Vous êtes sur la page 1sur 32

154

L E J OU R N A L D’ I N FO RM ATIO N DES SOLUTIONS ALTE RNATIVE S DE SANTÉ J UIL L E T 2019


ÉDITORIAL

Ménopause :
Crèmes solaires :
réduisez-les au maximum !
Chaque été, au mo-
ment des vacances, les
Français mettent des
tubes de crème solaire
ce qui dérange
dans leurs bagages. Ils
s’en enduisent sur la
plage en croyant prendre soin de leur
dans le traitement
santé. Il suffit pourtant de regarder leur
composition pour comprendre que ces
crèmes, lotions et autres sprays « pro-
hormonal substitutif
tecteurs » ont peu à voir avec la santé.
Avobenzone, ecamsule, octocrylène,
On a entendu tout et son contraire sur le traitement
oxybenzone : ces substances sont des hormonal substitutif de la ménopause. Peut-on
allergènes et/ou des perturbateurs en- l’accepter en toute quiétude ? Qu’en est-il réellement
docriniens. Appliquées sur la peau, elles
réduisent le risque de coups de soleil, de ses effets néfastes ? Quelles sont les précautions à
oui, mais entrent aussi dans le sang  ! respecter pour le prendre ? Astrid54
C’est la conclusion d’une étude clinique
américaine parue en mai dernier 1  : il
suffit d’une seule application pour que
ces substances restent 24 heures dans
D ans les années 1980 et 1990, les chiffres du cancer du sein touchant
les femmes entre 50 et 59 ans ont connu une forte hausse avant
l’organisme. Après quatre jours d’appli- de reculer spectaculairement de 25 %. L’explication est maintenant bien
cation, leur présence dépasse les seuils connue : l’augmentation des cas a coïncidé avec la prescription des premiers
toxicologiques fixés par l’UE et les USA. traitements hormonaux substitutifs, proposés pendant vingt ans à quasi-
Plus ces protections solaires sont utili-
ment toutes les femmes ménopausées, jusqu’à ce que soit mis en évidence
sées, plus la concentration sanguine de
ces substances toxiques augmente.
un risque accru de cancer du sein, de thrombose veineuse et d’accident
cardiovasculaire chez celles qui y avaient recours2.
S’exposer longuement au soleil sans pro-
tection est dangereux, on le sait. Au-delà Depuis, les laboratoires ont revu les formulations pour circonscrire les
du coup de soleil douloureux, le principal risques, des études ont apporté d’autres éclairages et les autorités de santé
danger reste le cancer de la peau. Se les intègrent dans leurs recommandations, sous réserve de respecter cer-
tartiner systématiquement a un autre taines précautions. Pour autant, un traitement hormonal substitutif (THS),
danger : ne plus synthétiser la vitamine D
quel qu’il soit, n’est jamais exempt de danger et son utilisation continue à
et, dès lors, augmenter votre risque de
développer d’autres cancers.
faire débat au sein de la communauté scientifique. Entre propos alarmistes
et risques réels, voici les éléments fiables qui vous permettront de prendre
La seule attitude saine face au soleil est
une décision éclairée.
de cesser de s’y exposer dès les premières (suite page 2)
rougeurs apparues et de porter des vê-
tements couvrants et légers. Si vraiment, 2. Rossouw JE, Anderson GL, Prentice RL, LaCroix AZ, Kooperberg C, Stefanick ML,et al - Risks and Benefits of Estrogen Plus Progestin in
Healthy Postmenopausal Women. Principal Results From the Women’s Health Initiative Randomized Controlled Trial. JAMA, Vol. 288
vous ne pouvez vivre sans crème solaire, No. 3, July 17, 2002

préférez les crèmes minérales (dont les


composants ne rentrent pas dans le sang)
aux crèmes chimiques. Bonnes vacances ! Ménopause : ce qui dérange dans Henri Laborit, explorateur
le traitement hormonal substitutif������������� 1 de l’esprit humain����������������21
Astrid54, Rédacteur en chef Les six automassages indispensables Dialogues avec l’ange :
www.alternatif-bien-etre.com à connaître�������������������������������������������������������� 6 quand notre maître intérieur
Faut-il craindre l’anesthésie générale ?�� 11 nous apprend la guérison���24
1. Matta MK, Zusterzeel R, Pilli NR, et al. Effect of Sunscreen
Application Under Maximal Use Conditions on Plasma Concen- La pervenche, pour avoir les idées Rencontre avec
tration of Sunscreen Active Ingredients: A Randomized Clini-
cal Trial. JAMA. Published online May 06, 2019. doi:10.1001/ claires et s’en souvenir !������������������������������� 18 Julie Saint-Clair��������������������28
jama.2019.5586
À L A UNE

En quoi consiste bio-identique, c’est-à-dire qu’elle de lutter contre la sécheresse et/ou


présente la même structure que les démangeaisons vulvo-vaginales,
le traitement celle sécrétée par les ovaires, ce qui sans risque d’effet secondaire4.
hormonal substitutif ? lui permet d’être mieux reconnue
par les récepteurs hormonaux. Le
L es troubles de la ménopause
étant dus à l’effondrement traitement se présente sous forme Bienfaits du THS…
de capsules.
de la production des hormones fé-
minines par les ovaires, le but du
Les récepteurs des œstro-
gènes étant présents sur de
Il n’existe pas de THS standard,
THS est de combler cette carence multiples organes du corps, dont
mais des modalités de combinai-
en substituant aux hormones natu- la peau, le cerveau et le squelette,
son et de dosage qui s’adaptent
relles des hormones de synthèse. de nombreux tissus sont affectés
individuellement en fonction des
Un THS est à base : quand la sécrétion hormonale par
besoins. Généralement, l’on asso-
les ovaires se raréfie.
• D’œstrogènes : il s’agit de mo- cie œstrogènes et progestérone :
lécules de synthèse qui tendent le manque d’œstrogènes est le Le THS, en se fixant sur ces récep-
à se rapprocher des molécules grand responsable de la plupart teurs, mime l’action des œstrogènes,
naturelles, sans être totalement des troubles liés à la ménopause, avec des bénéfices incontestables
identiques, et le 17beta-estradiol comme les bouffées de chaleur et la sur la qualité de vie5. Globalement,
sécheresse vaginale3, et l’on ajoute les femmes constatent grâce au
est celui qui s’en rapproche le plus.
de la progestérone car elle joue un THS une diminution ou une dispa-
Les œstrogènes sous forme de gel
rôle protecteur contre le cancer de rition des bouffées de chaleur et
ou de patch présentent le double
l’utérus, qui pourrait survenir avec des sueurs, une amélioration du
avantage d’être les plus proches de
des œstrogènes seuls. En période sommeil et de l’humeur, une réduc-
l’hormone naturelle et de se diffu-
de préménopause, la progestérone tion de la sécheresse vaginale et de
ser directement à travers la peau,
seule peut être prescrite, ou les la peau6. C’est le traitement le plus
en évitant le passage par le foie, efficace pour remédier à ce qui est
tandis que pris en comprimés, le œstrogènes seuls s’il y a eu ablation
appelé les « troubles climatériques »
foie doit les métaboliser, avec des de l’utérus ou hystérectomie.
et, selon les recommandations offi-
effets secondaires importants. Bien qu’il ne soit pas considéré à cielles actuelles, ils représentent la
• De progestérone  : le traite- proprement parler comme un THS, seule indication de prescription du
ment le plus connu en France est on peut également citer l’estriol, THS. Celui-ci doit être instauré à la
l’Utrogestan, appelé progestérone un œstrogène naturel, proposé en dose minimale efficace et pour la
naturelle, car c’est une molécule crème à appliquer localement afin durée la plus courte possible, idéa-
lement moins de cinq ans, car les
risques augmentent avec la quanti-
té d’hormones et l’allongement de
Comprendre le rôle des hormones la durée du traitement7.
féminines
Le cycle féminin est sous l’in- En préménopause, les sécrétions … et faux espoirs
fluence de deux hormones : s’affaiblissent et deviennent ir-
• En première partie de cycle, régulières, avec des symptômes du THS
les ovaires sécrètent des œs- d’abord liés à une hyper-œstro-
trogènes, des hormones qui
génie relative, c’est-à-dire qu’il y D u fait de la carence en œs-
trogènes à la ménopause,
a un déséquilibre des œstrogènes
stimulent l’ensemble des tissus
par rapport à la progestérone : les la protection naturelle contre les
gynécologiques, les seins, l’uté-
rus, le vagin.
seins peuvent devenir tendus, on risques cardiovasculaires dispa-
peut avoir une sensation de gon- raît et la diminution de la masse
• Après l’ovulation, en deu- flement, de prise de poids ou de
xième partie, la progestérone
osseuse s’accélère. On aurait pu
rétention d’eau.
intervient pour renforcer la Les bouffées de chaleur sont, elles, imaginer que le THS allait consti-
muqueuse utérine et réguler dues à l’arrêt de la sécrétion des tuer une bonne prévention sur ces
l’action des œstrogènes. œstrogènes. deux points. Or, la réalité est plus
complexe. Astrid54,

3. Finch CE. The menopause and aging, a comparative perspective. The Journal of steroid biochemistry and molecular biology. Jul 2014;142:132-141.
4. L’Hermite M. Bioidentical menopausal hormone therapy: registered hormones (non-oral estradiol +/- progesterone) are optimal. Climacteric: the journal of the International Menopause Society. Aug
2017;20(4):331-338
5. Hilditch, John R. et al. A menopause-specific quality of life questionnaire: development and psychometric properties - Maturitas, Volume 24 , Issue 3 , 161 - 175
6. Ruiz AD, Daniels KR. The effectiveness of sublingual and topical compounded bioidentical hormone replacement therapy in postmenopausal women: an observational cohort study. Int J Pharm Compd.
Jan-Feb 2014 ;18(1):70-77
7. HAS. Commission de la Transparence. Réévaluation des traitements hormonaux de la ménopause. Rapport d’évaluation du 28/5/2014

2 juillet 2019  •  n °15 4


À LA UNE

Sur le plan osseux, comme le THS


freine la dégradation de la densité Un lien entre déclin cognitif et THS ?
osseuse et réduit le risque de frac-
ture vertébrale, pendant un temps, Le cerveau comporte des récep- augmenté chez les femmes qui
il a représenté l’un des traitements teurs des œstrogènes dans les ont été sous traitement du-
de référence de l’ostéoporose 8. aires dédiées à la mémorisation et rant cinq à dix ans, il est encore
Puis, l’on a découvert ses effets quelques études avaient observé plus marqué si le traitement se
néfastes et la balance bénéfices/ une amélioration des fonctions poursuit plus de dix ans14. Pour
risques est devenue défavorable, cognitives avec le THS 13, mais rassurer les femmes, les cher-
le risque de cancer surpassant leurs résultats demandaient à cheurs ajoutent que le risque
d’éventuels bénéfices osseux. En être confirmés. Les conclusions est considéré comme nul si le
outre, l’on a démontré que la den- d’une étude finlandaise récem- THS est pris pendant moins de
sité des os diminue dans l’année qui ment publiée semblent prouver cinq ans et qu’ils n’ont pas pris
suit l’arrêt du traitement9. Dans ce le contraire : le risque de la mala- en compte les autres facteurs de
contexte, il est préférable de cher- die d’Alzheimer est légèrement risque de la maladie d’Alzheimer.
cher d’autres solutions permettant
de renforcer naturellement la
masse osseuse, comme celles de accru thromboembolique, c’est-à- si l’on présente par ailleurs d’autres
notre programme (voir plus loin). dire la formation d’un caillot dans facteurs de risques associés – taba-
une veine qui bouche la circulation gisme, hypertension, sédentarité,
Concernant l’effet escompté sur sanguine et conduit à un infarc- etc. –, ce sont des contre-indica-
le risque cardiovasculaire, les ré- tus, un accident vasculaire cérébral tions absolues.
sultats semblent dire tout et leur (AVC), une embolie pulmonaire ou
contraire. Certaines études ont Par contre, aucun risque cardio-
une phlébite pour les femmes qui vasculaire supplémentaire n’a
observé un rôle positif sur la paroi avaient recours au TSH. Depuis, les
des artères 10, là où d’autres ont été associé à l’utilisation des œs-
différentes données ont été pas- trogènes en gel  ; ils se diffusent
constaté que le risque d’infarctus sées au crible et les scientifiques progressivement dans l’organisme
et d’accident cardiovasculaire était sont arrivés à la conclusion que sans nécessiter de passage par le
accru11. De fait, les effets varient l’âge joue un rôle – avant 60 ans, le foie et représentent la meilleure
grandement en fonction du type de risque est minime –, mais surtout, option de traitement16.
THS et du délai entre la ménopause que le mode d’administration du
et le moment où le traitement a été traitement a une grande influence
démarré, les accidents étant sur- sur le risque de complications. Quid du cancer
venus chez des femmes de plus de
Les œstrogènes pris par voie orale du sein ?
65 ans qui recevaient un traitement
doivent être décomposés dans le
à l’américaine, différent de celui
prescrit en France12. Un autre point foie, mais leur structure les rend L es problèmes de thrombose
ne sont pas les seuls dan-
doit être considéré pour ne pas fra- plus difficiles à métaboliser que les gers : le risque de cancer du sein
giliser le système cardiovasculaire : hormones naturelles. Ils restent est lui aussi augmenté pour les
le mode d’administration.13-14 plus longtemps dans le foie et leur femmes qui ont recours au THS.
accumulation est source d’un dé- En effet, les œstrogènes stimulent
séquilibre des mécanismes de la naturellement la prolifération cel-
À préférer coagulation sanguine, ce qui favo- lulaire dans les organes génitaux et
par la bouche rise la formation de caillots. Des plusieurs études ont fait état d’un
œstrogènes pris par la bouche mul- risque accru de cancer du sein pour
ou par la peau ? tiplient par 4 les risques d’accident les femmes sous traitement hor-
cardiovasculaires graves 15. Il est monal. En toute logique, quand le
D ès 2002, les chercheurs ont
mis en garde contre le risque préférable d’éviter d’y recourir et, temps d’imprégnation augmente,

8. Gambacciani M, Levancini M. Hormone replacement therapy and the prevention of postmenopausal osteoporosis. Prz Menopauzalny. 2014;13(4):213–220. doi:10.5114/pm.2014.44996
9. JAMA, July 17, 2002, vol. 288, n°3 , Archives of Internal Medicine, 2003 vol.163, Apr 14, 2003
10. Grady D, Herrington D, Bittner V, Blumenthal R, Davidson M, Hlatky M, et al. Cardiovascular disease outcomes during 6.8 years of hormone therapy: Heart and Estrogen/progestin Replacement Study
follow-up (HERS II). HERS Research Group [published erratum appears in JAMA 2002;288:1064]. JAMA 2002;288:49–57
11. Hsia J, Langer RD, Manson JE, Kuller L, Johnson KC, Hendrix SL, et al. Conjugated equine estrogens and coronary heart disease: the Women’s Health Initiative. Women’s Health Initiative Investigators
[published erratum appears in Arch Intern Med 2006;166:759]. Arch Intern Med 2006; 166:357–65
12. Barrett-Connor E. Hormones and heart disease in women: the timing hypothesis. Am J Epidemiol 2007;166:506–10
13. Jacobs EG, Kroenke C, Lin J, Epel ES, Kenna HA, Blackburn EH, et al. (2013) Accelerated Cell Aging in Female APOE-ε4 Carriers: Implications for Hormone Therapy Use. PLoS ONE 8(2): e54713.
https://doi.org/10.1371/journal.pone.0054713
14. Savolainen-Peltonen H et coll. : Use of postmenopausal hormone therapy and risk of Alzheimer’s disease in Finland: nationwide case-control study. BMJ 2019; 364: l665
15. Canonico M, et al. Hormone therapy and venous thromboembolism among postmenopausal women. Impact of the route of estrogen administration and progestogens: the ESTHER study. Circula-
tion. 2007;115:840-845
16. Valérie Olié;Marianne Canonico;Pierre-Yves Scarabin; Risk of venous thrombosis with oral versus transdermal estrogen therapy among postmenopausal women - Current Opinion in Hematology.
17(5):457–463, SEP 2010 - DOI: 10.1097/MOH.0b013e32833c07bc, PMID: 20601871

juillet 2 0 1 9  • n °1 5 4 3
À L A UNE

le risque de cancers hormono-dé- l’anxiété avec l’acupuncture ou la


pendants augmente également. méditation. Il faut aussi explorer la
On estime que le surrisque double phytothérapie : plusieurs plantes
pour les femmes sous THS et qu’il ont montré une bonne efficaci-
augmente avec la durée du traite- té sur de nombreux symptômes ;
ment. De plus, il ne s’atténue que enfin, seulement en cas d’échec, se
deux ans après son arrêt17. tourner vers un THS.
Cependant, toutes les associations
d’hormones n’exposent pas aux Stop aux bouffées
mêmes risques, et le risque a été dé-
montré avec des THS, très utilisés de chaleur
aux États-Unis, qui comprennent • Éviter le stress et les excès de
des progestatifs de synthèse. Une La consommation régulière de soja (ici du tempeh,
caféine ou d’alcool, ne pas fumer. à base de soja fermenté) aiderait à réduire la
équipe de chercheurs français a fréquence des bouffées de chaleur chez les femmes
• Essayer la cohérence cardiaque, concernées
analysé l’impact des différents
une technique de respiration
types d’hormones et a évalué que le
rythmée, qui diminue de 35 % en • Ne pas fatiguer le foie : il joue un
risque était inexistant pour une uti-
moyenne la fréquence des bouf- rôle essentiel dans l’équilibre hor-
lisation de moins de cinq ans avec
fées de chaleur19. À moins que vous monal, puisqu’il détruit et recycle
des œstrogènes naturels et de la
progestérone micronisée (ou natu- ne préfériez le yoga ou l’acupunc- les œstrogènes ; il faut le préserver
relle) ou de la dydrogestérone (une ture, qui peuvent aussi constituer en évitant les surcharges alimen-
molécule de synthèse proche de une aide bénéfique, même si les taires et les médicaments inutiles.
l’hormone naturelle). En revanche, études présentent des résultats Ajouter au menu plusieurs fois par
pour un traitement de dix ans, ou si plus mitigés20. semaine des crucifères (brocoli,
la progestérone est sous une autre • Consommer des aliments com- chou, radis noir, etc.) est une bonne
forme, le risque existe bel et bien18. prenant des phytœstrogènes, des façon de le soutenir dans son tra-
Un antécédent de cancer du sein composés végétaux mimant l’ac- vail de détoxination.
est une contre-indication à la pres- tion des hormones. Ils peuvent être
cription du THS. de précieux alliés21, le mieux fourni
La phytothérapie
étant le soja, mais on en trouve aussi
dans les pois chiches, les asperges, de la ménopause
Les alternatives les haricots verts, etc. Une revue
au THS d’études a démontré que l’inges- D e nombreuses plantes sont
traditionnellement utilisées
tion d’une portion par jour pendant pour soulager les désagréments
P our certains, le THS paraît
être une solution idéale pour six mois à un an diminue de 20 % de la ménopause. Voici celles dont
les femmes entre 50 et 60 ans qui la fréquence des bouffées de cha- les preuves de bénéfices sont au-
ne présentent pas de contre-indi- leur et réduit leur sévérité de 26 %, jourd’hui les plus solides :
cation. Pourtant, au vu des dangers, en particulier chez les femmes qui • L’actée à grappes noires
il serait plus prudent d’envisager éprouvent plus de 5 bouffées de (Cimicifuga racemosa) est active
en priorité les options naturelles. chaleur par jour22. À raison d’une à sur les bouffées de chaleur et les
Une bonne hygiène de vie permet deux portions quotidiennes de soja troubles de l’humeur. Une étude
déjà de limiter les symptômes, par sous forme de tofu, de tempeh, de menée sur 84 femmes récemment
exemple : éviter l’alcool, qui favorise lait de soja, de miso ou de farine, il ménopausées a montré qu’une
les bouffées de chaleur, pratiquer n’y a aucun risque, même pour les supplémentation de 6,5  mg par
un sport pour limiter le surpoids femmes présentant un antécédent jour permettrait de réduire les
et renforcer le squelette, gérer de cancer du sein23. symptômes en quatre semaines24.

