Vous êtes sur la page 1sur 24
Il aura lieu le 13 juillet BIZERTE, PREMIER TEST DU MCA ANTHONY OUASFANE, PROCHAINE RECRUE

Il aura lieu le 13 juillet

BIZERTE, PREMIER TEST DU MCA

ANTHONY OUASFANE, PROCHAINE RECRUE Benaldjia : «Notre saison se joue maintenant»
ANTHONY OUASFANE,
PROCHAINE RECRUE
Benaldjia : «Notre saison se joue maintenant»
RECRUE Benaldjia : «Notre saison se joue maintenant» Ellafi, Ibara et Benkhemassa toujours absents Benyahia ne

Ellafi, Ibara et Benkhemassa toujours absents

Benyahia ne reviendra pas

La société promise, c'est pour quand ?

Kheiraoui a signé

www.competition.dz MARDI 9 JUILLET 2019 30 DA N°5769 ISSN 1111 À PEINE QUALIFIÉS LESÉLÉPHANTS QUOTIDIEN
www.competition.dz MARDI 9 JUILLET 2019 30 DA N°5769 ISSN 1111
À PEINE QUALIFIÉS
LESÉLÉPHANTS
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
LANCENT LANCENT
En plus de l'avant-centre «africain»
qui ralliera directement Evian
LESHOSTILITÉS LESHOSTILITÉS
JSK : UN ATTAQUANT
Serey Die :
SIGNERA
72 H
DANSLES
«JEUDI,
ÇA SERA
LA GUERRE»
Wilfried Bony
«On connaît
l'Algérie, on l’a
jouée en 2015»
BELMADI
RESTE ZEN
«2015, c'est le
passé, et nous
on veut passer»
Le joueur a refusé de prolonger pour un salaire de 120 millions HAMROUN , LE
Le
joueur
a refusé
de
prolonger
pour
un
salaire
de
120 millions
HAMROUN
,
LE
DERNIER
ROUND
À
ÉVIAN
Banouh
: «Nous
avons
un
groupe
discipliné»
El-Orfi
: «Les
anciens
nous
ont
mis
à l'aise»
Addadi
: «Tout
est
parfait,
on
ne
manque
de
rien»

ZETCHI : «Plusieurs charters arriveront d'Alger ce jeudi»

charters arriveront d'Alger c e j e u d i » DJAHNIT, LA NOUVELLE PRIORITÉ ZITI

DJAHNIT,

LA NOUVELLE PRIORITÉ

ZITI : «Je suis là pour gagner des titres»

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 2 CAN 2019 ZETCHI «PLUSIEURS CHARTERS ARRIVERONT D'ALGER CE JEUDI»

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

2 CAN 2019

2

CAN 2019

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 2 CAN 2019 ZETCHI «PLUSIEURS CHARTERS ARRIVERONT D'ALGER CE JEUDI»

ZETCHI

«PLUSIEURS CHARTERS ARRIVERONT D'ALGER CE JEUDI»

Kheireddine Zetchi était donc pré- sent au stade de Suez hier afin d'assister à la confrontation qui a mis aux prises le Mali à la Côte d'Ivoire. Le boss de la FAF a voulu dans un premier temps nous livrer son sentiment après les quatre victoires des Verts lors de cette CAN. "Nous ne pouvons être sue très heureux avec cette qua- lification pour les quart de finale de cette 32ème coupe d'Afrique des nations. Je tiens d'abord à remercier tous les joueurs et les membres du staff technique pour tous les efforts qu'ils ont effec- tués pour arriver à ce stade de la compétition, notamment lors du match face à la Guinée. Un match pas du tout facile, mais on a pu voir que l'équipe est restée bien concentrée et ont fait preuve d'un grand professionnalisme qui nous permet de poursuivre notre che- min dans cette compétition ", fait savoir le boss de la FAF. Voulant savoir quel était son dis- cours après le match et cette qualification, Zetchi dira : " Et bien exactement le même dis- cours que lors des trois précé- dents matchs, à savoir les félici- ter mais tout en gardant les pieds sur terre et la tête froide car il reste quand même des matchs importants et si on veut aller loin, il est impératif de se reconcen- trer sur la suite ", a-t-il expliqué. Aussi et comme tout le monde le sait à l'image des supporters algériens présents ici au Caire, tout le monde veut cette coupe d'Afrique, un souhait qui a encore grandi après l'élimination du pays organisateur l'Egypte. "Avant d'ar- river en finale, il y a d'abord un quart de finale qu'il faudra gagner. Une rencontre très diffici- le face à un gros adversaire."

«On fait de notre mieux pour que tout le monde ait des billets et des FAN ID» C'est pour cette raison qu'il faut qu'on prépare ce match de la meilleure des manières. On attend d'ailleurs plus de supporters qui vont arriver d'Algérie et qui seront en force au stade de Suez afin de nous soutenir lors de cette confrontation ", dira Zetchi. Aussi et comme nous l'avions pré- cisé lors de nos précédentes édi- tions, la compagnie Air Algérie a bien voulu changer les dates de retour de nos fans sans payer des frais supplémentaires. "Je vou- drais d'ailleurs remercier la com- pagnie Air Algérie pour avoir accepté de changer les dates de retour de nos fans présents depuis le début de cette compéti- tion. Nous savons aussi que pour le jour du match à savoir ce jeudi, il y aura plusieurs charters qui viendront d'Alger et nous sommes en train de faire de notre mieux pour justement disposer de plus de billets possibles et de régler les formalités des FAN ID afin de faciliter l'accès au stade à tous nos fans pour ce jeudi", conclut Kheireddine Zetchi.

A. H. A.

MALI
MALI

CÔTE D'IVOIRE ce jeudi", conclut Kheireddine Zetchi. A. H. A. MALI 0-1  De nos envoyés spéciaux en

0-1

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

Les Eléphants sur

LE CHEMIN DES FENNECS

La Côte d’Ivoire affrontera l’Algérie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019, jeudi prochain au stade de Suez.

Les Eléphants ivoiriens n’ont pas vraiment brillé, mais ils ont réussi à concrétiser la seule occa- sion qu’ils ont créée. L’équipe du Mali a outrageusement dominé les Ivoiriens, incapables même de réagir. On peut même dire que le match s’est joué dans la moitié de terrain des Eléphants et les occa- sions les plus dangereuses étaient pour les Aigles du Mali. Dès la 11e minute, Maréga, le coéquipier de Yacine Brahimi au FC Porto, avait mal exploité une opportunité d’ou- vrir la marque. Il l’a joué trop altruiste en remettant le ballon en retrait pour son coéquipier, alors qu’il avait l’occasion de tirer au but. A la 22e minute, Abdoulaye Diaby a obligé le gardien de but de détourner le ballon en corner, alors qu’il prenait la direction de la lucarne. Les Maliens étaient plus dangereux et se créent énormément d’occasions, mais n’arrivent pas à les concrétiser.

Un hold-up parfait Les Ivoiriens, qui avaient laissé les Maliens venir durant la première période, sont rentrés sur le terrain avec d’autres intentions en seconde

sur le terrain avec d’autres intentions en seconde période. Les Eléphants ont tenté d’avoir le monopole

période. Les Eléphants ont tenté d’avoir le monopole du ballon mais sans beaucoup d’opportunités, même si Kissié et Zaha ont essayé de prendre à défaut la défense malienne. D’ailleurs, ce dernier a eu une occasion en or à la 67e minute lorsqu’il s’est présenté devant le gardien malien. Ce der- nier avait glissé, mais l’attaquant ivoirien a raté le cadre en tirant sur le petit filet. La baisse de rythme des Maliens était vraiment sensible, ce qui a permis à la Côte d’Ivoire d’être dangereuse. Les efforts des Eléphants ont fini par payer grâce à Kodjia, qui a gagné son face-à-face avec le dernier rempart malien. Les

Aigles du Mali ont jeté toute leur force pour égaliser, mais le gardien de but renvoyait tout.

8 e confrontation dans une CAN Ainsi, la Côte d’Ivoire s’est quali- fiée en quart de finale et affrontera l’Algérie. Ce sera la 8e confronta- tion entre les deux pays dans une phase finale de la CAN. La premiè- re était en 1968 avec la première participation algérienne dans cette compétition continentale. Les Verts avaient essuyé une défaite (3-0). Il a fallu attendre 20 ans pour voir les deux équipes se retrouver à l’occa- sion de l’édition 1988 au Maroc.

Les Algériens et les Ivoiriens se

sont quittés sur un nul (1-1), mais deux ans après, les Verts ont large- ment dominé la Côte d’Ivoire à Alger 1990 (3-0) avant que cette dernière ne prenne sa revanche lors de l’édition d’après au Sénégal 1992 (3-0). Depuis 2010, les Fennecs et les Eléphants se sont affronté trois fois, dont deux fois en quart de finale. Il y a eu une victoire de l’Algérie en Angola 2010 (3-2), puis un nul en 2013 (2-2) et la dernière rencontre entre les deux équipes remonte à 2015 où il y a eu une défaite (3-1) des camarades de Mbolhi au même stade de la com-

pétition.

I. N.

Ibrahima Kamara : «L’Algérie est le favori de cette CAN»

L’entraîneur de la Côte d’ivoire, Ibrahima Kamara, affirme qu’il ne pense pas au match face à l’Algérie et qu’il veut savourer, d’abord, cette qualification devant le Mali. «Nous allons savou- rer cette qualification devant une bonne équipe du Mali. Nous sommes en compétition. Il s’agit de dis- puter sept matches, nous avons joué quatre, il en reste encore trois. L’Algérie est une grande équipe, qui joue pour le sacre final. Je ne vais pas me dérober sur l’objectif qui m’est confié, qui consiste à qualifier la Côte d’Ivoire à cette CAN

et préparer la CAN-2021. Aujourd’hui, nous sommes en quart de finale, l’Algérie ou autre adversaire, nous devons jouer», a-t-il indi- qué en conférence de pres- se hier.

«On la connaît et Belmadi fait un bon travail» Le coach des Eléphants n’a pas caché son idée sur l’équipe d’Algérie et assure qu’il connaît le moindre détail des Verts. «Nous avons notre idée sur l’équi- pe d’Algérie qui est collecti- vement forte avec de très bonnes individualités. Djamel Belmadi réalise un

excellent travail depuis qu’il est tête de cette équi- pe. Je ne vais aller jusqu’à dire que j’aurais aimé éviter l’Algérie car à ce stade de la compétition nous n’avons pas le choix. L’Algérie se dresse sur notre chemin, nous devons l’affronter et faire de notre mieux. Au final, vous n’aurez que ce que vous méritez», a-t-il souligné.

«L’Algérie n’est pas uniquement Mahrez»

A propos de Mahrez et s’il

allait lui préparer un traite- ment spécial, Kamara refu-

se de limiter l’Algérie en un seul joueur. «Mahrez n’est

pas l’équipe d’Algérie. Je ne crois pas qu’il n’y aura que Mahrez sur le terrain et les autres joueurs dans les vestiaires. L’Algérie est une belle équipe collective et c’est cela qu’il faudra prendre en considération.

«Il n’y a pas de revanche» A notre question s’il n’ap- préhende pas la réaction de l’Algérie avide de revanche après avoir été battue par la Côte d’Ivoire au même

stade de la compétition en 2015, l’entraîneur des Ivoiriens ne veut pas parler

de ce raisonnement. «Il n’y a pas d’esprit de revanche

dans le football. Les matches ne sont pas les mêmes, les situations aussi. Nous les avons battus en 2015, qui dit qu’on ne va pas les battre cette fois encore. Il y a ceux qui font des statistiques, mais dans

le football il n’y a que la réalité du terrain», avant de conclure sur le défenseur, Serge Aurier qui ne joue plus depuis quelques temps. «Nous avons 23 joueurs et Serge Aurier en fait partie. Il n’a pas joué aujourd’hui comme lors du précédent match. Cela ne veut pas dire qu’il va ou non jouer lors du

prochain. »

I. N.

pas dire qu’il va ou non jouer lors du prochain. » I. N. 1/4 DE FINALE

1/4 DE FINALE

Sénégal - Bénin (mercredi 17h)

Nigeria - Afrique du Sud (mercredi 20h)

Côte d’Ivoire - Algérie (jeudi 17h)

Madagascar - Tunisie (jeudi 20h)

GHANA
GHANA
TUNISIE
TUNISIE

La Tunisie en ¼ de finale sans gagner le moindre match !

LA TUNISIE OBTIENT SA PLACE EN QUART AUX TIRS AU BUT FACE AU GHANA

en effet venus à bout du Ghana aux tirs au but lundi soir (1-1, 5-4 aux t.a.b.), obtenant le dernier ticket pour les quarts de finale, où ils affronteront la surprise Madagascar. Un fait inédit, la Tunisie s'est qualifiée aux 1/4 de finale sans gagner le moindre match, mais sans en perdre aussi. Se diri- ge-t-on vers une finale Algérie-Tunisie ?

1-1

(TAB 4-5)

Frustrée par l'égalisation ghanéenne dans le temps additionnel, la Tunisie a fini par se qualifier aux tirs au but pour les quarts de finale de la coupe d'Afrique des nations. L'égalisation concédée dans le temps additionnel sur un but contre son camp de Rami Bedoui n'a finalement eu pour conséquen- ce qu'une rallonge pour la Tunisie. Les Aigles sont

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 Wilfried Bony : «Si on joue comme ça et on
www.competition.dz
Mardi 9 juillet 2019
Wilfried Bony :
«Si on joue
comme ça et on
va en finale, je
suis preneur»
Cadre de cette équipe
ivoirienne, Wilfried Bony
a reconnu que son équipe
n'a pas livré un grand
match face aux Maliens.
Mais pour le joueur d'El-
Arabiya au Qatar peu
importe la manière, le
plus important dans une
compétition comme la
CAN, c'est de gagner.
Pas évidente cette
qualification ce soir
face au Mali pour les
quarts de finale…

Il était accompagné de Zetchi et de Medane

Pour son déplacement à Suez hier, l'entraîneur national Djamel Belmadi était accompagné du président de la Fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi mais aussi du manager général des Verts Hakim Medane. Les trois hommes ont rallié Le Caire juste après le match.

Je pense que notre expérience a eu un rôle à jouer dans ce match et en plus on y a cru jusqu'au bout, et puis le plus important c'était de se qualifier parce qu'à ce niveau de la compétition chaque occasion est importante. Il faut gagner pour avancer même si on joue comme ça jusqu'en finale, et bien je suis preneur.

Mais avec les joueurs que vous renfermez dans votre équipe, ça pourrait être meilleur, non ?

Oui, on va travailler plus et on tentera d'être meilleurs contre l'Algérie. On sait très bien que ça sera une rencontre difficile mais dans une CAN le plus important c'est de passer et cette victoire était très importante pour nous mais aussi pour tout notre pays.

Comment se présente ce match face à l'Algérie ce jeudi ?

Ça va être difficile. On connaît bien l'Algérie, on les a d'ailleurs déjà joués en 2015, car il y a presque les mêmes joueurs qui jouent. Ils ont l'expérience et on en a

aussi.

A votre avis, sur quel détail se jouera ce quart de finale face aux Verts ?

Ce sera ertainement l'expérience…

A. H. A.

CAN 2019

3

sera ertainement l'expérience… A. H. A. CAN 2019 3  De nos envoyés spéciaux en Egypte

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

BELMADI :

«2015, c'est le passé, et nous on veut passer»

«Rester ou non au Caire, on attend l'organisation de la CAF»

Comme il nous l'avait annoncé avant-hier en conférence de presse après le match face à la Guinée, Djamel Belmadi était bien présent au stade de Suez hier pour superviser le match Côte d'Ivoire-Mali. Après le match, nous l'avons sollicité quelques minutes afin qu'il nous donne son avis sur notre prochain adversaire la Côte d'Ivoire, en l'oc- currence. Le coach national nous a gentiment répondu dans cet entre- tien.

Alors ça sera finalement la Côte d'Ivoire pour ce quart de finale, vous en pensez quoi ?

Et bien la Côte d'Ivoire est connue dans le continent africain pour être une équipe difficile, solide et avec beaucoup d'expérience renfermant des joueurs qui évoluent dans de grands championnats. Voilà donc un quart de finale face à cette équipe. Bon, je ne connais pas les statistiques concernant les différentes confronta- tions entre l'Algérie et la Côte d'Ivoire, mais comme on l'a toujours fait jusqu'à maintenant, on ne se basera pas sur les statistiques mais plutôt sur la forme du moment. Donc, on va bien préparer ce match- là et on espère passer incha Allah pour les demi-finales.

Votre avis sur le climat ici à Suez qui n'est pas semblable à celui du Caire ?

