Vous êtes sur la page 1sur 9

ADAPTER UNE SEQUENCE DIDACTIQUE DE FRANÇAIS (6°) A UN ENSEIGNEMENT FRANÇAIS

LANGUE SECONDE - NIVEAU A2/B1

FRANÇAIS FRANÇAIS LANGUE SECONDE


(6°) Progression niveau A2/B1
Manuel Texto collège, Français 6°, Hachette, 2005
Objectifs principaux : étude du récit Objectifs principaux : étude du récit chronologique
chronologique(discours narratif)
-évoquer un souvenir d’enfance
-étude du système d’énonciation et analyse du « je » ; -étude du récit à la première personne (notion de
préciser les notions d’auteur, narrateur, personnage. narrateur)
-analyse de la structure du récit chronologique -capacité à raconter un événement, une expérience ou
-écriture : exercice d’imitation un rêve
-étude de l’implicite -mémoriser des mots pour se repérer dans le temps
-interpréter le sens d’un mot suivant le contexte

(moment dans l’année : 1er trimestre) (moment dans l’année : 3ème trimestre)

Lectures analytiques : manuel Texto collège, Lecture analytique : manuel Texto collège, Français
Français 6°, Hachette, Livre unique, 2005 6°, Hachette, Livre unique, 2005
-L’enfant noir, « J’étais enfant et je jouais », Camara
Laye, p 64 -L’enfant noir, « J’étais enfant et je jouais », Camara
Laye, p 64-65
-Histoires vraies racontées.., « Le lion et le petit
chien », Léon Tolstoï, p 68

Lectures cursives : manuel Texto collège, Français


6°, Hachette, Livre unique, 2005
-Légendes amérindiennes, J.C. Dupont, p 74
-Le Lion, « Le grand lion », J. Kessel, p 82
Compétences de lecture à acquérir : Compétences de lecture à acquérir :
-étude du cadre spacio-temporel -calendrier : repérer et classer des fêtes
-comprendre l’effet d’attente (suspense) -reformulation collective des événements et replacer
-compréhension de la visée du discours de les actions dans l’ordre
l’énonciateur -repérage des indices de temps et de lieu
-progression du récit : la chronologie (p333) -construction du sens d’un mot inconnu à partir du
contexte
Compétences d’écriture à acquérir : Compétences d’écriture à acquérir :
-écrire un texte où les événements s’enchaînent -raconter un événement au passé et le situer dans le
chronologiquement (évocation d’un souvenir où le temps (construire une histoire de la vie quotidienne
récit rend compte d’une expérience personnelle) chronologiquement)

Oral : récapituler une péripétie du récit Oral : parler de soi, raconter des événements de façon
répondre aux questions « qui parle ?, Où ?, Quand ?, à être compris ; résumer une action du récit ; jeux de
De quoi s’agit-il ? » rôles

Analyse de l’image : manuel Texto collège, p 66-67 Analyse de l’image : manuel Texto collège, p 75
-ordonner les étapes que le dessinateur présente pour -replacer des images (vignettes) dans l’ordre
faire comprendre une histoire chronologique

Outils de langue : Outils de langue :


*Grammaire-Conjugaison : *Grammaire-Conjugaison :
-emploi et conjugaison de l’imparfait/passé simple -la conjonction « parce que » (oral)
-les expressions du temps et de lieu -l’imparfait
-les connecteurs spacio-temporels -la subordonnée relative (éviter les répétitions)
*Orthographe-Vocabulaire : *Orthographe-Vocabulaire :
-les terminaisons verbales : « er », « é », « ez », « ais » -mots de la même famille
-vocabulaire des sentiments et verbes d’action -les connecteurs de temps et de lieu
-mots pour exprimer des sentiments (les faire
réemployer dans un texte à trous)

1
« J’étais enfant et je jouais », L’Enfant noir, Camara Laye
Manuel Texto collège, Français 6°, Hachette Education, p 64

SEQUENCE INEDITE : NIVEAU A2/B1

Objectif principal : rendre explicite les informations du texte, en l’occurrence un souvenir d’enfance. Prélever
et interpréter les mots importants dotés de sens. Eviter les répétitions dans la construction de phrases complexes.

TEXTE

J’étais enfant et je jouais près de la case de mon père. Quel âge avais-je en ce temps-là ? Je ne me rappelle pas
exactement. Je devais être très jeune encore : cinq ans, six ans peut-être.

Ma mère était dans l’atelier, près de mon père, et leurs voix me parvenaient, rassurantes, tranquilles, mêlées à
celles des clients de la forge et au bruit de l’enclume.

