Vous êtes sur la page 1sur 19

Le Marché Financier

Chapitre IV

1
Plan
Introduction

CH 1 : Le marché financier (généralité)

CH 2 : Les taux d’intérêt et leurs structures

CH 3 : Marché boursier

CH 4 : Les produits dérivés

2
Plan 1/4
CH 1: Le marché financier
1. Le marché financier
1.1 Les intervenants du marché financier
1.2 Le rôle du marché financier
1.3 Les composantes du marché financier
1.4 Les principales opérations du marché financier
2. Les principales valeurs mobilières
2.1 Les actions
2.2 Les obligations
2.3 Les sociétés d’investissement (OPCVM)
3. La Bourse des Valeurs Mobilières
3.1 La Bourse des Valeurs de Casablanca
3.2 Les marchés de cotation
3.3 Les services à la clientèle des particuliers

3
Plan 1/4
CH 2 : Les taux d’intérêt et leurs structures

1. La mesure des taux d’intérêts


1.1 Valeur actualisée
1.2 Taux d’intérêt et rendement
1.3 Taux d’intérêt réel et taux d’intérêt nominal
2. Comprendre les taux d’intérêt
2.1 Théorie de la demande d’actifs
2.2 Le marché des obligations
2.3 Le marché de la monnaie et la théorie de la
préférence pour la liquidité
3. La structure des taux d’intérêt
3.1 La structure par risque
3.2 La structure par terme.
4
Plan 1/4
CH 3 : Le marché boursier
1. Evaluation des actifs
1.1 Modèle d’évaluation monopériodique
1.2 Modèle d’évaluation par les dividendes
1.3 Modèle de Gorden-Shapiro
2. La théorie des anticipations rationnelles
2.1 Développement de la théorie des anticipations
2.2 Fondements de la théorie des anticipations
2.3 Conséquences de la théorie des anticipations
3. Hypothèse d’efficience des marchés
3.1 Fondements de l’hypothèse
3.2 Vérification de l’hypothèse d’efficience du marché
boursier.
5
Plan 1/4
CH 4 : Les produits financiers dérivés
1. Les contrats de taux d’intérêt (forwards & futures)
1.1 Avantages et inconvénients des forwards
1.2 Organisation des marchés des futures
2. Les options
2.1 Les profils de gains et de pertes des options
2.2 Les déterminants du prix des options
3. Les swaps de taux d’intérêt
3.1 Avantages et inconvénients des swaps de taux
3.2 Rôle des intermédiaires financiers
4. Les dérivés de crédit

