Vous êtes sur la page 1sur 91

ETUDE DE FAISABILITE D’UN SYSTEME D’APPROVISONNEMENT

EN EAU DE CONSOMMATION A BAGASSI SUD, DANS LA


COMMUNE DE BAGASSI, PROVINCE DES BALE, REGION DE LA
BOUCLE DU MOUHOUN, BURKINA FASO.
MEMOIRE POUR L’OBTENTION DU
MASTER EN INGENIERIE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT
OPTION : EAU ET ASSAINISSEMENT

Présenté et soutenu publiquement le 16/01/17 par

NAKOULMA Aminata
Travaux dirigés par :
Béga OUEDRAOGO, Ingénieur de l’Equipement Rural, DESS génie sanitaire EPFL/EIER
Romuald T. SOMPOUGDOU, Ingénieur du génie rural, Directeur Régional DREA-BMH

Jury d’évaluation du stage :

Président : Docteur Franck LALANNE

Membres et correcteurs : Mr. Moussa Faye


Mr. Béga OUEDRAOGO

Promotion [2015/2016]
DEDICACE

Je dédie ce mémoire à :
 Dieu pour la vie et les multiples bienfaits auquel il me fait
grâce à chaque instant de ma vie ;

 mes chers parents pour tous leur sacrifice, leur amour, leur
soutien moral et financier durant mes étude ; qu’ils trouvent ici
leur joie ;

 ma très bien aimée tante Mme GALA/COMPAORE Rahamata


pour son soutien incontestable ;

 mon bien aimé époux Adama OUEDRAOGO pour son amour,


sa compréhension et son soutien. Qu’il trouve ici sa joie

 ma très chère fille IMANE OUEDRAOGO

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude i


REMERCIEMENTS

Grâce soit rendue à ALLAH pour m’avoir permis d’effectuer mon cursus
scolaire dans de bonnes conditions.
Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à la Direction Régional de l’Eau
et de l’Assainissement de la Boucle du Mouhoun qui a bien voulu
m’octroyer ce stage.
Par conséquent, je remercie principalement :
M. Romuald T. SOMPOUDGOU, Directeur Régional de la DREA-BMH;
M. Oscar D. TAMINI, chef de service Approvisionnement en Eau Potable;
J’exprime une fois de plus ma reconnaissance à tous les agents de la DREA-
BMH en particulier :
M. Rodrigue W. KABORE, Ingénieur du génie rural ;
M. Hyacinthe B. SAMANDOULGOU, Ingénieur de travaux du génie rural;
M. Etienne OUEDRAOGO, ingénieur de travaux du génie rural;
M. Boukary SABO, Ingénieur du génie rural.
Mes remerciements vont également à l’endroit du personnel administratif
et du corps professoral de la fondation 2iE qui a assuré notre formation
durant ces cinq années.
Je pense particulièrement à M. Béga OUEDRAOGO pour avoir guidé et
orienté ce travail.
Mes remerciements vont également à l’endroit de tous ceux qui de près ou
de loin ont contribué à la réalisation de cette étude.

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude ii


RESUME
L’eau, ressource indispensable à la vie, reste inaccessible pour une portion non
négligeable de la population du Burkina Faso en général et celle du milieu rural en
particulier. Bagassi sud, située dans la région de la boucle du Mouhoun est confronté à
des difficultés d’approvisionnement en eau potable. En effet la population est desservie
uniquement à travers un forage équipé d’une pompe à motricité humaine qui risque de
subir une baisse de productivité avec le projet d’extension de la mine souterraine de la
société minière ROXGOLD dans sa localité. La présente étude qui s’intitule ‹‹ Etude de
faisabilité d’un système d’approvisionnement en eau de consommation à Bagassi sud
dans la commune de Bagassi au Burkina Faso›› entre dans le cadre de l’amélioration
des conditions de vie de la population de Bagassi sud à travers un accès étendu et durable
en eau de consommation. Pour ce faire deux options ont été explorées. La première qui
consiste à une connexion du réseau de Bagassi sud à l’AEPS de Bagassi existante est
contraignante sur le plan technique, social et financière ; la seconde option qui envisage
la réalisation d’une nouvelle AEPS à Bagassi sud qui exploiterait un nouveau forage de
5m3/h réalisé par la société ROXGOLD s’avère être la plus adéquate. En effet, l’étude
donne en détail les besoins en eau de la localité concernée, les dimensions des réseaux
à l’horizon 2030, les résultats d’une simulation hydraulique des réseaux sur Excel et les
plans d’exécutions avec les différentes pièces. Au terme de cette étude, il a été prévu au
total un réseau de 1838.30 ml avec 3 bornes fontaines et une possibilité de 132
branchements privés et un réservoir de stockage de 30m3; Les coûts d’investissement
des travaux s’élèvent à 77, 522,500 FCFA.

Mots clés :

1. Eau potable
2. Réseau
3. Forage
4. Simulation hydraulique
5. Pompe à motricité humaine

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude iii


ABSTRACT
Water, essential resource to the life, remains inaccessible to a significant portion of the Burkina
Faso population in general and the rural area in particular. Southern Bagassi, located in the loop
of the Mouhoun area is confronted with difficulties of drinkable water provision. Indeed, the
population is served only through one drilling equipped by a pump with human motricity which
risks to undergo a fall of productivity with the project of extension of the underground mine of
ROXGOLD mining company in its locality. The present study which is entitled ‹‹Study of
feasibility of a system of water provision of consumption in Bagassi south in the commune
of Bagassi to Burkina Faso›› enters within the framework, of improvement of the southern
Bagassi population living conditions through an extended and durable access of consumption
water. Thus, two options were explored. The first option which consists to connect southern
Bagassi to the existing AEPS network of Bagassi is constraining on the technical, social and
financial plan; the second option which considers the realization of a new AEPS which would
exploit a new drilling of 5m3/h realized by company ROXGOLD, for southern Bagassi, proves
to be most adequate. Indeed, the study gives in detail the water requirements of the locality
concerned, dimensions of the networks by 2030, results of a hydraulics simulation of the
networks on Excel and the executions plans with the various parts. At the end of this study, it
was envisaged on the whole a network of 1838.30 ml with 3 terminals fountains and a
possibility of 132 private connections and a storage tank of 30m3; The investment costs of work
rise to 77.522.500 FCFA.

Keywords:
1. Drinking water
2. Network
3. Drilling
4. Hydraulic simulation
5. Pump with human motricity

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude iv


SIGLES ET ABREVIATIONS
AEP : Approvisionnement en Eau Potable
AEPA : Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement
AEPS : Adduction d’Eau Potable Simplifiée
AUE : Association des Usagers de l’Eau
BF : Borne fontaine
BP : Branchement Particulier
CPE : Comité de point d’Eau
DREA-BMH : Direction Régionale de l’Eau et de l’Assainissement de la Boucle du Mouhoun
HMT : Hauteur Manométrique Totale
NF : Norme Française
OMS : Organisation Mondiale de la Santé
ONEA : Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement
ONG : Organisation Non Gouvernementale
INSD : Institut National des Statistiques et de la Démographie
PN-AEP : Programme National d’Approvisionnement en eau Potable
PMH : Pompe à Motricité Humaine
PEA : Poste d’Eau Autonome
PEM : Point d’Eau Moderne
PEHD : Polyéthylène Haute Densité
PN10 : Pression Nominale de 10 bars
PVC : Polychlorure de Vinyle
RGPH : Recensement General de la population et de l’Habitat
SA : Service Assainissement
SAEP : Service Approvisionnement en Eau Potable
SAEP : Système d’Approvisionnement en Eau potable
SAF : Service Administratif et Financier
SDC : Secrétariat de Direction et du Courrier
SESS : Service Etudes Statistiques Sectorielles
SONABEL : Société Nationale Burkinabè d’Electricité
SREIH : Service Ressources en Eau et Infrastructures Hydraulique

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude v


TABLE DES MATIERES

DEDICACE............................................................................................................................................. i
REMERCIEMENTS ..............................................................................................................................ii
RESUME ................................................................................................................................................iii
ABSTRACT ........................................................................................................................................... iv
TABLE DES MATIERES.............................................................................................................................. vi
LISTE DES TABLEAUX ................................................................................................................... viii
LISTE DES FIGURES ........................................................................................................................ viii
INTRODUCTION GENERALE .......................................................................................................... 1
PARTIE I ............................................................................................................................................... 2
PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL ET GENERALITES SUR LA ZONE
D’ETUDE ET LE PROJET.................................................................................................................. 2
I. Présentation de la structure d’accueil ..................................................................................... 3
I.1. Services techniques et domaine d’activités .............................................................................. 3
I.2. Organigramme ........................................................................................................................ 4
II. Généralité sur la zone d’étude ......................................................................................................... 4
II.1. Situation administrative et géographique ............................................................................... 4
II.2. Structures spatiales de Bagassi sud ......................................................................................... 6
II.3. Climat et pluviométrie .............................................................................................................. 6
II.4. Géologie ...................................................................................................................................... 6
III. Présentation du projet .................................................................................................................... 7
III.1. Contexte de l’étude .................................................................................................................. 7
III.2. Objectifs de l’étude .................................................................................................................. 8
III.2.1. Objectif général ................................................................................................................. 8
II.2.2. Objectifs spécifiques ........................................................................................................... 8
III.3. Justificatif du projet ................................................................................................................ 8
PARTIE II .............................................................................................................................................. 9
METHODOLOGIE DE L’ETUDE ..................................................................................................... 9
I. Etude socio-économique.............................................................................................................. 10
I.2. Collecte de données sur le terrain............................................................................................ 10
II. Proposition et analyse d’options pour l’approvisionnement en eau de consommation de
Bagassi Sud .......................................................................................................................................... 11
II.1. Evaluation de la population à desservir ................................................................................ 11
II.2. Evaluation des besoins réels en eau potable des populations de Bagassi ........................... 12
II.3. Conception du système........................................................................................................... 16
II.3.1. Méthodologie de conception ............................................................................................ 16
II.3.2. Méthodologie de dimensionnement................................................................................. 19

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude vi


II.3.2.1. Réseau de distribution................................................................................................... 19
II.3.2.3. Système de pompage .................................................................................................... 23
III. Etude financière ................................................................................................................... 23
PARTIE III .......................................................................................................................................... 24
RESULTATS ET DISCUSSIONS ..................................................................................................... 24
I. Etude socio-économique.............................................................................................................. 25
I.1. Activités économiques.......................................................................................................... 25
I.2. Consommation et besoins en eau potable de Bagassi....................................................... 25
I.2.1. Ressource en eaux mobilisées ............................................................................................ 25
I.2.2. Répartition des ressources en eaux mobilisées dans la commune de Bagassi .............. 25
I.3. Analyse de la demande solvable........................................................................................... 26
I.3.1. Volonté de la population à payer l’eau et leur contribution initiale.............................. 26
I.3.2. Capacité de la population à payer l’eau ........................................................................... 27
II. Analyse des options possible pour l’approvisionnement en eau de consommation de
Bagassi .................................................................................................................................................. 27
II.1. Option 1 : approvisionnement en eau de consommation de Bagassi sud à partir de
l’AEPS du chef-lieu de Bagassi ...................................................................................................... 27
II.1.1. Evaluation des besoins de production en eau de consommation des populations de
Bagassi et Bagassi sud. ................................................................................................................ 27
 Population à desservir ......................................................................................................... 27
 Evaluation de la demande de production totale en eau de consommation ..................... 29
II.1.2. Résultats du dimensionnement....................................................................................... 29
II.1.3. Etat de mise en œuvre du projet .................................................................................... 34
II.2. Option 2 : Approvisionnement de Bagassi Sud à partir d’une nouvelle AEPS sur le site de
Bagassi Sud. ..................................................................................................................................... 34
II.2.1. Evaluation des besoins de production de Bagassi sud .................................................. 35
II.2.1. Réseau de distribution..................................................................................................... 36
II.2.2. Conduite de refoulement................................................................................................. 40
1.1. Etat de mise en œuvre du projet..................................................................................... 45
III. Etude financière ....................................................................................................................... 47
IV. Evaluation sociale et environnementale ................................................................................ 47
1. Evaluation des impacts environnementaux et sociaux ......................................................... 47
2. Impacts positifs ........................................................................................................................ 47
3. Impacts négatifs ....................................................................................................................... 47
CONCLUSION / RECOMMANDATION ........................................................................................ 48
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES .......................................................................................... 49
ANNEXES ............................................................................................................................................ 50

