Vous êtes sur la page 1sur 22

Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

Propagation et Antennes

Chapitre 1. Propagation des ondes hertziennes


1.1. Spectre des ondes Hertziennes
1.2. Modes de propagation des ondes hertziennes (Influence du sol, Troposphère,
Stratosphère, Ionosphère)
1.3. Propagation dans des milieux inhomogènes et aléatoires (Statistique des ondes
incohérentes…)
Chapitre 2. Etude des liaisons en espace libre
2. 1. Définition du gain et de la surface équivalente d’une antenne.
2. 2. Atténuation en espace libre : équation de FRIIS.
2. 3. Equation des télécommunications pour une liaison avec et sans relais passif.
2. 4. Qualité des liaisons (Qualité d’un signal analogique, Qualité d’une liaison
analogique en téléphonie).
2. 5. Les liaisons satellites-sol et applications (Transmission et localisation, Stations
terrestres, Système Artemis entre station terrestres et satellites).
2. 6. Applications à quelques services de Télécommunications (Les liaisons fixes sol-sol,
service fixe par satellite, Les communications avec les mobiles).
Chapitre 3. Rayonnement des antennes
3. 1. Définition et Paramètres caractéristiques d’une antenne
3. 2. Potentiel vecteur et potentiel scalaire
3. 3. Rayonnement du doublet électrique (Calcul du champ électromagnétique, Surface
caractéristique, Puissance rayonnée, Hauteur équivalente, Résistance de rayonnement).
3. 4. Antenne rectiligne isolé dans l’espace
Chapitre 4. Réseaux d’antennes
4.1. Alignement uniforme
4.2. Alignement non uniforme
4.3. Rideau d’antennes
Chapitre 5. Rayonnement des ouvertures planes
5.1. Rayonnement d’une ouverture rectangulaire
5.2. Rayonnement d’une ouverture circulaire

1
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

Chapitre 1. Propagation des ondes hertziennes

1. Définition des ondes hertziennes

Les ondes hertziennes, utilisées pour les transmissions d'informations, sont de même
nature que la lumière visible (ou autres : infrarouge, ultra-violet, rayons gamma). Elles
se propagent dans le vide à la célérité c=3 108 m/s, mais ne se propagent pas à travers
les métaux.
Leurs fréquences sont comprises entre 3 1011 Hz et 3 105 Hz. L'intérêt principal de
la transmission hertzienne, pour la radio, la télévision ou le téléphone, est l'absence de
support matériel (contrairement au son ou aux transmissions électriques) et la
possibilité de transmission à longue portée sans trop d'amortissement (satellites par
exemple...).
Mais la transmission d'onde hertzienne de basse fréquence à grande distance est
pratiquement impossible ; on ne peut donc pas transmettre directement une onde
hertzienne correspondant à un signal audio (son audible par l'oreille humaine : 20 à
20000 Hz).
De plus l'existence de plusieurs émetteurs radio serait impossible car nos récepteur
radio ne pourraient pas distinguer les diverses émissions produites dans des domaines
de fréquence identiques. D'où la nécessité de la modulation.
a. Modulation d'amplitude : l'amplitude de la porteuse varie, est modulé par le
signal basse fréquence.
b. Modulation de fréquences : la fréquence de la porteuse varie, est modulée par
le signal modulant.

2
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

Exemple : Modulation d'amplitude

3
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

2. La transmission hertzienne

La transmission hertzienne correspond à la diffusion, par l'intermédiaire d'ondes


électromagnétiques, « des signaux de radio, de télévision ou de tout autre signal
n'ayant pas besoin d'un support matériel pour être transmis et reçus par une antenne
appropriée. » Cela concerne aussi bien les transmissions terrestres que celles qui
transitent par satellites.
Un son pur (strictement sinusoïdal) ne constitue pas une information, c’est son
interruption qui pourrait en constituer une.
En revanche une succession de sons complexes constitue une information : c’est la
voix ou la musique.

Exemple .2
L’information (son ou image) est captée et transformée en signal électrique qui est
traité. Ce signal électrique traité est véhiculé par un canal de transmission jusqu’au
récepteur où il est décodé de façon à reconstituer le signal électrique initial qui est
appliqué à un haut-parleur ou un écran.
L’information doit être véhiculée par un canal qui lui est propre. Ce canal emprunte
une voie matérielle dans le cas des transmissions par câbles ou fibres optiques ou non
matériel dans le cas d’une transmission par voie hertzienne.