17. Jones ME, Schoemaker MJ, Wright L, et al. Menopausal hormone therapy and breast cancer: what is the true size of the increased risk?. Br J Cancer. 2016;115(5):607–615. doi:10.1038/bjc.2016.231
18. Agnès Fournier, Franco Berrino, and Françoise Clavel-Chapelon, - Unequal risks for breast cancer associated with different hormone replacement therapies: results from the E3N cohort study - Breast
Cancer Res Treat. 2008 Jan; 107(1): 103–111. Published online 2007 Feb 27. doi: 10.1007/s10549-007-9523-x
19. Freedman RR, Woodward S. Behavioral treatment of menopausal hot flushes–evaluation by ambulatory monitoring. Am J Obstet Gynecol. 1992;167:436–439
20. Lee MS, Kim JI, Ha JY, et al. Yoga for menopausal symptoms: A systematic review. Menopause.2009;16:602–608.
Sideras K, Loprinzi CL. Nonhormonal management of hot flashes for women on risk
reduction therapy. J Natl Compr Canc Netw. 2010;8:1171–1179
21. Chen MN, Lin CC, Liu CF. Efficacy of phytoestrogens for menopausal symptoms: a meta-analysis and systematic review. Climacteric. 2015 Apr;18(2):260-9. doi: 10.3109/13697137.2014.966241.
Epub 2014 Dec 1
22. Taku K, Melby MK, Kronenberg F, Kurzer MS, Messina M. Extracted or synthesized soybean isoflavones reduce menopausal hot flash frequency and severity:systematic review and meta-analysis of
randomized controlled trials. Menopause. 2012 Jul;19(7):776-90
23. Eakin A, Kelsberg G, Safranek S. Clinical Inquiry: Does high dietary soy intake affect a woman’s risk of primary or recurrent breast cancer? J Fam Pract. 2015 Oct;64(10):660-2
24. Mohammad-Alizadeh-Charandabi S, Shahnazi M, Nahaee J, Bayatipayan S. Efficacy of black cohosh (Cimicifuga racemosa L.) in treating early symptoms of menopause: a randomized clinical trial. Chin
Med. 2013;8(1):20. Published 2013 Nov 1. doi:10.1186/1749-8546-8-20

4 juillet 2019  •  n °15 4


À LA UNE

Le millepertuis pouvant être pho- minéraux joue donc un rôle impor-


tosensibilisant, par prudence, il est tant dans l’alimentation et il faut
préférable de ne pas s’exposer au s’assurer de ne pas en manquer.
soleil. Le millepertuis interagit avec • Préserver l’équilibre acido-
les traitements médicamenteux, basique de l’organisme : c’est la
dont il peut diminuer l’efficacité, stratégie la plus efficace pour pro-
c’est le cas des antidépresseurs, téger les os. Plus l’alimentation est
des antirétroviraux, des anticoa- acide, plus l’os se fragilise, car cela
gulants, des antimigraineux de la génère une fuite des minéraux et
famille des triptans, de certains empêche la fixation du calcium28. Il
agents anticancéreux. faut donc modérer la consomma-
tion d’aliments sources d’acides,
comme les aliments industriels, le
Actée à grappes noires (Cimicifuga racemosa)
Le programme sel, les produits laitiers, la char-
naturel qui préserve cuterie, les céréales raffinées. À
• Le millepertuis (Hypericum et renforce les os l’inverse, manger suffisamment
perforatum) améliore globalement de légumes apporte de grandes
la qualité de vie des femmes mé- L a ménopause n’est pas né-
cessairement synonyme
quantités de potassium, de calcium
nopausées. Il peut agir contre les et de magnésium, des minéraux
d’ostéoporose et la fragilisation des basifiants.
bouffées de chaleur, mais son effet os est aussi un phénomène physio-
est surtout marqué sur l’humeur et logique naturel lié au vieillissement. • De la vitamine D : le couple cal-
la qualité du sommeil, en général à cium-vitamine D est indissociable,
Il faut envisager au plus tôt une
la dose de 600 à 900 mg par jour25. car sans vitamine D, le calcium est
synergie de prévention globale qui
mal absorbé et mal utilisé29. Sortir
préserve la solidité des os avec une
à l’extérieur aux beaux jours est
alimentation équilibrée, de l’exer-
essentiel et une complémentation
cice physique et des compléments
doit être envisagée le reste de l’an-
bien ciblés. Pendant longtemps, on
née, à la dose quotidienne minimale
a pensé que, comme l’os est consti-
de 4 000 UI.
tué principalement de calcium, il
suffisait d’en prendre plus pour • Fuir la sédentarité  : un os a
soigner l’ostéoporose. Mais il a été besoin de subir des efforts et des
démontré qu’une complémenta- contraintes mécaniques pour se
tion en calcium chez les femmes renforcer. Plus vous activez vos
ménopausées n’est que peu ou pas muscles, plus ils exercent de pres-
efficace contre l’ostéoporose27. La sions sur l’os et l’obligent à se
réalité est plus complexe : densifier. Il est indispensable de
s’engager dans un programme
• Certains os du corps sont très sportif régulier, à choisir parmi les
Millepertuis (Hypericum perforatum) sensibles aux carences nutrition- sports les plus efficaces, comme
nelles et celles-ci représentent la musculation, le jogging, le vélo,
Des chercheurs ont évalué l’asso- une des premières causes de la la marche rapide, l’escalade, par
ciation actée à grappes noires et perte de densité au niveau du col exemple30.
millepertuis : la moitié des femmes du fémur. Les os sont en constant
ont constaté une nette diminution renouvellement et sont formés Annie Casamayou
des bouffées de chaleur après huit d’une structure de protéines sur Naturopathe
semaines de traitement. 62 % des www.mon-naturopathe.com
laquelle viennent se fixer des miné-
femmes ont été satisfaites des raux, dont calcium, magnésium et
bienfaits, qui seraient comparables zinc, pour la solidifier. La présence
à ceux du THS26. de protéines et d’un ensemble de
25. Abdali K, Khajehei M, Tabatabaee HR. Effect of St John’s wort on severity, frequency, and duration of hot flashes in premenopausal, perimenopausal and postmenopausal women: a randomized, double-
blind, placebo-controlled study. Menopause. 2010 Mar;17(2):326-31. doi: 10.1097/gme.0b013e3181b8e02d
26. Uebelhack R, Blohmer JU, Graubaum HJ, Busch R, Gruenwald J, Wernecke KD. Black cohosh and St. John’s wort for climacteric complaints: a randomized trial. Obstet Gynecol. 2006 Feb;107
(2 Pt 1):247-55
27. A. Strohle, P. Hadji & A. Hahn - Calcium and bone health ‐ goodbye, calcium supplements? Climacteric Volume 18, 2015 - Issue 5 https://doi.org/10.3109/13697137.2015.1016419
28. Shea MK, Dawson-Hughes B. Association of Urinary Citrate With Acid-Base Status, Bone Resorption, and Calcium Excretion in Older Men and Women. J Clin Endocrinol Metab. 2018 Feb 1;103(2):452-
459. doi: 10.1210/jc.2017-01778
29. Chung M, Lee J, Terasawa T, et coll. Vitamin D with or without calcium supplementation for prevention of cancer and fractures: An updated meta-analysis for the U.S. Preventive Services Task Force.
Ann Intern Med. 2011; 155:827-838
30. Bocalini, D. S., Serra, A. J., dos Santos, L., Murad, N., & Levy, R. F. (2009). Strength Training Preserves the Bone Mineral Density of Postmenopausal Women Without Hormone Replacement The-
rapy. Journal of Aging and Health, 21(3), 519–527. https://doi.org/10.1177/0898264309332839

juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 5
BIEN DANS SON CORPS

Les six automassages


indispensables à connaître
Prendre le temps de s’automasser, c’est gagner en mobilité, effacer les
douleurs, prévenir les blessures, améliorer ses performances et mieux
récupérer après une activité physique. Les automassages sont d’une
efficacité indéniable si on les pratique régulièrement. Parmi la grande
variété d’automassages qui existe, je vais vous en proposer six que je trouve
indispensables à un bien-être durable.

Les fascias au centre • La position assise prolongée, pas normal que tant de personnes
qui perturbe complètement le aient mal au dos, que si peu de gens
du mouvement fonctionnement du corps et désé- puissent s’accroupir, il n’est pas
L es fascias sont partout : sous
la  peau, sous les organes.
quilibre notre posture ;
• L’excès de technologie ;
normal d’avoir à choisir les mou-
vements que l’on peut faire ou ne
C’est un réseau parcourant notre • Le vieillissement. pas faire, d’avoir à compenser et à
corps. Ils nous aident à nous tenir modifier sa posture pour accomplir
Des paramètres auxquels nous
debout, séparent et maintiennent une tâche motrice simple. La bonne
sommes tous un jour confrontés.
nos organes, permettent d’exprimer nouvelle, c’est que la douleur n’est
la force et la fluidité d’un mouvement Le corps humain, pour qu’il fonc- pas une fatalité. Les automassages,
et veillent à ce que nos muscles et tionne de façon adéquate le plus les étirements, les mobilités ar-
nos organes glissent les uns contre longtemps possible, pour que nos ticulaires sont des méthodes qui
les autres. Les fascias forment une mouvements soient fluides et sans peuvent renverser la vapeur. Si
toile de tissu conjonctif qui relie les douleurs, demande une mainte- vous voulez réduire, voire éradi-
muscles et les recouvre, comme du nance sérieuse, un entretien quer vos douleurs et entretenir
film alimentaire. Différents facteurs régulier. Astrid54, votre corps, vous devez vous en
viennent perturber ces fonctions Pourtant, lorsque nous regardons emparer quotidiennement.
naturelles que le corps nous offre : autour de nous, à tous les niveaux
• Le manque de mouvement ; d’activité, tous les âges, le constat
• Une pratique sportive excessive ; est édifiant : la plupart d’entre nous Les automassages :
• L’excès de stress et le mau- laissons notre corps dépérir. Tout une pratique simple
vais schéma respiratoire qui en le monde est plus ou moins concer- et accessible à tous
découle ; né, du sédentaire au sportif. Il n’est
L es automassages se réalisent
à l’aide d’outils, comme le
bâton, le rouleau, les balles ou en-
Trigger points core la canne d’automassage. Vous
pouvez retrouver ces outils sur le
Les trigger points, ou «  points notre capacité adaptative mus-
site de mon formateur www.chris-
gâchette » en français, ont été dé- culaire au cours de mouvements
tophe-carrio.com. On roule ou on
couverts en 1970 par le Dr Janet particuliers ou dans certaines
glisse à la surface des muscles pour
G. Travell. Ce sont de petites postures. Tout comme lorsque
libérer les tensions, pour dénouer
zones musculaires qui vont se l’on se brosse les cheveux et que
révéler douloureuses à la palpa- l’on se retrouve brusquement les nœuds musculaires, les fameux
tion, parfois jusqu’à déclencher bloqué par un nœud. Un trigger trigger points. En fonction des
une plus grande zone de dou- point est un nœud musculaire outils et des méthodes que vous
leur, qui peut être déportée. Ils se qui nous empêche de bouger utilisez, l’automassage agit sur :
forment lorsque nous utilisons correctement, nous poussant à ●● Le relâchement des tensions
notre corps de façon inhabi- modifier notre posture ou nos musculaires et tissulaires,
tuelle ou quand nous dépassons programmes moteurs. ●● La diminution des douleurs
corporelles,

6 juillet 2019  •  n °15 4


BIEN DANS SON CORPS

●● Une meilleure conscience cor- faudra prendre votre temps et bou- vous avez des douleurs, tensions
porelle et proprioceptive, ger doucement. De façon générale, musculaires ou un stress important.
●● L’amélioration de la circulation restez au minimum 2 minutes sur
Ressentez un mieux-être  : les
sanguine et lymphatique, chaque zone spécifique.
automassages doivent toujours
●● La prévention des blessures,
Explorez votre corps dans sa glo- procurer un état de mieux-être.
●● L’amélioration de la récupération,
balité : gardez en tête le principe du S’ils augmentent vos tensions ou
●● L’augmentation de l’amplitude
dessus/dessous et ne vous conten- vous procurent des douleurs, c’est
du mouvement,
tez pas de traiter l’endroit où la que la pression exercée est trop
●● La diminution de la raideur
douleur est présente. Par exemple, forte, la vitesse d’automassage
artérielle.
si vous avez mal au genou, massez trop rapide ou l’outil inadéquat.
Pour bénéficier de ces nombreux les zones périphériques (cuisses, Pratiquez quelques mobilisations
avantages, il existe différentes mé- mollets, hanches). articulaires : après vos automas-
thodes d’automassage à pratiquer sages, bougez vos articulations
et à alterner : Respirez profondément et de
façon cohérente : vous pourrez dans tous les angles sans douleurs,
Les massages rapides et peu ap- ainsi modifier la perception d’effort variez les mouvements en allant
puyés  : parfait pour s’échauffer et de sensations désagréables sur par exemple de la tête aux pieds.
avant la pratique d’une activité les nœuds musculaires. Inspirez C’est le moment idéal pour mobili-
physique. L’idée est de rapidement par le nez, soufflez par la bouche ser votre corps.
passer en revue l’ensemble du en essayant de maintenir le même
corps avec le bâton ou le rouleau de temps sur les deux. C’est de la co-
massage pour préparer les fascias
Six automassages
hérence cardiaque en mouvement.
et les muscles. fondamentaux
Alternez les outils : les automas- à pratiquer
Les massages à pression pro- sages rapides et appuyés avec
fonde : idéal pour lever les tensions canne, bâton et rouleau pour quotidiennement
musculaires. On masse lentement l’échauffement, les automassages
la zone musculaire en appuyant transversaux avec canne et balles L a durée de chaque automas-
sage dépend du temps dont
dans l’axe des fibres. pour les douleurs inflammatoires vous disposez et des tensions dont
Les massages transversaux  : la et les automassages profonds avec souffre la zone concernée.
forme la plus adaptée pour les dou- rouleau à reliefs et balle pour lever
leurs inflammatoires. Cette fois-ci, les tensions profondes. 1. Automassage du dos au sol
le massage se fait perpendiculai- avec le rouleau
rement au sens des fibres, soit en
exerçant une pression, soit avec la
méthode du glissé-tracté (on glisse
en tractant latéralement la peau,
les muscles et les fascias).
Les massages des trigger points :
à utiliser lorsque vous trouvez un
point sensible. On reste en pression
ou en léger mouvement jusqu’à ce
que le point se détende. Placez le rouleau sur le haut du dos
en position allongée sur le dos, bras
croisés sur la poitrine, en cherchant
Les règles à attraper les épaules le plus loin
essentielles pour bien possible. Relevez le bassin et pous-
sez dans les talons pour le faire
s’automasser rouler sur de grandes amplitudes,
ougez doucement  : soyez pour progressivement aller sur les
B à l’écoute du corps, soyez zones qui sont nouées. Roulez sur
dans le moment présent pour bien Soyez régulier : le plus important la zone jusqu’aux trapèzes. Faites
déterminer la zone qui a besoin n’est pas l’intensité (pression) de des allers-retours pour scanner
d’être massée. Plus vous irez sur l’automassage, mais sa fréquence. les points sensibles, puis ciblez les
les zones profondes, plus il vous Massez-vous quotidiennement si zones de tensions.

juillet 2 0 1 9  • n °1 5 4 7
BIEN DANS SON CORPS

2. Automassage de la hanche derrière les viscères. Faites douleurs cervicales, les migraines,
avec deux balles de massage quelques passages, puis effectuez les modifications de la posture
un massage transversal en glis- (tête en avant), les névralgies cer-
sé-tracté de bas en haut sur 5 cm vico-brachiales (sciatique du bras)
durant deux à cinq minutes. et les problèmes de vision.

4. Automassage de la ceinture
scapulaire avec la canne
de massage

Allongez-vous sur le dos, jambes


pliées et ouvertes et placez deux
grosses balles de massage ou
de tennis sous chaque fessier. 6. Automassage pectoraux/
Effectuez des massages transver- torse avec la canne
saux (dans le sens perpendiculaire
des fibres musculaires) sur toute la
surface des fessiers et de la partie
haute du bassin. Bougez le bassin Vous pouvez le pratiquer en po-
latéralement. Cet automassage est sition assise sur vos genoux pour
formidable pour les douleurs de étirer les chevilles, debout ou en
sciatique et du bas du dos.
position assise sur une chaise.
Pour masser toute la partie autour
3. Automassage des muscles des épaules qui est très souvent
psoas sur le dos avec la canne en tension, la canne est l’outil in-
de massage dispensable. Positionnez la canne
sur le cou, dans le haut du dos,
au-dessus de la poitrine en la fai-
sant glisser le long des muscles et
en variant les angles. Cherchez les
En position allongée sur le dos,
points sensibles. Un automassage
jambes fléchies avec un coussin
recommandé si vous souffrez de
sous la tête, placez une des poi-
douleurs autour des cervicales, de
gnées de la canne sur la poitrine
migraines ou de tensions aux mus- et glissez-tractez de haut en bas et
cles trapèzes. de façon transversale. Fortement
Position identique au massage conseillé pour toutes les personnes
5. Automassage du cou dont les épaules plongent vers
précédent, en laissant tomber une
et de la nuque avec le bâton l’avant. Un problème postural très
jambe au sol. Placez une poignée
de la canne de massage entre le En position assise sur une chaise ou fréquent lorsque nous restons en
à genoux, placez le bâton au niveau position assise prolongée.
nombril et la partie osseuse la
plus proche du bassin, effectuez de la région cervicale et massez Astrid54,
une pression verticale douce et de bas en haut, soit de façon ra- Coach sportif/santé
progressive. Vous devriez sen- pide, soit en pression profonde. Ce www.les-entraineurs-du-mieux-etre.com
tir le muscle psoas qui se trouve massage est recommandé pour les

8 juillet 2019  •  n °15 4


INFOS SUR LA SANTÉ NATURELLE

Les effets d’un taux Comment le corps s’adapte


élevé de PCB dans aux repas plus importants
le sang que d’habitude
La contamination par P endant les périodes de fêtes, les repas riches s’enchaînent… Faut-il
se priver de ces moments conviviaux pour préserver son équilibre ?
ces polluants organiques A priori non, car lorsque l’on est en bonne santé, l’organisme est capable
persistants dans de faire face à de courtes périodes d’excès alimentaires en modifiant
son métabolisme pour augmenter l’utilisation des glucides. Résultat :
l’environnement est associée
il préserve sa sensibilité à l’insuline et la glycémie reste sous contrôle.
à un risque accru de décès Les auteurs de l’étude2 qui a fait la lumière sur ce mécanisme sont en
d’origine cardiovasculaire. revanche convaincus que si ces mauvaises habitudes se prolongent,
avec une consommation excessive d’aliments gras, des difficultés à
L es polychlorobiphényles (PCB) ont
été utilisés dans le domaine indus-
triel en France jusqu’à la fin des années
contrôler les niveaux de sucre sanguins surviendraient rapidement,
premier pas vers le diabète et l’obésité. Quelques écarts passent, mais
ils doivent rester limités dans le temps !
1980, mais leur interdiction n’a pas sonné
le glas de leur présence dans l’environne-
ment. Et pour cause : ces polluants sont
caractérisés par leur extrême lenteur à se Les antibiotiques sont mauvais
dégrader, et ils contaminent les aliments
animaux que nous consommons (viande,
pour le cœur
L
œufs, produits laitiers, poissons). es traitements antibiotiques au long cours à un âge avancé pour-
Une étude conduite par des chercheurs
1 raient-ils favoriser la survenue de maladies cardiaques et d’AVC ?
suédois et canadiens s’est attachée à les Une étude3 d’observation, conduite auprès de 36 429 Américaines
quantifier dans l’organisme d’un groupe suivies pendant huit ans, le laisse à penser. Elle a révélé que les femmes
de plus de 1 000 personnes de 70  ans de 60 ans et plus ayant suivi un traitement antibiotique pendant au
vivant dans la ville d’Uppsala, en Suède. moins deux mois ont un risque plus élevé de développer une maladie
Les taux sanguins de PCB étaient évalués cardiovasculaire de 32 % par rapport aux femmes qui n’en ont jamais
une première fois entre 2001 et 2004, pris. Chez les femmes d’âge moyen, ce surrisque s’élève à 28 %, tandis
puis une seconde lorsque les participants qu’il semble absent chez les plus jeunes (20-39 ans). Comment expli-
atteignaient l’âge de 75 ans. quer ce lien ? En perturbant le microbiote intestinal, ces médicaments
pourraient favoriser le développement de microbes contribuant à la
Au cours de la période de suivi, d’une
survenue de phénomènes inflammatoires et d’obstruction au niveau
durée de dix ans, certains membres du
des vaisseaux sanguins, mettant à mal le système cardiovasculaire.
groupe sont décédés ; les analyses ont
Des méfaits qui s’accumulent au fil du temps et fragilisent la
mis en évidence un excès de mortalité de
santé des aînées. Astrid54,
50 % parmi ceux qui présentaient les taux
les plus élevés de PCB riches en chlore
(le nombre d’atomes de chlore varie de
1 à 10 selon les PCB). Les maladies car- Un tiers des personnes atteintes
diovasculaires étaient la cause principale
de ces décès et leur survenue pourrait
de cancer recourent désormais
s’expliquer par la tendance des PCB à à une thérapie alternative
favoriser le développement de l’athéros-
clérose, cette situation pathologique où
les artères se bouchent progressivement M éditation, yoga, acupuncture, plantes médicinales, compléments
alimentaires… Une personne sur trois souffrant d’un cancer y a
recours en complément des traitements classiques de la maladie. Et
à la suite de dépôts sur leurs parois. Pour
limiter l’exposition à ces dangereux com- 29 % d’entre elles ne le disent pas à leur médecin ! Si les spécialistes
posés, la consommation de poissons gras voient d’un bon œil le recours aux méthodes mobilisant le corps et
comme le hareng et le saumon sauvage l’esprit, ils ont en revanche des réticences sur les traitements à base de
pêchés en zones polluées, notamment en plantes médicinales, qui peuvent interférer avec la chimiothérapie ou
mer baltique, est à éviter. la radiothérapie quand ils sont menés de front. L’idéal reste le dialogue,
pour déterminer la meilleure approche et mettre toutes les chances de
son côté pour combattre la maladie4.

