Vous êtes sur la page 1sur 15

0

Centre d’Enseignement Secondaire Libre


Notre-Dame des Champs
Rue Edith Cavell, 143
1180 Bruxelles

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES


Classes de sixième

GUIDE PRATIQUE

Année Scolaire 2016 – 2017


1

SOMMAIRE

1. Les objectifs du travail de fin d’études.................................. 2


2. Quelles sont les limites de ce travail ? .................................. 3
3. L’organisation du TFE : ses échéances ................................ 4
4. L’aide proposée ....................................................................... 6
4.1. Les personnes ressources. ................................................................. 6
4.2. Les séances d’informations. .............................................................. 6
4.3. Les facilités d’accès aux bibliothèques. ............................................ 6
5. Les conventions à respecter .................................................. 9
6. Le plagiat : un ennemi à vaincre ! ........................................ 10
6.1. Qu’est-ce que le plagiat ? ................................................................10
6.2. Que faire pour éviter le plagiat ?.....................................................10
7. L’évaluation du TFE .............................................................. 11
7.1. L’idée générale. ...............................................................................11
7.2. Les critères d’évaluation. ................................................................11
7.3. Les grades. ......................................................................................13
8. Foire aux questions………………………………………………14
2

1. Les objectifs du travail de fin d’études

Le TFE, Travail de Fin d’Etudes, est une tradition à Notre-Dame des Champs.
En fin de cinquième, les élèves assistent à une séance d’information sur le
TFE afin de les guider dans le choix d’un sujet et d’un professeur de
guidance.
En ce début de sixième, définissons clairement les objectifs et les modalités
de réalisation de ce TFE.

L’objectif fondamental de ce travail est d’amener l’élève à mettre en


pratique une série de compétences acquises ou en cours d’acquisition dans le
secondaire ; compétences qui seront indispensables pour répondre ensuite
aux exigences des études supérieures ou universitaires.
En effet, ce TFE obligera l’élève à mettre en œuvre de nombreuses
aptitudes : organisation du travail dans le temps, recherche et dépouillement
judicieux de documentation, gestion des informations, esprit de synthèse et
d’analyse, démarches personnelles, rencontres de spécialistes, rédaction
dans un style personnel, structuration et mise en forme d’un dossier, maîtrise
écrite et orale du contenu.
3

2. Quelles sont les limites de ce travail ?

Le TFE représente un travail de longue haleine. Il doit cependant s’inscrire


dans des limites raisonnables, n’étant nullement un mémoire de fin d’études
supérieures !

Le TFE est un travail ECRIT d’une trentaine de pages MAXIMUM (hors


annexes, bibliographie, illustrations !). Il sera dactylographié, mis en page,
éventuellement illustré. Les consignes de présentation seront respectées,
entre autres pour la bibliographie, « webographie », les notes de bas de page,
etc…

Le TFE fera l’objet d’une présentation ORALE devant le professeur de


guidance et un assesseur au moins.

Le sujet du TFE sera choisi avec soin et suffisamment affiné de façon à


pouvoir établir une problématique claire à laquelle le travail tentera de
répondre.
L’élève devra montrer qu’il est capable de synthétiser et d’utiliser des savoirs,
éventuellement neufs pour lui, pour confronter son avis à d’autres points de
vue et argumenter sa position relative à la problématique choisie.

Ce TFE nécessitera des recherches de documents qu’il faudra classifier,


analyser. Cette recherche de documents se fera dans des centres de
documentation, à commencer par le CMM de l’école, des bibliothèques
auxquelles l’école a demandé l’accès pour ses élèves, ou encore lors de
visites ou de rencontres avec des personnes spécialisées dans le domaine
choisi.
Bien sûr, à ces sources « traditionnelles », il faut ajouter ce qu’il est convenu
d’appeler aujourd’hui, les Techniques d’Information et de Communication.
Une mise en garde s’impose d’emblée à ce sujet. Beaucoup de sites sont
personnels et ne sont pas soumis à vérification. L’élève veillera à vérifier ses
sources, à les recouper afin de les valider.
Un site aborde généralement un sujet de façon plus superficielle qu’un livre.
Un TFE qui serait réalisé uniquement à partir d’informations tirées d’Internet
risquerait de manquer d’approfondissement.
4

3. L’organisation du TFE : ses échéances

ORGANISEZ-VOUS, LE TEMPS PASSE TRES VITE !!!!!!!

