Vous êtes sur la page 1sur 64

Détermination du résultat fiscal

03 Mars 2016
Sommaire

1. Détermination de la base imposable à l’IS


2. Produits imposables
3. Charges déductibles
4. Report des dédficits
5. Taux d’imposition
6. Cotisation minimale
7. Acomptes provisionnels
8. Calcul de l’IS
9. Déclarations fiscales
Détermination de la
1 base imposable à l’IS
◉ Le résultat fiscal de chaque exercice comptable est déterminé d’après l’excédent des
produits sur les charges de l’exercice, engagées ou supportées pour les besoins de l’activité
imposable, en application de la législation et de la réglementation comptable en vigueur,
modifié, le cas échéant, conformément à la législation et à la réglementation fiscale en
vigueur.


Exceptions:

◉ Les centres des coordinations


◉ Les sièges régionaux ou internationaux ayant le statut CFC et les bureaux de représentation
des sociétés non résidentes ayant le statut CFC
◉ Les GIE
◉ Sociétés non résidentes ayant opté pour l’imposition forfaitaire


Centres de coordination

Qu’est ce qu’un centre de coordination?

Toute filiale ou établissement d’une société ou d’un groupe international dont le siège est situé à l’étranger et
qui exerce, au seul profit de cette société ou de ce groupe, des fonctions de direction, de gestion, de
coordination ou de contrôle.

Base imposable à l’IS =

10% du montant de leurs dépenses de fonctionnement


+ le résultat des opérations non courantes
Sièges régionaux ou internationaux ayant
le statut CFC

Qu’est ce qu’un siège régional ou international?

toute entreprise ayant la personnalité morale, qui assure une activité de supervision et de coordination des
activités d’entreprises exercées dans un ou plusieurs pays étrangers.
Le siège régional ou international peut également réaliser des prestations de services pour le compte d’autres
entités du groupe auquel il appartient.

Base imposable à l’IS


En cas de bénéfice En cas de déficit

Le montant le plus élevé entre:


- 5% des charges de fonctionnement
- Le résultat fiscal calculé dans les conditions de droit commun
- 5% des charges de fonctionnement

Sous réserve du calcul de la cotisation minimale.

Le même régime s’applique aux bureaux de représentation des sociétés non résidentes ayant le statut CFC, sous réserve des
conventions fiscales.
Groupement d’intérêt économique

Qu’est ce qu’un GIE?

entité constituée de deux ou plusieurs personnes morales pour une durée déterminée ou indéterminée, en vue
de mettre en œuvre tous les moyens propres à faciliter ou à développer l’activité économique de ses membres
et à améliorer ou accroître le résultat de cette activité.

Base imposable à l’IS

Le GIE est transparent fiscalement  imposition du résultat au niveau de ses membres

Chaque membre ajoute à son résultat fiscal sa part dans les bénéfices réalisés ou dans les pertes subies du GIE
Sociétés non résidentes

Option pour l’imposition forfaitaire

Les sociétés non résidentes adjudicataires de marchés de travaux, de construction ou de montage


peuvent opter, lors du dépôt de la déclaration du résultat fiscal ou après la conclusion de chaque
marché, pour l’imposition forfaitaire sur le montant total du marché, au taux de 8%.

Ce taux est libératoire de l’impôt retenu à la source.


2 Produits imposables
Produits imposables

◉ Chiffre d’affaires
◉ Autres produits d’exploitation

• Variation des stocks


• Immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même
• Subventions d’exploitation
• Autres produits d’exploitation
• Reprises d’exploitation et transferts de charges

◉ Produits financiers
◉ Produits non courants
Chiffre d’affaires

Notion de créance acquise

Le chiffre d’affaires est constitué des recettes et créances acquises se rapportant aux produits livrés, aux
services rendus et aux travaux immobiliers réalisés (Article 9-I-1°).