Brusquement, j’avais interrompu de jouer, l’attention, toute mon attention, captée par un serpent qui rampait
autour de la case, qui vraiment paraissait se promener autour de la case ; et je m’étais bientôt approché.

J’avais ramassé un roseau qui traînait dans la cour – il en traînait toujours, qui se détachaient de la palissade de
roseaux tressés qui enclôt notre concession – et à présent, j’enfonçais ce roseau dans la gueule de la bête.

Le serpent ne se dérobait pas ; il prenait goût au jeu ; il avalait lentement le roseau, il l’avalait comme une proie,
avec la même volupté, me semblait-il, les yeux brillants de bonheur, et sa tête, petit à petit, se rapprochait de ma
main.

Il vint un moment où le roseau se trouva à peu près englouti, et où la gueule du serpent se trouva terriblement
proche de mes doigts.

Je riais, je n’avais pas peur du tout, et je crois bien que le serpent n’eût plus beaucoup tardé à m’enfoncer ses
crochets dans les doigts si, à l’instant, Damany, l’un des apprentis, ne fût sorti de l’atelier. L’apprenti fit signe à
mon père, et presque aussitôt je me sentis soulevé de terre : j’étais dans les bras d’un ami de mon père !

Autour de moi, on menait grand bruit ; ma mère surtout criait fort et elle me donna quelques claques. Je me mis à
pleurer, plus ému par le tumulte qui s’était si opinément élevé, que par les claques que j’avais reçues.

Un peu plus tard, quand je me fus calmé et qu’autour de moi les cris eurent cessé, j’entendis ma mère m’avertir
sévèrement de ne plus jamais recommencer un tel jeu ; je le lui promis, bien que le danger de mon jeu ne
m’apparût pas clairement.

1.La phrase négative et les contraires :

Trouver dans le texte, le contraire des énoncés suivants.

a. « Je me souviens précisément » : ………………………………………………………………………

b. « Le serpent avait peur, était terrifié » :………………………………………………………………..

c. « J’étais tellement effrayé » : ………………………………………………………………………….

d. « Ma mère m’a encouragé à jouer avec le serpent » : …………………………………………………

e. « J’ai pris conscience (compris, réalisé) des risques et du danger qu’il y avait à jouer avec le serpent :

……………………………………………………………………………………………………………….

2
2.Les personnages (objectif : montrer l’insouciance de l’enfant)

1.Relevez les mots qui correspondent à l’amusement et ceux correspondant à la peur.

mots qui désignent l’amusement mots qui désignent la peur


jeu-jouais-……………………. soulevé de terre……………….
……………………………….. …………………………………
……………………………….. …………………………………
……………………………….. ………………………………….

2.Les sentiments éprouvés par les personnages :

Associer les sentiments suivants au narrateur et à la maman : (…) – difficile – niveau B1 uniquement

satisfaction-étonnement-(confusion)-soulagement-amusement-angoisse-colère-joie-
inquiétude-(intérêt)-(enthousiasme)-peur-

le narrateur-l’enfant La mère du narrateur


……………………………………… ……………………………………………
……………………………………… ……………………………………………
………………………………………. ……………………………………………
………………………………………. ……………………………………………

3.COMPRENDRE LES ETAPES DU RECIT

a.Remettre les actions dans l’ordre

1.L’enfant a reçu des claques par sa mère.

2.L’enfant joua avec le serpent à l’aide d’un bout de bois.

3.La situation était très dangereuse, mais l’enfant n’avait pas peur du tout : il riait.

4.Le serpent mangea le morceau de bois en entier et sa gueule se rapprocha des doigts de l’enfant.

5.L’enfant doit avoir 5 ou 6 ans lorsqu’il jouait près de ses parents.

6.L’enfant n’avait pas compris le danger qu’il avait rencontré.

7.Toute son attention se concentrait sur un serpent qui rampait

8.L’ami de son père, l’apprenti, a soulevé l’enfant pour l’écarter du serpent.

