Vous êtes sur la page 1sur 31

 

 
Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel 
Bureau de Représentation pour l´Océan Indien à Antananarivo 
(Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles) 
 

COÛTS DES FACTEURS DE PRODUCTION  
A MADAGASCAR EN 2008 

Aubin SOMDA 

Elvis RANDRIANARISON 

Sous la direction de 
 
Patrick GILABERT 
Représentant de l’ONUDI 
 
Documentation arrêtée au 1er mars 2008 
 
 

1
SOMMAIRE

Avertissement

Informations pratiques
- Désignations
- Données générales sur le pays

A. Coûts du facteur travail


1. Niveaux minima des salaires
2. Salaires en vigueur sur le marché
3. Coût des heures supplémentaires et du travail de nuit
4. Les charges sociales

B. Coût des ressources énergétiques et de l’eau


1. Energie
(1) Electricité
(2) Produits pétroliers
2. Eau

C. Coût des ressources financières


1. Coûts d’accès aux ressources bancaires
2. Changes

D. Coûts des transports


1. Transport routier
(1) Transport de voyageurs
(2) Transport de marchandises
2. Transport ferroviaire
3. Transport maritime
4. Transport aérien
(1) Transport de voyageurs
(2) Transport de marchandises

E. Frais postaux

F. Frais de communication
1. Presse audio-visuel et écrite
2. Téléphonie
(1) Frais d’accès et communications nationales
(2) Coût des communications vers l’internationales
3. Internet

G. Coûts de l’immobilier
Informations utiles
- Fiscalité
- Quelques contacts

2
AVERTISSEMENT

L´Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel ne peut en aucun cas
être tenues responsables de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue
dans cette publication qui vise à informer et non à délivrer des conseils personnalisés. Les
opinions exprimées dans ce document sont celles des auteurs et ne sont pas
nécessairement celles de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement
Industriel. Les informations contenues dans le présent document ont été actualisées en fin
mars 2008. Elles sont fournies à titre informatif et susceptibles d’évoluer dans le temps. Le
lecteur intéressé est invité à prendre contact avec les différents producteurs ou
prestataires des services concernés en vue d’affiner l’information recherchée.

3
INFORMATIONS PRATIQUES :
Désignations

• MGA désigne l’ariary ;


• EUR désigne l’euro ;
• USD désigne le dollar américain
• GBP désigne la livre sterling
• TVA désigne la taxe sur la valeur ajoutée. Le taux est unique et fixé à 18%.

Données générales sur le pays


Population 1 :

• Effectif total : 19 448 815 ;

• Population active (de 15 à 64 ans) : 53% ;

• Taux de croissance démographique : 3% ;

• Espérance de vie à la naissance : 62 ,14 ans

Economie 2 :

Le PIB et sa composition (estimation 2007)

• PIB (en parité de pouvoir d’achat) : 19,95 milliards USD

• Taux de croissance (2007) : 6,3%

• Taux de croissance de la production industrielle : 6%

• Prévisions de croissance pour 2008 : 7%

• Composition du PIB :

- Agriculture : 27,3% ;

- Industrie : 15,8%

- Services : 56,8%

Commerce extérieur (estimations 2007) :

• Balance commerciale : - 1,145 milliards USD (est.2007)

• Exportations : 1,027 milliards USD ;

• Importations : 2,005 milliards USD

1
Estimations en juillet 2007; CIA, The world Factbook
2
CIA, The World Factbook
4
• Principaux clients (2006) : France (32,7%), Etats Unies (25,3%), Allemagne (6,1%, Italie
(5%), Grande Bretagne (4,1%) ;

• Principaux fournisseurs (2006) : France (14,5%), Chine (12%), Iran (9,3%), Maurice (5,6%),
Hong Kong (4,7%)

Inflation :

• Taux d’inflation en 2007 : 10,7%

Finances publiques

• Taux de pression fiscale : 10,9% du PIB en 2007. Prévisions pour 2008 : 11,8%

• Aide extérieur : 48% du PIB en 2006

Investissements directs étrangers :


• Niveau des IDE en 2007 : 17,5% du PIB

5
A. Coûts du facteur travail
La disponibilité du facteur travail varie d’une localité à l’autre et en fonction du niveau de qualification
recherché. Dans l’ensemble, la main d’œuvre qualifiée est abondante dans les grandes villes. Elle est
beaucoup plus rare dans les autres localités. La rareté de la main d’œuvre spécialisée est souvent
mentionnée par les entreprises.
Le coût varie en fonction de la localité et du secteur d’activité. Le décret n°2007-246 du 19 mars 2007,
en vigueur en fin mars 2008, fixe le salaire minimum d’embauche dans le secteur non agricole à
63 542,80 MGA. Il est de 64 440 MGA dans le secteur agricole. Ces montants, ainsi que ceux relatif aux
différentes catégories professionnelles devraient être revus à la hausse avec l’entrée en vigueur d’un
nouveau décret (non encore publié en fin mars) qui fixe les salaires minima d’embauche à 71 000 MGA
et 70 025,40 MGA, respectivement pour les secteurs non agricole et agricole. Les salaires moyens les
plus importants sont observés dans les localités les plus riches du pays.
Les charges sociales relatives à l’utilisation du facteur travail s’élèvent à 20% du salaire brut ; dont 18%
de charge patronales. Les 2% restant sont à la charge du salarié.
La législation fixe à 173,33 heures la durée mensuelle du travail dans le secteur non agricole. Cette
durée est de 200 heures dans le cas du secteur agricole. Les heures supplémentaires, ainsi que les
heures de travail réalisées durant la nuit, les jours fériés ou de repos légaux sont rémunérées à un taux
supérieur au taux ordinaire.

1. Niveaux minima des salaires


Salaires minima par catégories professionnelles dans le secteur non agricole (MGA)

Salaire à l’embauche Salaire pour employé


jouissant d’une
Classification technique Classification administrative ancienneté
Salaire Salaire Salaire Salaire
horaire mensuel horaire mensuel
M1 1A 366,60 63 542,80 375,80 65 137,40
M2 1B 377,60 65 449,40 397,80 68 950,60
OS1 2A 401,60 69 609,40 421,80 73 110,60
OS2 2B 423,60 73 422,60 449,40 77 894,60
OS3 3A 451,20 78 206,60 482,60 83 649,00
OP1A 3B 484,40 83 961,00 526,80 91 310,20
OP1B 4A 530,60 91 969,00 578,40 100 254,00
OP2A 4B 582,00 100 878,00 655,80 113 669,80
OP2B 5A 676,00 117 171,00 775,40 134 400,00
OP3A 5B 795,80 137 936,00 873,20 151 351,80

6
Salaires minima par catégories professionnelles dans le secteur agricole (MGA)

Salaire à l’embauche Salaire pour employé


jouissant d’une
Classification technique Classification administrative ancienneté
Salaire Salaire Salaire Salaire
horaire mensuel horaire mensuel
M1 1A 322,20 64 440 330,20 66 040
M2 1B 332,00 66 400 349,80 69 960
OS1 2A 353,00 70 600 370,80 74 160
OS2 2B 372,40 74 480 395,00 79 000
OS3 3A 396,60 79 320 424,20 84 840
OP1A 3B 425,80 85 160 463,00 92 600
OP1B 4A 466,20 93 240 508,40 101 680
OP2A 4B 511,60 102 320 576,40 115 280
OP2B 5A 594,20 118 840 681,60 136 320
OP3A 5B 699,40 139 880 767,40 153 480

7
2. Salaires en vigueur sur le marché

Au-delà des barèmes minima fixés par la législation, les salaires en vigueur dans le privé sont
déterminés au moyen d’une libre négociation entre l’employé et l’employeur. Les montants sont fixés
en fonction :
- de l’importance de la société qui emploie ;
- des exigences du poste (responsabilité, complexité de la tache, etc.) ;
- des aptitudes du candidat (niveau de formation, expérience, etc.) ;
- des autres avantages liés au poste (logement, véhicule de service, etc.)
(1)
Exemple de salaires mensuels pratiqués dans le privé en 2008 (MGA)
Type de
Fonctions Salaire net
contrat(2)
Directeur marketing CDI 1 400 000 à 1 600 000
Directeur financier CDI 1 400 000 à 1 600 000
Secrétaire de direction CDD 300 000 à 500 000
Comptable CDI 400 000 à 600 000
Caissier CDI 150 000 à 180 000
Chauffeur CDI 140 000 à 170 000
Standardiste CDI 150 000 à 180 000
Ingénieur (informatique, BTP, industrie) CDI 600 000 à 1 000 000
Temporaire 4 000 à 6 000 par jour
Ouvrier qualifié (BTP, industrie)
Permanent 120 000 à 180 000 par mois

Source : agences de recrutement, tarifs en vigueur à Tananarive, février 2008

(1)
Salaire net, hors avantages, versé à l’employé. A ces salaires peuvent s’ajouter des avantages particuliers (financiers
ou en natures) négociés au cas par cas en fonction du type de contrat du niveau de la rémunération de l’employé ainsi
que de l’importance hiérarchique du poste au sein de l’entreprise.
(2)
CDI : contrat à durée indéterminée ; CDD : contrat à durée déterminée

3. Coût des heures supplémentaires et du travail de nuit


La durée totale autorisée pour le travail en heures supplémentaire est de vingt heures par
semaine. Cette limite ne peut être dépassée dans les cas de force majeure ou sur autorisation
de l’administration en charge du travail.