Et bien j'ai pu constater qu'il faisait plus chaud et plus humide qu'au Caire, mais bon c'est le sort de toutes les équipes et on doit faire avec…

Malgré ça, vous ne prévoyez pas une séance d'entraînement ici à Suez…

Franchement, je ne sais pas encore parce qu'on attend justement l'orga- nisation de la CAF à la veille de ce quart de finale. Donc, jusqu'à l'heure où je vous parle (NDLR : entretien réalisé au stade de Suez après le match Côte d'Ivoire- Mali), on n'a pas encore planifié notre voyage ici. Si on vient le jour du match ou la veille, on ne sait pas encore. Tout dépendra de l'organisation de la CAF comme je viens de vous le pré- ciser.

On peut dire que ça sera la belle ce jeudi, après notre victoire en 2010 et leur succès contre nous en 2015…

Ce qui est sûr, c'est que nous on a envie de passer. Le passé est le passé et nous on a veut justement passer ce stade des quarts de finale, voilà.

Il est prévu qu'il y est plus de supporters algériens ce jeudi à Suez…

Incha Allah. Ça, c'est vraiment une bonne nouvelle, marhaba car on aura vraiment besoin d'eux lors de cette confrontation. A. H. A.

«JEUDI, ÇA SERA LA GUERRE»

bien, comment se présente-t-elle ? Vous vous êtes extirpé d'un match piège. Cela n'a pas
bien,
comment se
présente-t-elle ?
Vous
vous êtes
extirpé d'un
match piège.
Cela n'a pas été
facile face au Mali,
n'est-ce pas ?
Je peux vous assurer
que nous sommes
contents d'avoir arraché
cette qualification
devant une très bonne
équipe malienne. Nous
allons maintenant
savourer cette victoire
avant de penser à la
prochaine.
"One two three"
(rires). C'est la deuxième
fois que je croise cette
équipe d'Algérie.
L'Algérie est un pays
qui m'a énormément
apporté. J'entretiens
d'excellents rapports
avec les Algériens,
notamment les Sétifiens
que je salue en
particulier.
Une revanche est dans
l'air, ne le pensez-vous
pas ?
La prochaine sera un
quart de finale face à
l'Algérie, une équipe
que vous connaissez
Pas du tout. Chaque
match a ses vérités. Les
années passent, les
équipes changent, ce
n'est pas le fait que nous
allons se croiser en
quart de finale que nous
allons dire qu'il y aura

une revanche face à l'Algérie.

Comment la trouvez- vous ?

C'est une très bonne équipe et je pense qu'il s'agit du favori en puissance pour cette CAN. Maintenant, c'est sur le terrain que cela va se passer. On va attendre jeudi pour voir ce qui sera sur le terrain.

Pensez-vous que cela va

se jouer sur des détails

?

C'est sûr car les deux équipes vont tout donner pour atteindre le dernier carré. Ce sera une guerre, ce sera un combat à tous les niveaux. Ce n'est qu'à la fin du match que l'on fera les comptes.

A. H. A.

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 4 CAN 2019  De nos envoyés spéciaux en Egypte

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

4 CAN 2019

4

CAN 2019

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 4 CAN 2019  De nos envoyés spéciaux en Egypte :

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

UNE MOYENNE DE PLUS DE 2 BUTS PAR MATCH

Meilleure attaque Meilleure défense Meilleur coach Meilleur public Meilleurs joueurs…

ON EST LES PLUS FORTS !

L'Algérie version Belmadi montre de belles choses dans cette CAN. On pourrait parler de bien des para- mètres et les sujets ne risquent pas de manquer. Mais avec cette victoire face à la Guinée sur le score de 3 à 0, ce qui retient le plus l'attention c'est l'efficacité offensive mais aussi la solidité défensive. Lorsqu'on possède des joueurs de qualité et qu'on sait exploiter leur potentiel, le résultat suit forcément. Pour les Verts et le sélectionneur national, les joueurs qui montrent un visage séduisant dans cette CAN, ils réga- lent non seulement par leur esprit de groupe mais aussi avec une ligne d'attaque qui multiplie les assauts jusqu'à ce qu'une brèche s'ouvre dans la surface adverse. Il faut dire que lorsqu'on a des noms comme, Mahrez, Bounedjah, Feghouli ou encore Belaïli, le danger peut venir de chez n'importe qui. Ajouter à cela des joueurs de champ ou des laté- raux qui savent apporter le sur- nombre en attaque, les multiples occasions créées finissent par payer. On l'a vu lors de la phase des groupes et on le confirme avant ce 1/8 de finale où les Verts ont une nouvelle fois frappé à trois reprises. Avec un tel score, les adversaires vont réfléchir à plusieurs fois avant de jouer l'Algérie. Une équipe sans pitié et qui a toujours soif de buts. Après les groupes et ce 1/8 l'équipe nationale a atteint les 9 buts ins- crits, ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps. Une performance remarquable des capés de Belmadi, qui est pour beaucoup dans cette réussite et cet esprit de solidarité. Sur les quatre rencontres jouées jusque-là, la moyenne est de presque 2 buts par match, ce qui montre la force offensive de la sélection nationale. Réalisant de belles incursions que ce soit plein axe avec les appels incessants de Bounedjah, ou avec des déborde- ments sur les côtés avec tantôt Mahrez, tantôt Feghouli ou encore Atal, il y a toujours quelqu'un de dis- ponible ce que nous n'avions pas vu depuis longtemps chez les Verts. Tout cela fait qu'aujourd'hui l'EN se retrouve en 1/4 de finale de la CAN et ce n'est sûrement pas terminé.

Une défense imperméable Si offensivement l'Algérie possède les meilleures statistiques dans cette CAN, défensivement aussi les Verts ont réalisé ce qu'aucune autre équipe n'est parvenue à faire, c'est- à-dire rester sans encaisser le moindre but dans cette compétition. Avec un Mbolhi, plutôt à l'aise et qui est parfait à chaque fois dans ses interventions, les Mandi, Benlamri, Atal, Bensebaïni, font un boulot exceptionnel sous les ordres de Belmadi qui les oriente tout le temps. Cela donne de l'assurance à l'équipe qui peut aller de l'avant et jouer pour gagner. Avec une défense aussi rassurante et un portier de la trempe de Mbolhi, l'Algérie ne semble craindre aucun adversaire et ses performances sont là pour témoigner de cette solidité qui fait également la force des Verts dans cette CAN, qui semble leur sourire. R. H.

Ils disposeront d'un jour de plus de repos

LA FRAÎCHEUR PHYSIQUE,

UN AVANTAGE POUR

LES VERTS EN ¼ DE FINALE

PHYSIQUE, UN AVANTAGE POUR LES VERTS EN ¼ DE FINALE Notre équipe nationale s'est qualifiée pour

Notre équipe nationale s'est qualifiée pour les quarts de finale de cette 32ème coupe d'Afrique des nations en Egypte. Un stade que Mahrez et ses coéquipiers n'avaient pas atteint depuis la CAN en Guinée équatoriale en 2015 sous l'ère Christian Gourcuff où les Verts s'étaient faits éliminés par la Côte d'Ivoire sur le score de trois buts à un. Après-demain jeudi, notre équi- pe nationale se déplacera à près de 130 km du Caire pour jouer ce quart

de finale. Les poulains de Djamel Belmadi n'ont pas encore concédé la moindre défaite jusque-là et même le moindre but. Ils espèrent d'ailleurs poursuivre sur cette lan- cée afin de jouer une demi-finale dont la dernière était en 2010 en Angola face à l'Egypte sous l'ère Rabah Saâdane. Une demi-finale qui aura lieu au grand stade du Caire, mais avant cela il faudra pas- ser un autre gros morceau ce jeudi. Et pour cette confrontation, l'EN

part déjà avec un léger avantage, celui de bénéficier d'un jour de plus de repos. En effet, ayant joué lundi, notre équipe nationale disposera de 24 heures de plus pour préparer cette demi-finale, contrairement à son adversaire qui n'aura que deux jours de repos pour avoir disputé sa confrontation hier. Un avantage qui n'est pas des moindres, surtout lorsqu'on sait que les deux sélec- tions ont eu à disputer près de quatre rencontres depuis le 23 juin

dernier, c'est-à-dire en l'espace de 15 jours. Ainsi donc, et au vu des conditions pas toujours faciles en Egypte, notamment à Suez avec un taux d'humidité plus élevé qu'au Caire mais aussi le fait que le match se jouera à 18h, un moment où le soleil tape encore, et bien avoir un jour de plus pour récupérer est vraiment le bienvenu, surtout qu'à ce stade de la compétition, la condi- tion physique joue un grand rôle. A. H. A.

La CAF réfléchit à un changement de

Tout en confirmant les contacts de Bordeaux et Essad El-Qatari

en confirmant les contacts de Bordeaux et Essad El-Qatari domiciliation pour les ½ finales Belaïli ne

domiciliation pour les ½ finales

Belaïli ne veut pas trop se prononcer pour l'instant

l'image d'Adam Ounas ou même Smaïl Bennacer, le milieu de terrain de l'EST est en train d'attiser les convoitises de plusieurs clubs que ce soit en Europe ou même dans les pays du Golfe. Avant-hier, et en marge du match que les Verts avaient remporté, Belaïli confirma à demi- mots ses contacts avec cer- tains clubs en affirmant qu'il était vrai que certains clubs à l'image de Bordeaux ou Essad El- Qatari ou même El-Hilal d'Arabie Saoudite ont fait des offres à son club de l'EST du fait qu'il est tou- jours sous contrat, mais que pour l'instant il ne pense pas du tout à ça car il est à 100% concentré avec l'équipe nationale à l'occa- sion de cette coupe d'Afrique des nations. Youcef Belaïli qui a été pré- féré donc à Yacine Brahimi par Djamel Belmadi à l'oc- casion de cette CAN sur le

côté gauche de l'attaque des Verts pourrait bien donc quitter la Tunisie cet été et faire renflouer les caisses du club tunisien. Lui qui a eu à vivre une expérience pas très convaincante en France et plus particulièrement à Angers, et s'il venait à retrouver le championnat de France, et bien il aura une grande opportunité pour prouver toutes ses qualités, lui qu'on n'a pas vraiment fait jouer à Angers à la suite de son retour de suspension de deux ans. En tout cas avec deux buts et de grosses performances lors de cette coupe d'Afrique des nations, la finale de la Ligue des champions qu'aura à rejouer l'EST après cette compétition pourrait bien être le dernier match d'Youcef Belaïli cette saison en Tunisie.

A. H. A.

Les Verts pourront rester à Suez en cas de qualification

Grosse décision aujour- d'hui que prendra la Confédération africaine de football. En effet, alors que le match des ½ finales avait été programmé initialement au grand stade du Caire, et bien un changement pourrait survenir aujourd'hui par le comité d'organisa- tion. En effet et après l'élimination des Egyptiens et du fait que les matchs se jouent face à des gradins presque vides lors de ce tournoi et vu que le stade du Caire est immense, il se pourrait bien que la CAF décide de faire jouer une ½ finale au stade de Suez. Du coup et si les Verts réus- siront à passer le stade des ¼ de finale, et bien il n'est pas écarté qu'ils reviendront le 14 de ce mois à Suez. Décision donc aujourd'hui. A. H. A.

Youcef Belaïli fait incontestablement par- tie des meilleurs joueurs de ce tournoi jusque-là. Si nous en Algérie on connaissait les grandes qualités techniques du joueur, et bien les autres pays de notre continent le découvre et sont plus qu'impres- sionnés par le rende- ment du joueur de l'Espérance de Tunis. En effet, quand ce n'est pas Mahrez, Feghouli ou même Bounedjah qui débloquent la situation, il y a Youcef Belaïli qui le fait comme ce fut le cas avant-hier face à la Guinée, avec un but des plus beaux à la 24' de jeu. Un moment très important où les Verts avaient eu quelques difficultés en début de rencontre. Du coup et comme d'autres éléments qui vont enflam- mer le mercato cet été à

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 CAN 2019 5  De nos envoyés spéciaux en Egypte
www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 CAN 2019 5  De nos envoyés spéciaux en Egypte

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

CAN 2019

5

CAN 2019 5
www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 CAN 2019 5  De nos envoyés spéciaux en Egypte :

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim Elle sera utilisée à

Elle sera utilisée à partir du prochain match

L'EN face aux soucis de la très controversée VAR

Après avoir défié le climat et dompté le public local en mettant d'accord tout le monde que l'Algérie est bel et bien le favori, le vrai, de cette CAN, l'EN s'apprête à attaquer un autre défi qu'elle compte relever, à savoir annihiler le danger que constitue la fameuse VAR.

C'est à partir du pro- chain tour et le match attendu des Verts à Suez que la fameuse technologie va entrer en scène. L'assistance vidéo à l'arbi- trage, plus communément appelée VAR, a été créée pour venir en aide aux arbitres souvent dépassés sur des actions ultra- rapides qui les empêchent de prendre des décisions justes. Le concept existait en rugby, on espérait qu'il allait apporter des choses nouvelles au foot, mais pour le moment, il n'a pas été à la hauteur des espé- rances. La VAR, notam- ment en Afrique, aura été un échec total, du moins pour le moment. Il faut dire que trois finales de C1 seulement, dont les deux dernières entre le WAC et l'EST, nous ont permis de constater que la technolo- gie n'est pas encore viable, elle est même la preuve que peu importe le niveau de technologie dont on dis- pose, le facteur humain

reste le seul maître du jeu. Elle a fait son apparition en 2016 et trois ans après, elle a prouvé une seule chose :

que le monde du football n'est pas prêt à l'adopter.

Une première pour l'EN C'est dans ce contexte com- pliqué qu'on s'apprête à assister à l'entrée en jeu de la technologie durant cette CAN. La CAF, en étroite collaboration avec le COCAN égyptien, a décidé de l'introduire en quart de finale. Il était prévu qu'elle soit active en finale, mais les organisateurs ont avan- cé le recours à ce système dès les quarts. L'EN sera donc l'une des équipes qui vont découvrir cette tech- nologie lors du prochain match.

La mésaventure de Belaïli L'EN découvrira donc cette technologie, mais ce ne sera peut-être pas le cas de tous les joueurs, notamment

ceux qui évoluent en Europe qui ont déjà joué sous le contrôle des camé- ras. Mais certains vont la découvrir ; un Belaïli jouera en étant contrarié, lui qui connaît plus que les autres les désagréments que cette technologie peut causer. Il a gagné une Champions League et va devoir rejouer la finale s'il veut garder un trophée qu'il a pourtant brandi.

Gare aux ennemis ! Le gros problème de cette technologie, c'est l'interpré- tation des images en plus du côté technique et les pannes de plus en plus fré- quentes. Pour le moment, le COCAN a testé la tech- nique dans quatre ou cinq matches, dont le dernier Egypte-Afrique du Sud, mais toujours en off. On prépare les conditions qu'il faut pour une meilleure utilisation, mais cela ne garantit en rien des déci- sions sans faute ; bien au contraire, on a tous vu,

durant le dernier Mondial, les décisions contestées de la VAR, notamment pour le Maroc qui a été l'équipe la plus touchée par ce sys- tème. Elle a été poussée vers la sortie en Russie sur des erreurs d'interprétation qui ont fait les affaires des Espagnols, car aussi, cette controversée technologie a la particularité de servir les plus forts et léser les moins forts. Certains l'utilisent même pour mettre des bâtons dans les roues des autres, pour les empêcher de progresser ; c'est ce point justement qui consti- tue un risque pour l'EN. Enviée par tout le monde, certains n'hésiteront pas à activer leurs plans machia- véliques pour exploiter à leur guise cette VAR.

L'EN ne payera pas pour les erreurs d'Abid Charef Abid Charef a fait les frais de ses bourdes en finale de C1 remportée par l'EST après le match retour ; il

paye encore pour son arbi- trage. La CAF ne semble pas vouloir lui pardonner ; il faut donc faire en sorte que l'Algérie ne paye pas pour les erreurs de débu- tants commises par l'arbitre algérien. Pour ce faire, il faudrait que Belmadi s'assure que ses joueurs commettent le minimum possible de fautes, surtout à l'approche des 18 mètres. Contre la Guinée, on était tous près de concéder une ouverture du score au tout début du match, sur une faute commise par nos joueurs sur un attaquant guinéen. Fort heureuse- ment, l'arbitre seychellois n'a pas branché. Cette action ne serait pas passée inaperçue s'il y avait cette maudite VAR qui guette la moindre erreur certes, d'un côté comme de l'autre, mais qui reste dépendante du facteur humain ; il fau- dra sérieusement s'en méfier.