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude vii


LISTE DES TABLEAUX
TABLEAU 1 : EVOLUTION DES CONSOMMATIONS SPECIFIQUES EN MILIEU RURAL, PN AEP 2030................. 12
TABLEAU 2: CIBLES INTERMEDIAIRES DU PN AEP A L’HORIZON 2030 .................................................................. 14
TABLEAU 3: REPARTITION DES POINTS D’EAU ............................................................................................................ 26
TABLEAU 4: POPULATION DE BAGASSI ......................................................................................................................... 27
TABLEAU 5 : ANALYSE DE LA SATISFACTION DES BESOINS EN EAU DE BAGASSI ET BAGASSI SUD ........... 27
TABLEAU 6: CAPACITE DE STOCKAGE DU RESERVOIR ............................................................................................. 28
TABLEAU 7 : EVOLUTION DE LA DEMANDE TOTALE EAU ....................................................................................... 29
TABLEAU 8: RECAPITULATIF DES DEBITS .................................................................................................................... 31
TABLEAU 9 : DIMENSIONNEMENT DU RESEAU : OPTION 1 ....................................................................................... 33
TABLEAU 10: BESOINS DE PRODUCTION DE BAGASSI SUD ...................................................................................... 35
TABLEAU 11 : BESOINS ET CAPACITE DE PRODUCTION ............................................................................................ 35
TABLEAU 12 : DEMANDE EN EAU DE BAGASSI SUD ................................................................................................... 36
TABLEAU 13: BORNES FONTAINE ET BRANCHEMENTS PRIVES DE BAGASSI SUD ............................................. 36
TABLEAU 14 : RECAPITULATIF DES DEBITS DE BAGASSI SUD ................................................................................ 38
TABLEAU 15 : DIMENSIONNEMENT DE L’AEPS DE BAGASSI SUD ........................................................................... 39
TABLEAU 16 : CARACTERISTIQUES DU RESERVOIR ................................................................................................... 40
TABLEAU 17: DIMENSIONNEMENT DE LA CONDUITE DE REFOULEMENT............................................................ 41
TABLEAU 18 : COUP DE BELIER ....................................................................................................................................... 41
TABLEAU 19: CARACTERISTIQUES DU FORAGE .......................................................................................................... 42
TABLEAU 20: CARACTERISTIQUES DE LA POMPE ....................................................................................................... 43
TABLEAU 21 : CARACTERISTIQUES DU GROUPE ELECTROGENE ............................................................................ 44
TABLEAU 22: ETAT DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET, OPTION2 ................................................................................ 45
TABLEAU 23: SYNTHESE DES OPTIONS .......................................................................................................................... 46
TABLEAU 24 : ESTIMATION FINANCIERE DES TRAVAUX DE REALISATION DE L’AEPS DE BAGASSI SUD ... 51
TABLEAU 25 : IMPACTS NEGATIFS .................................................................................................................................. 57
TABLEAU 26 : MESURES D’ATTENUATION .................................................................................................................... 59

LISTE DES FIGURES


FIGURE 1 : ORGANIGRAMME DE LA DREA-BMH ........................................................................................ 4
FIGURE2 : CARTE DE SITUATION GEOGRAPHIQUE ................................................................................... 5
FIGURE 3: ZONE D’ETUDE ................................................................................................................................ 6
FIGURE 4 : CARTE GEOLOGIQUE DE BAGASSI ............................................................................................ 7
FIGURE 5 : RESEAU D’AEPS DE BAGASSI ................................................................................................. 30
FIGURE 6 : RESEAU DE BAGASSI SUD ......................................................................................................... 37

Aminata NAKOULMA promotion 2015-2016 mémoire de fin de cycle d’étude viii


INTRODUCTION GENERALE

L’eau est indispensable à la vie dans toutes ses dimensions. C’est le principal constituant de
tous les êtres vivants. Sans eau, aucun organisme, qu’il soit végétal ou animal, simple ou
complexe, petit ou gros, ne peut vivre. Son caractère central pour la survie humaine et l’absence
radical de substituts font d’elle un enjeu social économique et politique majeur. Ainsi, la
question liée à son accès est plus que d’actualité et demeure encore un défi à relever dans
certaines localités du Burkina Faso, tant en milieu rural qu’en milieu urbain. En témoigne
d’ailleurs, l’adoption en 2015 du programme national d’approvisionnement en eau potable à
l’horizon 2030 par l’Etat Burkinabé. En effet, ce programme entre dans le cadre des Objectifs
du Développement Durable (ODD) qui vise à travers l’objectif 6 à garantir l’accès à l’eau
potable pour tous à l’horizon 2030.
Cependant, Bagassi sud, localité située à 2km du chef-lieu de la commune de Bagassi est
confronté à des difficultés d’approvisionnement en eau de consommation. En effet, il ne dispose
que d’un seul forage équipé de pompe à motricité humaine pour son approvisionnement.
En outre, avec l’extension de la mine souterraine dans sa zone, ce forage pourrait connaitre
des dommages pouvant causer son dysfonctionnement ou la baisse de sa capacité de production.
Ainsi, dans le but de contribuer à améliorer les conditions d’accès à l’eau potable dans la
commune de Bagassi, Région de de la Boucle du Mouhoun et de réduire l’impact probable de
l’extension de sa mine souterraine sur les ressources en eaux à Bagassi sud, la société minière
ROXGOLD a demandé à la DREA-BMH la réalisation d’une étude de faisabilité d’un système
d’approvisionnement en eau potable à Bagassi sud.
Notre étude portera essentiellement sur quatre parties. D’abord nous présenterons la zone
d’étude. Ensuite, nous traiterons de la méthodologie adoptée pour la réalisation de l’étude. La
troisième partie sera consacrée à l’analyse des résultats obtenus à l’issue de l’étude. Enfin nous
conclurons tout en formulant quelques recommandations.

1
PARTIE I

PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL


ET GENERALITES SUR LA ZONE D’ETUDE ET LE
PROJET.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


2
I. Présentation de la structure d’accueil
I.1. Services techniques et domaine d’activités
La Direction Régionale de l’Eau et de l’Assainissement de la Boucle du Mouhoun (DREA-
BMH) a pour mission de contribuer à la conception, l’élaboration, le contrôle et le suivi
évaluation de la mise en œuvre des politiques et des stratégies du Ministère de l’Eau et de
l’Assainissement dans la région de la Boucle du Mouhoun. Elle comprend plusieurs services à
savoir :

 le service Administratif et Financier (SAF) ;

 le service des Etudes et Statistiques Sectorielles (SESS) ;

 le service de l’Approvisionnement en Eau Potable (SAEP) ;

 le service de l’Assainissement (SA) ;

 le service des Ressources en Eau et Infrastructures Hydrauliques (SREIH) ;

 le Secrétariat de Direction et du Courrier (SDC).

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


3
I.2. Organigramme

FIGURE 1 : ORGANIGRAMME DE LA DREA-BMH

II. Généralité sur la zone d’étude


II.1. Situation administrative et géographique
Notre zone d’étude est Bagassi sud située dans la commune rurale de Bagassi, région de la
Boucle du Mouhoun, province des Balé.

La commune de Bagassi située à une distance de 45km par rapport au chef-lieu de la province
est accessible de façon permanente par la nationale N°1 jusqu’à Ouahabou et la régionale 26 à

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


4
partir de Ouahabou. Elle est limitée à l’est par le village de Pahin, à l’ouest par Doussi ; au nord
par Haho et respectivement au sud et sud-ouest par les villages de Kaho et Sipohin.

Quant à Bagassi Sud, il s’agit d’un hameau de la commune de Bagassi. Comme l’indique son
nom, elle est située au sud de Bagassi à environ 2km. A partir de Dédougou, chef-lieu de la
région de la Boucle du Mouhoun. Il est possible de se rendre à Bagassi Sud en passant par
Safané-Boromo (153km), ou en passant par ouarkoye et Bouan (134 km), ou encore en passant
par Ouarkoye et Bana (108 km).

FIGURE2 : CARTE DE SITUATION GEOGRAPHIQUE

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


5
FIGURE 3: ZONE D’ETUDE

II.2. Structures spatiales de Bagassi sud


Bagassi sud est également subdivisé en cinq (05) quartiers que sont Namassa, Manaam, Foubé,
Kongoussi et Yatenga.

II.3. Climat et pluviométrie


Bagassi a un climat tropical marqué par l’alternance de deux saisons à savoir une saison
pluvieuse et une saison sèche. La saison pluvieuse va de Juin à Octobre et la saison sèche de
Novembre à Mai. Les précipitations moyennes annuelles sont de 898mm. La variation des
précipitations entre le mois le plus sec et le mois le plus humide est de 255mm. La température
moyenne au cours de l’année varie de 6.2°C. Le mois d’Avril est le plus chaud de l’année avec
une température moyenne de 31.8°C.

II.4. Géologie
On distingue deux ensembles géologiques dans le secteur étudié :

- La zone de socle constituée par les formations cristallines et métamorphiques d’âge


Précambrien ;
- La zone du sédimentaire ancien et récent, d’âges Néo-protérozoïque, Tertiaire et
Quaternaire ;

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


6
Le manteau d’altération qui recouvre les formations cristallines se serait formé au cours des
périodes anciennes beaucoup plus humides et a donné naissance à des fortes accumulations de
fer à l’origine des accidents du relief. On retrouve sous les niveaux cuirassés un niveau d’argile
latéritique d’étendant jusqu’à la zone de décomposition de la roche mère. La profondeur
moyenne de l’altération dans la zone est de 18m.

±
carte géologique de la commune de Bagassi

Bagassi
Legende
geologie_Clip2
<all other values>

PETROGRAPH
Gneiss
Granodiorites et tonalites indifferenciees
Gres de Sotuba
Metasediments argileux ou argilogreseux
Metavolcanites neutres a basiques
Migmatites et granites indifferencies
Migmatites gneissiques a biotite
Volcano sedimentaire : tufs, laves et sediments associes

Export_Output
<all other values>

DEPNAME
Bagassi

Source : BUMIGEB, 2015


02,55 10 15 20 25 30
km Auteur : Aminata, NAKOULMA

FIGURE 4 : CARTE GEOLOGIQUE DE BAGASSI


Aminata NAKOULMA ,2017

III. Présentation du projet


III.1. Contexte de l’étude
Le projet aurifère de Yaramoko est situé dans la commune de Bagassi, province des Balé. La
mine est actuellement exploitée par la société Roxgold, une société canadienne. Elle est rentrée
en opération depuis 2016 et la société prévoit actuellement son extension à proximité de
Bagassi Sud (site se situant à 300 m d’un site d’orpailleurs traditionnels). Ce site d’environ 1
500 personnes est actuellement alimenté en eau potable par un forage équipé d’une Pompe à

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


7
Motricité Humaine (PMH) situé au centre des habitations. Ce forage pourrait connaitre une
baisse de productivité compte tenu de sa proximité avec la future exploitation minière.

Le chef-lieu de la commune est alimenté par une AEPS constituée d’un forage de 5m3/h, d’un
réservoir de stockage de 30 m3 et de 7 Bornes Fontaines.
La Société Roxgold a voulu à travers une étude trouver une solution alternative afin de garantir
une alimentation durable en eau potable des populations de Bagassi Sud tout en considérant les
dispositifs d’approvisionnement en eau potable déjà existants et futurs du chef-lieu de la
commune de Bagassi.

III.2. Objectifs de l’étude


III.2.1. Objectif général
L’objectif global de cette étude est de contribuer à améliorer les conditions de vie et de santé
des populations à travers un accès étendu, durable et équitable à l’eau potable.

II.2.2. Objectifs spécifiques


Plus spécifiquement, il s’agit de :

 Réaliser l’étude socio-économique de Bagassi et évaluer ses besoins en eau de


consommation;
 proposer une solution technique permettant de satisfaire durablement les besoins en
eau de consommation de Bagassi Sud ;
 Dimensionner le réseau et établir un budget estimatif du coût d’exécution des
travaux ;
 faire une évaluation d’impact environnemental lié au projet et proposant un plan
d’atténuation.

III.3. Justificatif du projet


Les données socio-économiques collectées illustrent un besoin de réalisation d’un système
d’approvisionnement en eau potable pour Bagassi Sud .Cette faisabilité est renforcée par la
situation administrative du centre qui ne pourrait plus s’approvisionner au seul forage
fonctionnel et la volonté manifestée de Roxgold de trouver une solution alternative à
l’alimentation en eau potable de la population de Bagassi Sud.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


8
PARTIE II

METHODOLOGIE DE L’ETUDE

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


9
I. Etude socio-économique
D’abord nous avons commencé par une étude socio-économique sur le terrain. Elle a pour but
de produire les éléments d’appréciation de la faisabilité et de la viabilité d’un système
d’approvisionnement et de produire les éléments pour le dimensionnement du système. Les
objectifs spécifiques poursuivis par cette étude de faisabilité socio-économique sont :

 analyser la structure de la population de Bagassi y compris Bagassi sud ;


 analyser leur consommation et leurs besoins en eau potable ;
 analyser la demande solvable (capacités et volonté des populations à payer l’eau
potable) et les possibilités de branchements privés ;
 analyser les systèmes tarifaires ;
Cependant, deux méthodes essentielles ont été utilisées à savoir des recherches documentaires
et des collectes de données sur le terrain
I.1. Recherche documentaire
La recherche documentaire de base a surtout porté sur la collecte des données statistiques des
différents recensements auprès de l’INSD (RGPH 1996 et 2006) et du ministère chargé de
l’administration territoriale (Recensements administratifs de 2006).
La collecte d’autres documents et/ou données pouvant intéresser l’étude s’est poursuivie à la
bibliothèque de la DREA-BMH et sur certains sites internet et notes de cours pour complément
d’informations.

I.2. Collecte de données sur le terrain


Deux techniques d’approche qui se veulent complémentaires ont été utilisées pour la collecte
de données à Bagassi et Bagassi Sud. Il s’agit notamment de :

 l’approche quantitative dont l’enquête par sondage auprès de l’échantillon des 58 chefs
de ménage a été l’outil de collecte des données quantitatives.
 l’approche qualitative dont les entretiens semi structurés auprès d’un certain nombre de
personnes ressources identifiées ont également été l’outil de collecte des données,
appréciations, suggestions et/ou recommandations pour une meilleure viabilité de
l’AEPS.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


10
II. Proposition et analyse d’options pour l’approvisionnement en eau de
consommation de Bagassi Sud
Après la collecte des données, nous sommes passées à la proposition et analyse d’options pour
assurer l’approvisionnement en eau de consommation de Bagassi sud. Ainsi, deux options
essentielles seront analysées.