Taux de majoration de la rémunération des heures supplémentaires et du travail de nuit


Majoration par rapport au salaire horaire
Nature Observations
minimum
30% pour les huit premières
Heures Les heures effectuées en dehors de la durée
heures ;
supplémentaires légale de travail constituent des heures
50% au-delà des huit premières
ordinaires supplémentaires
heures
Travail de nuit
30% pour les huit premières
heures ; Est considéré comme travail de nuit tout
- régulier
50% au-delà des huit premières travail effectué entre 22 heures et cinq
heures heures
- occasionnel 50%
Jours fériés, fêtes légales et repos légal,
- dimanche 40%
Le repos hebdomadaire est obligatoire. Il est
- jours fériés et
50% de 24 heures consécutives par semaine-
fêtes légales

8
4. Les charges sociales

Les charges sociales regroupent à la fois les charges patronales et les charges salariales. Elles
varient en fonction du type de régime (régime général, régime agricole, personnel de maison).Tout
travailleurs bénéficie d’une affiliation obligatoire auprès de la Caisse nationale de prévoyance
sociale (CNaPS) et d’un Service médical inter-entreprise (SMIE)

Répartition des charges sociales


Sujet supportant Institutions recevant la contribution
Type de régime Charge totale
la charge CNaPS SMIE
Employeur 13% 5% 18%
Régime général
Salarié 1% 1% 2%
Employeur 8% 5% 13%
Régime agricole
Salarié 1% 1% 2%
Personnel de Employeur 800 MGA /mois 4 800 MGA /an 14 400 MGA /an
maison Salarié 80 MGA /mois 0 MGA 960 MGA /an

9
3
Droits sociaux et règlementation du travail

• Références légales du droit social : le droit du travail est régi par la loi n°2003-004 du 28
juillet 2004 portant Code du travail. Les conditions d’application de la loi sont précisées par un
ensemble de décret et arrêtés.
• Age minimum de travail : l’âge minimum de travail est fixé à quinze ans ;
• Formes de contrats : parmi les formes de contrat les plus usités on a :
- L’engagement à l’essai : la durée maximale de l’engagement à l’essai varie, en fonction de
la catégorie professionnelle de l’employé, de trois à six mois. L’engagement à l’essai doit
faire l’objet d’un contrat écrit.
- Le Contrat à durée déterminé (CDD) : le CDD ne peut excéder une duré de deux ans. Il doit
entrer dans les activités normales de l’entreprise et porter sur un ouvrage déterminé dont la
réalisation finale constitue le terme du contrat. Un CDD renouvelé deux fois se transforme
en un contrat à durée indéterminé. Le réembauche, au même poste et après une période de
rupture inférieur à un mois, d’un travailleur lié par un CDD est considéré comme un
renouvellement du CDD ;
- Le Contrat à durée indéterminé (CDI) : le CDI peut être signé dès la première embauche,
après un engagement à l’essai ou à l’issu d’un CDD. Un contrat journalier au même poste
pendant une période de six mois avec une moyenne de vingt jours de travail par mois se
transforme automatiquement en CDI ;
- Le contrat de travail intérimaire : il ne peut être utilisé que pour combler l’absence d’un
employé à un poste donné. Il ne peut excéder un an ;
• Résiliation du contrat de travail : les conditions relatives à la résiliation du contrat de travail
à durée déterminée sont fixées par le décret n°2007-009 du 9 janvier 2007 relatif aux
conditions et à la durée du préavis de résiliation du contrat de travail à durée indéterminée. La
rupture du CDI doit être précédée d’un préavis dont la durée varie en fonction de la catégorie
professionnelle de l’employé et de son ancienneté dans l’entreprise. Elle va de un jour à six
mois
• Congés payés : tout travailleur a droit à un congé légal correspondant à l’équivalent de 2,5
jours de service effectifs par mois. Soit un congé annuel de 30 jours calendaires par ans. Sont
assimilés à un mois de service effectif, les périodes équivalentes à quatre semaines ou vingt
quatre jours de travail. Sont également assimilés à un service effectif (et ne peuvent par
conséquent être déduite de la durée de congé légal) :
- les absences régulières pour cause de maladie, dans la limite de six mois par an ;
- les absences régulières pour cause d’accident ou de maladie professionnelles ;
- les congés pour maternité accordés aux femmes : dans la limite de quatorze semaines
consécutives dont six mois avant l’accouchement et huit semaines après. Il en est de
même pour une heure de repos journalier accordée à la femme pour cause d’allaitement ;
durant quinze mois à compter de la date d’accouchement;
- les permissions accordées pour les évènements familiaux ; dans la limite de 10 jours par
an.

3
Ne sont ici mentionnés que quelques éléments relatifs au droit social. Le lecteur intéressé devra prendra connaissances avec les textes en
vigueur pour de plus amples précisions.
10
Les Jours fériés à Madagascar.
La liste des jours fériés est fixée par décret ministériel, en début de chaque année. Sont
généralement considérés comme chômés et payés les jours ci-après :
• Jour de nouvel an (1er janvier)
• Journée international de la femme (8 mars) : uniquement pour les femmes ;
• Commémoration des évènements du 29 mars 1947 (29 mars) ;
• Lundi de Pâques ;
• Fête du travail (1er mai) ;
• Jour de l’ascension ;
• Lundi de Pentecôte ;
• Fête nationale (26 juin) ;
• Assomption (15 août) ;
• Toussaint (1er novembre) ;
• Noël (25 décembre)

B. Coût des ressources énergétiques et de l’eau


4
Le coût de l’électricité varie en fonction de trois zones géographiques mais aussi du type
d’énergie consommé, du niveau de la consommation ainsi que de la durée d’utilisation. La
fourniture d’électricité et d’eau est assurée par la Jirama. Du fait de la vétusté de ses
installations, la Jirama est confrontée à de grandes difficultés pour satisfaire une demande de
plus en plus importante. L’accès à l’énergie électrique reste encore limité. Le taux
d’électrification est estimé, en 2005, à une moyenne 16% au niveau national. Ce taux variant de
20 à 35% dans les grands centres urbains. Il était estimé à 5% en milieu rural.
Les factures d’eau et d’électricité inclues divers taxes et redevances perçues au profit de l’Etat
centrale ou des collectivités décentralisées (TVA, taxe de consommation, taxe
d’assainissement, etc.).

4
La zone tarifaire 1 concerne les localités qui tirent principalement leur source d'énergie de l'hydraulique. Elle regroupe les villes
d'Antananarivo, de Fianarantsoa et de Tamatave. La zone tarifaire 2 regroupe les localités qui tirent leur source d'énergie du fuel. Elle
comprend les villes de Tuléar et de Mahajanga. La zone tarifaire 3 regroupe les localités qui tirent leur source d'énergie du gasoil. Elle réunit
92 centres parmi lesquels on a les villes de Nosy Be, de Morondave, de Brickaville, de Sainte Marie, etc. La liste complète des localités
relevant de cette zone tarifaire peut être consultée sur le site de la Jirama: www. jirama.mg. Sous l'onglet "Tarif" de la rubrique "Service".
11
1. Energie
(1) Electricité
5
Coûts d’accès à l’électricité (tarifs hors TVA en MGA)
Type d’énergie Tarifs Zone 1 Zone 2 Zone 3
7
Prime fixe (mensuelle) 27 500 - -
Haute tension

Utilisation longue 8
6 Consommation 110 - -
durée
Redevance (mensuelle) 130 000 - -
Prime fixe (mensuelle) 27 500 - -
Consommation en heure de pointe 390 - -
9
Utilisation horaire Consommation en journée 95 - -
Consommation dans la nuit 55 - -
Redevance (mensuelle) 150 000 - -
Prime fixe (mensuelle) 28 500 19 000 15 500
industriel
Moyenne

Usage longue durée Consommation 125 275 455


Redevance (mensuelle) 115 500 115 500 115 500
Prime fixe (mensuelle) 28 500 19 000 15 500
Utilisation courte
10 Consommation 170 295 475
durée
tension

Redevance (mensuelle) 115 500 115 500 115 500


Prime fixe (mensuelle) 28 500 19 000 15 500
Consommation en heure de pointe 500 600 660
Utilisation horaire Consommation en journée 110 280 430
usage

Consommation dans la nuit 90 240 410


Redevance (mensuelle) 141 000 141 000 141 000
Prime fixe (mensuelle) 34 300 24 000 19 500
Moyenne tension usage non industriel

Utilisation longue durée Consommation 190 365 555


Redevance (mensuelle) 115 500 115 500 115 500
Prime fixe (mensuelle) 30 100 19 000 15 100
Utilisation courte durée Consommation (par kWh) 210 370 560
Redevance (mensuelle) 115 500 115 500 115 500
Prime fixe (mensuelle) 28 500 19 000 15 100
Consommation en heure de pointe 545 600 660
Utilisation horaire Consommation en journée 150 340 525
Consommation dans la nuit 95 330 515
Redevance (mensuelle) 141 000 141 000 141 000
Prime fixe (mensuelle) 2 650 1 700 1 250
1ère tranche: consommation < 130 200 360 480
Tarifs généraux kWh
usage domestique 2ème tranche: consommation >130 270 400 540
kWh
Redevance (mensuelle) 6 300 6 300 6 300
Prime fixe (mensuelle) 2 900 2 500 1 500
Tarifs généraux Consommation (par kW) 230 395 535
usage non domestique Redevance (mensuelle) 7 500 7 500 7 500
1ère tranche: consommation < 25
140 140 140
Tarifs économiques kWh
(puissance <3kW) 2ème tranche: consommation >25
605 675 725
kWh
usage domestique
Redevance (mensuelle) 760 760 760
1ère tranche: consommation < 25
150 150 150
Tarifs économiques kWh
(puissance <3kW) 2ème tranche: consommation >25
630 705 755
kWh
usage non domestique
Redevance (mensuelle) 760 760 760