Pour aider l’élève à mener à bien le TFE, il sera encadré par un professeur de
guidance, qu’il rencontrera obligatoirement à 5 reprises dans des délais fixés
comme suit :

 Pour le jeudi 15 septembre 2016 : remise aux titulaires d’un sujet


encadré par le professeur de guidance
 Pour le vendredi 14 octobre 2016 : premier entretien
 Pour le vendredi 25 novembre 2016 : deuxième entretien
 Pour le vendredi 20 janvier 2017 : troisième entretien
 Pour le vendredi 24 février 2017 : quatrième entretien

ATTENTION ! C’est à l’élève de faire la démarche de contacter son


professeur de guidance suffisamment tôt pour pouvoir le rencontrer avant ces
dates prévues. Les professeurs ont bien souvent un emploi du temps chargé
au sein de l’école et ne peuvent pas toujours se rendre disponibles du jour au
lendemain !

Les rencontres avec votre professeur de guidance sont l’occasion de parler


de l’état d’avancement du travail, des difficultés rencontrées, de la motivation.
C’est l’élève qui décidera avec le professeur de guidance des tâches exactes
à accomplir d’une échéance à l’autre. Cependant pour donner une idée d’un
travail bien réparti sur l’année, voici une proposition d’échéancier.

 Rencontre de mi-septembre : motiver le sujet, proposer des


orientations pour déterminer une problématique.
 Rencontre de mi-octobre : présenter un projet de plan, un premier état
des recherches. Rédiger une première bibliographie en tenant compte
des conventions expliquées lors de l’exposé donné en début d’année.
 Rencontre de fin novembre : présenter un plan assez précis ; un
premier état des lieux des sources déjà consultées et des questions
éventuelles sur les difficultés rencontrées. Un premier essai de
rédaction dactylographiée d’un chapitre choisi pourrait déjà être soumis
à la lecture.
 Rencontre de mi-janvier : une partie importante du travail devrait déjà
être rédigée et dactylographiée avec un plan très complet pour ce qui
ne l’est pas encore. La bibliographie dactylographiée devrait être
finalisée.
 Rencontre de fin février : il est vivement souhaitable qu’une première
version dactylographiée de l’ensemble du travail soit remise au
professeur de guidance de façon à ce que ce dernier puisse proposer
les corrections ou les approfondissements. Le titre exact du travail
devrait être précisé.
5

La date de remise de la version électronique du travail


de fin d’études au format PDF sur le site
www.compilatio.net est fixée au

JEUDI 30 MARS 2017

à 23 heures 59 minutes 59 secondes

Tout travail non déposé sur Compilatio avant la date


limite sera automatiquement noté TI.

La date de remise de la version écrite du travail de fin


d’études est fixée au

VENDREDI 31 MARS 2017

à 8 heures 30 précises, et exclusivement à ce


moment-là, ni avant, ni après.

Tout travail non remis en deux exemplaires papier


reliés à 8H30 précises sera automatiquement noté TI.

Le travail sera déposé en version PDF sur le site www.compilatio.net.


Les modalités pratiques seront communiquées en temps utile.

Le travail sera remis en deux exemplaires papier reliés.

Eu égard à ces deux échéances, tout travail remis hors délai sera jugé
insuffisant pour la partie écrite.
6

4. L’aide proposée

4.1. Les personnes ressources

L’interlocuteur privilégié est bien entendu LE PROFESSEUR DE GUIDANCE


avec qui l’élève pourra prendre rendez-vous plus souvent qu’aux échéances
imposées, s’il le désire.

En cas de difficultés, Madame PIEFONCK coordonne les travaux de fin


d’études pour l’ensemble des sixièmes et pourra apporter de l’aide. Contacts
possibles :

 local 252
 aux rassemblements
 via son casier.

Ce TFE s’inscrit dans le projet de recherche documentaire mené par les


professeurs de français en collaboration avec le Centre Multi Media. Des
informations précieuses concernant ce travail de recherche documentaire
sont largement développées sur le site de l’école :
www.e-ndc.org
onglet « élèves »
puis « méthode de travail ».

4.2. Les séances d’informations

Au mois d’avril, Madame PIEFONCK a présenté les modalités pratiques du


TFE, un exposé relatif à la bibliographie et à la notion de plagiat.
Une information sur la recherche documentaire assistée par le site de l’école
vous sera également donnée.

