Vous êtes sur la page 1sur 46

Formation PGS-SONELGAZ

• Transport d’énergie en HVDC

Pr. M. BOUDOUR
Sommaire
 Introduction
 État de l'art
 Étude préliminaire d'un système HVDC
 Étude d'un système HVDC réel
 Conclusions
Introduction générale
 Comment interconnecter des systèmes
asynchrones, avec le minimum de pertes
possible?

 Ce problème à donnée naissance aux réseaux


d’interconnexion HVDC

 La figure qui suit donne un aperçu global sur


son développement jusqu’à l'an 2000
Installation HVDC dans le monde jusqu’à l'an 2000
État de l'art
Comparaison entre le transport en
CA et CC

Basée sur:

1. L’économie du transport

2. Les performances techniques

3. La fiabilité
1- L’économie du transport

Coût Coût
d'investissement opérationnel

Coût d'une ligne


de transport
- RoW
- Les tours de transport
- Les conducteurs
- Les isolateurs
- Les équipements terminaux Coût des pertes
importante

Variation du coût en
fonction de la distance
2- Les performances techniques

Les avantages Problèmes de


du transport en CC transports en CA

 Les limites de stabilités

 Contrôle de la tension
Un contrôle totale
de la puissance transportée  Compensation de la ligne

Capacité d’améliorer la stabilité  L'ampleur de l’impédance de la terre


transitoire et dynamique dans
réseaux CA  Présence de larges oscillations d’énergie

 Un contrôle rapide  Augmentation de degré du défaut

Transmission de défaut d'un système


a l'autre
Inconvénients
Les remèdes
du
appliqués
transport en CC

1. Difficulté d'interruption des CC.


1. Utilisation de l’électronique
Digital et des fibres optique dans
2. Incapacité d'utilisation des TFs
le contrôle
pour changer le niveau de la tension.
2. Augmentation du rang
3. Le coût élevé des équipements
des cellules thyristor
de conversion.
3. Construction modulaire des valves
4. Engendre des harmoniques
non désirées
4. Des convertisseurs a 12 impulsions
5. Complexité de contrôle.
5. Utilisation des commutateurs
forces (IGBT, GTO)
6. La nécessité d’énergie réactive.
3- La fiabilité

Il y a en général deux démarche pour l’étudier:

a) La disponibilité d’énergie

temps équivalent de la panne


DE=100 x 1 – %
temps total

b) La fiabilité transitoire

N du temps ou les systèmes HVDC s’exécute comme prévue


FT = 100 x
N des défauts CA enregistrés
Les applications de transport a CC

1. Câbles sous-terrain ou sous-marin


(Gotland 1954 et la Sardaigne 1967)

2. Transport d’énergie à grande échelle et longue distance


(”Pacific DC inertie” et les réseaux en chine et en inde)

3. Interconnexions des systèmes CA asynchrone ou lors d'un


contrôle indépendant de ces derniers (Amérique du nord interconnexion
de 4 systèmes avec 12 liaisons BB)

4. Contrôle et stabilisation de transport d’énergie dans les nœuds à


CA (le réseau IPP aux USA)
Les éléments constitutifs d'une liaison en CC
1- Les filtres AC

2- Transformateur de conversion

3- Convertisseurs (redresseurs et onduleurs)

4- Réactance de lissage

5- Les filtres DC

6- Câbles utilises en tension continue


 Câbles à isolation en huile fluide

 Câbles à isolation solide

 Câbles à isolation mixte papier - polypropylene (PPL)

7- Les électrodes
Quelques exemples d’éléments constitutifs d'une connexion CC

Thyristor moderne
Convertisseur en Transformateur 8 kV, commandé
par la lumière Filtre DC actif de
pont de conversion
200kvA
dodécaphasé
dans un poste
HVDC

Réactance
isolée en Réactance isolée
huile 270mH, à l'air 150mH,
500kV, 3kA 500kV, 1.8kA
Classification des lignes a CC

1. Suivant les types de configuration

2. Suivant le type de transport


Suivant les types de configuration

La configuration bipolaire La configuration unipolaire

Configuration bipolaire Configuration unipolaire


Suivant le type de transport

Les solutions CSC Les solutions VSC


(a base des thyristors) (a base des IGBT ou GTO)