Source : Office de Régulation de l’Electricité (ORE), mars 2008

5
A ces frais s'ajoutent les coûts de raccordement au réseau électrique.
6
Utilisation longue durée: la durée d'utilisation mensuelle de l'électricité est supérieure à 150 heures
7
Prime payé par kilowattheure souscrit.
8
Tarif payé par kilowattheure consommé
9
La facturation selon l'horaire d'utilisation de l'électricité distingue trois plages horaires:
- les heures de pointes qui vont de 18 heures à 22 heures;
- les horaires journaliers qui vont de 6 heures du matin à 18 heures;
- les horaires de nuits qui vont de 22 heures à 6 heures du matin
10
Utilisation courte durée: la durée d'utilisation mensuelle de l'électricité est inférieure à 150 heures
12
(2) Produits pétroliers

Coût des produits pétroliers (MGA, TTC)


Produits Unité Tarifs
Essence sans plomb 91 1 litre 2 710
Super sans plomb 95 1 litre 2 750
Gasoil 1 litre 2 540
Pétrole 1 litre 1 790
Gaz butane 12,5 kg 46 800
Gaz butane 9 kg 33 600
Sources : Shell, tarifs affichés en fin mars 2008

2. Eau
11
Coûts d’accès à l’eau (tarifs hors TVA)
Désignation Tarifs mensuels
Petits consommateurs : consommation mensuelle <= 1 000 m3
– 1ère tranche : consommation mensuelle < 10 m3 355 MGA/m3
– 1ère tranche : consommation mensuelle > 10 m3 840 MGA/m3
Gros consommateurs : consommation mensuelle > 1 000 m3 840 MGA/m3
Usages spéciaux
- Usages portuaires (ventes aux navires) 2 380 MGAm3
- Chantiers de constructions 1 730 MGA/m3
12
Redevance fixe par compteur (forfait mensuel)
– compteur de diamètre 20 mm 3 635 MGA
– compteur de diamètre 100 mm 58 105 MGA
Source : Jirama, mars 2008

11
A ces coûts s'ajoutent les frais de raccordement au réseau hydraulique.
12
La redevance fixe mensuelle est fonction du diamètre du compteur souscrit. Il existe plusieurs types de diamètres en fonction des besoins
du client
13
C. Coût des ressources financières
Le secteur bancaire est encore émergent. Le taux de bancarisation est de l’ordre de 3%. En fin 2007 on
dénombrait 134 agences bancaires reparties sur toute l’étendue de l’île et un guichet bancaire pour
environ 134 000 habitants. En début 2008 on dénombre huit banques commerciales et quelques sociétés
de crédit bail. Elles mettent à la disposition des entreprises une gamme variée de produits couvrant
l’ensemble de leurs besoins : financement des investissements, gestion courante de trésorerie,
opérations de commerce extérieur, etc. Les sociétés de crédit bail interviennent essentiellement dans le
financement de l’équipement d’entreprise. Leurs financements sont octroyés sous forme de crédit bail où
le bien objet du crédit sert de garantie.

Au-delà des banques commerciales, quelques institutions bilatérales et multilatérales, quelques sociétés
de capital risque et de nombreuses institutions de microfinance interviennent également dans le
financement du secteur privé.

De façon générale, les financements des institutions bilatérales et multilatérales sont destinés
prioritairement aux projets pouvant avoir un effet d’entraînement sur l’ensemble de leur secteur d’activité.
Les taux d’intérêts pratiqués par ces institutions sont négociés au cas par cas. Ils sont inférieurs à ceux
du marché. Mais leurs financements ne sont octroyés que dans des cas bien précis s’inscrivant dans le
cadre de leurs politiques d’assistance aux programmes de développement du pays.

Les sociétés de capital risque interviennent dans le financement des entreprises au moyen de prises de
participations et d’avances d’actionnaires. Les avances d’actionnaires ne peuvent être accordées qu’aux
actionnaires des sociétés pour lesquelles la société de capital risque est elle-même actionnaire

Les institutions de microfinance concentrent leurs financements sur les petits producteurs ruraux, urbains
et péri-urbains. Elles interviennent également dans le financement des PME. Les montants octroyés par
ces institutions sont généralement faibles. Leurs taux d’intérêt sont relativement élevés.

Les retraits par carte de crédit sont possibles au moyen des nombreux guichets automatiques repartis sur
l’ensemble de l’île. Au-delà des cartes de banque locales, l’utilisation des cartes de crédits internationaux
est possible. La carte visa ou carte bleu est le plus utilisé. L’utilisation des autres cartes internationales de
paiement est très peu répandue. Le développement des terminaux de paiement électronique est encore à
un stade embryonnaire. On peut toutefois effectuer des paiements électroniques auprès de quelques
entreprises et grands magasins.

1. Coûts d’accès aux ressources bancaires


Taux d’intérêt bancaires moyens appliqués aux entreprises (en %)
13
2005 2006 2007
Type de financement
Min Max Min Max Min Max
Crédits octroyé en ariary :
- court terme 11,88 24,00 12,34 28,00 10,56 40,50
- moyen terme 10,90 20,54 10,40 20,59 11,04 16,81
- long terme 11,95 16,80 9,80 17,47 11,18 15,95
Crédits octroyé en devises (EUR)
- court terme 2,10 9,10 2,49 9,50 5,93 8,32
- moyen terme 4,60 8,48 4,60 10,00 4,60 9,49
- long terme 12,17 4,58 - - 9,36 9,36
Source : Banque centrale de Madagascar, direction du crédit

13
Taux d'intérêts moyens en fin septembre 2007.
14
2. Changes

En 2008, la convertibilité de l’Ariary demeure encore limitée. Sous réserve de déclaration, les
opérations relatives aux transactions courantes sont totalement libres. A l’exception des
investissements directs étrangers (IDE), les transactions portant sur les opérations en capital restent
soumises à l’autorisation préalable du ministère en charge des finances. Les devises issues des
exportations doivent être rapatriées dans un délai de 180 jours à compter de la date d’expédition des
marchandises. Ce délai est de 190 jours pour les entreprises franches.

Taux de change moyen des devises

Taux de change 2005 2006 2007 Déc. 07 Jan. 08 Fév. 08

1 Euro (EUR) 2 488,24 2 686,76 2 563,22 2 610,48 2 618,29 2 688,19


1 Dollar des Etats-Unis (USD) 2 000,02 2 142,30 1 873,88 1 792,15 1 781,75 1 824,97
1 Livre sterling (GBP) 3 639,40 3 943,71 3 747,56 3 622,74 3 509,57 3 583,75
1Franc Suisse (CHF) 1 607,40 1 709,28 1 561,31 1 572,18 1 618,28 1 673,07
1 Yen japonnais (JPY) 18,18 18,42 15,92 15,96 16,54 17,03
1 Dollar canadien (CAD) 1 655,11 1 889,14 1 747,04 1 783,88 1 764,67 1825,21
1 Couronne danoise (DKK) 333,98 360,48 344,09 349,54 351,84 361,03
1 Couronne norvégienne (NOK) 310,78 334,36 319,88 325,07 329,39 338,61
1 Couronne suédoise (SEK) 268,22 290,60 277,16 276,52 277,98 287,39
1 Franc djiboutien (DJF) 11,50 12,26 10,66 10,22 10,14 10,38
1 Droit de tirages spéciaux (XDR) 2 956,71 3 150,75 2 866,07 2 824,11 2 821,27 2 893,83
1Roupie mauricienne (MUR) 68,10 67,79 59,95 61,61 62,55 65,15
1Rand sud africain (ZAR) 314,55 318,75 265,49 261,78 254,69 238,44
1 Dollar australien (AUD) 1 525,51 1 613,71 1 567,39 1 561,83 1 571,10 1 666,49
1 Dollar hongkongais (HKD) 257,56 275,76 240,18 229,82 228,31 234,19
1Dollar singapourien (SGD) 1 202,75 1 348,22 1 243,18 1 235,92 1245,00 1 293,31
1 Dollar néo-zélandais (NZD) 1 409,93 1 391,12 1 376,41 1 377,14 1 376,44 1 453,68
Source : Banque centrale de Madagascar

15
D. Coût des transports
Le transport intérieur est dominé par le transport routier. Le réseau routier est peu étendu en raison du
mauvais état des infrastructures. Des nombreuses localités sont difficiles d’accès, voir inaccessibles en
saison pluvieuse.
Le transport ferroviaire est assuré par la société Madarail. Il ne concerne que trois axes d’une longueur
totale de 671 kilomètres. Il porte essentiellement sur le transport de marchandise (produits pétroliers,
céréales, produits miniers, animaux vivant et bananes). En 2008 Madarail n’intervient pas dans le
transport des conteneurs frigorifiques. Le transport des produits frais se limite seulement aux bananes.
Le transport voyageur s’effectue uniquement sur un trajet de 249 kilomètre (Moramanga-Tamatave). Le
principal axe ferroviaire relie Tananarive à Tamatave.
Les capacités portuaires de l’île sont encore limitées. Le principal port commercial du pays (le port de
Tamatave) a une profondeur inférieure à dix mètres. Cette situation devrait toutefois s’améliorer avec
l’entrer en vigueur du port d’Ehola à Fort Dauphin. Ce dernier est en construction devrait offrir une
profondeur de 14,75 mètres. Des sociétés locales affiliées à de grands groupes internationaux
interviennent dans le transport maritime international. Début 2008, la durée moyenne du trajet maritime
entre Madagascar et les ports européens varie de trente à soixante jours.
En 2008, deux compagnies aériennes assurent le fret aérien vers l’international : Air France et Air
Madagascar. Le transport de fret aérien au niveau national est essentiellement assurer par la
compagnie Air Madagascar. L’avion est le principal moyen de transport voyageur permettant d’accéder
à Madagascar. Les lignes internationales sont peu nombreuses. Elles relient le pays aux différentes îles
de l’Océan indien (Maurice, Réunion, Seychelles, Comores) à l’Afrique du Sud, au Kenya, à la
Thaïlande et à la France. Une ligne régulière vers Canton (Chine) pourrait également voir le jour. Les
vols aériens sont assurées par Air Madagascar et la compagnie ATTR.