1. P. Monica Lind, Samira Salihovic, Jordan Stubleski, Anna Kärrman, Lars Lind. Association of Exposure to Persistent Organic Pollutants With Mortality Risk. JAMA Network Open, 2019; 2 (4): e193070
2. Dale J. Morrison et al. Modest Changes to Glycemic Regulation are Sufficient to Maintain Glucose Flux in Healthy Humans Following Overfeeding With a Habitual Macronutrient Composition. Ame-
rican Journal of Physiology-Endocrinology and Metabolism, 2019
3. Yoriko Heianza et al. Duration and Life-Stage of Antibiotic Use and Risk of Cardiovascular Events in Women. European Heart Journal, 2019
4. Nina N. Sanford et al. Prevalence and Nondisclosure of Complementary and Alternative Medicine Use in Patients With Cancer and Cancer Survivors in the United States. JAMA Oncology, 2019
9
NEWS

Peut-on être « obèse » Caries : notre système


de la tête ? immunitaire coupable ?
L’obésité imprime ses stigmates jusque
dans le cerveau. L’action des globules blancs
endommage les dents lors

L ’obésité ne se contente pas de faire le lit du diabète et des


maladies cardiovasculaires, elle favorise également le déclin
des fonctions mentales et la survenue de la démence. Aurait-
du combat contre les bactéries
cariogènes.
elle donc un impact négatif sur la structure du cerveau ? Pour
répondre à cette question, des chercheurs ont étudié1 l’anato-
mie de l’organe chez plus de 12 000 personnes en étudiant les
E n matière de carie dentaire, le coupable
n’est peut-être pas celui que l’on croit. Les
résultats troublants d’une étude2 canadienne
clichés obtenus par imagerie par résonance magnétique (IRM). pointent la part de responsabilité de notre
Ils ont scruté à la loupe la matière grise, composée des corps système immunitaire, celui-là même qui est
des neurones, ainsi que la matière blanche contenant les longs censé nous protéger. Ces cavités sombres qui
prolongements fibreux des neurones qui assurent la communi- creusent douloureusement les dents résultent
cation entre les cellules nerveuses. Les analyses ont révélé un de la présence de certaines bactéries buccales,
lien entre la composition corporelle et la structure du cerveau notamment Streptococcus mutans. Quand notre
avec des spécificités selon les sexes. Chez les hommes, une organisme les identifie, il lance ses troupes de
quantité importante de masse grasse est associée à une réduc- neutrophiles (des globules blancs) à l’assaut du
tion du volume total de matière grise, notamment au niveau des microbe. Empruntant la gencive, ils pénètrent
aires cérébrales impliquées dans le circuit de la récompense et dans la dent infectée pour combattre les bac-
les mouvements. Chez les femmes, la diminution de la quantité téries… Et c’est là que les ennuis commencent !
de matière grise en cas d’obésité ne concerne que le globus palli- Agressées, elles émettent des acides qui fra-
dus, une région impliquée dans le mouvement volontaire. Chez gilisent la dent et les enzymes produits par les
les personnes des deux sexes, l’excès de poids affecte également neutrophiles se conjuguent à ceux des bactéries,
la structure de la matière blanche. L’obésité, en générant un provoquant de sérieux dommages à la dentine
état d’inflammation chronique de faible intensité, semble ainsi en l’espace de quelques heures. Et le même phé-
endommager les composantes du cerveau. La prochaine étape nomène se produit sur les résines utilisées pour
pour les chercheurs sera de déterminer l’impact des différents soigner les caries, entraînant d’inévitables réci-
types de graisses corporelles, pour savoir si le gras viscéral, par- dives. Un bel exemple de ces cas où le remède est
ticulièrement néfaste pour l’équilibre métabolique, contribue pire que le mal !
plus spécifiquement à ce phénomène.

Cancer de la prostate :
l’hormonothérapie peut rendre dément
En réduisant la quantité d’hormones masculines disponibles dans l’organisme,
elle affecterait le fonctionnement cérébral.

A ffamer les cellules cancéreuses présentes au niveau de la prostate en les privant des hormones masculines qui leur
servent de carburant, tel est le principe des traitements par privation androgénique employés chez certains patients
pour combattre la maladie. Ceux-ci comportent des effets indésirables bien identifiés – augmentation du risque de maladie
cardiovasculaire, d’ostéoporose ou de syndrome métabolique – et voilà qu’on les soupçonne désormais d’avoir un impact
néfaste sur le fonctionnement cérébral. Des chercheurs britanniques et suédois spécialisés en urologie se sont intéressés
à la santé mentale de 100 414 hommes ayant été diagnostiqués d’un cancer de la prostate entre 1992 et 2009 ; parmi
ceux-ci, 37 911 avaient été placés sous thérapie anti-androgénique. Les analyses ont révélé que les patients ayant reçu ce
type de traitement présentaient un risque accru de 22 % de développer un état de démence, quelle que soit sa cause, et
de 29 % de maladie d’Alzheimer. Un risque qui s’accroissait avec la durée du traitement, atteignant respectivement 30 et
41 % lorsqu’il se prolongeait plus de sept mois. Si cette étude3 ne suffit pas à prouver formellement la responsabilité des
anti-androgéniques dans la survenue de la démence, elle le suggère suffisamment pour engager un suivi étroit de l’évolution
psychique des patients et mettre en œuvre des thérapies de prévention (la pratique d’une activité physique, notamment)
pour préserver les fonctions mentales et ainsi limiter le risque de dépendance.

1. Ilona A. Dekkers et al. Obesity, Brain Volume, and White Matter Microstructure at MRI: A Cross-Sectional UK Biobank Study. Radiology, 2 019; 181012
2. Gitalis R et al. Human Neutrophils Degrade Methacrylate Resin Composites and Tooth Dentin. Acta Biomater. 2019 Apr 1;88:325-331
3. TullyK. Et al. Risk of Dementia Following Androgen Deprivation Therapy for Treatment of Prostate Cancer. European Urology Supplements Volume 18, Issue 1, March 2019, Page e1209 European
10 Urology Supplements 893
LE DOSSIER DU MOIS

Faut-il craindre l’anesthésie


générale ?
L’anesthésie générale n’est pas un acte médical anodin et suscite encore de
nombreuses craintes chez les patients. Quels sont les risques réels et comment
atténuer ses effets indésirables ? Éléments de réponse ici !

16 octobre 1846, hôpital gé-


néral du Massachusetts,
Boston, États-Unis. Dans le grand
amphithéâtre qui fait office de salle
d’opération, l’assemblée retient son
souffle. Les yeux sont rivés sur la
scène qui se déroule en contrebas ;
un jeune homme, Edward Gilbert
Abbott, est installé sur une chaise
pour subir l’ablation d’une large
tumeur qui s’était développée
au niveau de son cou. William T.
G. Morton, un jeune dentiste, lui
Photo prise le 16 octobre 1846, à l’hôpital général du Massachusetts, aux États-Unis : il s’agit de
présente un dispositif dont il est la première démonstration publique de l’utilisation de l’éther comme anesthésiant médical, par le dentiste
le créateur, une sphère en verre William Thomas Green Morton
dotée d’un embout à placer dans
la bouche. Le patient s’exécute et soulager les malades, les médecins différentes étapes du procédé.
inhale profondément les vapeurs ne pouvaient compter que sur des Le patient est installé sur la table
d’éther sulfurique qui en émanent, produits euphorisants comme l’al- d’opération, une perfusion mise
ne tardant pas à sombrer dans un cool ou l’opium ; autant dire que en place au niveau de l’avant-bras
état d’inconscience. les malheureux passaient un fort ou de la main. Plusieurs dispositifs
Dès cet instant, le chirurgien John mauvais moment et que les opé- sont installés pour surveiller les
Collins Warren peut intervenir. Il rations se limitaient aux situations fonctions vitales : des patchs au ni-
réalise une première incision dans d’urgence vitale. La même année, veau de la poitrine pour évaluer le
le cou du jeune homme, attentif à le terme « anesthésie », qui vient du rythme cardiaque, un brassard au
grec anaisthesia (« privé de sensa- niveau du bras ou de la jambe pour
la moindre réaction de celui-ci…
tion ») est utilisé pour la première mesurer la tension artérielle, un
qui ne se produit pas. Il poursuit
fois pour décrire ce procédé. capteur au bout du doigt pour dé-
son travail, prenant son temps pour
soigneusement retirer les tissus La médecine entre dans une terminer le taux d’oxygène du sang.
tumoraux. Une fois l’opération nouvelle ère et les techniques L’anesthésiste va alors administrer
achevée, Edward reprend connais- d’anesthésie n’ont cessé de se plusieurs types de médicaments,
sance, en bonne forme, malgré les perfectionner au cours des décen- aux rôles complémentaires.
douleurs qui irradient de sa plaie. nies suivantes pour atteindre le Tout d’abord un hypnotique, qui pro-
degré de sophistication que nous voque un sommeil artificiel. Il choisit
Cette date du 16  octobre 1846
connaissons actuellement. la molécule la plus adaptée à son
s’est imposée comme la date de
la naissance de l’anesthésie mo- patient parmi les suivantes : le thio-
derne car, s’il ne s’agit pas de Un cocktail pental (Penthotal®), qui appartient à
la toute première utilisation la famille des barbituriques, l’étomi-
d’un produit anesthésiant pour
de médicaments date (Hypnomidate®), la kétamine
soulager des douleurs opéra- (Ketalar®), le propofol (Diprivan®)
toires, c’est elle qui a contribué
C omment se déroule une
anesthésie générale de ou le midazolam (Hypnovel ®).
à faire connaître la pratique à nos jours  ? Partons au bloc opé- Une fois plongé dans cet état d’in-
travers le monde. Auparavant, pour ratoire pour suivre pas à pas les conscience, l’anesthésie peut être

juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 11
LE DOSSIER DU MOIS

entretenue par inhalation de diffé- Un réveil un peu difficile risque augmente avec l’âge : on dé-
rents gaz : soit des gaz halogènes nombre 0,52 décès pour 100 000
(isoflurane (Forene®)), sévoflurane L ’anesthésie générale permet
de supporter des actes chirur-
anesthésies chez les 16-39 ans, et
(Sévorane®), desflurane (Suprane®), 21  décès pour 100 000 chez les
gicaux douloureux ou des examens plus de 75 ans. Plusieurs phéno-
soit le protoxyde d’azote, le célèbre invasifs comme la coloscopie. Mais il mènes peuvent être à l’origine d’un
gaz hilarant. L’éther, longtemps utili- ne s’agit pas d’un acte anodin, et il est décès lié à l’anesthésie générale.
sé suite à la démonstration publique fréquent de ressentir un inconfort
de Morton, a été délaissé en raison plus ou moins long après l’avoir subi.
de sa toxicité. Astrid54, Les médicaments opiacés entraînent Les réactions allergiques
fréquemment, dans 20 à 60 % des
Provoquer l’endormissement n’est pas
suffisant : pour éviter toute souffrance
cas, des nausées et vomissements, L ’e n s e m b l e d e s m é d i c a -
ments administrés au cours
ainsi que des démangeaisons et d’une anesthésie peuvent entraî-
liée à l’intervention, un antidouleur des contractions involontaires des
opiacé est administré. Là encore, plu- ner une réaction allergique, un
muscles. Ils peuvent être respon- emballement du système immu-
sieurs molécules sont disponibles : sables de difficultés à uriner et d’une nitaire aux conséquences plus ou
fentanyl, alfentanil, sufentanil ou ré- constipation dans les jours suivant moins sévères, comme la surve-
mifentanil. Le patient est désormais l’intervention. Il provoque parfois, nue de troubles respiratoires et
inconscient, coupé des sensations notamment chez les plus âgés, une cardiaques. Mais les risques ne
douloureuses ; ne reste plus qu’une confusion mentale, voire des hallu- sont pas du tout les mêmes d’une
étape  : empêcher ses muscles de cinations. Au réveil de l’anesthésie, il classe de médicaments à l’autre :
bouger pour éviter tout mouvement est également courant de souffrir de les curares sont les plus souvent
involontaire qui pourrait compliquer maux de gorge lorsqu’une intubation incriminés, responsables de 50 à
la réalisation des actes chirurgicaux. a été pratiquée. Dans de plus rares 70 % des réactions allergiques liées
cas, cet acte provoque également à l’anesthésie. Les antalgiques et
Pour cela, l’anesthésiste utilise des
des blessures au niveau des cordes hypnotiques ne sont que rarement
agents bloquants neuromusculaires,
vocales ou de la trachée, voire des responsables. La survenue d’une
les curares, ceux-là même utilisés par complications pulmonaires ou des réaction allergique concerne un
les Amérindiens pour paralyser leurs bris de dents. Une intervention de cas pour 4 500 anesthésies, à un
proies au cours de la chasse. Au bloc longue durée peut également être cas pour 20 000. Les symptômes
opératoire, deux grandes familles sont responsable de sensations d’en- vont de la simple urticaire au grave
disponibles, des curares dépolari- gourdissement, provoquées par la choc anaphylactique  ; le taux de
sants (succinylcholine (Célocurine®)) compression des nerfs liée à la posi- mortalité est estimé de 3 à 6 % et,
et des curares non dépolarisants (mi- tion allongée prolongée. dans 2 % des cas, des dommages
vacurium (Mivacron®)), atracurium Si ces effets secondaires, qui se neurologiques sévères persistent2.
(Tracrium®), rocuronium (Esmeron®), manifestent juste après l’anesthé- Les réactions sévères sont plus sus-
vécuronium (Norcuron ®), cisatra- sie, ne sont pas très agréables, des ceptibles de se produire chez des
curium (Nimbex ®), pancuronium complications bien plus sévères personnes ayant des antécédents
(Pavulon ®)). Leur administration et même potentiellement fatales d’allergie ou d’asthme. Dans ce cas,
permet également de faciliter l’in- peuvent survenir. Pour autant, le il peut être très utile de consulter
risque de mourir d’une anesthé- un allergologue avant une interven-
tubation, c’est-à-dire l’introduction
sie a fortement diminué au cours tion chirurgicale, qui peut effectuer
d’un tube dans la trachée pour assis- des tests cutanés pour mettre en
ter la respiration devenue défaillante des dernières décennies, de 10 fois
en France entre les années 1978- évidence d’éventuelles sensibilités
suite à l’administration des produits aux produits anesthésiants.
1982 et 1999. Aujourd’hui, le
anesthésiants. En fin d’intervention,
risque de décéder des suites d’une
l’anesthésiste cesse d’administrer ces
médicaments et injecte un produit
anesthésie est relativement faible Le syndrome
chez les personnes en bonne santé,
pour annuler les effets des curares, la estimé à 0,4 décès pour 100 000
de Mendelson
néostigmine. Le patient est accompa- anesthésies1. Un chiffre qui grimpe
gné en salle de réveil, passage obligé cependant à 55 pour 100 000 Parmi les complications sé-
vères de l ’a nest hési e
sous étroite surveillance, avant de pour les personnes gravement générale, figure le syndrome de
regagner sa chambre. malades. De manière générale, ce Mendelson ou syndrome d’inhala-
1. Lienhart A et al. Survey of anesthesia-related mortality in France. Anesthesiology. 2006 Dec;105(6):1087-97
2. Won Ju Jeong et al. Anaphylaxis with angioedema by rocuronium during induction of general anesthesia -A case report- Korean J Anesthesiol. 2010 Apr; 58(4): 391–395

12 juillet 2019  •  n °15 4


LE DOSSIER DU MOIS

tion bronchique. Il survient lorsque l’époque (7 à 8 patients sur 10 qui en Tout d’abord, une vasoconstriction :
le contenu de l’estomac reflue dans étaient victimes n’y réchappaient pas3) les vaisseaux sanguins se rétractent
l’œsophage, atteint la trachée, puis a conduit les médecins à la qualifier de pour limiter l’afflux de sang dans les
se déverse dans le système res- « cauchemar pour les anesthésistes et parties périphériques de notre corps
piratoire. Son acidité agresse la les patients »4. Depuis, la surveillance et ainsi réduire les pertes de chaleur.
muqueuse fragile des poumons et étroite du taux de dioxyde de carbone Si ce n’est pas suffisant, des frissons
conduit à une intense inflamma- dans le sang des patients, qui permet apparaissent : les fibres musculaires
tion. Plusieurs facteurs facilitent ce de détecter précocement la survenue se contractent de manière involon-
phénomène au cours de l’anesthé- d’une crise et l’usage d’un médica- taire, ce qui produit de la chaleur.
sie générale : la position allongée, la ment, le dandrolène, pour la traiter, Mais en cas d’anesthésie, les médica-
perte du réflexe de toux provoquée a permis de faire chuter la mortalité à ments utilisés s’opposent à ces deux
par les médicaments administrés moins de 5 %. Elle n’en reste pas moins mécanismes : ils entraînent une va-
et le relâchement des muscles qui une préoccupation majeure pour les sodilatation et diminuent le tonus
gouvernent la fermeture du car- anesthésistes, d’autant qu’elle laisse musculaire. La chute de la tempé-
dia, l’orifice d’entrée de l’estomac. fréquemment des séquelles aux pa- rature corporelle commence dès la
Ainsi, la consigne est claire : il est tients. On estime sa fréquence entre
phase d’induction de l’anesthésie et
interdit de manger dans les six 1 cas pour 5 000 à 1 cas pour 100 000
se révèle plus intense au cours de
heures précédant une intervention anesthésies5. Elle ne survient pas au
la première heure. Elle ne concerne
chirurgicale. Le risque d’aspiration hasard : elle est liée à une mutation
donc pas seulement les longues
du contenu gastrique est estimé à génétique qui reste discrète jusqu’à
interventions. Dans la pratique, la
1 pour 2 000 à 3 000 anesthésies ce qu’elle soit révélée par l’anesthésie.
Il est ainsi crucial, lorsqu’un membre surveillance de la température corpo-
et il est plus élevé chez la femme relle ne reçoit pas toujours l’attention
enceinte après le second trimestre de sa famille est victime d’un tel évé-
nement, d’en informer l’anesthésiste qu’elle mérite, et il est important de
de grossesse (1 sur 1 000).
avant de subir une intervention. Il s’assurer que les mesures néces-
pourra opter pour les médicaments saires vont être prises en compte.
Coup de chaud anesthésiants adaptés comme le Avant l’intervention, la température
corporelle devrait être évaluée dans
ou refroidissement protoxyde d’azote et les curares n
l’heure qui précède l’anesthésie, et
on dépolarisants, qui ne déclenchent
Au cours de l’anesthésie géné-
rale, deux situations opposées
pas ce type de réaction. Moins
spectaculaire, néanmoins très
le patient réchauffé si celle-ci est in-
férieure à 36 °C, jusqu’à atteindre
sont redoutées par les équipes chirur- problématique, l’un des effets se- au moins les 36,5 °C. Ensuite, pour
gicales : la survenue brutale d’une condaires courants de l’anesthésie les interventions de plus d’une de-
forte fièvre et la diminution de la est la diminution de la température mi-heure, l’usage d’un dispositif de
température corporelle, qui peuvent corporelle en dessous de 36 °C. En réchauffement (une couverture à
chacune avoir des conséquences France, elle concernerait 53 % des air pulsé, notamment) devrait débu-
dommageables pour le patient. La patients qui arrivent en salle de réveil, ter dix minutes avant l’induction de
première, appelée «  hyperthermie d’après les résultats d’une enquête l’anesthésie et se poursuivre pendant
maligne », est consécutive à l’admi- préliminaire présentés au cours du l’intervention. Enfin, les différents
nistration de gaz halogénés ou de congrès de 2016 de la Société fran- fluides administrés devraient être ré-
succinylcholine. Elle se manifeste par çaise d’anesthésie et de réanimation. chauffés, dès lors que leur volume
une très forte augmentation de la Ce refroidissement de l’organisme dépasse les 500 ml6.
température corporelle, jusqu’à plus augmente le risque d’infection, de
de 40 °C (parfois 44 °C !), l’accélé- survenue d’hémorragies, de compli- À ces réactions parfois vives de
ration des battements cardiaques cations cardiovasculaires et prolonge l’organisme à l’anesthésie, qui se
et de la fréquence respiratoire, le temps d’hospitalisation. À quoi ce manifestent dans un laps de temps
ainsi qu’une rigidité musculaire phénomène est-il dû ? L’anesthésie va court après sa survenue, d’autres
étendue à l’ensemble du corps. Elle contrarier la réponse au froid de notre effets plus sournois et plus diffi-
survient plus souvent chez les organisme. En situation normale, ciles à identifier s’observent sur
hommes que les femmes et concerne quand notre température commence le long terme. L’acte ne semble
principalement les enfants et jeunes à baisser, deux phénomènes vont notamment pas dénué d’effets in-
adultes. Identifiée dans les années se déclencher successivement pour désirables sur le fonctionnement
1960, son fort taux de mortalité de nous aider à conserver notre chaleur. de notre cerveau.
3. Britt BA, Kalow W. Malignant hyperthermia: a statistical review. Can Anaesth Soc J. 1970 Jul; 17(4):293-315
4. Merz B. Malignant hyperthermia: nightmare for anesthesiologists--and patients. JAMA. 1986 Feb 14;255(6):709-11, 714-5
5. Rosero EB et al. Trends and outcomes of malignant hyperthermia in the United States, 2000 to 2005. Anesthesiology. 2009;110:89–94
6. Harper CM et al. NICE and warm. Br J Anaesth. 2008 Sep;101(3):293-5

juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 13
LE DOSSIER DU MOIS

Quand l’anesthésie Cincinnati dans l’Ohio mettait Ces résultats confirment les don-
quant à elle en évidence des scores nées qui avaient été présentées
trouble l’esprit plus faibles de quotient intellec- quelques années plus tôt, lors de
Les suspicions d’un effet
délétère des produits
tuel et de compréhension orale
chez les enfants qui avaient subi
la conférence internationale de
l’association Alzheimer. Elles indi-
anesthésiants sur le cerveau une lourde opération avant leurs quaient que si les hommes ayant
commencent à être étayées en 4 ans 9. Ils présentaient une plus subi une intervention chirurgicale
2003, quand une étude menée faible densité de matière grise au présentaient un déclin de leurs
par des chercheurs de l’université niveau de deux régions du cerveau, fonctions mentales, il était encore
de Virginie aux États-Unis éta- le cortex occipital et le cervelet. La plus marqué chez les femmes,
blit qu’un cocktail anesthésiant matière blanche, qui relie les diffé- tout particulièrement lorsqu’elles
composé de protoxyde d’azote, rentes régions du cerveau, semble avaient été opérées plusieurs fois
d’isoflurane et de midazolam, aussi être impactée : en 2017, une sous anesthésie générale. Les ca-
provoque la mort de neurones autre étude montrait que les en- pacités cérébrales des personnes
dans le cerveau de rats, avec pour fants de 12 à 15 ans ayant subi une d’âge moyen semblent également
conséquence des difficultés d’ap- intervention dans leur première impactées par l’anesthésie  : une
prentissage et de mémorisation année de vie en présentaient une étude13 menée auprès de 312 per-
plusieurs mois plus tard7. Dès lors, quantité réduite de 1,5  % 10. Ces sonnes ayant subi une opération
les spécialistes s’interrogent  : données inquiétantes ont conduit et 652 n’en ayant pas subi, âgées
de tels effets pourraient-ils se à l’émergence de SmarTots, une de 54 ans en moyenne, a montré
produire chez l’homme  ? S’il est collaboration émanant de la FDA une réduction légère de la mémoire
possible d’anesthésier des ani- (l’organisme chargé de la santé immédiate chez les premiers par
maux de laboratoire à la seule fin publique aux États-Unis) et l’In- rapport aux seconds. Sur 670 par-
d’évaluer les effets secondaires ternational Anesthesia Research ticipants qui n’avaient pas de
sur le fonctionnement cérébral à Society, qui a lancé un appel pour problème de mémoire au début de
long terme, il n’est bien sûr pas en- que soient menées de plus amples l’étude, 77 en ont manifesté quatre
visageable de faire la même chose recherches sur les effets neuro- ans plus tard, quand les tests ont
chez l’être humain. Différentes toxiques des anesthésiants chez les à nouveau été réalisés ; 18 % du
études observationnelles ont donc enfants. Elle recommande d’ores groupe ayant été anesthésié était
été entreprises, notamment chez et déjà d’éviter, dans la mesure du concerné, contre seulement 10 %
les enfants, lorsque le cerveau est possible, les anesthésies générales du groupe non anesthésié. Contre-
en plein développement et donc avant 3 ans11. pied positif et inattendu de ces
potentiellement très sensible effets des anesthésiants sur le cer-
Une autre catégorie de la population
à l’action de différents médica- veau, le propofol pourrait atténuer
est particulièrement vulnérable
ments. En 2014, une équipe de les souvenirs liés à un événement
face aux effets à long terme de
l’université de Californie à San traumatisant, et donc potentielle-
l’anesthésie sur le cerveau  : les
Francisco a par exemple étudié un ment aider à lutter contre le stress
aînés. Une étude, conduite par la
groupe d’enfants de 6 à 11 ans, 28 post-traumatique14.
Mayo Clinic 12, s’est intéressée à
ayant reçu une anesthésie géné-
l’évolution de la santé psychique
rale dans leur première année de
vie et 28 n’en ayant pas reçu, pour
d’un groupe de près de 2 000 per- Les réveils en cours
sonnes de plus de 70 ans suivies
comparaison8. Les chercheurs ont
pendant plusieurs années. Un dé-
d’opération
fait passer différents tests aux
jeunes participants et ont observé
clin mental accéléré a été mis en
évidence chez les participants qui
E t ce pourrait justement être
très utile à certains patients
que les enfants ayant été anes-
avaient subi des opérations chirur- qui vivent un véritable cauchemar
thésiés avaient une moins bonne
gicales au cours des deux dernières lors de leur intervention, comme
mémoire que leurs camarades.
décennies. Dans le jargon médical, cette femme de 52 ans dont
Une étude menée l’année suivante ce trouble est appelé « déficit co- l’histoire a été reportée dans la
par une équipe de l’université de gnitif postopératoire ». revue spécialisée Saudi Journal of

7. Jevtovic-Todorovic V et al. Early exposure to common anesthetic agents causes widespread neurodegeneration in the developing rat brain and persistent learning deficits. J Neurosci. 2003;23:876–882
8. Greg Stratmann et al. Effect of General Anesthesia in Infancy on Long-Term Recognition Memory in Humans and Rats. Neuropsychopharmacology. 2014 Sep; 39(10): 2275–2287
9. Barynia Backeljauw et al. Cognition and Brain Structure Following Early Childhood Surgery With Anesthesia. Pediatrics, June 2015
10. Robert I. Block et al. Are Anesthesia and Surgery during Infancy Associated with Decreased White Matter Integrity and Volume During Childhood? Anesthesiology, 2017; 1
11. Rappaport BA et al. Anesthetic neurotoxicity--clinical implications of animal models. N Engl J Med. 2015 Feb 26;372(9):796-7
12. Schulte PJ et al. Association between exposure to anaesthesia and surgery and long-term cognitive trajectories in older adults: report from the Mayo Clinic Study of Aging. Br J Anaesth. 2018
Aug;121(2):398-405
13. L. C. Bratzke et al. Cognitive decline in the middle-aged after surgery and anaesthesia: results from the Wisconsin Registry for Alzheimer’s Prevention cohort. Anaesthesia, 2018
14. Propofol-induced deep sedation reduces emotional episodic memory reconsolidation in humans Ana Galarza Vallejo et al. Sci Adv. 2019 Mar; 5(3): eaav3801

14 juillet 2019  •  n °15 4


LE DOSSIER DU MOIS

Anaesthesia15. Souffrant d’une dé- 6 000 à 20 000 anesthésies ; plus fréquemment après l’intervention.
pression qui ne cède pas avec les de la moitié de ceux qui l’expéri- Par exemple, l’application d’un mé-
traitements médicamenteux, elle mentent développent des troubles lange de trois huiles essentielles
est prise en charge avec une mé- psychologiques. L’étude la plus (de gingembre (Zingiber officinale)),
thode d’électroconvulsivothérapie vaste consacrée à ce sujet a été de cardamome (Elletaria carda-
(les « électrochocs ») et s’apprête à publiée en 201418, fruit d’une col- momum) et d’estragon (Artemisia
suivre la seconde séance de sa troi- laboration entre le Collège royal dracunculus)) appliquées en parts
sième session. Comme d’habitude, des médecins anesthésistes et égales au niveau du cou, a montré
elle bénéficie d’une anesthésie gé- l’Association des anesthésistes son efficacité à améliorer les symp-
nérale et reçoit de l’étomidate par de Grande-Bretagne et d’Irlande. tômes de 75 % des patients lorsque
voie intraveineuse et un curare, la Entre 2012 et 2013, les 375 hô- les nausées sont provoquées par
succinylcholine. pitaux publics britanniques ont un seul médicament, et de 50  %
Mais cette fois-ci, un incident sur- scrupuleusement enregistré les lorsque plusieurs molécules sont
vient pendant le déroulement de retours de patients concernant ce responsables19. L’inhalation d’huile
l’acte, que la patiente décrit par cas de figure. Les chercheurs ont
essentielle de gingembre seule ou
la suite à ses médecins : « Tout ce ainsi constaté que chaque année,
en association avec de la menthe
dont je me souviens, c’est d’être 158 personnes opérées dans ces
verte (Mentha spicata) et de la men-
consciente des voix. Je n’arrivais pas pays sont concernées par un ré-
the poivrée (Mentha piperita) est
à comprendre ce qu’elles disaient, veil en cours d’intervention, soit
également en mesure de les atté-
mais je me souviens d’avoir essayé 1  personne sur 19 600. Parmi
les facteurs de risque de réveil nuer et de réduire la quantité de
d’ouvrir les yeux, de parler, de bouger médicaments antiémétiques né-
mes pieds, mais j’en étais incapable : inopiné, l’usage des curares (la fré-
quence est de 1 réveil sur 8 000 cessaires20. Pour atténuer l’anxiété,
ça m’a semblé durer une éternité.
anesthésies en leur présence, les huiles essentielles de berga-
J’avais l’impression de ne pas pouvoir
contre 1 pour 136 000 pour les mote et de lavande sont idéales21.
respirer correctement. J’étais déses-
pérée, je me disais qu’il fallait que je autres substances) et du thiopen- Du côté de la phytothérapie, la valé-
me manifeste. Dès que j’ai pu, j’ai fait tal. Les situations les plus à risque riane semble également en mesure
un bruit et j’ai pleuré. J’ai entendu sont les interventions d’urgence et de diminuer l’appréhension, en
une voix qui disait ’’tout va bien’’ et les césariennes, pour lesquelles le dose unique de 100 mg, à prendre
j’ai reconnu mon infirmière. » La pa- chiffre grimpe à 1 réveil toutes les une heure avant l’intervention22.
tiente est ainsi conduite en salle 670 interventions.
de réveil, déjà consciente. Elle a Pour lutter contre la grande fa-
été victime d’un réveil accidentel tigue, les troubles de l’attention
en cours d’anesthésie, et si dans Des approches et les difficultés de sommeil qui
son cas, l’événement est certes un naturelles pour mieux persistent parfois plusieurs jours
très mauvais souvenir, il n’a pas vivre une anesthésie après une anesthésie générale, la
provoqué comme chez d’autres générale mélatonine pourrait s’avérer très
de syndrome de stress post-trau- utile. En effet, cet acte perturbe
matique 16. Il faut le reconnaître,
l’épreuve décrite par certains ma-
P our aider notre organisme
à retrouver rapidement son
notre horloge interne et peut en-
traîner des symptômes similaires
lades est insoutenable : incapables équilibre après une anesthésie gé- à ceux ressentis lors de voyages au
de faire savoir à l’équipe qu’ils sont nérale et à traverser cette épreuve long cours. La prise de mélatonine
réveillés à cause de l’effet para- plus sereinement, certains traite- aide à recaler les rythmes biolo-
lysant des curares, ils ressentent ments naturels peuvent apporter giques, facilite l’endormissement
tous les actes chirurgicaux avec un véritable soutien. et permet de lutter contre le deli-
précision17. rium qui affecte certains patients
Du côté de l’aromathérapie,
La fréquence de ces réveils acci- certaines huiles essentielles per- en salle de réveil. Elle apparaît éga-
dentels est difficile à chiffrer, les mettent de lutter contre les nausées lement idéale pour lutter contre le
spécialistes l’évaluent à un cas pour et vomissements qui surviennent déficit cognitif postopératoire.

15. Hetal Acharya et al. Anesthetic and psychiatric implications of accidental awareness under general anesthesia during electroconvulsive therapy. Saudi J Anaesth. 2018 Apr-Jun; 12(2): 335–338
16. Aceto P et al. Update on post-traumatic stress syndrome after anesthesia. Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2013 Jul; 17(13):1730-7
17. Kent CD et al. Patient perspectives on intraoperative awareness with explicit recall: report from a North American anaesthesia awareness registry. Br J Anaesth. 2015 Jul;115 Suppl 1:i114-i121
18. Cook TM et al. 5th National Audit Project (NAP5) on accidental awareness during general anaesthesia: patient experiences, human factors, sedation, consent, and medicolegal issues. Br J Anaesth.
2014 Oct; 113(4):560-74
19. E. de Pradier. A trial of a mixture of three essential oils inthe treatment of postoperative nausea andvomiting. International Journal of Aromatherapy Volume 16, Issue 1, 2006, Pages 15-20
20. Hunt R. et al. Aromatherapy as treatment for postoperative nausea: a randomized trial.Anesth Analg. 2013 Sep;117(3):597-604. doi: 10.1213/ANE.0b013e31824a0b1c. Epub 2012 Mar 5
21. Ann-Kathrin Lederer et al. Naturopathic Treatment and Complementary Medicine in Surgical Practice A Systematic Review. Dtsch Arztebl Int. 2018 Dec; 115(49): 815–821
22. Pinheiro ML et al. Valeriana officinalis L. for conscious sedation of patients submitted to impacted lower third molar surgery: A randomized, double-blind, placebo-controlled split-mouth study. J Pharm
Bioallied Sci. 2014 Apr;6(2):109-14

juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 15
LE DOSSIER DU MOIS

Une étude menée en Chine auprès


de patients de plus de 65  ans a
montré les bénéfices d’une sup-
plémentation à base d’1 mg de
mélatonine, prise une heure avant
le coucher, la veille d’une inter-
vention chirurgicale, puis pendant
cinq jours. Elle a permis non seu-
lement de préserver les fonctions
mentales des participants qui en
bénéficiaient par rapport à ceux re-
cevant un placebo, mais également
de réduire la fatigue, d’améliorer la
qualité du sommeil et le bien-être
général23. Cette hormone naturelle
suscite un grand intérêt dans le
domaine de l’anesthésie24, car elle Si vous devez subir une anesthésie générale, appliquez les huiles essentielles de gingembre, cardamome
est dotée de vertus anxiolytiques, et estragon à parts égales au niveau du cou, pour lutter contre les nausées et vomissements
sédatives, analgésiques et anti­
inflammatoires. Si elle ne peut à
elle seule induire une sédation suf-
Des approches de preuves solides pour valider la
pertinence de cette méthode. Une
fisante, elle pourrait permettre de alternatives peuvent- étude a par exemple été menée chez
réduire les doses de médicaments elles se substituer 60 patients, opérés des sinus sous
anesthésiants utilisés, et ainsi limi- aux anesthésiants ? anesthésie générale. Une partie
ter les effets indésirables qui leur du groupe a bénéficié d’une forme
ais pourrait-on se passer
sont liés. M totalement de l’anesthésie
moderne d’acupuncture, la neuros-
Par ailleurs, des chercheurs de générale grâce à des approches al- timulation électrique transcutanée,
l’université de Chicago se sont ternatives, comme l’acupuncture appliquée aux points d’acupuncture
intéressés à la capacité de trois ou l’hypnose ? Les archives médi- (TEAS)27. Trois points particuliers
principes actifs végétaux – la café- cales ont conservé la trace d’une (Hegu, Neiguan et Zusanli) étaient
ine, la théophylline (présente dans première opération menée sans stimulés pendant une demi-heure
le cacao) et la forskoline (issue de produits anesthésiants, assistée par avant l’anesthésie. Pour que les
la plante Coleus Forskohlii) – à amé- de l’acupuncture, le 30 août 1958 participants ne sachent pas s’ils
liorer la récupération après une à l’hôpital de Shanghai ; il s’agissait bénéficiaient ou non de ce traite-
anesthésie générale25. En effet, ces d’une ablation des amygdales. Dans ment et éviter ainsi que les résultats
composés sont connus pour leur les années 1960-1970, la pratique ne soient faussés, tous étaient équi-
capacité à favoriser la libération était relativement répandue en pés d’électrodes, certaines actives
des messagers chimiques au niveau Chine, même pour certains actes et d’autres pas. Les chercheurs ont
des neurones, qui est entravée au particulièrement invasifs comme comparé les besoins en opioïdes
cours de l’anesthésie générale. Des le retrait d’un poumon. Pour (le rémifentanil, en l’occurrence)
tests ont été menés chez des rats autant, cette période où l’acupu- au sein des deux groupes et conclu
anesthésiés avec de l’isoflurane ou ncture était supposée apte à se que l’acupuncture permettait de
du propofol, qui ont reçu l’un des substituer totalement aux produits réduire de 39 % la dose du médi-
trois composés naturels. Si chacun anesthésiants n’a pas duré et les cament antidouleur utilisée, sans
a facilité la récupération des ani- praticiens chinois ont rapidement que le confort du patient en cours
maux, la caféine s’est avérée être adopté une approche combinant d’intervention ne soit impac-
la plus efficace : elle a diminué de à la fois les deux méthodes 26, la té (l’équipe surveillait de près les
60 % la durée nécessaire aux rats médecine douce permettant de marqueurs de stress sanguins des
pour se remettre sur pattes après réduire les doses de médicaments patients). De plus, elle a réduit le
avoir reçu l’isoflurane, et de 39 % employés et ainsi leurs effets in- temps de réveil après intervention,
après l’administration de propofol. désirables. On dispose aujourd’hui tout en diminuant les vertiges et les

23. Fan Y et al. The effect of melatonin on early postoperative cognitive decline in elderly patients undergoing hip arthroplasty: A randomized controlled trial. J Clin Anesth. 2017 Jun;39:77-81
24. Madhuri S Kurdi and Tushar Patel. The role of melatonin in anaesthesia and critical care. Indian J Anaesth. 2013 Mar-Apr; 57(2): 137–144
25. Qiang Wang et al. Caffeine accelerates recovery from general anesthesia. J Neurophysiol. 2014 Mar 15; 111(6): 1331–1340
26. Lu Z et al. Perioperative acupuncture modulation: more than anaesthesia. Br J Anaesth. 2015 Aug;115(2):183-93
27. Wang H et al. Transcutaneous electric acupoint stimulation reduces intra-operative remifentanil consumption and alleviates postoperative side-effects in patients undergoing sinusotomy: a prospec-
tive, randomized, placebo-controlled trial. Br J Anaesth. 2014 Jun;112(6):1075-82

16 juillet 2019 • n °15 4


LE DOSSIER DU MOIS

démangeaisons ressenties dans les opioïde (là encore, le rémifentanil) indispensable que le chirurgien dé-
24 heures suivant l’opération, deux et un médicament pour prévenir les termine quelles régions cérébrales
effets secondaires classiques du nausées. Les patients recevaient sont impliquées dans le langage, la
rémifentanil. D’autres études ont une anesthésie locale ou locorégio- vision, etc., pour ne pas les endom-
montré l’intérêt de l’acupuncture nale selon la nature de la chirurgie mager. La procédure habituelle
pour lutter contre les nausées et vo- et, bien sûr, de l’hypnose. Les opé- consiste ainsi à endormir le patient,
missements postopératoires28 et les rations, qui duraient entre 30 et ouvrir sa boîte crânienne, le réveil-
maux de gorge liés à l’intubation29. 160 minutes, portaient pour 90 % ler pour effectuer les tests, puis le
d’entre elles sur le sein, avec des rendormir pour terminer l’opéra-
Une autre approche complémen- ablations partielles, voire totales ; tion. On voit donc tout l’intérêt de
taire utilisée au bloc opératoire les autres interventions étaient de l’hypnose ! Une étude concluante
est l’hypnosédation, qui mélange nature gynécologiques, endosco- a été publiée en 2016 par des neu-
l’hypnose, une sédation médica- piques ou des chirurgies plastiques rochirurgiens du CHU de Tours30,
menteuse qui détend le patient superficielles. Le profil des patients qui ont utilisé cette approche pour
sans le priver de sa conscience, et était très variable, le plus jeune âgé 37 patients atteints d’un gliome
une anesthésie locale pour suppri- de 18 ans et le doyen atteignant les entre 2011 et 2015.
mer la douleur. En France, l’Institut 100 ans ; certains présentaient des
Curie est à la pointe de cette mé- La possibilité de plonger un pa-
troubles cardiaques, respiratoires tient dans un sommeil transitoire
thode et l’expérimente maintenant ou rénaux qui auraient pu s’avé- pour pratiquer des actes médicaux
depuis plusieurs années. Une rer très problématiques en cas douloureux a représenté une for-
équipe a présenté des résultats d’anesthésie générale classique. midable avancée dans le domaine
pour le moins concluants au grand Dans 99  % des cas, l’opération de la médecine. Pour autant,
congrès Euroanaesthesia 2018, s’est parfaitement bien déroulée, l’anesthésie générale reste un acte
qui rassemble les meilleurs spécia- à la fois pour le malade et l’équipe associé à différents risques, notam-
listes de la discipline. Il s’agissait soignante. Dans seulement 2 cas, ment chez les plus fragiles. Si les
d’une évaluation menée auprès de l’inconfort du patient a nécessité approches de médecines alterna-
150 patients atteints d’un cancer, de basculer vers une anesthésie tives ne peuvent pas s’y substituer
ayant bénéficié de l’hypnosédation générale, une possibilité qui avait totalement, elles offrent un moyen
pour une opération entre  2011 été anticipée et que l’on a donc d’alléger son impact néfaste sur
et 2017. Le protocole mis en œuvre pu mettre en œuvre rapidement. l’organisme pour mieux vivre son
était le suivant : aucune prémédi- L’hypnose s’avère particulièrement intervention.
cation avant l’intervention, pas de utile pour les chirurgies du cer-
médicament hypnotique délivré en veau. Lorsqu’une tumeur doit être Céline Sivault
cours d’opération, seulement un retirée de l’organe, il est en effet
28. Shin HC et al. The effect of acupuncture on postoperative nausea and vomiting after pediatric tonsillectomy: a meta-analysis and systematic review. Laryngoscope. 2016. August;126(8):1761-1767
29. Esmaeili S et al Acupuncture in preventing postoperative anaesthesia-related sore throat: a comparison with no acupuncture. Acupunct Med. 2013 Sep;31(3):272-5
30. Zemmoura I et al. Hypnosis for Awake Surgery of Low-grade Gliomas: Description of the Method and Psychological Assessment. Neurosurgery. 2016 Jan;78(1):53-61

NEWS

Comment l’obésité peut « programmer » le cancer du sein


Elle chamboule l’action des globules blancs, qui deviennent des promoteurs du processus
cancéreux.