 Première option : dans cette première option nous envisagerons la possibilité


d’alimenter Bagassi sud à partir de l’AEPS du chef-lieu de Bagassi.

En effet, L’AEPS de Bagassi a été réhabilitée en 2013 et couvre tous les quartiers du chef-lieu
de la commune. Elle est constituée d’un forage dont le débit d’exploitation est de 5m3/h, un
château d’eau de 30 m3 et de 7 Bornes fontaines. Ce système est alimenté à partir du réseau
électrique de la SONABEL et d’un groupe électrogène comme source d’énergie de secours. En
plus, un nouveau forage de 3m3/h vient d’être réalisé par la société Roxgold. Ce forage a été
connecté au réseau de Bagassi pour améliorer l’Approvisionnement en eau potable. Il a fait
l’objet d’essai de pompage par paliers par une équipe de la DREA-BMH.

 Deuxième option : dans cette option, il est envisagé d’alimenter Bagassi sud à partir
d’une nouvelle AEPS.

En effet, la société Roxgold a eu à réaliser un nouveau forage à Bagassi sud qui a fait l’objet
de développement air-lift, suivi de l’essai longue durée (pompage 72h et remontée 24h).
L’interprétation des données nous permet d’exploiter ce forage à 5m3/h jusqu’à terme du projet.
Il servira donc de source de production pour l’alimentation de la nouvelle AEPS à réaliser a
Bagassi sud.

Pour chacune des options, avons procédé à d’abord à l’analyse des besoins en eau de
consommation des populations et la capacité de production ; ensuite, à la conception du
système ; puis enfin au dimensionnement du réseau.

II.1. Evaluation de la population à desservir


Les systèmes d’AEPS sont conçus sur la base d’une planification qui vise à satisfaire des
objectifs à court, moyen et long terme sur une période de 10 ans au minimum. L’horizon du
projet d’approvisionnement pour le cas de notre étude est fixé à 2030, soit 13 ans. Cette période
tient compte des différentes phases du PN-AEP. Selon les résultats du dernier recensement
général de la population et de l’habitation qui a eu lieu en 2006 (source INSD, RGPH06,

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


11
résultats définitifs Décembre 2009), le taux d’accroissement de la population de la commune
s’élevait à 1.89%.

II.2. Evaluation des besoins réels en eau potable des populations de Bagassi
Pour l’évaluation des besoins réels en eau potable de Bagassi, nous nous sommes basé sur la
directive de l’OMS, puis nous avons compléter par les données issues des orientations
stratégiques du programme National d’Approvisionnement en eau potable à l’horizon 2030 et
les critères et normes en vigueur au Burkina.

Les paramètres relatifs à l’évaluation des besoins en eau sont :

 Consommation spécifique (CS)


Les différents niveaux de vie et les divers développements économiques engendrent des
inégalités sur la consommation d’eau domestique. Pour cette raison, les usages de l’eau varient
énormément d’une région à l’autre du globe. Aux Etats Unies, la consommation spécifique est
supérieure à 250l/pers/jr contre 10 à 20 l/pers/ jr en Afrique subsaharienne. Cependant, l’OMS
recommande un minimum vital de 20litres d’eau par jour et par personne pour répondre aux
besoins fondamentaux d’hydratation et d’hygiène corporelle.

Pour le PN AEP 2030 qui est prévu pour se dérouler en quinze ans soit trois phases de cinq ans
(2016-2020, 2021-2025, 2026-2030), l’accès à l’AEP devra se réaliser graduellement avec des
objectifs intermédiaires. Ainsi, en termes de consommations spécifiques en milieu rural, les
chiffres de planification retenus sont les suivants.

Tableau 1 : Evolution des consommations spécifiques en milieu rural, PN AEP 2030


Horizon Consommation Consommation Consommation
(année) spécifique PEM spécifique BF spécifique BP
[l/jour/pers.] [l/jour/pers.] [l/jour/pers.]
2015 8 8 10
2020 10 10 15
2025 12 12 20
2030 15 15 20

Au regard du tableau, on note que le PN AEP 2030 planifie atteindre la recommandation de


L’OMS d’ici 2025 au niveau des branchements privés. Pour ce qui est des bornes fontaines, la

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


12
planification du PN AEP reste en dessous de la directive OMS (15l/jour/pers contre
20l/jour/pers) en 2030.

L’analyse des données de l’ONEA Dédougou, montre une consommation spécifique de 60


litres par personne et par jour au Branchement Particulier (BP) et de 40 litres par personne et
par jour à la Borne Fontaine (BF) durant le mois de pointe (Avril). Il faut noter que ces données
vont largement au-delà des objectifs du PN AEP en milieu rural. Cela peut se justifier par la
différence du niveau de vie entre le milieu rural et urbain.

Dans le cadre de notre étude nous adopterons une consommation spécifique conforme à la
directive de l’OMS et qui va au-delà de la planification du PN AEP. Ainsi il sera retenu une
consommation spécifique de 30l/pers/jour au niveau des bornes fontaines et 40l/pers/jr pour les
branchements privés.

 Taux de desserte (Td)


Le PN AEP ambitionne à l’horizon 2030 :
 De faire évoluer le taux d’accès à l’eau potable de 65% en 2015 à 100% en 2030 ;
 D’augmenter la proportion de la population rurale desservie par BF de 7% en 2015 à
24% en 2030 ;
 D’augmenter la proportion de la population rurale desservie par BP de 1% en 2015 à
56% en 2030 ;
 De faire diminuer la proportion de la population rurale desservie par PEM de 92% en
2015 à 20% en 2030

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


13
Tableau 2: cibles intermédiaires du PN AEP à l’horizon 2030
Horizon Taux Population rurale desservie
(année) d’accès par SAEP
en en eau dont dont Par BP en% Par BF en% Par PEM
potable desservie desservie
% par BP par BF
en % en %
2015 66 8% 10% 90% 1% 7% 92%
2020 76 32% 30% 70% 10% 22% 68%
2025 88 56% 50% 50% 28% 28% 44%
2030 100 80% 70% 30% 56% 24% 20%

Ainsi, pour répondre aux objectifs du PN AEP, 100% de la population d’étude auront accès à
l’eau potable en 2030 dont 80% seront alimentés par un service d’adduction en eau potable
(SAEP) et 20% par un point d’eau moderne (PEM).
Sur les 80% alimentée par SAEP, 70% seront desservie par branchement privé soit un taux de
56% et 30% à la borne fontaine soit un taux de 24% à l’horizon 2030.

 Coefficients de pointe
Pour tenir compte des habitudes et des comportements en matière d’utilisation d’eau potable
dans les centres, Nous retenons les coefficients de pointe suivants :
 Coefficient de pointe journalière : Il exprime le retour de façon cyclique du
comportement des usagers au cours de la semaine. Le coefficient de pointe journalière
(Cpj) est généralement compris entre 1,05 et 3 dans la zone semi rurale et rurale de
pays sahélien (cours Béga OUEDRAOGO). Nous adopterons la valeur de 1,5 comme
coefficient de pointe journalière dans notre cas.
 Le coefficient de pointe horaire (Cph) : il exprime les habitudes du consommateur au
cours de la journée. Il est indépendant de la saison. 11 n’a aucune influence sur les
quantités d’eau à mobiliser. Il est d’autant plus atténué que la ville à des activités
diversifiées. Ce coefficient est généralement pris entre 2,5 et 3 pour les villes de moins
de 10.000 habitants. Nous adopterons donc un coefficient de pointe horaire (Cph) de
3.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


14
 Pourcentage de pertes totales (Cperte)
Il est communément admis que le ratio technico-économique de pertes au cours du transport
et de la distribution varie entre 10% à 20%. Les statistiques montrent que pour les centres de
plus petite taille équipés de systèmes d’adduction d’eau potable, les rendements sont
généralement plus élevés (95%) ; (D. ZOUNGRANA, cours d’approvisionnement en eau
potable-EIER, novembre 2003). Cependant, en tenant compte de l’environnement
technologique de la commune et du temps d’intervention sur les réseaux, généralement long
en cas de détection d’une fuite, il sera raisonnable de prévoir un pourcentage de perte de
l’ordre de 10%. Ainsi, le coefficient de pertes utilisé pour les calculs est de 1,1.

 Besoins de production du journalier de pointe (Bpj)


Désignons par :
P : la population à desservir exprimée en nombre d’habitants ;
CS : la consommation spécifique en l/j/hab. ;
Td : le taux de desserte selon la norme nationale exprimé en % ;
Cpj : le coefficient de pointe journalière (sans unité) ;
Cperte : le coefficient de perte (sans unité) ;
Le besoin de production de pointe journalière (Bpj) en m3/jour est déterminé par la formule
suivante :
𝐂𝐒
𝐁𝐩𝐣 = 𝐏 × 𝐓𝐝 × × 𝐂𝐩𝐣 × 𝐂𝐩𝐞𝐫𝐭𝐞𝐬
𝟏𝟎𝟎𝟎

 Demande de production

Pour chaque type de branchement, il existe des paramètres qui entrent en jeu pour l’estimation
de la demande. Ces paramètres sont :

- Le temps d’utilisation : dans le cadre de notre étude, nous avons considéré 12 heures
par jour pour les bornes fontaine et 24 heures par jour pour le branchement privé ;
- Le coefficient de pointe horaire ;

𝟏𝟎𝟎𝟎 𝐁𝐩𝐣 × 𝐂𝐩𝐡 𝟏𝟎𝟎𝟎


𝐃𝐞𝐦𝐚𝐧𝐝𝐞 𝐞𝐧 𝐞𝐚𝐮(𝐥. 𝐬 −𝟏 ) = 𝐐𝐩𝐡 × = ×
𝟑𝟔𝟎𝟎 𝐓. 𝐮𝐭𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝟑𝟔𝟎𝟎

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


15
Avec

Qph = débit de pointe horaire en m3/h

Cph = coefficient de pointe horaire

Bpj = besoins de pointe journalier en m3/h

Cph = coefficient de point horaire

T.utilsation = temps d’utilisation

II.3. Conception du système


II.3.1. Méthodologie de conception
Pour ce qui concerne la conception du système et le dimensionnement du réseau, la démarche
méthodologique suivie est décrite comme suit :
 l’implantation des bornes fontaines :
Deux (2) critères ont guidé le choix du nombre de bornes fontaines. Il s’agit de :
 la répartition spatiale : la distance maximale que devra parcourir un habitant pour
trouver une borne fontaine doit être de 300m. Il serait aussi recommandé d’éviter que
les habitants traversent les grandes voies pour accéder à ce type de branchement et ce,
pour des questions de sécurité.
 L’aspect population: selon les directives communément utilisées dans les
interventions humanitaires en eau et assainissement, la population maximale est de
500 personnes par borne fontaine.
 Le levé topographique et le tracé du réseau :
Après la recherche et la collecte des informations de base relatives à la topographie, il a été
procédé sur le terrain, aux travaux topographiques consistant à :
 vérifier la position des bornes fontaines (BF) afin d’éviter que celles-ci ne se
retrouvent dans des domaines privés ;
 vérifier la position du château d’eau ;
 lever les axes du réseau à partir du château d’eau et des points de réseau;
 effectuer le traitement informatique des données collectées sur le terrain.
Il a été fait le rattachement de l’état des lieux au système GPS. Le tracé du réseau, les profils
en long du terrain naturel, des axes des conduites et des ouvrages annexes ont été réalisés au
Bureau avec des logiciels appropriés (Auto CAD et Covadis).

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


16
 Le choix des paramètres et critères de dimensionnement :
La conception du système et le dimensionnement du réseau ont été réalisés pour satisfaire les
besoins en eau potable à l'horizon 2030. Ce volet va s’appuyer essentiellement sur :

 les résultats pertinents des données socio-économiques collectées sur le centre ;

 les critères et normes définis et utilisés dans les projets d’AEPS et du PN-AEP;

 les exigences et les conditions techniques d’utilisation et d’exploitation des matériaux


et matériels recommandés par les constructeurs et les exploitants en l’occurrence
l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement ;

 Choix du réservoir

Le réservoir est dimensionné pour équilibrer les fluctuations journalières de la consommation.