6
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  1: Les contrats de taux d’intérêt (forwards & futures)
La notion de couverture (hedging).
Lorsqu’une institution financière achète un actif, on dit qu’elle est en position
longue: Elle est exposée à un risque (de marché) si les revenus futures de cet
actif est incertains.
Lorsqu’une institution financière vend à terme un actif, on dit qu’elle est en position
courte: Elle est exposée aussi au risque de marché.
Pour faire face au risque de marché, on utilise les produits dérivés pour réduire ou
éliminer ce risque, et ce grâce au principe de la couverture (hedging)
Ce qui implique de réaliser une opération financière compensant une position
longue par la prise d’une position courte ou le contraire.
Si une institution financière a acheté un actif (position longue), elle peut se couvrir
en s’engageant à vendre cet actif (position courte) dans le future et vise versa.
Les forwards et les futures permet d’illustrer le principe de la couverture.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  1: Les contrats de taux d’intérêt (forwards & futures)
Le contrat de taux d’intérêt (forwards)
Les forwards de taux d’intérêt impliquent la vente future d’un instrument de dette et
suppose la définition de plusieurs paramètres :
1.  Les caractéristiques de l’instrument de dette objet de la vente;
2.  Le montant de la dette;
3.  Le prix (le taux d’intérêt) de l’instrument de dette;
4.  La date à laquelle s’effectuera la livraison.
Ex: un contrat forwards de taux d’intérêt entre la BCP et la Ce Saham, un
engagement de la BCP à vendre à Saham, dans un an des obligations de trésor à
échéance 2025 d’un taux de coupon de 5% pour un montant de 25Millions de dhs, à
un prix défini tel que ces obligations rapportent le même taux d’intérêt aujourd’hui
(5%). Saham s’est engagée à acheter ces titres dans un an: elle est en position
longue; la BCP s’est engagée à livrée ces obligations à la même date: elle est en
position courte.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n 1: Les contrats de taux d’intérêt (forwards & futures)
Les avantages et les inconvénients des forwards
L’avantage de ce type de contrat (forwards) réside dans leur souplesse (Ne
dépend que de la volonté des deux parties contractantes.
Les forwards a deux inconvénients majeurs :
1.  Il est difficile de trouver une institution (contrepartie) qui accepte de
conclure un forwards, et/ou cette conclusion ne sera possible qu’à un prix
désavantageux pour celui qui propose le contrat. Appeler un déficit de
liquidité du marché.
2.  Ils sont sujets au risque de défaut ou risque de contrepartie, et l’existante de
ce type de risque sur les forwards implique que chaque partie contractante
doit vérifier la solidité financière et l’honnêteté de l’autre. Ce type de
vérification est coûteux du fait des problèmes d’anti-sélection et de risque
moral.
Donc ces deux inconvénients (risque de défaut et le problème du déficit de
liquidité) limite l’intérêt de ces contrats pour les institutions financières.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n 1: Les contrats de taux d’intérêt (forwards & futures)
Les contrats et marchés de futures de taux d’intérêt
Un contrat financier future de taux d’intérêt est semblable à un forwards de taux
d’intérêt, tout les deux spécifient qu’un titre de dette fera l’objet d’une
transaction future entre deux parties, à une date déterminée. Sauf qu’un
future permet de s’affranchir des risques de liquidité et de défaut liés aux
contrats forwards.
La partie qui a acheté un future a accepté d’acheter (de prendre livraison) des
obligations, qu’elle « est en position longue », et que la partie qui a vendu le
future a accepté de vendre (de livrer) des obligations, qu’elle « est en
position courte ».
Ex: Un agent A vend un future sur des obligations de valeur nominale de
100mdhs, échéance Juin au prix de 115mdhs. L’acheteur agent B s’engage à
les acheter à 115mdhs fin Juin. Si le taux d’intérêt sur les obligations
augmente, le prix des obligations du future chute, ex à 110mdhs. Donc
l’acheteur (Agent B) perd 5mdhs et l’agent A gagne 5mdhs puisqu’il vend
des obligations à 115mdhs qui valent 110mdhs.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n 1: Les contrats de taux d’intérêt (forwards & futures)
Les contrats et marchés de futures de taux d’intérêt
Les raisons du succès:
Pour parer au problème de liquidité des forwards, les futures sont des contrats
standards (montant, dates d’échéances « Mars, Juin, Septembre et Décembre).
Il peut être revendu n’importe quand avant son échéance contrairement au forwards.
L’organisation sur un marché à terme organisé est différente de celle d’un marché
de gré à gré, et ce, dans le but d’apporter une solution au risque de défaut
inhérent aux forwards. Sur les marché organisés, acheteur et vendeur ne
concluent pas un contrat directement l’un avec l’autre mais chacun avec la
chambre de compensation.
Un autre avantage des marchés à terme organisés, ils permettent de conclure un
contrat arrivé à échéance sans procéder à la livraison physique de l’actif.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  2: Les options
Les options sont des contrats qui donnent le droit à leur acheteur d’acheter ou de
vendre l’actif sous-jacent à un prix spécifique (Prix de l’exercice ou Strike).
Ce droit à un coût: l’acheteur d’une option doit payer une prime (premium)
pour avoir l’option.
(cad) Se sont des contrats optionnels, le vendeur de l’option est obligé de vendre
ou d’acheter l’actif sous-jacent si l’acheteur de l’option décide d’exercer son
droit (moyennant la prime)
Il existe deux types d’options : l’options américaines (pouvent être exercées
n’importe quand jusqu’à l’échéance et l’option européennes exercées
uniquement à l’échéance.
Un call est un contrat qui donne à son détenteur le droit d’acheter au prix
d’exercice.
Un put est inversement un contrat qui donne le droit à son détenteur de vendre
l’actif aux prix d’exercice.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  2: Les options
Elles peuvent porter sur une multitude de sous-jacents : des options d’actions,
d’obligations ou des options sur contrat à terme ferme (options sur futures)
ils sont les plus échangés.
Pourquoi existe des options sur futures et non pas sur les sous jacents des
futures comme les obligations ou les certificats de dépôt?
Les futures sont plus liquide que leurs sous-jacents et les caractéristiques de ces
contrats ont été soigneusement étudiée à cet effet.
Les prix des options sont presque les mêmes que leurs sous-jacents et les
futures sont plus contrôlés par les autorités du marché.
Une plus grande variabilité des prix du sous-jacent augmente donc la valeur des
options (calls et puts). Et cette variabilité augmente avec la durée de vie de
l’option. Donc, plus l’échéance d’un call ou d’un put est lointaine plus la
prime est élevée.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  3: Les swaps de taux d’intérêt

Les swaps sont des contrats qui imposent à deux agents de s’échanger les flux
financiers générés par des actifs qu’ils détiennent, il existe trois types
principaux de swaps:

1.  Les swaps de taux d’intérêt : échanger les paiements d’intérêts (libellés
dans la même monnaie) entre deux agents qui restent chacun propriétaire
de l’actif producteur de ces intérêts.

