Vous êtes sur la page 1sur 22

Alphabet (consonnes) El-hourouf el abjadia

finales médiales Initiales prononciation Isolées valeur

| | alif parfois a dans el a

alif maksoura
! lèm alif
## " %$ ' (& hemza #
'' )* - + +, ba b
.. ! & ' ! 0 // tta 1 tt
4$/ 3 2 tta maghlouka 3
66 5 7 89 5 T’a : t’
<<9 ; = ; 0 ; jime < j
? > ;/ @ ; ' + AA ha ? h
B& < C/ D kha B kh
" " 0E F " da " d
G G ' )G ' )* tha * th
;0 H A ra r
I9 0 KJ / ' 2I zine I z
F >0 FF > 0 0 sine F s
LL 0 "I NMM chine L ch
Q Q OP + OO S’ad R s’
S S ; T 44 T UU dhad V dh
- PE W XE ta Y t
[ Z E N]\ N^ tdhad _ tdh
== ; | È `9 +2 aa ,,E aïne ` â
b c; ghine d gh
ee Z , 89 N Z0 ; N$ fa f
gg f h i+ , E 9 P quaf j qu ©
TT k ! kèf l k
; | @@ ; 'a @ lèm l
H > | 8JJ0I U ;0 E H 0 mime 8 m
KK W 3 2 0 3 9 ( noune K n
mm , |
oo $| n + ( f N0 ) h’a ) h’
99 " " 3" E waw (waou) w
m I 990 |
p $| p ; P ya h y

Alphabet (voyelles brèves) : fattha kasra thdâma soukoun chedà


!
(voyelles longues) : [ [ q [ où [ " [i ]
Alphabet (consonnes) El-hourouf el abjadia

finales médiales Initiales prononciation Isolées valeur

| .! &&| @ && alif parfois a dans el a

8 N ff
alif maksoura
! lèm alif
## " %$ ' (& hemza #
'' )* - + +, ba b
.. ! & ' ! 0 // tta 1 tt
4$/ 3 2 tta maghlouka 3
66 5 7 89 5 T’a ( th : ) : t’
<<9 ; = ; 0 ; jime < j
? > ;/ @ ; ' + AA ha (h : plus ) ? h/7
B& < C/ D kha (* B kh / j*
j: )
" " 0E F " da " d
G G ' )G ' )* tha ( the : ) * th
;0 H A ra (*r : ) r*
I9 0 KJ / ' 2I zine I z
F >0 FF > 0 0 sine F s
LL 0 rr0 "I NMM chine L ch
Q Q OP + OO kk s’ad ( s : ) R s’
S S ; T 44 T UU dhad V dh
- PE W XE ta ( t : ) Y t
[ Z E N]\ N^ tdhad _ tdh
== ; | È `9 +2 aa ,,E aïne (*a : ) ` â / 3*
b c; ' s ghine (*r : ) d gh / r*
ee Z , 89 N Z0 ; N$ fa f
gg f h i+ , E 9 P quaf (k : ) j q
TT k ! kèf l k
; | @@ ; 'a @ lèm l
H > | 8JJ0I U ;0 E H 0 mime 8 m
KK W 3 2 0 3 9 ( noune K n
mm , |
oo $| n + ( f N0 ) h’a (h : ) ) h’
99 " " 3" E waw (waou) w
m I 990 |
p $| p ; P m ; ya h y

(voyelles simples)
fettha kesra thdâma

(voyelles doubles)
doublefettha doublekesra doublethdâma
(voyelles longues)
[ ] [ ] [ ]
(signes spéciaux)
(signe neutre qui marque l’arrêt du son) soukoun

(signe double, il marque le doublement de la lettre ) chedà

Les lettres lunaires & Les lettres solaires

Les lettres lunaires sont aux nombres de 14 lettres. Les lettres solaires sont au nombre de 14
aussi. On distingue ces deux formules lorsqu’on rajoute au début du mot les lettres « el »
« » qui ont la valeur d’un article défini en français.