S. M. A.

Omar Abdelaziz (directeur du stade de Suez) :

«LE STADE ET LA VAR SONT PRÊTS POUR L'UTILISATION»

Le stade de Suez a abrité hier le dernier match des 1/8 de finale entre la Côte d'Ivoire et le Mali. Le choix a été suivi par de nombreux algériens entre journalistes, sup- porters ; même Belmadi est allé faire un tour au stade pour super- viser cette équipe ivoirienne, dont on connaît très peu de choses. Durant la journée, les préparatifs au niveau de ce stade se sont pour- suivis avec notamment la mise en place de la VAR. L'installation a été faite et aurait même été testée en off hier soir lors du choc entre les Aigles et les Eléphants. Le direc- teur du stade Omar Abdelâaziz a affirmé que l'installation a été faite et sera opérationnelle lors du

match des Verts le 11 de ce mois :

"La VAR a été mise en place aujourd'hui (ndlr : hier) ; tout est prêt pour son utilisation à partir du prochain tour", dira-t-il avant d'ajouter que son stade est prêt à recevoir ses invités algériens.

«Suez soutient à fond les Verts» La sortie de l'Egypte de la compéti- tion, et avant ça le Maroc, a poussé les Egyptiens à choisir d'autres camps. A Suez, on affirme que le stade sera envahi par les habitants de la ville qui soutiendront l'EN :

"Notre stade peut accueillir jusqu'à 20 mille supporters ; on est confiants et on espère que les gra-

dins seront pleins. La ville de Suez a hâte de recevoir la sélection algé- rienne. Le peuple sera présent car l'objectif, c'est de propulser l'équipe au prochain tour et l'aider à garder

le trophée en Afrique du Nord", dira le directeur du stade, qui

semble au courtant d'un plan d'en- couragement en faveur de l'EN. Ça

promet.

S. M. A.

couragement en faveur de l'EN. Ça promet. S. M. A. Suez, une ville côtière Changement d'environnement

Suez, une ville côtière

Changement d'environnement pour l'Algérie

côtière Changement d'environnement pour l'Algérie La sélection nationale affron- tera jeudi prochain, la

La sélection nationale affron- tera jeudi prochain, la Côte d'Ivoire ou le Mali en quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations. Une confrontation qui ne sera pas facile face à un adversaire qui a souvent donné du fil à retordre aux Verts. En plus de la qualité de l'adversai- re, l'équipe nationale aura à affron- ter un autre environnement et d'autres conditions climatiques. En effet, l'Algérie devra se déplacer plus de 150 kilomètres pour rejoindre la vile côtière de Suez. Le stade se trouve au bord de la mer et il est confronté à de nombreuses situations atmosphériques.

Plus de chaleur ressentie et plus d'humidité Même si la ville se trouve à proxi- mité de la mer, il n'en demeure pas moins que la température ne baisse pas pour autant. Le ressenti de la chaleur est plus élevé par rapport au Caire, dont le climat est sec. La température avoisine les 36° Celsius, mais avec un taux d'humi- dité élevé (au moins 50%), ce qui donne l'impression que la chaleur est plus importante qu'au Caire. Les joueurs seront, donc, dans presque le même environnement qu'à Doha, avec moins d'intensité. Le choix du Qatar est bien étudié par le coach des Verts, Belmadi, qui a permis à ses joueurs de s'acclimater avec les différences atmosphériques.

Le vent sera de la partie En plus de la chaleur et de l'humi- dité, les Algériens seront confrontés aussi à un autre fait qui pourrait influencer leur jeu. Le stade qui est situé à quelques dizaines de mètres de la mer est confronté à des cou- rants atmosphériques. Ouvert, le stade est exposé à des rafales de vent par intermittence. Des détails qu'il faudra prendre en considéra- tion surtout dans la transmission du ballon.

Match en semi-nocturne, mais excellente pelouse Les Verts vont jouer pour la pre- mière fois dans cette CAN-2019 en semi-nocturne. En effet, la rencontre débutera à 18h, heure locale (19h, heure algérienne) et devrait se dérouler sous le soleil couchant en première période. A partir de la seconde mi-temps, le match se joue- ra sous les projecteurs. A signaler que les Verts ont disputé tous leurs matches entre 21h et 22h. Cependant, les camarades de Mahrez sont assurés d'évoluer sur une excellente pelouse, contraire-

ment à celle du 30 juin de la défen- se aérienne, qui n'a pas été à la hau-

teur.

I. N.

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 6 CAN 2019  De nos envoyés spéciaux en Egypte

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

6 CAN 2019

6

CAN 2019

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 6 CAN 2019  De nos envoyés spéciaux en Egypte :

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

SÉANCE

DE REPRISE

HIER SOIR

Belmadi à Suez, Merouani, Bouras et Romano assurent l'intérim

Comme prévu, l'entraîneur national Djamel Belmadi était absent hier lors de la séance de reprise effectuée sur la pelouse du stade Petrosport.

Belmadi a préféré se déplacer à Suez pour assister au match entre le Mali et la Côte d'Ivoire, afin de superviser les deux teams, et surtout avoir une idée sur l'équipe ivoirienne étant donné qu'il connaît déjà le Mali. En tout cas, la séance de reprise a eu lieu en présence de 12 éléments seulement, même Mbolhi qui a pour habitude de se présenter aux séances de reprise au lendemain de ses participations avec l'équipe, était aux abonnés absents, seul Oukidja et Doukha ont travaillé avec Aziz Bouras.

Delort, Ounas et Boudaoui présents Le compte était donc bon, les 11 titulaires sont restés à l'hôtel pour une séance de récupération, il y avait donc le reste, à savoir 12 éléments sur le gazon de Petrosport, dont les 3 joueurs alignés la veille en cours de jeu, Delort, Ounas et Boudaoui en l'occurrence. La séance a été dirigée par le trio Bouras, Merouani et Romano, le premier était plus concentré sur son boulot avec les portiers, tandis que le natif d'Aïn Kercha aux côtés de Romano ont fait le reste avec les 10 joueurs de champ présents, ils ont bien assuré l'intérim en l'absence du coach occupé par son déplacement à Suez. Le groupe se porte bien, les remplaçants comme les titulaires affichent le même état de forme, ils reprendront ensemble aujourd'hui pour une avant-dernière séance où l'équipe commencera l'application du plan du match des quarts.

S. M. A.

L'EN a du mal contre des teams évoluant avec 2 attaquants

DES AJUSTEMENTS

S'IMPOSENT EN DÉFENSE

L'une des stats qui met du baume au cœur dans le parcours parfait de l'EN depuis le début de cette CAN, c'est sa défense qui a réussi à préserver sa cage inviolée pendant 4 matches et 360 minutes de suite.

Un fait assez rare pour être signalé pour une défense

qui était devenue, il n'y a pas

si longtemps, la risée du

continent. Avec pratique- ment les mêmes joueurs, Belmadi a su construire du solide. Il faut dire que le coach a souvent évoqué le système défensif qui était à ses yeux en panne. Il fallait

trouver la meilleure solution pour rendre efficace ce beau monde, et c'est ce est en train d'être réglé. Contre la Guinée, l'équipe a réalisé le plus difficile au début du match depuis le début de la CAN ; c'est peut-être l'effet des 10 jours de repos dont a bénéficié la plupart du onze d'entrée entre le match du Sénégal et celui d'avant-hier. L'équipe a un peu patiné avant de retrouver le droit chemin et un jeu plus stable.

Il faut dire qu'en défense, on

a assisté à un mouvement de

panique à chaque fois que le bloc reculait, sur des offen- sives du Syli national ; cette dernière a essayé de porter le danger en assurant le sur-

nombre offensif. Put a sûre- ment décelé des signes de faiblesse pas encore exploités

dans le système défensif de l'EN. D'abord, il y a eu Atal en début du match qui a souffert face à Yattara, qui a beaucoup insisté sur le côté gauche, et puis il y a eu l'axe qui a paniqué devant le phy- sique imposant du pourtant très moyen Kante. En fait, l'opposition entre le 4-3-3 de Belmadi et le 4-4-2 a quelque peu déstabilisé notre arrière- garde ; il a suffi qu'une équi- pe joue avec deux attaquants proches des buts pour que l'EN panique.

Panique Tous les présents au stade ont remarqué que cela a dérangé à plus d'un titre le quatuor Atal-Bensebaïni- Benlamri - Mandi. Ce systè-

me accentue la pression sur

l'axe et favorise le jeu plein axe. Le ballon passe plus sou- vent dans l'intervalle, et on a moins de temps de s'organi- ser, comme cela est le cas contre des teams qui écartent

ser, comme cela est le cas contre des teams qui écartent tremblé. Cela a dû alerter
ser, comme cela est le cas contre des teams qui écartent tremblé. Cela a dû alerter

tremblé. Cela a dû alerter le coach national qui sait à quoi s'attendre lors du prochain match face à un team de la même région que la Guinée, mais avec des noms plus rai- sonnants et un jeu plus solide et efficace. Guedioura a fait un match plein au même titre que Bennacer, leur aide a été

précieuse. L'adversaire a aussi fait preuve d'un manque d'efficacité flagrant ; il faudra se remobiliser pour continuer à tenir la baraque. Terminer le tournoi sans encaisser de but est un objec- tif, il faut tout faire pour l'at- teindre.

S. M. A.

le jeu et qui jouent sur des centres. Il y a eu beaucoup d'approximations dans le jeu défensif, jumelées à des hési- tations à l'image de ce qu'on a pu voir en début du match lorsque Bennacer a failli avec Mbolhi commettre l'irrépa- rable. Des fautes ignorées par l'arbitre à l'intérieur de la sur- face ou encore le match juste moyen de Mandi, qui sem- blait touché par l'arrêt de 10 jours qu'il a eu. Alors que Benlamri a été le seul qui a su préserver son niveau, il était très concentré et a sauvé l'EN de quelques situations qui ont failli faire mouche. L'insistance de l'attaque gui- néenne s'est poursuivie en 2e mi-temps ; à maintes reprises, la belle série de trois matches sans encaisser de buts a failli prendre fin avec des occasions manquées sur des tirs à côté ou sur des interventions musclées de Mbolhi. En somme, le rende- ment défensif a été juste moyen, car face à des atta- quants plus insistants et plus chevronnés, la cage aurait

L'EN n'a pas eu à le vivre depuis le début de la CAN

L'équipe est-elle prête à concéder l'ouverture du score ?

Les conditions ont toujours été réunies depuis le début de cette CAN pour que l'EN gagne ses matches. Après avoir préparé l'équipe à sup- porter la chaleur et l'humidité suffo- cante à travers le stage effectué à Doha, Belmadi a préparé son

team psychologiquement à entrer en force et presser ses adversaires dès les premiers halfs. Résultat : des buts en 1re mi-temps qui débloquent des situations parfois compliquées à l'image de ce qu'on a vu lors du match du Kenya ou même avant-hier contre la Guinée. L'équipe sait donc marquer, puis enfoncer le clou, mais on ne sait pas encore si Bounedjah and Co sont préparés à renverser la vapeur après avoir concédé une ouverture du score. En effet, depuis le début de cette coupe d'Afrique, l'EN a toujours marqué en premier ; ce qui pousse ses adversaires à sortir pour égaliser, et cela expose les défenses adverses aux contres meurtriers et à un jeu plus à l'aise de l'EN. On l'a d'ailleurs vu contre la Guinée,

de l'EN. On l'a d'ailleurs vu contre la Guinée, dimanche soir ; l'équipe nationale aurait pu

dimanche soir ; l'équipe nationale aurait pu marquer plus de buts sur des situations de contres, elle s'est créé beaucoup d'occasions en étant à l'aise. Les choses auraient pu être plus délicates si elle avait concédé une ouverture du score. Ça reste d'ailleurs une énigme : comment les Verts vont réagir si jamais l'EN encaissait le premier en quart ? Sera- t-elle en mesure de réagir ? La défen- se saura-t-elle rester solide et présent face à de possibles contres ? Il faut dire que cela risque d'être compliqué surtout que ça va être nouveau. Et face à des adversaires de plus en plus coriaces, Belmadi insiste sur la néces- sité de garder la cage vierge, car il sait pertinemment que c'est le seul moyen d'éviter ce scénario.

Bénin Jusque-là, en match officiel, depuis l'arrivée de Belmadi, la seule fois où l'EN a encaissé en premier, c'était à Cotonou, en octobre dernier contre le Bénin. L'EN avait perdu son match ; il y a eu ensuite un enchaîne- ment de matches gagnés, avec tou-

jours ce premier but au profit des Verts qui lui facilite la vie à chaque fois. Au Qatar le mois passé, l'EN avait affronté le Mali en amical ; c'était l'unique fois depuis l'arrivée du coach Djamel que l'EN concède l'ouverture du score sur penalty par Diaby, après 19 minutes de jeu. Cela n'a pas constitué un handicap puisque l'équipe a réagi sur-le-champ par Bounedjah ; elle a même pu le faire par deux fois suite à un 2e but de Sacko à la 68', avant de l'emporter, sauf qu'il s'agissait d'un match de préparation. Rien à voir avec la réali- té d'un match officiel où l'adversaire se défendra corps et âme après une ouverture du score. C'est dire toute l'importance de bien solidifier la défense et d'éviter d'encaisser ce but en préparant tout simplement le groupe à le concéder ; comme ça, la réaction sera meilleure. Ouvrir le score c'est difficile, le remonter sera

plus compliqué ; il faut avoir les nerfs solides, le moral gonflé à bloc et des jambes prêtes à frapper pour remon-

ter la pente.

S. M. A.

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 CAN 2019 7  De nos envoyés spéciaux en Egypte
www.competition.dz
Mardi 9 juillet 2019
CAN 2019
7
 De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim
Personnalité autorité solidarité…
LES VERTS
MÉTAMORPHOSÉS
EN PEU DE TEMPS
La sélection nationale domine cette CAN-2019, par son jeu,
ses performances et surtout sa personnalité, faisant d'elle le
favori en puissance pour le sacre finale.

PAR ILYÈS NASSIM

Cela a valu aux Verts une pluie d'éloges qui s'abat sur la

sélection nationale. Et c'est loin d'être exagéré tellement la troupe à Belmadi est en train de marquer les esprits et écrire une nouvelle page d'histoire aux pieds des antiques pyramides. Quatre victoires en autant de rencontres, neuf buts marqués pour zéro encaissé, une débauche d'énergie à faire pâlir les habitués des courses d'endurance

et un incroyable sens du sacrifice

au profit du collectif : cette EN a (vraiment) tout d'une grande. Mahrez retrouvant son niveau des

pelouses britanniques. Mieux enco-

re. Il revient défendre et récupérer

la balle devant sa surface, Il fallait

voir pour le croire. Que dire alors

de l'infatigable Feghouli qui ne baisse jamais la garde lorsqu'il est question de travail de sape dans l'entrejeu. Deux exemples tellement récapitulatifs de ce qu'est devenue la sélection sous la coupe de Djamel Belmadi : une vraie équipe.

L'Algérie ne peu plus se cacher derrière le statut d'outsider Ce sens développé de l'engagement n'a d'ailleurs fait qu'embellir davantage les qualités techniques

individuelles fondues dans un col- lectif désormais bien huilé et au faîte de sa forme. Les surprenantes éliminations du mondialiste maro- cain et du favori égyptien aidant, l'Algérie ne peut plus se cacher der-

rière l'habit d'outsider aux dents longues, devenu trop juste, trop court, trop petit pour une EN en

plein boom sur les terres de son rival intime. La belle leçon admi- nistrée à des Guinéens qui ont fait l'erreur de confondre domination et qualification est, en fait, juste confirmer ce qui sautait aux yeux dès le deuxième match de poule face au Sénégal : cette Algérie-là a les moyens de ses ambitions. Impressionnante de discipline tac- tique, asphyxiant ses adversaires par un pressing haut d'un bloc compacte qui ne laisse aucun espa- ce quand bien même il recule très bas par moments, l'EN, version Djamel Belmadi, est devenue, en parallèle, maîtresse en contre- attaque rapide grâce à une armada offensive aussi technique balle au pied que tueuse face au but. La peur de se faire prendre en contre a, dorénavant, changé de camp.

Les buts sur une touche devenus une marque déposée Les coups de massue aux moments-clés du match, c'est nous qui les mettons cette fois-ci ! Les coups de poignard dans le dos d'une défense distraite à la faveur d'un contre-éclair, c'est nous qui les portons maintenant. Le poids cumulé de la rencontre, de la cha- leur et de l'humidité, c'est nous qui le supportons à présent. Transformée en une machine de guerre qui terrasse tout sur son passage et balaie les incertitudes, les appréhensions et les déprécia- tions les plus absurdes, cette EN ne semble, en plus, pas encore arrivée à son meilleur niveau, tant cer- taines imperfections rappellent la jeunesse de son effectif, l'inexpé-

rience de ses titulaires et la lon- gueur du chemin encore à parcou- rir pour durer au plus haut niveau international.

