Vous êtes sur la page 1sur 25

INTRODUCTION

INTRODUCTION

Introduction

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est parmi les pathologie les plus fréquente et grave,
reconnue comme un problème majeur de santé publique au niveau mondial, il est classé dans
le premier facteur du handicap acquis non traumatique chez l’adulte, le deuxième facteur de
démence après l’Alzheimer et la troisième cause de décès après les cancers.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) Un accident vasculaire cérébral (AVC)


résulte de l’interruption de la circulation sanguine dans le cerveau, en général quand un
vaisseau sanguin éclate ou est bloqué par un caillot. L’apport en oxygène et en nutriments est
stoppé, ce qui endommage les tissus cérébraux.

Citant parmi les troubles provoqués par l’AVC ‘’ La dysphagie post-AVC ‘’qui concerne au
moins un tiers des patients en tant que symptôme dominant ou accompagnateur. Cependant,
elle est souvent transitoire avec une majorité de patients qui aura récupéré dans le mois qui
suit, voire dans la semaine pour 50% des cas.

Dans cette situation l’orthophoniste joue un rôle primordial dans l’amélioration de l’état de
ces patient en assurant une rééducation orthophonique base sur une méthode assez avancée de
réadaptation afin de permettre au patient d'avoir un apport hydrique et calorique suffisants
lors de l'alimentation

De plus, l’intervention orthophonique peut dépasser la rééducation pour aboutir au patient une
vie sans risque de fausse route avec une bonne alimentation

Dans ce travail nous nous proposons d’effectuer une rééducation chez six patients ayant des
troubles de déglutition de différentes formes

Durant la période :::::::::::::: 2018 jusqu’en :::::::::::::: 2019 nous nous intéressons au rôles de
l’orthophoniste et on a fixé comme objectifs :

- Effectuer un bilan orthophonique pour évaluer l’état de la déglutition du patient

- Une rééducation orthophonique adapter à chaque patient

2
INTRODUCTION

Définition
I. L'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) consiste en une perte soudaine et rapide d'une ou de
plusieurs fonction(s) cérébrale(s), dûe à un problème de circulation du sang au niveau du
cerveau. Il peut être provoqué par la présence d'un caillot ou d'une hémorragie.

Il existe 2 grandes catégories d'AVC :

1. L'infarctus cérébral ou AVC ischémique survient lorsqu'un vaisseau sanguin situé dans le
cerveau se bouche (à cause d'un caillot par exemple) et ne peut plus oxygéner le cerveau ;
2. L'hémorragie cérébrale ou AVC hémorragique survient lorsqu'un vaisseau sanguin se rompt
et provoque un saignement dans le cerveau.

II. Définition de la déglutition


La déglutition désigne la fonction de l'organisme qui consiste à avaler sa salive ou des aliments par
voie orale. La déglutition implique l'action de la bouche, du pharynx, de l'œsophage et de l'estomac. Il
existe une déglutition automatique salivaire, qui permet de conserver la bouche et le pharynx dans une
humidité permanente. La déglutition volontaire permet l'ingestion alimentaire.

III. Définition dysphagie

La dysphagie correspond au symptôme d'une ou plusieurs altérations des mécanismes de la


déglutition et peut être le premier signe annonciateur d'une maladie. Selon les atteintes, elle
peut débuter de manière progressive ou brutale, être aiguë ou chronique, constante ou
intermittente. (COT F. (1996))

IV. Fausse route :


 Avant la déglutition : fosses route primaire qui sont provoqué par un défaut de
contrôle du temps buccal ou d’initialisation du temps pharyngé.
 Pendant la déglutition : fausses routes synchrones quand les mécanismes de protection
des voies aériennes sont déficitaires ou un trouble de sensibilité de carrefour
 Après la déglutition les fausses routes secondaire quand la propulsionpharyngée et
insuffisante aussi bien quand il y a un défaut d’ouverture du sphincter supérieur
œsophagien

3
INTRODUCTION

MATERIELS ET METHODES

4
INTRODUCTION

1. Justification du choix du sujet


Nous nous avons choisi ce sujet pour mettre l’accent sur l’importance de la prise en charge
orthophonique au près des patients dysphagiques post-AVC. Notre but de ce projet est
d’essayer de réadapter les patients avec une prise en charge qui se convient avec chaque ’un
d’eux nous estimons que nous recherches contribueront à mettre en valeur les pratiques
orthophoniques au services des personnes qui souffrent de cette pathologie.