Traitement et transmission de l’information sonore

4
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

Rappel : Une onde électromagnétique (OEM)


Une onde électromagnétique (OEM) est constituée d’un champ électrique E et d’un
champ magnétique B qui varient au même rythme que le courant qui leur a donné
naissance.
On peut remarquer que :

 Toute circulation de charges dans un conducteur produit une OEM.


 Lorsque cette émission est voulue, le conducteur s’appelle « antenne
d’émission ».
 lorsque l’émission n’est pas voulue, elle est dite « parasite ».
 une OEM crée dans tout conducteur des courants induits (antenne de
réception).

5
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

Champs E et B en un point

Les champs E et B produits par l’antenne se répandent dans tout l’espace environnant
l’antenne (à son voisinage), en s’atténuant.
Et on note à une certaine distance de l’antenne d’émission :
 les vecteurs E et B sont perpendiculaires entre eux.
 les vecteurs E et B sont perpendiculaires à la direction de propagation.
 E et B sont déphasés (en retard) par rapport au courant qui les a créés.
 les vecteurs E et B existent en tout point M autour de l’antenne et oscillent au rythme
du courant et donc de la porteuse.
 leur module n’est pas le même partout et dépend du type d’antenne utilisé et de la
position du point de mesure M.

L'onde électromagnétique se propage en ligne droite, à la vitesse de la lumière :


 vitesse de propagation dans le vide ou l’air : c=3.108 m/s
 dans un matériau diélectrique de permittivité relative εr (isolant de câble coaxial, par
exemple) vitesse de propagation est inférieure à celle de la lumière :

𝑐 𝑐
𝑣= =
√𝜀𝑟 𝒏

6
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

3. Spectre des ondes Hertziennes

Les ondes Hertziennes sont les ondes radioélectriques. Elles sont le résultat de la génération
d'un rayonnement électromagnétique par un déplacement alternatif de charges dans un milieu
conducteur.
Leur étude suppose la production d'un champ électromagnétique à partir d'un courant
sinusoïdal stationnaire (CW) à la fréquence F.
Loin de la source, l'onde hertzienne est une onde plane, c'est-à-dire que l'énergie qu'elle
transporte est contenue dans un plan perpendiculaire à la direction de propagation. Par
ailleurs, ses propriétés électriques et magnétiques sont portées par deux vecteurs en
quadrature dans le plan de l'onde. L'énergie par unité de surface est obtenue par le calcul du
Vecteur de Poynting.

Le domaine des ondes hertziennes [ 100 kHz ; quelques GHz] est lui-même subdivisé

Gamme Longueur d'onde dans le vide Fréquence


Grandes Ondes (LW) 1 à 2 km 100 ; 300 kHz
Ondes moyennes (MW) 1 à quelques hm 0,3 à 3 MHz
Ondes courtes (SW) 1 à quelques dizaines m 3 à 300 MHz
Ondes centimétriques
quelques cm 0,3 à 30 GHz
(ou micro ondes)

7
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

a. Ondes kilométriques :

Elles se propagent principalement à très basse altitude, par onde de sol. Leur grande
longueur d'onde permet le contournement des obstacles. Pour une même distance de
l'émetteur, le niveau du signal reçu est très stable. Ce niveau décroît d'autant plus vite que la
fréquence est élevée. Les ondes de fréquence très basse pénètrent un peu sous la surface du
sol ou de la mer, ce qui permet de communiquer avec des sous-marins en plongée

Fig. La propagation par l'onde de sol sur la surface de la Terre.

Applications courantes :
Radiodiffusion sur Grandes Ondes (France-Inter, RTL...), diffusion des signaux horaires
(horloges radio-pilotées)... La puissance de ces émetteurs est énorme : souvent plusieurs
mégawatts pour obtenir une portée pouvant aller jusqu'à 1 000 km.

8
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

b. Ondes hectométriques

Les stations de radiodiffusion sur la bande des Petites Ondes (entre 600 et 1 500 kHz) ont
des puissances pouvant aller jusqu'à plusieurs centaines de kilowatts. Elles utilisent encore
l'onde de sol pour couvrir une zone ne dépassant guère une région de française mais
bénéficient après le coucher du soleil des phénomènes de propagation ionosphérique.

c. Ondes décamétriques

Les ondes courtes, bien connues des radioamateurs, permettent des liaisons
intercontinentales avec des puissances de quelques milliwatts si la propagation
ionosphérique le permet car l'onde de sol au-dessus de 2 ou 3 MHz ne porte guère au-delà de
quelques dizaines de kilomètres. Entre 1 et 30 MHz, la réflexion des ondes sur les couches de
l'ionosphère permet de s'affranchir du problème de l'horizon optique et d'obtenir en un seul
bond une portée de plusieurs milliers de kilomètres, avec plusieurs bonds parfois
jusqu'aux antipodes. Mais ces résultats sont très variables et dépendent des modes de
propagation du cycle solaire, de l'heure de la journée ou de la saison. Les ondes
décamétriques ont cédé le pas aux satellites même si à l'aide du modèle international référence
ionosphere reposant sur les résultats des ionosondes les calculs de prévision de propagation
permettent de prédire avec une bonne fiabilité les heures d'ouverture, les fréquences
maximales utilisables et le niveau du signal qui sera reçu.