1. Transport routier
(1) Transport de voyageurs

Coût du transport interurbain (EUR)

Trajet Tarif moyen TTC Durée moyenne du trajet


Tananarive - Antsirabé 3 3h
Tananarive - Brickaville 4 4h
Tananarive - Diégo-Suarez 28 22h
Tananarive - Fianaratsoa 8 8h30
Tananarive - Tamatave 6 8h30
Tananarive - Tuléar 16 17h45

Coût du transport urbain (MGA, TTC)

Prestation Tarifs
Taxi
– taxi : aéroport de Tananarive - centre ville 30 000 à 40 000
– taxi : circulation urbaine 3000 à 15 000
Navette hôtel : aéroport-hôtel 35 000 à 40 000
Bus : circulation urbaine 300

14
Tarifs moyen de location de voitures (tarifs journalier en EUR, TTC)
Type de véhicule Tarifs
Véhicule léger 24 à 45
Véhicule tout terrain 4x4 (6 places) 50 à 60
Minibus (14 places) 30 à 50
Car (28 places) 80 à 100

14
Le prix de location prend en compte la rémunération du chauffeur, les frais d’assurance et les diverses taxes. Mais n'inclut pas le prix du
carburant qui reste à la charge du locataire. Le véhicule est livré avec le plein du réservoir et doit être restitué dans les mêmes conditions.
16
(2) Transport de marchandises

Coût du transport routier de marchandise (MGA)


Type de
Type de transport Tonnage Tarifs hors TVA
conteneur
moins de 10 t 600 000
20 pieds de 10 à 25 t 1 000 000
Tananarive - Tamatave de 25 à 30 t 1 200 000
moins de 25 t 1 000 000
40 pieds
de 25 à 30 t 1 200 000
moins de 10 t 950 000
20 pieds de 10 à 25 t 1 750 000
Tamatave - Tananarive de 25 à 30 t 1 950 000
moins de 25 t 1 750 000
40 pieds
de 25 à 30 t 1 950 000
moins de 10 t 1 500 000
20 pieds de 10 à 25 t 2 100 000
Tamatave - Antsirabe de 25 à 30 t 2 520 000
moins de 25 t 2 100 000
40 pieds
de 25 à 30 t 2 520 000
moins de 10 t 1 350 000
20 pieds de 10 à 25 t 2 000 000
Antsirabe - Tamatave de 25 à 30 t 2 200 000
moins de 25 t 2 200 000
40 pieds
de 25 à 30 t 2 500 000
moins de 10 t 2 750 000
20 pieds de 10 à 25 t 3 850 000
Tamatave - Majunga de 25 à 30 t 4 620 000
moins de 25 t 3 850 000
40 pieds
de 25 à 30 t 4 620 000
moins de 10 t 2 200 000
20 pieds de 10 à 25 t 3 650 000
Tamatave - Fianarantsoa de 25 à 30 t 4 380 000
moins de 25 t 3 650 000
40 pieds
de 25 à 30 t 4 380 000
moins de 10 t 4 950 000
20 pieds de 10 à 25 t 7 500 000
Tamatave- Tuléar de 25 à 30 t 9 000 000
moins de 25 t 7 500 000
40 pieds
de 25 à 30 t 9 000 000
moins de 10 t 5 950 000
20 pieds de 10 à 25 t 8 000 000
Tamatave- Diego Suarez de 25 à 30 t 9 600 000
moins de 25 t 8 000 000
40 pieds
de 25 à 30 t 9 600 000
moins de 10 t 1 450 000
20 pieds de 10 à 25 t 2 050 000
Tamatave-Anjobzorobe
de 25 à 30 t 2 460 000
Tamatave- Tsiromandidy
moins de 25 t 2 050 000
40 pieds
de 25 à 30 t 2 460 000
Source : Transport Leong, tarifs en vigueur en mars 2008
Remarques
• Les conteneurs sont mis à la disposition du client pour des périodes de temps bien
déterminées. Toute immobilisation de conteneur au-delà de la durée prévue donne droit à des
frais supplémentaire d’immobilisation d’une valeur moyenne de 200 000 MGA par jour.
• Certains transporteurs prennent en compte des charges additionnelles appelés « coup de
fourchettes ». Ces coûts sont estimés à :
- 50 000 MGA pour les conteneurs de 20 pieds ;
- 100 000 MGA pour les conteneurs de 40 pieds

17
2. Transport ferroviaire
Tarifs du transport ferroviaire (MGA, TTC)
Trajets/observations unités Tarifs HT
Tananarive – Moramanga – Tamatave
Tonne/km
Tarif moyen transport (372 km)
154,8
marchandises Moramanga – Moraranchrome (140 km) Tonne/km
Tananarive – Antsirabe (159 km) Tonne/kilomètre
18 tonnes de poids net
Tananarive- Tamatave - transportées dans un 1 800 000
conteneur de 20 pieds
Transport petit colis
Toutes les destinations 1 kg 2 400
(maximum 1000 kg)
Tarifs général Par distance de 50 km 1 800(
Transport voyageur
Trajet Moramanga-Tamatave - 9 000
Source : Madarail, mars 2008

3. Transport maritime
(1)
Coûts du transport maritime vers international (USD)
Type de conteneur
Lignes Ports de destination Type de marchandise 20 pieds 40 pieds

Madagascar - Asie au Marchandises générales 700 1300


Hong Kong
départ de Tamatave(2) vanille 750 1385
(Via Marchandises générales 550 1 000
Réunion et Durban) Singapour
vanille 600 1085

Hambourg, le Havre, Marchandises générales 1 494 2 850


Madagascar - Europe au Fos sur Mer,
vanille 2 794 5 580
départ de Tamatave Rotterdam
(Via Réunion et Durban) Marchandises générales 1 486 2 842
Tilbury(3)
vanille 2 786 5 572
Madagascar - Amérique New York Marchandises générales 3600 5 950
au départ de Tamatave(2) Montréal Marchandises générales 3 685 5 960
(Via Réunion, Durban et
Bremerhaven) Long Beach Marchandises générales 4 567 7 017

Maurice (Port Louis) Marchandises générales 700 1 300


Madagascar vers les
Réunion Marchandises générales 700 1 300
pays de la sous région,
Afrique du Sud
au départ de Tamatave Marchandises générales 800 1 500
(Durban)
Source : La ligne scandinave, Auximad, mars 2008

(1)
Les taux du fret au départ des ports étrangers (importations) sont négociés au niveau du pays de départ. Les tarifs
ci-dessus prennent en compte : les charges relatives à la fluctuation du prix du pétrole ou Bunker Adjustment Factor
(BAF); les frais de sécurité portuaires ; les charges ISPS relatives au renforcement de la sécurité des navires et les
taxes de surcharge au passage du canal de Panama (le cas échéant). Ils n’incluent pas les frais de manutention au
niveau du port d'arrivé ou Terminal Handling Charge (THC). Le THC doit être ajouté aux tarifs proposés pour la
détermination du coût total. Dans le cas des frais payables au départ, le coût total est majoré d’une charge
d’encaissement d’une valeur correspondant à 5% (hors TVA)

(2)
Les tarifs proposés ne prennent pas en compte les frais de manutention au niveau du port de débarquement

(3)
pour le cas de Tilbury les tarifs présentés dans le tableau ne prennent pas en compte l’ISPS. Pour ce port l’ISPS est
de 6,70 GBP par conteneur

18
Frais de manutention (THC) selon le port de destination (prix au conteneur)
Type de conteneur
Type de Produits 40 pieds
20 pieds

Hambourg 148 EUR 148 EUR


Le Havre 145 EUR 185 EUR
Fos sur Mer 190 EUR 190 EUR
Rotterdam 105 EUR 105 EUR
Tilbury 88 GBP 88 GBP

4. Transport aérien
(1) Transport de voyageurs

Tarif des vols intérieurs (EUR, TTC)

Classe économique Classe affaires


Trajets
Basse saison Haute saison Basse saison Haute saison
Tananarive - Antalaha 210,2 228,2 255,2 278,2
Tananarive - Diego-Suarez 220 234 267 285
Tananarive - Fianarantsoa 220 234 267 285
Tananarive – Fort Dauphin 220 234 267 285
Tananarive – Majunga 220 234 267 285
Tananarive – Nosy Be 220 234 267 285
Tananarive – Sainte Marie 220 234 267 285
Tananarive - Tamatave 161 176 194 212
Tananarive - Tuléar 220 234 267 285
Source : Air Madagascar, mars 2008

Les tarifs en vigueur sur les lignes internationales varient d’une compagnie à l’autre et en fonction
du point du départ (de l’étranger vers Madagascar ou vice versa). A titre indicatif les tarifs pour un
vol aller retour Paris-Tananarive-Paris varient selon les compagnies aérienne de:
• 840 à 1 210 EUR TTC pour un vol en classe économique et en période de basse saison ;
• 1 410 à 1970 EUR TTC pour un vol en classe économique et en période de haute saison ;
• 1 550 à 3 565 EUR TTC pour un vol en classe affaire et en période de basse saison.