Comparaison source de tension et source de courant


Comparaison entre le CSC et le
VSC
Cote CA Cote CC
CSC VSC CSC VSC
- Agit comme
- Agit comme - Agit comme
une source de
une source de une source de
courant continu
tension continue courant continu - Agit comme
une source de
- Exige la
- Exige la - Besoin tension
présence d'une
présence d'un d'inductance
inductance
condensateur - Besoin d'une
- Exige des capacité
- N'a besoin que
- Exige la filtre DC
d'un petit filtre
présence d'un -la possibilité
AC
grand filtre AC - engendre des d'un filtrage DC
courants de non coûteux
- N'a pas besoin
- Besoin d'une défauts
d'une source
source réactive intrinsèques
réactive
Autres points comparés
Interrupteurs

CSC VSC Rayon


d'estimation
- Commutation
de la ligne ou
- Auto commute CSC VSC
commutation
forcée
- Multiple
pulsation par - 0 a 550MW - 0 a 300MW
- Seulement une
cycle par par
seule pulsation
par cycle convertisseur convertisseur
- Des perte de - Jusqu’à - Jusqu’à
commutation 600kV 100kV
- Moins de
plus élevées
pertes de
commutations
Les techniques MLI essentielles a la technologie
SVC
Techniques MLI
essentielles a la SVC

Échantillonnage
périodique

Bande
d’hystérésis

Porteuse
triangulaire
Philosophie de base du contrôles des système HVDC

 Le contrôle de l’écoulement de puissance entre les deux terminaux

 La protection des équipements contre les contraintes de courant ou de


tension

 Stabilisation du système CA contre d’éventuels modes opérationnels de


réseau CC

De même il est souhaitable de :

 Limiter le courant continu maximum

 Maintenir la tension CC pour un transport maximum

 Minimiser la consommation d’énergie réactive

 Un amorçage symétrique des valves sous régime permanent

 Insensibilité de réseau d'alimentation CA aux différentes variations


Exigences d'une liaison à CC

En état En
permanent dynamique

- Changement dans le CC
- Limiter la création des
harmoniques non désirable - démarrage ou coupure suite a un
défaut
- Maintenir un CC constant
- Inversion de sens d’écoulement
- Faire face aux variations de puissance
ordinaire des impédances de
système a CA - Variation de la fréquence du
système joint au CA
Les méthodes fondamentales du contrôle

a) Contrôle individuel de phase :

- Basé sur des formes d'ondes parfaitement sinusoïdales et


symétriques avec les angles d’amorçages

b) Contrôle équidistant d’amorçage :

- Basé sur un oscillateur tension-commandée qui alimente un


compteur d’anneau a six-niveaux (vers la fin des 1960)
Étude préliminaire
d'un système
HVDC
Description de système du transport

Le système étudier représenté sur la figure comporte:


- Deux terminaux mono-polaire avec la terre comme retour
- Le système CC est de 500 MW (2 kA, 250 kV)
- Une ligne de 200 km
- Pont thyristors de Graitz
- Filtre AC 320 MVAR
- Pôle du contrôle avec un régulateur PI
Hypothèses simplificatrices:

 Le pont thyristors a six pulsations est utilisé comme redresseur

 Les filtre DC et l’étouffement du circuit CC est négligé

 Le terminal d'ondulation est remplacé par une fem en série de la


réactance de lissage

La commande du redresseur est un régulateur de courant et un


générateur d'impulsions (contrôle - phase)
Modélisation du système HVDC
a) Les filtres AC

- Sont des branches RLC connectées en shunt


(avec une faible impédance liée a la terre)

- Apparaissent comme source d’énergie réactive pour le


redresseur

- Le filtre est constitué d'un:


 Fort filtre Q(100) pour la 5eme et la 7eme harmonique

 Filtre bas Q (2) pour éliminer les harmonique d'ordre 11

et plus
b) Transformateur triphasé

Avec les caractéristique suivant: 600 MVA


315/210 kV
Y/D

L’impédance de la bobine de sortie liée au pont


thyristors est de 0.12 pu
c) Le pont redresseur

 Les contraintes des dipôles imposent qu'un seul


commutateur de chaque groupe soit passant (cas
idéal)
Phénomène d’empiétement

 La commutation des
thyristors n'est pas
immédiate

Deux thyristors du
montage conduisent Avec:
simultanément
Vc1 : Source de tension