Fig. La propagation par onde réfléchie entre ciel et terre.

9
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

d. Ondes métriques

Les ondes métriques correspondent à des fréquences comprises entre 30 et 300 MHz incluant
la bande de radiodiffusion FM, les transmissions VHF des avions, la bande radioamateur des 2 m...
On les appelle aussi ondes ultra-courtes (OUC). Elles se propagent principalement en ligne
droite mais réussissent à contourner les obstacles de dimensions ne dépassant pas quelques
mètres. Elles se réfléchissent sur les murs, rochers, véhicules et exceptionnellement sur des
nuages ionisés situés dans la couche E, vers 110 km d'altitude ce qui permet des liaisons à
plus de 1 000 km. En temps normal, la portée d'un émetteur de 10 watts avec une antenne
omnidirective est de quelques dizaines de kilomètres.
Mais il arrive que l'indice de réfraction pour ces fréquences fasse s'incurver vers le sol une
onde qui se serait perdue dans l'espace. Pour que cette courbure ait lieu, il faut que l'indice de
l'air soit plus faible en altitude, ce qui est presque toujours le cas, du fait de la diminution de
pression. Ainsi, quand on cherche à calculer l'horizon radioélectrique, on prend un rayon
terrestre fictif de 8 400 km, plus grand que la réalité. Mais si en plus, l'air est plus chaud en
altitude, cette courbure augmente et peut être supérieure à la courbure de la Terre ; l'onde
arrive alors à se propager très au-delà de l'horizon radioélectrique. Des liaisons à quelques
centaines de kilomètres sont alors possibles.
Les conditions météorologiques particulièrement favorables :
Inversion de température avec brouillard au sol (canal de propagation à quelques centaines de
mètres d'altitude, propagations en UHF en hiver), apparition d'un front chaud météorologique,
24 heures avant une perturbation (canal de propagation entre 1 000 et 3 000m d'altitude,
distances possibles au-delà de 1 000km), nuit fraîche au sol et temps très calme comme
certaines matinées d'automne...
Si la courbure suivie par l'onde est égale à la courbure de la terre, l'onde reste confinée à
une certaine altitude, et seules les antennes situées à cette altitude subissent ce phénomène.
Par contre, en milieu de journée ensoleillée, l'air peut être beaucoup plus chaud près du sol, et
la courbure est réduite : on observe alors un déficit de propagation, et une portée réduite au-
delà de la centaine de km.

10
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

Fig. Propagation locale sur les bandes VHF et UHF

e. Ondes décimétriques et hyperfréquences

Plus sa fréquence augmente, plus le comportement d'une onde ressemble à celui


d'un rayon lumineux. Les faisceaux hertziens permettent des liaisons à vue, comme
le Télégraphe de Chappe, mais par tous les temps et avec des débits d'informations des
milliards de fois plus élevés. Des obstacles de petites dimensions peuvent perturber la liaison
(voir ellipsoïde de Fresnel). Ces ondes se réfléchissent facilement sur des obstacles de
quelques mètres de dimension ; ce phénomène est exploité par les radars, y compris ceux
utilisés aux bords des routes. C'est grâce aux réflexions sur les bâtiments qu'il est possible
d'utiliser un téléphone portable sans être en vue directe de l'antenne du relais, mais les
interférences entre ondes réfléchies rendent la communication difficile, obligeant l'utilisateur
à changer d'endroit ou à se déplacer de quelques mètres simplement. Sur 10 GHz avec une
puissance de quelques watts et des antennes paraboliques de moins d'un mètre de diamètre, il
est possible d'effectuer des liaisons à plusieurs centaines de kilomètres de distance en se
servant d'une montagne élevée comme réflecteur. Au-dessus de 10 gigahertz, le phénomène de
diffusion peut se manifester sur des nuages de pluie (rain scatter), permettant à l'onde
d'atteindre des endroits situés au-delà de l'horizon optique (sur des distances pouvant aller
jusqu'à 800-900 km en 10 GHz !). Ces phénomènes météorologiques peuvent également
provoquer une atténuation ; une forte pluie peut même interrompre une liaison faite d'ondes
centimétriques. La réception TV satellite est ainsi parfois interrompue.
Comme pour les ondes métriques, la propagation en hyperfréquences peut être perturbée
par la variation de l'indice de l'air. On pourra observer des portées de plusieurs centaines de
km quand l'onde rencontrera une diminution de l'indice de l'air (inversion de température par
exemple) ; le phénomène est le même que pour les ondes métriques, mais comme le
phénomène de guidage troposphérique implique des couches d'air d'au moins une centaine de

