Vous êtes sur la page 1sur 6

Université des Sciences 2018-10-29

et Techniques de Masuku

Ecole Polytechnique
de Masuku

Département M I

DUT- GIM 2

TRAVAUX DIRIGES DUT GIM 2

EXERCICES D’APPLICATIONS

Chacune des 8 bobines de la fig. 27-33 possède 12 spires et une inductance de 270
μH. Le diamètre du collecteur est de 100 mm et la largeur des balais est de 8 mm.
L’induit tourne à une vitesse de 1800 tr/min.
a) Calculer la valeur moyenne de la tension EL induite, due à l’inductance
b) On réduit à 4 le nombre de spires par bobine, tout en augmentant le nombre de
bobines à 24. Calculer la nouvelle valeur de EL

Exercice 1
1. Un moteur à excitation indépendante alimenté sous 220 V possède une
résistance d’induit de 0,8 Ω. A la charge nominale, l’induit consomme un courant
de 15 A. Calculer la f. e. m. E du moteur.
2. La machine est maintenant utilisée en génératrice (dynamo). Elle débite un
courant de 10 A sous 220 V. En déduire la f. e. m.

Exercice 2
La plaque signalétique d’une génératrice à courant continu à excitation
indépendante indique :
11,2 Nm 1500 tr/min
induit 220 V 6,8 A
excitation 220 V 0,26 A
masse 38 kg

1. Calculer la puissance mécanique consommée au fonctionnement nominal.


2. Calculer la puissance consommée par l’excitation.
3. Calculer la puissance utile.
4. En déduire le rendement nominal.

Exercice 3
Une génératrice à excitation séparer a une tension à vide de 115 V. Que se
passe – t- il si
a) la vitesse est augmentée de 20 %
b) le sens de rotation est changé
c) le courant d’excitation est augmenté de 10 %
d) la polarité du champ est inversée

Exercice 4
Une génératrice compound additive de 100 kW, 250 V, possède un enroulement
shunt de 2000 spires et un enroulement série de 7 spires. Sachant que la résistance
de l’enroulement shunt est de 100 Ω, calculer la FMM résultante lorsque la machine
fonctionne :
a) à vide
b) à pleine charge

Exercice 5
a) Nommer les trois modes d’excitation des moteurs à c c.
b) De quelle façon peut-on faire varier la vitesse d’un moteur à c c ?
c) Expliquer pourquoi le courant d’un moteur shunt diminue à mesure que
celui-ci accélère.

Exercice 6
Un moteur shunt branché sur une ligne de 230 V et le courant tiré par l’induit
est de 60 A. Sachant que la résistance de l’induit est de 0.15 Ω. Calculer :
a) la f c é m en volts
b) la puissance fournie à l’induit en kW.
c) La puissance dissipée par effet Joule dans l’induit en W
d) La puissance mécanique débitée par le moteur en kW.
e) Quelle serait la valeur du courant de démarrage si le moteur était branché
directement sur la ligne au départ ?
f) Quelle est la résistance du rhéostat qui limiterait ce courant à 115 A ?

Exercice 7
Un système de commande Ward-Leonard est composé d’une génératrice de
1000 kW entrainant un moteur de laminoir de 800 kW. Lors du laminage d’un lingot
d’acier on observe les vitesses, tensions et courants indiqués sur la figure 28-35. A
partir de ces données calculer :
a) la puissance fournie à l’induit au instant suivants : 2, 10, 25 et 40 s
b) le couple aux mêmes instants en kN m
c) le temps requis pour abaisser le courant Ixm du champ de 280 A à 160 A
d) la puissance maximale du champ évaluée en pourcentage de la puissance du
moteur, sachant que la tension d’excitation est de 200 V
e) l’énergie fournie au moteur durant l’intervalle de 0 à 40 s. Quel est le coût de
l’énergie dépensée si l’aciérie paie 1.5 F le kWh.