Les lettres lunaires ;i


Ce sont des consones placés en début du mot et auxquelles le son de l’article ne s’assimile pas.
L’exemple Le mot lettre L’exemple Le mot lettres
s
F% Z F%
E $ e ( # %
$
&' ; P j () *' ()
#
F ! F
E l + ' +
# , <
- . ' ;0 E 8 * .' E + A ?
/0 ' E ) ) 1* 2' J + D
E B
) 3' E 4' m
E , `
) ' E h - '1 5' J s d

Les lettres solaires > ; r


Ce sont des consones placés en début du mot et auxquelles le son de l’article s’assimile.
La prononciation L’exemple Le mot lettres La prononciation L’exemple Le mot lettres
t ;M M t ;r t E ;M L ; / / ; E; / 1
k k () 67' E k R u 5 5 8 96:' # 9;
8 :
= 9 < <' = v 4 =
E U V 3 " "" 3 w >6
# (? "
@ +X X @ + W # *@ Y ` * * ` vG A
#'(B *
Z^ ^ Zv\ E Z ^ _ + ((' F& + (
#
K> K> v K >
E A(CC' ` J #
A(C I
(( 2 (E K >
v /'"
# F
Les lettres faibles « dites : malades » ]a A

Ils sont aux nombres de trois : le Alif « ' » le waw « " » et le ya « D »ce sont des semi-
consonnes, quand ils jouent le rôle de voyelles, ont les appellent des voyelles longues et
chaqu’une devrait correspondre à une voyelle différente. Le alif avec la fetha « » le waw avec
la dhdama « » et le ya avec la kesra « »ils viennent dans le mot pour prolongés la consonne
précédente.

Quelques particularités pour le Alif


Le alif tout seul dans un mot « » est une semi-voyelle, sont rôle et de prolongé la
lettre qui le précède et qui devrait obligatoirement porter une fetha. « »
Le alif peut avoir une hemza « # » dessus « & » ou dessous « » est une consonne et
il prend le son de a avec la fetha, de ou avec la thdama et de i avec la kesra.
Le alif initial peut avoir graphiquement cette forme « ~ » on l’appelle hamzatou
wasline « ' »
Cette marque signifie que l’on doit lier la dernière syllabe qui précède à la première
syllabe du mot introduit par « »
On écrit On lit
-E 5 ' G E3 F - E 5 9 E3 F
'I H % 9J H %
> 4 9 3F > 9 49 3 F

Le alif initial peut avoir graphiquement cette forme « q » on l’appelle medda « . »


Cet allongement est produit par la rencontre de deux alif dont le premier est en réalité
une consonne avec la hemza et le second
Soit une semi-consonne : « L ' H L K H»
Soit une consonne qui porte un soukoun. « K »

Parfois le alif finale prend cette forme « » on l’appelle alif maqusoura. C’est une
semi-voyelle, pareille que le alif d’origine « ' »
M & ' M M 9 *FB

Parfois le alif initiale est annexé au lem « », on l’écrie « x » et ça s’appelle lam-alif.


On le trouve toujours dans le début des mots qui commence par un alif, lorsqu’on leur
rajoute el « » (article défini), l’annexion du alif et du lem donne lam-alif .
N' " # O " P N' " # O " % (N' " # % ("
Le « Alif » finale $W ; e

Il existe cinq sortes de « Alif » finale :


1)- A la fin d’un verbe « W ,& - 0 - ," »
2)- A la fin d’un nom variable « ZW O 0 - O , - $»
3)- A la fin d’un nom invariable « - ; N0 - (& 0»
4)- A la fin d’un nom étranger «- i 9 0 9 0»
5)- A la fin d’une préposition / conjonction « f - x9 - ,»

(1) et (2) à la fin d’un verbe ou d’un nom arabe :


le « alif » finale prendra cette forme « » avec les mots qui se compose de 4 lettres et
plus, notez bien que la « chedda » ou « la medda »compte deux lettres.
« /q - Dq - A - + - ) - Zr >0 - " ; - Q9 ," - +A »
Si le mot se compose de 4 lettres et sa lettre finale est une « ya » « h »
le « alif prendra cette forme « »
« - (" - I - - A& - »
Exception pour certain nom propre pour les distingués. « »
Pour les mots qui se compose de trois lettres on distingue deux cas :
• Si le mot peut se transformer en « waw « » finale ,
le « Alif finale prendra cette forme « »
« / - Z, - Js - ," - w 4 - w - w - a - Zi - O a »
• Si le mot peut se transformer en « ya « h » finale ,
le « Alif finale prendra cette forme « »
« 4 P- 9 ) - ) - r0 - 0 - 9 2 - 9 N - Z»

(3) à la fin d’un nom invariable, le « alif » finale prendra cette forme « »
« ; N0 - (

Exception « #x & ] & -[mG ] - - 0 - (&] »

(4) à la fin d’un nom étranger, le « alif » finale prendra cette forme « »
« i 9 0 - W 2X - Z A - $ - &»
Exception : « > - >, - 90 »

(5) à la fin d’une préposition ou d’une conjonction le « alif » finale prendra cette forme « »
« )- - x9 »
Exception : « A - - , - f»
Les nombres " ,