Comme le montre la Xci : Réactance de commutation


figure : (i=1,2)

Vd : La tension directe
On peut dire que :

i1 + i3 = Id

On suppose que : Xc1 = Xc2 = Xc

Vc1 – Vc2 = 2 (Xc / w) d(ic) / dt

Apres calcul :

L'expression du courant direct est :

Vc
Id= [cos(α ) – cos (α+µ)]
2 Xc

De meme la valeur de tension directe


sera:
Cette figure représente la forme d'onde
Vd = (Vdre x cos(α)-(Rc x Id)
redressée et ondulée
d) le pont onduleur
Une source de tension continue simule la source de fem, a l’arrière de
l'onduleur
e) Pôle de contrôle
Composé d'un:
 régulateur de courant,

 sous-système de mesure de tension

 générateur d'impulsion synchrone

Le régulateur de courant à une caractéristique


proportionnelle intégrale PI.

 L'angle alpha est compris entre 5 et 160 degré


Simulation et études de comportement de la ligne
Démarrage et régime établit
Les résultats obtenus sont:
Fonctionnement en régime établit suivi d'un défaut de ligne:

Représentation de la repense du système suite à


des perturbations
Variation du courant et de la tension coté CA
et variation de la tension cote CC pour une
période de 0.05 sec
Étude d'un système
HVDC réel
Description du système

Le système étudier représenté sur la figure comporte:


- Deux terminaux mono-polaire asynchrone avec la terre
comme retour
- Le système CC est de 500 MW (2 kA, 250 kV)
- Une ligne de 200 km
- Pont thyristors de Graitz
- Filtre AC 320 MVAR
- Pôle du contrôle avec un régulateur PI
Modélisation du système HVDC

On garde les même hypothèses que pour l’étude


précédente et le modèle de redresseur demeure
inchangé

Tout d'abord à l'aide de la loi d'ohm:

(Vdr-Vdo)
Id =
R
L’écoulement de puissance est donné par:
Pd = Vd x Id
Modélisation de l'onduleur

Onduleur du courant
Les équations permettant de
décrire l'onduleur
Donc on peut dire que le changement
Les equations decrivant le model sont: de Id aura lieu a travers:

Vdon = Vdo x cos(β) - Rcr x Id  Une variation de alpha


(rapide 8 a 10msec)
Le courant directe Id est defini par:
 Une variation de Bitta dans l'onduleur
V x cos(α) – V x cos(β) (rapide en millisecondes)
Id =
R+Rcr+Rco
Contrôle du système

Le choix de la stratégie est défini afin de:

 Permettre une opération rapide et stable

 Minimiser les harmoniques non désirée

 Réduire l’énergie réactive consommée

 Réduire les perte d’énergie transportée


Caractéristique La raison du choix Utilisation du
Condition désirées contrôle

Limiter le courant La protection Contrôle constant


1 maximum Id des du courant dans le
commutateurs redresseur
Contrôle constant
Employer la La réduction des de la tension
2 tension CC pertes du transport dans le
maximale Vd redresseur
Un faible angle
Réduire les pertes Avoir une meilleur d'extinction dans
3 de commutation stabilité L'onduleur

Pour la régulation Un faible


Réduire la de la tension et Angle
4 consommation de des raisons D’amorçage
l’énergie réactive économique

Choix de la stratégie de contrôle


Simulation et étude de comportement de
la ligne :
On a obtenus les résultats suivant :

Démarrage et régime établit


Repense du courant suite à différentes
perturbation
Forme d'onde de tension et du courant coté
redresseur pour un temps de 0.1sec
Forme d'onde de la tension et du courant
coté onduleur pour un temps de 0.1sec
Conclusions

Interconnecter des réseaux asynchrones de grande puissance, ci joint


de longue distance

 Faire face aux différentes perturbations pouvant avoir lieu dans une
ligne d'interconnexion

Permettre le contrôle et le suivi de transport d’énergie entre les


systèmes de production

 Réduire le coût de transport pour les grande distance