles BAEL 91:

3.2.A- Notion des états limites : (BAEL .art. A.1 l) :


Dans le domaine des constructions, un état limite est celui pour lequel une condition requise d'une
construction ou d'un de ses éléments est strictement satisfaite et cesserai d'être en cas de
modification défavorable d'une action et dans ce cas la structure ne répond plus aux fonctions pour
lesquelles elles sont conçue .on distingue deux états limites.
3.2.B- béton armé à état limite ultime et à l'état limite servise :
Il est nécessaire de faire la distinction entre ces deux états qui sont à la base de tous les calculs de
béton armé.
a )- Etat limite ultime :
Il correspond à ce que l'on entend généralement par la limite de résistance mécanique au- delà
laquelle il y'a la mine de l'ouvrage.
 Etat limite d'équilibre qui concerne la stabilité de l'ouvrage.
 Etat limite de résistance qui concerne le non rupture de l'ouvrage.
* Etat limite ultime de stabilité des formes (flambement) qui concerne les pièces élancées soumises
à l'effort de compression axiale.
b)- Etat limite de service :
Il correspond à des critères dont le non respect ne permet pas à l'élément d'être exploité dons
des conditions satisfaisantes, il comprend trois cas.
* Etat limite de service d'ouverture des fissures.
1
 la corrosion des armatures insuffisamment protégés, comprenette la durabilité de
l'ouvrage, des fonctions d'étanchéité ou des critères esthétique d'aspect extérieur peuvent
également ne pas être respectés.
 Etat limite de service de déformation : des déformations trop importantes de l'ouvrage peuvent
créer des désordres, fissuration des cloisons ou de carrelage sur une dalle trop fléchie par exemple.
3.3. Nature des actions :
a) — Actions permanents :
 poids propre des structures.
 poids des autres éléments de construction (couvertures, carrelage....).
 Force exercée par le poussée des terres ou la pression des liquides (cas des murs de sous sol).
 Déformation différées dans le temps (celle causées par le retrait du béton).
b) —Actions variables:
 Charges d'exploitation.
 Charges climatiques (action du vent, action de la neige).
c) - Actions accidentelles :
Il s'agit d'actions dues aux des phénomènes rares et exceptionnels (séismes, explosions, chocs et les
incendie).
 Le séisme " E ".
3.3.1. Sollicitations :
Ce sont les efforts provoqués en chaque point et en chaque section de la structure par les actions, ils
sont exprimés sous terme de forces et moments.
3.3.2. Combinaisons d’action :
- Pour les planchers :
Elles sont soumises uniquement aux actions des charges permanentes et d'exploitations pour cela
les combinaisons considérées sont :
A L'E.L.U : I 35 G + 1,5 Q
A L'E L.S: G + Q
Dons le cas des actions sismiques les combinaisons pouvant fournir une meilleure résistance
sont :
D'après R.P.A.99 V. 2003: on a :
- Pour les poutres:

* G+Q 1,35 G + 1,5 Q


* 0,8 G ± E G +Q
E: Effort sismiques.
-Pourles poteaux:
G+ Q± 1, 2 E
0, 8 G ± E
- Pour les voiles:
G + Q ± 1,2E
0, 8 G ± E
3.3.3. Hypothèses de calcul :
 Etatlimite ultime:
Les hypotheses de calcul
* Les sections planes restent planes après déformation.
2
* Il n y a pas de glissement entre le béton et les aciers.
* Le raccourcissement ultime de béton est limité à :
 𝜀𝑐𝑢 = 3.5 %o : sections partiellement comprimées.
 𝜀𝑐𝑢 = 2 %o : sections totalement comprimées «faible excentricité».

L'allongement relatif ultime de l'acier le plus tendu est limité à 𝜀𝑐𝑢 = 10 %o


L'état de déformation d'une section passe obligatoirement par l'un des trois pivots A, B, C. Le
diagramme de calcul des aciers est bilinéaire.
Le diagramme de calcul du béton est rectangulaire, sauf pour la section totalement comprimée.
 Etat limite service :
Les hypothèses de calcul sont :
 Les calculs sont faits qu'en cas de fissuration préjudiciable.
 Le coefficient d'équivalence n = Es / Eb= 15.
 Les contrainte de compression, dans le béton, et contrainte de compression, et traction dans les
aciers sont supposés proportionnelles à la déformation élastique «𝜀𝑏𝑢 < 2 %o ».
3.4 .CARACTERISTIOUES DES MATERIAUX :
Le béton armé est le matériau principal utilisé pour la réalisation de la structure de notre ouvrage. Il est
obtenu en robant dans le béton des aciers disposés de manière à équilibrer les efforts aux quels le
béton résiste mal.
Béton Armé = Béton + Aciers
𝑓𝑐𝑗 𝑓𝑐𝑗 𝑓𝑐2840𝑀𝑃𝑎
≤ 40𝑀𝑃𝑎 < 𝑓𝑐28 ≤ 60𝑀𝑃𝑎
𝐽 ≤ 60 [𝐽/(4.76[𝐽/(1.40
J<60 + 0.83𝐽)]𝑓 + 𝑐28
0.95𝐽)]𝑓𝑐28
28
𝐽 ≥<60𝐽 < 60 Béton 1.10à𝑓haute
𝑐28 résistance voir
BAEL 91(art A.2.1,11)
3.4.1. Béton :
Le béton est constitué par un mélange de proportions convenables de granulats (sable, gravier) avec
du ciment et de l'eau et éventuellement des adjuvants.
a). Compositions :
Le béton qu'on va utiliser comprend pour 1 m3 :
 Ciment 350 kg/m3 (CPJ42.5) ; (HTS42.5 pour l'infrastructure).
 Gravier 800 L/m3 (Φ < 25 mm).
 Sable 400 L/m3 (Φ < 5 mm).
* Eau 180 L/ m3 (E/C=0.5)

b). Résistance Caractéris tique en Compression fcj BAEL91:( art A.2.1,11)


La résistance à la compression est mesurée par compression axiale de cylindres droits de révolution de
200 cm2 de section et d'une hauteur double de leur diamètre.
fcj = [J/ (4,76 + 0,83 J)] fc28 si f c28 ≤ 4OMpa, pour J< 28 jours
fcj = [J/ (1,40 + 0,95 J)] fc28 si fc28 > 40Mpa, pour J < 28 jours
fcj =1,1 fc28 pour J > 28 jours
J = 28 jours, fc28 = 25 MPa.
C) - Résistance Caractéristique à la Traction Ftj : BAEL91 (art A.2.1, 12)
La résistance caractéristique à la traction du béton à (j) jours est notée Ftj
conventionnellement définie par la relation :
Ftj = 0,6 + 0,06 fcj (MPa) si Ftj ≤ 60 MPa.
Ft28 = 2,1 MPa.
d) .Résistance à la traction • BAEL 91 (Art A .2.1.1,2 )
3
La résistance caractéristique à la traction du béton à "j" jours notées ftj est déduite de celle à la
compression par la relation :
F t j = 0,6 + 0,06f c j (MPa) si 𝑓𝑡𝑗 ≤ 60 𝑀𝑃𝐴
Pour fc28 = 25 MPa. Ft28= 2,1 MPa
e). Déformation du béton :
e.1. Déformation Longitudinale du béton : BAEL91 (art A.2.1, 2)
-Eij: Le module de déformation longitudinale instantanée du béton (art A.2.1, 21).
Eij =11000(fcj) 1/3 (MPa); Ei28 = 11000 (fc28)1/3= 32164,20 MPa.
- Evj: Le module de déformation différée à «j » jours, qui permet de calculer la déformation finale du
béton BAEL91 (art A.2.1, 22).
Evj= 3700(fcj)1/3 (MPa); E v28 = 3700(fc28)1/3
e .2 .Coefficient de poisson : BAEL91 (Art A.2.1, 3)
Il est défini par la relation :
𝛥𝑎
𝑑é𝑓𝑜𝑟𝑚𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑣𝑒𝑟𝑠𝑎𝑙𝑒
𝑉= 𝑎 =
𝛥𝐿 𝑑é𝑓𝑜𝑟𝑚𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑙𝑜𝑛𝑔𝑖𝑡𝑢𝑑𝑖𝑛𝑎𝑙𝑒
𝐿
v= 0 : pour le calcul des sollicitations E.L.U.
v= 0,2 : pour le calcul des déformations E.L.S.
e.3. Diagramme Déformation - Contrainte Du Béton ( parabole rectangle ):
BAEL91 (art A.4 .3,4)
a) . Etat limite ultime :
Pour les vérifications à l'état limite ultime, on doit utiliser pour le béton un diagramme dit «parabole-
rectangle», et dans un but de simplification, on utilise le diagramme rectangulaire.