19
(2) Transport de marchandises
15
Tarif du fret aérien vers l’international (par kilogramme, TTC)
Paris Marseille Londres Rome, Milan Philadelphie Bangkok (USD)
Compagnies
(EUR) (EUR) (EUR) (EUR) (USD)
Air France
– moins de 45 kg 5,20 5,30 5,30 5,50 5,75 5,25
– 45 à 100 kg 4,80 5,10 5,10 5,20 5,20 5,75
– 100 à 250 kg 4,10 4,50 4,50 5,05 4,70 5,20
– 250 à 500 kg 3,50 3,90 3,90 4,35 4,15 4,70
– 500 à 1 000 kg 2,90 3,10 3,10 3,65 3,75 4,15
– plus de 1000 kg 2,80 3,00 3,00 3,40 3,50 3,85
16
Air Madagascar
– moins de 45 kg 5,00 5,00 5,50 5,50 6,10 -
– 45 à 100 kg 3,50 3,50 4,00 4,00 5,00 4,00
– 100 à 300 kg 3,00 3,00 3,50 3,50 4,70 3,00
17
– 300 à 1 000 kg 2,55 2,55 3,05 3,05 4,15 2,55
– plus de 1000 kg 2,30 2,30 2,80 2,80 3,80 2,00
Source : Air France et Air Madagascar ; février 2008

18
Tarif du fret aérien à destination des pays de la région, au départ de Tananarive (TTC, par
kilogramme)
Johannes Dzaoudzi et
Durban Réunion Cap Town Maurice Nairobi Moroni
Tranche de poids - bourg Mayotte
(USD) (EUR) (USD) (USD) (USD) (USD)
(USD) (USD)
Minimum de
45 67 40 67 45,10 100 40 40
perception
Moins de 45 kg 1,50 2,50 1,10 3,5 2,03 2,50 1,30 1,25
De 45 à 100 kg 1,25 2,00 1,10 2,75 1,50 - - -
Source : Air Madagascar ; février 2008

19 (**)
Tarif du fret aérien vers les destinations nationales ; au départ de Tananarive (MGA hors TVA)
Destinations Unité Normal Sur réservation
Ambatomainty 1 kg 1 120 1 820
Tamatave, Tambohorano,
1 kg 1 440 2 340
Fiananratsoa
Fort Dauphin 1 kg 1 200 1 500
Autres destination(1) : 1 kg 2 080 3 380
Source : Air Madagascar ; février 2008

(**)
Indépendamment du poids de la marchandise, le minimum de perception est fixé à 17 000 MGA. A ces tarifs s’ajoutent les
frais de dossiers (3 000 MGA hors TVA) ainsi que des frais de timbre (200 MGA). L’assurance est fournie sur demande du
client. Les frais d’assurances varient, en fonction de la nature de la marchandise, de 0 à 65% de la valeur CAF de la
marchandise.
(1)
Tarifs relatifs à la plupart des autres destinations à l’intérieurs du pays : Ankavandra, Anatalaha, Antsavola,
Besalampy,Diégo Suarez, Nosy Be, Manakara, Sainte Marie, Soalala, etc.

15
Des tarifs préférentiels sont proposés par les différentes compagnies pour le transport de certains produits agro-alimentaires (vanille,
litchis, etc.).
16
A ces tarifs s'ajoute un supplément de 0,75 EUR par kilogramme pour les destinations européennes, et de 0,75 USD par kilogramme pour
Philadelphie et Bangkok. Ces frais supplémentaires, appelés « surcharges carburant », prennent en compte le carburant et l'assurance.
17
Tarif pour un poids compris entre 300 à 500 kilogrammes. Pour un poids compris entre 500 et 1 000 kilogrammes, le tarif est de 2,15 USD
par kilogrammes.
18
Des tarifs préférentiels sont proposés par la compagnie Air Madagascar pour le transport de certains produits agro-alimentaires (vanille,
litchis, etc.). Des tarifs spécifiques sont également proposés pour le coton
19
Air Madagascar propose des tarifs préférentiels pour le transport de certains produits agro-alimentaires (vanille, litchis, etc.).
20
E. Frais postaux
Frais postaux, tarif Madapost (MGA, TTC)

Océan indien et
Poids Afrique Europe Reste du monde
îles voisines

Colis ordinaires(1)
1 kg 30 040 30 040 38 040 42 040
2 kg 53 740 53 740 69 740 77 740
Colis express(2)
0,5 à 1 kg 90 600 97 200 109 100 129 700
10 kg 165 200 227 500 279 800 376 200
20 kg 192 000 334 800 346 000 418 200
30 kg 199 200 375 800 388 300 467 600
Source : Madapost ; mars 2008
(1)
Le poids maximum est limité à deux kilogrammes. Les colis de poids supérieurs à 2 kilogrammes peuvent être fractionnés
en des colis de 2 kilogrammes
(2)
Le poids maximum pour les colis express est limité à 30 kilogrammes.

Transport documents et colis express, DHL (tarifs hors TVA en MGA)


Poids Ile Afrique France Allemagne Etats-Unis Canada Thaïlande
Maurice du Sud
Documents
– 0,5 kg 136 400 157 500 157 500 180 700 196 000 196 000 201 800
– 1 kg 182 400 215 100 215 100 253 700 280 500 280 500 290 300
– 5 kg 379 700 462 000 462 000 588 000 646 300 646 300 670 300
Colis
– 1 kg 215 300 248 000 248 000 286 400 313 400 313 400 323 200
– 50 kg 1 640 600 1 949 800 1 949 800 2 438 300 2 635 200 2 635 200 1 451 700
– 100 kg 2 360 600 3 299 800 3 299 800 4 078 300 4 475 200 4 475 200 4 877 700
Source : DHL Madagascar ; février 2008

F. Frais de communication
1. Presse audio-visuel et écrite
20
Presse écrite et audio-visuel (MGA)
Prestations Tarifs TTC
Spot radio
30 secondes de diffusion sur la radio nationale 10 000
Spot télévision
45 secondes de diffusion sur la Télévision nationale 130 440
21
Insertion dans la presse écrite
– 1 page en noir et blanc 522 645
– 1 page en couleur 1 038 495
Sources : TVM, RNM, Midi Madagasikara, L’express de Madagascar; février 2008

20
Les tarifs indiqués ne prennent pas en compte les coûts de production des spots à diffuser ni des articles à insérer dans les journaux.
21
Tarif moyens.
21
2. Téléphonie
En 2008, l’offre de téléphonie est assurée par trois sociétés (Orange, Telma et Celtel). Une seule
société intervient dans la téléphonie fixe. Que ce soit pour la téléphonie fixe ou mobile, les différents
opérateurs proposent différentes offres, en fonction des besoins du client.

(1) Frais d’accès et communications nationales

Frais de téléphonie et d’accès à internet (MGA, TTC)


Prestations Tarifs
Téléphonie fixe
- frais d’installation d’une ligne principale (accès national, 22
54 000
international et mobile ; option entreprise)
- abonnement mensuel 54 000
- prix pour une minute de communication nationale à destination
90
d’un téléphone fixe
- prix pour une minute de communication nationale à destination
348
d’un téléphone mobile
Téléphonie mobile
- abonnement mensuel 10 000 à 30 000
- prix pour une minute de communication nationale inter-réseau de
23 227 à 348
téléphonie mobile
Sources : Orange, Telma, Celtel, février 2008

(2) Coût des communications vers l’international

Dans le cadre des communications internationales les différents opérateurs distinguent plusieurs
zones géographiques. Ces zones varient d’un opérateur à l’autre. Il est présenté ci-dessous, à titre
d’exemple, les tarifs pratiqués par Telma (téléphonie fixe) et deux opérateurs de téléphonie mobile.
Les tarifs sont en TTC.