2. Type de l’étude

Nous avons réalisé une étude prospective ayant concernée sept patient ayant un accident
vasculaire cérébrale et présente une dysphagie post AVC

3. Terrain du travail et période de l’étude

Mesrééducations et les bilans sont le fruit d’un travail dans le service neurologiqueet dans
l'unitéd’Orthophonie dans les salles réservées à la rééducation orthophoniquede l'hôpital
militaire Principal d’Instruction de Tunis qui est un hôpital universitaire, c’est un
établissement public à caractère administratif doté de la personnalité morale et de l’autonomie
financière
Même au niveau domicile, nous avons d 'autres patients pour atteindre un nombre de
personnes assez suffisant pour notre projet
Notre travail a débuté en Novembre xxx jusqu’àAvril 2019 soit 5 mois de travail àL’hôpital.

4. Population

Sept patient ayant un accident vasculaire cérébrale et présente une dysphagie post
AVCest sélectionner comme une population pour notre étude.

5
INTRODUCTION

3-1 présentation de la population

Ce tableau est juste une présentation pour la population au quel je vais travailler

Age
Sexe
Type d’AVC
Hémicorps touche
Troubles associe
Cause principale d’AVC
Compréhension
Sensibilité ouverture
labiale
Fermeture

Etat buccodentaire

Mode d’alimentation

Vigilance

Compréhension

6
INTRODUCTION

3.2Critères d’inclusion

Les sujets sélectionnés devaient présente une AVCischémique ou hémorragique récente et qui
on avait comme séquelles une dysphagie

3.3Critères d’exclusion

Les critères d’exclusions sont les suivants : On a exclu tous personne avec des troubles associe
qui influe sur la compréhension

4. Matériels utilisés

Nous avons utilisé devers outils de rééducation tels que (Voir Annexe1) :

 Verre pour l’eau


 Spiromètre : c’est un Instrument qui permet l’entrainement des muscles à
l’inspiration profonde pour maintenir et développer le volume et la capacité
respiratoire.Aussi bien elle Aide à atteindre une capacité pulmonaire optimale et
à restaurer les schémas respiratoires interrompus
 Abaisse-langue : pour le travail des, de la prise de conscience des différentes
parties des organes de la cavité buccale.
 Cuillères pour l’alimentation : Cuillères à soupe et Cuillères à café
 Paille/bougie/Sifflet : Travail du souffle.
 Crème fluide (vaseline) pour les massages bucco-faciaux et ceux du cou.
 Boite d’épaississement : Produit fait pour épaissir les liquides et changer les
textures des aliments.
 Gants en latex : Précaution d’hygiène.
 Z-Vibe : Cet outil vibrant est spécifiquement conçu pour développer
les habiletés motrices orales afin d’améliorer différentes aptitudes
nécessaires au langage, à l’alimentation ou diverses fonctions
sensorielles.

7
INTRODUCTION

Méthode
Au cour de notre travail nous avons réalisé un programme diversifie alors nous avons procédé
au recueil de plusieurs donnes :

1 évaluation du trouble

A- Anamnèse

La prise en charge d’un patient qui présente un trouble de la déglutition et/ou de la parole
nécessite une anamnèse détaillée. Nous interrogeons donc toujours le patient ou sa famille
pour avoir une description précise.(Voirannexe1)

B- Bilan

Le bilan orthophonique pour déterminer et met évidence la sémiologie qui permet de


suspecter les mécanismes de déglutitionperturbe

Examendes structure anatomique et musculaire bucco-faciale:

Evaluation de la force des éléments musculaire et de leur sensibilité des structures


anatomique : (Lèvres, dents, langue, voile du palais, mandibule, face, posture de tête et tronc)
et très important pour avoir une concordanceoptimale entre les organes de la sphère bucco-
facial qui aboutisse à une déglutition efficiente (Voir annexe2)

Evaluation de la praxie bucco faciale et de la déglutition

On évalue l’ensemble de praxie bucco-faciale afin de déterminer les déficits musculaires aussi
bien sur le plan de l’efficacité du geste que sur celui de la tonicité (Voir annexe3)

Evaluation de la respiration

La synchronisation entre la déglutition et la respiration est un élément incontournable pour


évite l’aspiration de la nourriture pendant l’alimentation puisque les deux utilisent la même
voix du passage (Voir annexe4)

Evaluation des possibilités alimentaires

On essaiera de cerner le mode d’alimentation du patient que ce soit au niveau qualitatif ou


quantitatif, on vérifier la durée du repas s’il y a des fausses routes et de quelles natures elles
sont, s’il le reflexes de tout semble présent, s’il existe des refus des aliments, une alimentation
déséquilibre ou monotone, de la modification du gout. (Voir annexe5)

8
INTRODUCTION

Résultats

9
INTRODUCTION

10
INTRODUCTION

DISCUSSION

11
INTRODUCTION

Ce projet s’inscrit dans un courant de recherche qui vise à évaluer l’impact de la prise en
charge orthophonique dans la maladie post-AVC (Accident vasculaire cérébrale). Notre
objectif était de tester l’efficacité d’une thérapie non médicamenteuse suite à une démarche
pour réussir la déglutition.

Les résultats obtenus suggèrent que la prise en charge orthophonique produit un effet positif
sur les patients atteint l’AVC, dans la mesure où, la stimulation orthophonique entraine le
renforcement des muscles de la sphère bucco faciale des malades dysphagique qui sont
nécessaire pour la déglutition

I.Principauxrésultatsdenotreétude:

Il s’agit d’une étude prospective qui a colligé 6personne âge, 3 femmes et 3 hommes âgés
entre 60 ans et 76 ans au service Neurologiel'hôpital militaire Principal d’Instruction de Tunis.

L'objectif de notre étude était d’évaluer la dysphagie.

12
INTRODUCTION

Annexe

Annexe1 :
FICHE DE RECUEIL DE DONNÉES FICHE N° ………………..

Date………………………..
(Accident Ischémique Cérébral) 13
INTRODUCTION

Nom : Prénom : Entrée :


DDN et Age : Sexe : M □ F□ Sortie :
Poids : Taille : BMI :
N°D : Tél : Adresse :
ANAMNESE :

 Niveau socio-économique : Profession :


 Antécédents Personnels : Droitier : oui □ non □Gaucher : oui □
non □
Médicaux

- HTA: oui □ non □ depuis : suivi: bien □ mal □non □

- Diabète: oui□ non □depuis : suivi: bien □ mal □ non □ DID □ DNID □ADO
□Insulinothérapie S/C □

- Dyslipidémie: oui □ non □ type depuis : suivi: bien □mal □non □

- Cardiopathie: oui □ non □ depuis : type de cardiopathie:

- AVC: oui □ non □ Nbre: Type: AIC □ AIT □ AVCH □ HgieMgée□ TVC □
en cours avec posologie:

Chirurgicaux :

GO : G P A Contraception : (♀) oui □ non □ depuis : Mdt et


posologie :

 Habitudes :
- Tabac : oui □ non □ depuis : PA : Arrêt : oui □ non □
depuis :
- Alcool : oui □ non □ occasionnel □ depuis : Arrêt : oui □ non □
depuis: ; Autres :

 HDM :
- Date et heure du début des symptômes: connues□ inconnues □Le : / / à h min

- Date et heure de l’arrivée aux urgences : Le :/ / à h min

- Délai de consultation : Structure :

14
INTRODUCTION

 Evaluation 0: déglutition 1 :troubles de 2 :troubles de


globale:( score normale déglutition possible déglutition discrets
EVG /4) 3 :troubles de 4 :troubles de
déglutition modérés déglutition sévères
- Date et heure de réalisation du scanner cérébral : Le : / / à h min