Sa capacité est prise à 25% de la consommation journalière de pointe pour tenir compte de la
durée des interventions généralement longues dans les centres secondaires en cas de rupture de
production. Il sera de type métallique étanche et de forme cylindrique. Ce type de réservoir est
généralement utilisé dans les petits centres équipés de systèmes d'AEPS. Il existe un savoir-
faire en la matière et les coûts d’investissements sont relativement moins élevés par rapport aux
réservoirs en béton armé pour les faibles volumes de stockage. En outre, sa mise en œuvre prend
moins de temps que le réservoir en béton.
 Modélisation du réseau

La modélisation du réseau a été faite avec le logiciel EPANET et a pris en compte les points
caractéristiques suivants :
 les points de desserte : Les bornes fontaines ont été choisies en fonction des réalités du
terrain afin d’assurer une bonne répartition de la disponibilité en eau à la population.
Les implantations sont retenues en fonction des conditions techniques trouvées sur le
terrain et des normes adoptées;
 l’emplacement du réservoir : Le réservoir a été implanté en tenant compte des
conditions topographiques du terrain, de la situation du réseau et de l’avis de la
population afin d’éviter par exemple :
- les axes des voiries ou des principaux chemins.
- les propriétés privées et les lieux dits sacrés.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


17
 Choix du type de réseau
Le réseau choisi est de type ramifié pour les raisons suivantes :
 La densité des points de livraison est relativement faible. Un réseau maillé ne sied pas ;
 Le coût d’investissement pour un réseau ramifié est relativement bas par rapport à celui
d’un réseau maillé.
 Choix du mode de distribution
Le mode de distribution adopté est la distribution de type gravitaire. Le réservoir domine tout
le réseau et assure une pression de service minimale au point le plus défavorable.
 Choix du mode de refoulement
Le refoulement direct est adopté pour l’équipement compte tenu de sa flexibilité d’exploitation.
Ce type de refoulement permet une distribution égalitaire au niveau des usagers, un
fonctionnement régulier des pompes de refoulement et une consommation d’énergie du système
de pompage réduite.
 Choix des conduites
Les conduites du réseau seront en PVC.
 Qualité de l’eau
Afin d’améliorer la qualité de l’eau dans le réseau, il est introduit dans la cuve du château d’eau
des pastilles de chlore. Le chlore passe du château aux canalisations et y demeure, garantissant
ainsi une protection qualitative de l’eau jusqu’à sa livraison aux usagers. Cette qualité doit être
préservée par la prévention des pollutions accidentelles qui pourraient survenir lors des travaux
d’entretien des équipements (pose et dépose de la pompe, entretien de la cuve du château d’eau,
réparation des canalisations, etc.). Des analyses périodiques de l’eau prélevée au niveau du
forage, du réservoir et des bornes fontaines doivent être réalisées pour s’assurer que l’eau
produite et distribuée conserve ses qualités chimiques, organoleptiques et surtout
bactériologiques.
Il est important que cette qualité soit préservée jusqu’à la consommation de l’eau. Pour ce faire,
le désinfectant a besoin d’un temps de contact, soit deux (2) heures, pour que sont effet soit
effectif. C’est la raison pour laquelle, nous dévons nous assurer que la capacité utile retenue,
autorise un temps de séjour supérieur ou égal au temps de contact nécessaire du désinfectant.

 Vérification du temps minimal de contact


Soit Tsc le temps de séjour :
𝐂𝐮
𝐓𝐬𝐜 = ≥ 𝟐𝐡𝐞𝐮𝐫𝐞𝐬
𝐐𝐜

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


18
Cu (m3) = la capacité utile du réservoir
Qc (m3/h) = le débit horaire de pointe

 Vérification de la durée d’efficacité du désinfectant


Il est établi qu’au bout de 48 heures, le chlore résiduel dans l’eau se volatilise dans
l’atmosphère. Il faut donc vérifier que la capacité utile du réservoir n’autorise pas un temps
séjour supérieur à deux (2) jours.
Soit Tsm la durée maximale :
𝐂𝐮
𝐓𝐬𝐦 = < 𝟐𝐣𝐨𝐮𝐫𝐬
𝐃𝐣
Avec
Cu (m3) la capacité utile du réservoir
Dj (m3/jr) la consommation journalière de pointe

II.3.2. Méthodologie de dimensionnement


Le dimensionnement a été fait sur un tableur Excel.
II.3.2.1. Réseau de distribution
Le dimensionnement des conduites a été fait par la méthode aval-amont. Le réseau de
distribution doit être capable de supporter les besoins pendant l’heure de pointe du jour de
pointe.

 Débit des bornes fontaines

Pour les bornes fontaines nous avons supposé une consommation spécifique de 20l/j/hab.

𝐂𝐬 × 𝐧𝐛𝐟
𝐐𝐁𝐅 =
𝟑𝟔𝟎𝟎 × 𝐓𝐛𝐟

Cs : Consommation spécifique

nbf: Nombre d’habitant par borne fontaine qui est de 500 habitants.

Tbf : Temps de fonctionnement de la borne fontaine par jour

 Nombre des bornes fontaines et nombre de branchements privés

Etant donné que le PN AEP 2030 vise à réduire le taux de desserte à la borne fontaine au profit
des branchements privés à l’horizon 2030, ainsi nous allons dimensionné notre réseau de sorte

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


19
à ce qu’il puisse alimenté les bornes fontaines nécessaire pour l’alimentation de la population
en 2018 et les branchements privés prévus en 2030.

𝐏(𝟐𝟎𝟏𝟖) × 𝟗𝟎%
𝐍𝐁𝐅 =
𝐧𝐛𝐟

Un (1) branchement particulier doit alimenter environ 10 personnes selon les objectifs du PN-
AEP.

𝐏(𝟐𝟎𝟑𝟎) × 𝟕𝟎%
𝐍𝐁𝐏 =
𝐧𝐛𝐩

NBF = nombre de bornes fontaines

NBP = nombre de branchements privés

P(2018) = population en 2018

P(2030) = population en 2030

nbf = nombre d’habitant par borne fontaine

nbp = nombre d’habitants par branchement privé

 Service en route
 La somme des débits de route est déduite des besoins de production pendant l’heure
de pointe du jour de pointe.

𝐁𝐞𝐬𝐨𝐢𝐧𝐬 × 𝐂𝐩𝐣 × 𝐂𝐩𝐡


∑𝐐𝐫𝐨𝐮𝐭𝐞 = − 𝐐𝐁𝐅
𝟐𝟒 × 𝟑𝟔𝟎𝟎

 Le débit linéaire correspond au débit évalué par mètre linéaire du réseau.

∑𝐐𝐫𝐨𝐮𝐭𝐞
𝐪𝐥 =
𝐥𝐨𝐧𝐠𝐮𝐞𝐮𝐫 𝐭𝐨𝐭𝐚𝐥 𝐝𝐮 𝐫é𝐬𝐞𝐚𝐮 𝐝𝐞 𝐝𝐢𝐬𝐭𝐢𝐛𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧

Avec ql estimé en l/s/ml. Ainsi on aura :

𝐐𝐫𝐨𝐮𝐭𝐞. 𝐭𝐫𝐨𝐧𝐜𝐨𝐧 = 𝐪𝐥 × 𝐋𝐨𝐧𝐠. 𝐭𝐫𝐨𝐧𝐜𝐨𝐧(𝐦)

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


20
 Le débit fictif

Le débit fictif est celui utilisé pour le dimensionnement des conduites de distribution.

𝐐𝐟𝐢𝐜𝐭𝐢𝐟 = 𝟎. 𝟓𝟓𝐐𝐫𝐨𝐮𝐭𝐞 𝐝𝐮 𝐭𝐫𝐨𝐧𝐜𝐨𝐧 + 𝐐𝐚𝐯𝐚𝐥 𝐝𝐮 𝐭𝐫𝐨𝐧𝐜𝐨𝐧

 Pertes de charge

Les pertes de charges sont obtenues avec la formule de Manning-Strickler. Les pertes de
charges singulières sont pris égales à 10% des pertes de charge linéaires.

𝟏𝟎. 𝟐𝟗 × 𝐐𝟐
𝐉= 𝟐 ×𝐋
𝐊𝐬 × 𝐃𝐢𝐧𝐭 𝟏𝟔/𝟑

Q : le débit (m3/s)

L : la longueur du tronçon (m)

Dint : le diamètre intérieur de la conduite(m)

Ks : coefficient de rugosité. Il est pris égal à 120 pour les conduites en PVC.

J : pertes de charges linéaires (m)

∆𝐇 = 𝟏. 𝟏 × 𝐉

∆H = pertes de charges totales.

 Pression

La pression minimale de service selon les cahiers de charges de l’ONEA est de 1 bar soit
10mCE.

La cote minimale imposée à tout point du réseau est calculée par la formule ci-dessous :

𝐙𝐦𝐢𝐧𝐞(𝐗) = ∑∆𝐇(𝐗) + 𝐙𝐓𝐍(𝐗) + 𝐏𝐦𝐢𝐧𝐞(𝐗)

Zmine = cote minimale au point X

∑∆H (X) = Somme des pertes de charge au point X

ZTN (X) = cote du terrain naturel au point X

Pmine (X) = pression minimale au point X

 Vitesse

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


21
Il est recommandé une vitesse minimale de 0.3m/s et celle maximale de 1.5m/s pour un bon
fonctionnement de réseau. (Cours AEP, Béga OUEDRAOGO, 2015).

II.3.2.2. Le réseau de refoulement

 Diamètre

Les équipements pour la production ont été dimensionnés avec 16 heures de pompage
maximum par jour. Cependant, le choix d’un diamètre de refoulement relève d’un compromis
entre, d’une part le souci de réaliser le moins possible d’investissement et d’autre part, le souci
de réduire les charges d’exploitation.
Les conditions et formules suivantes ont permis de déterminer le diamètre de refoulement :

 Condition de Flamant : V (m/s) < 0,6 + DN (m)


 Formule de Bresse : D (m) = 1,5 × Q0, 5 avec Q en m3/s
 Formule de Bresse modifiée : D (m) = 0,8 × Q1 /3 où Q est en m3/s
 Formule simplifiée de Munier : D (m) = (1 + 0,02n) × Q0, 5 avec Q en m3/s et n =
nombre d’heures de pompage par jour.
 Protection anti- bélier
Un coup de bélier est un phénomène de variation de pression due à une modification du régime
d’écoulement dans une conduite. Les causes les plus fréquentes d’une telle modification sont :
 L’arrêt brutal inopiné d’un groupe électropompe alimentant une canalisation de
refoulement, ou son démarrage brutal ;
 La fermeture ou l’ouverture brutale d’une vanne sur une canalisation de refoulement.
De telles modifications brusques peuvent entrainer la rupture de la canalisation ou des
perturbations dans la conduite et sur les installations de pompage si des protections adéquates
ne sont pas prévues. Nous allons étudier ce phénomène par la loi de JOUKOVSKI.
 Réservoir

Le réservoir est dimensionné pour écrêter les pointes journalières, mettre en pression le
réseau de distribution gravitaire et équilibrer les pressions sur le réseau. Son volume est
estimé égal à 25% de la production journalière de pointe.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


22
II.3.2.3. Système de pompage
 la hauteur manométrique totale de la pompe

Le choix de la pompe est fait sur la base des caractéristiques du forage indiquées par les travaux
hydrogéologiques, des données topographiques (altimétrie) et de la côte de calage du château
d’eau. Les paramètres essentiels pris en compte sont la hauteur manométrique totale (HMT) et
le débit d’exploitation du forage.

𝐇𝐌𝐓 = 𝐇𝐠é𝐨 + 𝐉 × 𝐋 × 𝛅

Avec :
Hgéo : dénivelée géométrique ;
J : perte de charge linéaire spécifique ;
L : longueur de la conduite de refoulement ;
δ: coefficient prenant en compte les pertes de charge singulières.

III. Etude financière


L’étude financière prend en compte toutes les phases du projet à savoir celle de la construction
et de l’exploitation à savoir :

 Fourniture et pose du système de refoulement et de distribution


 Fourniture et installation de l’équipement électromécanique et hydraulique
 Construction des locaux

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


23
PARTIE III

RESULTATS ET DISCUSSIONS

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


24
I. Etude socio-économique
I.1. Activités économiques
Les principales activités de la commune sont l’agriculture, l’élevage, l’orpaillage et le
commerce. L’agriculture occupe 60% de la population et les spéculations emblavées sont le
coton, le maïs, le sorgho, l’arachide, le haricot. L’élevage quant à lui occupe environ 15% de la
population et concernent les bovins, les ovins, les caprins et la volaille. Cependant, Bagassi Sud
étant un site d’extraction artisanale de l’or, l’orpaillage est l’activité majeur ; on y rencontre
toutes les activités de la chaine d’orpaillage (Trou/creuseur, concassage, transport du minerai,
broyage, lavage, traitement cyanure, Achat de l’or…etc.).

I.2. Consommation et besoins en eau potable de Bagassi


I.2.1. Ressource en eaux mobilisées
Les ressources en eau de Bagassi se composent des eaux souterraines captées par les forages,
les puits et les eaux de pluies collectées directement ou à partir des toits des maisons. Ces eaux
sont utilisées pour la consommation, la lessive, et seulement 2% pour l’abreuvement des
animaux. Les besoins journaliers s’élèvent en moyenne à 25l/p/j selon les données collectées
sur le terrain.