L ’excès de poids serait-il le terreau idéal pour le développement d’une forme agressive de cancer du sein, dit « triple
négatif » ? Particulièrement difficile à soigner en raison de l’absence des cibles habituelles des traitements (différents
récepteurs présents en surface des cellules cancéreuses), il est associé à un taux de mortalité important et sa fréquence est
particulièrement élevée chez les femmes obèses. Des chercheurs1 de l’université de Chicago se sont attachés à démêler les
liens entre ces deux situations pathologiques. Ils ont découvert que l’obésité affecte le comportement de certains acteurs de
notre immunité, les macrophages, qui s’accumulent dans les tissus graisseux mammaires et se mettent à produire des mes-
sagers pro-inflammatoires, les interleukines 6. Celles-ci, se fixant à des récepteurs présents sur les cellules cancéreuses, les
rendent plus agressives et facilitent la dissémination du cancer dans l’organisme. Ainsi, au lieu de combattre le cancer comme
ils sont censés le faire, ces macrophages totalement déboussolés en font la promotion ! La mise en lumière de ce mécanisme
est cruciale, car elle ouvre une nouvelle voie pour prévenir l’apparition de la maladie et faciliter son traitement une fois dé-
clarée, où la perte de poids devient un enjeu majeur.

1. Tiwari P et al. Metabolically Activated Adipose Tissue Macrophages Link Obesity to Triple-Negative Breast Cancer. J Exp Med. 2019 May 3 juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 17
LA RUBRIQUE PHYTO

La pervenche,
pour avoir les idées
claires et s’en souvenir !
La mémoire, c’est comme tout, cela s’entretient. Or, c’est souvent
lorsqu’elle s’enraye que l’on réalise à quel point on en a besoin…
et combien on l’a négligée ! Du petit trou de mémoire (« où ai-je posé
mes clés ? qu’est-ce que je venais chercher, déjà ? ») au plus gênant (« c’est quoi
son nom ? » ou « ah bon, on est déjà venus ici une semaine ? »), la mémoire est
un processus complexe que les plantes peuvent aider à recouvrir. Pour que
votre enfant ou votre petit-enfant ne vous dise pas un jour (comme le mien) :
« Maman, t’as pas ouvert tes tiroirs à mémoire, aujourd’hui ? », voici notamment
ce que peut la petite pervenche pour vous.

Nom latin : Vinca minor Principes actifs majeurs : alcaloïdes (vincamine,


vinpocétine, vincristine, vinblastine)
Famille : Apocynacées
Formes d’usage : tisane, gélule
Noms communs : petite pervenche,
violette de serpent, violette des sorcières, Propriétés majeures : neuroprotecteur, anticancer,
pervenche mineure, pucelage, bergère. vasodilatateur cérébral, anti-inflammatoire
Partie utilisée : feuille

Physiologie ou une plaque d’immatriculation, maladies psychiatriques, la


pour la ressortir telle quelle très démence sénile, la maladie d’Alzhei-
de la mémoire rapidement et enfin l’oublier. La mer, l’épilepsie peuvent affecter
L a mémoire, c’est la faculté
d’enregistrer, de conserver,
mémoire de travail, elle, a pour but
de retenir des informations et de
ces différentes mémoires de façon
plus ou moins réversible.
d’utiliser et de se rappeler des in- les manipuler, de les associer entre
formations. Il en existe plusieurs elles, comme retenir des nombres Sans que l’on soit malade, certains
types. pour faire une opération de calcul facteurs nuisent à la mémoire,
mental. La mémoire à long terme comme le stress, le manque de
Les mémoires sensorielles  : au- sommeil, la prise de certains médi-
permet de conserver très long-
ditive, kinesthésique, visuelle et caments, l’altitude (raréfaction de
temps des souvenirs d’événements
olfactive. Cette dernière est la plus l’oxygène) ou l’alcool.
vécus, de choses apprises, de com-
performante, tout le monde se sou-
portements répétés.
vient de la fameuse madeleine de
Proust, n’est-ce pas ? Plusieurs zones du cerveau sont Zoom sur la petite
impliquées dans ces processus : le pervenche
Les mémoires opérationnelles  :
cervelet, le lobe temporal médian, le
de travail, à court terme et à long
terme.
lobe frontal, le striatum, l’amygdale
et le néocortex. Des traumatismes
C ’est une plante vivace avec
de magnifiques petites fleurs
La mémoire à court terme consiste à qui interviendraient sur ces zones bleues-violettes que l’on peut voir
retenir une petite série de données, engagent alors le type de mé- de février à juin. Originaire d’Eu-
comme un numéro de téléphone moire correspondante. Certaines rope et d’Asie, elle préfère les bois

18 juillet 2019  •  n °15 4


LA RUBRIQUE PHYTO

frais ou les talus ombragés. Comme semaines, des personnes souffrant accru en capacité à assimiler de
souvent en botanique, on trouve de démence ont vu leur mémoire l’information à l’approche de leurs
plusieurs espèces du genre Vinca. verbale s’améliorer significative- examens ; pour des personnes en
Celle qui nous intéresse ici est ment avec 20  mg de vincamine 4 reconversion professionnelle, qui
Vinca minor, la petite pervenche qui pris 4 fois par jour. reprennent des études et sentent
pousse par chez nous, au contraire que tout est plus figé, pour la capa-
On lui reconnaît bien des attributs
de la grande pervenche, Vinca major, cité à rester attentif, concentré, et
neuroprotecteurs, notamment
qui pousse plutôt en zone méditer- dans les maladies neurodégénéra- dans l’imprégnation en mémoire ;
ranéenne. On entend aussi parler tives comme Parkinson5, où la petite pour des quinquagénaires qui
de la pervenche de Madagascar ; pervenche fait partie des plantes sentent les prémices du déclin co-
autrefois du genre Vinca rosa, à haut potentiel pour ses activités gnitif lié à l’âge s’installer ; enfin,
elle est depuis 1837 reléguée au antioxydantes, neurovasodilata- pour des seniors déjà touchés par
genre Catharanthus rosea. Cette trices et anti-inflammatoires. de sévères pertes de mémoire,
espèce endémique de Madagascar voire des maladies neurodégéné-
possède sensiblement les mêmes Concernant les vertus anticancer, ratives du type Alzheimer.
vertus que la Vinca minor. Ses al- elles sont également bien docu-
mentées, sur le cancer de la vessie6, La tisane est, comme souvent en
caloïdes ont notamment des effets
du poumon7, du sein8. herboristerie, une forme de choix
anticancéreux et antidiabétiques
pour ce type de trouble. Le binôme
prisés par l’industrie pharmaceu- Outre ses effets cérébrovascu- formé par notre belle pervenche
tique (vinblastine et vincristine). laires, la vinpocétine de la petite et le Ginkgo biloba10-11, une plante
Traditionnellement, on utilise la pervenche montre aussi des po- aux vertus antioxydantes, mémo‑
petite pervenche pour tous les tentiels plus qu’intéressants quant active et microcirculatoire céré-
troubles cérébraux : perte de mé- à son action anti-inflammatoire brale, donne de bons résultats, que
moire, problème de concentration, sur le remodelage vasculaire l’on peut renforcer avec le roma-
acouphènes, bourdonnement induit par une lésion et l’athéros- rin pour former un trio salutaire
d’oreilles, vertiges, maux de tête, clérose consécutive d’un régime (cf. mon article dans Alternatif Bien-
troubles visuels d’origine vascu- alimentaire riche en graisses. Ces Être n° 148, janvier 2019).
laire, suite de traumatisme crânien. nouvelles découvertes pourraient
faciliter son indication afin de pré- Pour celles et ceux qui ne sont pas
Elle est aussi, de façon plus anecdo-
venir ou de traiter des troubles adeptes de la tisane, je conseille
tique, hypotensive, antidiabétique
importants chez l’homme9. alors des gélules à base de plantes
et hémostatique. Astrid54,
ayurvédiques. L’ayurvéda est la
médecine traditionnelle indienne.
Ce qu’en dit Accompagnement Deux plantes majeures de la
la recherche des troubles cognition sont le bacopa, aussi ap-
mnésiques pelé brahmi, et la Centella asiatica
ou gotu kola, qui, elle, intègre notre
D
e nombreuses études portent
sur la petite pervenche, sur
en herboristerie pharmacopée. Si je devais compa-
les rongeurs, mais aussi sur les hu- rer notre cerveau à un ordinateur,
mains. Ses propriétés sur la sphère
C e sont des problématiques
fréquemment rencontrées : la centella 12-13 serait le proces-
cognitive ont été de nombreuses pour soutenir de jeunes bache- seur qui permet les associations
fois étudiées 1-2-3 . Après deux liers ou étudiants qui ont un besoin d’idées, la créativité, une fluidité à

1. Akhondzadeh S1, Abbasi SH, Iran. Herbal medicine in the treatment of Alzheimer’s disease. Am J Alzheimers Dis Other Demen. 2006 Mar-Apr;21(2):113-8.
2. Pharmacol Rep. 2011;63(3):618-28. Role of vinpocetine in cerebrovascular diseases. Patyar S1, Prakash A, Modi M, Medhi B, India.
3. Perry E1, Howes MJ, UK. Medicinal plants and dementia therapy: herbal hopes for brain aging? CNS Neurosci Ther. 2011 Dec;17(6):683-98. doi: 10.1111/j.1755-5949.2010.00202.x. Epub 2010 Oct 18
4. Hagstadius S, Gustafson L, Risberg J. The effects of bromvincamine and vincamine on regional cerebral blood flow and mental functions in patients with multi-infarct dementia. Psychopharmacology
(Berl). 1984;83(4):321-6
5. Morgan LA1,  Grundmann O1, USA. Preclinical and Potential Applications of Common Western Herbal Supplements as Complementary Treatment in Parkinson’s Disease. J Diet Suppl.  2017 Jul
4;14(4):453-466. doi: 10.1080/19390211.2016.1263710. Epub 2017 Jan 17
6. Houédé N1, Milano G2, France. [Care of advanced or metastatic bladder cancer in second line : A specific place for vinflunine]. Bull Cancer. 2019 Apr 10. pii: S0007-4551(19)30146-8. doi: 10.1016/j.
bulcan.2019.02.007
7. Zhang Y1,  Yang SH2,  Guo XL3, Chine New insights into  Vinca  alkaloids resistance mechanism and circumvention in lung  cancer. Biomed Pharmacother.  2017 Dec;96:659-666. doi: 10.1016/j.bio-
pha.2017.10.041. Epub 2017 Nov 6
8. Huang EW1, Xue SJ, Zhang Z, Zhou JG, Guan YY, Tang YB, China. Vinpocetine inhibits breast cancer cells growth in vitro and in vivo. Apoptosis. 2012 Oct;17(10):1120-30. doi: 10.1007/s10495-012-
0743-0
9. Zhang YS1, Li JD2, Yan C3, USA. An update on vinpocetine : New discoveries and clinical implications. Eur J Pharmacol. 2018 Jan 15;819:30-34. doi: 10.1016/j.ejphar.2017.11.041. Epub 2017 Nov 26.
10. Yang G, Wang Y, Sun J, Zhang K, Liu J1, Chine. Ginkgo Biloba for Mild Cognitive Impairment and Alzheimer’s Disease : A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Curr
Top Med Chem. 2016;16(5):520-8
11. Curr Vasc Pharmacol.  2017;15(6):532-548. doi: 10.2174/1570161115666170713095545. Ginkgo biloba  Extract in Vascular Protection  : Molecular Mechanisms and Clinical Applications. Tian
J1, Liu Y2, Chen K1
12. Chandrika UG1,  Prasad Kumarab PA2, Sri Lanka. Gotu Kola (Centella asiatica): Nutritional Properties and Plausible Health Benefits. Adv Food Nutr Res.  2015;76:125-57. doi: 10.1016/
bs.afnr.2015.08.001. Epub 2015 Oct 1
13. Gray NE1, Zweig JA2, Murchison C3, Caruso M3 & al, USA. Centella asiatica attenuates Aβ-induced neurodegenerative spine loss and dendritic simplification. Neurosci Lett. 2017 Apr 12;646:24-29.
doi: 10.1016/j.neulet.2017.02.072. Epub 2017 Mar 6

juillet 2 0 1 9  • n °1 5 4 19
LA RUBRIQUE PHYTO AGENDA

comprendre, tandis que la bacopa14-15 serait le disque


dur qui enregistre en mémoire les informations,
AgitaTerre
permet la vigilance, l’attention et la concentration. POUCHARRAMET, le 7 juillet 2019
Elles sont donc complémentaires.
Sur des maladies neurodégénératives, un champi- Droits d’entrée : Entrée libre
gnon est indispensable : l’héricium16, aussi nommé Lieu : Association 3PA,
hydne hérisson ou crinière de lion. C’est un précur- 31370 Poucharramet14
seur du facteur de croissance neuronal qui freine
Renseignements : https://association3pa.
justement la neurodégénérescence par ses effets
wixsite.com/agitaterre
neurotrophiques17.
Venez assister à la 5e édition de ce festival
À ces recommandations de plantes, il est toujours organisé par l’association 3PA, autour des
bon d’associer certains micronutriments18 comme la alternatives durables et locales. Le thème de
phosphatidylcholine tirée de la lécithine du soja, de cette année, « de l’arbre au bois », sera illustré
l’acétyl-L-carnitine, des oméga-3 pour leur rôle sur le vendredi avant le festival, au travers de
la transmission de l’influx nerveux dans le cerveau. café‑débats ou projections. Le dimanche,
vous pourrez profiter du grand marché qui
Comment la consommer ? réunit des producteurs, des artisans locaux,
mais aussi des associations. Des animations
L a tisane est l’unique forme sous laquelle nous
vendons la petite pervenche à l’Herboristerie
sont également proposées pour tous les pu-
blics : ateliers pédagogiques (sur les 5 sens
du Palais Royal à Paris. Je préconise de boire entre autour du bois ou sur la voyance potagère),
deux à quatre tasses par jour, soit deux cuillères à conférences, spectacles de rue, concerts…
soupe de pervenche dans 50 cl, ou quatre cuillères Seul, entre amis ou en famille, vous pourrez
à soupe dans un litre d’eau froide, faire bouillir trois assister à la « légende de Barbedru » ou au
minutes, retirer du feu, couvrir et laisser infuser dix montage d’un dôme avec Bambou créations
minutes. sur la grande place.
Des laboratoires en font sous forme de gélules, qui
sont dosées en général entre 250 et 300 mg. Dans
ce cas, prendre deux gélules le matin et deux le soir.
Salon BioZen en Pyrénées
Les cures se font trois semaines par mois, pen-
dant trois mois, à renouveler selon la sévérité des FONT-ROMEU, du 19 au 21 juillet 2019
troubles.
Droits d’entrée : Entrée libre
Lieu : Parking du Menhir, Font-Romeu-
Précautions d’emploi Odeillo-Via 66120

L a petite pervenche est déconseillée en cas de


tumeurs cérébrales, de prise de médicaments
Renseignements : www.marche-biozen.fr

antiarythmiques et chez la femme enceinte et al- Cette année, le BioZen fête ses 10 ans. Vous
laitante. Ses effets hypoglycémiants rendent son retrouverez à Font-Romeu, une commune
usage sensible chez les personnes traitées pour le située à 1 800 mètres d’altitude, 70 expo-
diabète, qui devraient surveiller leur glycémie afin sants qui vous proposeront des produits
d’ajuster le traitement. artisanaux, écologiques, naturels ou issus du
commerce équitable. Vous pourrez assister
Caroline Gayet à des conférences (autour des produits bio,
Diététicienne-phytothérapeute de pratiques alternatives, etc.) et participer
www.caroline-gayet.com à des ateliers sur le pouvoir de la voix, notre
connexion à la nature, ou les pratiques alter-
14. Nemetchek MD1,  Stierle AA1,  Stierle DB1,  Lurie DI2, USA. The Ayurvedic plant  Baco-
pa  monnieri  inhibits inflammatory pathways in the brain. J Ethnopharmacol.  2017 Feb natives (tantra, yoga, etc.). Entre deux jeux
2;197:92-100. doi: 10.1016/j.jep.2016.07.073. Epub 2016 Jul 26
15. Sangiovanni E1,  Brivio P1,  Dell’Agli M1,  Calabrese F, Italie. Botanicals as Modula- en bois, venez contempler les œuvres des
tors of Neuroplasticity  : Focus on brain-derived neurotrophic factor (BDNF). Neural
Plast. 2017;2017:5965371. doi: 10.1155/2017/5965371. Epub 2017 Dec 31 artistes, participer au défilé de mode ou bien
16. I-Chen Li,  Li-Ya Lee,  Tsai-Teng Tzeng, Wan-Ping Chen,  Yen-Po Chen & al., Taïwan. Neu-
rohealth Properties of Hericium erinaceusMycelia Enriched with Erinacines Behav Neu- savourer les spectacles d’échasses ou de
rol. 2018; 2018: 5802634. Published online 2018 May 21. doi: 10.1155/2018/5802634
17. Lai PL1, Naidu M, Sabaratnam V, Wong KH, David RP & al. Malaisie. Neurotrophic proper- musique.
ties of the Lion’s mane medicinal mushroom, Hericium erinaceus (Higher Basidiomycetes)
from Malaysia. Int J Med Mushrooms. 2013;15(6):539-54
18. McDaniel MA1,  Maier SF,  Einstein GO. «Brain-specific» nutrients: a  memory  cure?
Nutrition. 2003 Nov-Dec;19(11-12):957-75

20 juillet 2019  •  n °15 4


LA CHRONIQUE DE PIERRE LANCE

Henri Laborit, explorateur


de l’esprit humain
Disparu il y a près d’un quart de siècle, le Pr Henri Laborit reste une figure à
part dans la science du XXe siècle… Ses travaux sont plus que jamais d’actualité
en ce début de XXIe siècle. Son approche des neurosciences a éclairé d’un jour
nouveau les contradictions criantes du comportement humain. La part sauvage
en nous le dispute toujours à la part civilisée : comment s’en débrouiller ?
Éléments de réponse avec Pierre Lance.