- Symptomatologie initiale :

Impotence fonctionnelle oui □non □


MS□MI□ préciser : Dt□ Gche□
Tr de la marche oui□ non□
Chute : oui□ non□ Tr de l’équilibre : oui□ non□
Asymétrie faciale oui□ non□
Trouble de la conscience oui□ non□
Tr Sensitif oui□ non□
préciser :
Tr langage oui□ non□
préciser :
Tr visuel oui□ non□
cécité brutale oui□ baisse brutale de la vision d’un œil :oui□
non□ non□
Céphalée brutale oui□ non□ Préciser :
LA CLINIQUE A L’ADMISSION:

 Examen neurologique:
- Etat de conscience: normal□ somnolence□ coma profond□ Score de Glasgow: /15

-Déficit moteur MS: oui□ non □ Drt □ Gche □ Total □ Partie □

-Déficit moteur MI: oui□ non □ Drt □ Gche □ Total □ Partie □

Hémiplégie □ hémiparésie □ mono parésie □ Tétraplégie □ autre :

- Déficit sensitif: oui□ non□ Superficielle □Profonde □Coté atteint : Dt□ Gche□

- Aphasie : oui □non □ Type: Broca□ Wernicke □Autre :

- Dysarthrie : oui □ non □ Mouvement anormaux : oui □ non □ type :

- Sd cérébelleux : Statique oui □ non □ Dt□ Gche□ Cénétique oui □ non □Drt□ Gche□

- Atteinte des Paires Crâniennes: oui □ non □ paire atteinte : coté :

- Test de la déglutition (eau) : Fausse route : oui □ non □ ; toux : oui □ non □; gène : oui
□ non □

Score dysphagiescéen :

 3-oz water swallow test de Depippo (90mld’eau sans interruption) : Normale oui□
non□(FR□ ; toux□ ; voix mouillée□ ; gargouillant□ ; erronée□ ; Bavage oui□ non□) SaO2
post test :

 Echelle prédictive de Fausse route :

15
INTRODUCTION

Absence des réflexes archaïques 12


Présence du reflexe vélaire 8
Déglutition volontaire possible 7
Absence de dysphonie 6
Présence du reflexe nauséeux 6
Blocage laryngée possible 3 Total :

- Score de RANKIN modifié : -


Score NIHSS :

Examen général : - RR : /mn - ACP : souffle cardiaque : oui □ non □


-Température : °C- SaO2 : % - RR : - Auscultation des Vaisseaux du cou : souffle : oui □
-Pouls : bpm- Tsystolique : mmHg non □
-TA diastolique : - GAD : ; Autres :
mmHg
LES EXAMENS PARACLINIQUES :

 TDM cérébrale (H) :


Résultat et Territoire atteint

Score ASPECT:
 IRM cérébrale et ARM (H) :F □ NF □ cause :
Résultat :
 ECG : F □ NF □ Résultat :
 Radio thorax : F □ NF □ Résultat :
 Biologie (sg) :
GAD : Na+ : K+ VS : CRP:
Glycémie sg :
Urée : Créât : Ca : Troponine : GS Rhésus :
RAI :
NFS:GB: Ht: Hb: VGM: PLT:
Hématie:106/mm3 TCMH:
Protidémie : CT TG

DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :

16
INTRODUCTION

TRAITEMENT :

 PEC des tr déglutition :

 Autres modalité ttt :

 Antidépresseurs:oui□non □Molécule :
 Rééducation motrice:oui □ non□ ; Rééducation orthophonique:oui□ non □
 IPP : oui□ non □ Molécule : Matelas anti-escarre:oui □ non □ ;
 Changement de position/3h : oui□ non □
 Régime: Sans sel : oui □non□Diabétique:oui □non□ autre :
 O2 : oui □ non □ Durée : Autres :

EVOLUTION :

 Evolution : survie□ : amélioration □ stationnaire □ complication □


Ou décès□ : cause de décès :
 Complications :
o Pneumopathie : oui □ non □ CAT :
o Escarres : oui□ non □ ;
o Autres :
 Traitement de sortie :