I.2.2. Répartition des ressources en eaux mobilisées dans la commune de


Bagassi
Le tableau ci-dessous récapitule les données relatives aux différents points d’eau inventoriés
dans le centre au travers des enquêtes de terrain.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


25
Tableau 3: répartition des points d’eau
Zone Quartier Nombre de forages Nombre de puits Nombre de puits
modernes traditionnels
F P A P T P T
Chef-lieu Sinyio 03 00 01 00 00 00 5
Bagassi Pienienyio 02 00 00 00 00 00 3
Biétoumounienyi 03 01 00 00 00 00 00
o
Yakuyio 01 00 00 00 01 00 00
Wakanienyio 08 02 00 00 01 00 00
Bagassi Namassa 00 00 00 00 00 00 00
sud Manaam 01 00 00 00 00 00 00
Foubé 00 00 00 00 00 00 00
Kongoussi 00 00 00 00 00 00 00
Yatenga 00 00 00 01 00 00 01
F : Fonctionnel A : Abandonné P : Permanent T : Temporaire

I.3. Analyse de la demande solvable


I.3.1. Volonté de la population à payer l’eau et leur contribution initiale
A la question de savoir si les ménages enquêtés étaient prêts à payer l’eau sur le nouveau
système et à quel prix, les réponses suivantes ont été enregistrées :
100% des ménages enquêtés se disent prêts à payer l’eau du système ;
Tous les chefs de ménages enquêtés qui déclarent acheter l’eau du futur système sont prêts à
acheter jusqu’à concurrence en moyenne de 10 bidons de 20 litres ou encore 200 litres par
ménage et par jour.
A travers l’enquête, la volonté des ménages a été testée par rapport aux prix qu’ils accorderaient
à un bidon de 20 litres et à une barrique de 200 litres si le réseau est fonctionnel :
Pour le bidon de 20 litres, les prix proposés varient de 5 FCFA à 15 FCFA avec une moyenne
de proposition de 10 FCFA ;
Les prix proposés pour les fûts de 200 litres varient de 25 FCFA à 150 FCFA avec une moyenne
de 70 FCFA ; ce qui équivaudrait au coût moyen de 350 F CFA le m3.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


26
I.3.2. Capacité de la population à payer l’eau
Les activités sociaux-économiques de la zone témoignent de la capacité des populations à
acheter l’eau. En effet, en plus des cultures de rente, de l’élevage et l’orpaillage comme activités
majeures procurant des revenus, le commerce et l’artisanat sont également bien développés.

II. Analyse des options possible pour l’approvisionnement en eau de


consommation de Bagassi
II.1. Option 1 : approvisionnement en eau de consommation de Bagassi sud à
partir de l’AEPS du chef-lieu de Bagassi
II.1.1. Evaluation des besoins de production en eau de consommation des
populations de Bagassi et Bagassi sud.
 Population à desservir
Tableau 4: population de Bagassi
Echéance 2018 2020 2025 2030

Population du chef-lieu de Bagassi 6165 6400 7028 7718

Population de Bagassi sud 1503 1561 1714 1882

 Analyse des besoins et de la capacité de mobilisation d’eau pour


l’approvisionnement de Bagassi sud à partir du chef-lieu de Bagassi.

Tableau 5 : analyse de la satisfaction des besoins en eau de Bagassi et Bagassi sud


Années 2018 2020 2025 2030
besoins de production du jour de pointe du
chef-lieu de Bagassi (m3/j) 25,74 42,75 114,29 381,02
besoin de production du jour de pointe de
Bagassi Sud (m3/j) 6,27 10,43 27,87 92,91
besoin de production en eau totale (m3/j)
32,01 53,17 142,17 473,93
capacité de production 5 5 8 30
Temps de pompage
6 11 18 16

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


27
L’AEPS de Bagassi aura des difficultés à partir de 2025 pour satisfaire les besoins en eau de
Bagassi et de Bagassi sud. Notons que même si une connexion du forage de 3m3/h de Bagassi
est réalisable, la situation progresse légèrement. Les trois(3) forages (forage école, forage
Bagassi sud et ancien forage) ne pourront mobiliser que 11m3/h contre 30m3/h pour 16h de
pompage, ce qui ne permet pas de satisfaire les besoins à partir de 2030. Il serait donc très
difficile d’envisager l’approvisionnement de Bagassi sud à partir de Bagassi à l’horizon 2030
à moins de réaliser des ouvrages de captage supplémentaires.

 Capacité de stockage
Tableau 6: capacité de stockage du réservoir
Années 2018 2020 2025 2030
Population (hab)
7 668 7 961 8 742 9 600
Besoin de production du jour de
pointe (m3/j) 32,01 53,17 142,17 473,93
Capacité de stockage (m3)
8 13 36 118

Au regard du tableau ci-dessus, nous pouvons noter que l’alimentation de Bagassi Sud à partir
de Bagassi poserait un problème en termes de capacité de stockage à partir de 2025. En effet à
partir de 2025, il faudrait un réservoir d’une capacité d’au moins égale à 36m3 contre 30m3 pour
pouvoir assurer le stockage de l’eau à hauteur de 25% de la consommation journalière de
pointe. A l’horizon 2030 il faut une capacité de stockage qui va jusqu’à 118m3 soit plus du triple
du volume de réservoir existant.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


28
 Evaluation de la demande de production totale en eau de consommation à
l’horizon 2030
Cette demande correspond aux besoins de production de l’heure de pointe au jour de pointe.

Tableau 7 : Evolution de la demande totale eau


Branchement Besoin de Temps de Qmh Cph Qph Demande
production du fonctionnement (m3/h) (m3/h) en eau
jour de pointe journalier (h) (l/s)
(m3/j)
BP et BF 473,93
BP 331,75 24 13,82 3 41,47 11,52
BF 142,18 12 11,85 3 35,54 9,87
total 21,39

Il ressort du tableau que la demande en eau de consommation des populations de Bagassi sud
et du chef-lieu de Bagassi est de 21.39l/s.
II.1.2. Résultats du dimensionnement

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


29
 Tracé du réseau

FIGURE 5 : RESEAU D’AEPS DE BAGASSI

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


30
 Calcul des débits
 Le débit à chaque borne fontaine est de 0.75l/s à raison de trois (03) robinets.
Ainsi le débit total des bornes fontaines est égal à :
𝑸𝑩𝑭𝒕𝒐𝒕𝒂𝒍 = 𝟎. 𝟕𝟓 × 𝟏𝟏 = 𝟖. 𝟐𝟓𝒍/𝒔
 La somme des débits de route :
𝟒𝟕𝟑, 𝟗𝟑 × 𝟑 × 𝟏𝟎𝟎𝟎
∑𝑸𝒓𝒐𝒖𝒕𝒆 = − 𝟖. 𝟐𝟓 = 𝟖, 𝟏𝟖𝒍/𝒔
𝟐𝟒 × 𝟑𝟔𝟎𝟎
 La longueur totale du réseau de distribution pouvant faire de branchements privés est
de 1528m. Alors le débit linéaire est de :
𝟖. 𝟏𝟖
𝒒𝒍 = = 𝟎. 𝟎𝟎𝟓𝟑𝒍/𝒔/𝒎𝒍
𝟏𝟓𝟐𝟖
Tableau 8: récapitulatif des débits

Troncons L(m) Qroute Qaval Qfictif


BF2n-N3 70 0,16 0,75 0,84
BF3n-N4 95 0,22 0,75 0,87
N3-N1 50 0,12 1,89 1,95
N1-N2 103 0,24 2,00 2,13
N2-BF1n 30 0,07 0,75 0,79
N2-N4 1975 4,61 3,06 5,60
BF8-N12 234 0,55 0,75 1,05
BF7-N12 165 0,39 0,75 0,96
N12-N11 72 0,17 2,43 2,52
BF5-N11 45 0,11 0,75 0,81
N11-N9 76 0,18 3,46 3,55
BF4-N10 68 0,16 0,75 0,84
N10-N9 36 0,08 0,91 0,96
N9-N8 37 0,09 4,63 4,67
BF6-N8 33 0,08 0,75 0,79
N8-N7 81 0,19 5,54 5,64
N7-N6 90 0,21 5,73 5,84
BF2-N6 68 0,16 0,75 0,84
N6-N5 45 0,11 6,85 6,91
BF3-N5 45 0,11 0,75 0,81
N5-BF1 55 0,13 7,81 7,88
BF1-N4 19 0,04 9,54 9,57
N4-R 11 0,03 9,59 9,60

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


31
 Faisabilité technique
Au-delà des difficultés de satisfaction des besoins en eau potable de Bagassi et des difficultés
de stockage, il est nécessaire de vérifier la faisabilité technique du réseau d’alimentation de
Bagassi Sud à partir du château d’eau de Bagassi. Pour ce faire, il a été procédé à la simulation
du fonctionnement d’un tel réseau de distribution sur un tableur Excel.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


32
Tableau 9 : Dimensionnement du réseau : option 1
Tronçons L(m) Qfictif Dth Dst Dint ∆H(m) ∑ totale cote TN Pmine Zmine( P en X (m pour Zmine P en X V Condition
(l/s) (mm) (mm) (mm) sur le des extrémité en X m) imposé du réservoir (m) pour (m/s) de vitesse
tronçon ∆H(m) aval (m) (m) imposé existant) Zmine
par X max
N3-BF2n 70 0,95 34,86 63 57 0,216 0,216 308,071 10 318,28 1,81 31,80 0,37 Vérifiée
N3-BF3n 95 1,03 36,17 63 57 0,340 0,340 306,878 10 317,21 2,88 32,87 0,40 Vérifiée
N1-N3 50 2,52 56,66 63 57 1,078 1,634 308,207 10 319,84 0,26 30,24 0,99 Vérifiée
N2-N1 103 2,94 61,20 63 57 3,022 4,656 309,049 10 323,70 -3,61 26,38 1,15 Vérifiée
N2-BF1n 30 0,84 32,66 63 57 0,071 0,071 308,531 10 318,60 1,50 31,48 0,33 Vérifiée
N4-N2 1975 9,85 112,03 125 113 16,915 21,642 308,444 10 340,08 -19,99 10,00 0,98 Vérifiée
N12-BF8 234 1,43 42,71 63 57 1,629 1,629 300,101 10 311,73 8,37 38,36 0,56 Vérifiée
N12-BF7 165 1,23 39,60 63 57 0,849 0,849 299,501 10 310,35 9,75 39,74 0,48 Vérifiée
N11- N12 72 3,82 69,80 90 67,8 1,417 3,895 294,94 10 308,83 11,27 41,25 1,06 Vérifiée
N11-BF5 45 0,88 33,50 63 57 0,119 0,119 300,282 10 310,40 9,70 39,69 0,35 Vérifiée
N9-N11 76 5,21 81,44 90 67,8 2,772 2,890 292,067 10 304,95 15,14 45,13 1,44 Vérifiée
N10-BF4 68 0,95 34,76 63 57 0,208 0,208 295,01 10 305,21 14,88 44,87 0,37 Vérifiée
N9-N10 36 1,22 39,35 63 57 0,181 0,388 300,2 10 310,58 9,51 39,50 0,48 Vérifiée
N8-N9 37 6,80 93,05 110 81,4 0,867 4,146 298,321 10 312,46 7,63 37,62 1,31 Vérifiée
N8-BF6 33 0,85 32,83 63 57 0,080 0,080 299,852 10 309,93 10,17 40,15 0,33 Vérifiée
N7-N8 81 8,05 101,24 110 81,4 2,661 6,887 300,091 10 316,97 3,12 33,11 1,55 Vérifiée
N6-N7 90 8,50 104,07 110 81,4 3,301 10,189 297,175 10 317,36 2,74 32,72 1,63 Vérifiée
N6-BF2 68 0,95 34,76 63 57 0,208 0,208 295,512 10 305,72 14,38 44,37 0,37 Vérifiée
N5-N6 45 9,96 112,63 125 113 0,394 10,790 299,559 10 320,34 0,25 29,74 0,99 Vérifiée
N5-BF3 45 0,88 33,50 63 57 0,119 0,119 297,95 10 308,06 12,03 42,02 0,35 Vérifiée
BF1-N5 55 11,21 119,52 125 113 0,610 10,909 296,625 10 317,53 2,57 32,55 1,12 Vérifiée
N4-BF1 19 13,14 129,37 140 119,2 0,218 11,126 300,282 10 321,40 1,31 28,68 1,18 Vérifiée
R-N4 11 13,22 129,75 140 119,2 0,128 11,254 300,1 10 321,35 1,25 28,73 1,18 Vérifiée

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


33
Par distribution gravitaire, la charge totale est négative au point de raccordement à Bagassi
Sud. On note également de très faibles pressions 1.50mce, 1.81mce et 2.88mce allant
respectivement au niveau des bornes fontaine BF1n, BF2n, BF3n de Bagassi sud. Ainsi la
côte actuelle du château d’eau ne permet la desserte en eau de Bagassi Sud. D’autres solutions
à savoir changer la cote d’installation du château en augmentant la hauteur sous radier,
déplacer carrément le château a un point très élevé du terrain naturel s’il en existe, ou
également installer un régulateur de pression au nœud raccordement N4 pourraient être
envisagées. Mais elles reviendraient plus onéreuses et complexes sur le plan technique à
mettre en œuvre.

II.1.3. Etat de mise en œuvre du projet


Au regard des contraintes soulevés plus haut, difficultés de satisfaction des besoins de la
population de Bagassi centre et Bagassi sud à partir de 2025, contraintes techniques de mise
en œuvre, cette option d’approvisionner Bagassi Sud à partir de l’AEPS du centre n’est pas
envisageable.

Cependant, pour ce qui est d’assurer un approvisionnement adéquat de la population du centre


à l’horizon 2030 une phase d’exécution de travaux supplémentaire interviendra en 2030. Il
s’agit essentiellement de :

 La réalisation d’un forage supplémentaire d’au moins 16m3/h de production


 La réalisation d’un château supplémentaire de 95m3.

