Vous êtes sur la page 1sur 8

Les Bases du basket

(simplifiées)
Principe de base :
Une rencontre de basket-ball se dispute entre deux (2) équipes de cinq (5) joueurs chacune. L'objectif
de chaque équipe est de marquer dans le panier de l'adversaire et d'empêcher celui-ci de s'emparer
du ballon ou de marquer.
Futur terrain pour 2013/2014 en France (type NBA)
Le terrain
Le terrain de basket est rectangulaire de longueur
comprise entre 22 et 29 m et de largeur comprise
entre 13 et 15 m. Il comprend une ligne de lancerfranc
comprise dans une zone. Cette ligne sert a
shooter les lancer-francs quand il y a eu pas exemple
faute sur un joueur qui était en train de shooter
(tirer). Le terrain comprend aussi une ligne de 3 points
(dont la distance varie de 1cm entre les terrains
français et américains);cette ligne signifie que tout
panier réussi au delà de celle-ci est comptabilisé
comme étant un panier à 3 points.

Terrain de basket actuel en France

Circulation du ballon :
Le ballon peut être passé, lancé, frappé, roulé ou dribblé dans n'importe quelle direction dans les
limites fixées par les articles des règles s'y rapportant.
C'est à dire qu'il faut prendre en compte :
- les retours en zone : lorsqu’un joueur a dépassé la limite du milieu de terrain, la balle ne doit plus
refranchir cette limite en arrière lors d'une même attaque
- le drible irrégulier : est effectué lorsque la balle est gardée plus de deux secondes avant de
retoucher le sol, ou lorsque la balle dépasse l'épaule lors d'un dribble
- les reprises de dribbles : le joueur une fois qu’il a arrêté son dribble doit shooter ou passer la balle
et n'a le droit d'effectuer en mouvement que deux pas.

Comptage des points


Un lancer franc vaut un point, un panier au delà de la ligne des trois points en vaut trois, et un panier
normal en vaut deux.

Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012


Temps de jeu
Ceux-ci varient de la catégorie dans laquelle vous évoluez :
 Il est divisé en 4 quarts temps de 6 minutes (décomptées des arrêts de jeux) chacun en
catégorie poussins.
 Il est divisé en 4 quarts temps de 8 minutes (décomptées des arrêts de jeux) chacun en
catégorie poussins.
 Etc…
 En cadet et senior (de 15 à 17ans pour les cadets et 18ans et plus pour les seniors) il est divisé
en 4 quarts temps de 12 minutes chacun.

Vainqueur de la rencontre
Une rencontre est gagnée par l'équipe qui a marqué le plus grand nombre de points à l'expiration du
temps de jeu de la quatrième période ou, si nécessaire à la fin de toute prolongation.

Les temps morts


Une équipe possède 5 temps morts dont 2 en première période et 3 en seconde période. Les temps
morts sont demandés par le coach d’une équipe afin de réunir son équipe pour faire un point
stratégique avec elle durant le temps de jeu.

Les 24 secondes
Une équipe doit avoir tenté un panier avant la fin de 24 secondes de temps de possession de la balle,
sinon le ballon est rendu à l’adversaire.

Le placement des joueurs sur le terrain en attaque :


En Europe, les postes qu'occupent les joueurs peuvent varier : il y a souvent deux pivots placés aux
abords de la raquette (chargés principalement de prendre les rebonds), deux ailiers placés à
l'extérieur, au niveau de la ligne des trois points (joueurs polyvalents capables d'occuper tous les
postes) et un meneur chargé de distribuer le jeu.

Habituellement, les postes sont désignés par des numéros :

 Meneur (en anglais : point guard) : 1


 Arrière (shooting guard) : 2
 Petit ailier (small forward) : 3
 Ailier fort (power forward) : 4
 Pivot (center) : 5

Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012


Un peu de vocabulaire :
A
 Adresse : quelqu’un d’adroit est un joueur qui réussit ses tirs le terme est utilisé pour désigner la
réussite dans les tirs.
 Air Ball : tir raté ne touchant même pas le panneau.
 Arceau (ou anneau) : cercle par lequel le ballon doit passer pour rapporter 1, 2 ou 3 points à l’équipe
attaquante.