0.85𝑓𝑐𝑗
θ.γb

𝜀𝑏𝑐
2‰ 3.5‰

Diagramme déformation contrainte du béton

0.85𝑓𝑐28
𝜀𝑏𝑐 = 2‰ ⟹ ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 =
𝜃. 𝛾𝑏
Le coefficient 𝜃est fixé à 1 puisque la durée probable d'application de la combinaison d'action
considérée est supérieure à 24 h.
Et à : 0,9 lorsque cette durée est comprise entre l h et 24 h.
Et à : 0,85 lorsqu'elle est inférieure â 1 h.
0,85: est un coefficient de minoration pour tenir compte de l'altération du béton en surface et de la
4
durée d'application des charges entraînant une diminution de la résistance.
𝛾𝑏 :est un coefficient de sécurité qui tient compte d'éventuels défauts localisés dans le béton.
𝛾𝑏 =1. 15.........Pour les situations accidentelles.
𝛾𝑏 =1. 5 ............Pour les autres cas.
0.85𝑓𝑐28
On a alors : ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 = 𝜃.𝛾𝑏

𝛾𝑏 =1.15 (action courante)⟹ 𝜎


̅ 𝑏𝑐 = 18.50MPa
𝛾𝑏 =1.5 (action accidentelle) ⟹ 𝜎̅𝑏𝑐 = 14.20MPa
b)-Etat limite de service :
La contrainte de compression de béton à l' E .L .S est limitée par 𝜎𝑏𝑐 avec
𝜎𝑏𝑐 = 0,6fc28 ⟹ 𝜎𝑏𝑐 =15MPa

3.4.2. ACIER: BAEL91 (art. A.2.2.)


L'acier est alliage fer - carbone, il réponde aux efforts de traction, de compression, de cisaillement,
et de torsion. Il ne réagit pas chimiquement avec le béton, il a le même coefficient de dilatation
thermique que celui du béton, et il présente une bonne qualité d'adhérence avec le béton.
On distingue deux types d'acier selon leur état de surface :
- Les barres à haute adhérence (HA) de nuance FeE 400.
- Les ronds lisses, de nuance FeE 235.
- Treillis soudés en fils lisse TLE 520.
Le module d'élasticité longitudinale : Es= 2.105 MPa

a). Diagramme Déformations Contraintes : BAEL91 (art A.2.2, 2)


.

𝜎𝑠

Allongement

10 ‰ −𝑓𝑒 /𝐸𝑠 𝛾𝑠 𝜀𝑠 𝑠

𝑓𝑒 /𝐸𝑠 𝛾𝑠 10 ‰

Raccourcissement

𝑓𝑒 /𝛾𝑠

Diagramme déformation contrainte d'acier


5
b)- Contrainte limite ultime de l'acier :
Le diagramme (𝜎𝑠 ;𝜀) adopté par les règles (B.A.E.L91) à la forme ci-dessus. Avec
Es=200 000 MPa.
𝑓𝑒
𝜀𝑠𝑒 = ( )/𝐸𝑠
𝛾𝑠
Fe : La limite d'élasticité des aciers utilisés.
Pour les calcules aux états limites, on tient compte du coefficient de sécurité 𝛾𝑠
Avec, 𝛾𝑠 = 1 Pour la situation accidentelles.
𝛾𝑠 = 1.15 Pour les autres cas.
𝜎𝑠 = 𝑓𝑒 /𝛾𝑠 ; 𝛾𝑠 = 1 ⟹ 𝜎𝑠 = 400 MPa ( 𝑓𝑒 = 400 𝑀𝑃𝑎)
𝛾𝑠 = 1.5 ⟹ 𝜎𝑠 = 348 MPa

c). La contrainte limite de traction des aciers :


-Si la fissuration est peu nuisible, il n'y a aucune vérification concernant.
𝑓
𝜎𝑠 = 𝛾𝑒 = 348 𝑀𝑃𝑎
𝑠
- Si la fissuration est préjudiciable :
𝜎𝑠 = min (2/3 fe, 110√ηftj ) (MPa), BAEL91 (artA.4.5.33)
1
-Si la fissuration est très préjudiciable :⟹ 𝜎𝑠 = min( 𝑓𝑒 , 90√ηftj )
2
η : Un coefficient numérique dit coefficient de fissuration.
η =1 pour les ronds lisses y compris les treillis soudés formés de fils tréfilés lisses
η =1,6 pour les armatures à haute adhérence (Φ ≥ 6 mm).
η =1,3 pour les armatures à haute adhérence (Φ ≤ 6 mm).
d ). Contrainte tangente limite ultime : Art (A-5-1.2)

Cas de l'armature Transversale droit ( 𝛼 = 90°)


𝑓
* fissuration peu nuisible ⟹ 𝜏𝑢 = min [0.2 𝛾𝑐28 , 5 𝑀𝑃𝑎]
𝑏
𝑓𝑐28
* fissuration préjudiciable ou très préjudiciable ⟹ 𝜏𝑢 = min [0.15 , 4 𝑀𝑃𝑎]
𝛾𝑏
𝑓𝑐28
* Cas des armatures inclinés â 45° ⟹ 𝜏𝑢 = min [0.27 , 7 𝑀𝑃𝑎]
𝛾𝑏
𝑓𝑐28
* Cas des dalles ⟹ 𝜏𝑢 = min [0.07 ] , (art A.4.5.2,2)
𝛾𝑏

6
CHAPITRE 2

7
II.PREDIMENSIONNEMNT

1. Introduction :
Le redimensionnement a but pour le calcul préalable des différents éléments résistants en respectant les
règlements RPA 99version 2003 et CBA93.

1-Les Poutres :
Les poutres sont des éléments horizontaux, leurs rôles est transmettre aux poteaux, les efforts dus aux charges et
surcharges ramenés par les planches.
a- Les Poutres Longitudinales (Principales) :
 D'après les règles de (B.A.E.L83 ................................ page 218) :
h = (1/15 ÷ 1/10) Lmax ……...... avec Lmax la plus grande portée.
Lmax=620 cm
1 1
ℎ = (15 ÷ 10) × 620 ⟹ ℎ = (41.33 ÷ 62)𝑐𝑚

Onprend:h=45cm h
b = (0.3÷0.4) x h = (0.3÷0.4) x 45 = (13.5÷18) cm
Onprend:b=30cm
 D'après les règles de (R.P.A.2003 page 51) : b
* b≥ 20 cm ⟹ b = 30cm > 20cm ................. (c.v)
* h ≥30cm ⟹ h = 45cm > 30cm .......... (c.v)
*h/b≤4.0 ⟹ 45/35 =1.2857 < 4.0 ........ (c.v)
Toutes les conditions sont vérifiées, alors on prend la section des poutres principales (30x 45)cm2.
b- Les Poutres Transversales (Secondaires) :
 D'après les règles de (B.A.E.L83...................................page 218) :
1 1
h=( ÷ ) Lmax ; Lmax = 375 cm
15 10
1 1
h = ( ÷ ) 375 → h = (25 ÷ 37.5)cm
15 10
Onprend:h=35cm
b = (0.3÷0.4) x h = (0.3÷0.4) x 35 = (10.5÷14) cm
Onprend:b=30cm

• D'après les règles de (R.P.A.2003....................... page 51) :


 b≥ 20 cm ⟹ b = 30cm > 20cm.................. (c.v)
 h ≥30cm ⟹ h = 35cm > 30cm ......... (c.v)
- h/b≤4.0 ⟹ 35/30 =1.166 < 4.0 .......... (c.v)
-Toutes les conditions sont vérifiées, alors on prend la section des poutres secondaire (30x 35)cm2.
8
2-Les Poteaux :
Les poteaux sont des éléments porteurs, leurs fonctions principales sont reprendre les efforts dus aux charges et
surcharges ramenées par les poutres, et ensuite les transmettre aux fondations.
D'après les règles de (R.P.A.2003 page 47-48):
Pour zone I :
- Min (b1, h1)≥25 cm