Les nombres cardinaux > " ,

6 (
y0 R
S f = 0 6
T R
S =
avec un nom féminin avec un nom masculin

20 M 11 10 M 1 20 M 11 10 M 1
de 11 à 20 de 1 à 10 de 11 à 20 de 1 à 10
UV 3 r, Af 11 3 A # VE 1 @ r, A&
0W 1 A # W
@ 1
1
UV 3 r, 25f 12 K 25f L V 2 0W@ r, 25f 1 K 25f L 0W
@ 2
2
UV 3 r, : 5 13 I V: 5 3 0W@ r, 5 5 1 / W@ 5 5R 3
3
UV 3 r, = & 14 I V= & 4 0W@ r, a & 1 / W@ a & 4
4
UV 3 r, t ;D 15 I Vt ;D 5 0W@ r, >;DU 1 ZX& -X Yz 5
5
UV 3 r, . 16 I Vw
. 6 0W@ r, 1 ZX& -6 6
6
UV 3 r, = + 17 I V= + 7 0W@ r, a + 1 ZX& -4* 7
7
UV 3 r, p (;5 18 I Vp (; 5 8 0W@ r, (;5 1 ZX& -6% ; 8
8
UV 3 r, = >/ 19 I V= >/ 9 0W@ r, a >/ 1 ZX& -4XJ 9
9
UV K r, 20 I V r, 10 0W@ K r, 2 ZX& > Z 10
0
à partir de 20 20 m 0 #{ f
6 (
y0 R
S f = 0 [ %
\ " 6
T G 0 R
S f = 0
avec un nom féminin masculin & féminin avec un nom masculin
21 UV K r, Af L" Z 20 0 W@ K r, EA& U 21
32 UV K9 5 5 K 25f K9 5 5 30 0 W@ K9 5 5 K 25f U 32
43 {2 L34 ( " # ]0 ; L3 4 ( 40 0 W@ K9 a & E 5 5 U 43
54 UV K9 >;D E = & K9 >;D 50 0 W@ K9 >;D E a & U 54
65 UV K9 w E t ;D K9 w 60 0 W@ K9 w E >;DU 65
76 UV K9 a + E
. L3 4 * 70 0 W@ K9 a + E U 76
87 UV K9 (;5 E = + L3 % ; 80 0 W@ K9 (;5 E a + U 87
98 UV K9 a >/ p (;5 L3 4 XJ 90 0 W@ K9 a >/ E (;5 U 98
109 I V = >/ E |0 -^ 100 / W@ a >/ E |0 109
213 UV 3 r, : 5 K |0 L _ 200 0 W@ r, 5 5 K |0 U 213
399 UV K9 a>/ E
= >/ z
1} 0: 5 I _ ]0; 300
R K9 a>/ a>/ z1}
0: 5 399
0W@
2000
3 G ;/
z / zG; /] L W ] / ]
3 G ;/ z
z G; / # $ ] 1000

G ;/ / G
z ; /] R̀ K - 4 ( / ]
4000 3000
G ;/ zG ; / R̀ K - ;0 ;

3] 3]

G ;/ / z
G ; /] R̀ K -4 XJ z
3 G ;/ / z
G ; /] R̀ ]
9000 6000
K -6

3]
>
RT 9 J/ R
T 9J] z
1 }; 5 5 z xq a >/] 9300
RT 9
> J/ R
T 9 J]E
1 }; >;D { Z & r , 25f] 12500
>T 9
R J/ R
T 9] K9 a >/
J (;5 z| ;a + {Z & r, a &] 14798
>T 9
R J/ R
T 9] K9 a >/
J (;5 z| ;a + {Z & K r, >;D] 25798
Les nombres 1 et 2 s’accordent toujours en genre.
A # W @ 3 A # VE
K 25f L 0W@ K 25f L V

Les nombres de 3 à 9 ne s’accordent pas en genre. Ils se mettent au masculin si le nom est
féminin, et vice versa.
/ W@ 5 5R I V: 5
ZX& -4XJ I V= >/

Le nombre 10 ne s’accorde pas lorsqu’il est employé seul,


ZX& > Z I V r,
et il s’accorde lorsqu’il est composé de deux ou de trois chiffres.
0W@ r, A& UV 3 r, Af

0 W@ r, 5 5 K |0 U UV 3 r, : 5 K |0

Pour les dizaines (20,30,40, ,,) les centaines (100, 200, 300, ,,) les millièmes
(1000,2000,3000, ,,) sont invariables.