Grâce à un groupe qui vit bien ensemble Pour être parvenu, en quelques mois seulement, à for0mer un groupe qui vit très bien ensemble et qui fait partie du top huit du continent, Djamel Belmadi saura, forcément, corriger ces lacunes, apparues notamment en première mi-temps face à la Guinée, en pers- pective du très attendu quart de finale de jeudi et la possibilité de disputer une demi-finale continen- tale neuf longues années plus tard. Dès lors, il ne faudrait plus s'at- tendre à une pluie d'éloges, mais plutôt à un torrent émotionnel. I. N.

Combatifs sur le terrain Mahrez, unanimité autour de lui Boudaoui et Ounas, les doublures que les Egyptiens adorent

Bounedjah fait rêver les deux pôles du Caire Belmadi, ses compétences et son sérieux imposent le respect

L'élimination précoce leur a fait retrouver la raison

LES EGYPTIENS TOMBENT SOUS LE CHARME DES VERTS

Lorsque la CAF a décidé de

transférer la CAN vers l'Egypte, il y a 4 ou 5 mois, l'Algérie a été le pre- mier pays à réagir. Belmadi a clai- rement affiché ses craintes, lui qui souhaitait aller jouer en Afrique du Sud. Les propos de Belmadi avaient été mal interprétés ; on lui a vite collé l'étiquette de provocateur

et certains medias locaux ont

essayé d'en faire les choux gras pour allumer la mèche et la CAN et pousser le peuple à préparer une

guerre contre l'EN en souvenir des attaques inoubliables du bus en 2009. Petit à petit, Belmadi a su gérer cela. Il a répété à maintes reprises que son souci majeur était

le climat, rejetant toute accusation,

avant de tracer un plan qui allait donner naissance à un respect total de la part de la population locale sans vraiment s'en rendre compte.

Coach Djamel impose le respect

A l'arrivée de l'EN au Caire, per-

sonne ne se doutait que cette équi-

pe allait changer le regard du peuple local. Les Egyptiens n'avaient d'yeux que pour leur équipe, en premier, et le Maroc en

2e position. Il faut dire qu'on a eu affaire à des discussion parfois à la limite du racisme ; une haine ancienne se réveillait au fil des jours, mais au fil du temps aussi, la compétition avançait et l'EN gagnait des matches. Elle réussit le jackpot en gagnant les 9 points du premier tour avec le pays hôte et le

Maroc. Mais après le match du Kenya déjà, la tonalité a commencé à changer dans la rue égyptienne,

l'Egypte n'a pas convaincu, le Maroc ne paraissait pas trop solide, et l'Algérie jouait du foot ; l'EN a commencé à imposer le respect.

Dompter un public hosti- le, mode d'emploi L'EN a enchaîné avec le Sénégal, les Egyptiens ont soutenu Mané, l'ami de leur héros national ''Mohamed Salah'' Fakhr al-âarab, comme ils le surnomment. Mais

encore une fois, l'EN leur a fait honte ; elle les a ridiculisés. Il faut dire que la solidité des hommes de Belmadi contre le Sénégal a été juste impressionnante. Que dire alors du 3 e match avec une 2e équi- pe, l'EN réussit à impressionner l'Egypte et le monde. Le public local a découvert un nouveau talent, à savoir Ounas. Avec ses passements de jambes déroutants qui les ont charmés, ils l'ont vite

jambes déroutants qui les ont charmés, ils l'ont vite ajouté à leur liste favorite de joueurs.

ajouté à leur liste favorite de joueurs. De l'EN, ils connaissaient Ryad Mahrez, star de la Premier League, Bounedjah, le rêve du Ahly et du Zamalek ; ils ont rajouté Ounas, mais aussi Boudaoui à leur collection. Le petit Béchari les a épatés avec son énergie et son visa- ge d'enfant ; ils ont souhaité avoir un élément comme lui dans leur sélection. Ces facteurs jumelés à une élimination de l'Egypte et du Maroc en 1/8 les ont poussés à retrouver la raison. De plus en plus, ils sont fans de l'EN ; ils étaient même nombreux avant-hier à venir au stade avec des drapeaux de l'Algérie. Il ne leur reste pas vraiment le choix ; s'ils veulent qu'un pays de la région triomphe, ça ne peut être que l'Algérie. Ils ont 7 étoiles, une 2e sur le maillot de l'Algérie ne leur ferait pas si mal que ça. Le conflit Ahly-ES Tunis est encore dans les mémoires ; c'est encore chaud bouillant entre la Tunisie et l'Algérie. On risque de mettre des maillots verts, alors changement de cap. Les stades vibreront tous au rythme du célèbre One, Two, Three, Viva l'Algérie.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 8 LIGUE 1 MOBILIS Les joueurs déterminés à réussir le stage

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 8 LIGUE 1 MOBILIS Les joueurs déterminés à réussir le stage

Les joueurs déterminés à réussir le stage d'Evian

Les joueurs de la JSK semblent déterminés à tout faire pour réussir leur stage. A travers leurs déclarations sur canal du club, les joueurs étaient unanimes à dire que ce second stage sera d'une extrême importance pour le club. Ainsi, El-Orfi and Co promettent de faire le nécessaire pour que le stage soit une totale réussite. Ils promettent même d'entamer la Ligue des champions africaine en force et de procurer de la joie aux fans de la JSK.

Addadi : «Les dirigeants nous ont mis dans de très bonnes conditions»

"Le stage à Zekri s'est déroulé dans une très bonne ambiance. Les dirigeants et le staff technique nous ont mis dans de bonnes conditions. Maintenant, on doit réussir le deuxième stage pour entamer la compétition en force.

Nezla :

«On doit durement cravacher à Evian»

"Pour moi et pour tous les joueurs, le premier stage est une totale réussite. On a bossé dur notamment sur le plan physique. On profitera du deuxième stage pour travailler encore plus et pour qu'on soit prêts pour la reprise."

Banouh : «Nous avons un groupe discipliné»

"On a bien travaillé durant ce premier stage où tous les moyens ont été mis à notre disposition. Je remercie tous les joueurs et j'espère que le travail se poursuivra avec sérénité et avec de la discipline."

Houari :

«Bien réussir notre préparation»

"Le stage s'est bien déroulé et on a bien travaillé avec le staff technique. On profitera du stage en France pour bosser encore plus."

Bouakil : «On sera prêts pour la Ligue des champions»

"On a travaillé dur et avec le programme du staff technique, on sera prêts pour la champions League africaine."

El-Orfi :

«Les anciens nous ont facilité l'intégration»

"Il y a une ambiance fraternelle entre les joueurs et nous avons bien travaillé pendant ces 5 jours. Les anciens nous ont facilité l'intégration et on ne se sent pas comme des nouveaux dans le groupe."

M. H.

Le staff technique au complet, 90% de l'effectif présent et tout est réglé pour le stage d'Evian

LA JSK DEVANCE

TOUTES LES ÉQUIPES

La JSK devance toutes les équipes du championnat dans la préparation du prochain exercice footballistique.

PAR MASSINISSA HACHOUR

Elle est la seule équipe dans

le championnat national qui a

commencé la préparation avec un effectif au complet et en présence de tous les joueurs, de l'entraîneur en chef, du préparateur physique

et de l'entraîneur des gardiens de

but. Plus de 25 joueurs étaient

présents au premier stage à Zekri, contrairement aux autres équipes de notre championnat, notamment celles qui seront concernées par la compétition africaine, la saison prochaine. L'USM Alger et le CRB qui prendront part respectivement à

la Ligue des champions et à la

coupe de la CAF ont repris les entraînements avec beaucoup

d'absents, ce qui a poussé les dirigeants de ces deux clubs d'imposer le huis clos pour éviter

la

presse. On peut citer également

le

MCA qui s'est rendu en Tunisie

pour le stage estival sans défenseurs, le CSC qui a repris les entraînements avec 3 joueurs dont

deux espoirs et aussi le MCO qui n'a pas encore engagé un entraîneur en chef.

A la JSK tout a été planifié avant

même la fin de l'exercice écoulé, où la direction a fixé la date de la reprise et du stage de l'intersaison en France. Même les matchs amicaux en France sont programmés, il y a plus de deux mois. Conscients de l'importance de cette période de préparation, les dirigeants des Jaune et Vert n'ont rien laissé au hasard. Ils ont

des Jaune et Vert n'ont rien laissé au hasard. Ils ont installé le nouveau staff et
des Jaune et Vert n'ont rien laissé au hasard. Ils ont installé le nouveau staff et

installé le nouveau staff et ils ont

terminé avec le recrutement avant toutes les autres équipes dont la plupart n'ont pas encore arrêté la date de la reprise des entraînements. 90% de l'effectif de la JSK pour la saison prochaine sera présent à Evian pour le stage de 15 jours, en attendant l'arrivée de deux attaquants qui rejoindront l'équipe en France.

de deux attaquants qui rejoindront l'équipe en France. Dès aujourd'hui à Evian Après un regroupement

Dès aujourd'hui à Evian Après un regroupement d'une semaine dans la commune de Zekri, les Canaris du Djurdjura seront dès aujourd'hui à Evian pour effectuer leur stage d'intersaison. Les choses sérieuses débuteront ce mercredi où le volume de travail augmentera considérablement. D'après nos sources, les membres du staff technique ont établi le

méso-cycle d'entraînement avant le départ à Evian. La direction du club qui a choisi Evian attend que son équipe fasse un grand travail sur place. Ayant mis le titre comme objectif, les dirigeants veillent à ce que leur équipe réalise la meilleure préparation possible. Les équipiers de Tizi-Bouali promettent de tout faire pour assurer la meilleure préparation possible et entamer la Ligue des champions africaine, le début du mois d'août, en force. Chez les joueurs, on affiche une grande détermination à quelques heures de ce voyage. Les poulains de Hubert Velud savent pertinemment que cette préparation estivale sera hautement importante à l'approche du début de la compétition africaine et pour leur place dans le onze où chacun devra prouver ses qualités et gagner la confiance du coach.

Le vol Alger-Genève

à 11h15, l'arrivée

à 13h15

La délégation de la JSK prendra place dans le vol Alger-Genève ce matin vers 11h15, à bord d'un avion de la compagnie nationale Air Algérie. Les camarades de Benchaïra rallieront la capitale Alger tôt dans la matinée et tous les joueurs devront se présenter à l'aéroport à9h00, soit deux heures avant le vol. L'avion qui transportera la délégation des Jaune et Vert atterrira sur le sol suisse à 13h15, soit deux heures de vol, pour prendre la route par la suite vers Evian et rejoindre le centre de préparation où sera effectué ce stage de 15 jours.

M. H.

Séance de décrassage en fin d'après-midi

Pour mieux récupérer du voyage, le staff technique y effectuera une première séance d'entraînement légère à leur arrivée à Evian. Cette première séance est prévue en fin d'après-midi, avant d'entamer les choses sérieuses, le lendemain avec deux séances dans le programme.

Du biquotidien à partir de demain

Pour ce qui est de la méthode de travail, à en croire une source bien informée, le premier responsable technique des jaune et Vert de la JSK, Hubert Velud, en l'occurrence, compte mettre en place deux séances d'entraînement par jour. La première devrait avoir lieu vers 9h00 et durera une heure et demie. La seconde commencera en fin d'après-midi soit vers 17h30. C'est avec ce rythme que les joueurs parviendront à améliorer leur condition physique et prépareront sereinement la nouvelle saison.

Un attaquant congolais proposé

Comme il faillait s'y attendre l'attaquant camerounais Ngongang Junior Figo qui effectue des tests à la JSK ne sera pas retenu. Le staff technique de la formation phare des Genêts sous la houlette

d'Hubert Velud exige le renforcement du compartiment offensif par deux attaquants de qualité dont un centre-avant. Selon une source digne de foi, la direction de la JSK est à la recherche d'un vrai chasseur de buts africain, capable d'apporter un plus à l'attaque. Un attaquant congolais dont on ignore le nom et qui évolue dans le championnat de son pays a été officiellement

proposé à la direction de la JSK.

M. H.

Velud mise beaucoup sur les matchs amicaux

La délégation des Canaris du Djurdjura restera à Evian pendant 15 jours, soit dès aujourd'hui jusqu'au 25 juillet, date du retour de l'équipe au pays. Lors de cette période, les équipiers de Bensayah seront soumis à une grande charge de travail pour bien préparer la saison prochaine. En effet, les Jaune et Vert travailleront tous les volets (physique, technique et psychologique) en plus des matchs amicaux prévus sur les lieux. Les poulains d'Hubert Velud joueront entre 3 et 5 matchs amicaux avant de clore leur stage. Autrement dit, ce stage d'Evian sera l'occasion pour préparer l'équipe sur tous les plans en prévision du prochain exercice. Le staff

technique de la JSK mise énormément sur ce stage pour que l'équipe soit prête pour le premier match de la Ligue des champions africaine. Ainsi, les Jaune et Vert peaufineront leur préparation après 15 jours de travail avant de revenir au pays pour entamer la compétition africaine.

leur préparation après 15 jours de travail avant de revenir au pays pour entamer la compétition

M. H.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

JSK

9

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 JSK 9  L'attaquant africain ralliera directement Evian UN ATTAQUANT

L'attaquant africain ralliera directement Evian

UN ATTAQUANT SIGNERA

à Alger dans les 72 h

Evian UN ATTAQUANT SIGNERA à Alger dans les 72 h Selon une source autorisée, les responsables

Selon une source autorisée, les responsables des Jaune et Vert négocient toujours avec un attaquant africain dont on ignore l'identité pour le moment.

Malgré notre insistance à avoir au moins la nationalité de ce fameux attaquant qu'on présente comme un véritable chasseur de buts, notre source a refusé de ne dire quoi que ce soit sur lui en arguant qu'il n'y a pas eu d'accord final avec lui pour le moment. Dans le cas où les dirigeants parviendraient à un terrain d'entente avec lui, il ralliera directement Evian où l'équipe effectuera son deuxième stage d'intersaison. On croit savoir que cet attaquant est libre de tout engagement et qu'il suffira au président de la JSK de trouve un accord avec lui pour que

celui-ci renforce les rangs des Jaune et Vert.

Un ailier connu en Algérie Les dirigeants qui sont à la recherche d'un ailier sur le marché local ont, apparemment, trouvé l'oiseau rare. Parce que les négociations sont toujours en cours et par correction envers les personnes qui nous ont confirmé l'information mais ont insisté pour ne pas donner son nom on taira son identité…néanmoins, on peut dire que ce joueur, si jamais un accord final est trouvé, sera un très bonne affaire

pour les Jaunes et Vert. Il peut jouer sur les ailes, en pointe ou en 10. Il est pétri de qualités et sera sûrement d'un grand apport pour la JSK. Normalement et si tout va bien, il signera son contrat dans les 72h. Affaire à suivre. Y. T.

signera son contrat dans les 72h. Affaire à suivre. Y. T. financier pour parvenir à un

financier pour parvenir à un terrain d'entente avec lui. En effet, notre source a indiqué dans l'après-midi d'hier que le président des Jaune et Vert campe toujours sur sa position, celle d'offrir à Hamroun un salaire de 120 millions de centimes, s'il prolonge son contrat d'une saison. Son refus d'offrir plus à l'un des chouchous des supporters pourrait compliquer encore plus les choses surtout que le meilleur buteur de la JSK semble décidé à aller jusqu'au bout. Un autre rendez-vous est prévu entre les deux partie à Evian pour trouver une solution finale à ce problème. M. A.

La direction lui a exigé de prolonger pour avoir un salaire de 120 millions

Le cas Hamroun

pas encore réglé

PAR MOHAMED A.

Contrairement aux affirmations des dirigeants qui ont laissé entendre dans la journée de dimanche que le président de la JSK a pris la décision d'offrir à son attaquant Rezki Hamroun un salaire de 150 millions de centimes, on a appris d'une source autorisée que l'entrevue qui a eu lieu entre le boss des Jaune et Vert et Hamroun dans la journée d'avant-hier n'était pas fructueuse comme a tenté de le faire croire la direction. En effet, d'après notre source, le premier responsable du club phare du Djurdjura a exigé de Hamroun qui est encore lié à la JSK pour deux ans de prolonger son contrat d'une saison pour qu'il lui offre un salaire de 120 millions de centimes par mois. Sa mensualité lors de l'exercice écoulé était de 70 millions de centimes, mais il s'était entendu avec le président des Canaris du Djurdjura que s'il réussisse une belle saison et qu'il marque des buts, il aura droit à une revalorisation salariale, or le président de

la JSK s'était opposé au départ à l'augmenter et ce n'est qu'à la suite de la pression des supporters exercée sur lui pour qu'il estime Hamroun à sa juste valeur et qu'il consente de négocier avec lui une probable valorisation de son salaire. Cependant, il ne lui a proposé qu'une augmentation de 40 millions de centimes, ce qui n'a pas plu au joueur surtout qu'il a exigé de lui de prolonger son contrat d'une saison. Les deux hommes se sont séparés dans la journée d'avant-hier sans parvenir à un accord. Ayant toujours mouillé son maillot pour être à la hauteur des attentes des supporters, Hamroun n'a jamais exercé le moindre chantage sur ses dirigeants, mais comme ces derniers ne l'ont pas augmenté, l'ex-pensionnaire de Dijon leur a demandé de l'estimer à sa juste valeur.