B
 Bâcher (se faire) : synonyme de contrer. Un adversaire s’interpose entre le ballon et l’arceau lorsque
vous déclenchez un tir. Contrer un shoot de manière magistrale et spectaculaire (sans faire de faute
évidemment).
 Ballon : il pèse entre 600 et 650gr. Il a une circonférence de 75 à 78cm.
 Block shot : terme anglais pour désigner le contre ou le bâche.
 Brique (faire une) : il s’agit d’un tir qui vient taper dans la planche du panier mais qui ne touche pas
l’arceau.
 Buzzer : sonnerie qui marque la fin du quart-temps, de la mi-temps et du match. Le rêve du
basketteur est de marquer le panier de la victoire au buzzer.

C
Contrer : action d'un joueur en zone de défense, qui, suite à un tir adverse, tente de stopper la course
du ballon vers le panier.
Claquette : court mouvement de la main pour envoyer le ballon dans le panier quand le ballon
rebondit sur le cercle.
Conduite de balle : lorsqu’un joueur se déplace en gardant le contrôle du ballon.
Contre-attaque : action offensive rapide après avoir récupérer le ballon dans les mains de l’équipe
adverse.
Cross (se prendre un cross) : se faire piéger par un dribble croisé du défenseur.

D
Démarquage : action pour se libérer du marquage d’un défenseur (démarquage individuel) ou action
pour démarquer un partenaire (démarquage collectif).

Détente : il s’agit de la force explosive des jambes qui permet de sauter : très utile pour capter les
rebonds ou pour dunker.
Double-pas : cela correspond aux deux appuis fait par le joueur pour terminer son tir en course.
Draft : choix fait par les clubs professionnels de la NBA sur les joueurs universitaires ou européens.
Dribbler : faire rebondir le ballon sur le sol avec une seule main.
Dunk (ou smash) : consiste à propulser violemment le ballon dans le cercle.

Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012


E
Ecran : action d’opposition légale au déplacement d’un défenseur afin de libérer un partenaire. Cela
fait partie des démarquages collectifs.
Entraîneur (ou coach) : personne qui dirige l’équipe lors des matchs et qui assure les entraînements.
Entre-deux : l’arbitre envoie le ballon en l’air au milieu de deux joueurs adversaires se faisant face.
Cette action a lieue à chaque début de match.

F
Faute : au basket, un joueur peut commettre au maximum 5 fautes. Dès qu’il a sa 5ème faute, il doit
quitter le terrain et laisser sa place à l’un de ses partenaires. Il existe plusieurs types de fautes :
1. la faute personnelle : est une faute qu’un joueur commet quand il provoque un contact avec
un adversaire. Cette faute peut être sanctionnée de lancers-francs si l’attaquant shootait au
moment du contact ou si l’équipe a fait trop de fautes (4 fautes d’équipes pour des matchs de 4
quart-temps).
2. la faute anti-sportive : il s’agit d’une faute personnelle commise délibérément par le
défenseur.
3. la faute technique : elle correspond à une infraction aux règles de conduite permettant le bon
déroulement du match (contestation de l’arbitrage, avoir 6 joueurs sur le terrain, par exemple).
Cette faute est sanctionnée par 1 lancer-franc (2 s’il s’agit d’une technique infligée à
l’entraîneur). La balle est ensuite redonnée à l’équipe adverse.
4. la faute disqualifiante : on peut la comparer au carton rouge au football. Faute très grave qui
incite l’arbitre à faire sortir du jeu un joueur. Le joueur qui prend cette faute doit quitter
immédiatement le terrain (même s’il n’a pas fait 5 fautes) voire même le gymnase.

Feinte : action qui consiste à faire croire à son adversaire que l’on va faire une chose alors que l’on va
faire l’inverse.
Fixer (un joueur) : cela consiste à attirer un joueur dans une partie du terrain pour le neutraliser.
Flottement : tactique employée par une équipe pour calmer le jeu ou gagner du temps en faisant
circuler le ballon.
Fouetté (de balle) : mouvement du poignet qui permet de donner suffisamment de puissance à la balle
lors d’un tir.

G, I, J, L
Googles : lunettes de vue spécialement conçue pour la pratique du basket. Kareem Abcul-Jabbar
portait des googles lors de son passage aux Los Angeles Lakers ou plus récemment au J.O. de Londres
Tony PARKER avec l’équipe de France en raison d’une blessure à l’œil.
Intérieur : c'est le nom du pivot, le joueur le plus costaud de l'équipe et la plaque tournante de toutes
actions, en défense comme en attaque.
Jump-Shoot : tir en suspension.