4.3. Les facilités d’accès aux bibliothèques

Le CMM de notre école offre la possibilité d’accès à Internet, mais aussi à de


nombreux ouvrages et périodiques. Des facilités d’emprunt seront
accordées aux rhétoriciens qui désirent emprunter de la documentation au
CMM, dans le cadre de leur TFE. Il suffira de signaler que l’emprunt est en
rapport avec le travail de fin d’études. Il est cependant demandé de ne pas
conserver les livres plus longtemps qu’il n’est nécessaire afin que ceux-ci
restent accessibles pour d’autres élèves qui aimeraient les consulter.

Par ailleurs, dans le cadre du TFE, l’école a obtenu l’accès aux


bibliothèques universitaires de l’ULB, de l’UCL et des Facultés Saint-
Louis.
7

A l’ULB et à l’UCL, il faudra acheter une carte de lecteur (voir détails ci-
dessous), mais les emprunts sont gratuits. Les Facultés Saint-Louis donnent
un accès libre à leurs bibliothèques.
Nous insistons pour que les élèves se conforment impérativement aux
règlements de prêt et de salles de lecture. Tout abus sur ce plan sera
signalé à l’école et des sanctions seront prises, à commencer par le retrait de
la carte de lecteur. Par ailleurs, une mauvaise expérience de collaboration
avec l’ULB, l’UCL ou Saint-Louis ôterait sans doute la possibilité à l’école
d’offrir aux rhétoriciens des années futures les mêmes avantages !
Ces trois bibliothèques contrôlent les identités et réservent, dans ce cadre,
l’entrée aux seuls rhétoriciens de NDC, dont elles ont la liste des noms.
Enfin, l’école a pris contact avec la bibliothèque de la Communauté
Française (ancienne bibliothèque de l’Education Nationale). Là aussi, les
élèves de sixième de NDC auront un accès gratuit. Cette bibliothèque est
surtout riche de documents relatifs aux sciences sociales, à la sociologie, la
pédagogie, aux sciences de l’éducation. Cependant, elle recèle aussi de
nombreux ouvrages dans d’autres domaines, tels les sciences exactes,
naturelles, la géographie, l’économie, …

Pour ces 4 centres de documentation, voici les modalités pratiques à garder à


l’esprit.

Ensemble des bibliothèques de l’ULB.

 Adresse : les bibliothèques sont réparties sur le site de l’ULB. Accès


libre (avec la carte de lecteur) à toutes les bibliothèques de toutes les
facultés ; à vous de voir où elles se situent sur le campus.
 Avoir votre carte de sortie NDC, avec votre photo.
 Une carte de lecteur sera délivrée (pour la somme de 8€ environ) lors
de votre première visite : vous munir d’une photo d’identité est
indispensable.
 Possibilité d’emprunt des ouvrages dans les conditions de prêt dont
vous serez informés : soyez attentifs aux dates de retour !
 Possibilité de photocopies au coût pratiqué par la bibliothèque.

Ensemble des bibliothèques de l’UCL.

 Adresse : les bibliothèques sont réparties sur le site de l’UCL (Louvain-


La-Neuve et Louvain-en-Woluwe).
 Accès libre et entièrement gratuit pour consultation uniquement, à la
bibliothèque générale de l’UCL qui se trouve place Cardinal Mercier, 31
à Louvain-La-Neuve.
 Accès libre (avec une carte de lecteur) à toutes les bibliothèques plus
spécialisées de toutes les facultés ; à l’élève de voir où elles se situent
sur le campus.
 Avoir votre carte de sortie NDC, avec votre photo et la carte d’identité.
 Dans les bibliothèques plus spécialisées, une carte de lecteur sera
délivrée (pour la somme de 5€ ; prix spécial pour les rhétos) lors de la
première visite : vous munir d’une photo d’identité COULEUR est
8

indispensable. Cette carte de lecteur est alors valable dans toutes les
bibliothèques de l’UCL pour un an.
 Possibilité d’emprunt des ouvrages dans les conditions de prêt: être
attentif aux dates de retour !
 Possibilité de photocopies au coût pratiqué par la bibliothèque.

Bibliothèques des Facultés Saint-Louis (droit, philosophie, sciences


économiques et sociales, sciences politiques).