C ’est pour moi un grand plaisir


de vous parler aujourd’hui
et littéraires, s’interrogeant sans
tabous sur tous les phénomènes
(prétendant que son efficacité
n’a jamais été prouvée, ce qui est
de l’un de nos scientifiques que culturels, intellectuels et spirituels un mensonge pur et simple), la
j’admire le plus, le Pr Henri Laborit qui tissent la trame de la pensée psychanalyse, la graphologie, l’os-
(1914-1995), dont les travaux ont humaine, et ce dans leurs aspects téopathie, la morphopsychologie,
mis au jour certains mystères de les plus mystérieux et les plus ir- l’instinctothérapie et l’acupunc-
l’âme humaine, ce qui le situe dans rationnels. Cette revue connut ture. Excusez du peu ! Et ce sont
la lignée des grands explorateurs immédiatement un énorme suc- des personnages de ce genre, évi-
de notre esprit, notamment de cès, au point que les deux premiers demment ulcérés par le succès de
Sigmund Freud et de Carl Gustav numéros, imprimés en quantité Planète, qui agressèrent la revue et
Jung, bien qu’il ait abordé ce sujet trop modeste, devinrent très vite tentèrent de la mettre en péril.
par des voies très différentes de introuvables. Moi-même, je n’ai ja-
celles de la psychanalyse. mais pu mettre la main sur eux et je
ne possède la collection de Planète Laborit au secours
Mais avant tout, permettez-moi
de vous conter comment j’ai connu
qu’à partir du n° 3 jusqu’à l’ultime de Planète
n° 35 (juillet-août 1967).
l’existence d’Henri Laborit, bien r, j’appris que le P r Laborit
avant qu’il soit devenu une célé- Or, ce mélange des genres et cette O n’avait pas hésité à des-
brité mondiale. Comme beaucoup curiosité sans exclusive ne plaisaient cendre dans l’arène médiatique
d’esprits curieux de ma génération, pas à tout le monde, notamment à pour défendre Planète. J’en conçus
j’étais, dans les années 1960, un certains scientifiques ou présumés immédiatement un grand respect
lecteur assidu de la revue Planète, tels, ceux que je surnommais « les à son égard et le désir de mieux
créée par Louis Pauwels et Jacques bigots du rationalisme », qui mon- connaître son œuvre. Elle com-
Bergier, après le grand succès de tèrent contre Planète une sorte de porte une trentaine d’ouvrages
librairie obtenu en 1960 par leur cabale aussi stupide qu’inopérante. consacrés à la philosophie scien-
ouvrage Le Matin des magiciens, L’attaque fut orchestrée par l’Union tifique et à la nature humaine. Le
dont le sous-titre était Introduction rationaliste, mais fit un remarquable premier parut en 1968 sous le titre
au réalisme fantastique. Et de fait, « flop ». Ces gens ou leurs amis de- Biologie et structure et les plus im-
cette revue totalement originale vaient développer par la suite la portants, selon moi, sont L’Éloge
avait pour objectif d’analyser tous zététique, laquelle, sous prétexte de la fuite (Robert Laffont, 1976)
les événements et processus dont de recherche rationnelle, rejette et L’Inhibition de l’action (Masson,
la réalité s’impose aux observa- violemment tout ce qu’elle ne com- 1979).
teurs impartiaux, y compris ceux prend pas, ce qui ne me semble pas
qui semblaient de prime abord être un bon moyen de dévelop- Ce soutien apporté à Planète n’était
inexplicables par le simple tra- per l’intelligence de ses adeptes. pas sans risque pour Henri Laborit.
vail de la «  raison raisonnante  ». La zététique récuse notamment la Il était toutefois quasiment im-
La revue faisait appel à des colla- parapsychologie, l’astrologie, la possible de le discréditer, car sa
borateurs venus des horizons les numérologie, l’aura (effet Kirlian), réputation de grand scientifique
plus divers et l’on peut dire qu’elle l’ufologie et tout ce qu’elle qualifie était inattaquable. Doté d’un
représentait une sorte de carre- de pseudo-sciences ou de pseu- certificat en sciences physiques,
four où se croisaient scientifiques do-médecines, donc l’homéopathie chimiques et naturelles de la

juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 21
LA CHRONIQUE DE PIERRE LANCE

Faculté des sciences, il avait réus-


si à l’âge de vingt ans le concours Une façon unique de découvrir
d’entrée à l’École du service de
santé des armées, à Bordeaux.
les travaux du Pr Laborit
Film à nul autre pareil, Mon oncle les destins vont
Docteur en médecine et chirurgien, d’Amérique reste une expérience se croiser et être
n’avait-il pas, dès 1951, révolution- unique dans l’histoire du cinéma bouleversés par
né la psychiatrie par l’utilisation français et mondial. Éclatant les des revers somme toute ordinaires.
des neuroleptiques ? N’avait-il pas, cadres traditionnels de la fiction Les interventions de Laborit
entre 1950 et 1952, mis au point et du documentaire, de la comé- éclairent les comportements des
die et du drame, Alain Resnais (à personnages à la lumière de la bio-
la technique de l’hibernation ar-
qui l’on devait déjà les singuliers logie du comportement. En tant
tificielle, qui allait révolutionner Hiroshima mon amour, L’Année que spectateur, il est impossible,
la chirurgie  ? N’avait-il pas, en dernière à Marienbad et Je t’aime, durant ce long-métrage, de ne
1960, révolutionné l’anesthésie je t’aime) met littéralement toutes pas relire notre propre conduite
par l’utilisation du GHB (acide les ressources du cinéma au service sociale et affective, passée et pré-
gamma-hydroxybutyrique, un de la démonstration des théories sente, à l’aune des ressorts des
du Pr Henri Laborit, qui « joue » son comportements de consomma-
psychotrope dépresseur)  ? Sa
propre rôle dans le film. L’histoire tion, de gratification, de punition
contribution éclatante au progrès suit principalement trois person- et de l’inhibition de l’action que
des sciences médicales le rendait nages : une aspirante comédienne décrit Laborit, et influencés par
quasiment intouchable ! Il ne s’en (Nicole Garcia), un directeur de les trois niveaux de notre cerveau.
fit pas moins de redoutables en- radio (Roger Pierre) et un cadre Un cas extraordinaire de science
nemis, qui rongèrent leur frein en d’usine (Gérard Depardieu), dont filmée et ludique. R. B.
attendant leur revanche et qui lui
portèrent le plus grand tort quand
l’occasion s’en présenta, comme je dans des entreprises ou combats celles-ci pouvant parfois conduire
vous l’expliquerai plus loin. collectifs et à se consacrer totale- au suicide, qui n’est autre qu’une
ment et en toute indépendance à fuite radicale. Ces faits sont de nos
des recherches et travaux person- jours tragiquement révélés par les
Le souvenir nels, comme le font les artisans, nombreux suicides de policiers,
de la jungle au fond les artistes ou les chercheurs. Ceci ainsi que par l’actuel procès reten-
de notre cerveau était naturellement dans le droit tissant mettant en accusation les
fil du tempérament même d’Henri anciens dirigeants de l’entreprise
T outes les réflexions d’Henri
Laborit ont porté sur l’ori-
Laborit, car toute sa vie porte té- France Télécom (devenue Orange
moignage d’une intransigeante par décision stupide). Ceux-ci sont
gine des comportements humains, en effet accusés de harcèlement
indépendance d’esprit. Toujours, il
pour la plupart issus de l’animalité. moral envers leurs salariés, dont
refusa d’appartenir à une chapelle
Quelles sont, en effet, les réac- plusieurs dizaines se suicidèrent
ou coterie quelconque, fût-elle
tions « animales » possibles en cas entre 2006 et 2010. Or, dès la fin de
réputée «  scientifique  ». Le plus
d’agression ? En fait, il n’en existe l’année 2006, les rapports annuels
souvent, il travailla seul, avec l’aide
que trois : le combat, la fuite ou la des médecins du travail signalaient
soumission. Et Laborit s’appliqua de son épouse Geneviève, qui par-
ticipa activement à ses recherches. une augmentation inquiétante des
à en analyser les divers aspects au pathologies anxiodépressives. Le
sein de la société humaine civilisée, Il étudia notamment l’étude des
mécanismes physiologiques liés professeur Laborit, s’il avait été
laquelle n’est pas aussi éloignée de encore de ce monde, aurait pu cer-
la jungle que d’aucuns aimeraient au stress et créa, en 1958, le
laboratoire d’eutonologie. Il y tra- tainement être nommé expert dans
le croire. Que sont, par exemple, cette affaire.
les comportements d’adaptation vailla avec son équipe à l’hôpital
(notamment dans le monde de la Boucicaut et en fut le directeur Il convient de préciser que lorsque
scolarité ou du travail), sinon une jusqu’à son décès. Il sut notamment Laborit attire notre attention sur
variante plus ou moins flatteuse de mettre en lumière les consé- les conséquences de l’inhibition
la soumission au pouvoir ou à l’auto- quences désastreuses du stress de l’action, il s’agit évidemment de
rité ? C’est pourquoi Henri Laborit chronique subi par de nombreux l’action autonome, librement choi-
privilégiait le recours à la « fuite », travailleurs, qui peut être à l’ori- sie par l’individu et non de l’action
ce qui, dans le domaine sociopoli- gine de graves troubles de santé dirigée ou orchestrée par d’autres,
tique, consiste à se retirer dans sa tant physiques que mentaux, tels dans laquelle on peut parfois se
tour d’ivoire, à refuser de s’engager que les ulcères ou les dépressions, défouler et trouver aussi, heureu-

22 juillet 2019 • n °15 4


LA CHRONIQUE DE PIERRE LANCE

sement, certaines satisfactions. posséder une conscience aiguë également écrivain prolifique et
Mais lorsque l’individu est empê- des réalités de la vie sous tous ses talentueux, aurait mérité au moins
ché d’agir par lui-même et de sa aspects, tant biologiques que psy- trois fois le prix Nobel en physio-
propre initiative, cette inhibition chologiques. Et c’est bien ce genre logie/médecine, en chimie ou en
engendre des frustrations accu- d’homme qu’était Henri Laborit. littérature. Bien que nominé pour
mulées qui peuvent le mettre en Par exemple, ses travaux sur le son obtention, il n’en fut pas lau-
danger. conditionnement furent à la base réat. Pourquoi  ? Parce que ses
du film d’Alain Resnais Mon oncle adversaires se livrèrent à de per-
d’Amérique (1980), dans lequel fides attaques contre lui. C’est ainsi
Henri Laborit, cette citation de Laborit en dit long que, d’après Pierre Huguenard,
une personnalité sur sa connaissance des réalités professeur émérite à la Faculté de
d’exception humaines : « Tant que l’on n’aura pas médecine de l’université de Paris-
diffusé très largement à travers les XII, ce prix lui aurait échappé « à
C e qui caractérise Henri
Laborit, c’est qu’il fut à la fois
hommes de cette planète la façon cause de l’hostilité du microcosme
médical civil français et, plus pré-
dont fonctionne leur cerveau, la
un scientifique, un psychologue et façon dont ils l’utilisent et tant que cisément, parisien  ». Alors que
un philosophe. Et c’est cette tri- l’on n’aura pas dit que jusqu’ici, cela Laborit était pressenti pour le prix
nité intellectuelle qui justifie mon a toujours été pour dominer l’autre, Nobel, le doyen de la Faculté de
attachement à sa personnalité, car il y a peu de chances qu’il y ait quoi médecine de Paris, envieux de son
j’ai toujours été convaincu qu’un que ce soit qui change. » succès et supportant mal les re-
scientifique dépourvu d’acui- mises en question que ses travaux
té philosophique était une sorte Si juste que soit cette cruelle suscitaient, avait fait le voyage à
d’hémiplégique. Et je suis inquiet vérité, qui témoigne de la lucidi- Stockholm pour dissuader le jury
lorsque que je constate que les té sans faille de Laborit, je crois de lui décerner la prestigieuse ré-
étudiants de notre époque sont que sa diffusion planétaire serait compense. Et le plus incroyable est
souvent conduits à choisir entre les insuffisante à obtenir que «  les qu’il y parvint, on se demande avec
carrières littéraires et les carrières choses changent ». Il serait surtout quelle sorte d’arguments.
scientifiques, privilégiant souvent indispensable, me semble-t-il, de
ces dernières parce qu’elles offrent ne pas enfermer le mot «  domi- Je n’ai personnellement jamais eu
de meilleurs débouchés. Or, ils ne ner » dans son aspect tyrannique de grande considération pour le
devraient jamais oublier que les de contrainte et d’exploitation. jury du prix Nobel, sorte de « co-
études littéraires, dont les études Car dominer signifie avant tout mité Théodule » très manipulable
philosophiques sont les plus es- « culminer, surplomber, surmonter, et trop souvent influencé par des
sentielles, sont indispensables être plus élevé ». Et c’est précisé- considérations politiques ou diplo-
à la progression des sciences, ment ce qui est obtenu par les matiques ayant peu à voir avec les
qui ne sauraient être seulement grands créateurs, les grands dé- mérites réels des récipiendaires.
matérialistes. couvreurs et les grands artistes, Je n’ai pas les compétences pour
qui ne cherchent nullement à être pouvoir juger de ses décisions dans
Chacun connaît la fameuse sen- des prédateurs, des exploiteurs les domaines scientifiques, mais en
tence de Rabelais : « Science sans ce qui concerne la littérature, les
ou des tyrans, mais qui s’attirent
conscience n’est que ruine de derniers lauréats français ne m’ont
le respect et l’admiration de leurs
l’âme. » Toutefois, il me semble que pas semblé à la hauteur du prestige
semblables par leur talent ou leur
l’on prête ici au mot « conscience » mondial que ce prix apporte. Quoi
génie, et qui font ainsi progresser
un sens principalement moral. Mais qu’il en soit, faisons fi du Nobel et
la civilisation, comme ce fut préci-
je crois qu’il faut lui donner un sens gardons en mémoire les remar-
sément le cas d’Henri Laborit.
beaucoup plus large, car un homme quables travaux d’Henri Laborit.
complet, s’il doit évidemment avoir Cet homme exceptionnel, grand
chercheur scientifique, mais Astrid54
une conscience morale, doit aussi

Pierre Lance publiera prochainement aux Éditions Dualpha le premier tome de son livre Le Syndrome de l’étalon sauvage.
Journal d’un iconoclaste. Ce premier volume regroupera les chroniques publiées par l’auteur dans le journal Les 4 Vérités Hebdo
entre 2000 et 2005, le second tome devant réunir les chroniques publiées entre 2006 et 2009. On trouvera dans ce journal toutes
les analyses et cris d’alerte de Pierre Lance, émises chaque semaine au fil des actualités politiques et sociales des premières an-
nées du XXIe siècle en France et dans le monde. Écologie, santé, psychologie, philosophie et prospective sociopolitique font de ce
livre un témoignage historique de l’évolution planétaire au cours de ces années cruciales. Pour toute demande d’informations
concernant cette parution, adressez un e-mail à diffusion@francephi.com.

juillet 2 0 1 9  • n °1 5 4 23
LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC

Dialogues avec l’ange :


quand notre maître intérieur
nous apprend la guérison
Publiés pour la première fois en 1976, traduits en 21 langues, les Dialogues
avec l’ange sont bien plus qu’un succès de librairie. Ouvrage inclassable,
ce récit d’une expérience spirituelle vécue par quatre amis hongrois au cœur
de l’horreur nazie est devenu au fil des ans le livre de chevet de plusieurs
générations en quête de sagesse, au-delà des dogmes religieux. À tel
point que quarante-trois ans après sa première édition, nombre d’artistes,
accompagnants spirituels, thérapeutes ou même médecins disent s’en inspirer
au quotidien... Et il semble que les anges aient des choses à nous dire au sujet
du corps et de la santé...

ars 1943 : près de Budapest, du groupe, Gitta Mallasz, sauvée


M alors que l’Allemagne nazie par le sacrifice de ses deux amies
s’apprête à envahir la Hongrie, Hanna et Lili, sera aussi la seule
quatre jeunes amis – trois juifs et survivante. Elle conserve précieu-
une catholique non pratiquants, sement les cahiers dans lesquels
Hanna, Joseph, Lili et Gitta – animés sont consignés les 88 dialogues.
d’une profonde aspiration spiri- En 1960, elle quitte la Hongrie
tuelle, ont loué une maison pour communiste pour la France, où
s’extraire du bruit de la capitale elle s’emploie à la traduction, à la
et trouver la sérénité. Au cours publication, puis à la diffusion de
d’une de leurs réunions, la discus- ces messages spirituels, jusqu’à son
sion entre Hanna et Gitta tourne décès, en 1992. Succès immédiat
à la confrontation, lorsque sou- et international... Gitta Mallasz, la Gitta Mallasz dans les bras de Patricia Montaud
dain, Hanna, la plus intuitive du scribe des dialogues, comme elle
groupe, déclare : « Attention ! Ce se désigne elle-même, est invitée à
Yehudi Menuhin, Françoise Hardy
n’est plus moi qui parle. » Les propos donner des conférences qui attirent
ou Juliette Binoche ont affirmé
qui suivent saisissent Gitta. Elle en un public nombreux, désireux de
et affirment encore que leur fré-
est certaine, l’être qui s’adresse savoir comment elle-même a vécu
quentation assidue de cet ouvrage
à elle la connaît plus intimement ces entretiens avec son «  pareil
les guide au quotidien. Marguerite
qu’elle-même. S’ensuivront dix-sept de lumière  ». En 1984, Bernard
Kardos, amie hongroise de Gitta
mois d’entretiens hebdomadaires Montaud, qui a créé l’association
Mallasz, linguiste orientaliste et
au cours desquels, parlant par la spirituelle Artas, devient l’orga-
thérapeute en médecine chinoise,
voix d’Hanna, ceux qui se désignent nisateur de ces rencontres, avant
diffuse la sagesse angélique à tra-
d’abord comme leurs « maîtres in- d’accompagner, avec son épouse,
vers l’Association pour la diffusion
térieurs », puis comme « les anges », Gitta Mallasz dans les dernières
des Dialogues avec l’ange (ADDA)
s’adresseront à chacun pour les années de sa vie... Astrid54
et d’un groupe Facebook suivi par
guider dans la réalisation de leur En 2019, l’aventure continue. Les mille personnes. Quant à Patricia
« tâche ». Chargé de symboles, le Dialogues avec l’ange, véritable Montaud (cf. interview), l’épouse
langage des anges est souvent énig- phénomène éditorial, sont deve- de Bernard, elle propose à chacun
matique. D’individuel, il prend un nus un livre culte, lu dans le monde de « vivre des dialogues avec son
tour universel et prophétique quand entier, bien au-delà des cercles ha- ange, simplement, au quotidien »,
l’Allemagne envahit la Hongrie le bituels de la littérature spirituelle. au travers de l’association «  Les
19 mars 1944... Seule non-juive Des artistes aussi divers que amis de Gitta Mallasz  » et d’un