 Evolution :

Annexe 2 :

17
INTRODUCTION

Examen des structure anatomique et musculaire bucco-faciale

1. examen anatomique bucco-dentaire :

Etat des gencives : Normal □ inflammation □

Etat des dent : bon □ caries □


position des dent : normale □ anormale□

Problèmes orthodontique : oui□ non□ préciser□

Prothèse dentaire : oui□ non□préciser□

Observe-t-on une mycose intra-buccale : oui□ non□

2. Force :

 joues et lèvres :
* gonfler un ballon

* tenir fermement le bouton

* joues contre-résistance

 langue :
* tenir l’élastique malgré une légère traction

* possibilité de contracter les masséters

Annexe 3

18
INTRODUCTION

Evaluation de la praxie bucco faciale et de la déglutition


L’évaluation prend en compte pour chaque item la force, l’amplitude, la vitesse, la
coordination, la régularité et la symétrie. Lorsque la réalisation du geste est difficile, on en
note les caractéristiques.

Elle est faite :

Sur ordre verbale□sur imitation□avec un miroir□

 La tête :

-sans résistance :

Flexion :facile□difficile□impossible□

Extension : facile□difficile□impossible□

-contre résistance :

Flexion :facile□difficile□impossible□

Extasions :facile□difficile□impossible□

Rotation à droite : facile□difficile□impossible□

Rotation à gauche : facile□difficile□impossible□

Inclinaison à droite : facile□difficile□impossible□

Inclinaison à gauche : facile□difficile□impossible□

 La face :

Lever les sourcils : facile□difficile□impossible□

Froncer les sourcils : facile□difficile□impossible□

Fermer les yeux :facile□difficile□impossible□

Faire des petits yeux : facile□difficile□impossible□

Faire un clin d’œil droite : facile□difficile□impossible□

19
INTRODUCTION

Faire un clin d’œil gauche

-contracter une cote de visage, en fermant l’œil du même côté : facile□difficile□impossible□

Cote droite : facile□difficile□impossible□

Cote gauche : facile□difficile□impossible□

Montrer les dents : facile□difficile□impossible□

Répéter /i/ /u/alternativement : facile□difficile□impossible□

 Le nez :

Dilater les narines : facile□difficile□impossible□

Se moucher : facile□difficile□impossible□

Sentir-renifler : facile□difficile□impossible□

1) Sphère bucco-faciale :
a) Zone exo-buccale :
i) Joue :

Gonfler : facile□difficile□impossible□

Rentrer les joues : facile□difficile□impossible□

Passer l’air d’une joue à l’autre : facile□difficile□impossible□

Mastication à vide bouche fermée : facile□difficile□impossible□

Contraction des buccinateurs ; l’examinateur place son doigt entre la joue et les dents du
patient, celui –ci a la bouche fermée et doit serrer les dents : facile□difficile□impossible□

ii) Lèvres :

Fermeture : facile□difficile□impossible□

Ouverture : facile□difficile□impossible□

Rentrer les lèvres dans la bouche : facile□difficile□impossible□

Recouvrir la lèvre supérieure par la lèvre inferieur :facile□difficile□impossible□Recouvrir la


lèvre inferieur par la lèvre supérieure : facile□difficile□impossible□

20
INTRODUCTION

Avancer les lèvres serrées : facile□difficile□impossible□

Faire ‘i’ : facile□difficile□impossible□

Faire ‘o’ : facile□difficile□impossible□

Souffle : facile□difficile□impossible□

Siffler : facile□difficile□impossible□

Bruit de la baise : facile□difficile□impossible□

Imiter l’aspiration avec une paille : facile□difficile□impossible□

Préhension labiale- maintien d’un objet (placer un bouton maintenu par un fil entre les lèvres
puis tirer doucement sur le fil) : facile□difficile□impossible□

iii) Maxillaire :