- Min (b1, h1) ≥ 𝑒
20
1 𝑏
- < ℎ1 < 4 he b
4 1

On prend : h1 = b1= 30 cm
he = 320 cm

-Min (b1,h1)= 30 cm >25 cm ........................................................ (c.v)


-Min (bp hi) =30cm >306/20 =15.30 cm.............................. (c.v)
1 b
-4 < h1 = 1 < 4……………………………………... (c.v)
1

* condition de non flambement :


Pour éviter le flambement du poteau (BAEL 99).
𝑙𝑓
𝜆 = 3.46 ≤ 50

𝑙𝑓 : Longueur de flambement
𝒍𝒇 = 0,70. l0 l0= 3,06 𝒍𝒇 = 0,7 x 3.06 = 2,142m

𝒍 𝟐.𝟏𝟒𝟐
𝝀 = 𝟑. 𝟒𝟔 𝒉𝒇 = 𝟑. 𝟒𝟔 = 𝟐𝟒. 𝟕𝟎 ≤ 𝟓𝟎
𝟎.𝟑

𝝀 ≤ 50………………………………………… (c.v)
Donc on adopte une section de (30 x 30) pour tous les étages.
La section sera adoptée après avoirs la descente de charge pour les poteaux.

3-Les Planchers :

*À.. Planchers Corps Creux :

Nous avons choisi des planchers à corps creux coulés sur place pour ces raisons :

-Absence des charges concentrées importantes sur le plancher

-Plus léger que la dalle pleine

-Plus économique que la dalle pleine -Exécution simple

-Nécessité peu de coffrage

9
- Condition de flèche : BAEL91 (Art B.6.8 424)
La rigidité n'est valable que pour des poutrelles pour les quelles le rapport h/L est ou moins égale à 1/22.5
L: est la plus grande portée parallèle à la poutrelle b
ℎ 1 L
h0 𝐿𝑡 ≥ 22.5 ⟹ ht ≥ 22.5
b1 ht𝐿 = 375𝑐𝑚
375
ht ≥ = 16.66𝑐𝑚
22.5
On prend : ht = 20cm b0

D'ou on adopte un type de planchers (16+4) cm. ht : hauteur totale.

4 cm : de la table de compression.
16 cm : de corps creux.
4- Caractéristique Géométrique des Poutrelles : Selon (B.A.E.L83.................. page 218)
ht = 20 cm
b0.3ℎ𝑡 ≤ 𝑏0 ≤ 0.4ℎt
6 ≤ 𝑏0 ≤ 8
On prend : 𝑏0 = 10cm b1 b1 20

Ln 65𝑏 = 2𝑏1 + 𝑏0
𝑏−𝑏0
Alors 𝑏1 = 2
On a b =65 cm
65−10
Donc : 𝑏1 = = 27.50 𝑐𝑚 ⟹ 𝑏1 = 27.50 𝑐𝑚
2
D'autre part il faut vérifier les deux conditions suivantes :

𝐿𝑛 55
= = 27.50𝑐𝑚
; Avec 𝐿𝑛 = 𝑏 − 𝑏0 = 55 𝑐𝑚𝑏1 = 𝑚𝑖𝑛 { 2𝐿 2
370 }
= = 37𝑐𝑚
10 10
Donc les deux conditions sont vérifiées pour 𝑏1 = 27.50 𝑐𝑚
5- Les Voiles :

D'après les règles de (R.P.A.2003. art 7.7.1 .......................... page 56)


Les voiles satisfaisant aux conditions suivantes :
 L ≥ 4a.......... (L : longueur de refond) ............................................. (1)
 L'épaisseur minimale est de 20 cm pour les extrémités ............. (2)

10
* Condition de rigidité aux extrémités :

h = 3.06m
he = h – ht
he = 306 – 20 = 286cm. 𝐿 ≥ 4𝑎
On prend : a = 20 cm
Les conditions (1) et (2) sont vérifiées. a
he

Coupe de voile en élévation

11
DESCENTE DES CHARGES

1-Introduction :
La descente de charge est l'opération qui consiste à calculer toute les charges qui reviennent
à un élément porteur de puis le dernier niveau jus qu'à la fondation, pour bute de vérifiant de ces
élément.

- Les charges considérées conserne:

 Le poids propre des planchers.


> Le poids des murs et des couvertures extérieures.
 Les éléments spéciaux « L'escalier ; Acrotère ; Balcon »
 Les surcharges d'exploitation.

2 - Charge Permanente :
A/ Plancher terrasse :
* Les charges permanentes :
Les couches Epaisseur (m) Poids.V(N/m3) Charges ( N/m 2 )

1- Gravillon de protection 0,04 20000 800


2- Etanchiéte multicouche 0,02 6000 120
3- Isolant thermique 0,04 4000 160
4- Forme en pente 0.05 22000 1100
5- Corps creux +dalle de compression (16+4) - - 2750
6- Enduit de plâtre 0,01 10000 100
5030

B/ Plancher Etage courant :


Les couches Epaisseur Poids.V (N/m3) Charges (N/m2)
(m)
1-Carrelage 0.02 22000 440
2-Mortier de pose 0.02 20000 400
3-Lit de sable 0.02 17000 340
4 - Corps Creux +dalle de - - 2750
compression
5-Enduit de plâtre 0.01 10000 100
6-Cloison légères de distribution - - 750
7- isolant phonique 0.02 8500 170
4950 12
3 - Charge D’exploitation:

Désignation Poids (N/m2)


1- Plancher terrasse inaccessible 1000
2- Plancher étage courant 1500

4 - Descente Des Charges Sur Le Poteau Intermédiaire

Terrasse

1 9eme E
0.3

8eme E
2.95
7eme E

1.725 0.30 1.6 6eme E

Coupe ((A – A)) 5eme E

4eme E

A A

3eme E

2eme E

1eme E

RDC

13
- Poteau rive :

N0 Elément G (N) Q (N)


*Charge Permanente
- Plancher Terrasse
5030(3.325 × 3.95) 66062.7625
1-1 Poutre principale: 0.45 × 0.30 × 3.95 × 13331.25
25000
Poutre secondaire:0.3 × 0.35 × 3.325 × 8728.125
25000
*sur charge:
1000 × 3.95 × 3.325 13133.75× 1
2-2 Venant: 1 – 1 88122.1375 13133.75
Poteau: 0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
3-3 Venant: 2 – 2 95007.1375 13133.75
*Charge Permanente:
- Plancher Etage Courant:
4950 × 3.95 × 3.325 65012.0625
Poutre principale: 13331.25
Poutre secondaire: 8728.125
*sur charge:
1500 × 3.325 × 3.95 19700.625 × 1
4-4 Venant: 3 – 3 182078.575 32834.375
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
5-5 Venant:4 - 4 188963.575 32834.375
Plancher E-C 65012.0625
Poutre p: 13331.25
Poutre s: 8728.125 19700.625 × 0.9
Sur charge:
6-6 Venant:5 – 5 276035.0125 50564.9375
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
7-7 Venant:6 – 6 282920.0125 50564.9375
P.E.C : 65012.0625
Poutre P : 13331.25
Poutre S : 8728.125
Sur Charge : 19700.625 × 0.8
8-8 Venant:7– 7 369991.45 66325.4375
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
9-9 Venant:8 - 8 376876.45 66325.4375
Plancher E-C 65012.0625
Poutre p: 13331.25
Poutre s: 8728.125 19700.625 × 0.7
Sur charge:
10 - 10 Venant:9 – 9 463947.8875 80115.875
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
11 - 11 Venant:10 - 10 470832.8875 80115.875
Plancher E-C 65012.0625
Poutre p: 13331.25
14
Poutre s: 8728.125 19700.625 × 0.6
Sur charge:
12 - 12 Venant:11 – 11 557904.325 91936.25
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
13 - 13 Venant:12 - 12 564789.325 91936.25
Plancher E-C 65012.0625
Poutre p: 13331.25 19700.625 × 0.5
Poutre s: 8728.125
Sur charge:
14 - 14 Venant:13 – 13 651860.7625 101786.5625
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
15 - 15 Venant:14 - 14 658745.7625 101786.5625
Plancher E-C 65012.0625
Poutre p: 13331.25
Poutre s: 8728.125 19700.625 × 0.5
Sur charge:
16 - 16 Venant:15 – 15 745817.2 111636.875
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
17 - 17 Venant:16 - 16 752702.2 111636.875
Plancher E-C 65012.0625
Poutre p: 13331.25
Poutre s: 8728.125
Sur charge: 19700.625 × 0.5
18 - 18 Venant:17 – 17 839773.6375 121487.1875
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
19 - 19 Venant:18 - 18 846658.6375 121487.1875
Plancher E-C 65012.0625
Poutre p: 13331.25
Poutre s: 8728.125
Sur charge: 19700.625 × 0.5
20 - 20 Venant:19 – 19 933730.075 131337.5
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.91 × 25000 8797.5
942527.575 131337.5

