Vous êtes sur la page 1sur 4

1.

Définition

Le changement: faire les choses autrement.


Le changement: activité de tous les managers.
Les trois cibles du changement: structure, technologie et le
Gestion du changement personnel

1.Définition 1. Définition

Les cibles du changement sont: Pourquoi le changement?


 Faire face à la concurrence
- Structure  Modifier le comportement des collaborateurs
- Technologie  Stimuler l’innovation
- Personnel  Constituer des équipes de travail

3 4

2. Les forces en faveur du changement 2. Les forces en faveur du changement

 La mondialisation: pour faire face à la concurrence, les  La nature de la main d’oeuvre: la composition de la main
entreprises doivent se restructurer et transformer leurs d’œuvre change en permanence en terme d’âge,
cultures et leurs opérations. d’études ou de nationalité. Cela pousse les entreprises à
 Les technologies: ont transformé les emplois et les ajuster leur gestion des ressources humaines (possibilité
entreprises. Aujourd’hui la quasi-totalité des de hisser les échelons hiérarchiques, formation,…)
organisations sont dotées d’ordinateurs et personne ne
peut se passer du téléphone portable et des
fonctionnalités qu’il offre en matière de transmission de
données.

5 6

1
3. Les résistances au changement 3. Les résistances au changement

• Le changement implique d’aller d’une zone sécurisée et Pourquoi on résiste au changement?


confortable vers une autre insécurisée et inconfortable.  La crainte de l’inconnu
• La résistance au changement peut être explicite (grèves,  La peur de perte des acquis
baisse de la productivité, mauvaise qualité de travail) ou  L’incompatibilité entre le changement et les intérêts de
implicite (augmentation des retards et de l’absentéisme, l’organisation
demandes de mutation, des démissions, baisse de la
motivation et du moral, augmentation des erreurs).

7 8

4. Les techniques de réduction des résistances au changement


Technique Caractéristiques
5. Le manager et la gestion du changement

Communication Réduit les rumeurs et les malentendus.


• Pour se concrétiser, les changements ont besoin de
Participation Impliquer les salariés à la mise en place du catalyseur. Ce rôle est joué par les managers qui doivent
changement modifier les processus et les comportements et assumer
Soutien Proposer aux salariés perturbés par le les responsabilités de gestion su processus de
changement des conseils, des formations, des changement.
congés • Il est possible d’identifier trois grandes catégories de
Négociation Répondre aux besoins d’un groupe puissant leviers que sont la communication, la formation et
l’accompagnement.
Manipulation Dissimuler des informations gênantes, diffuser
de fausses rumeurs
Cooptation Acheter les leaders d’un groupe résistant

Coercition Utiliser des mesures restrictives (mutations,…)


9 10

5. Le manager et la gestion du changement 5. Le manager et la gestion du changement

A. La communication • Le monologue fournit une approche instrumentale de la


La communication sert-elle au changement ? Où le communication puisque cette dernière sert au
changement se construit-il à travers la changement. Ce mode de communication se veut
communication ? pédagogique et rhétorique.
Les chercheurs Giroux et Giordano ont identifié les • La mission pédagogique de la communication consiste à
deux modalités de la relation entre changement et annoncer le changement, à expliquer son contexte et les
communication, l’une privilégiant le monologue et
motifs qui le justifient et à donner un aperçu du
l’autre le dialogue1.
déroulement projeté.
1 Giroux, N., Giordano, Y., Les deux conceptions de la
communication du changement, revue française de gestion,
n°120, septembre-octobre 1998, pp.139-151.

11 12

2
5. Le manager et la gestion du changement 5. Le manager et la gestion du changement

• Le dialogue permet de faciliter la mise en place du


changement. Selon cette conception, le changement se
• La mission rhétorique a pour ambition de légitimer le
construit via la communication par des parties prenantes
changement et de mobiliser les membres de qui occupent des places et des statuts divers dans
l’organisation. La communication a pour objet de l’organisation. Cette forme de communication apparaît
modifier les attitudes et de provoquer un engagement et comme un lieu de négociation du sens, de la relation et
un soutien au changement. du contrôle de l’action.
• Dans cette forme monologique, l’organisation est perçue • Le dialogue permet la construction du changement dans
comme une entité malléable où la communication l’organisation. Les interlocuteurs œuvrent à deux
portant sur le changement est identifiée comme un niveaux : un changement cognitif en termes de
simple canal de transmission des informations. modifications des perceptions de la situation, et un
changement comportemental en termes
d’expérimentation de nouveaux modes de relations entre
eux.

13 14

5. Le manager et la gestion du changement 5. Le manager et la gestion du changement

o L’effet d’intégration : la formation permet à certains


salariés d’acquérir de nouvelles connaissances et de
B. La formation
nouvelles compétences, ce qui leur permet d’intégrer
La formation consiste à faire inculquer à un employé les des rangs sociaux desquels ils étaient exclus
connaissances et les compétences nécessaires à auparavant.
l’exécution de ses fonctions courantes. o L’effet d’ouverture des systèmes sociaux antérieurs : la
La formation semble avoir quatre effets dans le formation permet de nouer des rapports entre les
développement du potentiel des salariés. différents services et unités d’une organisation, entre la
réalité interne et le monde extérieur.
o L’effet de sociabilité : la formation permet des échanges
o L’effet de stimulation de l’imaginaire : la formation
favorisant la redéfinition des rapports interpersonnels. stimule la fonction imaginaire des salariés en créant des
ruptures avec des habitudes d’action ou de réflexion et
en élargissant le cadre des références.

15 16

5. Le manager et la gestion du changement 5. Le manager et la gestion du changement

C. Le coaching o Cette pratique oblige le coaché à prendre du recul sur


o Le coaching est un accompagnement professionnel ses propres pratiques, à les comprendre et à envisager
personnalisé permettant d’obtenir des résultats concrets des pistes d’amélioration.
et mesurables dans la vie professionnelle et/ou
personnelle. A travers le processus de coaching, la
personne coachée approfondit ses connaissances et
améliore ses performances.
o Le coaching a pour but de hisser le potentiel des
salariés. Il consiste à aider le manager à prendre
conscience des posibilites d’amélioration du niveau de la
decision, la réalisation et l’exploitation du changement.

17 18

3
5. Le manager et la gestion du changement 5. Le manager et la gestion du changement

D. La création de nouveaux outils de gestion o Cela s’opère par la création de nouveaux outils de
o Si les individus concernés par l’application du gestion qui produiront une vue différente d’un
environnement de travail réalisant le changement voulu.
changement résistent, on peut soit leur montrer qu’ils se
La modification des outils de gestion est la forme la plus
trompent et nier leur point de vue, soit les amener à avancée dans les leviers de la conduite du changement
expliciter leurs arguments pour démontrer la fragilité ou dans le sens où elle oblige les acteurs à modifier leurs
l’inexactitude de ceux-ci. Cela demande une pratiques et à réfléchir sur l’intérêt et les finalités de ces
connaissance approfondie du projet et une certaine mêmes pratiques
légitimité sur le sujet traité, soit les individus concernés
prennent par eux-mêmes conscience des limites de
leurs affirmations.

19 20