L'exercice de rattachement des créances est celui au cours duquel intervient:


- la livraison des biens,
- l'achèvement de la prestation

Précisions
- Traitement des avances
- Traitement des retenues de garantie

Distinction entre frais et débours


- Lorsque la facture est libellée au nom du fournisseur  remboursement de frais. Ils doivent êtres inscrits à
la fois dans les charges et dans le chiffre d'affaires.
- Lorsque la facture est libellée au nom du client  débours. Ils doivent être inscrits ni dans les frais ni dans
le chiffre d'affaires.
Produits imposables

Poste Point Traitement


Les subventions reçues sont à rattacher à l'exercice au
Autre produits cours duquel elles sont perçues et sont retenues pour
Subvenions d’exploitation
d’exploitation le calcul de la cotisation minimale au titre dudit
exercice
Les dividendes et autres produits de participation,
Produits des titres de
ainsi que ceux de source étrangère, sont compris dans
participation et autres
les produits financiers de la société bénéficiaire en
titres immobilisés
Produits financiers tenant compte de l’abattement de 100%.

Ecarts de conversion Imposables au titre de l’exercice de leur constatation


passifs (au niveau du tableau de passage)
Produits imposables

Poste Point Traitement


Indemnités de retard
Ces indemnités sont imposables au titre de
afférentes aux délais
l’exercice de leur encaissement
de paiement
Le montant des subventions d’investissement
Produits non
Subvention est repris sur la durée et au rythme
courants
d’investissement d’amortissement de l’immobilisation acquise ou
créée
Taxable chez le bénéficiaire et non déductible
Abandon de créance
chez la société qui l’octroi
3 Charges déductibles
Conditions de déductibilité des charges
◉ Etre exposées dans l'intérêt de l'exploitation
◉ Correspondre à une dépense effective (LF 2016)
◉ Etre appuyées de pièces justificatives régulières
◉ Etre constatées en comptabilité
◉ Etre rattachées à l’exercice au cours duquel elles ont été engagées
◉ Se traduire par une diminution de l'actif net de la société


Cas des charges à répartir

Peuvent être au choix de l’entreprise:


◉ Soit intégralement déduites la première année,
◉ Soit inscrites en immobilisations et amorties sur 5 ans à partir du premier exercice de
leur constatation en comptabilité


Charges déductibles

◉ Charges d'exploitation
• achats
• autres charges externes
• impôts et taxes
• charges de personnel
• autres charges d’exploitation
• dotations d’exploitation

◉ Charges financières
• Les charges d’intérêts
• Pertes de change
• Dotations financières

◉ Charges non courantes


• VNA des immobilisations cédées
• Dotations non courantes
Charges déductibles
Poste Point Traitement
Les achats de marchandises et les achats consommés à
prendre en considération sont ceux qui ont donné lieu à une
Achats réception au cours de l'exercice envisagé, même si la facture
n'a pas encore été reçue ou le prix n'a pas été encore payé à
la clôture dudit exercice.
Charges Pour la valorisation des stocks les méthodes admises par
Variation de
d’exploitation l’administration sont la méthode du coût moyen pondéré et
stock
la méthode du premier entré, premier sorti ou FIFO
D'une valeur unitaire maximale de 100 dirhams portant soit la
Cadeaux raison sociale, soit le nom ou le sigle de la société, soit la
publicitaires marque des produits qu'elle fabrique ou dont elle fait le
commerce
Charges déductibles

Poste Point Traitement


Déductibles si versés aux organismes listés à l’article 10-I-B-2° dont:
- Associations reconnues d’utilité publique,
- Œuvres sociale de l’entreprise dans la limite de 2°/°° du CA.

Charges Les pièces justificatives des dons octroyés, telles que reçus, quittances,
Cotisations et dons
d’exploitation relevés bancaires, contrats sous seing privé, actes notariés et autres
pièces écrites doivent être conservées à l'appui de la comptabilité des
sociétés concernées.

PS: les dons limités à 2°/°° du CA du donateur peuvent être cumulés


avec les autres dons non limités
Charges déductibles

Poste Point Traitement

Sont déductibles, les impôts et taxes à la charge de la société, y compris les cotisations
supplémentaires émises au cours de l’exercice, à l’exception de l’impôt sur les sociétés.