II.2. Option 2 : Approvisionnement de Bagassi Sud à partir d’une


nouvelle AEPS sur le site de Bagassi Sud.
Dans cette deuxième option, nous somme aller au-delà des objectifs du PNAEP 2030 pour
fixer le taux d’accès à l’eau potable par SAEP à 80% en 2025 et 100% en 2030.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


34
II.2.1. Evaluation des besoins de production de Bagassi sud
Tableau 10: Besoins de production de Bagassi sud
Années 2018 2020 2025 2030
Population (hab) P 1503 1561 1714 1882
Taux d'accès à l'eau potable Td 0,7 0,76 0,88 1
Taux de desserte BP % 0,1 0,3 0,5 0,7
Taux de desserte BF % 0,9 0,7 0,5 0,3
Population desservie par BP u 150 468 857 1317
Population desservie par BF u 1353 1093 857 565
Cons, moy, spécifique BP l/hab/j 30 30 30 40
Cons, moy, spécifique BF l/hab/j 30 30 30 30
Cons. moy./jour BP m3/j 4,50 14,04 25,71 52,69
Cons. moy./jour BF m3/j 40,58 32,78 25,71 16,93
Autres consomations (10%) m3/j 4,50 4,68 5,14 6,96
Cons. moy./jour m3/j 49,59 51,51 56,56 76,59
Pertes 1,1 1,1 1,1 1,1
Production moyenne par jour m3/j 54,55 56,66 62,21 84,25
Pointe journalière 1,5 1,5 1,5 1,5
Taux d'accès à l'eau potable par SAEP 80% 80% 80% 100%
Besoin de production du jour de pointe 65,47 68,00 74,66 126,39
(m3/j) m3/j

Au vu du tableau, les besoins de production d’eau potable pour desservir la population de


Bagassi Sud passe de 65.47m3/jour en 2018 à 126.39 m3/jour en 2030.

Tableau 11 : Besoins et capacité de production


Années 2018 2020 2025 2030
population (hab) 1503 1561 1714 1882
Besoin de production du jour de pointe (m3/j)
65,47 68,00 74,66 126,39
Capacité de production (m3/h) 5 5 5 8
temps de pompage 13 14 15 16
Nombre de forage estimé 1 1 1 2

Le forage de 5m3/h arrive à satisfaire les besoins de production de la population jusqu’ en


2025. En 2030, la réalisation d’un autre forage devient nécessaire pour ne pas pomper plus de
16h par jour.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


35
II.2.1. Réseau de distribution
 Demande en eau de la population de Bagassi sud

Tableau 12 : Demande en eau de Bagassi sud


Branchement Besoin de temps de Qmh Cph Qph (m3/h) Demande en
production fonctionnement (m3/h) eau (l/s)
du jour de journalier
pointe
(m3/j)
BP et BF 126,39
BP 24 3,68 3 11,06 3,07
88,46
BF 37,92 12 3,16 3 9,48 2,63
total 5,70

Besoin de temps de
production du jour fonctionnement
Branchement de pointe (m3/j) journalier Qmh(m3

BP et BF 92,91

BP 65,0374032 24 2,7098

BF 27,87 12 2,32

total
La demande en eau totale de Bagassi Sud est de 5.70l/s dont 3.07l/s par branchement privé et
2.63l/s à la borne fontaine à l’horizon 2030.

 Estimation du nombre de bornes fontaines et de branchement privés

Tableau 13: bornes fontaine et branchements privés de Bagassi sud


population 2018 population 2030
1503 1882
td/BF 90% 30%
td/BP 10% 70%
NBF 3 1
NBP 15 132

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


36
 Tracé du réseau de Bagassi Sud

Figure 6 : Réseau de Bagassi Sud

 Calcul des débits

Le débit à la borne fontaine est de 0.75l/s à raison de trois robinets par borne fontaine.

Ainsi on a : 𝑄𝐵𝐹𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙 = 0.75 × 3 = 2.25𝑙/𝑠

∑𝑄𝑟𝑜𝑢𝑡𝑒 = 5.70𝑙/𝑠 − 2.63𝑙/𝑠 = 3.07𝑙/𝑠

La longueur totale du réseau de distribution pouvant faire des branchements privés est de
387m. Ainsi on a :

3.07
𝑞𝑙 = = 0.0079𝑙/𝑠
387

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


37
Tableau 14 : récapitulatif des débits de Bagassi sud
Tronçons L(m) Qroute Qaval Qfictif
N3-BF2n 70 0,553 0,75 1,05415
N3-BF3n 95 0,7505 0,75 1,16278
N1-N3 50 0,395 2,8035 3,02075
N1-N2 102 0,8058 0,987 1,43019
N2-BF1n 30 0,237 0,75 0,88035
R-N1 40 0,316 4,9913 5,1651

 Estimation de pression et vitesses

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


38
Tableau 15 : dimensionnement de l’AEPS de Bagassi Sud
Tronçons L(m) Qfictif Dth Dst Dint ∆H(m) ∑ totale cote TN Pmine Zmine(m) P en X (m V (m/s) condition
(l/s) (mm) (mm) (mm) sur le des J(m) extrémité aval en X imposé pour Zmine de vitesse
tronçon (m) (m) par X imposé du
réservoir
existant)

N3-BF2n 70 1,054 36,65 63 57 0,26 0,26 308,071 10 318,335 12,84 0,41 vérifiée
N3-BF3n 95 1,163 38,49 63 57 0,44 0,44 308,878 10 319,314 11,86 0,46 vérifiée
N1-N3 50 3,021 62,03 63 57 1,55 2,25 308,207 10 320,456 10,72 1,18 vérifiée
N4-N2 102 1,430 42,68 63 57 0,71 0,79 308,444 10 319,231 11,94 0,56 vérifiée
N2-BF1n 30 0,880 33,49 63 57 0,08 0,08 308,531 10 318,610 12,56 0,34 vérifiée
R-N1 40 5,165 81,12 63 67,8 1,44 3,04 309,049 10 322,085 9,09 1,43 vérifiée

Pour avoir une pression minimale de 10mce à chaque point du réseau, la cote radier devra être égale à 322.085m.
 Caractéristiques du réservoir
Les caractéristiques du réservoir sont consignées dans le tableau ci-dessous.
La capacité du réservoir est estimée égale à 25% des besoins de productions totale du jour de pointe. Pour des raisons pratiques, nous retiendrons
un réservoir d’une capacité de 30m3.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


39
Tableau 16 : caractéristiques du réservoir
Année 2030
Besoins de production du jour de pointe 116.14
(m3/j)
Capacité du réservoir (m3) 30

ZTN du château (m) 308,54


Cote radié (m) 322,016

 Vérification du temps de séjours et de contact du chlore

 Temps de séjours

30
𝑇𝑠𝑚 = = 0.086 𝑗𝑜𝑢𝑟
(116.14 × 3)

𝑇𝑠𝑚 < 2𝑗𝑜𝑢𝑟𝑠 , alors l’efficacité du désinfectant est vérifiée.

 Temps de contact

30
𝑇𝑠𝑐 = = 2.1 ℎ𝑒𝑢𝑟𝑒𝑠
114.16
( 24 × 3)

𝑇𝑠𝑐 > 2ℎ𝑒𝑢𝑟𝑒𝑠, alors le temps minimal de contact du chlore est vérifié.

Ainsi, toutes les conditions sont vérifiées pour ce qui est de l’utilisation du chlore.

II.2.2. Conduite de refoulement


Dans la partie méthodologie, il a été précisé qu’il existe déjà un forage de 5m3/h non équipé
réalisé par la société Roxgold. Ce forage devra servir pour l’alimentation de Bagassi sud. Un
autre forage d’au moins 3m3/h devra être réalisé en plus pour assurer la desserte totale de la
population en 2030.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


40
 Dimensionnement de la conduite de refoulement

Tableau 17: dimensionnement de la conduite de refoulement


Diamètre (mm) 55,90 89,26 44,72
Vitesse (m/s) 0,37 0,13 0,53
Diamètre nominal (mm) 63,00 90,00 63,00
Vitesse de FLAMANT 0,66 0,69 0,66

condition de FLAMANT vérifiée vérifiée vérifiée

Nous retiendrons un diamètre nominal de 63mm pour la conduite de refoulement.

 phénomène de coup de bélier

Les caractéristiques de la conduite de refoulement sont consignées dans le tableau ci-dessous :

Tableau 18 : coup de bélier


Coup de bélier
Caractéristiques de la conduite de refoulement
Désignation Notation valeur
Diamètre intérieur D (m) 0.0536
Diamètre extérieur DN (m) 0.0630
Epaisseur de la conduite e (m) 0.0047
Coefficient K k 33

𝑉𝑜
Dans le cas présent : Vo= 0,37m/s et 𝑎 × = 15.13𝑚
𝑔

𝐻𝑜 = 𝑍𝑜 + 10𝑚𝑐𝑒 = (322.016 – 296, 22) +10 = 35.796m

Alors on a :

𝑉𝑜
𝐻𝑜 − 𝑎 × = 20.66
𝑔

𝑉𝑜
𝐻𝑜 + 𝑎 × = 50,926
𝑔

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


41
La pression relative provoquée par le coup de bélier au point le plus défavorable de la
conduite de refoulement doit être inférieure à la pression nominale de ladite conduite pour
éviter l’explosion en cas de surpression et supérieure à la pression atmosphérique
(Patm=1,033 bar) pour éviter l’implosion en cas de dépression.

Avec une vitesse de 0,37 m/s dans la conduite de refoulement, la variation de la pression est
de l’ordre de 15,13 m. La pression maximale dans la conduite en service étant de 35.796m, la
pression résultante en phase de surpression est de 50,082 m, (soit 5,095 bars < 10bars) et
celle en phase de dépression est de 19.822 m (soit 1.982 bar > Patm de 1 bar). Aucun risque
d’explosion ni d’implosion n’est possible.

Aucune protection anti-bélier ne sera nécessaire pour ces installations et la conduite sera de
PN10.

 Système de pompage

Le forage a un débit d’exploitation de 5 m3/h. Ses caractéristiques sont indiquées dans le


tableau ci-dessous:

Tableau 19: caractéristiques du forage


Cote du terrain naturel (ZTN du forage) m 296,22
Débit d’exploitation minimal attendu m3/h 5
Niveau statique probable NS m 16,41
Niveau dynamique ND m 26,63
Rabattement R m 10,22
Profondeur moyenne P m 78

 Caractéristiques de la pompe

Comme indiqué dans la partie méthodologie, le choix de la pompe a été fait sur la base des
caractéristiques du forage indiquées par les travaux hydrogéologiques, des données
topographiques (altimétrie) et de la côte de calage du château d’eau. Les paramètres essentiels
pris en compte sont la hauteur manométrique totale (HMT) et le débit d’exploitation du
forage.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


42
Tableau 20: caractéristiques de la pompe
Calcul du HMT de la pompe « Bagassi Sud »
Paramètre Valeurs
Château Cote TN château 308,54
Hauteur du Fond de Cuve 10,00
H(m) Hauteur de déversement dans la cuve 3,50
Hgéo Cote TP Château 322,085
Cote TN forage 296,22
Hdyn(m) 26.63
Δhgeo (m) 52.426
Perte de charges en Débit (m3/h) 5,00
m KS (PVC) 120,00
Longueur du refoulement 1 451,30
Diamètre (mm) 57
Coeff de perte singulière 10%
Somme des pertes de charge 13.192
HMT(m) 65.618
Electro-pompe Débit (m3/h) 5,00

Les pompes destinées à l’exhaure devraient donc avoir au moins les caractéristiques
suivantes : débit Q= 5m3/h, HMT= 65.618m. En marque Grundfos, une pompe SP5A-17
pourrait satisfaire l’exploitation de la ressource (voir fiche technique en annexe).

 Puissance du moteur et de la pompe et du groupe électrogène

Les puissances sont représentées dans le tableau ci-dessous :

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


43
Tableau 21 : caractéristiques du groupe électrogène

Désignation unités Valeurs


Hauteur manométrique totale m 65.618
Débit d'exploitation du forage m3/h 5,00
Rendement de la pompe 57.5%
Puissance de la pompe (Pp) KW 2.11
Rendement K du moteur de la pompe 75.1%
Puissance du moteur de la pompe (Pm) =Pp/K KW 2.81
Type de moteur Moteur triphasé
de type MS402
Intensité nominal In de l’électropompe A 4.2

Tension nominal U de l’électropompe V 380


Cos ῤ 0.76
Intensité de démarrage Id de l’électropompe soit (3 A 12.6
fois In)
Puissance maximale du groupe en KW = U×Id×√𝟑 KW 8.29

Puissance maximale du groupe en KVA= KVA 6.30


U×Id×√𝟑 × 𝑪𝑶𝑺𝝆

Un groupe électrogène de 7KVA pourra répondre aux nos besoins

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


44
1.1. Etat de mise en œuvre du projet
 Système de distribution

Tout le système de distribution (canalisations, château d’eau, bornes fontaines) est


dimensionné pour l’horizon 2030. Le système de distribution sera construit dès le démarrage
du projet sans phasage.

 Système de production

La réalisation peut se faire en deux (2) phases :

 Première phase : La réalisation du système AEPS, nécessitera la réalisation des


travaux de canalisations, la station de pompage pour le forage de 5m3/h et
l’installation du château d’eau, ainsi que les Bornes Fontaines.
 Deuxième phase : Elle interviendra en 2030, avec la réalisation d’un (01) forage
supplémentaire pour combler le déficit.

En conclusion, le projet sera exécuté en 2 phases présentées dans le tableau ci-dessous.