Lancer-franc : action de réparation réglementaire accordée à un attaquant après une faute.

Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012


Lay-up : action de déposer le ballon dans le cercle. La paume de la main est tournée vers le plafond de
la salle.

M
Main chaude (avoir la) : se dit d’un joueur qui réussit plusieurs tirs consécutivement.
Marcher : lorsqu’un joueur fait plus de deux appuis avec le ballon en mains, il fait un " marché ". Le
ballon est alors redonné à l’adversaire.
Marquage : action d’un joueur qui empêche l’adversaire de tirer, dribbler ou de passer le ballon.

Mort : un ballon est dit " mort " lorsque l’un des arbitres donne un coup de sifflet. C’est le cas lors des
fautes personnelles ou des violations.

N
Naismith (James) : c’est ce docteur et pasteur qui a inventé le basket en 1891 à Springfield.
No look Pass (ou passe aveugle) : faire une passe à l’un de ses partenaires sans le regarder.
Nothing But net : tir réussi sans toucher l’arceau.

O, P
Orienter (un joueur) : imposer à un adversaire un secteur d’évolution.
One hand set shot : tir de loin à une main, pied à terre.
Panier : voir arceau.
Passage en force : faute commise par l’attaquant qui bouscule un adversaire arrêté sur son chemin.
Passe : lorsqu’un joueur donne le ballon à un de ses partenaires.
Pénétration : action du porteur de balle qui dribble au cœur de la défense pour se rapprocher du
panier.
Pivoter : façon légale de protéger le ballon face à l’adversaire et de s’orienter pour effectuer une passe,
un départ en dribble ou un tir. Le joueur pivote sur son pied d’appui.
Porteur (de la balle) : joueur qui contrôle le ballon.
Pressing : comportement défensif qui consiste à marquer l'adversaire de très près pour s'emparer du
ballon ou le gêner dès qu’il fait une touche.

Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012


Raquette (ou zone restrictive) : elle est délimitée par la ligne de lancer-franc, la ligne de fond et deux
lignes obliques qui les relient. En attaque, un joueur ne peut pas rester plus de trois secondes
consécutives dans cette zone si son équipe ne déclenche pas de tir.

Rebond : ce terme s’emploi lorsqu’un joueur récupère le ballon après un tir manqué. Le rebond est dit
offensif lorsqu’il est récupéré par l’équipe attaquante et défensif lorsqu’il est pris par l’équipe
défensive.
Rebondeur : c’est le joueur d’une équipe qui est chargé de récupérer le ballon.

S
Scotch (se faire scotcher) : expression utilisée lorsque la balle du tireur est bloquée contre la planche.
Shoot : voir tir.
Smash : voir dunk (ou Slam en jargon U.S.)
Stop (se prendre un) : manquer son smash en bloquant la balle contre le cercle.
Streetball : basket de rue.

T
Time out : temps mort. Chaque équipe dispose de deux temps morts pour la première mi-temps et de
trois temps morts pour la seconde. Ces temps morts durent 1 minute et permettent à l’entraîneur de
donner des consignes à ses joueurs.
Tipping : actions rapides de frappements de la plante des pieds pour se préparer à réagir plus
rapidement.
Tir : il en existe trois sortes :
1. le jump-shoot : tir en suspension.
2. le set-shoot : le tir de pied ferme.
3. le lay-up : le tir en course.

U, V, Z
Un-contre-un : action de lutte qui oppose deux adversaires directs.
Violation : infraction aux règles dont la pénalité est la perte du ballon : marcher, trois-secondes dans la
raquette, etc.
Zone d’attaque (ou zone avant) : moitié du terrain située entre la ligne de fond tracée derrière le panier
de l’équipe adverse et la ligne médiane.
Zone de défense : moitié de terrain située entre la ligne médiane et la ligne de fond placée derrière le
panier que l’équipe défend.

Les gestes principaux de l’arbitre :


Le score :
Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012
Les fautes :

Les violations des règles de jeux :

Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012


Le chronométrage

Réalisé par Franck HERY Version 1 Le 21 septembre 2012