Sont déductibles:
- Taxes professionnelles, de services communaux etc.
- TVA non récupérable
- Droits de douane
Charges Impôts et - Droits d’enregistrement.
d’exploitation taxes
Ne sont pas déductibles:
- l’IS
- l’impôt imputable sur l'IS et retenu à la source au titre des produits de placement à
revenu fixe (TPPRF)
- TVA récupérable
- Pénalités, majorations et amendes pour infraction aux règles d’assiette, de paiement
tardif ainsi qu’aux dispositions légales et réglementaires
Charges déductibles
Dotations d’exploitation aux amortissements

Les éléments susceptibles de faire l'objet d'un amortissement déductible pour la détermination du résultat
fiscal, sont les éléments en non valeurs ainsi que les éléments incorporels et corporels figurant à l'actif de la
société et se dépréciant par l'usage ou par le temps.

Base de calcul
L’amortissement se calcule sur la valeur d’origine, hors TVA récupérable, telle qu’elle est inscrite à l’actif
immobilisé:
Mode d’acquisition Valeur d’orgine à amortir

A titre onéreux Coût d’achat

A titre gratuit Valeur vénale

Par voie d’échange Valeur contractulle

Apport à l’entreprise Valeur d’apport

Créée par l’entreprise Coût de production

Achetées en devises Contre valeur en dirham à la date de l’établissement de la facture


Charges déductibles
Dotations d’exploitation aux amortissements

Point de départ
Les DEA sont déductibles à partir du premier jours du mois d’acquisition des biens.
 Possibilité de différer l’amortissement au premier jour du mois d’utilisation effective pour les biens meubles
qui ne sont pas utilisés immédiatement.

Dotations exceptionnelles
◉ Cas de dépréciations exceptionnelles
◉ Cas d’équipements financés par une subvention d’investissement imposées en totalité au titre de l’exercice
de sa perception

Conditions de déductibilité des DEA


◉ les biens doivent figurer à l’actif immobilisé;
◉ les amortissements y afférents doivent avoir été constatés régulièrement en comptabilité  Sinon perte du
droit de déduire la DEA en cas d’omission d’inscription en comptabilité au titre de l’exercice concerné
◉ déduction dans la limite des taux admis d’après les usages de chaque profession, industrie ou branche
d’activité
Charges déductibles
Dotations d’exploitation aux amortissements

Taux d’amortissement

◉ La loi ne fixe pas de taux

◉ La circulaire prévoit des taux à titre indicatif :

- Taux « normaux », applicables aux bien neufs


- Taux spécifiques pour certains secteurs (hôtellerie, pêche, mines)

 La société a le droit d’utiliser les taux d’amortissement en adéquation avec la dépréciation


effective des biens, en fonction de leur utilisation
Charges déductibles
Dotations d’exploitation aux amortissements

Véhicules de tourisme
Achat Location ou crédit bail

Le taux d’amortissement du coût


d’acquisition ne peut être inférieur à 20% par La part de la redevance ou du montant de la location supportée par l’utilisateur et
an correspondant à l’amortissement au taux de 20% par an sur la partie du prix du
La valeur totale fiscalement déductible, véhicule excédant 300 000 dirhams, n’est pas déductible pour la détermination du
répartie sur 5 ans à parts égales, ne peut être résultat fiscal
supérieure à 300.000 dirhams TTC

Exemple: Exemple: Part déductible de l’amortissement :


300 000 x 20% = 60 000
Valeur d’acquisition: 450 000 Valeur du véhicule: 450 000 Part non déductible de l’amortissement :
Amortissement à 20%: 90 000 Montant annuel de la redevance: 90 000 – 60 000 = 30 000
Amortissement déductible : 120 000
300 000 x 20% = 60 000 Amortissement théorique à 20%: Montant déductible de la redevance:
Amortissement non déductible : 90 000 120 000 – 30 000= 90 000
90 000 – 60 000 = 30 000
Charges déductibles
Dotations d’exploitation aux amortissements