Tableau 22: Etat de mise en œuvre du projet, option2


Phase 1 : 2018 Phase 2 : 2030

- Pose de canalisations de distribution et


accessoires ;
DISTRIBUTION

- Construction du réservoir métallique de 30 m3 ;

- Construction de 3 bornes fontaines ;

-Construction des locaux d’exploitation.

- Equipement du forage avec un système -Etude d’implantation et exécution d’un


d’exhaure d’une capacité de 5m3/h ; forage supplémentaire ;

- Installation du Groupe électrogène et -Equipement du forage en système


accessoires ; d’exhaure ;

- Pose de la conduite de refoulement; - Raccordement à la station de pompage 1


PRODUCTION

- Protection des équipements - Pose de la conduite de refoulement (Forage


– raccordement à la station de pompage
existant) ;

- Equipements de protection

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


45
Tableau 23: synthèse des options
Options Avantages Inconvénients Conclusion
Option 1 :  disposition d’un réseau  disponibilité insuffisante des ressources en eau ; Option
Connexion au unique pour Bagassi et  château existant ne permet pas l’alimentation complexe à
réseau existant de Bagassi sud gravitaire en eau de Bagassi sud, nécessité d’une réaliser sur le
Bagassi installation de relais. plan technique,
 Option complexe sur le plan technique option non
 risque de conflit de gestion du système conseillée

Option 2 :  extension future possible  Absence d’une ligne électrique (SONABEL) à Option
Raccordement au (flexibilité du réseau) ; proximité du forage; techniquement
nouveau forage de  Système simplifié  Système inadapté au pompage solaire; réalisable.
Bagassi sud d’AEP ;
 un réseau de refoulement assez long (1451,30m) ;
 Coût de réalisation
raisonnable ;
 limite des conflits de
gestion

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


46
III. Etude financière
Les couts de réalisations s’élèvent à 50 042 500FCFA HTVA pour la première phase et
27 480 000FCFA HTVA pour la deuxième phase en 2030. Les résultats sont en annexe
(tableau :)

IV. Evaluation sociale et environnementale


1. Evaluation des impacts environnementaux et sociaux
L’évaluation des impacts est basée sur la détermination des indicateurs suivants :

 Etendue de l’impact qui peut être ponctuelle; locale ou régionale.

 Intensité de l’impact peut être :

 Forte, si l’impact détruit ou altère l’élément de manière significative.


 Moyenne, si l’impact modifie de manière sensible l’intégrité de l’élément.
 Faible, si l’impact modifie peu la qualité de l’élément.

 Durée de l’impact peut être longue, moyenne ou courte.

 Importance de l’impact peut être mineure, moyenne ou majeure.

2. Impacts positifs
Le projet présente un certain nombre d’avantages à savoir :

 L’amélioration de la salubrité du centre et du cadre de vie de la population.

 Accroissement du taux d’accès à l’eau potable de la population

 La diminution d’un grand nombre de maladies telles les diarrhées, le choléra, …Liées
au manque d’eau potable

 La création d’emplois et la stimulation des activités économiques pendant les travaux


de réalisation du projet.

3. Impacts négatifs
La grande majorité des impacts négatifs sera observée pendant la phase d’exécution des
travaux. Confère tableau () en annexe.

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


47
CONCLUSION / RECOMMANDATION
L’étude a permis d’analyser de façon détaillée la possibilité d’assurer l’alimentation en eau
potable de la population de Bagassi Sud.

Au niveau du plan technique et financier, la satisfaction des besoins en eau pourra être assurée
par la réalisation d’un système d’AEPS en deux (02) phases : une première phase d’un montant
de 50 042 500 FCFA HTVA et une deuxième phase en 2030 à un coût de 27 480 000 FCFA
HTVA permettant la réalisation supplémentaire d’une nouvelle station de pompage.

La mise en place du système permettra d’améliorer les conditions de vie des populations et de
contribuer au développement socio-économique de Bagassi sud. Au niveau de l’évaluation
environnementale, il en ressort des impacts négatifs et positifs lors de l’exécution des travaux
et pendant la phase d’exploitation. Cependant, des mesures d’atténuations des impacts négatifs
seront mises en œuvre afin de contribuer à l’amélioration du cadre de vie sanitaire des
populations et rester dans un processus de développement durable.

Afin d’assurer une gestion durable de l’ouvrage nous recommandons de :

 Confier la gestion de l’ouvrage à un opérateur privé


 Sensibiliser la population à s’approvisionner aux bornes fontaines
 Veillez au suivi rigoureux de la maintenance et du contrôle des ouvrages (étanchéité,
des vannes, des robinetteries etc..);
 Veiller à l’éducation sanitaire des populations pour leur expliquer les conséquences
néfastes de certaines pratiques sur la propreté de l’environnement des bornes fontaines
et leur incidence sur la santé des utilisateurs (dépôt d’ordure autour de la borne fontaine,
dépôt de sable ou d’objets risquant de boucher la canalisation de drainage des eaux, etc.)
 Assurer un meilleur suivi des prix fixés par les revendeurs d’eau;

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


48
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Eyrolles, Hydraulique Urbaine Appliquée Aux Agglomérations de Petite et Moyenne
Importance., Paris, 1979.
A. GOUZROU, L’hydraulique Urbaine, 2011.

Laboratoire Central de l’environnement, Technique D’élaboration D’un Projet Dans Le


Secteur de L’eau et Les Différentes Étapes de L’exécution. (RCI, 1991).
G CASTANI, Principes et Méthodes de L’hydrogéologie (Paris: Dunold, 1982).

Ministère de l’eau et de l’assainissement, Programme National de L’eau et de


L’assainissement, Horizon 2030, 2016.

TAHIR ALLATCHI, Projet D’adduction D’eau Potable Dans La Ville d’AMZOER (Tchad):
Projet de Fin D’étude, 2012.

PAM, Adduction et Distribution D’eau, Systèmes de Canalisations En Fonte Ductile Pour


L’adduction et La Distribution D’eau Potable, L’irrigation et Les Applications Spécialisées,
2010.
Reine and Bohbot, L’accès À L’eau Dans Les Bidonvilles Des Villes Africaines.”, 2008.

UNICEF and OMS, Atteindre Les ODD En Matière de L’eau et Assainissement : Évaluation À
Mi-Parcours, 2015.

F VALIRON, Gestion Des Eaux, Coût et Prix de L’alimentation En Eau et de L’assainissement,


1991.
Béga OUEDRAOGO, Note de Cours En AEP, 2iE. (Ouagadougou, 2006).

O BANTON and BANGOY, Multiscience Environnementale Des Eaux Souterraines. (Presse


de l’Université du Québec/ AUPELF, 1997).

Sites internet

https://www.montpellier3M.org.fr

https://www.eauburkina.org/Eau_Potable

https://www.pseau.org

URL : Dates de consultation :

http://cfpfissel.net/pages/partenaire.html 30/08/2017
http://www.populationdata.net/?option=continent&cid=1&nom=afrique 06/10/2017
http://www.ansd.sn/index.php?option=com_ansd&view=theme&id=9&Itemid=294# 07/12/2017
http://fr.slideshare.net/rolandyonaba/cours-dadduction-en-eau-potable-47234215 10/12/2017

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


49
ANNEXES
Annexe 1 : budget estimatif du projet
Annexe 2 : plan de masse du réseau
Annexe 3: profils en long
Annexe 4 : plan type des bornes fontaines
Annexe 5 : carnet des nœuds
Annexe 6 : château
Annexe 7 : Tête du forage
Annexe 8: local technique
Annexe 9 : local gardien
Annexe 10 : bureau et magasin
Annexe 11 : WC et latrine douche
Annexe 12: plan de masse

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


50
Tableau 24 : Estimation financière des travaux de réalisation de l’AEPS de Bagassi sud
PREMIERE PHASE

N° DESIGNATION Unit Quantité Prix Montant


unitaire total (FCFA)
(FCFA)
I INSTALLATION DE CHANTIER - FRAIS
GENERAUX
I.1 Installation et repli de chantier FF 1 1 000 000 1 000 000

I.2 Etudes géotechniques pour fondation du château d'eau FF 1 1 000 000 1 000 000

I.3 études techniques d'exécution et établissement de plans de FF 1 500 000 500 000
recollement des ouvrages exécutés
TOTAL I 2 500 000
II FOURNITURE ET POSE DES EQUIPEMENTS DE
PRODUCTION
II.1 Ouvrage de captage

II.1.1 développement air lift U 1 300 000 300 000

II.1.2 Analyse de l’eau (chimique et bactériologique) au niveau U 1 100 000 100 000
du forage

II.1.3 Construction de la tête de forage y compris regard et FF 1 300 000 300 000
couvercle et toutes sujétions comprises

II.2 Conduite de refoulement : -

II.2.1 Fourniture et pose de conduite de refoulement DE 63 PN ml 1451 3 500 5 078 500


10 y compris fouille standard, lit de sable grillage
avertisseur
II.2.2 Plus-value fouille en terrains indurés tous diamètres ml 400 2 000 800 000
confondus
II.2.3 Plus-value pour traverser de routes principale ml 50 5 000 250 000

II.2.4 Raccordement à la colonne d'alimentation du réservoir FF 1 80 000 80 000


(fourniture et pose)

II.3 Station de pompage -

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


51
II.3.1 Fourniture et pose d’une électropompe immergée triphasée U 1 3 000 000 3 000 000
Grundfos Q=5m3/h, HMT=66 m y compris essais de
marche et câble de sécurité en acier inoxydable et
Fourniture, pose de coffret de commande triphasée et
raccordement d'équipements hydromécaniques (ventouse,
coudes, raccords union M/F, bride ronde filetée, compteur
de volume, clapet AR, manomètre, pressostat, filtre, vanne
à bride, robinet de prise) sur la tête de forage y compris
butée et support

II.3.2 Fourniture et pose d'une colonne montante en Flexible ml 50 8 000 400 000
(Foraduc ou PHED) DN50

II.3.3 Fourniture des pièces de rechange et accessoires d'entretien U 1 300 000 300 000
pour électropompes et accessoires

II.3.4 lampes 220V, relais, installation pour les locaux, portail et FF 1 200 000 200 000
portion et toutes sujétions

II.4 SOURCE D'ENERGIE: Groupe électrogène -

II.4.1 Construction d’un abri groupe électrifié y compris toutes U 1 400 000 400 000
suggestions

II.4.2 Fourniture, pose et mise en service de groupe électrogène U 1 5 000 000 5 000 000
diesel de 7 KVA, 3P+N230/400V 50 Hz, non insonorisé à
démarrage électrique y raccordement électrique , pose
d'une cuve journalière de 150 litres remplie de 150 litres de
gasoil et équipé de pompe manuelle type JAPPY,
Fourniture et pose d'un bac à sable de 50 l avec pelles et
toutes sujetions comprises

TOTAL II 15 508 500


III CONSTRUCTION ET EQUIPEMENT DE CHÂTEAU
D'EAU
III.1 Aménagement de terrain, fourniture et pose de grillage de FF 1 300 000 300 000
clôture

III.2 Fourniture et pose de château d'eau métallique de 30 m3, y U 1 14 000 000 14 000 000
compris les dispositifs d'accès, triangle de stabilisation,
indicateur de niveau, l'ensemble des canalisations
d'alimentation, de distribution, vidange, trop plein, regard
et compteur ) etc., l'ensemble des pièces de raccordement
selon le plan joint et le descriptif (robinet vanne, tés,
coudes, raccord union et toutes sujétion) BA dosé à 350
Kg/m3 pour les semelles et notes de calcul de ferraillage et
toutes sujétions comprises

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


52
III.3 Fourniture et pose d'un système de chloration (diffuseur et FF 1 200 000 200 000
50 pastilles aux dérivés chlorés)

TOTAL III 14 500 000


III.4 Fourniture, pose et réglage d'un contrôleur de niveau type FF 1 400 000 400 000
robinet flotteur au droit du château d'eau

IV BORNES BONTAINES:
IV.1 Exécution d'une borne fontaine à 3 robinets comprenant: U 3 800 000 2 400 000
Fournitures et pose de hangar et des accessoires
hydraulique pour borne fontaine composés de 3 robinets de
puisage quart de tour de 1"1/4, 1 compteur persiflo 1"1/2
ou similaire, 1 robinet d'arrêt avant compteur 1"1/4, tuyau
1"1/4 en acier galvanisé pour raccordement robinet et
compteur, racccords, joints réductions et accessoires de
montage, le massif en béton, le puits perdu, la prise en
charge sur la conduite de distribution conforment aux
plans et toutes sujetions comprise

TOTAL IV 2 400 000


V FOURNITURE ET POSE DES EQUIPEMENTS DE
DISTRIBUTION :
V.1 Fourniture et pose de conduites y compris fouille
standard, lit de sable grillage avertisseur et toutes
sujétions

V.1.1 Conduite en PVC 63 PN 10 (marge 10%) ml 382 4 000 1 528 000


V.1.2 Conduite en PVC 90 PN 10 ml 40 4 500 180 000
V.1.4 Plus-value fouille en terrains indurés tous diamètres ml 200 3 000 600 000
confondus
V.1.5 Plus-value pour traversée de routes ml 75 5 000 375 000