Mellal N'ayant pas trouvé d'accord avec son meilleur buteur dans la journée de dimanche dernier, le président de la JSK n'a fait aucun autre effort sur le plan

Il réclame ses 900 millions cts

Ferhani a rencontré les dirigeants samedi dernier, mais…

Selon une source proche de la direction, l'ancien arrière gauche des Jaune et Vert Houari Ferhani s'est déplacé dans la journée de samedi dernier pour rencontrer les dirigeants des Jaune et Vert du Djurdjura afin de tenter de trouver un accord avec eux concernant ses 900 millions de centimes. Il leur a proposé de le payer en deux tranches, c'est-à-dire, 450 millions de centimes pour chaque tranche, mais les dirigeants auraient refusé. Débouté par la Chambre de résolution des litiges, Ferhani avait saisi la justice qui lui avait donné gain de cause. Elle a ordonné à la direction de la JSK de lui payer 900 millions de centimes, mais les dirigeants ont toujours affirmé que c'était à l'assurance de le payer puisqu'il était blessé.

Les comptes du club ne sont pas bloqués

Afin de mettre un terme aux rumeurs faisant état du blocage des comptes du club, les dirigeants nous ont fait savoir hier que contrairement à ce qui a été dit çà et là, les comptes ne sont pas bloqués.

Redouani a touché la totalité de son argent

Contrairement à Ferhani qui réclame toujours ses 900 millions de centimes, l'ancien arrière droit Saâdi Redouani a touché la totalité de son argent. Pour qualifier ses nouvelles recrues, les dirigeants ont réglé les dettes des joueurs qui avaient saisi la Chambre de résolution des litiges.

Il risque de partir sans que la direction bénéficie du moindre centime

Fiston saisit la FIFA

Selon une source proche de la

direction,

l'attaquant

burkinabé

Abdoul Razzak Fiston a mis sa menace à exécution en saisissant la FIFA pour avoir sa lettre de libération.

en saisissant la FIFA pour avoir sa lettre de libération. Il a mandaté un avocat pour

Il a mandaté un avocat pour qu'il

dépose son dossier au niveau de l'instance mondiale du football. Il avait songé au départ à saisir la Chambre de résolution des litiges, mais son avocat

lui a conseillé de saisir directement la FIFA vu que c'est un joueur africain. Comme nous l'avons rapporté lors de nos précédentes éditions, Fiston est très en colère contre les dirigeants pour ne pas l'avoir payé. Avant son départ au Burundi, il avait demandé aux dirigeants de lui accorder trois salaires, l'équivalent de 21 000 euros en notre monnaie, mais ils lui avaient demandé de patienter, ce qui n'était pas

de son goût. Même lorsqu'il était en Egypte avec la sélection de son pays, il

a appelé les dirigeants du club pour le

payer, mais comme il n'a rien vu venir, il

a décidé de saisir la FIFA. Si cette

dernière lui donne gain de cause, il partira sans que la JSK bénéficie du moindre centime. Il est convoité par plusieurs clubs français, égyptiens et des pays du Golfe, mais aucun d'entre eux n'est prêt à racheter son contrat surtout que sa lettre de libération est estimée à 300 000 euros.

Y. T.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 10 LIGUE 1 MOBILIS  Un Algérien au sein du CA

10

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 10 LIGUE 1 MOBILIS  Un Algérien au sein du CA

Un Algérien au sein du CA Bizerte

Le prochain adversaire du Mouloudia d'Alger en match amical le 13 juillet prochain, a dans son effectif un joueur Algérien de 22 ans qui s'ap- pelle Dhia Hidoussi qui a signé la saison dernière au CA Bizerte. Ce jeune joueur a des grandes qualités, comme nous l'a confié un responsable de ce club et il fera parler de lui dans les prochaines saisons.

Les gardiens ont sué avec Chriet

Le gardien Farid Chaâl et son coéquipier Ahmed Boutega se sont entraînés avec l'en- traîneur des gardiens de buts, Fouad Chriet, durant cette séance de la matinée. Les deux gardiens ont vrai- ment sué avec l'ancien gar- dien du CAB en variant les exercices durant les 2h de cette séance.

Petit-déjeuner entre 6h30 et 9h

Le staff technique du Mouloudia a programmé le petit déjeuner entre 6h30 et 9h. Bernard Casoni a insisté auprès de ses joueurs sur le petit déjeuner qui est obli- gatoire pour tout le monde avant de commencer la pre- mière séance de la journée.

9h45, départ

en bus

Le stade où s'entraîne les

Vert et rouge de la capitale n'est pas loin de l'hôtel. Ainsi, les poulains de Bernard Casoni prennent le bus à 9h45 pour la séance qui débute à 10 heures du matin.

10h, début de l'entraînement

La première séance des Mouloudéens a commencé à partir de 10h du matin et s'est terminée vers midi. Le volet physique a pris la part du lion avec le préparateur physique, Thomas Gornouec.

17h30,

entraînement

Pour la séance de la fin de la journée, le staff technique a programmé les entraîne- ments à partir de 17h30 sur le terrain du complexe spor- tif d'Aïn Draham.

Petite causerie avant l'entraînement

L'entraîneur Bernard Casoni

a commencé sa première

séance avec une petite cau- serie de cinq minutes où il a insisté sur le sérieux et la rigueur dans le travail :

"Donnez-vous à fond, on a des objectifs à réaliser cette saison. C'est primordial durant cette phase de pré- paration."

Le match a été fixé au 13 juillet

LE MOULOUDIA JOUERA

CONTRE BIZERTE

Il était prévu que le Mouloudia d'Alger joue un match amical contre l'une des grandes équipes tunisiennes, en l'occurrence l'EST, l'ESS ou le CA.

en l'occurrence l'EST, l'ESS ou le CA.  Rooney est arrivé hier La nouvelle recrue du

Rooney est arrivé hier

La nouvelle recrue du Mouloudia d'Alger, Wankewai Rooney, est arrivée hier à Alger après avoir récupéré ses affaires chez lui en Grèce. Rooney est arrivée vers 15h à l'aéroport international d'Alger.

Il rejoindra aujourd'hui son équipe à Aïn Draham

Wankewai Rooney rejoindra aujourd'hui en fin de journée sa nouvelle équipe qui est en stage en Tunisie, à Aïn Draham. Rooney va d'abord récupérer son visa au consulat de la Tunisie à Alger dans la matinée avant de prendre le vol d'Annaba en fin de journée.

Tests VMA pour tous les joueurs hier matin

Les joueurs du Mouloudia d'Alger ont été soumis au teste VMA avec le prépara- teur physique, Thomas Gornouec. La VMA est la vitesse maximale aérobie qui constitue un indicateur très utile et même primor- dial pour l'élaboration et l'application des exercices de travail de la puissance en préparation physique. C'est aussi très important et utile surtout pour les

milieux de terrains et les latéraux qui courent habi- tuellement plus que les autres joueurs. Certains joueurs du Mouloudia ont vraiment souffert durant ce test avec Thomas Gornouec qui a fait suer les cama- rades de Djabou.

PAR M. ZERROUKI

Finalement, le Mouloudia jouera son seul match, contre la formation de Bizerte, 6e du classe- ment du championnat tunisien, les Requins du nord, comme on la surnomme en Tunisie, le 13 juillet prochain. Ainsi donc, les jaune et Noir de Bizerte est une équipe qui joue régulièrement le haut du tableau. Cette saison, le CA de Bizerte a terminé la saison 6e der- rière les grosses cylindrées de la L1 tunisienne. Bernard Casoni, le coach mouloudéen n'était pas contre de jouer cette équipe au lieu des grandes équipes tunisien- ne comme l'EST ou le Club Africain, surtout qu'il jouera ce match sans ses défenseurs axiaux puisque le seul défenseur qui lui reste, c'est Ayoub Azzi, Mohamed Merouani étant indisponible plus d'un moi à cause d'une déchirure à la cuisse droite. Par ailleurs, ce premier match amical en Tunisie

contre le CA Bizerte servira au staff technique du Mouloudia qui a besoin de voir l'état physique de ses joueurs et avoir une idée sur les joueurs qui sont en forme pour compter sur eux pour les pro- chains matchs amicaux en Pologne, au prochain stage, avant de choisir son équipe-type qui débutera le championnat de Ligue 1 Mobilis. En plus, ce match contre les Requins du Nord est très important pour Casoni et ses joueurs pas uniquement sur le plan résultat, mais surtout sur le plan du jeu et l'application de leurs exercices aux entraînements. Ainsi donc, le Mouloudia jouera son premier match amical le 13 juillet en Tunisie où les joueurs sont appelés a montré des belles choses pour attirer l'attention de leur coach pour faire partie de l'équipe-type qui débutera la nou- velle saison en août prochain. M. Z.

Il est attendu avant la fin de la semaine

ANTHONY OUASFANE, PROCHAINE RECRUE

Le défenseur Franco-algérien, Anthony Ouasfane, est attendu en fin de semaine pour négocier son trans- fert au Mouloudia d'Alger après l'ac- cord de Bernard Casoni pour son recrutement. Si les négociations sur la durée du contrat et le volet financier aboutissent avec Ghrib, Ouasfane sera la prochaine recrue du MCA de ce mercato. Le Mouloudia d'Alger est en stage à Aïn Draham en Tunisie avec un seul axial après la blessure de Merouani et l'absence de Farouk Chafaï qui rendra sa réponse aujour- d'hui s'il ne part pas en Europe après avoir paraphé un contrat avec le MCA mercredi dernier et qui n'a pas été encore déposé à la Ligue comme il s'est entendu avec Ghrib. Comme le marché algérien manque des bons défenseurs axiaux, Bernard Casoni et Omar Ghrib se sont entendus pour consulter la piste des Franco-

Algériens. Parmi les vidéos qui ont été visionnées par le technicien mou- loudéen celle du joueur du FC Toulon, Anthony Ouasfane qui a séduit le coach Mouloudéen qui a même déjà donné son accord pour son recrutement. Selon une source digne de foi, nous avons appris que le DG du MCA, Omar Ghrib, compte envoyer un billet d'avion au joueur pour venir négocier son transfert au Mouloudia. Anthony Ouasfane pour- rait être la solution pour le MCA qui a besoin de joueurs dans l'axe, surtout que Casoni s'est renseigné sur le joueur et il en a reçu que des bons échos. Ainsi donc, sauf changement de dernière minute, Anthony Ouasfane sera la prochaine recrue du Mouloudia lors de cette période des transferts estivale.

M. Z.

lors de cette période des transferts estivale. M. Z. Harrag-Saoudi, rendez-vous encore reporté Le milieu de
lors de cette période des transferts estivale. M. Z. Harrag-Saoudi, rendez-vous encore reporté Le milieu de
lors de cette période des transferts estivale. M. Z. Harrag-Saoudi, rendez-vous encore reporté Le milieu de

Harrag-Saoudi, rendez-vous encore reporté

Le milieu de terrain du Nasria, Chemsdine Harrag, n'a pas rencontré son président Saoudi qui n'a donné aucun signe de vie. Il était même injoignable au téléphone. L'enfant d'El-Harrach était dans tous ses états et comp- te se déplacer au domicile de son président pour racheter son contrat. Selon une source digne de foi, nous avons appris que Harrag a même appelé Ghrib pour lui demander de l'ai- der financièrement pour racheter son contrat afin de rejoindre le vieux club algérois.

Gaya aussi

Même s'il a encore rencontré Omar Ghrib avant-hier, le gar- dien Merbah Gaya vit la même situation que son coéquipier, Harrag. Le portier du NAHD avait aussi rendez-vous avec le président Saoudi pour réclamer ses papiers, en vain. Les deux Nahdistes sont décidés à quitter le navire du Nasria pour rejoindre celui du Mouloudia. Et ils sont même prêts à rache- ter leurs contrats pour porter les couleurs vert et rouge.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

MCA

11

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 MCA 11 CASONI MET le turbo d'emblée PAR RACHID HAMADI Le

CASONI MET

le turbo d'emblée

9 juillet 2019 MCA 11 CASONI MET le turbo d'emblée PAR RACHID HAMADI Le Mouloudia d'Alger

PAR RACHID HAMADI

Le Mouloudia d'Alger a enta- mé sa préparation en attaquant les choses sérieuses. Hier pour la pre- mière vraie journée de travail, il y avait au menu du biquotidien avec beaucoup de travail physique et technique pour les joueurs et le moins que l'on

puisse dire, le coach veut que ce soit parfait. A la recherche de la perfec- tion, l'entraîneur Casoni ne perd pas de temps et attaque dès la première séance les choses sérieuses en se penchant sur les principes de jeu qui restent le principale chantier du coach, mais pas que. En effet, les Vert et Rouge ont effectué hier un travail physique, ce qui montre aussi que sur ce plan, le technicien veut dès maintenant faire en sorte que ses poulains soient au top sur le plan physique. Très exigeant et ne laissant aucun détail passer, il n'hé- site pas à rappeler à l'ordre ses joueurs et instaure une discipline sans faille au sein du groupe pour que ce premier regroupement soit

un franc succès. Avec autant d'am- bition et des conditions de travail idéales, le MCA a toutes les cartes en main pour réussir leur prépara- tion et aborder la nouvelle saison sur les chapeaux de roues pour montrer que cette équipe ne jouera que pour les titres.

Le physique prend la part du lion dans la préparation Comme peut en témoigner la séan- ce matinale d'hier, le coach veut avoir une équipe au top physique- ment. C'est l'aspect qui a été le plus travaillé et il est clair que l'entraî- neur veut avoir des joueurs endu- rants qui ne fléchissent pas dans leurs fins de match et afin qu'ils

puissent également tenir tout au long de la saison. Il faut dire que c'est maintenant qu'il faut assurer une bonne préparation physique pour pouvoir faire la différence lorsque la compétition reprendra.

Les principes de jeu dans l'après-midi Après avoir effectué dans la mati- née un travail physique où la charge était importante, l'équipe, qui avait au programme de cette journée un entraînement en biquotidien, ont eu le temps de faire une bonne sieste avant de se remettre au boulot. Dans la séance de l'après-midi, le coach a fait travailler ses poulains les principes de jeu avec des combi-

naisons, des attaques rapides, des échanges en triangle et progression collective. Tout cela sous le regard rigoureux de Casoni qui n'hésitait pas à corriger à chaque fois ses joueurs, tout comme son adjoint Hakim Malek qui vérifiait le moindre détail. En effet, lorsque les camarades de Djabou n'appli- quaient pas avec exactitude les consignes de l'entraîneur, ce dernier arrêtait tout pour corriger et que le geste soit parfait. Cela nous ren- seigne sur le sérieux et l'envie de réussir cette préparation pour mettre en place une grande équipe comme le souhaite l'entraîneur. R. H.

grande équipe comme le souhaite l'entraîneur. R. H. Benaldjia : «Qui dit bonne préparation, dit bonne

Benaldjia : «Qui dit bonne préparation, dit bonne saison»

Le milieu offensif, Mehdi Benaldjia, du haut de son expérience sait qu'avec une bonne préparation le MCA peut réaliser une belle saison. Pour lui, l'arrivée de Casoni sera un plus tout comme celle de Djabou qui vont être des atouts de plus qui permettront au Mouloudia de jouer les premiers rôles.

Vous venez de terminer votre première journée de travail à Aïn Draham, comment ça s'est passé ?

déroulée et malgré la fatigue du voyage on se donne à fond pour réussir ce stage.

Avec plusieurs nouvelles recrues ne pensez-vous pas que les automatismes mettront du temps à se mettre en place ?

Non au contraire, toutes les nouvelles recrues on les connaît bien, que ce soit Allati, Djabou, ou les autres, donc je ne pense pas que cela va nous retarder au contraire, on connaît leurs qualités et on est persuadés qu'on va bien s'entendre et faire une bonne préparation.

Que pensez-vous justement de l'arrivée de Djabou ?

C'est un joueur de talent qui n'est pas à présenter. Il n'y a rien à dire sur lui si ce n'est que c'est un sacré avantage de l'avoir dans notre groupe et nous sommes contents de le compter parmi nous tout comme Allati, Brahimi et tous les nouveaux que je suis sûr apporte- ront un plus à l'équipe.

Et que pensez-vous du travail avec Casoni après avoir fait quelques séances avec lui ?