Véhicules de tourisme

Ne sont pas concerné par la limitation:

- Les véhicules loués pour une durée n’excédant pas 3 mois non renouvelable
- Les véhicules utilisés pour le transport public
- Les véhicules de transport collectif du personnel de l’entreprise et de transport scolaire
- Les véhicules appartenant aux entreprises qui pratiquent la location des voitures
- Les ambulances
Charges déductibles
Dotations d’exploitation aux amortissements

Amortissement dégressif
Les biens d’équipement acquis, à l’exclusion des immeubles quelle que soit leur
Immobilisation éligibles
destination et des véhicules de transport de personnes

Modalités Option irrévocable dès la première année d’acquisition

Base de calcul Première année: coût d’acquisition


Les années suivantes: Valeur résiduelle

Taux Taux normal x Coeff 1,5 3 ≤ durée d’amortissement ≤ 4

2 5 ≤ durée d’amortissement ≤ 6

3 > 6 ans

Report des déficits correspondant aux amortissements dégressifs


Charges déductibles

Dotations d’exploitation aux provisions

Conditions de déductibilité des DEP

◉ La provision doit être destinée à faire face à une dépréciation, à une perte ou à une charge
déductible
◉ Les pertes et charges doivent être nettement précisées quant à leur nature
◉ Les pertes et charges doivent trouver leur origine dans l'exercice en cours
◉ les provisions doivent être effectivement constatées dans les écritures comptables de l’exercice
Charges déductibles

Dotations d’exploitation aux provisions

Nature Provision Traitement


Doit être justifiée. Exemple dépréciation d’un terrain / fonds de
Des immobilisations
commerce…
Les provisions statistiques ne sont pas déductible
Des stocks La provision doit être individualsée et calculée article par article
Provisions La dépréciation doit être justifiée (déterioration…)
pour Introduction d’un recours judiciaire dans un délai de douze 12 mois
dépréciation Des créances client
suivant celui de la constitution
Pour les titres cotés  se référer au dernier cours avant la clôture
Des titres de Pour les titres non cotés  la dépréciation doit être justifiée par la
participation situation financière de la société. L’administration fiscale requiert
l’existence d’un rapport d’évaluation.
Charges déductibles

Dotations d’exploitation aux provisions

Nature Provision Traitement


Attention à l’exercice de rattachement. Exercice au cours duquel
Pour procès et litiges
naît le risque.
Pour amendes et Non déductible, sauf si les amendes et pénalités sont elles même
pénalités déductibles.
Pour charge du Déductible y compris la provision pour congé payé et provision pour
Provisions
personnel primes et gratification si engagement formel de la société
pour risques
et charges Déductible si les indemnités restent dues à la clôture de l'exercice et
concernent des licenciements ou des départs prononcés au cours de
Pour licenciement /
cet exercice.
départ volontaire
Les personnes dont la société envisage de se séparer doivent avoir
été expressément informées au cours de l’exercice
Pour garantie Non déductible
Charges déductibles
Charges financières
Intérêts

Conditions de déductibilité des intérêts


◉ la dette doit être contractée pour les besoins et dans l'intérêt de la société et inscrite au bilan

Cas des avances en compte courant et prêts octroyés par les actionnaires

Une condition Deux limitations


1. Le montant total des sommes
2. Le taux des intérêts déductibles
Le capital social doit être entièrement portant intérêts déductibles ne
ne peut être supérieur au taux
libéré peut excéder le montant du
réglementaire (publié par arrêté)
capital social
Sinon: la charge totale d’intérêt n’est Sinon: les intérêts Sinon: les intérêts correspondant à
pas déductible correspondant à l’excédent ne l’excédent ne sont pas déductible
sont pas déductibles
Charges déductibles
Charges financières

Ecart de conversion actif


◉ Provision pour R&C financiers déductible pour le même montant
Charges déductibles
Charges non courantes

Les charges non courantes ne sont pas à réintégrer systématiquement

Charge non courante Traitement

Pénalités sur marché Déductibles si contractuelles

Rappels d’impôts Déductibles s’ils se rapportent à des impôts déductibles

Pénalités et amendes Non déductibles si infraction aux règles d’assiette et de recouvrement ou aux
dispositions légales et réglementaires.