24 juillet 2019  •  n °15 4


LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC

ouvrage coécrit avec son mari  : affirmaient en effet : « Voici la cause d’une foi profonde en Dieu, il a vécu
Dialoguer avec son ange, une voie de la maladie : l’impureté dissimu- chaque épreuve, chaque perte,
spirituelle occidentale. Car les dia- lée ». Loin des chérubins joufflus comme autant de messages visant
logues ne s’arrêtent pas en 1944 de la Chapelle Sixtine et à l’opposé à le guérir dans sa relation à lui-
avec la déportation de trois des de toute auto-condamnation, il même et aux autres... Or, bien avant
protagonistes du récit. Pour Gitta s’agit de sortir de la honte, de ren- sa maladie, Christian Roesch était
Mallasz, il est offert à chacun de contrer nos imperfections pour un pratiquant de longue date du
contacter son pareil de lumière... nous aimer tels que nous sommes. dialogue intérieur conscient. Et sa
« La maladie, n’est jamais une puni- pratique avait déjà modifié le cours
tion mais la trace d’une souffrance de son existence, transformant la
Une « médecine cachée à dévoiler pour y porter re- tragédie d’un accident de la route
des actes » fondée sur mède. De ce fait, la maladie invite en opportunité. « Je cherchais ma
le sens de la maladie à se poser des questions sur soi tâche depuis des années. J’avais fait
et sur sa vie que l’on ne se serait le serment d’y parvenir quand un
L e rapport avec la santé ? Dans
le récit des Dialogues, les
jamais posées autrement ». grave accident de moto m’est arri-
vé. Au moment même de l’accident,
anges parlent souvent du corps. À En pratique, les consultations sont j’ai crié de toutes mes forces pour
plusieurs reprises, ils évoquent une d’abord conformes à ce qui est en- ne pas tomber dans les pommes.
correspondance entre les organes seigné en faculté, puis le médecin Et pendant que je criais, je savais
et des forces qu’il nous revient d’in- questionne le patient afin de l’aider que j’avais jusqu’à la fin de mon
carner, abordent les causes de la à découvrir le sens de sa maladie. cri pour décider s’y j’en voudrais
maladie et exhortent les protago- Si les maladies aiguës invitent sur- à la personne qui avait provoqué
nistes de cette aventure spirituelle tout à des actes d’amélioration de l’accident, ou si je l’accepterais
à élever leurs émotions jusqu’à soi et de son existence, il existe comme un cadeau du ciel. J’ai pris
un niveau qui éloigne tout mal... un second niveau qui s’adresse à la deuxième option. Ce fut un des
Quarante-deux ans après leur pu- des personnes qui font face à une dialogues les plus fulgurants que
blication, ces messages inspirent maladie chronique, un cancer ou j’ai vécus ». Immobilisé durant trois
encore soignants et médecins. toute maladie qui les met face à la mois, Christian Roesch a eu tout
Témoin, le Dr Jean-Patrick Chauvin, perspective de la mort, les ques- le loisir de regarder les journaux
auteur de Quand la maladie nous en- tionnant sur le sens de l’existence. télévisés. « J’ai alors eu l’inspiration
seigne (Josette Lyon) et fondateur « Ces questions essentielles mises de relater différemment les événe-
de la Médecine des Actes, dont le en lumière, le médecin devra pas- ments du monde, sans jugement ».
but est d’amener chacun jusqu’au ser la main à un accompagnant
sens profond de sa maladie. « Cette Aussitôt rétabli, il a créé en 2011
spirituel, ce volet n’étant pas du
médecine, résume-t-il, est le résul- Reflets, un magazine dont les ar-
ressort du médecin », résume Jean-
tat de l’enseignement que j’ai reçu ticles sont rédigés par une équipe
Patrick Chauvin.
auprès de Bernard Montaud. Elle initiée à écrire depuis leurs dialo-
définit une véritable biologie de gues. « Le but pour le rédacteur
la vie intérieure humaine ». Dans Transformer est de progresser en conscience,
en miséricorde, et pour le lecteur
cette approche, le Dialogue inté- la tragédie de découvrir derrière l’injustice
rieur conscient, version profane des
Dialogues avec l’ange, est la clef de la
d’un accident de la apparente, l’ordre des choses,
nouvelle bonne santé humaine. « La route en opportunité sa justesse. Chaque événement,
première étape de ce cheminent personnel ou non, peut être vécu
de santé consiste à prendre soin J usqu’à la guérison ? C’est le
vécu de Christian Roesch,
comme une occasion de grandir en
de soi pour mieux vivre la maladie. conscience et en amour. » À l’heure
chirurgien-dentiste né en 1947, où j’écris, Christian Roesch est de
La seconde consiste à tenter de la initié au dialogue par Gitta Mallasz
faire parler afin de lui donner sens nouveau touché par la maladie. Il
et Bernard Montaud et qui a vécu accueille sereinement la possibilité
et d’en tirer un enseignement pour l’épreuve d’un cancer comme « un
sa vie. » Une feuille de route qui se de la mort, sûr que le ciel s’ouvre
coup de pouce de l’ange pour gran- pour lui au travers de cette nou-
dévoile au lecteur attentif du récit
dir en amour et en conscience ». velle épreuve...
publié par Gitta Mallasz.
Dans Le cancer, un tremplin vers la
En 1943, répondant à une question vie, publié chez Dervy en 2018, il Emmanuel Duquoc
au sujet des problèmes de santé relate un parcours de guérison peu
d’une de leurs amies, les anges ordinaire au cours duquel, animé

juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 25
LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC

Dialogue avec Patricia Montaud :


« Faire passer l’ange du surnaturel au naturel »
ààAlternatif Bien-Être  : Pour- Mais notre vraie augmentation est nous sommes faits : Notre Tâche !
quoi les anges se sont-ils ma- intérieure. Elle nous permet de dé- La tâche, c’est ce que nous avons à
nifestés à ce moment-là, à ces couvrir notre vraie vie : ce pour faire chacun individuellement sur
personnes et pas à d’autres ? quoi nous sommes venus sur Terre. Terre et qui aide la vie d’une ma-
Gitta nous exhortait à trouver le nière ou d’une autre.
Patricia Montaud : Parce qu’elles
nom de cette présence intérieure,
l’ont demandé ! En 1943, au milieu à àA B E   : C o m m e n t t r o u ve r
qu’on l’appelle ange, moitié de
des horreurs de l’invasion nazie en sa tâche ?
lumière, intime conviction immé-
Hongrie, quatre amis ont la dignité
diate, pourvu qu’elle nous élève P.M.  : En embrassant jour après
de n’accuser personne mais de se
en humanité. Pour Gitta, l’ange est jour nos imperfections. Les entre-
remettre en question eux-mêmes.
notre part intuitive dans l’esprit, tiens relatés dans les Dialogues
Et ils découvrent combien leurs
tandis que nous sommes sa part avec l’ange ont duré un an et demi.
petites guerres personnelles, dans exécutive dans la matière. Pour Dans la première moitié, à partir
leur quotidien, sont des gouttes Bernard Montaud, mon époux, de juin 1943, Gitta parle d’une véri-
d’eau qui nourrissent la grande c’est une « fonction biologique en table « thérapie angélique ». L’ange
guerre. Au moment où Hanna pro- voie d’apparition ». Et pour moi, il éclaire les imperfections des uns et
nonce cette phrase : « Ce n’est plus est celui qui m’accompagne, celui des autres. Il les exhorte à embras-
moi qui parle », prêtant sa voix à qui me connaît et m’aime mieux que ser leur nature humaine imparfaite
des « messagers » qui se désigne- moi-même. pour qu’apparaisse le meilleur
ront plus tard seulement comme
d’eux-mêmes. La tâche est le ré-
des « anges », le phénomène ne se à àABE  : Tout le monde peut sultat de tous nos dépassements
produit pas par hasard, en mode donc dialoguer avec son ange ? successifs. Si on observe la route de
automatique. Il arrive au milieu d’un P.M. : À la question « Est-ce que Lili, elle était la petite dernière d’une
groupe assoiffé de sens : ils ont lu les tout le monde a un ange ? », Gitta famille nombreuse, non désirée, et
grands textes sacrés, de la Bible à la répondait : « Non ! Seulement ceux persécutée par ses frères et sœurs.
Badghavad Gita en passant par Lao qui y croient ! » Et quand on lui de- Son ange va d’abord lui apprendre
Tseu. Ils se sont questionnés sur mandait  : « Comment être sûr à la tendresse envers elle-même. Il
leur propre évolution. La guerre va 100 % que c’est bien lui qui nous va lui enseigner à « bien se traiter »,
simplement accélérer un processus répond ? », elle nous disait : « Si vous elle, la maltraitée. C’est de ce dé-
qui les conduira à l’Homme inspi- vous posez la question, c’est que ce passement que pourra émerger
ré que nous pouvons tous devenir n’est pas Lui ! Quand c’est Lui, on n’a sa tâche : aider d’autres maltraités
en temps de paix. Les Dialogues ne plus aucun doute. » Mais c’est toute comme elle, jusque dans les camps
sont pas des « révélations », mais un une route à parcourir à l’intérieur de concentration où elle sera une
phénomène d’hyper-conscience. de soi pour entendre nos intuitions lumière au milieu de l’horreur. Le
angéliques ! La tâche de Gitta était début de la vie spirituelle, c’est sor-
ààABE  : Les anges relèvent-ils de faire passer l’ange de surnatu- tir de la prison de notre histoire.
d’une religion ? rel à naturel, car tout ce que l’on Ensuite, la même clé qui a ouvert
P.M.  : Ils relèvent de la religion ajoute d’extraordinaire à cette ex- la porte de notre prison va servir à
universelle. Déjà instruits spirituel- périence la dénature et nous en libérer d’autres prisonniers comme
lement, Hanna, Lili, Joseph et Gitta éloigne. Depuis, nous ne cessons, nous... c’est cela la tâche. Et on n’y
- trois juifs et une catholique, tous mon époux et moi-même, dans nos va jamais spontanément !
non pratiquants - ne sont enfermés associations respectives, de faire
dans aucune forme, aucun dogme. descendre ce dialogue dans l’ordi- ààABE : Et que dit l’autre moitié
Ils sont porteurs d’une foi libre qui naire de nos vies. des Dialogues ?
les rend disponibles pour entendre P.M. : La seconde partie des dia-
un message qui s’adresse à tout ààABE  : On peut dire qu’il y a logues est un enseignement sur la
homme, quelle que soit sa foi. toujours une dose d’ego et une tâche, avec ses pièges, ses impasses :
dose de pure lumière dans le mé- « Maintenant que tu es arrivé au
ààABE : Et pour vous, les Dialogues lange intuitif ? sommet de toi-même, comment
avec l’ange demeurent actuels… P.M. : On peut le dire comme ça. vas-tu servir au mieux les autres ? »
P.M. : L’ange est d’autant plus ac- L’ange est simplement le niveau de Mais c’est aussi un enseignement
tuel qu’aujourd’hui, l’homme a un lumière le plus proche de l’humain. qui va plus loin que la tâche. À par-
furieux besoin d’être « augmenté ». Il est le gardien de ce pour quoi tir de mars 1944, les anges vont

26 juillet 2019  •  n °15 4


LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC

délivrer un message plus univer- de dialogues où chacun tente la conviction que c’est ce que nous
sel quant au sens de la présence de route de ses vraies questions de avons à faire.
l’homme sur terre et jusqu’où il peut vie, et où les autres tentent de ré-
servir l’évolution de la vie. pondre le plus en vérité possible. ààABE  : Que disent les anges à
On se réunit à quatre, cinq ou six propos du corps et de la maladie ?
ààABE  : Comment avez-vous personnes. Quelqu’un pose une P.M. : Ils nous disent que les pro-
rencontré Gitta Mallasz ? question sur sa vie, son service blèmes du corps ne proviennent
P.M. : C’est en 1984 que mon mari ou sa tâche. Les autres se relient pas du corps mais de nos compor-
Bernard et moi-même avons dé- à leur intuition en essayant de tements intérieurs décalés. Quand
couvert l’existence de Gitta. Nous faire ce que disait Gitta : « Écoute Lili pose une question sur ses
pensions qu’elle n’avait pas survé- ton premier sentiment. La tête problèmes de nuque, son ange lui
cu à la guerre, comme les autres reste en arrière. ». Des intuitions répond : « On t’a obligée à te cour-
protagonistes des Dialogues. Mon arrivent, souvent sous la forme ber devant l’indigne ». La maladie
époux avait déjà fondé l’associa- d’images qu’il faut apprendre à n’est que la manifestation, incarnée
tion spirituelle Artas et c’est dans traduire. Cela demande une ini- dans le corps, de la répétition de
ce cadre-là que nous avons invi- tiation. C’est ce que nous faisons notre passé. C’est une invitation
té Gitta, pour une conférence au au sein de l’association « Les amis claire, nette et parfois tonitruante,
même titre que les représentants de Gitta Mallasz », entretien après à dépasser notre histoire et rééqui-
d’autres traditions. Mais dès la pre- entretien. Gitta nous a poussés à librer ainsi notre vie. La maladie est
mière rencontre, Bernard a vu en trouver notre propre forme de dia- un accélérateur qui nous pousse
Gitta le maître qu’il avait toujours logue, notre propre individualité. à nous accomplir quand nous tar-
cherché. Nous sommes rapidement dons un peu.
devenus les organisateurs de ses ààABE : Ange, moitié de lumière,
part intuitive… La connexion se Propos recueillis par
conférences, puis nous l’avons aidée
fait-elle toujours en groupe ? Astrid54
dans la correction de son livre, Les
dialogues ou le saut dans l’inconnu… P.M. : Les dialogues individuels et
En 1988, elle a eu un accident de ceux en groupes ont chacun leur
voiture qui lui a fait perdre son au- place. Le groupe a l’avantage de
tonomie. C’est tout naturellement nous pousser parfois plus loin que
qu’elle est venue vivre chez nous nous ne l’aurions fait seul, parce À lire
jusqu’à sa mort en 1992. que les différents axes de réponse
Dialogues avec l’ange, édition
nous conduisent dans des endroits
ààABE : Comment vous a-t-elle intégrale
imprévus. Le groupe est stimulant
appris à dialoguer avec votre ange ? aussi pour la compréhension des Aubier, 18,80 €
P.M. : En dialoguant avec elle toutes Dialogues avec l’ange. Ce livre foi- L’édition inté-
les semaines pendant quatre ans. sonne de mystères à percer et nous grale contient les
Dès notre premier dialogue, nous n’en finissons pas de nous émerveil- dialogues tels que
avons été déroutés parce que c’est ler à chaque page. retranscrits en
1943, additionnés
Gitta qui a questionné en premier : de commentaires
elle avait un vrai souci au sujet de ààABE  : Que disent les anges
sur le contexte historique
la préservation des dialogues. Il des événements négatifs ?
et sur la manière dont Gitta
a fallu que nous nous hissions au P.M. : Que les événements difficiles Mallasz les a vécus, permet-
sommet de nous-même pour arri- demandent juste un peu plus de tant de mieux saisir le sens de
ver à une réponse qui ne relève pas foi ! Ce qui semble injuste aux yeux cette expérience et sa portée
de l’intellect... Et tout cela ne s’est des hommes est un juste aux yeux universelle.
pas fait en un jour. Elle nous disait : de Dieu, mais un juste qu’il nous
« nous vivons un autre temps où faut découvrir grâce à notre ange. Dialoguer avec son ange. Une
tous doivent questionner et tous voie spirituelle occidentale
doivent répondre ». Elle nous a ààABE : Comment savoir si l’on
est réellement en connexion Edit’as, 13,99 €
appris à écouter notre premier sen-
timent et à traduire dans le concret avec son ange ? Bernard et Patricia
les réponses qui nous parvenaient. Montaud abordent
P.M. : Être avec son ange, c’est une
de manière pra-
manière de vivre au quotidien. On tique le dialogue
ààABE : Puis vous avez créé des se sent aimé à l’infini dans les événe- inspiré à partir
groupes de dialogues. ments agréables ou désagréables. de leur vécu auprès de Gitta
P.M. : Avec mon époux, nous sommes On est à la fois totalement surpris Mallasz.
à l’origine d’une centaine de groupes par ses réponses, mais avec l’intime

juillet 2 0 1 9  • n °1 5 4 27
L’INTERVIEW DU MOIS

Rencontre avec Julie Saint-Clair


Julie Saint-Clair a 16 ans lorsqu’elle découvre qu’elle est atteinte
d’endométriose. Pendant des années, elle va lutter contre cette maladie
chronique, qui affecte 10 % des femmes, jusqu’à se tourner vers les médecines
naturelles. Alors que l’endométriose est présentée comme « incurable », la
jeune femme vient de publier un livre intitulé Comment guérir de l’endométriose ?
(éd. Josette Lyon). Elle nous raconte son parcours.

en ayant encore une endométriose. ààABE  : Qu’est-ce qui est le plus


Guérir signifie alors que l’endomé- dur au quotidien avec une telle
triose devient silencieuse, qu’elle se maladie ?
fait toute petite dans notre ventre. J.S.-C. : Les cas d’endométriose va-
Mais si elle est toujours là, la cohabi- riant d’une femme à l’autre, il m’est
tation est féconde et non aliénante : impossible de répondre au nom de
l’endométriose n’a plus de pouvoir toutes. Mais pour moi, la chose la
sur notre vie, nous redevenons les plus difficile avec une telle maladie
maîtres du jeu ! est de se sentir démunie face à ce
qui arrive. C’est pour cette raison
ààABE  : Comment avez-vous dé- que j’écris des livres, que je tiens
ààAlternatif Bien-Être  : Pour couvert que vous souffriez d’endo- une page Facebook et que j’ai créé
vous, il est donc possible de gué- métriose ? un programme de coaching de l’en-
rir de l’endométriose ? dométriose en six mois.
J.S.-C.  : J’ai été diagnostiquée
Julie Saint-Clair  : Lorsque j’em- Dans mon esprit, être démunie,
à l’âge de 16 ans, à la suite d’une
ploie le terme « guérir », je pense à c’est ne pas savoir par quel bout
très violente crise d’endométriose.
l’étymologie de ce terme, issue du prendre l’endométriose, n’avoir au-
francique warjan : « être soulagé » et Celles-ci se manifestent lors d’une
cune idée de comment accepter les
« recouvrer la santé ». Je l’emploie contraction excessive de l’utérus et
contraintes (fatigue chronique, trai-
par conséquent de la même façon provoquent des douleurs similaires tements lourds, etc.) inhérentes à la
que dans les expressions telles que à un accouchement ou à une ampu- maladie, et surtout, ne pas se sentir
« guérir sa vie » ou encore « guérir tation. Pour ma part, j’ai eu beaucoup toujours soutenue… Ne pas être sou-
de sa famille », en ce sens qu’il s’agit de chance que ma gynécologue ait tenue, voici peut-être la souffrance
non seulement de ne plus éprouver pensé à une endométriose et m’en- la plus intense : car dans chaque
de douleurs physiologiques, mais voie consulter un spécialiste, puis famille, groupe d’amis ou collectif
aussi de cicatriser des souffrances passer une IRM, car le temps moyen (au travail, en cours, dans le corps
intimes, émotionnelles et sociales pour être diagnostiquée de cette médical, dans ses loisirs) logent des
liées à la maladie chronique : avoir maladie est plutôt de 7 à 9 ans. « sceptiques », ces personnes qui
une maladie de cette ampleur en- Au niveau des symptômes, j’ai tou- ne vous croient pas ou minimisent
traîne bien trop souvent une forme votre situation. J’ai par exemple vu,
jours eu des règles irrégulières et
de rejet, un fort sentiment de culpa- au déclenchement des symptômes
douloureuses, mais avant d’être
bilité, de la colère, une baisse de d’endométriose, un médecin qui m’a
diagnostiquée, je pensais qu’il était mise sous antidépresseurs parce
l’estime de soi, une méfiance vis-à-
normal de souffrir à ce point. Ce qui que « les douleurs étaient dans ma
vis de son corps… Ces émotions et
sentiments s’amplifient ou naissent m’a alertée est l’évolution de ces dou- tête, psychosomatiques  ». Autre
avec l’endométriose et permettre leurs menstruelles, de 14 à 16 ans. exemple : encore aujourd’hui (après
à chaque femme de s’en libérer fait, J’ai d’abord commencé à souffrir un avoir écrit deux livres sur le sujet),
selon moi, partie intégrante du pro- jour avant les règles. Puis, j’ai souf- quelques membres de ma famille
cessus de « guérison ». Je suis donc fert trois jours avant, pendant, et persistent à me rappeler que je suis
réellement persuadée que l’on peut, trois jours après les menstruations. une « chochotte », que je devrais
grâce à un travail approfondi et ho- Les douleurs ont progressivement être plus « forte » et que mes dou-
listique (médecines alternatives grignoté mes semaines, jusqu’au leurs sont dans ma tête !
+  médecine traditionnelle) être jour où j’ai commencé à souffrir de Alors, la seule façon de contreba-
soulagée de l’endométriose, tout douleurs menstruelles 24h/24. lancer ces manques de soutien est,