Lui non plus n'est pas à présenter. Le

MCA pratiquait un beau football lors- qu'il était à la tête de la barre technique et c'est un entraîneur exigeant qui sait tirer le meilleur de ses joueurs. Nous sommes tous très contents qu'il soit là et je sais qu'il va apporter beaucoup au MCA. A nous de bien appliquer ses consignes et suivre ses conseils pour que notre travail soit récompensé avec une belle saison et au bout au moins un titre, ce que mérite largement un grand club comme le Mouloudia et son peuple.

R. H.

Très bien. Je dois dire que nous entrons directement dans le vif du sujet avec un pro- gramme bien tracé par le staff et nous misons beaucoup sur cette prépara- tion pour être prêts à tous les niveaux pour le début du championnat. Cette première journée s'est parfaitement

NAHD

LE BILAN FINANCIER N'AYANT TOUJOURS PAS ÉTÉ DÉPOSÉ

Les supporters en colère contre Ould Zemirli

PAR MEHDI KABI

Un groupe de supporters a fait

le

déplacement jusqu'à chez le notai-

re

et a confirmé que le bilan financier

n'avait toujours pas été déposé, ce

qui a provoqué leur colère. Alors que

la succession d'Ould Zemirli à la tête

du NAHD ne semblait être qu'une

question d'heures, finalement celle-

ci s'éternise. Rien n'a été fait jusqu'à

maintenant. Le président du NAHD

a pourtant affirmé qu'il avait déposé

sa démission, cependant, les suppor-

ters ont maintenant des doutes. Ces derniers ont fait part de leurs craintes sur les réseaux sociaux notamment après avoir fait un tour chez le notaire qui est chargé de ce dossier. Ils lui ont demandé si le bilan financier avait été déposé et il leur aurait confirmé que pour le moment il n'avait rien reçu. Il faut savoir que ce bilan financier qui concerne la saison écoulée est une pièce maîtresse afin de pouvoir lais- ser les investisseurs débuter leur tra- vail. Au moins trois hommes d'af- faires avaient fait le déplacement jus- qu'à Bensiam afin de se renseigner

sur le club. Le premier avait décou- vert que la porte était fermée, les deux autres ont été surpris de ne pas

trouver les papiers adéquats afin

d'avoir une meilleure idée sur la situation au sein du club et surtout savoir combien ils devront débour-

ser afin de racheter l'équipe. En tout cas, selon notre source, le bilan finan- cier qui n'était pas prêt a découragé

ces investisseurs qui ont finalement décidé de repartir et de ne rien faire pour le moment. Pourtant Mahfoud

Ould Zemirli avait directement parlé à un groupe de supporters qui l'avait accosté dans la rue et leur avait confirmé que le bilan avait été dépo- sé à Bensiam et qu'il était aussi chez le notaire. Les fans des Sang et Or ont donc décidé d'aller voir ce qu'il en était et ont donc était surpris de ne pas trouver le papier en question. Les supporters nahdistes n'ont pas compris pour quelle raison le bilan financier n'avait pas été déposé sur- tout que c'est Ould Zemirli lui-même qui avait fait part de son envie de quitter la direction du club et avait même déclaré qu'il le céderait à celui qui voudrait le reprendre. Les fans

du NAHD s'inquiètent maintenant de la situation de leur équipe de cœur mais ne comptent pas s'arrêter de faire des sit-in et d'exprimer leur colère. Ils comptent organiser d'autres sit-in dans les prochains jours et ainsi se faire entendre le plus rapidement possible.

La situation s'envenime Rien ne va plus au sein de l'équipe du NAHD. Cette dernière se retrou- ve dans une situation difficile et ne semble pas prête d'en sortir. Pour le moment, l'équipe est encore loin d'entamer la préparation alors que c'était prévu pour le début de cette semaine. Comme tout le monde le sait, Mourad Lahlou qui avait été nommé à la tête du directoire, avait décidé de programmer le début de la préparation dans les plus brefs délais afin de pouvoir débuter le tra- vail et surtout rattraper le retard sur les autres équipes de la Ligue 1 Mobilis. Il avait d'ailleurs chargé cer- taines personnes de contacter les joueurs et de les convaincre afin de se présenter à la séance d'entraîne- ment de dimanche. Il avait même

la séance d'entraîne- ment de dimanche. Il avait même décidé de contacter Mohamed Lacet pour qu'il

décidé de contacter Mohamed Lacet pour qu'il gère la préparation de l'équipe mais les supporters ont été clairs, ils ne veulent pas de Lahlou à la tête du club et l'ont donc poussé à la démission. Cependant, mainte- nant, les solutions ne sont pas nom- breuses et la situation s'envenime. Si rien n'est fait lors de cette semaine alors le NAHD aura un sérieux retard, ce qui pourrait gâcher son début de saison, voire toute sa sai- son.

M. K.

Gaya plus que jamais proche du départ

Le gardien de but nahdiste est décidé de changer d'air lors de ce mercato d'intersaison. Merbah Gaya voudrait donc aller voir ailleurs et signer pour un autre club. Il faut savoir que ce dernier est la cible de plusieurs équipes notamment ceux de la Ligue 1 Mobilis. L'USM Alger a déjà fait part de son envie de l'engager en prévision de la prochaine semaine. Rappelons que Merbah Gaya avait décidé d'être patient et de voir d'abord l'évolution de la situation au sein du NAHD avant de prendre une décision finale. Maintenant que la situation au sein de son club prend beau- coup de temps il voudrait récu- pérer ses papiers avant la fin de la semaine afin de pouvoir débuter la préparation avec un autre club. En tout cas, le départ de Gaya Merbah pour- rait être un coup dur pour l'équipe nahdiste qui devra trouver un bon gardien afin de le remplacer. M. K.

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 12 LIGUE 1 MOBILIS On tarde à annoncer la venue

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

12

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 12 LIGUE 1 MOBILIS On tarde à annoncer la venue officielle

On tarde à annoncer la venue officielle de l'entreprise pétrolière

LES SUPPORTERS

S'INQUIÈTENT

La fin de la semaine écoulée, la direction de l'USMA a annoncé, à travers un communiqué officiel, qu'un accord a été trouvé entre une entreprise privée (pétrolière, ndlr), dont le nom n'a pas filtré, et le président Haddad pour le rachat des actions de ce dernier et devenir ainsi le nouveau propriétaire du club.

PAR ANIS S.

La direction du club de Soustara devait annoncer au début de la semaine en cours la venue offi- cielle de ladite société, mais jusqu'au moment où nous mettons sous pres- se il n'y a toujours pas de concret. Même en ce qui concerne les pre- mières signatures des procédures, c'est le statu quo. Une situation qui commence à susciter de l'inquiétude chez les supporters usmistes. La rai- son est simple, ces derniers atten- dent avec impatience la venue du nouveau propriétaire afin de s'assu- rer quant à l'avenir de leur club qui

sera appelé à jouer sur les trois fronts la saison prochaine. Aussi, et à un mois seulement de l'entame du prochain exercice, il est temps pour qu'une entreprise preneuse arrive afin d'injecter de l'argent nécessaire dans les caisses du club et du coup, poursuivre convenablement l'opéra- tion recrutement en engageant des joueurs dignes à porter le maillot usmiste mais surtout pour tracer la feuille de route de la nouvelle sai- son. Dans tous les cas de figure, les inconditionnels algérois suivent de près les nouvelles, tout en espérant que la venue de la société pétrolière privée sera annoncée dans les plus brefs délais.

privée sera annoncée dans les plus brefs délais. Que des promesses ! Par ailleurs, nous avons

Que des promesses ! Par ailleurs, nous avons appris que la société pétrolière privée qui devrait prendre les rênes du club algérois attend un signe du prési- dent Rebouh Haddad pour passer aux choses concrètes, c'est-à-dire entamer les premières signatures de la passation des actions. En atten- dant que sa venue soit officialisée

dans les prochains jours, la société pétrolière a promis de ne pas lésiner sur les moyens humains et financiers afin de mener le club à remporter d'autres titres la saison prochaine, notamment la Ligue des champions africaine, dont le trophée tient à cœur les Rouge et Noir depuis plu- sieurs saisons. D'ailleurs, elle va consacrer un grand budget qui

envoisine les 100 milliards de centi- me pour assurer la bonne gestion du

club lors du prochain exercice. Cela dit, la société pétrolière viendra sans nul doute avec l'ambition d'un grand projet sportif et elle semble le digne successeut des frères Haddad qui ont réussi à enrichir le palmarès sportif de l'USMA par sept titres en

sept ans de règne.

A. S.

Sifour, Hamra, Belarbi et Benhammouda ont repris hier

C'est à l'occasion de l'entraînement d'hier qu'Abdelmoumen Sifour, Abderrahim Hamra, Kamel Belarbi et Bilel Benhammouda ont repris le chemin des entraînements pour entamer la pré- paration d'intersaison avec leur équipe. Les quatre jeunes était concernés, rappelons- le, par le stage de l'équipe nationale olympique et c'est la raison pour laquelle qu'ils s'étaient absen- tés durant toute la semaine passée.

Ellafi et Ibara toujours aux abonnés absents

En plus de Mohamed Benyahia et Mohamed Benkhemassa, le Libyen Muaid Ellafi et Prince Ibara conti- nuent de bouder les entraînements puis- qu'ils ne se sont pas présentés hier au stade Omar Hamadi et ce, pour des raisons qu'on ignore. La direc- tion du club est furieuse contre les deux joueurs en ques- tion et va sans nul doute les sanctionner financièrement à leur retour. A.S.

Benyahia ne reviendrait pas

Mohamed Benyahia ne devrait pas faire partie de l'effectif qui représentera l'USMA lors du prochain exercice. Son contrat devrait être résilié incessamment.

PAR ANIS S.

Mohamed Benyahia n'a donné aucun signe de vie depuis la fin de la saison écoulée. Selon les informa- tions qui nous sont parvenues, on croit savoir que le défenseur interna- tional a confié à ses proches qu'il ne désire pas poursuivre l'aventure avec les Rouge et Noir jusqu'à la fin de son contrat qui expirera l'année prochaine. En effet, il a déjà contacté les responsables du club il y a quelques semaines à qui il a émis le vœu de partir cet été et revenir en France pour des raisons purement familiales, d'autant plus que sa mère est malade et veut donc rester à son chevet. Le joueur en question espère que les responsables soient compré- hensifs en facilitant son départ car même dans le cas où il revient, il n'aura certainement pas la tête avec l'USMA et ne pourra jamais fournir le même rendement qu'il avait connu lorsqu'il avait rejoint le club algérois l'été 2016.

La direction ne s'oppose pas à son départ Selon une source proche du dossier, on apprend que les responsables usmistes ne s'opposent pas au départ de Mohamed Benyahia et sont prêts à lui accorder un bon de sortie cet été pour deux raisons. La première, c'est parce que le rende- ment du joueur a connu une nette régression ces deux dernières sai- sons, d'autant plus qu'il s'était tou- jours distingué par ses absences irré- gulières qu'il les avait toujours justi- fiées par des problèmes familiaux.

La deuxième, c'est afin de bénéficier financièrement de son départ à une année seulement de la fin de son contrat. Seulement, les responsables du club algérois demandent au défenseur en question de se rega- gner Alger afin de négocier la résilia- tion de son contrat. Visiblement, ce dernier sera contraint à ses arriérés pour avoir son fameux sésame et du coup, il pourra rejoindre l'un des clubs français ayant sollicité ses ser- vices.

Pas de signe de vie pour Benkhemassa L'autre joueur qui insiste pour partir cet été, c'est Mohamed Benkhemassa. Il veut aller tenter une nouvelle expérience à l'étranger et les responsables ont accepté de le céder au club qui ramène une somme de pas moins de 500.000€. Mais le milieu de terrain internatio- nal n'a donné aucun signe de vie depuis sa dernière entrevue avec les responsables qui a eu lieu il y a envi- ron trois semaines et jusqu'au moment où nous mettons sous pres- se, il continue à bouder les entraîne- ments pour des raisons qu'on igno- re. Il est injoignable au téléphone, ce qui suscite moult interrogations quant aux raisons qui l'ont poussé à prendre une telle décision à une semaine de l'entame de la prépara- tion d'intersaison. Chose qui agace la direction du club qui a décidé de payer un huissier de justice afin de constater les différentes absences irrégulières, avant d'envoyer des mises en demeure pour tous les absents.

A. S.

des mises en demeure pour tous les absents. A. S. HAMIA EN COLÈRE ! Amine Hamia

HAMIA EN COLÈRE !

HAMIA EN COLÈRE ! Amine Hamia a été libéré du club, mais jusqu'au moment où nous

Amine Hamia a été libéré du club, mais jusqu'au moment où nous mettons sous presse, il n'a tou- jours pas résilié son contrat. Et pourtant, il a trouvé un accord avec les responsables il y a envi- ron une semaine, mais il ne les a toujours pas trouvé disponibles pour signer la résiliation de son contrat et du coup, il sera libre de tout engagement. Une situation qui l'a beaucoup agacé. Hier après- midi, l'attaquant en question s'est déplacé au stade Omar Hamadi et selon les informations dont nous disposons, il était très en colère car il est temps pour qu'il récupère sa lettre de libération pour qu'il tranche sa future destination, quand on sait que les clubs qui l'ont sollicité sont sur le point de boucler leur recrutement et une

chose est sûre, ils ne vont pas l'at- tendre éternellement. Le joueur espère donc récupérer son fameux sésame dans les plus brefs délais pour s'engager avec le club qui le veut et entamer ainsi la prépara- tion d'intersaison. Il est à rappeler qu'Amine Hamia a reçu quelques offres des clubs de la Ligue 1 Mobilis, mais il est bien parti pour rejoindre le CABBA, club avec lequel il est en contacts perma- nents et attend juste de récupérer sa lettre de libération de l'USMA pour pouvoir officialiser son arri-

A. S.

vée.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

USMA

13

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 USMA 13 BELKAROUI A REÇU L'OFFRE DE L'USMA QU'IL DOIT MONTRER

BELKAROUI

A REÇU L'OFFRE DE L'USMA QU'IL DOIT MONTRER À SES RESPONSABLES

DE L'USMA QU'IL DOIT MONTRER À SES RESPONSABLES Le défenseur axial qui s'est entendu sur tout

Le défenseur axial qui s'est entendu sur tout avec l'USMA avait besoin d'une offre par écrit en anglais pour la montrer à ses dirigeants d'Al-Raed afin de bénéficier d'un bon de sortie qui lui permettra de s'engager avec les Rouge et Noir. C'est hier dans la matinée que le joueur a reçu le document en question ou l'offre est affichée qu'il a tout de suite déposé chez le président du club saoudien. Si tout se déroule bien, le joueur aura récupéré aujourd'hui sa libération, ce qui signifiera qu'il pourra signer sans problème à l'USMA. Selon les informations dont nous disposons, il devrait débarquer à Alger au plus tard dans deux jours afin d'officialiser et devenir ainsi la 6e recrue de la formation de Soustara. Avec un renfort de ce calibre, on peut dire que les Algérois ne risquent pas de revivre les mêmes situations que la saison dernière avec un manque d'effectif qui a failli faire perdre le titre au club. Les erreurs de l'année passée ont servi de leçon et les dirigeants de l'USMA l'ont visiblement bien retenue.

R. H.

Mustapha Kheiraoui usmsite pour 3 ans

Comme annoncé par nos soins dans la livraison de dimanche, le défenseur axial de l'AB Bou Saâda, Mustapha Kheiraoui, s'est engagé avec l'USMA pour une durée de 3 ans. Un renfort de choix puisque de nombreux techniciens estiment que ce joueur à un gros potentiel.

techniciens estiment que ce joueur à un gros potentiel. PAR RACHID HEMADI C'est donc la 5e

PAR RACHID HEMADI

C'est donc la 5e recrue des Rouge et Noir en cette période estivale qui viendra renforcer le compartiment défensif de l'USMA. En effet, Mustapha Kheiraoui (24 ans) s'est engagé hier avec la formation de Soustara pour un contrat de trois ans. Cherchant des solutions en défense notamment au niveau de la charnière centrale, l'équipe algéroise vient de dénicher un jeune joueur prometteur dont on dit le plus grand bien. Jouissant d'un bon gabarit et faisant partie des meilleurs de l'équipe de Bou Saâda la saison dernière, ce joueur n'a pas laissé indifférents les recruteurs de l'USMA qui ont aussitôt sauté sur l'occasion

lorsque l'agent Merabet l'a pro- posé. Avec le départ de Chafaï et celui de Benyahia qui est sur le départ aussi, il fallait renforcer l'axe avec de nouvelles têtes. Kheiraoui, qui est maintenant officiellement usmiste, devrait donc être associé à Belkaroui dans l'axe et l'on sait désormais à quoi va ressembler ce comparti- ment la saison prochaine et il y a vraiment de quoi se réjouir. Avec la fougue de jeunesse et la gran- de envie de ce nouveau venu et l'expérience de Belkaroui, la char- nière centrale de l'USMA devien- dra certainement un des secteurs les plus rassurants en attendant d'autres arrivées. Convoité par plusieurs clubs, Kheiraoui que certains voulaient détourner si ce n'était son agent qui l'a bien

conseillé, sait qu'il a fait le bon choix en optant pour les Rouge et Noir avec qui il va découvrir les joies de la Ligue des champions qui débutera dans un mois. Par ailleurs, la cinquième recrue de la formation de Soustara a effectué hier soir sa première séance d'en- traînement avec le groupe qu'il a découvert avec les Koudri et compagnie qui l'ont bien accueilli ce qui a fait énormément plaisir au joueur.

