Vous êtes sur la page 1sur 4

Colloque de philosophie

Les étudiants du cercle de philosophie de Louvain-La-Neuve ont le projet, pour l’année


2006, d’organiser un colloque de philosophie réunissant des étudiants et des professeurs des
différentes universités de la communauté française.

Les raisons qui motivent ce projet trouvent leur origine dans l’intuition d’une nécessité pour
les étudiants de formuler les finalités de l’engagement philosophique et de réfléchir sur les
implications éthiques de leur acte de philosopher. Ces deux préoccupations entretiennent un
lien étroit que nous avons décidé de souligner en choisissant comme thème de ce congrès :

Pourquoi philosopher ?
Le sens de l’activité philosophique en question.

Constats

1. Nous avons constaté que se posait, dans les couloirs de nos facultés, la question du sens que
pouvait en définitive revêtir l’étude et l’exercice de la philosophie. Il semblerait que certains
étudiants en philosophie aient perdu leur motivation en cours de route lorsqu’ils arrivent à la
fin de leurs études. Certains ont enfui les questions fondamentales qui motivaient leur choix
d’étude aux oubliettes et se contentent de devenir les spécialistes de leur domaine
philosophique spécifique en accumulant lectures et références. D’autres étudiants finissent
leurs études de philosophie en se considérant comme des ex-philosophes : les questions du
sens de la vie, de l’existence de la conscience, du bien et du mal finissent par provoquer, chez
nombre d’étudiants, des réactions allergiques. Selon nous, une telle situation est en partie liée
à la nature même de la philosophie, à cette incessante incertitude qu’elle a de soi, de ses
finalités, de son sens. L’engagement philosophique ne peut être routinier à moins de dépérir.
Il implique un incessant effort de problématisation de soi, une capacité de remise en question,
une éthique. Nous voudrions faire de ce congrès un moment où les étudiants et les professeurs
réfléchissent ensemble à la façon dont peut se construire et se nourrir leur engagement
philosophique.

2. Des questions éthiques se posent (voire s’imposent) de plus en plus fréquemment


aujourd’hui. La question de la justification de l’action, qu’elle soit individuelle ou collective,
est bien loin d’être résolue. Toutes ces questions, les philosophes ne cessent de se les poser
d’une façon ou d’une autre, mais parfois au prix de l’occultation de cette question éthique par
excellence qui est celle de la finalité ou celle encore de l’existence sensée. La philosophie est-
elle encore quête de sens ? Cette quête de sens est-elle sensée ? La philosophie est quête de
sens, mais il faut encore que notre engagement concret dans la philosophie puisse être vécu
comme sensé.

3. Comment notre engagement dans la philosophie s’articule-t-il à notre engagement dans la


société ? On ne peut se contenter de réponses théoriques sur la place de la philosophie dans la
société si nous ne donnons pas les moyens de vivre concrètement notre responsabilité sociale
de philosophe.
Spécification du projet
Ces constats nous semblent correspondre à l’angoisse de la plupart des jeunes philosophes.
Nous avons donc décidé d’organiser un colloque où des personnes de référence en matière de
philosophie pourront nous éclairer sur le sens qu’elles donnent à leur pratique, et les
potentialités qui sont offertes à l’apprenant en philosophie pour ses projets personnels.

Ainsi donc, outre l’intérêt intellectuel et l’idée d’un « amour désintéressé de la


connaissance », nous nous posons la question de savoir quelle signification revêt la
philosophie pour ceux dont elle est l’office. Nous nous questionnons ainsi sur les implications
éthiques implicites ou explicites à l’acte de philosopher lui-même et sur ce qu’il en est des
responsabilités qui y correspondent. La question plus radicale qui se pose est celle de savoir si
l’activité philosophique implique, en définitive, un quelconque engagement, qu’il soit d’ordre
politique, existentiel, spirituel ou autre. Dans l’affirmative, il y a lieu de se demander quelles
possibilités s’offrent à nous pour concevoir cet engagement et quelles peuvent, ou doivent, en
être les modes de manifestation.

Trois axes

Pour permettre une bonne réception du message par les étudiants, nous proposons quelques
questions-repères qui puissent servir de cadre pour l’interprétation. La pertinence de ces
questions peut, bien sûr, être remise en cause avant et lors de la présentation et des débats qui
s’en suivront.