- Poteau intermédiaire :

1.6 0.3 1.35

2.95

0.3

2.492

15
N0 Elément G (N) Q (N)
*Charge Permanente
- Plancher Terrasse
5030(2.95 × 5.442) 80751.117
1-1 Poutre principale: 0.45 × 0.30 × 18366.75
5.442 × 25000
Poutre secondaire:0.3 × 0.35 × 2.95 × 7743.75
25000
*sur charge:
1000 × 2.95 × 5.442 16053.9× 1
2-2 Venant: 1 – 1 106861.617 16053.9
Poteau: 0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
3-3 Venant: 2 – 2 113746.617 16053.9
*Charge Permanente:
- Plancher Etage Courant:
4950 × 2.95 × 5.442 79466.805
Poutre principale: 18366.75
Poutre secondaire: 7743.75
*sur charge:
1500 × 2.95 × 5.442 24080.85 × 1
4-4 Venant: 3 – 3 219323.922 40134.75
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
5-5 Venant:4 - 4 226208.922 40134.75
Plancher E-C 79466.805
Poutre p: 18366.75
Poutre s: 7743.75
Sur charge: 24080.85 × 0.9
6-6 Venant:5 – 5 331786.227 61807.515
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
7-7 Venant:6 – 6 338671.227 61807.515
P.E.C : 79466.805
Poutre P : 18366.75
Poutre S : 7743.75
Sur Charge : 24080.85 × 0.8
8-8 Venant:7– 7 444248.532 81072.195
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
9-9 Venant:8 - 8 451133.532 81072.195
Plancher E-C 79466.805
Poutre p: 18366.75
Poutre s: 7743.75
Sur charge: 24080.85 × 0.7
10 - 10 Venant:9 – 9 556710.837 97928.79
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
11 - 11 Venant:10 - 10 563595.837 97928.79
Plancher E-C 79466.805
Poutre p: 18366.75
Poutre s: 7743.75
Sur charge: 24080.85 × 0.6
12 - 12 Venant:11 – 11 669173.142 112377.3
16
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
13 - 13 Venant:12 - 12 676058.142 112377.3
Plancher E-C 79466.805
Poutre p: 18366.75
Poutre s: 7743.75
Sur charge: 24080.85 × 0.5
14 - 14 Venant:13 – 13 781635.447 124417.725
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
15 - 15 Venant:14 - 14 788520.447 124417.725
Plancher E-C 79466.805
Poutre p: 18366.75
Poutre s: 7743.75
Sur charge: 24080.85 × 0.5
16 - 16 Venant:15 – 15 894097.752 136458.15
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
17 - 17 Venant:16 - 16 900982.752 136458.15
Plancher E-C 79466.805
Poutre p: 18366.75
Poutre s: 7743.75
Sur charge: 24080.85 × 0.5
18 - 18 Venant:17 – 17 1006560.057 148498.575
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
19 - 19 Venant:18 - 18 1013445.057 148498.575
Plancher E-C 79466.805
Poutre p: 18366.75
Poutre s: 7743.75
Sur charge: 24080.85 × 0.5
20 - 20 Venant:19 – 19 1119022.362 160539
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.91 × 25000 8797.5
1127819.862 160539

17
-poteau de rive :
2.5

0.3

1.3

1.725 0.3

N0 Elément G (N) Q (N)


*Charge Permanente
- Plancher Terrasse
5030(3.8 × 1.725) 32971.65
1-1 Poutre principale: 0.45 × 0.30 × 3.8 × 12825
25000
Poutre secondaire:0.3 × 0.35 × 1.725 × 4528.125
25000
*sur charge:
1000 × 3.8 × 1.725 6555× 1
2-2 Venant: 1 – 1 50324.775 6555
Poteau: 0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
3-3 Venant: 2 – 2 57209.775 6555
*Charge Permanente:
- Plancher Etage Courant:
4950 × 3.8 × 1.725 32447.25
Poutre principale: 12825
Poutre secondaire: 4528.125
*sur charge:
1500 × 3.8 × 1.725 9832.5 × 1
4-4 Venant: 3 – 3 107010.15 16387.5
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
5-5 Venant:4 - 4 113895.15 16387.5
Plancher E-C 32447.25
Poutre p: 12825
Poutre s: 4528.125
Sur charge: 9832.5 × 0.9
6-6 Venant:5 – 5 163695.525 25236.75
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
7-7 Venant:6 – 6 170580.525 25236.75
P.E.C : 32447.25
Poutre P : 12825
Poutre S : 4528.125
Sur Charge : 9832.5 × 0.8
18
8-8 Venant:7– 7 220380.9 33102.75
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
9-9 Venant:8 - 8 227265.9 33102.75
Plancher E-C 32447.25
Poutre p: 12825
Poutre s: 4528.125
Sur charge: 9832.5 × 0.7
10 - 10 Venant:9 – 9 277066.275 39985.5
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
11 - 11 Venant:10 - 10 283951.275 39985.5
Plancher E-C 32447.25
Poutre p: 12825
Poutre s: 4528.125
Sur charge: 9832.5 × 0.6
12 - 12 Venant:11 – 11 333751.65 45885
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
13 - 13 Venant:12 - 12 340636.65 45885
Plancher E-C 32447.25
Poutre p: 12825
Poutre s: 4528.125
Sur charge: 9832.5 × 0.5
14 - 14 Venant:13 – 13 390437.025 50801.25
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
15 - 15 Venant:14 - 14 397322.025 50801.25
Plancher E-C 32447.25
Poutre p: 12825
Poutre s: 4528.125
Sur charge: 9832.5 × 0.5
16 - 16 Venant:15 – 15 447122.4 55717.5
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
17 - 17 Venant:16 - 16 454007.4 55717.5
Plancher E-C 32447.25
Poutre p: 12825
Poutre s: 4528.125
Sur charge: 9832.5 × 0.5
18 - 18 Venant:17 – 17 503807.775 60633.75
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.06 × 25000 6885
19 - 19 Venant:18 - 18 510692.775 60633.75
Plancher E-C 32447.25
Poutre p: 12825
Poutre s: 4528.125
Sur charge: 9832.5 × 0.5
20 - 20 Venant:19 – 19 560493.15 65550
Poteau:0.3 × 0.3 × 3.91 × 25000 8797.5
569290.65 65550

19
4-2- Vérification De La Section du poteau :
Stabilité de forme :
A partir de [BAEL91 (B.8.4 ,1) page 197], il fait vérifier que Nu< 𝑁𝑢 .
𝐵𝑟 .𝑓𝑐28 𝑓
1 cm 𝑁𝑢 < 𝑁𝑢 =∝ [ 0.9.𝛾 𝜆 + 𝐴 𝛾𝑒 ]
𝑏 𝑠
Nu =1.35G + 1.5Q =1469418.476N
• Vérification au Flambement : Br
h 1 cm
λ=max(𝜆x ; 𝜆y )
𝑙𝑓 𝑙𝑓
𝜆x = √12 × 𝜆y = √12 ×
𝑏 ℎ
b
𝑙𝑓 = 0.7𝐿0
0.7𝑙0
𝑏 = ℎ → 𝜆x = √12 ×