«Si je suis venu à l'USMA, c'est pour m'imposer» Arrivé sans faire de bruit, le défenseur Kheiraoui vise une place de titulaire. Pour lui, le départ de quelques joueurs à l'image de Benyahia et Chafaï

seront pour lui une occasion dont il compte bien profiter. "Je tiens avant toute chose à remercier l'USMA d'avoir eu confiance en moi et de m'avoir ouvert grandes les portes. Je remercie aussi mon agent Mohamed qui m'a bien conseillé. Beaucoup ont parlé de ma personne disant que j'avais le niveau pour défendre les cou- leurs de ce grand club et je comp- te bien leur donner raison. Je sais que la concurrence sera rude mais si je suis venu de Bou Saâda, c'est pour relever tous les défis avec l'USMA et gagner une place de titulaire. Je vais tra- vailler d'arrache-pied pour satis- faire le club, l'entraîneur et le public et je tâcherai d'être tou- jours à la hauteur."

R. H.

CSC

La nouvelle recrue du CSC rassure les Sanafir

Dehamchi : «Boukhedenna sait ce que je vaux»

Sollicité par nos soins, le demi-défensif, Abderahim Dehamchi, qui a fait toutes ses classes à l'USM Alger, a déclaré qu'il est heureux de rejoindre le CSC, un des grands clubs d'Algérie.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Présentez-vous aux Sanafir, les fans du CSC qui ne vous connaissent pas ?

Abderrahim Dehamchi, 21 ans, natif d'Alger. Mon poste de prédilection est milieu défensif. Après avoir joué en catégorie minime avec la JS Bab El- Oued, sur conseil du coach Mekhazni, qui m'avait vu disputer un jour un match, j'ai rejoint l'USMA ; club avec lequel j'ai évolué de la catégorie des cadets à celle des espoirs, avant que le destin décide que je le quitte pour le CSC cet été.

Peut-on savoir pourquoi vous avez décidé de rejoindre le CSC et pas un autre club ?

Dès que le manager du CSC Adlene Boukhedenna, qui connaît bien ce que je vaux pour m'avoir entraîné la saison dernière comme préparateur physique, m'a contacté pour me proposer de por- ter les couleurs de son équipe, je n'ai point hésité à lui donner mon accord car je ne pouvais dire non à un des grands clubs d'Algérie, qui joue dans

un stade en gazon naturel et devant un grand public. Me voilà officiellement sociétaire du CSC les trois années à venir, si Dieu le veut.

Vos parents vous ont-ils encouragé à signer un contrat avec le club phare de Constantine ?

Mes parents ont été très contents après avoir appris que le manager du CSC et mon ex-coach, Boukhedenna, m'a appelé pour me proposer de rejoindre cet été son club. Ils n'ont point hésité à m'encourager à lui donner mon accord final.

Pensez-vous pouvoir réussir à vous imposer sur l'échiquier des Vert et Noir qui compte de très bons joueurs évoluant au même poste ?

Je ne pense pas que le manager du CSC, qui me connaît bien pour m'avoir dirigé lors de la phase retour de la sai- son écoulée quand j'étais le capitaine de l'équipe réserve de l'USMA, m'aurait recruté s'il n'avait pas été convaincu que je pouvais apporter un plus à son équipe. Cela pour vous dire que je suis très content que mes coéquipiers, qui

évoluent au milieu, soient tous des joueurs de qualité car ils vont me pous- ser à travailler plus pour progresser et convaincre mon coach de m'aligner souvent.

Qu'avez-vous à dire aux supporters du CSC qui attendent impatiemment de vous jauger ?

Je dirais aux milliers de fans du CSC, qui ne sont plus à présenter car ils ont toujours si bien boosté inconditionnelle- ment leur équipe, à Constantine et hors de ses bases, que je suis très content d'avoir signé un contrat avec leur team et que je vais faire l'impossible pour gagner très tôt leur confiance.

Un dernier mot…

Après avoir été bien formé par l'USMA, avec qui j'ai évolué de la caté- gorie cadette à celle de la réserve, je souhaite encore progresser et réussir une grande saison avec le CSC, club avec lequel j'ai signé un contrat de trois ans. Je suis très décidé à travailler dure- ment à l'entraînement afin d'atteindre ces deux objectifs que je me suis fixés. R. G.

ces deux objectifs que je me suis fixés. R. G.  Meziane : «Content de rejoindre

Meziane :

«Content

de rejoindre

le CSC»

La nouvelle recrue du CSC le gardien Lyès Meziane, juste après avoir signé son contrat au siège de son nou- veau club, a déclaré : "Comme j'étais libre de tout engagement, dès que le mana- ger du CSC Boukhedenna m'a sollicité pour rejoindre son club, je n'ai pas hésité à venir à Constantine négocier et signer un contrat de deux ans avec son team. Je suis content de porter désormais les couleurs du CSC, un grand club avec lequel j'es- père réussir un meilleur parcours la saison pro- chaine que celui que j'ai fait l'exercice écoulé avec le CRB, avec lequel j'ai toute- fois gagné la coupe d'Algérie."

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

14

MCO

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 14 MCO Rencontre avec le manager de Mellal L’attaquant du CABBA,
www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 14 MCO Rencontre avec le manager de Mellal L’attaquant du CABBA,

Rencontre avec le manager de Mellal

L’attaquant du CABBA, qui est passé par l’USMH, qui est ciblé par le MCO, devait, par le biais de son manager, négocier hier avec Chérif El Ouazzani. Si un accord est trouvé, Mellal s’engagera pour un contrat de deux ans avec le MCO.

El-Mouden ne fait pas partie des plans de la direction

Abdellah El-Mouden qui est, rappelons-le, en fin de prêt puisqu’il appartient toujours au PAC, son club formateur, ne fait pas partie des plans de la direction du MCO.

Stage : ça sera la Tunisie

Sauf changement de site, l’équipe s’envolera pour la Tunisie à la fin du mois pour le deuxiè- me stage. A rappeler qu’elle se regroupera la semaine prochaine à l’hôtel El-Mouahidine pour entamer la première phase de prépara- tion.

Benyoucef, futur président de l’USMO

L’ancien meneur de jeu du MCO des années 80 Boutkhil Benyoucef, qui a fait, rappelons-le, un passage au CRB durant sa carrière de joueur, devrait prendre les rênes de l’USMO, le plus vieux club de la région. Celui-ci a un projet en tête, celui d’aider ce club prestigieux à former des futurs talents et, pourquoi pas, l’acces- sion aux divisions supérieures. Sa désignation à la présidence de l’USMO devrait se faire officiellement dans les tout prochains jours.

CEO ne lui laisse pas d’autre choix

Aouedj : baisse de salaire ou résiliation de contrat

C’est la condition posée par Chérif El- Ouazzani pour garder dans l’effectif Sid Ahmed Aouedj. Celui-ci, dont le salaire net avoisine 200 millions par mois, doit faire des concessions s’il désire continuer à jouer au MCO. Par ailleurs, la direction souhaiterait en finir rapidement avec les cas de joueurs qui seront libérés. A cet effet, on a appris qu’elle envisage d’inviter les trois éléments qui sont sous contrat et qu’elle ne compte pas garder, à savoir Aouedj, Boudebouda et Mohammedi, nous soufflera un proche de la direction. M. S.

«JE REJOINS

LE GROUPE

AUJOURD’HUI»

Encore sous contrat avec le club, Oussama, dont le foyer familial a été égayé cette semaine par la naissance d’une fillette, nous a confié qu’il rejoindra aujourd’hui l’équipe et qu’il a obtenu l’autorisation du club pour s’absenter pendant trois jours.

Entretien réalisé par

il m’a autorisé à m’absenter

pendant trois jours ; je le remercie pour sa compréhen- sion. Même-moi, j’ai hâte de reprendre l’entraînement avec mes camarades, tout en espé- rant que la nouvelle saison sera plus aboutie et réussie pour notre équipe.

Dans l’entourage du club, on avançait pourtant que vous songiez à quitter le club ; info ou intox ?

Libre aux gens de spéculer sur mon avenir. Dans ma tête, j’avais depuis longtemps déci- dé d’honorer ma deuxième année de contrat avec le MCO. D’ailleurs, plusieurs clubs m’ont approché ; ma réponse

a été claire : ‘’ Allez voir avec les responsables du MCO.»

Pour être franc, je n’aime pas changer de club à chaque intersaison ; bien au contraire, je veux me stabiliser au MCO, qui est un grand club. Donc, je ne vois pas l’utilité de le quit- ter alors que je suis bien ici.

Donc, il n’est pas question de partir ailleurs ?

Si ça ne tenait qu’à moi, je prolongerais mon contrat dès à présent car j’ai envie de jouer le plus longtemps possible avec le MCO ; pourquoi pas rester au moins cinq ans !

La saison passée, vos prestations ont été souvent bonnes…

Comme je l’ai dit, jouer au

MCO est un privilège pour tout joueur. Quand je rentre

sur le terrain, mon objectif est de toujours garder ma cage inviolée. Si j’ai réalisé de bonnes prestations, c’est aussi grâce aux efforts considérables que j’accomplis tous les jours à l’entraînement.

Suivez-vous l’actualité du club ?

J’appelle tous les jours des coéquipiers pour m’informer sur ce qui se passe au club. Maintenant, si vous me demandez un avis sur le niveau de l’équipe, je vous réponds qu’il faudrait attendre un peu. Je pense que lors du deuxième stage qu’on effectue- ra à l’étranger, on aura une idée sur le niveau de l’équipe. M. S.

C'est bon pour Mansouri

Comme le souhaitaient le joueur et même les suppor- ters qui apprécient ses quali- tés, Zakaria Mansouri a accepté de prolonger l'aven- ture au MCO. Après des dis- cussions avec son manager et le premier responsable de l'équipe, un accord a été trouvé hier après-midi, Mansouri s'est même pré- senté au stade Habib- Bouakeul à l'entraînement de l'équipe pour suivre la séan- ce.

Le wali a convoqué les 3 anciens présidents

Hier en milieu d'après-midi, le wali a reçu dans son cabi- net les trois anciens prési- dents, en l'occurrence, Belhadj, Djebbari et Mehiaoui, lors de cette ren- contre à laquelle était pré- sent M.Gherbi Badredinne le directeur de la jeunesse et des sports, le wali a deman- dé aux anciens présidents qui font partie du conseil d'administration d'installer officiellement au poste d'en- traîneur en chef Chérif El- Ouazzani, par ailleurs le pre- mier magistrat a prié Baba de procéder à la passation de consignes avec Chérif El- Ouazzani qui occupe égale- ment le poste de D.G de la SSPA/MCO, rendez-vous est fixé aujourd'hui à 16H00 au siège du club pour régler tous les problèmes adminis- tratifs afin de permettre aux nouveaux locataires du club de bien mener leur mission. On y reviendra plus en détail dans notre prochaine édition.

M. STITOU

Vous n’avez toujours pas rejoint le groupe à l’entraînement…

Sauf imprévu, je rejoin- drai mes camarades à l’en- traînement ce mardi. Je pense que tout le monde est au courant que ma femme vient d’accou- cher ; donc, il est de mon devoir de rester à son chevet. Par ailleurs, je tiens à vous informer que dimanche, j’ai eu au téléphone Chérif El- Ouazzani pour lui expliquer que je ne pouvais rallier Oran dans l’immédiat.

Quelle était sa réaction ?

Il m’a d’abord félicité, après

Le MCO va bénéficier d’autres sponsors

La rencontre, avant-hier, entre le wali d’Oran et Chérif El- Ouazzani, sur la demande de ce dernier, a été fructueuse. D’après nos informations, le premier responsable de la ville aurait assuré à Chérif El- Ouazzani qu’il va intercéder en faveur du MCO pour faire béné- ficier le club d’autres sponsors. Après avoir contribué à la signa- ture d’un contrat avec Hyproc qui va rapporter 8 milliards au MCO, dont une avance de 5 mil- liards a été déjà virée dans le compte du club, M. Mouloud Chérifi aurait eu le OK de res-

ponsables d’autres sociétés pour sponsoriser le club phare de l’Ouest.

Tosyali va doubler son apport Entre autres bonnes nouvelles annoncées par le wali au nou- veau responsable du MCO, la société turque va doubler son apport ; alors qu’elle versait à l’ancienne direction la somme de 1,5 milliard, désormais elle va offrir la somme de 3 milliards pour une seule saison. Par ailleurs, on a appris que le wali va contacter le directeur général

Chaouti, pour renforcer l’attaque

Hier, en début d’après-midi, l’attaquant Bessam

Chaouti, qui évoluait à l’US Biskra la saison dernière, s’est engagé avec le MCO pour les deux prochaines années. Formé par la grande école de l’ASMO, Chaouti, âgé de 28 ans, a connu plusieurs clubs, notamment le CABBA et

le WAT

âgé de 28 ans, a connu plusieurs clubs, notamment le CABBA et le WAT ; il

; il

est la cin- quième recrue esti- vale du MCO.

de l’opérateur Ooredoo afin de signer un nouveau contrat avec le club. On ne sait pas, par contre, si Naftal, qui faisait par- tie des sponsors du club la sai- son écoulée, va renouveler le contrat, car même avec ces ren- trées d’argent promises, cela demeure insuffisant pour gérer le club dont le budget prévision- nel dépasserait facilement 30 milliards. Néanmoins pour un début, Chérif El-Ouazzani et ses collaborateurs ne pouvaient espérer plus.

M. S.

Koulkheir au MCO pour rebondir

Le milieu de terrain Younès Koulkheir a également signé hier après-midi un contrat de deux ans au MCO. Cet élé- ment a opté pour son club formateur, après une expérience malheureuse à la JSS la saison écoulée ou il a été contraint de quitter le club sudiste à la fin de l'aller. Il paraît que c'est Chérif El Ouazzani qui connaît bien ses qualités qui avait insisté pour le recruter.

Il paraît que c'est Chérif El Ouazzani qui connaît bien ses qualités qui avait insisté pour

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

CRB

15

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 CRB 15 Alors que l'équipe a rejoint la Tunisie hier LA

Alors que l'équipe a rejoint la Tunisie hier

LA PISTE DJAHNIT

TOUJOURS

D'ACTUALITÉ

C'est hier que les joueurs ont pris la direction de la Tunisie pour faire leur stage de préparation. Toutefois, la direction continue de travailler sur le recrutement avec la piste menant à Djahnit.

PAR ISLAM ZEMAM

Il faut dire que jusqu'à pré- sent, les dirigeants ont réussi à faire une bonne campagne de recrutement en allant chercher des joueurs de qualité tels que Gasmi, Belahouel, Tabti et Ziti. Cependant, les choses ne vont pas s'arrêter là pour autant. D'après une source bien au fait de ce qui se passe actuellement au sein de la formation algéroise, les diri- geants n'en ont pas fini avec le recrutement pour la saison pro- chaine. D'ailleurs, la piste menant

au joueur de l'ESS, Akram Djahnit est toujours d'actualité au sein du club détenteur de la coupe d'Algérie. Il faut dire que sa situa- tion est intéressante puisqu'il est libre de tout engagement et donc, il pourrait bien apporter une bonne dose d'expérience pour le groupe la saison prochaine. La piste aurait donc été relancée par les dirigeants qui n'en sont pas à leur coup d'essai pour cette affaire et veulent maintenant tout mettre en œuvre pour l'avoir la saison prochaine au sein de l'effectif belouizdadi.

Allik mettrait le paquet pour l'avoir Toujours d'après notre source, le joueur a certes plusieurs contacts pour la saison prochaine et notamment un contact à l'étranger mais notre source assure que pour l'heure, les dirigeants essayent de tout faire pour essayer de le

NOUVEAU ROUND DE NÉGOCIATIONS POUR EL ORFI

Comme on le faisait savoir depuis quelques jours maintenant, les dirigeants du Chabab sont sur les traces du milieu de terrain, Hocine El Orfi.