Pertes sur créances Déductibles si la perte est justifiée i.e. la société à engagé tous les moyens en vue
de leur recouvrement.

Pertes résultant de vol, de sinistres, ou de Déductibles si dûment justifiées


détournement

Pertes subies du fait de cautionnement Non déductibles

Charges sur exercices antérieurs Déductibles si provisionnées, même si la provision était approximative
Autres charges non déductibles
Charge Traitement
Déductible dans la limite de 10 000 DH par jour et par fournisseur sans
Charges réglées par des moyens
dépasser 100 000 DH par mois par fournisseur (LF 2016)
autres que ceux listés à l’article 11 du
Pour les immobilisation, la dotation n’est plus déductible quel que soit
CGI
le montant
Charges non justifiées par une facture
Pièce établie au nom du contribuable et comportant les mentions
régulière ou toute autre pièce
obligatoires prévues à l’article 145
probante
Les achats et prestations revêtant le
Non déductible
caractère d’une libéralité
La contribution social de solidarité

La taxe écologique sur la plasturgie


Non déductibles
La taxe spéciale sur le fer à béton

La taxe spéciale sur la vente du sable


4 Report des déficits
Règle du report déficitaire

◉ Les déficits d’exploitation sont reportable jusqu’au quatrième exercice qui suit l’exercice
déficitaire (y compris les amortissement des immobilisations en NV)
◉ Les déficits d’amortissement sont indéfiniment reportables


Précisions

Déficits à annuler:

◉ Déficits d’exploitation non utilisés pendant 4 ans,


◉ Déficits annulés suite à une déclaration rectificative ou suite à une rectification de la base
imposable
◉ Les déficits subits par les établissements exploités hors du Maroc
◉ Les déficits d’une société acquise ou absorbée

Déficits fiscaux vs pertes comptables:

Le déficit fiscal continue à être reportable si les pertes comptables sont compensées notamment
suite à une réduction de capital.
5 Taux d’imposition
Taux proportionnel
Taux institués par la LF pour l’année 2016 :

◉ Bénéfice net = Bénéfice après imputation des déficits reportables

◉ Le mode de calcul des acomptes versés au cours de l’exercice, sur la base du montant de l’impôt dû au titre du
dernier exercice clos, reste inchangé et n’est pas affecté par le changement de taux à appliquer au bénéfice net
fiscal réalisé à la fin de l’exercice.
Autres taux

37% Taux normal (banques, assurances)

les sociétés installées en zones franches durant 20 années consécutives


suivant la 5ème année d’exonération, les sociétés ayant le statut de CFC
8,75%
les sociétés de service ayant le statut CFC, au-delà de la période de 5
exercices d’exonération

les sièges régionaux ou internationaux ayant le statut CFC et les bureaux de


10% représentation des sociétés non résidentes ayant ce statut, à compter du
premier exercice d’octroi dudit statut ;
Au-delà des périodes d’exonération si applicable:
17,5% les entreprises hôtelières, les sociétés exportatrices, les établissements
d’enseignement, les entreprises minières, les exploitations agricoles,

8% Imposition forfaitaire des sociétés non résidentes sur option


6 Cotisation minimale
Minimum d’imposition
◉ Le montant de l’impôt dû par les sociétés ne peut être inférieur, pour chaque exercice,
quel que soit le résultat fiscal de la société concernée, à une cotisation minimale.


Base de calcul de la CM

◉ La base de la CM est constituée par le montant, hors taxe sur la valeur ajoutée, des produits
suivants :

- le chiffre d’affaires et les autres produits d’exploitation, visés à l’article 9 (I-A-1° et 5°) ;
- les produits financiers visés à l’article 9 (I-B-1°-2° et 3°) ;
- les subventions et dons reçus de l’Etat, des collectivités locales et des tiers figurant parmi les
produits d’exploitation visés à l’article 9 (I-A- 4°) et/ou les produits non courants visés à
l’article 9 (I-C-2° et 4°).

