Vous êtes sur la page 1sur 4

introduction

Les questions politiques d'environnement et de développement durable sont


irrémédiablement entachées de conflits et mettent en évidence l'existence d'une multiplicité
de valeurs et de points de vues irréductibles.
Les pays ne se développe et n'évolue qu'à travers l’importance qu’ils donnent à leurs capital
humain et aux secteurs économiques, sociales et environnementales.
Aujourd'hui, le développement durable est un élément important de la politique de nombreux
États, organisations non gouvernementales, organisations internationales et même de
certaines entreprises.

Le Royaume du Maroc fait partie de ses Etats, il s’est engagé à relever les défis du XXIe
siècle en faisant du développement durable un vrai projet de société sous l’impulsion
éclairée de SM le roi.Il s’agit d’une nouvelle culture qui instaure progressivement chez le
Marocain faisant de la durabilité un levier de développement économique du pays. Le Maroc
a, en effet, fait un grand pas vers la durabilité.
A ce stade, il apparaît légitime de s’interroger: quelle stratégie nationale de développement
durable adaptée au Maroc?

pour y répondre nous allons présenter dans un premier temps le développement durable en
mettant en lumière ses piliers et ses principes, alors que dans un deuxième temps nous
allons traiter la stratégie de développement durable au Maroc en mettant l’accent sur ses
modalités et axes.

I-Le développement durable :


1. La notion du développement durable:

Le développement durable fait aujourd'hui partie intégrante du discours de la majorité des


dirigeants et des politiques de développement. Ce concept est toutefois apparu après une
longue réflexion sur les effets néfastes de l'activité humaine sur l'environnement.
La définition « officielle » du développement durable a été élaborée pour la première fois
dans le Rapport Bruntland en 1987.” Un développement durable doit répondre à nos besoins
présents, sans que cela empêche les générations du futur de répondre aux leurs “.

2-les piliers et objectifs du de développement durable:


2-1- les piliers du développement durable

Contrairement au développement économique, le développement durable est un


développement qui prend en compte trois dimensions : économique, environnementale et
sociale.Le développement durable doit être à la fois économiquement efficace, socialement
équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et
l’environnement une condition.

● L’efficacité économique, en assurant une gestion saine et durable, sans préjudice


pour l’environnement et pour l’Homme.
● L’équité sociale, en satisfaisant les besoins essentiels de l’humanité (logement,
alimentation, santé et éducation) tout en réduisant les inégalités entre les individus et
dans le respect de leurs cultures.
● La qualité environnementale, en préservant les ressources naturelles à long terme,
en maintenant les grands équilibres écologiques et en limitant des impacts
environnementaux.
Aujourd’hui, le développement durable s’impose non seulement comme un besoin urgent,
mais aussi comme une réelle opportunité qui permettrait de redessiner notre société.

2-2--les objectifs du développement durable:


Le programme de développement durable à l’horizon 2030 qui a pour titre “Transformer
notre monde a été approuvé auparavant par les 193 États Membres de l’ONU, se compose
d’une Déclaration, de 17 Objectifs de Développement Durable et de 169 cibles, d’une
section sur les moyens d’application et le renouvellement du partenariat mondial, et d’un
cadre d’examen et suivi. C’est le résultat d’un grand processus participatif étalé sur trois
ans. Dans 193 pays, dont le Maroc, des milliers d’individus, d’organisations non
gouvernementales et du secteur privé y ont participé.

Les Objectifs de Développement Durable s’appuient sur le succès des Objectifs du


Millénaire pour le Développement.

Les 17 objectifs sont universels et couvrent un large champ de développement durable afin
de faire face aux défis complexes qui se posent dans le monde.. Les gouvernements, dont
le Maroc, seront appelés à élaborer leurs propres indicateurs nationaux afin d’aider à suivre
les progrès réalisés sur les objectifs et cibles.

II-L’engagement du Maroc en matière de développement durable


1. Le développement durable au Maroc: enjeux et défis
Malgré les efforts déployés pour ancrer les principes de développement durable, le Maroc est
encore confronté à des difficultés pour répondre à ses défis : l’augmentation continue des cours de
l’énergie ou des produits alimentaires, les effets négatifs liés aux changements climatiques, la perte
de la diversité biologique, l’épuisement des ressources naturelles et l’amplification des inégalités
sociales.