11
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

longueurs d'onde d'épaisseur, on pourra observer parfois des propagations en hyperfréquence


et pas en ondes métriques. Ces phénomènes de propagation anormales sont considérés comme
des perturbations pour les systèmes de faisceaux hertziens, car ils peuvent donner lieu à des
évanouissements, par exemple si le faisceau est dévié dans une autre direction que celle du
récepteur. Par ailleurs, on observera souvent plusieurs trajets de l'onde, ce qui conduira encore
à des évanouissements par trajets multiples, ou à des distorsions très dommageables pour les
FH du fait de leur modulation numérique.

4. polarisation d’une onde hertzienne

L'angle de polarisation est l'angle entre la direction du vecteur E et un plan de référence


choisi par convention (le sol au point d'observation pour un environnement terrestre).
a. Si cet angle est constant en fonction de la propagation, nous avons
une polarisation linéaire
b. S'il varie en synchronisme avec la longueur d'onde nous avons une polarisation
elliptique (dont le polar circulaire est un cas particulier). La polarisation sera
traitée en détail dans un prochain "comment ça marche"

Vecteur de Poynting :𝑄̅ = 𝐸̅ + 𝑯


̅
S= surface de captation
Donc on définit la puissance (P) transportée à travers la surface S
P=Q x S

12
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

13
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

4. Modes de propagation des ondes hertziennes (Influence du sol, Troposphère,


Stratosphère, Ionosphère).

Propagation des ondes radio.

Les ondes radioélectriques ou ondes hertziennes sont des ondes électromagnétiques qui se
propagent de deux façons : dans l'espace libre (propagation rayonnée, autour de la Terre par
exemple) dans des lignes (propagation guidée, dans un câble coaxial ou un guide d'onde)

14
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

4.1. Propagation de l'onde hertzienne

Dans un milieu diélectrique parfait, l'onde se propage sans amortissement (sans perte
d'énergie). Elle ne pénètre pas dans un milieu conducteur parfait. Dans un milieu semi
conducteur comme le sol, l'onde pénètre à une profondeur dépendant de la conductivité du
milieu, en s'amortissant selon une loi exponentielle.

N.B

Comportement des ondes radio


Il y a quelques règles simples qui peuvent être très utiles à connaitre :
 Plus la longueur d’onde est grande, plus loin celle-ci ira.
 Plus la longueur d’onde est grande, mieux celle-ci voyagera à travers et autour des
choses.
 À plus courte longueur d’onde, plus de données pourront être transportées.

a. Les ondes plus longues voyagent plus loin


À niveaux égaux de puissances, les ondes avec une plus grande longueur d’onde tendent à
voyager plus loin que les ondes avec des longueurs d’onde plus courtes. Cet effet est souvent
observé dans la radio FM lorsque nous comparons la gamme d’un émetteur FM à 88 MHz à la
gamme à 108 MHz. À la même puissance, les émetteurs avec une fréquence plus basse (donc
une longueur d’onde plus élevée) tendent à atteindre des distances beaucoup plus grandes que
les émetteurs à fréquence plus élevée.

15
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

b. Les ondes plus longues contournent les obstacles

Une vague sur l’eau qui a une longueur de 5 mètres ne sera pas arrêtée par un morceau de 5
millimètres de bois sortant en dehors de l’eau. À l’inverse, si le morceau de bois avait une
longueur de 50 mètres (par exemple un bateau), celui-ci s’interposerait dans le chemin de la
vague. La distance qu’une onde peut parcourir dépend du rapport entre la longueur de
l’onde et la taille des obstacles qui se trouvent dans son chemin de propagation.
Il est plus difficile de visualiser des ondes se déplaçant à travers des objets solides, mais tel
est le cas des ondes électromagnétiques. De plus les grandes longueurs d’ondes (et donc à
plus basse fréquence) tendent à mieux pénétrer les objets que les plus courtes longueurs
d’onde (et donc à fréquence plus élevée). Par exemple, la radio FM (88-108MHz) peut
voyager à travers des bâtiments et d’autres obstacles facilement, alors que des ondes plus
courtes (tels les téléphones GSM fonctionnant à 900MHz ou à 1800MHz) ont plus de
difficultés pour faire de même. Cet effet est partiellement dû à la différence dans les niveaux
de puissance utilisés par la radio FM et les téléphones GSM, mais également à la longueur
d’onde plus courte des signaux GSM.