V.2 Fourniture et pose de pièces spéciales et accessoires en -


PVC

V.2.1 Bouchon BE 63 U 4 7 000 28 000

V.2.3 Coude à emboîtement DE 63 U 6 6 500 39 000

V.2.4 Coude à emboîtement DE90 U 2 7 000 14 000

V.2.6 Té à emboîtement de 63 U 3 12 000 36 000

V.3 Fourniture et pose de pièces spéciales et accessoires en -


fonte

V.3.1 Adaptateur à brides 60/63 U 10 7 000 70 000

V.3.2 Adaptateur à brides 80/90 U 2 7 500 15 000

V.3.4 cônes à brides 80/50 U 5 13 000 65 000

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


53
V.3.5 cônes à brides 80/50 U 2 14 000 28 000

V.3.6 Té réduit 80/60/60 U 1 16 000 16 000

V.3.7 Té réduit 80/80/60 U 1 10 000 10 000

V.3.8 Té réduit 50/50/50 U 1 10 000 10 000

V.4 Accessoires sur réseau: robinets vannes, ventouses et -


vidanges
V.4.1 Robinet vanne DN 63 U 4 100 000 400 000

V.4.2 Robinet vanne DN 90 U 3 120 000 360 000

V.4.3 Fourniture et pose de bouches à clef pour robinets vannes U 4 15 000 60 000

V.4.6 Fourniture et pose de ventouse sur PVC 90 U 1 130 000 130 000

V.4.7 Fourniture et pose de regard pour ventouse sur PVC 90 U 1 40 000 40 000

V.4.8 Aménagement de vidange avec prise sur PVC 63 U 1 10 000 10 000

TOTAL V 4 014 000


VI ESSAI -
VI.1 Epreuves de débit de conduites, essai partiel et essai FF 1 1 000 000 1 000 000
général du réseau
VI.2 Rinçage et désinfection du réseau FF 1 500 000 500 000

VI.3 Analyse de l'eau (physico-chimique et bactériologique) au FF 1 150 000 150 000


niveau des BF

TOTAL VI 1 650 000


VII OUVRAGES ANNEXES -

VII.1 Construction du local d’exploitation (Bureau et magasin) y FF 1 2 500 000 2 500 000
compris fenêtre, portes, plafond, électricité, crépissage,
peinture, tyrolène conforment aux plans et toutes sujétions
comprises
VII.2 Construction d'un mur de clôture en parpaing 20 m X 20 m FF 1 3 500 000 3 500 000
et de hauteur 2m avec une longrine de 40 cm*30 cm reliant
les poteaux distant de 3m, le tout couronné par un
raidisseur de 30 cm x10 cm avec portail et portion y
compris électrifié, crépissage, tyrolène conformément au
descriptifs et aux plans et toutes sujétions comprises

VII.3 Construction de local gardien y compris porte, fenêtres, FF 1 1 500 000 1 500 000
plafond, électricité, crépissage, tyrolène conformément au
descriptifs et aux plans et toutes sujétions comprises

VII.4 Construction des latrines VIP/douches et annexes y FF 1 1 500 000 1 500 000
compris porte, fenêtres, plafond, électricité, crépissage,
tyrolène et toutes sujétions comprises

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


54
VII.5 Fabrication et pose de bornes de signalisation U 30 3000 90 000
TOTAL VII 9 090 000

VIII PIECES DE RECHANGES ET PRESTATIONS


DIVERSES
VIII.1 PIECES DE RECHANGES

VIII.1.1 Compteur DN25 pour Bornes fontaines U 3 15 000 45 000


VIII.1.2 Vanne d'arrêt 26/4 pour Bornes Fontaines U 3 8 000 24 000
VIII.1.3 robine de puisage pour Bornes Fontaines U 6 10 000 60 000
VIII.2 PRESTATIONS DIVERSES
VIII.2.1 Fourniture des outils et accessoires d'entretien pour groupes FF 1 200 000 200 000
électropompe, équipement forage, canalisation (CCTP)

VIII.2.2 Suivi et formation du responsable d’exploitation de la FF 1 500 000 500 000


commune, pendant l'installation et pendant le délai de
garantie
VIII.2.3 Rémunération du technicien désigné par l'AUE pour le FF 4 75 000 300 000
suivi des travaux

TOTAL VIII 1 129 000

MONTANT TOTAL HT-HD 50 042 500

Travaux de réalisation de l’AEPS de Bagassi Sud, 2ème phase (2030)

N° DESIGNATION Unit Quantité Prix Montant total


unitaire (FCFA)
(FCFA)
I INSTALLATION DE CHANTIER - FRAIS
GENERAUX
I.1 Installation et repli de chantier FF 1 500 000 500 000
I.3 études techniques d'exécution et établissement de FF 1 600 000 600 000
plans de recollement des ouvrages exécutés

TOTAL I 1 100 000


II FOURNITURE ET POSE DES
EQUIPEMENTS DE PRODUCTION
II.1 Ouvrage de captage
II.1.1 réalisation d'un forage de 5 m3/h minimum y U 1 8 000 000 8 000 000
compris développement et essais de pompage
longue durée et analyse d'eau

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


55
II.1.3 Construction de la tête de forage y compris regard FF 1 300 000 300 000
et couvercle et toutes sujétions comprises

II.2 Conduite de refoulement : -

II.2.1 Fourniture et pose de conduite de refoulement y ml 1500 4 500 6 750 000


compris fouille standard, lit de sable grillage
avertisseur
II.2.2 Plus-value fouille en terrains indurés tous diamètres ml 400 2 000 800 000
confondus
II.2.3 Plus value pour traversée de routes principale ml 50 5 000 250 000

II.2.4 Raccordement à la colonne d'alimentation du FF 1 80 000 80 000


réservoir (fourniture et pose)
II.3 Station de pompage -
II.3.1 Fourniture et pose d’une électropompe immergée U 1 3 500 000 3 500 000
triphasée GrundFos Q=5 m3/h minimum y
compris essais de marche et câble de sécurité en
acier inoxydable et Fourniture, pose de coffret de
commande triphasée et raccordement
d'équipements hydromécaniques (ventouse, coudes,
raccords union M/F, bride ronde filetée, compteur
de volume, clapet AR, manomètre, pressostat, filtre,
vanne à bride, robinet de prise) sur la tête de forage
y compris butée et support
II.3.2 raccordement au réseau existant FF 1 300 000 300 000
II.4 SOURCE D'ENERGIE -
II.4.1 Construction d’un local technique électrifié y U 1 400 000 400 000
compris toutes suggestions
II.4.2 connexion à une source d'énergie adaptée U 1 7 000 000 7 000 000

27 380 000
TOTAL 27 480 000

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


56
Tableau 25 : Impacts négatifs
COMPOSANTES IMPACT NEGATIFS EVALUATIONS

INTENSITE ETENDUE DUREE IMPORTANCE

PHASE D’EXECUTION DES TRAVAUX

Problèmes respiratoires dû à la Pollution de l’air par l’envol de FORTE locale longue Majeur
la poussière issue des travaux (excavation du sol, mouvement des
camions).

Pollution sonore dû aux bruits résultants des engins des travaux. FORTE Locale longue Majeur
Population

Perturbation de la circulation et risque d’accidents dus à FORTE Locale longue Majeur


l’approvisionnement en équipements et matériaux de
construction par les gros engins et à l’existence de tranchée
ouverte.
Perturbation, voire interruption plus ou moins longue du service FORTE Locale courte Majeur
public de fourniture d’électricité à cause des dégradations que
pourraient subir ce réseau.

Risque de prolifération des maladies sexuellement FORTE locale longue Majeur


transmissibles (IST/SIDA).

Accidents de travail FORTE Locale longue Majeur

Sol Atteinte à l’intégrité du paysage FORTE ponctuelle Courte Majeur

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


57
Ravinement potentielle dû aux excavations du sol forte locale longue Majeur

Contamination du sol du aux déchets produits sur le site : forte ponctuelle longue Majeur
déversement d’hydrocarbure et d’huile de vidange ; rejet de
déchets solides

Faune et flore Perturbation/destruction du biotope de certains animaux FORTE locale longue Majeure

Déboisement dû à l’abattage nécessaire de certains arbres et FORTE ponctuelle Courte Majeure


arbustes

Risque de contamination des produits halieutiques si les eaux de FORTE ponctuelle courte Majeure
surface sont contaminées

Air Dégradation de la qualité de l’air du aux gaz d’échappement des FORTE locale longue Majeure
engins et à l’envol de la poussière

Ressource en eau Pollution des eaux de surfaces par les déchets produit sur le FORTE locale longue Majeure
chantier

Risques de modification du régime d’écoulement des eaux du forte locale longue majeur
aux travaux de terrassement

Risque de conflits sociaux du à l’usage divers de l’eau faible locale courte moyenne

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


58
Tableau 26 : Mesures d’atténuation
IMPACTS MESURES D’ATTENUATION
Problèmes respiratoires dû à la Pollution de l’air par  Assurer un arrosage fréquent du site de travail ;
la poussière.
 Limiter les vitesses de conduite des engins à 30km/h aux environs des
localités ;
Pollution sonore dû aux bruits résultants des engins  Maintenir les engins en bon état de fonctionnement ;
des travaux.
 Limiter les activités pendant la journée ;
Perturbation de la circulation et risque d’accidents  Informer la population locale du déroulement des travaux, de
dus à l’approvisionnement en équipements et l’échéancier des perturbations potentielles.
matériaux de construction par les gros engins et à
 Exiger une vitesse limite de conduite des engins sur le site ;
l’existence de tranchée ouverte.
 Mettre en place et assurer l’entretien des panneaux de signalisation,
des balises, des clôtures et barricades sur le site

Perturbation, voire interruption plus ou moins longue  Recenser le réseau ;


du service public de fourniture d’électricité à cause
 Prendre les dispositions nécessaires pour éviter sa dégradation
des dégradations que pourraient subir ce réseau.
Risque de prolifération des maladies sexuellement  Informer et sensibiliser le personnel et la population riveraine du
transmissibles (IST/SIDA). chantier sur les maladies sexuellement transmissibles en général et sur
les risques liés à la propagation du SIDA ;
 Distribuer des condoms pour favoriser la prophylaxie du VIH/SIDA ;
Accidents de travail.  Informer et former le personnel de travail sur les risques liés aux
accidents de travail ;

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


59
 Distribuer et exiger le port des équipements de protection
individuels(EPI) sur le chantier.
Érosion potentielle de la surface du sol  Remodelage du terrain après l’exécution des travaux
Pollution du sol du aux déchets solides et déversement  Utiliser des poubelles appropriées permettant le tri des déchets sur le
d’hydrocarbure et d’huile de vidange sur le site. site ;
 Evacuer les déchets vers une décharge reconnue par la mairie.
 Collecter les huiles de vidange pour un traitement ultérieure par une
société agréé pour ce type de traitement (TOTAL par exemple).
Abattage de certains arbres et arbustes si nécessaire.  Plantation d’un nombre d’arbres et d’arbustes équivalent.

Risque de conflits sociaux du à l’usage divers de l’eau  Priorité toujours accordée aux besoins des riverains
Atteinte à l’intégrité du paysage  Limiter le débroussaillage au strict nécessaire

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


60
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
61
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
62
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
63
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
64
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
65
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
66
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
67
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
68
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
69
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
70
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
71
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
72
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
73
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
74
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
75
Tronçons L(m) Qfictif(l/s) Dth(mm) Dst(mm) Dint(mm) ∆H(m) ∑ cote TN Pmin
sur le totale extremité en X
troncon des aval (m) (m)
∆H(m)

N3-BF2n 70 32,71 63 57 308,071 10


0,84 0,168 0,168
N3-BF3n 95 33,33 63 57 306,878 10
0,87 0,245 0,245
N1-N3 50 49,84 63 57 308,207 10
1,95 0,645 1,058
N2-N1 103 52,15 63 57 309,049 10
2,13 1,593 2,651
N2-BF1n 30 31,69 63 57 308,531 10
0,79 0,063 0,063
N4-N2 1975 84,46 90 113 308,444 10
5,60 5,466 8,181
N12-BF8 234 36,58 63 57 300,101 10
1,05 0,877 0,877
N12-BF7 165 35,01 63 57 299,501 10
0,96 0,518 0,518
N11- N12 72 56,71 63 57 294,94 10
2,52 1,558 2,953
N11-BF5 45 32,08 63 57 300,282 10
0,81 0,100 0,100
N9-N11 76 67,28 75 67,8 292,067 10
3,55 1,291 1,391
N10-BF4 68 32,66 63 57 295,01 10
0,84 0,162 0,162

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


76
N9-N10 36 34,88 63 57 300,2 10
0,96 0,111 0,273
N8-N9 37 77,16 90 81,4 298,321 10
4,67 0,410 2,074
N8-BF6 33 31,77 63 57 299,852 10
0,79 0,070 0,070
N7-N8 81 84,79 90 81,4 300,091 10
5,64 1,309 3,454
N6-N7 90 86,28 90 81,4 297,175 10
5,84 1,560 5,014
N6-BF2 68 32,66 63 57 295,512 10
0,84 0,162 0,162
N5-N6 45 93,79 110 99,4 299,559 10
6,91 0,375 5,551
N5-BF3 45 32,08 63 57 297,95 10
0,81 0,100 0,100
BF1-N5 55 100,18 110 99,4 296,625 10
7,88 0,597 5,650
N4-BF1 19 110,39 125 113 300,282 10
9,57 0,153 5,804
R-N4 11 110,59 125 113 300,1 10
9,60 0,089 5,893

Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude


77
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
78
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
79
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
80
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
81
Aminata NAKOULMA PROMOTION 2015-2016 Mémoire de fin de cycle d’étude
82

Vous aimerez peut-être aussi