/ ]
3 G ; / 'U G; / L" ] ZU
>T 9 J/ 'U
T 9J] K9 5 5 U]

3 G ; / / 'U
G; / ] - ^ ]
{ 3 G ;/ { /
G; / ] ]
3 G ; / / 'U
G; / ] # ] / ]
_U
$ { G ; / 'UG; / R̀ K - ;0 ;
Les nombres
3]
U composés de quatre
chiffres et plus sont
invariables.
>T 9 J/ 'U
T9 J] 1
z }0 : 5 z xq a >/ ]U
>T 9 J/ 'U
T9 J] 1 }0 t ;D {
Z & r , 25f ]U

Les nombres ordinaux + / " ,

Du 11ème au 20ème K ra f r, h" m0 Du 1er au 10ème Ma f m0


6( y0 féminin G0 6(y0 féminin G0
masculin masculin
> Z- ?.' ZD?.' 11 ème
M " N' /6
"N' 1er
> Z- 6%6:' ZG%6 :' 12ème - 6%6 :' G%6 :' 2ème
> Z- : 6:' Z[ 6 :' 13ème -: 6 :' [ 6 :' 3ème
3 r, a r, = 14ème a = 4ème
3 r, >0 C r, t 0 C 15ème >0 C t 0 C 5ème
3 r, " > r, F" > 16ème " > F" > 6ème
3 r, a > r, = > 17ème a > = > 7ème
3 r, 20 7 r, m 0 7 18ème 20 7 m0 7 8ème
3 r, a r, = 19ème a = 9ème
K ra K ra 20ème 3 M a M a 10ème

à partir du 21ème K ra h" m0{


# f
6(
y0 féminin G0 6(
y0 féminin G0
masculin masculin
K9 a K9 a 40 ème
K ra " K ra h" 21ème
K9 a 20 7 K9 a m0 7 48ème K ra a K ra = 24ème
K9 a + > K9 a + > 70ème K9 5 7 K9 5 7 30ème
K9 a +> a K9 a +> = 79ème K9 5 7 "> K9 5 7 F" > 36ème
Les pronoms personnels | ;4

Les pronoms personnels isolés : " sujet " O Z2


; |; 4

' | c ' X C; H ! ;
3ème personne 2ème personne 1er personne

6 (
y; G; 6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin Féminin & masculin
p ) 9 ) . (& . (& (& " Z; singulier
; ) ; ) ; (& ; (& m ( 27; duo
m ) H ) m (& H (& m ( = ; pluriel

Les pronoms personnels affixés : " complément " O ; |; 4

' | c ' X C; H ! ;
3ème personne 2ème personne 1er personne

6 (
y; G; 6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin Féminin & masculin
N n T T p " Z; singulier
; N ; N ;! ;! 2 27; duo
m N H N m ! H ! 2 = ; pluriel

Le pronom personnel affixé à un verbe a une valeur de complément d’objet direct.


Le pronom personnel affixé à un nom a une valeur d’un adjectif possessif.
p p$T / * i
N p$T / * i
n p$H * i
m N p$ ( * i

Les pronoms démonstratifs 3 M~ # ; &

a + ' i
éloignement proximité

6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin
T / T * | l* oG ) G ) " Z; singulier
T 2 / | T (/ T 2 * | T (* m )| K ) m G )| K G ) 27; duo
T |x & T |x & #xy ) #xy ) = ; pluriel

Les pronoms démonstratifs accompagnent un verbe ou un nom indéfini (sans « el » [ ] ).


Lorsque le pronom démonstratif accompagne un nom défini avec (« el » [ ])
il devient adjectif démonstratif.
Adjectif démonstratif Pronom démonstratif
Z0 E ! G ) Z0 E G )
h /. 2
+ T / ' a 9 G),G 0 j Z/. h l * ' a G),G 0 j Z/.

Les pronoms personnels | ;4

Les pronoms personnels isolés : " sujet " O Z2


; |; 4

' | c ' X C; H ! ;
3ème personne 2ème personne 1er personne

6 (
y; G; 6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin Féminin & masculin
elle p ) il 9 ) tu . (& tu . (& je (& " Z; singulier
9
(elles) ; ) (ils) ; ) (vous) ; (& (vous) ; (& (nous) m ( 27; duo
elles m ) ils H ) vous m ] (& vous H (& nous m ( = ; pluriel

Les pronoms personnels affixés : " complément " O ; |; 4

' | c ' X C; H ! ;
3ème personne 2ème personne 1er personne

6 (
y; G; 6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin Féminin & masculin
N n T T p " Z; singulier
; N ; N ;! ;! 2 27; duo
m N H N m ! H ! 2 = ; pluriel

Le pronom personnel affixé à un verbe a une valeur de complément d’objet direct.


