Vous êtes sur la page 1sur 4

Les subordonnées circonstancielles de temps (les

temporelles)
1. Définition
 La subordonnée de temps, aussi appelée temporelle, est une

proposition qui assume la fonction de complément circonstanciel de

temps du verbe principal dont elle dépend et avec lequel elle établit un

rapport temporel. Trois types de rapports peuvent être exprimés :

l'antériorité,la simultanéité,la postériorité.

Elle indique à quel moment se fait une action. Elle est introduite par une

conjonction de subordination : quand, lorsque, avant que, après que, etc.

 La proposition subordonnée circonstancielle de temps précise si l’action

exprimée par le verbe de la proposition principale dont elle dépend a lieu en

même temps, ou avant, ou après l’action qu’elle exprime.

 Les conjonctions les plus courantes sont : avant que, après que,

pendant que, quand


o avant que indique l’antériorité de l’action exprimée dans la

principale...
o après que indique la postériorité de l’action exprimée dans la

principale...
o pendant que indique la simultanéité de l’action exprimée dans

la principale...
> Je joue de la guitare pendant que tu fais de la

peinture. Relationdesimultanéité

> Je joue de la guitare avant que tu ne fasses de la peinture.

Relationd’antériorité

> Je joue de la guitare après que tu as fait de la peinture.

Relation de postériorité

2. L'antériorité
L'action du verbe de la principale se déroule avant celle de la
subordonnée.
Les outils subordonnants marquant l'antériorité
sont : avant que, jusqu'à ce que, en attendant que, jusqu'au moment où.
Remarque : Ces locutions peuvent être suivies, en langue soutenue,
d'un ne explétif, sans valeur négative.
Exemple :
Je rentrerai avant qu'il ne fasse nuit.

> Je joue de la guitare avant que tu ne fasses de la

peinture.

le rapport entre les deux actions est exprimé par la

conjonction de subordination avant que : c’est l’antériorité, l’action jouer de

la guitare précède (vient avant) celle de faire de la peinture.

fasses est au mode subjonctif

ne est placé entre le sujet et le verbe : il n’exprime pas la

négation mais renforce l’antériorité. On l’appelle le neexplétif.


b. Le mode
On emploie, en général, le subjonctif, l'action de la subordonnée étant
présentée comme envisageable, non encore réalisée.

Seule la locution jusqu'au moment où est suivie de l'indicatif.


3. La simultanéité
L'action du verbe de la principale se déroule en même temps que celle
de la subordonnée.

Exemple :
Je passerai l'aspirateur pendant que tu rangeras ta chambre.
a. Les outils subordonnants
Avec des nuances éventuelles de répétition ou de progression,
on emploie :
• les conjonctions : quand, lorsque, comme ;
• les locutions
conjonctives : tandis que, pendant que, en même temps que, au
moment où, tant que, dès que, aussitôt que, chaque fois que, toutes les f
ois que, à mesure que.
b. Le mode et le temps
On emploie en général l'indicatif, au même temps que celui de la
principale (ou à un temps équivalent).

Exemples :
Quand tu arriveras, nous irons à la piscine.
Comme j'arrivais, il sortit à ma rencontre.
→ Les deux temps, imparfait et passé simple, situent l'action au même
moment du passé : l'un présente l'action dans son déroulement, l'autre
dans sa ponctualité.
4. La postériorité
L'action du verbe de la principale se déroule après celle de la
subordonnée.

Exemple :
Dès que j'aurai fini mon travail, j'irai te retrouver.
Quand/Après que/Dès que/Aussitôt que tu auras fi ni tes devoirs, tu iras
jouer avec ton petit frère.

a. Les outils subordonnants


On peut utiliser des outils subordonnants
suivants : quand, lorsque, après que, dès que, une fois que, aussitôt que
, sitôt que.
b. Le mode et le temps
En général, on emploie l'indicatif.
Si le verbe de la principale est à un temps simple, celui de la
subordonnée, marquant en fait une antériorité, est au temps composé
correspondant.

Exemple :
Dès que j'aurai fini mon travail, j'irai te retrouver.
(Futur antérieur / futur simple.)
 On n’utilise jamais le subjonctif dans les propositions

circonstancielles de temps exprimant la postériorité. On utilise

l’indicatif : le futur antérieur, le passé antérieur, le passé composé.