c. Les ondes plus courtes peuvent transporter plus de données

Plus rapide est l’oscillation ou cycle dune onde, plus d’information celle-ci pourra
transporter- chaque oscillation ou cycle peut être par exemple utilisé pour transporter un bit
digital, un « 0 » ou un « 1 », un « oui » ou un « non ».
Il y a un autre principe qui peut être appliqué à tous les types d’ondes et qui peut s’avérer
extrêmement utile à l’heure de comprendre la propagation des ondes radio. Le principe est
connu sous le nom de Principe de Huygens, en hommage à Christiaan Huygens (1629-1695),
un mathématicien, physicien et astronome hollandais.
Imaginez que vous preniez un petit bâton et le plongiez verticalement dans la surface d’un lac
immobile, faisant que l’eau se balance et danse. Les vagues abandonneront le centre du bâton
l’endroit où vous l’avez plongé en faisant des cercles. Maintenant, partout où les particules de
l’eau se balancent et dansent, elles feront faire la même chose aux particules voisines : à partir
de chaque point de perturbation, une nouvelle vague circulaire prendra naissance. Ceci
explique de façon très simple le Principe de Huygens. D’après wikipedia.org :
« Le principe du Huygens est une méthode d’analyse appliquée aux problèmes de la
propagation d’onde dans la limite lointaine de ce champ. Il reconnaît que chaque point d’une

16
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

onde avançant de manière frontale est en fait le centre d’une nouvelle perturbation et la source
d’une nouvelle série d’ondes ; et que, prise dans son ensemble, l’onde qui avance peut être
considérée comme la somme de toutes les ondes secondaires qui surgissent des points dont le
milieu a déjà été traversée. Cette vision de la propagation d’onde aide à mieux comprendre
une variété de phénomènes d’ondes, tels que la diffraction. »
Ce principe est vrai tant pour les ondes radio que pour les vagues sur l’eau, pour le son
comme pour la lumière, même si pour la lumière, la longueur d’onde est bien trop courte pour
que ses effets puissent directement être appréciés par l’œil humain.
Ce principe nous aidera à comprendre la diffraction et les zones Fresnel, le besoin d’établir
des lignes de vue ainsi que le fait que parfois nous puissions tourner les coins de rues, sans
avoir besoin de ligne de vue.

17
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

4.2. Réflexion de l'onde hertzienne


4.3. Les multi trajets
On parle de multi trajets lorsqu'au point de réception l'onde émise arrive par des trajets
différents suite à des réflexions. Le multi trajet est à l'origine du fading à la réception. Nous
étudierons les cas de deux trajets qui occasionnent un fading maximum.

4.4. Onde d'espace et onde réfléchie par le sol

Ce cas se rencontre en pratique pour les ondes VHF et supérieures. Le problème et ses
conséquences sont montrés sur la figure suivante.

Pour éviter les évanouissements en fonction de la distance, il faut monter les antennes
émission et réception de façon que le premier ellipsoïde de Fresnel soit dégagé du sol. La
hauteur diminue quand la fréquence augmente. La diffusion de l'onde sur les obstacles au sol
réduit l'amplitude du signal et la profondeur des évanouissements.

2) Onde d'espace et onde réfléchie par l'ionosphère

Ce cas se rencontre pour la bande MF en propagation nocturne, lorsque la réflexion de l'onde


est possible dans la couche E car la couche D a disparu. Voir la figure suivante.

18
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

La combinaison des deux ondes entraîne un fading lié à l'évolution de la couche E. La parade
consiste à utiliser une antenne émission directive dans le plan V (antenne dite "anti-fading")

1.3. Propagation dans des milieux inhomogènes et aléatoires (Statistique des ondes
incohérentes…)

19
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

20
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

N.B
En pratique, il sera impossible d'avoir un signal v0(t) parfaitement synchrone de la
porteuse. En effet, les fluctuations de la fréquence, aussi minimes soient elles vont
entrainer une détérioration du signal audible, appelée fading. La correction de ce
problème passe par la mise en place d'une boucle à verrouillage de phase, qui permet
d'ajuster au mieux la fréquence de v0(t).

21
Chapitre 1 Propagation des ondes hertziennes

22