0.7 × 3.06
𝜆x = √12 × = 24.733 < 50
0.3
0.85
𝜆 = 24.733 < 50 ⟹ 𝛼 =
𝜆 2
1 + 0.2 ( )
35
→ 𝛼 = 0.7728
𝐵𝑟 .𝑓𝑐28 𝑓
𝑁𝑢 < 𝑁𝑢 =∝ [ 0.9.𝛾 𝜆 + 𝐴 𝛾𝑒 ]
𝑏 𝑠
𝛾𝑏 = 1.50 ; 𝛾𝑠 = 1.15 ; 𝑓𝑐28 = 25 𝑀𝑃𝑎 ; 𝑓𝑒 = 400 𝑀𝑃𝑎
𝐵𝑟 = (ℎ − 2)(𝑏 − 2) = 784 𝑐𝑚2
* Selon (RPA 99V2003) on à la section d'acier 0,8 % B, la section de l'acier dans la zone 2a est :
0.8
𝐴𝑚𝑖𝑛 = . (𝑏 × ℎ) ⟹ 𝐴𝑚𝑖𝑛 𝑅𝑃𝐴 = 720 𝑚𝑚2
100
* Selon les règles BAEL83 .......................... . (Page 158) est :
0.2𝑏ℎ 0.2(30 × 30)
= = 1.8 𝑐𝑚2
𝐴𝑚𝑖𝑛 𝐵𝐴𝐸𝐿
={ 100 100 }
8(𝑏 + ℎ) 8(30 + 30) 2
= = 4.8 𝑐𝑚
100 100
𝐴 = 𝑚𝑎𝑥(𝐴𝑚𝑖𝑛 𝑅𝑃𝐴 ; 𝐴𝑚𝑖𝑛 𝐵𝐴𝐸𝐿 ) ⟹ 𝐴𝑚𝑎𝑥 = 𝐴𝑚𝑖𝑛 𝑅𝑃𝐴 = 720 𝑚𝑚2
̅ =27943742.15 N
𝑁
𝑁𝑢 = 1469418.476 𝑁 ≤ ̅̅̅̅ 𝑁𝑢 = 27943742.15 𝑁 … … … … … … … … … (𝑐. 𝑣)
- la vérification se fait pour le poteau le plus sollicite.
La condition est vérifie d'où. On garde la section choisie

20
- Descente De Charge De Voile :

1.75
0.20

1.6

6.2

Les surfaces afférentes sur voile

N0 Elément G (N) Q (N)


1-1 Charge permanente :
Plancher Terrasse :
5030 × (3.35 × 6.2) 104473.1
Sur Charge :1000 × (3.35 × 6.2) 20770× 1
2-2 Venant : 1 – 1 104473.1 20770
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
3-3 Venant : 2 – 2 119773.1 20770
Charge permanente :
Plancher Etage Courant :
4950 × (3.35 × 6.2) 102811.5
Sur Charge :1500 × (3.35 × 6.2) 31155 × 1
4-4 Venant : 3 – 3 222584.6 51925
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
5-5 Venant : 4 – 4 237884.6 51925
Charge permanente :
Plancher Etage Courant :
4950 × (3.35 × 6.2) 102811.5
Sur Charge :1500 × (3.35 × 6.2) 31155 × 0.9
6-6 Venant : 5 – 5 340696.1 79964.5
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
7-7 Venant : 6– 6 355996.1 79964.5

21
-P.E.C : 102811.5
- Sur Charge : 31155 × 0.8
8-8 Venant : 7 – 7 458807.6 104888.5
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
9-9 Venant : 8– 8 474107.6 104888.5
-P.E.C : 102811.5
- Sur Charge : 31155 × 0.7
10 - 10 Venant : 9 – 9 576919.1 126697
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
11 - 11 Venant : 10– 10 592219.1 126697
-P.E.C : 102811.5
- Sur Charge : 31155 × 0.6
12 - 12 Venant : 11– 11 695030.6 145390
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
13 - 13 Venant : 12– 12 710330.6 145390
-P.E.C : 102811.5
- Sur Charge : 31155 × 0.5
14 - 14 Venant : 13– 13 813142.1 160967.5
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
15 - 15 Venant : 14– 14 828442.1 160967.5
-P.E.C : 102811.5
- Sur Charge : .
31155 × 0.5
16 - 16 Venant : 15– 15 931253.6 176545
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
17 - 17 Venant : 16– 16 946553.6 176545
-P.E.C : 102811.5
- Sur Charge : 31155 × 0.5
18 - 18 Venant : 17– 17 1049365.1 192122.5
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
19 - 19 Venant : 18– 18 1064665.1 192122.5
-P.E.C : 102811.5
- Sur Charge : 31155 × 0.5
20 - 20 Venant : 19– 19 1167476.6 207700
Voile : 25000 × (3.06 × 0.2) 15300
1182776.6 207700

G = 1182776.6 N
22
Q = 207700 N
𝑁𝑢 = 1.35𝐺 + 1.5𝑄
𝑁𝑢 = 1908298.41 𝑁
𝑁𝑠𝑒𝑟 = 𝐺 + 𝑄 = 1390476.6 𝑁
 Calcul de P

Nu 1908298.41 N
P= = = 307790.0661 ml
L 6.2

 Vérification des contraintes :

𝑃
𝜎= ≤ ̅̅̅
𝜎𝑏 = 14.2 𝑀𝑃𝑎
𝑎
307790.0661×10−6
……………………………..(c.v)𝜎 = = 1.53895 𝑀𝑃𝑎 < 14.20 𝑀𝑃𝑎
0.20

Puisque la condition est vérifiée, alors l'épaisseur du voile est acceptée (a = 20 cm).

23
CHAPITRE 3
Calcul des éléments

secondaires

24
ACROTERE

1.1. Introduction :
L'acrotère est un mur périphérique réalisé en béton armé pour contourner le bâtiment au niveau
de la terrasse, son rôle est d'éviter l'infiltration des eaux pluviales entre la forme de pente et le plancher
terrasse.
Ainsi, il sert à la protection des ouvriers de maintenances.
1.2. Méthode de calcul :
L'acrotère est calculé comme une console encastrée à sa base dans le plancher terrasse et
travaille à la flexion composée sous l'effet :
- De la surcharge "Q" horizontale due à la poussée de la main courante appliqué à l'extrémité
supérieure.
- Un effort normal "N" appliqué au centre de gravité (charge verticale) due à son poids propre "G".
Le calcul des armatures se fait sur une bande de 1 m.
Q = 100 daN/ml …………………………………………………..(D.T.RB.C2.2)

10 10 G

S3 3 Q
S2 7
60 s1

Schéma statique de l'acrotère

25
1.3. Evaluation des charges :
* Surface: 𝑆1 + 𝑆2 + 𝑆3 = (0.1 × 0.6 + 0.07 × 0.1 + 0.1 × 0.03 × 0.5)
ST=0.0685
* Charge: G1=0.0685 × 2500 × 1 =171.25 daN/ml
G2 = 1 × (0.01×0.6) ×2000 =12 daN/ml
Le poids propre G=G1+G2 =171.25+12= 183.25 daN/m1
Surcharge "Q" :
Q : force horizontal sollicitant l’acrotère, due à la main courante est 1000 N/m, Q.1m=1000 N
𝐺 = 1832.5 𝑁/𝑚
{ } Dans une bande d'un mètre.
𝑄 = 1000 𝑁/𝑚
G =183.25 dan/ml, Q =100 dan/ml.
MQ =1000× 0.6 = 600 N.m
D'une face tranche Tu=Q =1000 N.

x Q

60 M

1.4. Sollicitation :
La section la plus dangereuse se trouve au niveau de l'encastrement (à la base).
M=Q.h=100×0.6=60 Kg.m.
Nu=G=183.25 Kg.
T=Q=100 Kg.
Combinaisons d'actions:
*E.L.U :
Nu=1, Ng=183.25 daN/ml. Ng n'est majoré pas puisque le poids du béton travaille dans le sens
favorable.
Mu= 1.5 M =1.5 x 600 = 900 N.m
T u= 1.5 T = 1.5 x 1000 =1500 N.m
*E.L.S:
ser
N = Ng= 1832.5 N . m
Mser=M = 600N.m

1.5. Calcul de ferraillage :


La section de calcul est rectangulaire de largeur b=100 cm jet de hauteur h =10 cm. On adopte
l'enrobage des armatures exposé aux intempéries.
L'acrotère est un élément exposé aux intempéries, alors l'enrobage des armatures doit être égale
c=3cm à partir de l'axe de l'armature.