◉ Précisions:
- Ecarts de conversion passif : non inclus
- Reprises et transferts de charges : non inclus
- Produits non courants?
Taux de la CM

0,5% Taux normal

Prévu pour les produits de première nécessité


- les produits pétroliers
- le gaz
- le beurre
0,25% - l’huile
- le sucre
- la farine
- l’eau
- l’électricité
Cotisation minimale

◉ Exonération de la cotisation minimale pendant 36 mois suivant la date de début


d’exploitation.

L’exonération cesse d'être appliquée à l'expiration des 60 premiers mois qui suivent la
date de constitution.

◉ Pour les société exportatrices bénéficiant de l’exonération temporaire de l’IS:

 Exonération de la CM au titre du CA à l’export pour les 5 exercices exonérés,


 CM sur le CA total au-delà de l’exonération quinquennale
Cotisation minimale

Imputation de la cotisation minimale

Exercice Traitement

CM au titre d’exercices ouverts avant Imputation de la cotisation minimale sur l’IS pendant les
le 01 Janvier 2016 3 exercices suivants

CM au titre d’exercices ouverts après La CM ne peut plus être imputée et est définitivement
le 01 Janvier 2016 acquise au Trésor (LF 2016)
Acomptes
7 provisionnels
Acomptes provisionnels

◉ L’IS donne lieu, au titre de l'exercice comptable en cours, au versement de quatre


acomptes provisionnels dont chacun est égal à 25% du montant de l'impôt dû au titre
du dernier exercice clos, appelé exercice de référence.

◉ Les acomptes sont versés à l’expiration du 3° , 6° , 9° et 12° mois suivant la date


d'ouverture de l'exercice comptable en cours.

◉ Le minimum de CM= 3000 est payable en une seule fois avant la fin du 3ème mois
suivant la date d’’ouverture de l’exercice.
Acomptes provisionnels

Précision LF 2016

En cas s’exonération, les acomptes de l’exercice en cours sont calculés en appliquant les taux
d’imposition auxquels sont soumises les sociétés concernées au titre de l’exercice en cours.

Exemple:

Société exportatrice exonérée pendant 5 ans.


Eléments du 5ème exercice (exercice de référence):
CA : 19 000 000
Résultat: 1 300 000
CM théorique: 95 000
Acomptes de l’exercice en cours:
IS de l’exercice de référence : 17,5% x 1 300 000 = 227 500
Acomptes provisionnels de l’exercice en cours : 227 000 /4
Acomptes provisionnels

Cas particuliers

Cas Exemple Traitement


Démarrage
Exercice de Les acomptes ne sont pas dû le premier exercice d’activité
d’activité
référence
inférieur à 12 Changement
Le montant des acomptes est calculé sur celui de l’IS dû au titre
mois d’exercice
de l’exercice de référence rapporté à une période de 12 mois

Exercice en Changement
cours d’exercice Toute période de l’exercice égale ou inférieure à 3 mois donne
inférieur à 12 lieu au versement d'un acompte (avec prorata temporis)
mois
Acomptes provisionnels
Cas particuliers
Cas Exemple Traitement
Les acomptes de l'exercice suivant sont déterminés d'après la CM
théorique de l'exercice de référence.
Exercice de
référence déficitaire
Lorsque la période d'exonération de la CM expire en cours d'exercice,
seuls les acomptes suivants sont exigibles
Exercice en cours exonéré de la CM  Calcul des acomptes suivant
Sociétés
l’IS de l’exercice de référence
exonérées
de la CM Exercice de Exercice e cours soumis à la CM  Calcul des acomptes suivant la CM
référence avec un théorique de l’exercice de référence
bénéfice inférieur à
la CM Exercice en cours partiellement exonéré de CM  Calcul des
acomptes de la période exonérée suivant l’IS de l’exercice de
référence et ceux de la période non exonérée suivant la CM théorique
de l’exercice de référence.
Acomptes provisionnels

Dispense de paiement des acomptes de l’IS

◉ La demande de dispense ne peut se faire qu’à partir du 2ème acompte

◉ Demande à déposer au moins 15 jours avant la date d’exigibilité du prochain versement

Imputation des acomptes


Exercice Traitement

L’excédent d’IS versé était imputable sur les acomptes de


Avant le 1er Janvier 2015
l’exercice suivant.