Exercice 8
On désire arrêter un moteur en utilisant le système de freinage dynamique
représenté par la figure 28-18, le moteur a une puissance de 90 kW, un courant
nominal d’induit de 400 A et il tourne à 400 tr/min sous une tension de Es de 240 V.
Calculer :
a) la valeur de la résistance de freinage R si l’on désir limiter la valeur du courant
de freinage I2 à 125 % de sa valeur nominale.
b) La puissance de freinage en kW lorsque le moteur tourne à 200, 50 et 0
tr/min.
c) On utilise le freinage par inversion pour arrêter le moteur (il tourne à 400
tr/min, sa puissance est de 90 kW, le courant d’induit est de 400 A sous une
tension Es de 240 V. Quelle doit être la valeur de R (fig. 28- 20) afin que le
courant maximal de freinage soit encore limité à 125 % de sa valeur
nominale ?
d) Quelle est la puissance de freinage en kW lorsque le moteur tourne à 200
tr/min ? 50 tr/min ? et 0 tr/min ?
e) Comparer la puissance de freinage avec la puissance instantanée dissipée
dans la résistance R au moment où le moteur tourne à 50 tr/min
Exercice 9
L’induit d’un moteur à c. c. de 225 kW 1200 tr/min (fig. 28-4a) a un diamètre
de 559 mm, et une longueur axiale de 235 mm.
a) calculer son moment d’inertie sachant que la masse volumique du fer est de
79 000 kg/m3. Négliger la présence des dents
b) calculer l’énergie cinétique de l’induit lorsqu’il tourne à une vitesse de 1200
tr/min.
c) En supposant que le moment d’inertie des enroulements et du collecteur est
égal à celui de l’induit calculé précédemment, déterminer l’énergie cinétique
totale du rotor pour une vitesse de 600 tr/min.

Exercice 10
Une machine à papier comprend un moteur à c. c. qui enroule le papier sur un
grand rouleau dont le diamètre augmente graduellement de 300 mm à 1000 mm. Le
débit de papier est constant et la feuille est maintenue sous une tension fixe. Le
moteur développe une puissance de 50 kW et tourne à 600 tr/min lorsque l’on
commence le rouleau. Quelles doivent être sa vitesse et sa puissance lorsque le
rouleau est terminé.

Exercice 11
Un train de métro avec ses passagers a une masse de 30 tonnes.
a) Quelle est son énergie cinétique lorsqu’il roule à une vitesse de 120 km/h ?
b) Ce train est équipé de quatre moteurs séries ayant chacun une puissance de
114 kW. En combien de temps passe – t – il de 0 à 120 km/h en supposant
que la moitié de la puissance est disponible pour l’accélération ?

Exercice 12
Un moteur à courant continu à excitation indépendante et constante est
alimenté sous 240 V. La résistance d’induit est égale à 0,5 Ω, le circuit inducteur
absorbe 250 W et les pertes collectives s’élèvent à 625 W. Au fonctionnement nominal,
le moteur consomme 42 A et la vitesse de rotation est de 1200 tr/min.
1. Calculer
- la f. e .m
- la puissance absorbée, la puissance électromagnétique et la puissance utile
- le couple utile et le rendement
2. Quelle est la vitesse de rotation du moteur quand le courant d’induit est de 30
A ? Que devient le couple utile à cette nouvelle vitesse (on suppose que les
pertes collectives sont toujours égales à 625 W) ? Calculer le rendement.

Exercice 13
Une machine d'extraction est entraînée par un moteur à courant continu à
excitation indépendante. L'inducteur est alimenté par une tension u = 600 V et
parcouru par un courant d'excitation d'intensité constante : i = 30 A. L'induit de
résistance R = 12 mΩ est alimenté par une source fournissant une tension U réglable
de 0 V à sa valeur nominale : UN = 600 V. L'intensité I du courant dans l'induit a une
valeur nominale : IN = 1,50 kA. La fréquence de rotation nominale est nN = 30 tr/min.
N.B. Les parties 1, 2, 3 sont indépendantes.

1– Démarrage
a. En notant Ω la vitesse angulaire du rotor, la f. e. m. du moteur a pour expression :
E = KΩ avec Ω en rad/s. Quelle est la valeur de E à l'arrêt (n = 0) ?
b. Dessiner le modèle équivalent de l'induit de ce moteur en indiquant sur le schéma
les flèches associées à U et I.
c. Ecrire la relation entre U, E et I aux bornes de l'induit, en déduire la tension U d à
appliquer au démarrage pour que Id = 1,2 IN.
d. Citer un système de commande de la vitesse de ce moteur.