Tarifs Telma à destination de l’international (téléphonie fixe) :


• Zone A (France, Afrique du sud, Chine, Comores, Inde, Italie, Maurice, Mayotte, Réunion) :
1 350 MGA / minute ;
• Zone B (Allemagne, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Hong Kong, Indonésie, Japon,
Kenya, Royaume Uni, Singapour, Suède, Suisse, Etats-Unis : 1 620 MGA /minute
• Zone C (Reste du monde) : 4 320 MGA / minute;
• satellites : 12 000 MGA/ minute;

Tarifs Celtel (vers l’international):


• Zone 1 (France) : 700 MGA (mobile) et 500 MGA (fixe) / minute
• Zone 2 (Océan indien plus Sri Lanka, Liban et Afrique du sud) : 900 MGA /minute ;
• Zone 3 (Etats-unis et Canada) : 700 MGA /minute ;
• Zone 4 (Asie) : 1 200 MGA /minute ;
• Zone 5 (Europe) : 1 300 MGA /minute ;
• Zone 6 (Afrique) : 1 850 MGA /minute ;
• Zone 7 (Reste du monde) : 4 000 MGA /minute ;
• Satellites : 15 000 MGA /minute

Tarifs Orange (vers l’international) :


• Happy zone (France, Ile Maurice, Inde et Japon) : 14 MGA /seconde ;

22
A cela s’ajoute une caution de 200 000 MGA. Soit un total de 254 000 MGA à payer avant l'installation de la ligne.
23
Meilleurs tarifs en vigueur dans le cadre d'un abonnement mensuel (post-payé) et pour des appels effectués en direction des autres
opérateurs de téléphonie mobile. Prendre contact avec les différents opérateurs pour de plus amples informations sur les offres.
22
• Zone 1 (Réunion, Comores, Mayotte, Italie, Thaillande, Afrique du Sud, Emirates Arabes Unis,
Seychelles, Sri Lanka, Belgique, Royaumme Uni, Suisse, Allemagne, Espagne, Singapour,
Monaco, Norvège, Indonésie, Danemark, Suède, Irlande, Maroc) : 24 MGA /seconde
• Zone 2 (Pakistan, Kenya, Arabie Saoudite, Cameroun, Philippines, Côte d’Ivoire, Sénégal,
Australie, Djibouti, Zaïre, Burkina Faso, Luxembourg, Egypte, Tanzanie, Brésil, Irlande,
Maroc) : 60 MGA /seconde
• Zone 3 (tous les autres pays) : 78 MGA /seconde
• Zone 4 (satellites) : 288 MGA /seconde

3. Internet
Les services d’’accès à internet sont principalement proposés par trois opérateurs (Moov, Blueline et
Simicro). Ils proposent différentes offres en fonction des besoins des besoins du client. Des opérateurs
de téléphonie mobile interviennent également dans l’accès d’accès à internet.

En fonction des opérateurs, les conditions d’accès à Internet vont de 88 000 MGA à 3 480 000 MGA par
mois. Les coûts proposés varient en fonction du débit souscrit ainsi que des services contenus dans l’offre.
Il existe une très grande diversité dans les offres. Le tableau ci après donne, à titre d’exemple, les coûts
d’accès les plus courants pour un abonnement ADSL professionnel de 512 kbits par seconde.

Coût d’accès à internet

Types de service Tarif TTC


Internet (ADSL, 512 kbits / seconde)
24
- frais d’installation 600 000
- abonnement mensuel 2 400 000
Source : Moov, mars 2008

24
Ces coûts incluent la main d'œuvre et le prix du modem.
23
G. Coûts de l’immobilier
Les coûts de l’immobilier varient énormément d’une ville à l’autre et à l’intérieur de la même ville.
Les niveaux d’évolution sont assez difficiles à anticiper. Les prix proposés varient en fonction de la
qualité, du niveau d’équipement et de la localisation du bâtiment ou du terrain. Les prix les plus
élevés sont généralement observés dans la capitale (Tananarive). Toutefois, on observe une
grande augmentation des prix dans les différentes localités où ont lieu les grands projets
d’investissement. C’est le cas de Tamatave et Fort Dauphin
De nombreuses agences immobilières sont disponibles à Madagascar mais leurs activités se
limitent généralement à Tananarive. Il est par conséquent difficile d’obtenir l’information sur les tarifs
immobiliers en vigueur dans les différentes localités situées en dehors de Tananarive.
Les frais d’agence correspondent à un mois de loyer dans le cas des locations. Il est compris entre
cinq et dix pour cent du prix de cession dans le cadre des achats et ventes.
Le loyer est généralement mensuel et ne prend pas en compte les factures d’eau et d’électricité.
Les frais d’agence correspondent à l’équivalent d’un mois de loyer.
Le tableau ci-dessous présente une fourchette des prix proposés par les différentes agences
immobilières. Les tarifs pour les locations correspondent à ceux appliqués pour des bâtiments de
bon standing. Pour des standings de niveau relativement inférieur, il est possible d’avoir des tarifs
situés en dessous des fourchettes proposées.

Coûts de l’immobilier commercial (EUR, TTC)

Prix au m²
Type et localisation
Tananarive Tamatave Tuléar Diégo Suarez
Location d’un bureau vide (tarifs mensuels)
- centre ville 8 à 12 4à6 3 à 4,5 4 à 6,5
- périphérie 5à7 3à4 2à3 2à4
Location d’un entrepôt vide (tarifs mensuels)
- centre ville 7à9 - - 2à3
- zone industrielle 4à6 2à4 - -
- périphérie 2 à 3,5 2à4 - -
25
Acquisition d’un terrain nu
- centre ville 135 à 180 70 à 100 35 à 44 37 à 50
- zone industrielle et périphérie 8 à 24 2à6 2à3 3à6
Source : agences immobilières, tarifs affichés ; février 2008

Coût de l’immobilier à usage d’habitation (EUR, TTC)


Localisation
Tananarive
- appartement meublé (une chambre, salon, salle de bain, cuisine) 150 à 800
- villa meublée (trois chambres, salon, deux salles de bain, cuisine, garage) 500 à 2 000
Tamatave
- villa meublée (trois chambres, salon, deux salles de bain, cuisine, garage) 350 à 1500
Tuléar
- villa meublée (trois chambres, salon, salle de bain, cuisine, garage) 250 à 1 200
Diego Suarez
- villa meublée (trois chambres, salon, salle de bain, cuisine, garage) 500 à 1 500
Source : agences immobilières, tarifs affichés ; février 2008

25
L'acquisition de terrain par les étrangers est soumise à des contraintes règlementaires. Se référer au chapitre «Cadre juridique de
l'investissement et démarches administratives », au point C.4 pour plus de détails.
24
Informations utiles
Fiscalité
Législation fiscale : La fiscalité est régit par le Code général des impôts, les lois de finances ainsi que leurs
textes d’application ;
L’année fiscale : l’année fiscale va du 1er janvier au 31 décembre ou du 1er juillet au 30 juin de l’année
suivante.
Fiscalité des entreprises :
L’impôt sur les sociétés : pour une année donnée, le taux de l’impôt sur les sociétés est déterminé à partir
du chiffre d’affaire au 31 décembre de l’année écoulé.
L’Impôt sur les revenus (IR): Sont soumises à l’IR toutes les personnes physiques ou morales non
soumises à l’Impôt sur les revenus salariaux et assimilés (IRSA) qui réalisent un chiffre d’affaires annuel
hors taxes supérieur ou égale à 20 millions MGA. On distingue trois régimes d’imposition : le régime du réel,
le régime du réel simplifié et le prélèvement à la source.
Le régime du réel : il s’applique aux personnes réalisant un chiffre d’affaires annuel hors taxes supérieur à
200 millions MGA. Ils sont soumis à un taux d’imposition de 25% ;
Le régime du réel simplifié : il s’applique pour un chiffre d’affaires annuel hors taxe compris entre 20 et 200
millions MGA. Ils sont soumis à un taux forfaitaire déterminé en fonction du chiffres d’affaires ;
Le prélèvement à la source : il s’applique à toutes les personnes physiques, ou morales réalisant des
revenus à Madagascar mais qui y sont non résidentes ou ne disposant pas d’installation fixe d’affaires à
Madagascar. Ils sont soumis à un prélèvement à la source de 10% sur les montants des sommes qui leurs
sont payés en rémunération des prestations de toute nature matériellement fournies ou effectivement
utilisées à Madagascar.
Dans tous les cas, l’impôt payé au titre de l’IR par une entreprise ne peut être inferieur à 100 000 MGA
majorés de 5‰ du chiffre d’affaires annuel hors taxes pour les personnes réalisant une activité agricole,
artisanale, industrielle, minière, hôtelière, touristique ou de transport. Pour les autres entreprises, le
minimum de perception au titre de l’impôt est fixé à 320 000 MGA majoré de 5‰ du chiffre d’affaires annuel
hors taxes
l’Impôt synthétique (IS) : il s’applique aux personnes physiques ou morales réalisant un chiffre d’affaires
annuel hors taxe inférieur à 20 millions MGA. Le taux d’imposition à l’IS est fixé à 6%. Il donne lieu au
paiement d’un montant forfaitaire. Le minimum de perception au titre de l’IS est fixé à 16 000 MGA. L’IS est
libéré des taxes sur le chiffre d’affaires notamment la TVA.

Fiscalité des personnes physiques :


Les personnes physiques sont soumises à l’Impôt sur les revenus salariaux et assimilés (IRSA). Toute
personne physique, résidente ou non à Madagascar est soumise à l’IRSA dès lors qu’elle perçoit des
revenus salariaux de source malgache.
Sous réserves des éventuelles conventions bilatérales, les personnes ayant leur résidence à Madagascar
sont imposables pour l’ensemble de leurs revenus de sources malgache et étrangère. Celles qui ont leurs
résidences hors de Madagascar sont imposées pour leurs seuls revenus salariaux de source malgache.
Le taux de l’IRSA est fixé à 25% pour les revenus mensuels supérieurs à 180 000 MGA. Il faut noter que le
taux n’est pas appliqué sur la totalité du revenu mais seulement sur la différence entre le salaire perçu et le
seuil de 180 000 MGA. L’impôt payé comprend cette première somme à laquelle s’ajoute un forfait de 4 000
MGA.
En dessous de 180 000 MGA, la loi distingue quatre paliers de revenu auxquels s’applique un impôt
forfaitaire allant de 200 à 4 000 MGA.