Le pronom personnel affixé à un nom a une valeur d’un adjectif possessif.
p p$T / * i
N p$T / * i
n p$H * i
m N p$ ( * i

Les pronoms démonstratifs 3 M~ # ; &

a + ' i
éloignement proximité

6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin
T / T * | l* oG ) G ) " Z; singulier
T 2 / | T (/ T 2 * | T (* m )| K ) m G )| K G ) 27; duo
T |x & T |x & #xy ) #xy ) = ; pluriel

Les pronoms démonstratifs accompagnent un verbe ou un nom indéfini (sans « el » [ ] ).


Lorsque le pronom démonstratif accompagne un nom défini avec (« el » [ ])
il devient adjectif démonstratif.
Adjectif démonstratif Pronom démonstratif
Z0 E ! G ) Z0 E G )
h /. 2
+ T / ' a 9 G),G 0 j Z/. h l * ' a G),G 0 j Z/.
Les pronoms personnels | ;4

Les pronoms personnels isolés : " sujet " O Z2


; |; 4

' | c ' X C; H ! ;
3ème personne 2ème personne 1er personne

6 (
y; G; 6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin Féminin & masculin
elle p ) il 9 ) tu . (& tu . (& je (& " Z; singulier
9
(elles) ; ) (ils) ; ) (vous) ; (& (vous) ; (& (nous) m ( 27; duo
elles m ) ils H ) vous ] m (& vous H (& nous m ( = ; pluriel

Les pronoms personnels isolés : " complément " O Z2


; |; 4

' | c ' X C; H ! ;
3ème personne 2ème personne 1er personne

6 (
y; G; 6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin Féminin & masculin
Le,la,lui ) f Le,la,lui o f te l f f te l me h f " Z; singulier
Les,leur ;) f Les,leur ;) f (vous) ; f (vous) ; f (nous) ( f 27; duo
Les,leur m) f Les,leur H ) f vous m ]f vous H f nous ( f = ; pluriel

Les pronoms personnels affixés : " complément " O ; |; 4

' | c ' X C; H ! ;
3ème personne 2ème personne 1er personne

6 (
y; G; 6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin Féminin & masculin
N n T T p " Z; singulier
; N ; N ;! ;! 2 27; duo
m N H N m ! H ! 2 = ; pluriel

Le pronom personnel affixé à un verbe a une valeur de complément d’objet direct.


Le pronom personnel affixé à un nom a une valeur d’un adjectif possessif.
p p$T / * i
N p$T / * i
n p$H * i
m N p$ ( * i
Les pronoms démonstratifs 3 M~ # ; &

a + ' i
éloignement proximité

6 (
y; G; 6 (
y; G;
féminin masculin féminin masculin
T / T * | l* oG ) G ) " Z; singulier
T 2 / | T (/ T 2 * | T (* m )| K ) m G )| K G ) 27; duo
T |x & T |x & #xy ) #xy ) = ; pluriel

Les pronoms démonstratifs accompagnent un verbe ou un nom indéfini (sans « el » [ ] ).


Lorsque le pronom démonstratif accompagne un nom défini avec (« el » [ ])
il devient adjectif démonstratif.
Adjectif démonstratif Pronom démonstratif
Z0 E ! G ) Z0 E G )
h /. 2
+ T / ' a 9 G),G 0 j Z/. h l * ' a G),G 0 j Z/.
La hamza 3J ; N

Phonétiquement :
Elle correspond à trois son français selon la voyelle qui l’accompagne :
Elle prend le son « a » avec la « fetha ».
Elle prend le son « i » avec la « kesra ».
Elle prend le son « ou » avec la « thdâma ».
Elle prendra un son arraché comme l’importe qu’elles consonnes si elle porte un « soukoun ».

Graphiquement :
Elle peut s’écrire avec ou son support selon les cas suivant :
1)- avec un support :
Elle a trois supports, chaque support correspond à une voyelle.
1° La « kesra » correspond au « ya - h - » sans les points et on l’appelle
« ennabira - |- »Et c’est la plus forte des voyelles.
2° La « dhama » correspond au « waw - - » et elle se classe en deuxième position
de force après la « kesra ».
3° La « fetha » correspond au « alif - -» et c’est la plus faible des voyelles.

La hamza initiale prend comme support toujours le « alif - ' -» quelque soit sa voyelle
d’accompagnement.
g f K*&
E E A&
La hamza médiale prend le support qui correspond à sa voyelle d’accompagnement si celui
ci est le plus fort, dans le cas contraire elle suit la voyelle d’accompagnement de la consonne
qui la précède.
y >0 @ } %
3 y y Ey }$ |
Si sa voyelle d’accompagnement est un « soukoun » elle se réfère à la voyelle
d’accompagnement de la consonne qui la précède.
J }0 ' |*
E m0y ; F %$
E F &
E
La hamza finale prend le support qui correspond à sa voyelle d’accompagnement si celui ci
est le plus fort, dans le cas contraire elle suit la voyelle d’accompagnement de la consonne qui
la précède.
& P •• 2N E
y y % 2)
2)- sans support :
La hamza initiale prend toujours un support est c’est toujours le « alif ».