L'excédent d‘IS versé par la société est imputé d'office


sur les acomptes provisionnels dus au titre des exercices
Après le 1er Janvier 2015
suivants et éventuellement, sur l’impôt dû au titre
desdits exercices.
8 Calcul de l’IS
Précisions

Rappel

Cas des réductions de l’IS suite à augmentation de capitale

• Mesure non reconduite après le 31/12/2015.


• Réduction de l ’IS égale à 20% du montant de l’augmentation de capital sous certaines
conditions.
• Cependant, il n’y a pas de délai pour l’imputation du montant de la réduction de l’IS sur
les acomptes des exercices suivants
• L’imputation se fait sur les acomptes provisionnels, mais pas sur la régularisation.
Précisions

Rappel

Calcul de l’IS en cas d’activité partiellement exportatrices


• L’exonération quinquennale ou le taux réduits s’applique au résulta fiscal correspondant au CA à
l’export.
• Prorata à calculer au niveau du tableau 15 de la liasse fiscal
• Si le taux normal est inférieur à 17,5% le contribuable a le droit d’appliquer le taux de droit commun

Exemple:
CA local: 2 000 000
CA à l’export: 1 500 000
Régime : taux à 17,5% pour le résultat correspondant au CA à l’export
Subventions: 150 000
Produits financiers: 80 000
Résultat fiscal: 350 000
Résultat soumis à 17,5% = 350 000 x 1 500 000 / (2 000 000 + 1 500 000 + 150 000 + 80 000)= 140 750
Résultat soumis au taux de 20% ) = 350 000 – 140 750 = 209 250
Base de la CM = 3 730 000
Précisions

Imputation de la l’impôt retenu à la source au titre des les produits de placement à revenu fixe (Ex
TPPRF)

• L’impôt prélevé au taux de 20% est imputable sur le montant de l’IS avec droit à restitution
• Imputation sur les acomptes et la régularisation
• Uniquement sur l’IS du même exercice
• Pour les personnes totalement exonérées ou hors champ d’application de l’IS, la retenue à la source
n’ouvre pas droit à restitution
• Attestations originales à déposer avec la déclaration du résultat

• Mentions obligatoires:

• La date du paiement ou de l’inscription en compte


• Les nom et prénoms ou raison sociale du bénéficiaire
• Pour les sociétés celui du registre de commerce
• L’identifiant fiscal
• le montant brut des intérêts et autres produits similaires servis ou versés
• le taux et le montant de la retenue à la source
9 Déclarations fiscales
Déclaration du résultat fiscal
Contenu de la déclaration Délai et précisions

 Article 20 du CGI A déposer dans les 3 mois suivant la clôture de l’exercice


 Mentions obligatoires :
 Les nom, prénoms ou raison sociale
 La profession ou nature de l’activité et l’adresse
 Le numéro d’identification à la TP
 Le numéro d’inscription à la CNSS
 La Nature de l’activité
 Le montant de l’impôt à payer
 Le taux de l’impôt
Déclaration des rémunérations
versées à des tiers
Contenu de la déclaration Délai et précisions

