Vous êtes sur la page 1sur 2

LE DISCOURS INDIRECT OU DISCOURS RAPPORTE

A. Emploi

Le discours rapporté (ou discours indirect) s'utilise pour rapporter les paroles.
1. Rapporter une affirmation avec que/qu'*.
Exemple :
- Le journaliste dit : "la langue française a de nombreuses origines."
-> Le journaliste dit que la langue française a de nombreuses origines.
on utilise qu' devant a, e, i, o, u, y et h
- La linguiste dit : « il y a eu de nombreux emprunts »
- La linguiste répond qu'il y a eu de nombreux emprunts »
2. Rapporter une question simple avec si/s' (devant il ou ils).
Exemple :
Le journaliste demande : " Est-ce qu'u-il y a des mots italiens dans la langue française"
Le journaliste demande s'il y a des mots italiens dans la langue française .
3. Rapporter une question avec un interrogatif.
Exemple :
Le journaliste demande : " Où/Quand/Pourquoi, etc. il y a des emprunts aux autres
langues » ?
-> Le journaliste demande où/quand/pourquoi des emprunts aux autres langues »
4. Rapporter une ordre avec " de/d' " et l'infinitif.
L'impératif se transpose avec " de/d' " et l'infinitif.
Exemple :
Le journaliste dit : " Sortez ! "
-> Le journaliste demande de sortir.
5. Rapporter une question : que, qu'est-ce que/qui. Dans le discours indirect, les
questions que/qu'est-ce que/qui deviennent ce que et ce qui.
Exemples :
- Le journaliste demande : " Qu'est-ce qu'il y a ? "
-> Le journaliste demande ce qu'il y a.

- Le journaliste demande : " Qu'est-ce qui intéresse les linguistes? "


-> Le journaliste demande ce qui intéresse les linguistes .
B. Les transformations

- Quand on rapporte les paroles, " est-ce que ", l'inversion (pour la question formelle) et le
point d'interrogation disparaissent.
Exemple :
- Il demande : " aimez-vous le Français ? "
-> Il demande si vous aimez le Français

- Il demande : " est-ce que tu t'intéresses à l'étymologie ? »


-> Il demande si tu t'intéresses à l'étymologie
C. Construction
1. La construction avec un verbe introducteur au présent ou au futur.
- Quand le discours indirect est introduit par un verbe au présent ou au futur, le verbe qui
suit ne change pas de forme. La conjonction que se répète quand il y a plusieurs verbes.
Exemple :
Le journaliste dit/dira : " il y a une manifestation contre l'invasion des mots étrangers dans
notre langue
-> Le journaliste dit/dira qu'il y a une manifestation contre l'invasion des mots étrangers dans notre
langue
2. La construction avec un verbe introducteur au passé
Quand le discours indirect est introduit par un verbe au passé, le verbe qui suit change de forme.
Ce phénomène s'appelle la concordance des temps.
Exemple :
Il dit qu'il pleut/il a plu/il va pleuvoir/il pleuvra.
-> Il a dit qu'il pleuvait/il avait plu/il allait pleuvoir/il pleuvrait.
Observez:
discours direct = discours indirect
présent imparfait
passé composé plus que parfait
futur proche aller à l'imparfait +
futur simple infinitif
Impératif conditionnel
de+ infinitif

Vous aimerez peut-être aussi