La hamza médiale ou finale s’écrit sans support si elle est précédée d’une voyelle longue
« le alif, le ya ou le waw »
#p E
3 # 0 # E
3# P
Ou si la consonne qui la précède porte un « soukoun ».
#9 U E
#p M E
#' , E
Remarque :
Parfois la hamza initiale s’écrie sur le Alif de cette façon « q » pour exprimer la prolongation du son. On
écrie : K9 , $ q au lieu de K9 , $ &
Ou de cette façon « » et on l’appelle hamzatou wasline, elle relie les deux syllabe qui l’entoure

Les conjonctions de coordination e W a A

1)- coordination simple : entre mots de même fonction ou proposition de même nature.
( ) [waw] : énumération (= et ; une virgule)
( E) [fa ] : succession de procès ou changement de sujet (= le point orthographique)
( S;) [t’umma] : succession dans le temps (puis ;ensuite)

2)- coordination complexe : introduisant une notion supplémentaire.


( ) [bel] - opposition radicale en phrase négative (= mais ;au contraire)
- rectificatif avec insistance en phrase affirmative (mieux ;plutôt)
( ) [lekine] opposition (mais)
( L 6 /6 L ) /6 L ) [illa ena / beida ena/ gheira ena]
transition avec restriction (= cependant ;toutefois)
(M6 a ) [hetta] – addition d’une proposition de concession (= même ; et encore)

les préfixes

Les prépositions A

Les prépositions sont au nombre de huit :


( m 0 ) [mine] : correspond à (= de ; du « venir de »)
( f ) [ila] : correspond à (= à ; vers « aller vers »)
( m , ) [âne] : correspond à (= de « dans le sens de s’en passer de »)
( , ) [âla] : correspond à (= sur ; au-dessus de)
( p $) [fi ] : correspond à (= dans ; « à l’intérieur de »)
( ) [bi] : correspond à (= avec)
( ) [ka] : correspond à (= comme « exprimant la manière »)
( ) [li] : correspond à (= pour)
(M6 a ) [hetta] : correspond à (= jusqu’a)
Le tta € « deux façons pour l’écrire » #

« Le tta » finale s’écrie de deux façons :


ouverte comme dans : . E
fermé comme dans : X9 0 E
« Le tta » fermé,on l’appelle en arabe « le tta maghlouka ou marbouta »

On écrie « Le tta » finale ouverte dans les cas suivants :


- à la fin des verbes: . A $ € 1 & P € . & € . + € . (
- à la fin des noms qui se composent de trois lettres dont celle du milieu porte « un
soukoun » comme voyelle : . P € E . I € E . . Z OE
# . 2 €
- à la fin des noms féminins pluriels : 1 ;/ € E 1 $€ E 1 ; >0 € E 1 2 E

On écrie « Le tta » finale fermé dans les cas suivants :


- à la fin des noms féminins singulier : U ] ;0 € E3 ;/ € E3 $€ E ; >0
- à la fin de la plupart des noms propres féminins : ; € 3 9 (€ 3 2 € ;X $
- exception : € € E t ; M € 8 N € H 0 € # 2> A € €
- exception : certain nom masculin finisse par un « tta » femé comme
Z D€ a 0 € 3J ;A
Le Duo 2 7;

Caractéristiques déterminant pour la langue arabe, Il sert à désigner la dualité et se distingue


ainsi du pluriel ; Il s’obtient par fixation au nom singulier de la terminaison : « K »

K / $= 3 $+ 3 $ K ] M = E M + E M
K 2 = E
. 2 + E
. 2 K = E@ + E
@

Déclinaison ,~
0H n 9 a Z0 @
E , $
génitif accusatif nominatif
m / $ m ] M K / $ K ] M
m 2 m K 2 K

Explication
La terminaison « K » on la trouve toujours au nominatif, appelé en arabe « faâl »
“ @ , $E .”c’est – à – dire celui qui accompli l’action (sujet).
Cette terminaison changera en “ m ”à l’accusatif ou au génétif, appelé en arabe
« maf-oul bih’ » “ n E9 a Z0 ” et « ism majrour » “ 0 E H f ” c’est-à-dire celui
qui reçoit l’action (cod) ou (complément circonstanciel).

Explication
Le « K » du duo tombe dans un rapport d’annexion.

m / ck m p $ K / ck K

m / cO @ h p$ K / cO @
m / cO n p$ K / cO o

Lorsque le mot au singulier se termine par « # »,cette terminaison se change en « »


au duo.