26
1.6. Armatures longitudinales : E.L. U :

Mu 10 cm
Gb
Nu

100 cm

 Détermination de l'excentricité du centre de pression :


𝑀𝑢 900
𝑒= = = 0.491 𝑚
𝑁𝑢 1832.5

ℎ 0.1 ℎ
= = 0.05 𝑚 ⟹ 𝑒𝐺 = 𝑚𝑎𝑥 (𝑒 ÷ ) = 0.491 𝑚
2 2 2
Le centre de pression se trouve à l'extérieur de la zone déterminée par A et A` donc la section est
partiellement comprimée, et par conséquence elle sera calculée en flexion simple soumise à un
moment M1 égale au moment par rapport aux armatures tendues.
 Détermination de la section des armatures à la flexion simple:
ℎ 0.1
𝑀1 = 𝑀𝑢 + 𝑁𝑢 [( − 𝑐)] = 900 + 1832.5 [( − 0.03)] = 936.65 𝑁. 𝑚
2 2
𝑀1 936.65
𝜇= = = 0.01346 < 𝜇𝑙 = 0.392
𝜎̅𝑏 . 𝑏. 𝑑2 14.2 × 100 × 72
Dans les armateurs comprimées ne sont pas nécessaire (i=0)
𝜇 = 0.01346 ⟹ 𝛼 = 0.0176 , 𝛽 = 0.993
936.65
𝐴1 𝑢 = = 0.3872 𝑐𝑚2
348 × 0.993 × 7
𝐴1 𝑢 = 0.40 𝑐𝑚2
 Détermination de la section des armateurs à la flexion composée :
𝑁
N est un effort de compression ⟹ 𝐴 = 𝐴1 − ; A’=A1’=0
100𝜎̅𝑠
1832.5
𝐴𝑢 = 0.40 − = 0.347 ≈ 0.35 𝑐𝑚2
100.348
 Détermination de l'excentricité du centre de pression :
𝑀𝑠𝑒𝑟 600
𝑒= = = 0.3274 𝑚
𝑁𝑠𝑒𝑟 1832.5
La section est partiellement comprimée.
-Calcul de la section à la flexion simple :
h 0.1
M1ser = Mser + Nser [( − c)] = 600 + 1832.5 [( − 0.03)] = 636.65 N. m
2 2
𝑀1 636.65
𝜇= 1 2
= = 0.00064439
𝜎̅𝑠 . 𝑏. 𝑑 201.63 × 100 × 72
𝜇1 = 0.00064 ⟹ 𝛽1 = 0.956, 𝑘 = 0.0095.

27
𝜎𝑏 = 𝑘. 𝜎̅𝑠1 = 0.0095 × 201.63 ⟹ 𝜎𝑏 = 1.915 𝑀𝑃𝑎.
𝜎𝑏 = 1.915𝑀𝑃𝑎 < 𝜎̅𝑠1 = 0.6𝑓𝑐28 = 15𝑀𝑃𝑎 ⟹ 𝐴̀ = 0
1
𝑀𝑠𝑒𝑟 636.65
𝐴1𝑠𝑒𝑟 = 1 = = 0.472 𝑐𝑚2
𝜎𝑠 . 𝛽. 𝑑 201.63 × 0.956 × 7
- Calcul de la section à la flexion composée :
Nser 1832.5
𝐀𝐬𝐞𝐫 = Aser1 − = 0.472 − = 0.3811 cm2
100σ̅ s 100 × 201.63
- Condition de non fragilité •BAEL91 (A 4 2 1)
𝑓𝑡28
𝐴𝑚𝑖𝑛 ≥ 0.23 × 𝑏. 𝑑.
𝑓𝑒
2.1
𝐴𝑚𝑖𝑛 ≥ 0.23 × 100 × 7 × ⟹ 𝐴𝑚𝑖𝑛 ≥ 0.845 𝑐𝑚2
400
 Pourcentage minimal d'armature longitudinal
AL ≥0.0025b.h = 0.0025x 100x 10 = 2.5 cm2.
Donc : A = max(𝐴𝑢 , 𝐴𝑠𝑒𝑟 , 𝐴𝐿 , 𝐴𝑚𝑖𝑛 ) ⟹ 𝐴 = 𝐴𝐿 = 2.5 𝑐𝑚2
On adopte : AL = 5∅8 = 2.51 cm2
1.7. Vérification de l'effort tranchant : B.A.E.L91 (A.5.1.21) :
𝑉𝑢 150 × 10
𝜏𝑢 = = = 0.0214 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 . 𝑑 1000 × 70
La fissuration est préjudiciable, alors :
𝜏̅𝑢 = 𝑚𝑖𝑛(0.10𝑓𝑐28 , 4𝑀𝑃𝑎) ⟹ 𝜏̅𝑢 = 2.5 𝑀𝑃𝑎
𝜏𝑢 = 0.0214 𝑀𝑃𝑎 ≤ 𝜏̅𝑢 = 2.50 𝑀𝑃𝑎
Donc les armatures traversables ne sont pas nécessaires
1.8. Armatures de répartition :
1 1
𝐴 𝑟 = (4 ÷ 2)𝐴1 = (0.625 ÷ 1.25) On adopte : 𝐴 𝑟 = 5∅6 = 1.41 𝑐𝑚2
1.9. Espacement des armatures :
100
𝐴𝑡 = 5∅8 ⟹ 𝑆𝑡 = = 20 𝑐𝑚
5
𝐴𝑙 = 5∅6 ⟹ 𝑆𝑙 = 15 𝑐𝑚

28
1.10. Présentation du ferraillage :

5∅6

e=15 cm A A

5∅8

e=20 cm

5∅8

e =20 cm

10 20 20 20 20 10 2∅6

100 e=15 cm

Coupe A-A

Ferraillage D’acrotère

Etude de la cage d'ascenseur 29


1-Généralités:
Les bâtiments actuels sont équipes de plusieurs installations mécaniques de transport des
personnes et des marchandises .parmi ces équipement, on peut citer l'ascenseur qui joue un rôle très
important de l'appareil élévateur installé, il dessert des arrêts dont les niveaux sont détermines.
Cet engin comprend une cabine aménage pour le transport des personnes et des marchandises .se
déplaçant le long de guides.
Ainsi, il faudra dimensionner et calculer le ferraillage des voiles et la dalle qui supporte l'ascenseur,
la machine de levage et accessoires (câbles,……) cette dalle en béton arme sera placée au niveau du
plancher terrasse.
2-Caractéristique de l'ascenseur utilise:

Charge (kg) 320


Vitesse normale (m/s) 1
PC PG
Course (m) Max : 27

Arrêts (m) Max : 10


LC
Largeur cabine LC (Cm) LG 90

Profondeur cabine PC (Cm) 100

Largeur gaine LG (Cm) 140

Profondeur gaine PG (Cm) 160

Hauteur locale machine HM (Cm) 180

Hauteur plafond HP (Cm) 345

Profondeur fosse PF (cm) 120

3-Pré dimensionnent
D’après le RPA99 l’épaisseur minimale est de 15 cm de plus l’épaisseur doit être déterminé en
fonction de la hauteur libre d’étage (he).
he
e Avec he=h-ht =3.06-0.2=2.86m
20
286
→𝑒≥ = 14.3 𝑐𝑚
20
On adopte e=15cm.

4-Etude de dalle de l’ascenseur:


La dalle est soumise à un chargement plus important que celle du plancher, elle supporte son
poids propre, des surcharges, poids de machines etc.……….