2.  Les swaps de devises : échanger un flux libellé dans une monnaie contre
un flux libellé dans une autre monnaie.

3.  Les swaps de crédit : échanger les paiements à échoir sur des ensembles
de crédits en cours.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  3: Les swaps de taux d’intérêt

Les swaps de taux sont un instrument pour se couvrir contre le risque de taux.
Les swap ordinaire (plain vanilla swap) définit les intérêts qui doivent être
échangés, la forme des intérêts (fixes ou variables), le montant du principal du
swap (sur lequel sont calculés les intérêts et enfin la durée du contrat du swap.

Ex: une banque accepte de payer à une Ese tous les ans / 10ans, les intérêts
fixes d’un emprunt de 1 million au taux de 7% (Soit 70000) (fixe). L’Ese
accepte de payer à la banque tous les ans /10ans les intérêts annuel de 1 Million
au taux Euribor de l’année +1% (variable).
Intérêts de 7%/an sur 10 ans (Taux fixe)

Paie Reçoit

Banque Entreprise

Reçoit Paie
Intérêts à Eurobor +1% /an sur 10 ans (Taux variable)
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  3: Les swaps de taux d’intérêt
Les swaps de taux évite à la banque comme à l’entreprise les coûts et
inconvénients d’un ajustement interne de la structure de leur bilan. Le swap
permet aux institutions financières de convertir des actifs à taux fixes en
actifs à taux variables, ou inversement, sans coût et sans modification du
bilan.
Pour se couvrir sur le long terme (jusqu’à 20ans) contre le risque de taux, le
recours aux swap est le plus adapté eu détriment des options ou des futures
qui sont adaptés à des durées beaucoup plus courtes (< 1an).
Les marchés des swaps (comme les marchés des forwards) peuvent souffrir
d’un manque de liquidité. (si une banque ne trouve qu’une entreprise
souhaitant faire un swap, donc l’entreprise est dans une position de
monopole et peut contraindre la banque à conclure le swap à des conditions
avantageuse pour l’entreprise).
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  4: Les dérivés de crédit
Les dérivés de crédit offrent des paiements liés au risque de crédit de leurs
sous-jacents.
En l’absence de marché secondaire des prêts, la banque ne pouvait pas se
défaire des prêts antérieurement consentis en cas d’incident affectant la
créance.
Les possibilités de sortir les crédits du bilan par la transformation des prêts en
créances standardisées assimilables à des titres (la titrisation) restaient
relativement limitées et devaient être mises en place avant les incidents.
Les dérivés de crédit offrent la possibilité de vendre le risque de crédit
portant sur une créance tout en conservant la propriété juridique de
cette dernière, (en continuant à l’inscrire à son bilan).
Les dérivés de crédit prennent trois formes principales : options de crédit (4.1),
swaps de crédit (4.2) et billets liés au crédit (4.3).
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  4: Les dérivés de crédit
4.1 Les options de crédit:
Ex: l’acheteur d’une obligation peut craindre avec le ralentissement du marché
ou une dégradation de ces obligations par une agence de notation, ce qui
ferait baisser leur prix et pour se protéger, l’acheteur de l’obligation peut
acheter l’option de vendre ses obligations à un prix donné.
4.2 Les swaps de crédit:
Supposons que le CIH est spécialisé dans le crédit immobilier et le Crédit
agricole spécialisé dans le crédit destiné aux agriculteurs (Problème de
diversification) et pour protéger le premier contre un risque immobilier et le
deuxième contre une mauvaise récolte, ils peuvent réaliser un swap de crédit
(échanger les paiements à échoir sur des ensembles de crédits en cours),
l’échange de leurs risques de crédit permet aux deux banques de diversifier
leurs PTF.
CH 4: Les produits financiers dérivés
n  4: Les dérivés de crédit
4.3 Les billets liés au crédit:
Ils sont une combinaison d’obligations et d’options: ils versent des paiements
de coupon réguliers et un paiement à maturité comme des obligations.
Toutefois, si une variable spécifiée dans le contrat change, l’émetteur a le
droit de réduire le montant de ses paiements.
Ex: Ikea pourrait émettre des billets liés au crédit payant un coupon de 7%
mais précisant que si les ventes d’un magasin dans un pays en
développement chute de plus de 30%, ce coupon est réduit à 5%. Grâce à
cette solution, Ikea peut réduire son exposition au risque qu’elle prend
structurellement sur un marché d’un pays en développement.

Vous aimerez peut-être aussi