La question maîtresse du congrès que nous organisons est celle du sens de l’engagement du
philosophe. Elle se subdivise en trois axes :

• Quel sens cela a-t-il d’étudier la philosophie ?

• Quel sens cela a-t-il d’exercer la philosophie (d’être philosophe) ?

• Pourquoi vouloir conserver et perpétuer la pratique de la philosophie ?

Pour chacun de ces trois axes, nous proposerons aux participant une série de sous-questions
qui permettent de cibler davantage notre questionnement.

Réalisation
La réalisation du congrès est prévue pour les jeudi 11 et vendredi 12 mai prochains.

Nous inviterons différents penseurs et chercheurs en philosophie de différentes universités


belges (UCL, ULB, ULG, FUNDP, FUCAM, FUSL, KUL). Nous désirons que l’accent soit
mis sur le sens que revêt l’activité philosophique pour les intervenants eux-mêmes afin qu’un
débat fructueux puisse se mettre en place à ce sujet. Nous les invitons à se remémorer les
grandes questions qui les taraudaient avant leurs études de philosophie pour qu’elles puissent
servir de point de départ à leur intervention et afin qu’ils puissent nous exposer la manière
dont ces questions ont été envisagées ou éludées.
Nous désirons également que cette réunion regroupe, non seulement les étudiants en
philosophie ou intéressés par la philosophie provenant de l’Université Catholique de Louvain,
mais aussi ceux de l’Université Libre de Bruxelles, des Facultés Universitaires Notre Dame
de la Paix de Namur, des facultés Saint Louis et de l’Université de Liège, avec lesquelles nous
prendrons contact le plus vite possible. Nous désirons également ouvrir le débat à des
personnes extérieures, comme la maison de la laïcité, des groupes de réflexions philosophique
d’horizons différents (groupes de réflexions pour adulte, écoles et centres de formation,…)

C’est ainsi que nous avons l’honneur de vous inviter à assister à ce colloque d’initiative
étudiante.
Pour de plus amples informations n’hésitez pas à contacter Martin Lafontaine
(martinlafontaine84@hotmail.com) ou Charlotte Luyckx (charlotteluyckx@hotmail.com ).

Informations pratiques :

Lieu : auditoires Science 01 à Louvain-La-Neuve


Date : 11 et 12 mai 2006
Heures : de 9h à 18h Entrée gratuite.
Réservation souhaitée avant le 25 avril par courrier électronique

Jeudi 11 mai
9h Introduction générale du CEP et du Professeur Dupuis, doyen de l’ISP.
9h15 Présentation introductive des conférenciers du jour
Chacun des intervenants présente en 10 minutes quelles ont été les questions qui sont au sources de leur
engagement dans l’étude de la philosophie.
10h30 Pause-café
10h 45 Première table ronde de 3 intervenants :
Herla A. (Ulg), Feltz B. (UCL), Van eynde (FUSL)
12h00 Débat entre les intervenants et le public
13h Pause de midi

14h Deuxième table ronde de 4 intervenants :


Miller R.(MR), Arnsperger C. (UCL), Ganty E. (Fundp), Athane Adrahane (ULB).
15h45 Débat entre les intervenants et le public
16h45 Pause
17 h Conclusions de la première journée
17h30 Drink au CEP.

Vendredi 12 mai
9h Introduction de la deuxième journée par le CEP
9h15 Présentation introductive des conférenciers du jour
Chacun présente en 10 minutes quelles ont été les question qui sont au sources de leur engagement dans l’étude
de la philosophie.
10h30 Pause-café
10h 45 Troisième table ronde de 3 intervenants
Dortu V. (ULg), Condis y Troyano F. (FUCAM), Luyckx M. (CBA business school)
12h00 Débat entre les intervenants et le public
13h Pause de midi
14h Quatrième table ronde de 4 intervenants
Gély R.(UCL), Couloubaritis L.(ULB), Delfosse M.L.(FUNDP), Lechat B. (Ecolo)
15h45 Débat entre les intervenants et le public
16h45 Pause
17h00 Conclusions générales
17h30 Drink au CEP.

Vous aimerez peut-être aussi