4-1-Evaluation de la charge :
30
Da prés les recommandations techniques de fabrications des ascenseurs et élévateurs, la somme
d’actions appliquées sur la dalle est :
 P = ∑ 𝑃𝑖 = 22 t
( y compris le poids propre de la dalle l’épaisseur e=25)
𝑃 220000
𝐺= + 𝑒. 𝛾 = + 0.20 × 25000 = 103214.2857𝑁/𝑚2
𝑙𝑥 𝑙𝑦 1.6 × 1.4
Q = 1000 N/m2
4-2-les actions :
Pu=1.35G+1.5Q=140839.2857 N/m2
Ps=G+Q=104214.2857 N/m2
4-3-les sollicitations :
Pour une bande de 1m de largeur
Pu l2x lx Pu l3x
μx = (l − ) + = 51077.71428 𝑁. 𝑚2
8 y 2 24
Pu l3x
𝜇𝑦 = = 24036.57143 𝑁. 𝑚2
24
Pser l2x lx Pser l3x
μx = (ly − ) + = 37795.04761 𝑁. 𝑚2
8 2 24
Pser l3x
𝜇𝑦 = = 17785.90476 𝑁. 𝑚2
24
μ
𝑀𝑥 = x = 36484.08163 𝑁. 𝑚
ly
μy
𝑀𝑦 = = 15022.85714 𝑁. 𝑚
lx
𝑃 𝑙
𝑉𝑢 = 𝑢2 𝑥 = 112671.4286 𝑁

D=22
.h=25

4-4 Ferraillage à E.L.U :


Suivant (x.x) :
𝑀𝑥𝑎 = 0.3𝑀𝑥 =10945.22449 N.m
B=100
𝑀𝑥𝑡 = 0.85𝑀𝑥 =31011.46939 N.m
Suivant (y.y) :
𝑀𝑦𝑎 = 0.3𝑀𝑦 =4506.857142 N.m
𝑀𝑦𝑡 = 0.85𝑀𝑦 =12769.42857 N.m
- on fait le calcul pour une bande de 1 m de largeur
- la dalle est exposée aux intempéries, d’où en utilisera un enrobage de C=3cm.
- on préfère tenir compte, d’un pont du pont de vue pratique que
dx=dy=e-c=25-3=22cm

Tableaux récapitulation du ferraillage :


31
M M
 A
 b .b.d 2  s . .d

Dalle M(N.m) B (cm) D(cm) μ β Acal (cm2)


Travée 31011.47 100 22 0.045 0.976 5.8237
Sens x
Appuis 10945.23 100 22 0.016 0.992 2.0223
Travée 12769.43 100 22 0.018 0.991 2.3612
Sens y
Appuis 4506.86 100 22 0.006 0.997 0.8285

4-5) Vérification E.L.U :


 Condition de non fragilité :BAEL91 (art A.4.2,1)
𝑓𝑡28
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 × 𝑏 × 𝑑 × = 2.65 𝑐𝑚2
𝑓𝑒
 Pourcentage minimale :(art B.7.4) ……………………..page 181-183
𝑙
3− 𝑥
𝑙𝑦
𝐴 ≥ 0.0008 [ ] . 𝑏. ℎ = 1.86 𝑐𝑚2
2

On adopte A = max (Acal, Amin, A) = 2.65 cm2.


On choisi 4∅10 =3.14cm2.
En travée et sur appuis dans les deux sens
 Espacement : BAEL91 (art 8.2.4, 2) ………………page91
𝑆𝑡 ≤ min(3ℎ = 75𝑐𝑚, 33) 𝑠𝑜𝑖𝑡(𝑆𝑡 = 25 𝑐𝑚)
 Vérification de la contrainte tangentielle : BAEL91 (A.5.1, 21)
𝑉 112671.4286
𝜏𝑢 = 𝑏 𝑢.𝑑 = 1000×22 = 0.512 𝑀𝑃𝑎…………… (A.5.1, 1) page 51
0
La fissuration est peu nuisible
𝜏̅𝑢 = 0.05 × 𝑓𝑐28 = 0.05 × 25 = 1.25 𝑀𝑃𝑎
𝜏𝑢 < 𝜏̅𝑢 Et pas conséquent on n'a pas besoin d'armatures transversales.
4-6)-vérification à l'E.L.S:
Nous pouvons dire que lorsque les armatures des dalles sont en acier FeE400 et que μ  0.24 il
ne y'a pas lieu d'effectuer de vérification pour E.L.S lorsque la fissuration est peu nuisible.
 vérification de la flèche : BAEL91 (art B.7.5)
Nous considérons qu’il n est pas nécessaire de calculer la flèche si l’inégalité suivantes sont
remplies
ℎ 1 𝑀 25 1 0.85𝑀
*𝑙 > 20 𝑀𝑡 → 160 = 0.156 > 20 𝑀 𝑥 = 0.042 …….. (c.v)
𝑥 0 𝑥
𝐴 2 3.14
*𝑏.𝑑 ≤ 𝑓 → 100×22 = 0.0014 < 0.005 ………………. (c.v)
𝑒
Donc le calcul de la flèche n'est pas nécessaire.
5-/ Etude de la dalle de salle de la machine :
La dalle machine d'ascenseur est constituée par un panneau rectangulaire reposant sur trois cotés
(même principe de la dalle d’ascenseur).

5-1. Evaluations des charges :


32
-Charge permanente: D'après DTR BC 2.2
N° Désignations e (m) Y (N/m2) Charges (N/m2)
1 Gravillon de protection 0,04 20000 800
2 Etanchiéte multicouches 0,02 6000 120
3 Isolation thermique 0,04 4000 160
4 Béton de pente 0,05 22000 1100
5 Plancher dalle pleine 0,12 25000 3000
6 Enduit en plâtre 0,01 10000 100
G = 5280

 Surcharge d'exploitation: Q = 1000


𝑔 = 𝐺 × 1𝑚 = 5280 𝑁/𝑚𝑙
𝑞 = 𝑄 × 1𝑚 = 1000 𝑁/𝑚𝑙
2.3.3. Combinaisons d'action :
E L U : P u = 1,35g + 1,5q = 8628 N/ml
E.L.S : P s = g + q = 6280 N/ml
2.3.4. Calcul des sollicitations :
Pu l2x lx Pu l3x
μx = (l − ) + = 3126.088 𝑁. 𝑚2
8 y 2 24
Pu l3x
𝜇𝑦 = = 1472.512 𝑁. 𝑚2
24
Pser l2x lx Pser l3x
μx = (ly − ) + = 2277.546667 𝑁. 𝑚2
8 2 24
Pser l3x
𝜇𝑦 = = 1071.786667 𝑁. 𝑚2
24
μx
𝑀𝑥 = = 2232.92 𝑁. 𝑚
ly
μy
𝑀𝑦 = = 920.32 𝑁. 𝑚
lx
μ Mo (N.m) Mt (N.m) Ma (N.m) T (N)
E L.U Sens-X 0,1002 2232.92 1897.982 669.876 6902.4
Sens-Y 0,250 920.32 782.272 276.096 -
Sens-X 0,1032 1626.828 1382.8038 488.0484
ELS
Sens-Y 0,341 669.87 569.3895 200.961

2.3.5. Calcul des armatures longitudinales à L.E.U :


Mu (N.m) μ 𝜇𝑙 𝛼 𝛽 Au (cm2)
En Sens-X 1897.982 0.00276 0,392 0.00345 0.998 0,348
travée Sens-Y 782.272 0.001138 0,392 0.001423 0,9994 0,144
Sur Sens-X 669.876 0.0009746 0,392 0.001218 0,9995 0.123
appui Sens-Y 276.096 0.0004017 0.392 0.0005022 0.9997 0.0506

2.3.6. Vérification à E.L.S :


𝛾−1 𝑓𝑐28 𝑀𝑢
𝛼≤𝛼 ̅ = 2 + 100 Avec 𝛾 =
𝑀 𝑠𝑒𝑟
 La section rectangulaire + flexion simple + acier type Fe E400 et l'inégalité 𝛼 ≤ 𝛼
̅est
vérifiée don il n'est pas nécessaire de vérifier la contrainte max.
La fissuration est considérée comme peu nuisible, don il n'y a aucune vérification concernant 𝜎𝑠 .