28 juillet 2019 • n °15 4


L’INTERVIEW DU MOIS

d’une part, d’accepter que certains à une « détox » trois à cinq fois par an, gestion de l’endométriose, comme
individus ne comprennent pas l’en- car je ressens fréquemment les ef- son affranchissement, sont un tra-
dométriose et ne plus essayer de fets d’un foie qui peine : sensation de vail de long terme, graduel : lorsque
les faire changer d’avis (cela ne lourdeur, maux de tête permanents, les douleurs s’atténuent, voire dis-
fonctionne pas, je le sais d’expé- redoutable envie de dormir, aucune paraissent, il ne faut pas se brûler
rience). D’autre part, d’aller vers les énergie… les ailes. Il faut continuer à faire
personnes positives, nos « anges dé- attention à son équilibre, conser-
guisés », celles qui nous encouragent, ààABE  : Vous vous êtes tour- ver une routine, une discipline,
nous soutiennent et comptent pour née vers la nutrithérapie et les et garder toujours en mémoire la
nous. Je sais que sans mes amis, je médecines naturelles. Que vous violence des douleurs endomé-
n’aurais jamais eu le courage ou la ont-elles apporté et quel rôle triques. Paradoxalement, garder
force de finir une année de classe jouent-elles dans votre vie au- en mémoire est une manière de se
préparatoire ponctuée de grandes jourd’hui ? détacher de la maladie : on la re-
douleurs et divers aléas. J.S.-C. : Ces médecines alternatives lègue délicatement à l’arrière-plan,
m’ont offert trois choses : rééqui- sans jamais oublier ce qu’elle nous a
ààABE  : Vous avez subi une appris tout au long du chemin.
librer mon corps dans sa globalité
lourde thérapie hormonale qui (meilleure circulation du sang, de
consiste à vous placer en mé- ààABE  : Vous avez une routine
l’énergie, meilleure gestion de la
nopause artificielle. Comment quotidienne pour vivre avec l’en-
fatigue, en particulier grâce à la
l’avez-vous vécue ? réflexologie plantaire et au reiki), dométriose. Pouvez-vous nous
J.S.-C. : Cela a été très difficile les réduire les seuils de douleur (no- en parler ?
trois premières années, de 15 ans tamment grâce à l’ostéopathie : sans J.S.-C.  : Dans la mesure où mes
à 19 ans environ. En quatre ans, j’ai mes deux ostéopathes, je n’aurais douleurs ont diminué de 80 %, ma
changé sept fois de pilule en raison jamais eu mon bac) et prendre de la routine s’est allégée… Mais cela
d’effets secondaires extrêmement distance par rapport aux douleurs ne signifie pas que je dois cesser
envahissants (sautes d’humeur, ap- (hypnose et méditation). de prendre soin de moi, bien au
pétit démesuré, augmentation des J’ai donc commencé à me tourner contraire !
douleurs, poitrine tendue, maux vers ces solutions «  naturelles  » Ma journée commence donc par
de tête permanents, saignements sur les conseils du Dr Lhuillery, du dix minutes de méditation, qui me
fréquents, etc.), jusqu’à trouver Centre antidouleur de Paris, pour permettent d’accueillir mon corps
enfin la bonne… La septième ! C’est une raison toute simple : je ne to- comme il est, et non pas comme je
pourquoi je dis toujours qu’il faut lère pas les antidouleurs. Avec un voudrais qu’il soit. On ne peut pas
chercher encore et encore jusqu’à peu de recul, je pense que cette exiger une énergie débordante un
trouver satisfaction. intolérance se révéla une vraie jour de règles (ou au moment du
Cependant, le traitement demeure « chance » pour moi, dans la mesure cycle correspondant)… La médita-
lourd : aucune pilule n’est malheureu- où je n’ai jamais pu me réfugier dans tion nous enseigne que tout change
sement dénuée d’effets secondaires. les médicaments qui assomment et nous aide à accompagner ces va-
D’abord, prendre la pilule en continu et court-circuitent les chemins de riations plutôt que de lutter.
signifie que l’on vous place en méno- la douleur. Je devais vivre chaque Ensuite, je prends quelques minutes
pause artificielle, et qui dit ménopause jour avec des « poignards dans le pour écrire dans mon journal, sous
artificielle dit nécessairement fa- ventre », sans pouvoir avaler de pi- la forme de morning pages (« pages
tigue accrue, bouffées de chaleur et lule qui soulage. Il ne me restait pas du matin », un concept développé
baisse de la libido. Ensuite, on sent, d’autre choix que de chercher sans par Julia Cameron) ou de simples
dans notre corps, que cela n’est pas relâche d’autres méthodes pour notes. Enfin, je pratique le yoga. Le
très « naturel », d’autant plus lorsque gérer mon endométriose, qu’elles yoga est une véritable bénédiction :
l’on a 19 ans. Il m’arrive d’ailleurs fré- soient créatives, psychologiques, c’est grâce à cette discipline que j’ai
quemment de rêver ne plus prendre tactiles ou alimentaires. Aujourd’hui, de nouveau confiance dans mon
la pilule… Mais je n’oublie jamais ses j’ai la chance de ne plus me rendre corps, dans les mouvements que je
bienfaits, comme l’absence de règles souvent chez ces thérapeutes al- peux effectuer. J’ai même depuis
qui empêche le développement de ternatifs. Je continue toutefois de peu recommencé à courir. Cela fai-
l’endométriose. Enfin, prendre la consulter tous les deux ou trois sait quatre ans que je ne le pouvais
pilule en continu a les mêmes consé- mois ma réflexologue et mon ostéo- plus… Et je me remets tout douce-
quences que la médication excessive, pathe, pour veiller à ce que tout se ment à jouer au tennis, que j’avais
la surconsommation d’alcool, de ca- déroule bien, et je prends le temps dû abandonner, comme la course.
féine et la malbouffe : elle encrasse le de réserver régulièrement un mas- La discipline est donc toujours pré-
foie. Je dois par conséquent procéder sage pour me détendre. De fait, la sente, mais elle se fait plus discrète.

juillet 2 0 1 9 •  n °1 5 4 29
L’INTERVIEW DU MOIS

Ma priorité, dorénavant, n’est plus l’espoir dans la force du lien avec les se faire dès l’adolescence, au lycée.
de gérer l’endométriose, mais de personnes que l’on aime. Parce que l’endométriose est
reprendre des forces, récupérer une maladie de couple. On pense
d’années de douleurs et de fatigue ààABE  : L’endométriose a long- d’abord à la difficulté de concevoir
chronique. temps été un sujet tabou. Avez- un enfant, mais on oublie ce que
vous le sentiment que les choses vivent les adolescentes et jeunes
ààABE : Qu’est-ce que le fait de progressent à ce sujet ? adultes. Car l’endométriose rend
souffrir d’une maladie chronique J.S.-C. : Oui, les choses avancent souvent les relations sexuelles très
vous a appris ? dans la bonne direction : nous fai- douloureuses… Dès lors, les gar-
sons de grands progrès, notamment çons devraient être prévenus que
J.S.-C. : Tant de choses… Mais s’il
grâce aux célébrités qui lèvent le si une fille ressent des douleurs, ce
ne devait y en avoir qu’une, ce se-
voile sur le sujet, à l’instar de Laëtitia peut être signe d’une endométriose
rait celle-là : on ne sait jamais à quel et non de peurs ou autres.
point on peut être résistante et Milot, Imany et Julie Gayet, aux
endurante avant d’être obligée de associations très actives comme ààABE  : Quel(s) conseil(s) don-
l’être. Je me rappelle très bien cet ENDOmind et EndoFrance, et aux
neriez-vous aux femmes at-
épisode : dans mon 5-years journal1, mesures politiques prises en ce
teintes d’endométriose et à leur
un jour de 2016, j’avais noté : « Je sens (Agnès Buzyn, ministre des
entourage ?
n’en peux plus. Je vais mourir, ça Solidarités et de la Santé, a mis sur
pied un plan de lutte contre l’endo- J.S.-C. : Aux femmes atteintes, je di-
fait trop mal. Ça fait déjà un mois rais : ne baissez pas les bras. Essayez
métriose afin de la diagnostiquer
et demi que je souffre en perma- diverses méthodes, combinez les
plus rapidement et de mieux la
nence avec l’endométriose et je n’en pratiques, reposez-vous et bat-
prendre en charge).
peux plus… Je vais craquer. » Et au- tez-vous en égale proportion. Mais
jourd’hui, je songe que cette petite Mon vœu le plus cher (et l’une ne dites jamais « jamais » : il y a tou-
Julie de 15 ans n’avait aucune idée des raisons pour lesquelles j’écris) jours quelque chose à tenter.
qu’elle vivrait avec ce même niveau demeure malgré tout la « normali-
sation de la maladie ». Autrement dit, À leur entourage, je soufflerais : ap-
de douleur, jour et nuit, quatre ans prenez à connaître l’endométriose,
durant, qu’elle n’était ni au bout de que tout le monde trouve normal
qu’une femme ait une endomé- son développement, ses traite-
ses peines, ni au bout de ses sur- ments, ses conséquences sur la vie
triose, et par conséquent, qu’elle
prises… Et que cinq ans plus tard, de tous les jours, apprenez à écou-
ait de nombreuses absences au
elle se serait affranchie de ses dou- ter votre amie/femme/sœur/mère/
travail, des sautes d’humeur, une
leurs, qu’elle aurait écrit deux livres cousine et ses besoins, sans juger
fatigue chronique… Cela permet-
sur le sujet et créé un programme ou minimiser, mais apprenez aussi
trait aux femmes atteintes de cesser
pour aider d’autres filles et d’autres à la sortir du lit si elle se laisse cou-
de ressentir de la honte et de la
femmes à changer les règles du jeu… ler. Soyez doux et attentionné, mais
culpabilité, de ne plus se montrer si
C’est l’espoir, je crois, que je retiens ferme s’il le faut. En vérité, c’est
exigeantes envers elles-mêmes mal-
tout ce dont une femme atteinte a
de cette aventure. L’espoir dans les gré les douleurs. Mais je pense aussi
besoin.
capacités proprement miraculeuses que la prévention s’adresse aux
de notre corps et de notre esprit, hommes et, selon moi, elle devrait Propos recueillis par Elsa Dupuis
1. Le 5-Years Journal est un journal intime conçu de la sorte : chaque jour de l’année, on se pose une question différente, question à laquelle on répond pendant cinq ans afin de suivre l’évolution de notre
vie. Exemples : « Le 4 avril (2016-2017-2018-2019-2020) : votre souhait le plus cher », ou « Le 5 avril (2016-2017-2018-2019-2020) : avec qui habitez-vous ? ».

LIVRES

Faut-il changer d’alimentation ? que des conseils pratiques pour faire vos courses et conserver
vos aliments. Une classification claire et détaillée des aliments
Le Dr Gérard Pacaud part d’un constat simple : « Nous ne savons et des nutriments par famille, vous permettra d’appliquer l’ali-
plus quoi manger ! » et, surtout, nous avons peur. Peur de nous mentation 85/15 et de concocter des repas savoureux et sains.
empoisonner à cause des pesticides, de manger trop gras, trop
sucré, trop salé, trop transformé, trop tout court, quand on sait Alimentation. Il faut tout changer !
qu’il sera difficile de nourrir demain 10 milliards d’êtres humains. Adoptez les bons réflexes
Sa solution ? L’alimentation 85/15 (85 % de fruits et légumes,
15 % de produits animaux) et VAD (vivante, authentique, diversi- Prix : 20 euros
fiée), qui se veut durable, saine et synonyme de plaisir. Ce livre est
Auteur : Dr Gérard Pacaud
un guide complet qui vous fournira des connaissances pratiques
et théoriques. Vous y apprendrez comment fonctionne tout Édition : Éditions de l’Archipel
votre corps (et pas seulement l’appareil digestif), les différents ISBN : 978-2-8098-2513-8
types d’alimentation avec leurs points positifs et négatifs, ainsi

30 juillet 2019  •  n °15 4


LIVRES

Prenez soin de votre corps pendant un cancer ALTERNATI Fbien • êtr e


Revue mensuelle - Numéro 154 - Juillet 2019
Perte de cheveux, cils et sourcils, problèmes de peau ou d’ongles : les conséquences https://alternatif-bien-etre.com/
des traitements du cancer sont rudes à vivre. Le changement physique est radical et Directeur de la publication : Vincent Laarman
peut altérer la confiance d’un patient. Comment faire, dans ce cas, pour conserver une Rédacteur en chef : Rodolphe Bacquet
apparence qui nous est agréable ? L’auteure, Marie-Laure Allouis, partage ses solutions Éditrice : Elsa Dupuis
paramédicales pour vous aider à prendre soin de vous si vous avez un cancer, ou bien à Mise en page : Isabelle Pillet
Santé Nature Innovation - SNI Éditions SA
conseiller vos patients si vous faites partie du personnel soignant. Voir son corps nous
Adresse : Am Bach 3, 6072 Sachseln – Suisse
échapper est un choc. Or, la part du mental joue un rôle important dans l’efficacité des Registre journalier N° 4835 du 16 octobre 2013
traitements du cancer. Se sentir le mieux possible dans son corps peut aider à vaincre CH-217.3.553.876-1 – Capital : 100.000 CHF
la maladie. Ce guide pratique vous aidera à valoriser votre image Abonnement annuel : 54 euros en France
(perruques, maquillage, etc.), à limiter son altération par la maladie, Astrid54
mais également à prévenir et apaiser les maux physiques. Abonnements : pour toute question concernant
votre abonnement, contactez le service client :
Prendre soin de son corps pendant un cancer par téléphone au +33 (0)1 58 83 50 73 par mail à
Prix : 17 euros https://alternatif-bien-etre.com/contact/
par courrier à SNI Éditions - CS 70074 -59963
Auteur : Marie-Laure Allouis, préface du Dr Vincent Sibaud Croix Cedex - FRANCE
ISSN 2504-4869 - CPPAP 0121 N 08427
Édition : Jouvence Éditions
ISBN : 978-2-88953-138-7

Vous êtes proche-aidant ?


Voici un guide pour ne pas vous oublier
Si vous vous occupez quotidiennement d’une personne malade de votre famille, vous
êtes ce que l’on appelle un « proche-aidant ». Cette situation, souvent difficile à vivre,
pas toujours choisie et parfois épuisante, nourrit des sentiments contradictoires :
culpabilité, peur, colère… Et vous pouvez finir par vous oublier en passant votre temps
à soigner la personne aimée. Si c’est le cas, ce livre écrit par l’infirmière suisse Rosette
Poletti peut vous apporter une aide précieuse. Illustré de nombreux témoignages, il pré-
sente les difficultés rencontrées par les proches-aidants, puis vous donne des clés pour
surmonter des étapes difficiles, comme le deuil blanc (la perte de l’être aimé psychique, Avis aux lecteurs :
fréquent lorsqu’un proche est atteint d’Alzheimer, par exemple) grâce à des exercices Alternatif Bien-Être, publication gérée par SNI
de pensée positive. La dernière partie fournit de nombreuses techniques concrètes Éditions, a pour mission de vulgariser des
de lâcher-prise, de la cohérence cardiaque à la méditation (grâce à des exemples de informations dans le domaine de la santé et
méditations guidées). Ce petit livre vous aidera à retrouver et cultiver la joie de l’instant du bien être. Les informations fournies dans
présent dans cette expérience difficile, mais aussi enrichissante. ce magazine sont destinées à améliorer et
non à remplacer la relation qui existe entre
Être proche-aidant (c’est apprendre à danser sous la pluie, le lecteur du magazine et Astrid54
plutôt que d’attendre la fin de l’orage)
Prix : 8,70 euros
Crédits photos : © Gekko Gallery © Luka Hercigonja © Michal_R
Auteur : Rosette Poletti © arxichtu4ki / Shutterstock.com - Actée à grappes noires par © Pitsch de
Pixabay - The Roots of Critical Care © By Massachusetts General Hospital
Édition : Jouvence Éditions http://giving.massgeneral.org/the-roots-of-critical-care/, Public Domain,
ISBN : 978-2-88953-117-2 https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29561729

Formulaire d’abonnement à Alternatif Bien-Être


Votre code promotion :
IABFQ101

Alternatif Bien-Être est le mensuel des solutions alternatives de santé : tous Étape 1 : Votre format Papier (54 €) Electronique (39 €)
les mois vous recevez dans votre boite aux lettres ou par email un nouveau
Étape 2 : Vos coordonnées
numéro de 32 pages rempli des meilleures informations de santé naturelle.
Votre abonnement d’un an à Alternatif Bien-être comprend 12 numéros + Prénom :
un numéro gratuit + votre Grand Dossier Anti-cancer en cadeau + votre
garantie satisfait ou remboursé à 100 % pendant 3 mois en version papier Adresse :
pour seulement 39 € + 15 € (pour les frais d’impression et d’envoi) en France
soit 54 € ou 39 € en version électronique (n’oubliez pas votre adresse email Ville : Code postal :
pour la version électronique !).
Pour vous abonner, merci de compléter ce  formulaire. Pour souscrire Email : Téléphone :
directement en ligne ou hors de France métropolitaine, rendez-vous sur :
Étape 3 : Votre règlement
Merci de joindre à ce formulaire un chèque du montant de votre abonnement
(54 € ou 39 €) à l’ordre de SNI Éditions et de les renvoyer à :
www.alternatif-bien-etre.com/contact/ SNI Editions - CS 70074 - 59963 Croix Cedex - FRANCE
Une question ? Joignez-nous au : +33 (0)1 58 83 50 73

Informatique et Liberté : vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données vous concernant. Ce service est assuré par nos soins.
Si vous ne souhaitez pas que vos données soient communiquées, merci de cocher la case suivante
juillet 2 0 1 9  • n °1 5 4 31
TÉMOIGNAGE DE LECTEUR

Vous avez guéri de manière non conventionnelle et/ou naturelle, parlez-nous en !

Nous attendons vos témoignages à l’adresse : redactionabe@snieditions.com ou par courrier


RÉDACTION ALTERNATIF BIEN-ÊTRE - CS 70074 - 59963 CROIX Cedex France

Le zinc m’a sauvé la vie ! (et Alternatif Bien-Être aussi)


Je m’appelle Christine, j’ai au traitement : j’ai eu des problèmes J’ai donc pris 3  ampoules par jour
bientôt 60 ans et je suis d’équilibre, des troubles d’orienta- (chacune contenant du zinc-nickel-
atteinte d’un neurolupus tion dans l’espace, et le traitement cobalt) et, très rapidement, j’ai senti
à 93,2 % avec une muta- m’a même provoqué une ostéopénie une différence. J’arrivais à tenir plus
tion génétique. Je suis (trous dans les os) ! longuement entre mes prises de
née avec, mais celui-ci Kaléorid et mon état s’améliorait.
J’ai donc tout arrêté au bout de
s’est déclenché suite à Trois semaines plus tard, lors de ma
cinq mois, en janvier 2015. Le service
un choc émotionnel  : le prise de sang mensuelle, mon taux
devait me recontacter en juin, mais il
décès brutal de mon com- de potassium avait augmenté. J’ai
ne l’a pas fait. Je n’ai depuis, jamais eu
pagnon en juillet 2011. donc supprimé un comprimé : le mois
de nouvelles.
Le lupus est une maladie chronique suivant, mon taux de potassium était
auto-immune, qui survient lorsque le Parmi les « désagréments » du neuro- satisfaisant. J’ai aujourd’hui atteint 4,2 g
système immunitaire s’attaque à ses lupus, j’ai une carence en potassium, de potassium dans le sang. De 9 g de
propres tissus. Il a provoqué des trous car mon corps ne le fixe pas. Ce Kaléorid, je suis passé à 5-6 g. Quant
dans ma myéline (paroi qui entoure manque agit sur mon état neurolo- à mon « tac tac » d’oreille, il a disparu.
le cerveau), ce qui peut amener des gique : j’ai des engourdissements, des J’ai continué ainsi, avec l’accord de
problèmes neurologiques. J’ai d’ail- douleurs dans les jambes, les mains mon médecin. C’est une dose encore
leurs eu deux atteintes de la moelle et même à la tête. J’ai d’ailleurs des très élevée, mais je me sens mieux et
épinière, sur certaines vertèbres  : lésions cérébrales des deux côtés. j’ai une meilleure qualité de vie. Je
dans le haut et le bas du dos, qui ont Pour compenser cette carence, je pre- peux passer 6-7 heures sans prendre
conduit à des problèmes aux mains et nais 8 à 9 g par jour de Kaléorid, pour de Kaléorid, alors qu’avant, j’en re-
aux jambes. parvenir à avoir entre 3,4 et 4,2 g de prenais parfois au bout d’une heure
Les médecins ont mis longtemps à potassium dans le sang (le maximum trente. Et puis, il est moins dangereux
établir mon diagnostic car ils ont at- que l’on peut avoir est 5,2 g). Je ne pou- de prendre ces 3 oligo-éléments que
tribué tous mes symptômes (malaise, vais plus partir quelques heures sans les doses létales de potassium.
mal dans la tête) à un état psycholo- prendre du Kaléorid avec moi et les À côté, je prends, entre autres, de la
gique. Cela a duré jusqu’à ce que je doses élevées, qui ne cessaient d’aug- coenzyme  Q10 pour la membrane
passe une IRM cérébrale. menter, auraient pu finir par me tuer ! du cerveau, pour essayer de réparer
J’ai alors suivi un protocole à la C’est votre revue qui m’a aidée. Il y a ma myéline : j’ai toujours mes lésions,
Salpêtrière en mai 2014, un hôpital quelques mois, j’avais un « tac tac » mais depuis 2015, elles ne se sont
spécialisé dans le traitement du lupus. dans l’oreille droite, sorte d’acou- pas aggravées. Quant à mon taux de
Celui-ci consiste à diminuer le système phène. J’ai lu dans Alternatif Bien-Être lupus, j’ai refait un test de Farr : il a
immunitaire, qui s’attaque lui-même. un article consacré à l’audition1, qui diminué à 25 % !
Il était donc composé d’Endoxan expliquait que le zinc était indispen- Astrid54
(chimiothérapie), de cortisone et de sable pour l’ouïe. Vous recommandiez
christine.detres19@gmail.com
Plaquenil, à prendre pendant six mois. notamment le Zinc Oligosol du labo-
Mon corps ne supporte cependant ratoire Labcatal. J’ai voulu en acheter
plus les produits chimiques, car j’y ai à la pharmacie, mais il était en rupture Note de l’éditeur : vous pouvez trou-
été exposée pendant dix ans dans ma de stock. Ils avaient en revanche un ver une version longue de ce témoignage
jeunesse, lorsque j’étais préparatrice combiné « zinc-nickel-cobalt », que en vous rendant sur la page en ligne sui-
en pharmacie. Je n’ai pas bien réagi j’ai acheté ! vante : https://sni.media/dssY

1. Annie Casamayou, « Les solutions naturelles à la perte d’audition et aux acouphènes », no 147, décembre 2018

PROCHAINEMENT DANS ALTERNATIF BIEN-ÊTRE

∙∙ Bidet, papier toilette… comment prendre ∙∙ Décryptage : les laits végétaux


vraiment soin de notre hygiène intime ? ∙∙ Cancer du col de l’utérus et vaccin : il est temps
∙∙ Les 5 épices qui peuvent révolutionner de démêler le vrai du faux !
votre santé ∙∙ Le cassis : contre l’inflammation et au service
∙∙ La danse a des vertus que le sport n’a pas de votre circulation