Néanmoins le Royaume a fortement accéléré la cadence de ses réalisations donnant au pays un


essor visible et reconnu grâce à la conduite concomitante et maîtrisée de plusieurs chantiers
structurels d’importance essentielle :
• Renforcement du cadre économique et de l’orientation libérale : Réduction de la dette et maintien
des équilibres macroéconomiques ; création de multiples zones de libre-échange (UE, USA, Pays
Arabes, Turquie).
• Mise en service de grandes infrastructures de transport avec la politique des grands chantiers
(autoroutes, ports, aéroports).
• Mise en œuvre de politiques sectorielles volontaristes : Plan Maroc Vert ( agriculture ), Plan
Émergence I, II et Accélération Industrielle (industrie), Vision 2010 et Vision 2020 (tourisme), Plan
Rawaj (commerce), Plan Maroc Numérique (nouvelles technologies de l’information et de la
communication), Plan Halieutis (Pêches maritimes), Stratégie Logistique 2030, Stratégie Maroc
Innovation, Stratégie Énergétique, etc.
• Garantie de sa sécurité hydrique et alimentaire : politique des barrages, loi 10-95 sur l’eau, usages
des eaux non conventionnelles, Plan Maroc Vert pour le secteur agricole, promotion de la recherche
agricole, etc.
• Mise en place d’une politique de mise à niveau environnemental : institutionnalisation du
développement durable (Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable),
renforcement du cadre réglementaire, Programme National d’Assainissement (PNA), Programme
National de Gestion des Déchets Ménagers (PNDM), Création du Centre Marocain de la Production
Propre (CMPP).
• Promotion du développement humain et de la solidarité sociale : Initiative Nationale pour le
Développement Humain, Mise en place du RAMED (Régime d’Assistance Médicale) au profit de la
population démunie, mise en place de l’AMO (Assurance Médicale Obligatoire)l, généralisation de la
scolarité, réforme de l’éducation, réforme et autonomisation de l’Université, accès à l’eau potable en
milieu rural (Programme d’Approvisionnement Groupé en Eau Potable des Populations Rurales -
PAGER) et électrification du rural (Programme d'Electrification
Rural Global -PERG), Programme National des Routes Rurales… Malgré les efforts consentis, de
nombreux enjeux restent encore à relever afin de permettre au pays d’asseoir les bases d’un
développement durable.

2. stratégie nationale de développement durable: un projet de société


Le Maroc a, depuis son indépendance, mis en place une planification importante qui a visé pendant
plus de 40 ans le développement économique et social et lui a donné de vrais atouts pour dessiner
son avenir.

Une stratégie nationale de développement durable doit répondre à un certain nombre d’objectifs
directifs, fixés par le gouvernement pour assurer une cohérence dans sa conception. Il faudrait donc
définir une stratégie globale, qui va fixer le cap de l’ensemble des politiques publiques. Ce cap est
donné par la vision suivante : « Mettre en œuvre une économie verte et inclusive au Maroc d’ici
2020».

Cette stratégie est basée sur 7 enjeux et 31 axes stratégiques pour l’opérationnaliser , il s’agit
notamment de:
-Consolider la gouvernance du développement durable : Faire de l’exemplarité de l’Etat un levier
pour la mise en œuvre du développement durable
-Réussir la transition vers une économie verte:Concilier modernisation du secteur agricole et
exigences du développement durable
-Améliorer la gestion et la valorisation des ressources naturelles et renforcer la conservation
de la biodiversité: Sécuriser les besoins et mettre en application la gestion intégrée des ressources
en eau
-Accélérer la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre le changement climatique:
Inscrire les territoires dans une démarche de lutte contre le réchauffement climatique
-Accorder une vigilance particulière aux territoires sensibles: Améliorer la gestion durable du
littoral
-Promouvoir le développement humain et réduire les inégalités sociales et territoriales:
Capitaliser sur les acquis de l’INDH pour lutter contre la pauvreté
-Promouvoir une culture du développement durable: Renforcer l’écocitoyenneté, à travers les
programmes d’éducation de sensibilisation et de communication

Conclusion:
Pour conclure nous pouvons dire que La question de l’avenir du Maroc se pose en symbiose avec
celle de l’avenir du monde : Où en serons-nous en 2030, 2040, 2050 ? Il faut dire que nous vivons
une contradiction : le progrès des sciences et techniques aiguise la précision de la connaissance de
l’avenir, des espaces lointains et des dimensions minuscules, et en même temps, les incertitudes,
climatiques, démographiques, géopolitiques, se multiplient.
C’est là qu’une stratégie de développement durable est porteuse à la fois de liberté dans les choix
des scénarios possibles, et de dynamisme fédérateur.
En effet, le développement durable renouvelle la prospective : Concilier la protection de la biosphère
et le bien-être de l’humanité, sauvegarder les biens communs mondiaux et la vie décente d’une
population qui compte aujourd’hui 7 milliards d’individus, demain 9 milliards, est un objectif devenu
prioritaire.