2- Fonctionnement nominal au cours d'une remontée en charge


a. Exprimer la puissance absorbée par l'induit du moteur et calculer sa valeur
numérique.
b. Exprimer la puissance totale absorbée par le moteur et calculer sa valeur
numérique.
c. Exprimer la puissance totale perdue par effet Joule et calculer sa valeur
numérique.
d. Sachant que les autres pertes valent 27 kW, exprimer et calculer la puissance
utile et le rendement du moteur.
e. Exprimer et calculer le moment du couple utile Tu et le moment du couple
électromagnétique Tem.

3- Fonctionnement au cours d'une remontée à vide


a. Montrer que le moment du couple électromagnétique Tem de ce moteur est
proportionnel à l'intensité I du courant dans l'induit : Tem = KI.
On admet que dans le fonctionnement au cours d'une remontée à vide, le moment du
couple électromagnétique a une valeur Tem' égale à 10 % de sa valeur nominale et
garde cette valeur pendant toute la remontée.
b. Calculer l'intensité I' du courant dans l'induit pendant la remontée.
c. La tension U restant égale à UN, exprimer puis calculer la f. e. m. E' du moteur.
d. Exprimer, en fonction de E', I' et Tem', la nouvelle fréquence de rotation n'.
Calculer sa valeur numérique.

Exercice 14
Une génératrice à excitation indépendante délivre une fem constante de 210 V pour
un courant inducteur de 2 A.
Les résistances des enroulements induit et inducteur sont respectivement 0,6 W et 40
W. Les pertes « constantes » sont de 400 W.
Pour un débit de 45 A, calculer :
- La tension d’induit U
- La puissance utile Pu
- Les pertes Joule induit et inducteur
- La puissance absorbée Pa
- Le rendement h

Exercice 15
Un moteur à excitation dérivée est alimenté sous une tension constante de
200 V. Il absorbe un courant I = 22 A. La résistance de l’inducteur est Re = 100 Ω,
celle de l’induit Ra = 0,5 Ω. Les pertes constantes sont de 200W.
1. Calculer les courants d’excitation et d’induit.
2. Calculer la force contre-électromotrice.
3. Calculer les pertes par effet Joule dans l’inducteur et dans l’induit.
4. Calculer la puissance absorbée, la puissance utile et le rendement global.
5. On veut limiter à 30 A l’intensité dans l’induit au démarrage. Calculer la valeur
de la résistance du rhéostat de démarrage.
6. On équipe le moteur d’un rhéostat de champ. Indiquer son rôle. Dans quelle
position doit se trouver le rhéostat de champ au démarrage ? Justifier votre
réponse.

Exercice 16
Soit une machine à courant continu à excitation indépendante parfaitement
compensée. Sa résistance d’induit est : Ra = 0,3 Ω. Les pertes constantes seront
supposées nulles. On donne à 1200 tr/min :

1. La machine étant à vide et le courant d’excitation étant de 1,5 A, on alimente le


rotor par une source de tension, supposée idéale, de 400 V. Calculer la vitesse
du rotor en tr/min.
2. La machine absorbe un courant de 40 A, le courant inducteur est maintenant
de 2,5 A et la tension d’alimentation de 300 V. Calculer la vitesse du rotor en
tr/min.
3. Le rotor est entraîné par un moteur thermique à la vitesse de 1000 tr/min, le
courant d’excitation est de 2 A. Calculer la f.é.m. de la machine no 1 à vide.
4. La machine débite sur une machine à courant continu no 2 parfaitement
identique et elle aussi excitée par un courant de 2 A. Cette seconde machine
fonctionne à vide. Calculer le courant débité par la machine no 1 et la vitesse
de la machine no 2.

5. On réduit le courant d’excitation à 1 A sur la machine no 2. Calculer la nouvelle


vitesse du rotor.
6. Le courant d’excitation des machines 1 et 2 est à nouveau réglé à 2 A. La
machine no 2 entraîne une pompe et ce faisant absorbe une puissance de 2
kW. On admettra l’hypothèse simplificatrice selon laquelle le rendement des
deux machines est de 1. Calculer le couple résistant opposé par la machine no
1 au moteur thermique dont la vitesse est toujours de 1000 tr/min. Calculer le
courant débité par la machine no 1. Calculer la vitesse de rotation de la machine
no 2.