33
α Mu (N. m) Mser (N. m) γ α
̅ condition
En travée Sens-X 0.00345 1897.982 1382.8038 1.37256 0.43628 C.V
Sens-Y 0.001423 782.272 569.3895 1.37388 0.43694 C.V
Sur appui Sens-X 0.001218 669.876 488.0484 1.37256 0.43628 C.V
Sens-Y 0.000502 276.096 200.961 1.37388 0.43694 C.V
23.7. Condition de non fragilité et section minimal : BAEL (B.7.4)
Condition de non fragilité et section minimale : BAEL (B.7.4)
𝑥
3 − 𝑙𝑥 /𝑙𝑦
𝐴𝑚𝑖𝑛 ≥ 0,0008 × × 𝑏 × h = 0.8914 𝑐𝑚2 .
2
 Pourcentage minimale : BAEL (B.6.4) [9]
𝐴𝑚𝑖𝑛 ≥ 0 ,001. 𝑏. ℎ ⟹Amin ≥ 0,001 × 100 × 12 = 1,2 𝑐𝑚2
On adopte A = max (Acal, Amin, A) = 1.20 cm2.
On choisi 4∅8 =2.01cm2.
2.3.9. Vérification de l'effort tranchant :
𝑉𝑢𝑚𝑎𝑥 6902.4
𝜏𝑢 = = 1000.22 = 0.03237 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 .𝑑
La fissuration est peut nuisible
⟹ 𝜏𝑢 = 0.03237 MPa < ̅̅̅ 𝜏𝑢 = 0.05 × fc28 = 0.05 × 25 = 1.25 MPa……. (c.v)
Donc les armatures transversales ne sont pas nécessaires.
2.3.10. L'écartement des armatures : :
 La direction X : S t =100/4 = 25 cm
St= 25cm ≤min (3h; 33 cm) ⟹ St= 25 cm < 33 cm.
 La direction Y : S t = 100/3 =33,33 cm
St ≤Min (4h; 45 cm) ⟹ St =33 cm < 45 cm.
2.3.11. État limite de déformation :
h M
1/ l ≥ 20Mt ; Mt = 0.85. Mx
x 0
ℎ 12 0.85
≥ = 0.075 > = 0.0425……………………………………….(c.v)
𝑙𝑥 160 20
𝐴 2 2.01 2
2/ 𝑏 ≤𝑓 ⟹ = 0.00201 < 400 = 0.005……………………….(c.v)
0 .𝑑 𝑒 100×10

Les conditions sont vérifiées, donc le calcul de la flèche ne s'impose pas.

Ш.3. LES BALCONS


34
 Introduction :
Le balcon est une dalle pleine étudiée comme une console encastrée soumise à la flexion simple.
Dans le calcul on prend une bonde de 1 m linaire.
3.1. Méthode de calcul :
Le calcul se fait sur une bande de 1 m de largeur d'une section rectangulaire travaillant à la flexion
simple dû à :
- G : poids propre de la console.
- 𝜑 : surcharge d'exploitation.
- P : charge concentrée due ou poids des murs extérieurs.
Tous les balcons seront calculés en flexion simple avec une fissuration préjudiciable dans à E.L.S.
3.2. Etage courant :
 Charge permanente :
Les couches Epaisseur (m) Poids.V (N/m 3 ) Charges (N/m 2 )
1- Carrelage 0.02 22000 440
2- mortier de pose 0.02 20000 400
3-Lit de sable 0.02 17000 340
4-dalle pleine 0.12 25000 3000
5- Enduit en plâtre 0.01 10000 100
4280.00
2
- G =4280 N/m
 surcharge d'exploitation :
φ = 3500 N/m2 D.T.R. BC2.2……….page20
2
g1 = 4280 N/m (Charge permanente).
On prend la charge du garde-corps comme une charge repartie.
D'après le DTR .B.C. 2.2 page 36
Étude du panneau étage courant

* Sollicitation de calcul:

Charge uniformément répartie due au mur extérieur son epaisseur est 10 cm . Son poids
volumique 1400 daN /m3 (paroi en brique) Et son hauteur 1 m; donc:

𝑃 = 1400 × 0.1 × 1 = 140 𝑑𝑎𝑁 / 𝑚𝑙

 E .L .U G P
2
𝑀𝑢 (𝑥) = − (1.35 𝐺 + 1.5 𝑄) − 1.35 𝑃. 𝑋 Q
2
𝑀𝑢 ( 0 ) = 0
𝑀𝑢 (2.3) = − 33516.06 𝑁. 𝑚
dM ( x ) 2.30 m
𝑇𝑢 ( 𝑥 ) = − = (1.35 𝐺 + 1.5 𝑄 ) 𝑥 + 1.35 𝑃
dx
𝑇𝑢 (0) = 18900 𝑁
𝑇𝑢 ( 2.3 ) = 27254.4 𝑁
35
 E .L .S:
2
𝑀𝑠 ( 𝑥 ) = − (𝐺 + 𝑄 ) − 𝑃. 𝑋
2
𝑀𝑠 ( 0 ) = 0
𝑀𝑠 (2.3) = −23798.1 𝑁. 𝑚
Calcul du ferraillage:
L’enrobage:

C  C'  
2

On prend C =4 cm C  2cm 
'

20 
  2
10 

𝑑 = ℎ – 𝐶 = 16𝑐𝑚

Ferraillage :
MU MU
A= 
 S d  bbd 2

MU ( N.m ) d(m) b(m) μ μl α β Acal ( cm2 )


33516.06 16 100 0.092 0.392 0.1209 0.952 8.8724

1 – Condition non fragilité :


𝐴  𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 𝑏𝑑 𝑓𝑡28 / 𝑓𝑒
2 .1
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 × 100 × 16 × = 1.932 𝑐𝑚2
400
𝐴𝑚𝑖𝑛  1.932 𝑐𝑚2
2 – Pour centrage minimale :
𝐼𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝐴𝐿  0.001 𝑏 ℎ
𝐴𝐿  0.001 × 100 × 20 = 2 𝑐𝑚2
𝐴 = 𝑀𝑎𝑥 ( 𝐴𝑐𝑎𝑙 ; 𝐴𝑚𝑖𝑛 ; 𝐴𝐿 ) = 8.8724 𝑐𝑚2
𝑆𝑜𝑖𝑡 : 𝐴 = 6∅14 = 9.24 𝑐𝑚2
3 – Armature de répartition :
A 9.24
𝐴𝑟 = = = 2.31 𝑐𝑚2
4 4
𝐴𝑟 = 4 ∅10 = 3.14 𝑐𝑚2
4 – Espacement des armatures :
 Dans la direction transversal :
𝑆𝑡  𝑚𝑖𝑛 ( 3ℎ ; 33 ) 𝑐𝑚 = 33𝑐𝑚 𝑜𝑛 𝑎𝑑𝑜𝑝𝑡𝑒é 𝑆𝑡 = 16 𝑐𝑚
 Dans la direction longitudinal :
𝑆𝑙  𝑚𝑖𝑛 (4ℎ ; 45) 𝑐𝑚 = 45𝑐𝑚 𝑜𝑛 𝑎𝑑𝑜𝑝𝑡𝑒 𝑆𝑙 = 25 𝑐𝑚

5 – Contrainte tangentielle :
36
𝑇𝑢𝑚𝑎𝑥 = 27254.4 𝑁
𝑇𝑢𝑚𝑎𝑥 27254.4
𝜏𝑢 = = = 0.17034 𝑀𝑃𝑎
𝑏. 𝑑 1000.160
 u  0.05 𝑓𝑐28 = 0.05 × 25 = 1.25 𝑀𝑃𝑎

u  u … … … … … ( 𝑐. 𝑣 )
Donc les armatures transversale ne pas nécessaire.
* Vérification de l’ E.L.S :
Contrainte dans le béton:
σb   b = 0.6 fc28 = 15 MPa
Selon le règle BAEL 83 art ( A.4.5.2 )
  1 f c 28
 
2 100
𝑀𝑢 33516.06
𝛾= = = 1.408
𝑀𝑠𝑒𝑟 23798.1
1.408  1 25
Donc :   0.1209    0.454 ……….. (c.v)
2 100
Alors on à pas verifier la contrainte du béton et puisque la fissuration est peut nuisible
on n’aura pas besoin de vérifier la contrainte maximal d’un acier; donc:
𝐴 = 6 ∅ 14 = 9.24 𝑐𝑚2
Vérification de la flèche :
Si les condition suivantes sont vérifies , il n’est pas nécessaire de calcul la flèche
h 1 20 1
1/    0.0869   0.0625 …………...( c.v ).
2 16 230 16
h 1 Mt
2/  donc ce cas Mt = 0.
L 10 M 0
h 20
  0.0869  0 … … … … . … … … … … … … … … … … . (𝑐. 𝑣).
L 230
A 4 .2 9.24 4.2
3/    0.0025   0.0105 … … . (𝑐. 𝑣).
bd fe 230  16 400
Donc il n’est pas nécessaires de vérifier la fléche.

Schéma explication du ferraillage du balcon

37
4∅10 (𝑒 = 25 𝑐𝑚) 6 ∅14

mc230

4∅10/1𝑚

6 ∅14(e=20cm)

100 cm

epuoC 1-1

38