Solution : 1=….. ; 2=… ;3=…. ;4=…. ;5=….. ;6=….. ; 7=….. ; 8=…..

b.Les énoncés importants pour comprendre l’histoire : JEU ET DANGER

Associer les phrases essentielles du texte aux idées de même sens proposées.

a. « Toute mon attention captée par un serpent. » 1.les adultes ont sauvé l’enfant

b. « Le serpent ne se dérobait pas ; 2.la situation est dangereuse pour


il prenait goût au jeu. » le narrateur

c. « Le roseau se trouva englouti (avalé) et 3.l’enfant n’a pas compris le danger

3
la gueule du serpent se trouva terriblement ↔ qu’il avait pris et jura à sa mère de ne
proche de mes doigts. » plus jouer avec un serpent

d. « Je riais, je n’avais pas peur du tout. » 4.la maman a été effrayée et a paniqué

e. « L’apprenti fit signe à mon père, et presque 5.la maman se fâche et prévient
aussitôt je me sentis soulevé de terre. »

f. « Ma mère surtout criait fort et elle me donna 6.l’enfant s’amuse avec le serpent
quelques claques. »

g. « J’entendis ma mère m’avertir sévèrement de ne 7.l’enfant est très curieux


plus jamais recommencer ce jeu. »

h. « Je le lui promis, bien que le danger ne m’apparut 8. L’enfant croit que le serpent joue avec
pas clairement. » lui

Solution : a=…………… ; b=……….. ; c=………. ; d=…. ……; e=……….;

f=……….. ; g=…….... ; h=……….. ; i=………… ; j=….……..

c. Question :

1.Est-ce que le narrateur a compris pourquoi sa mère s’est fâchée ? Expliquez.

…………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………

4.Langue

a.Les pronoms personnels compléments (pronoms personnels) ; qu’est-ce qu’ils désignent (remplacent)?

Ligne2 : « je ne me rappelle pas » : ……………………………………………………………

Ligne 4 : « leurs voix me parvenaient » : ………………………………………………………

Ligne 9 : « il en traînait toujours » : ……………………………………………………………

Ligne 13 : « il l’avalait comme une proie » : …………………………………………………..

Ligne 28 : « je le lui promis » : ………………………………………………………………….

Ligne 28 : « je le lui promis » : ………………………………………………………………….

b.Les mots de la même famille à partir des adverbes en « ement » du texte

exactement-brusquement-vraiment-lentement-terriblement-sévèrement-clairement-inopinément

Complétez le tableau par des mots de la même famille que le terme proposé.

4
La famille de mots (approfondissements) – mots courants du texte à connaître

NOMS ADJECTIFS ADVERBES VERBES


(nature) (nature) (nature) (nature)

l’attention attentif-attentionné attentivement attendre


la naïveté naïve/f naïvement
……………………….. ………………………. exactement
………………………. brusquement
la …………………….. ………………………. lentement ………………………
la satisfaction satisfait satisfaire
la …………………….. ……………………… sévèrement ………………………..
l’émotion ému émotionnellement émouvoir
l’inquiétude inquiet s’inquiéter
le soulagement soulagé se soulager
l’étonnement étonné étonnamment étonner
la …………………. ………………………… clairement …………………………
l’enthousiasme enthousiaste enthousiasmer
le danger ……………………… dangereusement

Exercice n°1 : texte à trous. Complétez le texte avec les mots suivants :

dangereux – sévèrement – clairement - naïvement – satisfait – soulagée - attention – ému -


enthousiasme -

Le narrateur a arrêté soudainement de jouer parce qu’un serpent a retenu son……………………………. .

L’enfant très satisfait de jouer avec le serpent a cru …………………………………….qu’il n’était pas

….. ………………........... Pourtant, le reptile s’approchait dangereusement de sa main car il avalait

complètement le roseau que lui tendait l’enfant. Le narrateur ne s’apercevait pas du danger qu’il courait, car

son …………………………….l’empêchait de voir la réalité du danger. Les adultes présents, pris de

panique, ont écarté l’enfant. La mère du narrateur, angoissée, a reproché…………………………à son fils

de s’amuser avec un animal dangereux, même si elle était par ailleurs….. …………………….que son fils

n’ait pas été mordu. Le petit, …………..…………, a pleuré bien que le danger ne lui apparût pas

……………………………… .

Exercice n°2 : même consigne avec le mot « admirable » (L’Atelier du langage 6°, p 170)

a.J’ai trouvé son travail……………………………, je suis donc très fier d’elle.


b.De nombreux …………………………….attendaient la star à la sortie du concert.
c.Le public est resté en ……………………………devant les tableaux.
d.Nous étions tous ………………………………devant son tour de magie.
e.L’inspecteur a …………………………………mené son enquête.

Exercice n°3 : complétez les phrases suivantes avec les mots de la famille de « confus »(contraire, « clair »)

a.Le narrateur a ……………………un jeu d’enfant avec un jeu dangereux.

5
b.La …………………………régnait alors que (tandis que) l’enfant n’avait pas pris conscience du danger.

c.Après que sa mère l’a frappé, le narrateur s’est trouvé tout…………………………….. en raison du

tumulte (agitation, bruit) occasionné notamment par les cris de sa mère.

