Vous êtes sur la page 1sur 2

PARTIE DE LA MANUTENTION : •La manutention doit coller à la fabrication pour bien

remplir sa tâche, elle doit bien connaître, dans le détail, ce


que fait la fabrication.
I. Définition et caractéristiques :
•La manutention doit s’adapter à la modification des
1. Définition : La manutention est l’ensemble des activités
horaires de travail d’une machine, ses cadences de
matérielles et des mouvements qui tout en ne modifiant ni
production, son implantation, son équipement, ses
la valeur, ni la nature des produits contribue à leur
conditions de desserte.
fabrication dans les meilleurs conditions de qualité, rapidité,
• Il faut qu’il existe entre manutention et fabrication un
sécurité et efficacité. Dans ce contexte, une manutention
véritable dialogue permanent, complet et sincère.
comprend :
3. Implantation des machines : Etudes d’implantation des
 Une manipulation pour prendre l’objet.
machines doit permettre de fixer le plan masse et les
 Un déplacement de l’objet d’un endroit (poste) à un
caractéristiques de détail des bâtiments.
autre.
4. Aménagement des locaux :
 Une manipulation pour déposer l’objet au poste de 4.1. Manutention au sol : L’utilisation de la surface dépend
travail. des moyens de manutention utilisés pour permettre
La manutention comprend toute tâche qui demande qu’une l’alimentation des machines de production en matières
personne soulève, abaisse, pousse, tire, tienne ou premières, puis assurer l’évacuation des pièces usinées. A
transporte un objet, un animal ou une autre personne. noter aussi qu’il faudra tenir compte de la qualité et de la
Puisqu’on ne peut rien produire sans ces tâches, le travail résistance des sols.
du logisticien va consister à réduire au maximum tout sort 4.2. Manutentions aériennes : La circulation aérienne se
de mouvement et de les effectuer le plus rationnellement fait à l’aide de ponts roulants, monorails aériens ou de
possible. portiques roulant au sol.
La fonction de manutention consiste à fournir la bonne 5. Équipement des postes de travail et analyse des
quantité du bon matériel, à la bonne condition, à la bonne manutentions : Les postes de travail doivent être équipés
place, au bon moment, dans la bonne orientation, dans la de matériels (tables élévatrices, potences fixes ou mobiles,
bonne séquence, au bon coût et ce, en utilisant la bonne etc.) permettant à l’opérateur de lever des produits à la
méthode. hauteur des machines et de les déposer à terre pour être
2. La classification des matériaux : La classification des repris par des chariots de manutention.
matériaux manutentionnables se fait sur la base des
caractéristiques suivantes : nature (décompte, état III. La manutention et le transport :
physique) ; dimensions ; quantité ; poids ; volume ; forme ;
Il y a lieu de noter qu’il ne peut y avoir de transport sans
temps ; contrôle ; risques ; valeur ; et conditions
opération de manutention, soit au moment du
particulières.
chargement, soit à celui du déchargement, les différents
Unité de chargement : Une unité de chargement
moyens de transport entraînant tous des problèmes
correspond à une unité déplacée ou manipulée à un
spécifiques de manutention. Par ailleurs, il y a lieu de
moment précis. L’utilisation d’une unité de chargement
distinguer les produits en vrac et les produits en charge
permet de regrouper, transporter et manipuler plusieurs
unitaire.
items à la fois en plus de standardiser les équipements de
manutention, ce qui réduit les coûts de manutention coûts 1. Transports de masse : représente tout transport de
de manutention. produits entre deux points précis à l’aide d’engins
Sont considérés comme matériels de manutention dépendant du lieu émetteur du chargement et d’autres
uniquement les appareils utilisés pour le déplacement engins relevant du lieu récepteur (par exemple, port
horizontal ou vertical des matières premières, des produits maritime). Ainsi, les transports de produits en vrac se font
semi-finis ou des produits finis, comme les appareils de dans des véhicules spécialement adaptés (camions
levages (légers et lourds), chariots de manutention manuels citernes, navires pétroliers, conteneurs...).
(chariots, diables, brouettes, transpalettes) et automoteurs 2. Transports de livraison : concernent le transport de
(électriques ou thermiques), matériels de manutention produits entre plusieurs points par un même véhicule, sur
continue (convoyeurs à chaines à charnières, transporteurs des distances assez courtes. Les véhicules doivent en
à raclettes, convoyeurs aériens, etc.), matériels de stockage principe posséder des moyens de manutention pour
(palettes, box-palettes, caisses palettes, les rehausses, les décharger leurs marchandises dans des points ne disposant
conteneurs, etc.). pas de matériels adaptés.
II. Manutention et production : IV. Manutention et stockage :
1. Conception des produits : Le coût de la manutention Les bases du stockage sont constituées par : des casiers et
d’un produit est déterminé dès la conception au bureau rayonnages sur lesquels sont stockées les marchandises ;
d’études. C’est dans cette étape que se fixent les des matériels servant à la constitution de charges unitaires
caractéristiques influençant sur le coût des opérations de facilement manutentionnables telles que palettes, caisses,
manutention et de transport plus tard, comme : conteneurs, bacs ; des appareils de manutention spécifiques
- Le poids : manutentionnable et transportable. tels que les transstockeurs.
- Les dimensions : forme et volume.
- La fragilité : doit être adapté à un niveau supportable de
V. Manutention et gestion :
manutention. Les manutentions interviennent dans toutes les phases de la
chaine logistique, notamment la production, de la
distribution d’un produit. Il y a donc lieu d’en tenir compte
dans tous les éléments immatériels de la gestion.
2. Manutention et fabrication :
1. Ordonnancement : L’ordonnancement des
fabrications : pour établir les plannings des opérations de
production et suivre la réalisation, doit travailler en étroite
liaison avec la manutention.
2. Marketing : Autre collaboration, celle de la manutention
et du marketing au niveau de la définition des produits qui
peut amener, soit une amélioration du coût de distribution,
soit une amélioration du coût de distribution, soit une
amélioration du service rendu, donc pouvant avoir
d’importantes répercussions sur les résultats commerciaux.
À l’inverse, une absence de concertation peut conduire à
une sous-estimation des coûts ou à des difficultés de
distribution, pouvant remettre en jeu les objectifs établis.
VI. La manutention et les hommes :
Toute manutention, si automatisée soit-elle, nécessite des
interventions humaines à différents niveaux : manutention
manuelle, conduite d’engins, contrôle et commande
d’installations, opérations administratives connexes, etc.
Pour cette raison, si on souhaite éviter des poursuites et
prévenir des tragédies (accidents, chutes d’objets, etc.)
dans l’entrepôt, il faut avoir des travailleurs experts et des
systèmes de stockage efficaces.