# k # PI E
m ,

K k K 9 PI K 2 ,

Lorsque le mot au singulier se termine par « »,cette terminaison se change en « »


au duo.

$ D& Z r >0
K $ D& K Z r >0

Le pluriel = ;

Nous constatant en Arabe trois sorte de pluriel :


Pluriel régulier masculin «H > G; = ; »
Pluriel régulier féminin «H > 6 (y ; =; »
Pluriel brisé « >! = ; »
Notons d’abord que le pluriel en arabe commence à partir du nombre trois.

1)- Pluriel régulier masculin


C’est le pluriel des noms masculin singulier dont on rajoute la terminaison
« K / m » sans modification.

Déclinaison ,~
0H n 9 a Z0 @
E , $
génitif accusatif nominatif
=
# , =
# , =
# , ? W #
pluriel pluriel pluriel singulier
mm ; >; 1 0 mm ; >; . & KK9 ; >; # H >; #
m $ >; 1 0 m $ >; . & K $ >; @ k $ >; @ k

2)- Pluriel régulier féminin


C’est le pluriel des noms féminin singulier dont on rajoute la terminaison
« 1 » sans modification. (le tta marbouta « - » doit disparaître)

Déclinaison ,~
0H n 9 a Z0 @
E , $
génitif accusatif nominatif
=
# , =
# , =
# , ? W #
pluriel pluriel pluriel singulier
1 Uv;; 1 0 1 Uv;; . & 1 Uv;; 1# Uv;; 1#
1 $ >; 1 0 1 $ >; . & 1 $>; . k 3 $>; . k

3)- Pluriel brisé


Appelé ainsi parce que, à la différence de ce qui se passe avec les pluriels réguliers
(masculin / féminin), la forme du singulier se trouve modifiée pour permettre l’infixation
de voyelles nouvelles.
Les formes du pluriel brisé sont nombreuses et généralement imprévisibles ; elles sont
systématiquement données dans le dictionnaire.

Quelques exemples
=
# , ? W # =
# , ? W #
pluriel singulier pluriel singulier
o
z i 0 N i0 F 0 0E
$O , E9 Z O , E @E
J |9 E
3J | # >
E ( 3& 0f E
'
E E "x &
E E
E G / E
3 G/ @ | E
9 & E • / Z0 ?
E Z0
t
E F
E G $9 ( 3E G $ (
/ $" E $" ' |iA E + iA
Le féminin 6 (
y ;

En général la marque du féminin c’est la tta marbouta « - » à la fin du mot


€ 3 J J, € ; X $€ 3 2 € E 3 J € E
3 G$( € E X
Exception faite pour certain nom masculin comme :
€ ;N € X € Z D€ a 0 € 3 J;A
Par contre sont du genre féminin les cas suivants :

Les mots qui ont pour terminaison « b' / Q »


€ # )J € # k € € r

Les personnes et les animaux du sexe féminin


Nom propre : € K ; (€ I 2 N M € (
9k € € H 0 € $
Nom commun : € E . 2 € E8&
]
Les femelles d’animaux : (Anesse) O R K /& (jument) E A

Les pays: O ! 0& € (W € >( $€ |J € O0


Les villes: € l 9 9 (€ K 2 € t € K )
Les tribus: € @ |+ i € ‚ P

Les parties doubles du corps : € E


@ € E € E
m ,
Exception : O E g $0 € E ' A € E ]D

Le feu : O H 2N € H € ]
2
Les vents : € • ]

Les collectifs qui n’ont pas de nom d’unité : € @ ~ € H 2 c € @ C

Certains noms sont féminins sans marque spéciale :


F% Z € F%! € ? ] € ] € t ; r € H A € € }+ € a$ €V

Certains noms sont tantôt féminins tantôt masculins selon leurs positions dans la phrase :
Les noms désignant les lettres de l’alphabets
On dit « G )» - masculin singulier -.
Mais « oG )» -féminin pluriel -.
Le mot : (vieux / vielle) EI9 ,
Les nom suivants :
féminin (pluriel) masculin (singulier) féminin (pluriel) masculin (singulier)
j9 &z j9 E E
' (& ' (&
E
1 ;] > # ;]> =
E k& =E + kf
F 9 P&z F9 P
E 9 A
"+ &z + z '
E a 5 E a 5
'
2> K > E m
E " K ]"
E
'
E 0 '
E 0 m
E ! m
E ]!
) {) H
E H
E
EXPRESSIONS & FORMULES RELIGIEUSES