Exercice n°4 : complétez les phrases suivantes avec les mots de la famille de « craindre » (redouter)

a.Il n’a peur de rien. Par exemple, il ne ………………………..pas la mort.

b.Vous pouvez parler sans …………………………. .

c.L’artiste était ……………………….avant le spectacle.

d.L’automobiliste parlait ……………………………. au gendarme,car il avait commis une faute sur la


route.

Exercice n°5 :

a.parmi les mots suivants, 6 d’entre eux ne sont pas des adverbes. Lesquels ?Relevez-les.

prodigieusement-récemment-craintivement-perfectionnement-solennellement-particulièrement-déchirement-
sentiment-immédiatement-mouvement-divertissement-sincèrement-applaudissement

…………………………. …………………………… …………………………

…………………………. …………………………… ………………………….

b.Ecris le nom correspondant aux adverbes suivants :

-naïvement : ……………………
-doucement : …………………….
-courageusement : ……………..
-longuement : ……………………
-patiemment : …………………..

c.Ecris l’adverbe correspondant à l’adjectif suivant :

-sec : ……………………………
-mou : …………………………..
-heureux : ……………………….
-patient : ………………………..

d.Retrouve le nom qui correspond à ces adjectifs :

Exemple : surpris=la surprise

-stupéfait : ………………….. -satisfait : …………………………


-ému : ……………………… -admiratif : ………………………..
-inquiet : …………………… -déçu : …………………………….

5..PROPOSITIONS A POURSUIVRE AVEC DES ELEVES D’UN NIVEAU B1 (équivalent niveau 3°)

Exercice n°1 : utiliser les pronoms relatifs étudiés en classe pour éviter la répétition.

6
Reliez chacune des deux phrases suivantes pour n’en faire qu’une seule grâce à un pronom relatif.

Exemple : « L’élève a appris ses leçons. Je t’ai parlé de cet élève hier. »
« L’élève dont je t’ai parlé hier a appris ses leçons. »

a.Le douanier te conseille de prendre la valise. La serrure de la valise s’avère difficile à ouvrir.

…………………………………………………………………………………………………………

b.Les enseignants discutent pendant la réunion. Ces enseignants traitent des problèmes rencontrés.

…………………………………………………………………………………………………………

c.Je vous ferai visiter demain les endroits mystérieux de la ville. J’habite cette ville depuis mon enfance.

………………………………………………………………………………………………………….

d.Voulez-vous me rendre mes livres ? Je vous ai prêté ces livres.

………………………………………………………………………………………………………….

Exercice n°2 : utiliser les pronoms relatifs étudiés en classe pour éviter la répétition.
Reliez chacune des deux phrases suivantes pour n’en faire qu’une seule grâce à un pronom relatif.

sans qui-auxquelles-qui-auquel-avec lequel-grâce à qui-

a.Camara Laye est un écrivain. J’ai découvert l’Afrique.

………………………………………………………………………………………………………….

b.Ce matin, j’ai eu un cours de civilisation africaine. Je devais assister à ce cours.

…………………………………………………………………………………………………………..

c.Les lettres provenaient du Guinée en Afrique. Nous avons répondu à ces lettres.

……………………………………………………………………………………………………………

d.L’enfant avait ramassé un roseau. Ce roseau traînait par terre dans la cour de l’atelier.

…………………………………………………………………………………………………………….
e.L’enfant a joué avec un serpent. Il riait beaucoup malgré le danger.

…………………………………………………………………………………………………………….

f.Damany est un ami de mon père. Je serai mort sans Damany.

……………………………………………………………………………………………………………..

Exercice n°3 : utiliser les pronoms relatifs suivants parfois précédés d’une préposition.

avec qui.contre lequel. sans lequel. avec lequel. dans lesquels. auxquelles. grâce à qui. à propos de qui.

a.Ce sont des pays lointains. Nous rêvons de séjourner dans ces pays lointains.

……………………………………………………………………………………………………………
b.Les journalistes ont rencontré des difficultés à travailler librement dans ce pays. Nous ne pensons pas
aux difficultés qu’ont rencontrées les journalistes.

…………………………………………………………………………………………………………

7
c.Chan est un homme très intéressant. J’irais au bout du monde pour Chan.

……………………………………………………………………………………………………………

d.Pensez à bien apporter votre sac de provisions (nourriture). Vous ne pourrez pas faire cette longue
marche sans votre sac de provisions.

……………………………………………………………………………………………………………

e.L’amitié est un sentiment. On ne peut pas jouer avec ce sentiment.

……………………………………………………………………………………………………………

f.Le Sida représente un danger. Il faut lutter pour éradiquer (stopper) cette maladie.