 Adresse : Boulevard du Jardin Botanique, 43 ; 1000 Bruxelles


 Accès gratuit à toutes les bibliothèques de toutes les facultés de Saint-
Louis.
 Avoir votre carte de sortie NDC, avec votre photo.
 Une carte de lecteur sera délivrée gratuitement lors de la première
visite : la photocopie de la carte d’identité est indispensable. On y
découpera la photo pour établir la carte de lecteur.
 AUCUN OUVRAGE NE PEUT ÊTRE EMPORTE !!!
 Possibilité de photocopies au coût pratiqué par la bibliothèque : c’est
assez cher, mais il y a moyen de réduire les frais en utilisant une clé
que l’on se procure en versant une caution qui est restituée lorsque la
clé est rendue! Se renseigner!

Bibliothèque de la Communauté Française.

 Adresse : « Espace 27 septembre », Boulevard Léopold II, 44 ; 1080


Bruxelles
 Téléphone : 02 / 413 20 08
 Heures d’ouverture : du mardi au vendredi de 11 à 17 heures.
 Inscription gratuite moyennant attestation de fréquentation des cours à
NDC (document à remplir et à faire cacheter par l’école)
 Emprunt gratuit possible de maximum 6 livres en une fois et pour une
durée d’1 mois. Possibilité de prolongation moyennant visite ou simple
coup de téléphone.
 Possibilité de photocopie : environ 0,05€ la copie A4.

Avant de vous déplacer dans l’une ou l’autre de ces grandes


bibliothèques, faites d’abord une recherche de documents dans les
catalogues de ces bibliothèques ! Vous pouvez accéder à ces
catalogues via Internet au CMM.
Voici les adresses des bibliothèques où nous avons accès :
 ULB : http://www.bib.ulb.ac.be
 UCL : http://www.bib.ucl.ac.be
 St-Louis : http://www.fusl.ac.be
 Biblio communauté française : www.bibli27sept.cfwb.be
9

5. Les conventions à respecter

Le travail sera dactylographié, d’une longueur de 30 pages minimum (hors


annexes, bibliographies, illustrations) et comportera les parties suivantes :

 Une couverture avec le titre, le nom, la classe de l’élève, le nom du


professeur de guidance, le nom de l’école et l’année scolaire.

 Une page de garde reprenant les indications de la couverture avec les


remerciements éventuels.

 Une introduction présentant la problématique, l’intérêt du sujet. Cette


introduction éveillera l’intérêt du lecteur en annonçant dans les grandes
lignes le contenu du travail et en justifiant le choix personnel. Elle
mentionnera éventuellement les démarches utilisées, les moyens mis
en œuvre pour la réalisation.

 Le corps du travail composé de chapitres avec un titre et des


paragraphes conformes à la numérotation universelle. L’élève sera
attentif à la longueur des chapitres : un chapitre trop long se terminera
par un bref résumé. La mise en page des chapitres sera soignée ; on
veillera à donner un titre à chacun et à changer de page pour chaque
nouveau chapitre.

 Une conclusion qui sera en résonnance parfaite avec l’introduction.


Elle rappellera la problématique et contiendra une réponse synthétique
à la ou aux question(s) posée(s) dans l’introduction. Eventuellement,
elle mentionnera des aspects intéressants rencontrés au cours de la
recherche et quelques interrogations.

 Une table des matières paginée.

 Des annexes éventuelles (tableaux, fiches, formulaires, dessins,


interviews,…)

 Une bibliographie correctement rédigée (voir site de l’école www.e-


ndc.org ; onglet « élèves » ; puis « méthode de travail », puis « rédiger
une bibliographie »)

 Des notes en bas de page, ou des références dans le texte pour des
travaux à sujet plus scientifique : se renseigner à ce sujet auprès du
professeur de guidance.

La mise en page sera aérée avec des paragraphes et des alinéas ; la


pagination se fera en chiffres arabes.
Le travail sera relié.
10

6. Le plagiat : un ennemi à vaincre !

6.1. Qu’est-ce que le plagiat ?

Il s’agit de la reproduction ou de l’imitation intentionnelle, en totalité ou en


partie, d’un texte écrit par quelqu’un d’autre, sans citer la personne en
question et en ne fournissant aucune référence bibliographique. L’étudiant
veut ainsi donner l’illusion qu’il est lui-même l’auteur des idées développées.