Au nom d’Allah. ƒH >


Grâce à Allah. ƒ ;
Que la paix soit avec vous. H ! , 8 ] >
Que la paix soit avec toi. 8 ] > H ! ,
Qu’Allah te [vous ] vient en aide. H !( a ƒ ] T ( a ƒ ]
Qu’Allah te [vous ] bénisse. H! , U ƒ] T , U ƒ]
Qu’Allah te [vous ] récompensera. H !I ƒ ] T I ƒ]
Si Allah le veut. ƒ M Kf

EXPRESSIONS & FORMULES COURANTES

Bonjour C ?+ k
Bonsoir C >0
Bonne nuit 3 a
Au revoir >0
A demain 3 ]c ] A
Adieu ` "9
Comment allez-vous ? H ! A e
Tout va bien C p r
Ça va (bien) , et vous ? ; ( C
Ça va (bien), grâce à Allah ƒ ; , C
Excusez-moi s.v.p. T 4 $m 0 ] • ;
Pardon s.v.p. T 4 $m 0 ] • ;
Merci !M
Je suis heureux de faire votre connaissance H ! $a ; K A $ ( &
Vous êtes le [les] bienvenu [s] H ! + A 0] T + A 0]
Avec plaisir. ? $] @!
De rien. @ ;
J’ai oublié. . > (
J’ai froid. " + ]$
J’ai sommeil F a ( ]$
J’ai faim. `9 ]$
Je suis fatigué K ] , ( &
Je veux te voir. T $9 r ( . c
Je souhaite te [vous] voir H !$9 r( ]2; (] T $9 r ( ] 2; ( ]
Je souhaite te [vous] rencontrer. H i( ] 2; (] l i ( ] 2; ( ]
Ecoute moi s.v.p. T 4 $m 0 ] = ;
Viens quand tu voudras. p c 0 . P p #
Une autre fois. D 3 ]0 p M
Une prochaine occasion. D + 20 p $
DIALOGUE

Que la paix soit avec vous. Essalam 3aleykom H !, 8 >


Que la paix soit avec toi. Wa 3aleykom Essalam 8 > H !,
Où est le propri2taire de cette Fin houa el-malèk dièl hèd eddar ? „ ] G) " T ; 9)m $
demeure ?
Je ne sais pas Ma na3rèfch ‚ $ a(0
Qui-est-tu ? Chkoun enta ? „. (
& K9 ! M
Pourquoi, que désire – tu ? 3lèch ? echnou bghit’i ? „p c 9 2M& „L ,
On m’a dit que cette maison Galouli hèd eddar lilbi3 = + ] G)p 9 P
est à vendre, je veux Bghit’ nechriha N r(. c
l’acheter.
Qu’as – tu dit ? Echnou goult’i ? „p 9 P9 2 M&
Où puis-je trouver le Fine yèmkène liya noujèd 9( ] m !; m $
propriétaire de cette maison ? Malèk hèd eddar „ ] G )T 0
Le connais-tu ? Wèch kat’a3arfou ? „9 $ a L
non lae x
D’où viens – tu? Mnine jit’i ? „p m 2 0
D’Aghadir Mine aghadir " s& m 0
De toute façon cette maison 3ala kouli 7èl hèd eddar (7= 1er h) ] G) A @ ,
n’est pas à vendre mèchi lilbi3 = + L 0
Est – tu sûr ? Rak met’yakèn (le « k » de la poule) „m i 0 l
oui Wakhkha (kh= le « j » espagniole) ]D
Sans doute ? La chèk ? (k= k) „T M
oui Wakhkha n3am (kh= le « j » espagniole) H a( ] D
Au revoir Kènkhalik 3la khir (1er et dernier k = k) D ,T C2
Au revoir besslama 0 >

Quelques prépositions très utiles

A droite 3la limine m ; ,


A gauche 3la chmèl ;r ,
après Mèn ba3d a m 0
beaucoup bezzaf ]
J
assez baraka
bien Meziane K J 0
Mais / cependant Wa lakine (k = k) m!
longtemps Moudda 3] 0
bientôt Moudda kriba (le « k » de la poule) + P3 ] 0
maintenant Dèba "
Jusqu'à demain 7ètt’a lghèda (7 = le 1er h) 3 ]c ] A
Jusqu’au matin 7ètt’a sba7 (s = c de cérémonie) ? + k ] A
ω ω

Nom : …………………………... Prénom :………………………… Téléphone :……………………


Discipline :……………………. Durée d’une séance : ……………..Tarif : ………………………
….

date séanc leçon observation


e
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
0
6
0
7
0
8
0
9
1
0
1
1
1
2
1
3
1
4
1
5
1
6
1
7
1
8
1
9
2
0
2
1
2
2
2
3
2
4