Fiscalité indirecte : la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)


Assujettissement : sont soumises à la TVA, les personnes ou organisme qui réalisent un chiffre d’affaires
annuel hors taxe supérieur à 200 millions MGA (régime du réel). Les personnes réalisant un chiffre d’affaires
inférieur à ce montant peuvent toutefois, sous certaines conditions, opter pour le régime du réel.
Taux : le taux de la TVA est unique. Il est fixé à 18%.

25
Le calendrier fiscal :
Les versements mensuels courants : doivent être versés, au plus tard le 15 du mois suivant, les revenus
au titre des impôts suivants : IRSA, TVA, Droit d’accises (DA) et les prélèvements sur les bières

Les versements en mars : en plus des éléments ci-dessus citer au titre des versements mensuels courants
s’ajoutent les paiements au titre de l’Impôt foncier sur les terrains (IFT), l’Impôt foncier sur les propriétés
bâties (IFPB). Ils doivent être versés au plus tard le 15 mars. L’IS au titre de l’année écoulé doit également
être versé au plus tard le 31 mars.

Les versements en avril : en plus des autres versements mensuel courants s’ajoutent les versements au
titre de : l’acompte de taxe sur les contrats d’assurances, l’impôt de licence et la taxe spéciale sur les
boissons et tabacs manufacturés, et sur les jeux de hasard (au plus tard le 15 du mois). Est également
versé le premier acompte de l’IR (au plus tard le 30 avril) ;

Les versements en mai : en plus des versements mensuels courants s’ajoutent les versements au titre de
la liquidation générale de la taxe sur les contrats d’assurances ;

Les versements en juin : en plus des versements mensuels courant s’ajoutent les versements à effectuer
au titre de l’IFT et de l’IFPB (derniers acomptes) ;

Les versements en juillet : en plus des versements mensuel courants s’ajoutent l’acompte de taxe sur les
contrats d’assurance, l’impôt de licence et la taxe spéciales sur les boissons et tabacs manufacturés ainsi
que les jeux de hasard ;

Les versements en août : en plus des versements mensuel courants s’ajoute le versement de l’acompte au
titre de l’IR ;

Les versements en septembre : les versements mensuels courants ;

Les versements en octobre : en plus des versements mensuels courants s’ajoutent les versements au titre
de l’acompte sur les contrats d’assurance l’impôt de licence et la taxe spéciale sur les boissons et tabacs
manufacturés, et sur les jeux de hasard (au plus tard le 15 du mois). Le paiement de l’acompte sur l’IR.
Doivent également être déposés : les déclarations de l’IFT et de l’IFPB ;

Les versements en novembre : en plus des versements mensuels courants s’ajoutent les versements
effectués au titre de l’Impôt sur les revenus des capitaux mobiliers (IRCM) et le paiement de l’IR pour les
exercices clos au 30 juin.

Les versements en décembre : en plus des versements mensuels courants s’ajoutent les versements au
titre de l’acompte pour l’IR.

26
Quelques contacts (liste non exhaustive)

Compagnies aériennes
Air Austral 77, Lalana Solombavambahoaka,Frantsay • Ansahavola• BP 3673
Antananarivo 101 •
Tél. : 261 20 22 359 90 ou 261 20 22 622 51 • Fax : 261 20 22 357 73 •
www.air-austral.com • Mél : tananarive@air-austral.com
Air France Tour Zital , 2ème étage • Route des hydrocarbures, Ankorondrano •
Antananarivo 101 •
Tél. : 261 20 23 230 01 ou 261 20 23 445 98 •
www .airfrance.mg • Mél : mailtana@airefrance.fr
Air Madagascar 31, avenue de l’indépendance • Analakely • Antananarivo 101 •
Tél.: 261 20 22 222 22 • Fax: 261 20 22 337 60 •
www .airmadagascar.com • Mél : commercial@airmadagascar.com.
Air Mauritius Immeuble Marbour • Asahavola Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 359 90 ou 261 20 22 622 51 • Fax : 261 20 22 357 73 •
www.airmaritius.fr • Mél :
Air transport et transit régional 6, rue Ramelina • Antananarivo 101 •
(ATTR) Tél. : 261 22 306 24 • Fax : •
www. attrmada.com • Mél : attr.gtnr@yahoo.fr
Corsair 1, rue Rainitovo • Ambatomena•BP 1056 Antananarivo 101
Tél. : 261 20 22 633 36 • Fax 261 20 22 626 76
www.corsairfly.com • Mél : corsairfly@netclub.mg

Agences de location de véhicules


Air fort services BP 1029 Tuléar •
Tél. : 261 20 94 426 84 • Fax : 261 20 94 426 84
www.airfortservices.com • Mél : airfort@moov.mg
Amazing grâce tour Villa Rabary, rue Victor Hugo • Tamatave 501
Tél. : 261 20 53 301 52 • Fax : 261 20 53 339 58 •
Mél : grace.tours@moov.mg
Budget 4, avenue de l’indépendance • Analakely • Antananarivo 101
Tél. : 261 20 22 611 11• Fax : 261 20 22 331 31 •
www.budget.fr • Mél : budget-car-rental-madagascar@madauto.mg
Espace Mada 50, rue du général Ramanantsoa • Isoraka • Antananarivo 101
Tél. : 261 20 22 262 97• Fax : 261 20 22 272 96 •
www. madagascar-circuits.com • Mél : espmada@moov.mg
Europcar Rue du Dr Raseta • Andraharo • BP 8243 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 217 51 • Fax : 261 20 22 345 32
www .location-voiture.europcar.com
Madabus Lot II F3, Ambondrona • Antananarivo 101
Tél. : 261 20 24 222 72 • Fax : 261 20
www.madabus.com • Mél : info@madabus.com
Siceh voyages Avenue de l’indépendance • Analakely • BP 607 Antananarivo 101 •
Tél. : 261 20 22 288 91 • Fax 261 20 22 603 69•
Mél : contact@siceh-voyages.com
Sixt euro rent (Intermad sarl) 2 bis, rue Rahamefy • Ambatonakanga • BP 5282 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 297 66 • Fax : 261 20 22 297 49 •
www. intermad-services.com • Mél : sixtintermad@simicro.mg
Trans-Erre 26, route circulaire • Ampandrana • Antananarivo 101
Tél. : 261 20 22 280 87• Fax : 261 20 22 282 10 •
Mél : transerre@moov.mg

Agences de recrutement
Aide intérim G 29 A Antsahabe• Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 371 25 Fax : 261 20 22 371 25
Mél : aide.interim@compro.mg

27
Alpha Job Agency (AJA) Lot IVS 30 • Antanimena • Antananarivo 101 •
Tél. : 261 20 22 206 78 • Fax : 261 20 22 362 24•
Mél : alphagrp@mail.blueline.mg
Basic service Ambotinisotry • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 330 10 • Fax : 261 20 22 330 10 •
Mél : basic@simicro.mg
Cabinet ressources Lot II M 98 B • Antsakaviro • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 684 14 • Fax : 261 20 22 332 81 •
Mél : ressources@moov.mg
Kaizen Partners 16, cité Ambohipo • BP 1284 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 612 47 • Fax : 261 20 22 612 47•
Mél : kaizen.p@netclub.mg
Madajob Lot II P 86 D Avaradoha• BP 8057 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 403 73 •
www.madajob.com • Mél : madajob@blueline.mg
Malagasy ressource Lot IA 45 bis, Ampatsakana • Anosy • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 679 31
Mél : mlgres@moov.mg

Agences immobilières
Agence immobilière de Tuléar Zaza club • Tuléar 601•
M. Gillot Tél. : 261 032 05 343 01•
www. Immobilier-tulear.com • Mél : soleiltulear@moov.mg
Austral Immobilier 28, rue Andrianampoinimerina • BP 1551 • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 289 48 ou 261 20 22 626 25 • Fax : 261 20 22 338 93•
Mél : austral.immob@simicro.mg
Getim Immobilier 35, avenue de l’indépendance • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 245 19 ou 261 20 22 348 93 • Fax : 261 20 22 348 95•
Mél: grpgetim@wanadoo.mg
Guy Hoquet Madagascar Tana water front Ambodivo • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 345 89 • Fax : 261 20 22 380 67•
www .guyhoquet-madagascar.com• Mél : guy-hoquet@simicro.mg
Imac 61, rue Colbert • Diego Suarez Antsiranana •
Tél. : 261 32 04 051 42 •
www .immobilier-diego.com • Mél : immobilierdiego@moov.mg
Immobilier Conseil 11, rue Radama 1er Tsaralalana • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 320 75 • Fax : 261 20 22 349 11•
www .immobilier-madagascar.com • Mél : immo.conseil@moov.mg
Job Immobilier Madagascar Lot II F 6 Ambondrona • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 24 205 50•
www. mada.job-immobilier.com • Mél: mada@job-immobilier.com
Madagascar Développement 5, avenue de l’indépendance • Analakely • BP 3271 • Antananarivo 101•
(Madev) Tél. : 261 20 22 321 58 ou 261 20 22 324 65 • Fax : 261 20 22 649 95 •
www .3dmadagascar.com/madev • Mél : volamadev@ moov.mg
Maderi Immo Residence Jule Ferry • Rue Jules Ferry Majunga be • Mahajanga 401•
Tél. : 261 20 62 247 31 • Fax : 261 20 62 222 80
Mél : maderitour@yahoo.fr
Madimmo 8, rue R. P. Callet • Behoririka • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 24 238 48 • Fax : 261 20 22 263 48 •
www .madagascar-immo.com • Mél : madimmosarl@yahoo.fr
Promo Tana 77, rue Rainandriamampandry • lot II F2 ambondrona • Antananarivo
101 •
Tél. : 261 20 22 617 50 • Fax : 261 20 22 617 51 •
www .promotana.com • Mél : p.tana@moov.mg
Sogecoa Lot K4/94 Ambodirano • Ivato • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 446 89 • Fax : 261 20 22 481 57 •
Mél : hags@simicro.mg