Claquer les dents une fois : facile□difficile□impossible□

Ouvrir la bouche plusieurs fois : facile□difficile□impossible□

Fermer la bouche plusieurs fois : facile□difficile□impossible□

Déplacements latéraux : mouvement de diduction :

A gauche : facile□difficile□impossible□

A droite : facile□difficile□impossible□

Déplacement antéro-postérieurs : facile□difficile□impossible□

Propulsion mandibulaire : facile□difficile□impossible□

Rétropulsion mandibulaire : facile□difficile□impossible□

b) Zone endo-buccale

i) Langue

21
INTRODUCTION

Mouvement alternatif sortir-entrer : facile□difficile□impossible□

Placer la langue à droite : facile□difficile□impossible□

Placer la langue à gauche : facile□difficile□impossible□

Mouvement alternatif gauche-droite : facile□difficile□impossible□

Placer la langue en haut : facile□difficile□impossible□

En bas : facile□difficile□impossible□

Mouvement alternatif haut et bas derrière les incisives : facile□difficile□impossible□

Mouvement alternatif vers la lèvre supérieure en lèvre inférieure :

Facile□difficile□impossible□

Pointe derrière les dents du haut : facile□difficile□impossible□

Appui sur les incisives supérieures : facile□difficile□impossible□

Mordre la pointe de la langue : facile□difficile□impossible□

Pointe de la langue au milieu du palais : facile□difficile□impossible□

Pointer la limite palais-voile : facile□difficile□impossible□

Reculer la langue au fond de la bouche : facile□difficile□impossible□

Apex sur la dernière dent du haut à droite : facile□difficile□impossible□

Apex sur la dernière dent du haut à gauche : facile□difficile□impossible□

Apex sur la dernière dent du bas à droite : facile□difficile□impossible□

Apex sur la dernière dent du bas à gauche : facile□difficile□impossible□

Suivre le contour externe des lèvres : facile□difficile□impossible□

Rouler transversalement la langue à gauche : facile□difficile□impossible□

Rouler transversalement la langue à droite : facile□difficile□impossible□

Toucher le frein avec l’apex : facile□difficile□impossible□

22
INTRODUCTION

Clic de réprobation : facile□difficile□impossible□

Clic de galop : facile□difficile□impossible□

Mettre la langue en dôme postérieur /k/ /Kra/ : facile□difficile□impossible□

Possibilité d’ascension de la base de la langue : répéter ‘kangourou’ :

Facile□difficile□impossible□

Tonicité (placer un doigt entre les lèvres du patient et lui demander de venir pousser avec sa
langue sur le doigt) : facile□difficile□impossible□

ii) Voile du palais :

Elévation er tenue : voyelle /a/ : facile□difficile□impossible□

Mouvement alternatifs : opposition orale/nasale/ /a/an/ : facile□difficile□impossible□

Rétrécissement de l’isthme oro-pharynge : transition vocalise /i/o/ :

Facile□difficile□impossible□

Perméabilité de la fermeture vélaire : faire répéter (papapapa) en plaçant un miroir sous le nez
du patient : facile□difficile□impossible□

iii) Possibilités paroi pharyngée : expirer de l’air bruyamment (faire de la buée) :

Productions phonatoires : a/ tenu grave : facile□difficile□impossible□

Productions phonatoires : a/ tenu aigu : facile□difficile□impossible□

Déglutition salivaire – contrôle par les doigts poses sur le larynx-Elévation :

Normale□faible□exagérée□

/a/tenu grave, aigu /i/, /u/ : facile difficile impossible : facile□difficile□impossible□

Annexe 4

Evaluation de la respiration

23
INTRODUCTION

Type : normal□ superficielle□

Respiration : buccale□ nasale□ mixte et coordonnée□

Amplitude : normal□ faible□

Rythme : normal□ lent□ accélère□

Assistée : respirateur□ appareillée (canule) □type

Mise en apnée : oui □ non□ s’il existe préciser : fréquence……… durée…….

Fatigabilité : normale□ excessive□

Annexe 5

Evaluation des possibilités alimentaires

24
INTRODUCTION

25

Vous aimerez peut-être aussi