……………………………………………………………………………………………………………

g. L’écrivain Camara Laye est un ami. On a publié de nombreux ouvrages.

……………………………………………………………………………………………………………

h.Chang est un ami. J’ai découvert la civilisation chinoise.

……………………………………………………………………………………………………………

Exercice n°4 : placez les articles suivants : les-de l’-des-en-un-de-des-de l’ et les prépositions
« envers » et « contre ».

Article premier. « Tous les êtres humains naissent libres et égaux ……….. dignité et en droits. Ils sont doués de
raison et ……. conscience et doivent agir …….. uns ………… les autres dans ………. esprit de fraternité. »

Article 4. « Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite …….. esclaves sont interdits
sous toutes leurs formes. »
(Déclaration des Droits ……….Homme, 1948).

Article 32. « Les Etats parties reconnaissent le droit ……….enfant d’être protégé ………l’exploitation
économique et de n’être astreint à aucun travail comportant …….. risques ou susceptible de compromettre son
éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement, spirituel, moral ou social. »

(Convention relative aux Droits de l’Enfant, 1990).

V.ORAL (A2/B1)

Imaginez un dialogue entre la mère et l’enfant pour faire comprendre que le danger était ignoré par ce dernier.
La maman répondra aux questions de l’enfant avec notamment la conjonction de subordination « parce que ».

VI.EXPRESSION ECRITE (A2/B1)

Rédaction : racontez vous aussi un épisode de votre enfance où vous avez rencontré un danger. Il faut que le
lecteur comprenne bien la situation (voir texte et copies niveau A 2, chapitre VIII).

VII.REMEDIATION : NIVEAU B1 UNIQUEMENT


Vocabulaire
Exercice : associez les noms qui correspondent au même sentiment

1.irritation a.nostalgie

2.satisfaction b.gratitude

8
3.reconnaissance ↔ c.colère

4.regret d.contentement

Usage du dictionnaire :
Recherche des mots suivants : (regret)-nostalgie-tristesse-découragement-intimidé-gratitude-(indignation)-
déception-inquiétude - (…) niveau B1 uniquement

Placez le mot à l’endroit qui convient


regret-nostalgie-tristesse-découragement-intimidé (adjectif)-gratitude-indignation-déception-inquiétude

1.Quand j’ai vu tous les devoirs qu’il me restait à faire, j’ai eu un moment de …………………….. .

2.J’ai éprouvé une grande…………………….après cet échec au Brevet, car mes parents y croyaient aussi.

3.Vous m’avez rendu un grand service. Comment vous exprimer ma …………………… ?

4.Les enfants n’étaient pas rentrés, nous étions fous d’………………………… .

5.Je crains la sévérité de ce nouveau professeur. Je suis un peu ………………………. .

6.Le pauvre garçon a été accusé à tort, je comprends son …………………………. .

7.La ……………………qui se dégage de cette maison abandonnée me dissuade de l’acheter.

8.Il éprouve de la ……………………quand il écoute la musique de son pays.

9.Pierre s’est excusé et nous a exprimé son …………………… .

Prolongement possible :
-DELF, 450 activités, A1, A2, A3, A4, R. Lescure, E. Grandet, Parizet, Rausch, 2004CLE INTERNATIONAL

Associez les phrases suivantes à un des sentiments proposés.

a.indignation b.intérêt c.enthousiasme d.confusion


e.mécontentement f.surprise g.inquiétude h.reconnaissance
i.découragement j.déception k.satisfaction l.nostalgie

1.Je n’aurai jamais dû accepter ce travail. Je n’y arriverai jamais.


2.C’est vraiment magnifique ce qu’il a fait !
3.Toi ! A cette heure là ! Mais d’où viens-tu ?
4.Original, ce projet ! J’aimerais bien en savoir un peu plus long.
5.Ca me fait plaisir qu’il se soit décidé.
6.Pourquoi ne m’a-t-on pas prévenu ? Je n’apprécie pas beaucoup.
7.C’est très sympa ce qu’il a fait pour moi.
8.Tout a changé dans ce quartier. C’était bien plus joli avant.
9.C’est un scandale !Comment peut-on écrire des choses pareilles !C’est un tissu de mensonges, cet article !
10.Vous verrez, tout ça finira mal, j’ai bien peur…
11.J’espérais vraiment qu’il pourrait venir. Quel dommage !
12. Je suis désolé pour ce malentendu. C’est de ma faute. J’aurais dû vérifier.

Exemple : 1= i

2=…..3=……4=……5=…..6=…..7=…..8=…..9=……10=……11=…..12=……