6.2. Que faire pour éviter le plagiat ?

Si l’on emprunte des idées à quelqu’un, il est impératif de noter la référence


bibliographique complète du passage copié soit en note en bas de page, soit
avec renvoi dans la bibliographie. Le début et la fin de la citation seront
marqués par des guillemets et, dans la mesure du possible, le passage
apparaîtra dans un autre caractère que le reste du texte.
Lors du dépouillement des documents, il est judicieux de reformuler les idées
trouvées et comprises en des phrases simples sur des fiches qui reprendront
également les références exactes. Ce sont ces fiches, et NON les documents
entiers, qui serviront de base pour la rédaction du travail… Oublions donc le
fluo dans les textes photocopiés !!!!!

6.3. Le logiciel anti-plagiat « Compilatio »

Afin de lutter contre toute forme de plagiat dans les travaux des élèves, et
afin d'analyser ceux-ci, la Direction de l'école a abonné tous les élèves et
professeurs de NDC au logiciel Compilatio. Ce logiciel (français) est utilisé par
plusieurs universités de renom à travers le monde francophone, dont
notamment l'UCL et l'ULB.
L'objectif de ce service est double :
-responsabiliser les élèves par rapport aux travaux rendus, et ceci dès le
plus jeune âge, afin de gagner en authenticité et en qualité.
-assister les professeurs dans l'analyse de ces travaux en leur fournissant
une analyse complète à plusieurs niveaux (internet, travaux des années
antérieures, sources spécifiques, etc.).

Pour ce travail de fin d’études, le plagiat sera sanctionné de


façon drastique !
Tout travail contenant une ou des parties substantielles
plagiées sera sanctionné par une cote GLOBALE insuffisante.
11

7. L’évaluation du TFE

7.1. L’idée générale

Le TFE est un travail de longue haleine ; il doit permettre à l’élève de travailler


à son rythme et en fonction de l’accessibilité aux sources documentaires
nécessaires.

L’état d’avancement du travail sera mentionné dans les bulletins de décembre


et de mars.

Ce n’est qu’après la présentation orale du travail au cours du troisième


trimestre, que le professeur de guidance et l’assesseur, attribueront une cote
certificative qui figurera au bulletin de fin d’année.

Extrait du règlement des études § D.10. – « Au cours de la sixième année,


l’élève devra réaliser un travail d’approfondissement sous la guidance d’un
professeur de son choix. S’inscrivant dans le cadre des compétences
terminales d’une sixième (autonomie, sens critique, esprit d’analyse et de
synthèse, rédaction et présentation orale …) ce travail de fin d’études
interviendra dans l’évaluation de fin d‘année. »

Cette cote sera donnée sous la forme de lettre E, TB, B, S, F, I, TI (Extrait du


règlement des études § B.5). Un commentaire sera associé à cette cote
certificative finale pour permettre à l’élève de tirer les leçons de ce travail.

7.2. Les critères d’évaluation

Critères préliminaires

 Ponctualité de la remise : tout travail écrit remis hors délai ou déposé


hors délai sur le site www.compilatio.net sera jugé insuffisant pour la
partie écrite.

 TOUT TRAVAIL CONTENANT UNE OU DES PARTIES


SUBSTANCIELLES PLAGIEES SERA SANCTIONNE PAR UNE
EVALUATION GLOBALE INSUFFISANTE.
12

Outre ces critères préliminaires, l’évaluation revêt 3 axes.

1. Le processus d’apprentissage – La prise en charge du travail pendant


l’année

 Respect des échéances, organisation du travail


 Régularité du travail
 Prise d’initiatives, dynamisme
 Prise en compte des remarques et des conseils pour faire évoluer le
travail

2. Le travail écrit

a) La forme

 Correction de la langue : orthographe, grammaire, syntaxe,


vocabulaire, ponctuation
 Conventions de présentation : pagination, mise en page agréable,
références à la bibliographie dans le texte, présentation
conventionnelle des citations, lexique,…
 Présentation correcte et conventionnelle de la bibliographie.
 Clarté de la structure : table des matières claire où la hiérarchie entre
chapitres et sections est mise en évidence.
 Structure générale : découpage équilibré en chapitres, paragraphes,
avec introduction et conclusion, liens entre les diverses parties
clairement explicités.