 Article 151 du CGI  A déposer en même temps que la déclaration du


résultat fiscal
 Mentions obligatoires :
 Les nom, prénoms ou raison sociale
 La profession ou nature de l’activité et l’adresse
 Le numéro d’identification à la TP ou IS ou IR
 Le numéro d’inscription à la CNSS
 Le montant, par catégorie, des sommes allouées
 Par sommes allouées, il convient d’entendre les
 Nature des sommes à déclarer: sommes comptabilisées au cours de l'exercice
comptable précédent.
Sommes allouées à des contribuables inscrits à la taxe professionnelle, à l’IS ou Ces sommes doivent avoir fait l’objet soit de notes de
à l’IR au titre d’honoraires, de commissions, de courtages, de rabais, de crédit ou de factures d'avoir émises par la société
remises, de ristournes accordés après facturation ainsi que des autres débitrice, soit de factures ou de notes de commissions
rémunérations similaires. ou d'honoraires reçues et comptabilisées par cette
dernière.
Déclaration des rémunérations
versées à des tiers
Contenu de la déclaration Contenu de la déclaration

 Honoraires, notamment:  Rabais, remises et ristournes accordés (R.R.R.A) après


facturation
• les comptables, les experts comptables, les conseillers fiscaux;
• les avocats et conseillers juridiques; • Pour les avoirs de toute nature accordés à l’entreprise pour
• les médecins, les chirurgiens, dentistes, vétérinaires, etc. quelque motif que ce soit à l’exclusion des avoirs pour retour de
• les laboratoires d'analyses médicales et autres ; marchandises et pour annulation de factures.
• les bureaux d'études ;
• les architectes, les géomètres, topographes, dessinateurs etc.
• les professeurs libres ;  Autres rémunérations similaires
• les notaires.
D'une manière générale des versements qui sont de même nature
que les honoraires, les commissions et les courtages notamment:
 Commissions, courtages et autres rémunérations similaires
Sommes proportionnelles aux affaires traitées, allouées aux
représentants de commerce, gérants d'immeubles, et agents d'affaires,
de contentieux ou de publicité.
Déclaration des rémunérations
versées à des non résidents
Contenu de la déclaration Délai et précisions

 Article 154 du CGI  A déposer en même temps que la déclaration du


résultat fiscal
 Mentions obligatoires :
 La nature et le montant des paiements passibles ou exonérés de
l’impôt
 Le montant des retenues y afférentes
 La désignation des personnes bénéficiaires des paiements passibles
de l’impôt
Déclaration des produits des actions
parts sociales et revenus assimilés
Contenu de la déclaration Délai et précisions

 Article 152 du CGI  A déposer avant le 1er avril quelle que soit la date de
clôture de l’exercice
 Mentions obligatoires :
 L’administration fiscale retient la date du PV de l’AGE
 L’identité de la société débitrice : nom ou raison sociale, en l’absence d’une précision dans le PV quant au délai
profession ou nature de l’activité, adresse, N° de distribution
d’identification à l’IS ou TP  Cas des succursales
 La raison sociale, l’adresse et le N° d’identification
fiscale de l’organisme financier intervenant dans le
paiement
 Les éléments chiffrés de l’imposition: date de versement,
de mise à la disposition ou d’inscription en compte des
produits distribués ; montant global des produits
distribués ; date de la RAS ; montant de l’impôt RAS ou,
le cas échéant, la référence légale d’exonération
 L’identité des bénéficiaires des produits distribués, leur
adresse ou leur N° IF
Déclaration des produits de
placements à revenu fixe
Contenu de la déclaration Délai et précisions

 Article 153 du CGI  A déposer avant le 1er avril quelle que soit la date de
clôture de l’exercice
 Mentions obligatoires :
 L’identité de la société débitrice : nom ou raison sociale,
profession ou nature de l’activité, adresse, N°
d’identification à l’IS ou TP
 La raison sociale, l’adresse et le N° d’identification
fiscale de l’organisme financier intervenant dans le
paiement
 Les éléments chiffrés de l’imposition : date de versement,
de mise à la disposition ou d’inscription en compte des
produits distribués ; montant global des produits
distribués ; date de la RAS ; montant de l’impôt RAS ou,
le cas échéant, la référence légale d’exonération ;
 L’identité des bénéficiaires des produits distribués, leur
adresse ou leur N° IF
Merci