28
Téléphonie et internet
Blueline Lot IGR 41, avenue Lenine • Antanimena • BP 1484 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 23 320 11 ou 261 20 23 320 11•
www .blueline.mg • Mél : info@blueline.mg
Celtel Explorer business park • Ankorondrano • Antananarivo 101•
Tél. : 261 033 11 00 100 • Fax : 261 22 606 81•
www .mg.celtel.com • Mél : servclient@celtel.com
Moov Rue du Dr Raseta • Immeuble Ariane 5B Galaxy Andraharo •
Antananarivo 101 •
Tél. : 261 20 22 203 59 ou 261 20 23 680 53 •Fax : 261 20 23 086 668•
www .moov.mg • Mél : grandcompte@dts.mg
Orange Rue du Dr Raseta • Immeuble Galaxy Plaza, Andraharo • BP 7754
Antananarivo 101•
Tél. : 261 32 34 567 89 ou 262 20 23 609 53 • Fax : 261 23 609 55 •
www .orange.mg
Simicro 22, rue Andrianary Ratianarivo • Ampasamadinika • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 277 29 ou 261 033 11 427 89•
www .simicro.mg • Mél : rijaniaina@simicro-internet.mg
Telecom malagasy (Telma) Alarobia • BP 763 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 25 427 05 • Fax : 261 20 22 240 08•
www telma.mg

Transport de marchandises
Agence international de Lot III T 117A, Làlana Ramanantoanina • BP 3423 Antananarivo 101•
déménagement et transit (AID) Tél. : 261 20 22 633 34 • Fax : 261 20 22 633 41•
www .demenagement-madagascar.com • Mél : aid@blueline.mg
Air France Air cargo service • Ivato bâtiment Horizon, route de l’aéroport •
Cargo Antananarivo 105 •
Tél. : 261 20 23 230 01 ou 261 20 23 445 98 •
www .airfrance.mg • Mél : mailtana@airefrance.fr
Air Madagascar Ivato aéroport • Antananarivo 105 •
Service frêt Tél.: 261 20 22 440 22 ou 20 22 451 49 • Fax: 261 20 22 457 21 •
www .airmadagascar.com• Mél :
customer.servicefret@airmadagascar.com
Auximad 18, rue J. J. Rabearivelo • Antsahavola • BP 1081 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 225 02 • Fax : 261 20 22 310 98 •
Mél : auximad@auximad.mg
CMA CGM Bâtiment C.1, Explorer business park • Ankorondrano • BP 12042 PPT
Zoom Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 359 49 ou 261 20 22 359 66 • Fax : 261 20 22 661 20•
www .cma-cgm.com • Mél : tnr@cma-cgm.mg
Gallée s.a 8, rue R. P. Callet • Behoririka • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 24 238 48 • Fax : 261 20 22 263 48•
www .madagascar-immo.com • Mél : madimmosarl@yahoo.fr
La ligne scandinave 1 bis, rue Patrice Lumumba, 3ème étage • BP 679 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 223 56 • Fax : 261 20 22 339 02•
www.la-ligne-scandinave.com • Mél : sealtana@moov.mg
Madagascar international Port de Tamatave • Tamatave •
container terminal services Ltd Tél. : 261 20 53 352 04 ou 261 20 53 352 05 • Fax : 261 20 53 352 07 •
(MICTSL) madagascar.ictsi.com • Mél. : info@ictsi.mg
Madarail 1, avenue de l’indépendance • Analakely • BP 1175 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 501 22 • Fax : 261 20 22 364 17•
www .madagascar-immo.com • Mél : madimmosarl@yahoo.fr
Maersk Madagascar s.a Tour Zital, 5ème étage • Ankorondrano • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 538 28 • Fax : 261 20 22 536 29 •
www .maersk.com • Mél : mdgsalapp@maersk.com
Rogers IDS Madagascar Zone industrielle Fialtex • Ankadimbahoaka • BP 1555 Antananarivo
101•
Tél. : 261 20 22 269 03 ou 261 20 22 666 68 • Fax : 261 20 22 223 81•
Mél : admin@rogers-ids.mg
Salone transport Zone industrielle Forallo• Tanjombato• BP 648 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 477 44 • Fax : 261 20 22 467 89

29
SDV Zone industrielle Forello • Tanjombato • BP 514 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 461 09 • Fax : 261 20 22 478 62 •
www .sdv.com • Mél : sdv.madagascar@mg.dti.bollore.com
SMTN II L 119 Andravoahangy • Ambony • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 552 96 ou 261 20 22 639 25 • Fax : 261 20 22 299 56 •
Mél : smtntnr@moov.mg
Transit logistique et transport Lot AK 68 Ankadikely • Ilasy • BP 12020 Zoom Antananarivo 101•
(TLT) Tél. : 261 20 22 434 68 • Fax : 261 20 22 434 68 •
Mél : tlt@moov.mg
Transport Léong IVL 140 D Anosivavaka • Ambohimanarina • BP 43 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 23 215 11 • Fax : 261 20 23 694 27•
Mél : tl@moov.mg
Transport velo Henri (SST) Lot 214 MC bis Mandrosoa • Ivato • BP 11 033 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 486 99 • Fax : 261 20 22 482 16 •
Mél : sst@blueline.mg
Walexport Lot IVA 1 ter ambodivonkely • Andraharo • Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 2559 90 • Fax : 261 20 22 325 86•
Mél : carcenter@moov.mg
Ziegler Madagascar 21, rue Ratsimilaho • Antaninarenina • BP 8609 Antananarivo 101•
Tél. : 261 20 22 620 95 • Fax : 261 20 22 620 96 •
www .zieglergroup.com • Mél : ziegler@moov.mg

Autres contacts
13, rue Patrice Lumumba • Tsaralalàna • Antananarivo 101•
DHL
Tél. : 261 20 22 241 48 • Fax : 261 20 22 241 48 •
(courrier)
www .dhl.com.mg
Direction des grandes Rue Razafindratandra • Amparibe • Antananarivo 101
entreprises (impôts) Tél. : 261 20 22 644 01
Immeuble du ministère des Finances et du Budget • Porte 366 •
Direction générale des
Antaninarenina • BP 262 • Antananarivo 101
Douanes
Tél. : 26120 22 229 16
www.mefb.gov.mg
Immeuble du ministère des Finances et du Budget • Porte 420 •
Direction générale des Impôts Antaninarenina • BP 61 • Antananarivo 101
Tél. : 261 20 22 355 50 • Fax : 261 20 22 663 14 •
www.impots.mg • Mél : dgimpots@iris.mg
Economic Development Board
of Madagascar (EDBM) Immeuble EDBM • Avenue Général Gabriel Ramanantsoa •
(facilitateur, guiche unique Antaninarenina • Antananarivo 101
pour les opérations relatives Tél. : 261 20 22 670 40 et 261 20 22 681 21 • Fax : 261 20 22 661 05 •
aux investissements et à la www.edbm.gov.mg • Mél : contact@edbm.mg
création d’entreprise)
Jirama 149, rue Rainandriamanpandry • BP 200 Antananarivo 101•
(fournisseur d’électricité et Tél. : 261 20 22 664 40• Fax : 261 20 22 383 06•
d’eau) www .jirama.mg • Mél : sec-dg@jirama.mg
Ankorondrano • BP 3893 Antananarivo 101•
L’Express de Madagascar
Tél. : 261 20 22 628 94 • Fax : 261 20 22 222 87 •
(Presse écrite)
www.lexpressmada.com • Mél : lexpress@malagasy.com
Làlana Ravoninahitriniarivo • Ankorondrano • BP 1414 Antananarivo 101•
Midi Madagasikara
Tél. : 261 20 22 697 79 • Fax : 261 20 22 273 51•
(Presse écrite)
www .midi-madagasikara • Mél : contact@mi-dimadagasikara.mgLo
Représentation de
l’Organisation des Nations Bâtiment Ariane 5 • Zone Galaxy • Andraharo • BP 1348 • Antananarivo
Unie pour le Développement 101
Industriel (Onudi) Tél. : 261 20 23 365 40 • Fax : 261 20 23 365 45
Représentation pou www.unido.org • Mél : office.madagascar@unido.org
Madagascar, Maurice,
Comores, Seychelles
Maison de la télévision • Anosy • BP 271 Antananarivo 101•
Télévision Malagasy (TVM)
261 20 22 264 75 •
Télévision de Madagascar
www.tvm.mg

30
Contact :

Représentation de l’ONUDI à Antananarivo pour l’Océan Indien, (Comores, Madagascar, Maurice,


Seychelles), Bâtiment Ariane 5, Zone Galaxy Andraharo, rue du Dr Raseta, route de Majunga, BP
1348, Antananarivo 101, Madagascar

Téléphone : (261) 20 23 365 40/43 - Télécopie : (261) 20 23 365 45

Courriel : office.madagascar@unido.org - internet : www.unido.org

31