b) Le fond

 Qualité de l’introduction, la problématique : la question et/ou le projet


du travail sont-ils clairement explicités dans une introduction claire
suscitant l’intérêt du lecteur et annonçant la démarche ?
 Qualité de la conclusion : le travail répond-il à la question posée, a-t-on
un bilan clair de l’argumentation, une conclusion personnelle amenée
par une réflexion cohérente ?
 Qualité de l’information : diversité et qualité des sources
bibliographiques, variété des documents (illustrations, schémas, plans,
cartes, rencontres, interviews,…), mise en annexe de documents
pertinents.
 Qualité de la synthèse : analyse approfondie, objective, correspondant
au sujet annoncé, tous les concepts-clés sont-ils clairement et
correctement définis, logique de l’exposé (pas de contresens), plagiat
et « copier-coller » évités.
 Qualité des développements et argumentations personnels : esprit
critique et/ou originalité, confrontation des points de vue, jugements de
valeurs éventuels clairement séparés de la synthèse et solidement
fondés.
13

Tout travail remis hors délai, qu’il s’agisse de la version papier ou de la


version informatisée déposée sur le site www.compilatio.net, entraîne
automatiquement une évaluation insuffisante pour le travail écrit.

3. La défense orale

 Qualité de l’attitude : maîtrise du stress, maintien, politesse, prévenance,


aisance, élocution claire.
 Qualité de l’expression orale : diction, construction des phrases,
vocabulaire.
 Qualité de l’exposé : introduction, synthèse des idées principales,
logique du développement, originalité.
 Connaissance du sujet : maîtrise du vocabulaire spécifique, maîtrise des
arguments et du contenu des sources.
 Capacité à répondre de manière précise et structurée aux questions
posées, à débattre avec l’auditeur à bon escient, maturité dans les
échanges d’idées.

7.3. Les grades

Outre la cote « classique » remise, le professeur de guidance et son


assesseur peuvent, s’ils le souhaitent, attribuer une « grade » au travail de
l’élève. Ce grade éventuel veut souligner la qualité de la prise en charge au
cours de l’année de même que la qualité du travail produit et défendu.

Un grade ne sera envisagé que dans la mesure où :

 Aucun des critères d’évaluation précisés ci-dessus ne sera noté « I »

 L’évaluation du processus d’apprentissage sera « TB »

 L’évaluation globale de la partie écrite sera au moins « B » avec une


attention particulière pour la correction de la langue française et
l’orthographe

Le professeur de guidance et l’assesseur restent seuls juges dans l’attribution


d’un grade et il n’y a pas lieu de comparer les travaux des élèves entre eux.
14

8. Foire aux questions

Quelques réponses à des questions fréquemment posées par des


rhétoriciens…

? Coordonnées des établissements où faire relier le T.F.E.


-Mister Copy, rue de Stalle 22, 1180 Uccle, 02.332.51.94
-Mister Copy, Boulevard Général Jacques 123, 1050 Ixelles, 02.640.94.21
-Plan 2000 INC, Chaussée de Waterloo 1159E, 1180 Uccle, 02.374.62.05
-All Printing Services, Boulevard Général Jacques 135, 1050 Ixelles,
02.626.14.50

? "Notre prof est absent et il ne répond pas aux mails"


Dans ce cas de figure, il s’agit de prendre contact avec Madame Piefonck afin
de trouver une solution.

? "Quel interligne convient-il d’utiliser ?"


Généralement, il convient d’utiliser une police de caractère 12 (Times New
Roman, Calibri, par exemple) et un interligne d’1,15.

? "Comment référencer les photos et images?


Les références d'une photo se notent de la façon suivante:
Le nom de l'artiste et son prénom, le titre de l'œuvre, la date de son
exécution, le lieu où elle a été prise, le détenteur des droits précédé
du signe © .
S'il s'agit d'une image scannée à partir d'un texte imprimé :
Après la légende, mentionner (en note) l'avertissement : Illustration
extraite de + Nom, Prénom, Titre, Lieu d'édition, Editeur, date, n° de
page.
(In : http://users.skynet.be/fralica/refer/theorie/annex/refbibl.htm#photo)

? "Si mon article se trouve dans une revue, mais que je l'ai consulté sur
Internet, est-ce en bibliographie ou en webographie?"
L’article sera mentionné en webographie.

? A quoi servent les notes en bas de page ?


Les notes de bas de page pour expliquer, annoter ou fournir des références
sur le texte d'un document. Vous pouvez recourir à des notes de bas de page
pour des commentaires détaillés et pour citer vos sources, par exemple.

? "Pour la défense orale, de quoi puis-je disposer ?


Les élèves se munissent généralement d’une fiche aide-mémoire.
D’autres ont recours à une présentation PowerPoint.
Quoi qu’il en soit, l’originalité est appréciée et la bienvenue en la matière.