Ce dernier a rencontré les

dirigeants une première fois mais finalement, il n'y a pas eu d'accord

à cause du volet financier et

comme on l'évoquait hier, le joueur

a été appelé à revoir ses

prétentions salariales. Maintenant,

les choses ont évolué puisque selon les informations en notre possession, le joueur devait rencontrer encore une fois les dirigeants hier soir pour parler de son probable transfert chez la formation de Laâqiba. Ainsi, tout devait être clair pour les deux

parties hier concernant la faisabilité de ce transfert pour la saison prochaine.

«Ça devrait se décanter aujourd'hui» Joint par nos soins durant l'après- midi d'hier, le joueur a confirmé avoir un rendez-vous avec les dirigeants du Chabab : "Pour l'heure, il n'y a pas vraiment de nouveau dans le dossier.

Cependant, je dois rencontrer les dirigeants ce soir (hier, ndlr) pour

parler. Maintenant, on verra ce que ça va donner. Une chose est sûre, la situation devrait se décanter au plus tard aujourd'hui et je serai fixé sur ce que je vais faire." Un round qui devait donc être décisif pour les deux parties pour la conclusion de cette affaire soit par une signature soit par la rupture du

contact.

I. Z.

Merbah bloqué, pas d'alternative sur le marché

Gardien de but : la direction dans l'impasse

Les dirigeants du Chabab ont certes fait une très bonne campagne de recrutement mais finalement, les choses sont toujours autant compliquées par rapport à la venue probable d'un gardien de but la saison prochaine. L'équipe est partie avec Khaïri seulement et cela n'est pas une bonne nouvelle du moment que le coach a poussé un coup de gueule par rapport à cette situation en exigeant des dirigeants de rapidement corriger la donne. Toutefois, le problème ce n'est pas que les dirigeants ne font pas d'efforts mais c'est beaucoup plus car leur piste prioritaire est bloquée à savoir Gaya Merbah. De ce fait, les dirigeants sont actuellement dans l'impasse surtout quand on sait que tous les bons gardiens sont soit sous contrat, soit ont rejoint le championnat saoudien pour la saison prochaine. Cela met plus de pression aux dirigeants vu que le marché n'offre que très peu d'alternatives de bonne qualité. Ainsi, c'est dans une véritable impasse que se retrouvent les dirigeants et cela n'enchante pas le coach. Nul doute qu'Allik va tout faire pour essayer de trouver un autre gardien de qualité pour la saison prochaine mais sa mission s'annonce compliquée.

I. Z.

I. Z.
I. Z.
mais sa mission s'annonce compliquée. I. Z. I. Z. Maintenant, je sais que les fans veulent

Maintenant, je sais que les fans veulent être heureux et ils l'ont été la saison passée et veulent encore l'être. De mon côté, les choses sont claires, on ne va pas lésiner sur les moyens pour faire une bonne préparation et faire un bon parcours. D'ailleurs, je suis là pour gagner des titres." L'ancien international arrive donc avec de grandes ambitions pour la saison prochaine et veut participer au nouveau projet lancé par les dirigeants qui veulent remettre le CRB à sa vraie place parmi les meilleures équipes du pays.

I. Z.

 Une délégation de 37 personnes en Tunisie

C'est hier matin vers les coups de 11h que les joueurs du Chabab se sont retrouvés à l'aéroport national d'Alger pour prendre la direction d'Annaba et puis continuer vers la Tunisie par route puisque le bus de l'équipe était à leur attente sur place. D'ailleurs, c'est avec une délégation de 37 personnes que le Chabab a rejoint son lieu de préparation entre les joueurs, les dirigeants et les membres du staff technique et médical.

convaincre de privilégier le Chabab pour la saison prochaine. D'ailleurs, Allik serait prêt à mettre le paquet pour avoir ce joueur et il compte user de toute son influence pour arracher son accord final afin qu'il rejoigne le CRB pour le nouvel exercice. Il faut dire qu'il pourrait faire beaucoup de bien au niveau offensif.

Un dernier gros coup Toujours d'après notre source, les dirigeants du Chabab veulent terminer par un dernier gros coup au cours de ce mercato d'été. De ce fait, cela donne plus de motivation à Allik afin d'accélérer sur cette piste et faire en sorte que tout puisse bien se dérouler pour la saison prochaine. Affaire à suivre.

 Un programme spécial attend Soumana

Touché aux entraînements, l'attaquant nigérien, Boubacar Soumana devrait observer une période de repos de 15 jours. Celan ne signifie pas pour autant qu'il va rester sans travailler. D'ailleurs, d'après une source au fait de ce qui se passe, le joueur va devoir observer un programme spécifique pour essayer de rapidement revenir. Dans ce sens, c'est le préparateur physique, Kamel Boudjenane ainsi que le staff médical qui vont s'occuper du cas du joueur pour le remettre d'aplomb.



Il est la première recrue présentée officiellement

ZITI : «Je suis là pour gagner des titres»

La piste

africaine

toujours

à l'étude

Maintenant, il faut dire que malgré la présence de Boubacar Soumana, les dirigeants n'ont pas écarté la piste menant à d'autres joueurs africains. Avec encore une licence à exploiter, les dirigeants sont en train d'étudier les différents profils qui leur ont été proposés par des managers. Bien entendu, rien ne dit que les Belouizdadis vont bouger pour un autre Africain mais le fait qu'ils étudient toujours la piste des joueurs proposés fait que les dirigeants restent intéressés par cette perspective en prévision de la saison prochaine.

I. Z.

Si durant des semaines, la direction a gardé le secret sur les joueurs recrutés, celui-ci a été levé avant-hier sur la page officielle et les numéros des nouvelles recrues.

Après cette première annonce, la direction du Chabab a commencé à présenter ses nouveaux joueurs et le premier a été Khoutir Ziti qui a pris la parole sur le canal officiel du club. Ce dernier a donc fait savoir sur sa venue :

"Je me suis engagé au CRB parce qu'on parle d'un grand club qui a des fans dans tout le territoire national. Cela fait maintenant 6 jours que je suis arrivé et j'ai pu voir qu'au sein de ce club, on était vraiment professionnel. J'ai vu beaucoup de choses que je n'ai pas vues dans d'autres clubs. La direction a avancé dans plusieurs choses par rapport aux autres et c'est une excellente chose."

Anniversaire Le petit prince Kadi Yacine a soufflé samedi le 6 juillet sa 7 e
Anniversaire
Le petit
prince
Kadi
Yacine a
soufflé
samedi le
6 juillet
sa 7 e
bougie. En cette heureuse
circonstance, son père
Tayeb, sa maman Samia,
ses grands-parents
paternels et maternels,
ainsi que la famille
Mouhabi lui souhaitent une
longue et heureuse vie
pleine de succès.

«Je me suis très bien intégré» Sur son acclimatation au sein de l'équipe, le joueur a assuré :

"Dieu merci, de ce côté, il n'y a pas de problème. Je me suis rapidement intégré et ça s'est fait d'une très bonne manière.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

16

PAC

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 16 PAC Il reprend en solo Messibeh : «Impatient de renouer

Il reprend en solo

Messibeh : «Impatient de renouer

avec la compétition»



3 joueurs

seront

prêtés

Promus l'été passé, Mohamed Kalem El- Djediane, Mehdi Ferrahi et Ghiles Guennaoui seront également cédés sous forme de prêts, comme c'était le cas avec plusieurs joueurs formés à l'académie JMG. Les trois jeunes joueurs ont été convoqués dernièrement par les dirigeants du club phare d'Hydra afin de leur annoncer la nouvelle. Les trois éléments, âgés de 21 ans seulement, sont invités donc à trouver un autre club pour relancer leur jeune carrière qui est au point mort. Pour rappel, à l'exception de Guennaoui, les deux autres n'ont pas joué la moindre minute en compétition officielle.

Contractant une fracture à la cheville le mois d'avril dernier, lors de son déplacement à Bordj Bou-Arréridj pour affronter le CABBA, Zakaria Messibeh était obligé de faire l'impasse sur les six dernières journées du championnat.

PAR NADJIB HARITI

Pris immédiatement en charge par les membres du staff médical, le milieu de terrain se remet bien de sa blessure. En effet, absent depuis la reprise des entraîne- ments, il était avant-hier au stade Ahmed- Falek à Hydra. L'enfant de Constantine s'est contenté de quelques exercices en marge du groupe avant de rejoindre l'infir- merie pour une séance de soins.

Il réintégrera le groupe en Slovénie Absent des terrains depuis trois mois, le milieu de terrain formé à l'académie JMG accuse un grand retard sur le plan phy- sique par rapport à ses coéquipiers. À peine rétabli, il souhaite prendre tout son temps avant de réintégrer le groupe pour éviter une éventuelle rechute. Si tout se déroule comme prévu, lors du stage d'in- tersaison, qui va débuter samedi prochain en Slovénie, il reprendra l'entraînement avec le groupe.

«Retrouver mon meilleur niveau» Contacté au téléphone, Zakaria Messibeh a

niveau» Contacté au téléphone, Zakaria Messibeh a eu la sympathie de répondre à nos ques- tions.

eu la sympathie de répondre à nos ques- tions. Dans sa déclaration, il s'est dit impa- tient de renouer avec la compétition :

"L'ambiance des matches me manque vrai- ment. J'étais dans une courbe ascendante, malheureusement, la blessure que j'ai contractée contre le CABBA m'a freiné dans mon élan. Dieu merci, je me suis remis, je ne vais ménager aucun effort pour retrouver mon meilleur niveau et contri- buer aux succès des miens."

«D'énormes ambitions pour cette saison» Le milieu de terrain Zakaria Messibeh a pu se faire une place importante sur l'échi- quier du coach portugais Francisco Chalo en jouant un grand rôle. Selon ses dires, son équipe peut rivaliser avec les grosses cylindrées, si elle arrive à bien se préparer : "On a pu récupérer nos moyens pendant les vacances. À présent, on se prépare pour la nouvelle saison qui sera aussi longue et difficile. Pour réussir une préparation digne de ce nom, on doit tout faire afin de nous refaire une santé. Le parcours sera un peu compliqué la saison prochaine, mais tous les joueurs sont enthousiastes et moti- vés pour réaliser une grande saison en prouvant qu'on a notre place parmi les grands du football algérien. Personnellement, je cherche à progresser, car ma carrière ne fait que débuter, et l'ex- périence que j'ai eue lors de l'exercice pré- cédent me servira certainement. Mais j'ai beaucoup à apprendre et je ferai tout mon possible pour convaincre le staff technique de me faire une place dans la composante."

«Mon objectif, rendre heureux les Pacistes» Questionné sur ses objectifs personnels, Zakaria préfère mettre en évidence l'aspect collectif avec en ligne de mire le sacre suprême : "Mon objectif serait de travailler plus pour répondre aux attentes du staff technique et du coach. Mais ce qui compte, c'est le collectif, car on veut rendre heureux les Pacistes", a conclu le jeune prodige paciste qui représente l'avenir du club. N. H.

Cheraïtia ne continuera pas avec le PAC

Comme nous l'avons rapporté dans nos précédentes éditions, l'arrière gauche paciste Sabri Cheraitia n'a toujours pas repris le chemin des entraînements. Simple remplaçant, le joueur n'est pas satisfait de son statut ; c'est pour cette raison qu'il n'a pas hésité à réclamer un bon de sortie. Dans le viseur de plusieurs équipes de Ligue 1 Mobilis, le jeune joueur polyvalent ne fera pas partie de l'effectif du Paradou AC la saison prochaine. En contacts très avancés avec une équipe de l'Est de pays, il devra parapher son contrat au cours de cette semaine ; ce sera pour lui une nouvelle expérience.

Mansouri reste au MCO

Prêté au MC Oran depuis maintenant 18 mois, Zakaria Mansouri ne reprendra pas avec son club formateur le Paradou AC. Convoité par quelques clubs de Ligue 1 Mobilis, le meneur de jeu n'entre pas dans les plans du premier responsable de la barre technique et ses deux

assistants. L'enfant de Tlemcen

a décidé donc de poursuivre

son aventure avec les Hamraoua. D'après une source proche de ce dossier, le jeune joueur a tout conclu avec les

responsables du club oranais ;

il devra signer son contrat prochainement.

Compétition / PUB ANEP 191 601 5413 du 09/07/2019
Compétition / PUB
ANEP 191 601 5413 du 09/07/2019

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

ESS

17

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 ESS 17 Bien que l'actualité soit focalisée sur les performances

Bien que l'actualité soit focalisée sur les performances enregistrées par les Verts à la CAN 2019 qui se joue en Egypte, il n'en demeure pas moins que du côté d'Aïn El- Fouara, on reste attentif aux dernières nouvelles concernant leur équipe.

De notre correspondant

FARÈS ROUIBAH

C'est vrai qu'il y a aussi l'incarcé- ration de l'ancien président Hassen

Hamar à la prison de Sétif, suite à l'af- faire du trafic des billets de la ren- contre de la demi-finale retour de la Ligue des champions d'Afrique, et qui

a également suscité un grand intérêt

chez les fans, ces derniers sont toute- fois de plus en plus inquiets sur l'ave- nir de leur team. Alors qu'elle était prévue, il y a trois jours, au stade du 8- Mai-1945, la reprise des entraînements boycottée par tous les joueurs, à part les joueurs réservistes qui seront rete- nus dans l'effectif 2019-2020, a été car- rément suspendue jusqu'à nouvel ordre. Cette décision prise par le direc- toire a pour objectif d'abord de tenter de trouver une issue aux doléances des joueurs qui réclament leurs arriérées de salaire. A cet effet, nous avons appris que Walid Sadi s'est chargé de parler aux joueurs en question pour tenter de les convaincre sur la nécessité

Le directoire démarre à zéro

TOUT EST À REVOIR

Le directoire démarre à zéro TOUT EST À REVOIR de se remobiliser en vue de l'exercice

de se remobiliser en vue de l'exercice prochain, à commencer par une bonne préparation d'intersaison.

Faire le point sur la situation des joueurs et les dettes Il en a d'ailleurs fait une priorité avant de s'attaquer au recrutement d'un nou- vel entraîneur qui prendra en charge l'équipe en prévision de l'exercice pro- chain. À ce titre, comme nous l'avons indiqué dans nos précédentes livrai- sons, les pourparlers se poursuivent avec plusieurs techniciens tels Madoui, Zekri et autres Bernard Simondi, mais sans pour autant conclure avec l'un

d'eux. ''C'est une question que nous allons aborder au cours de notre pro- chaine réunion en présence de Walid. La désignation d'un entraîneur est un dossier qui doit être bien étudié avant de trancher la question. Je peux vous dire que le nouvel entraîneur sera connu incessamment et la décision sera prise par tous les membres du directoire'', nous a déclaré Brahim Larbaoui qui s'est chargé personnelle- ment de prendre attache avec les coaches que nous avons cités ci-haut.

Désignation d'un entraîneur et recrutement, une priorité Enfin, au sujet du recrutement, on a

appris que les choses avancent puis- qu'il est prévu que le président du directoire Laïd Khaber obtiendra, dans les heures à venir, la délégation de signature qui lui sera accordée par la DRAG de Sétif et la DJS. Une formalité qui n'a pas permis à la nouvelle direc- tion de conclure avec quelques joueurs dont Larbaoui, qui a avoué être en contacts avancés avec eux. Dans la fou- lée, il y aura également à l'ordre du jour de l'ancien manager des Verts les discussions qu'il aura avec certains joueurs qui veulent partir tels que Rebiaï et Karaoui, qui ont souhaité

récupérer leur lettre de libération pour

aller signer ailleurs.

F. R.

Hamar placé

en détention

provisoire Après plusieurs heures au tribunal où il a répondu aux accusations portées à son encontre dans l'affaire du trafic des billets de la ren- contre de la demi- finale de la Ligue des champions d'Afrique et d'autres affaires comme celle de la coopérative immobi- lière El Hayat, l'ex- président de l'ESS Hassen Hamar a été placé en détention provisoire tard dans la soirée d'avant-hier.

La nouvelle du décès de sa mère est fausse

Par ailleurs, une rumeur avait circulé dans la soirée d'avant-hier faisant état du décès de la mère de l'ex-prési- dent de l'ESS Hassen Hamar et ce, en apprenant que son fils a été incarcéré. Une nouvelle vite démentie par plu- sieurs personnes à travers les réseaux sociaux. F. R.

Structuration du club, l'autre chantier

C'est vrai que l'équipe première est la vitrine du club et qu'il faudra vite l'organiser, mais sur le plan administratif, la situation n'est pas encore définitivement réglée. Le directoire a trouvé des difficultés pour enta- mer son travail du moment qu'il n'a trouvé aucune structure en place pouvant contribuer

à la continuité du travail. Il faut savoir à ce

titre que, bien avant même la démission du désormais ex-président Hassen Hamar, les choses n'allaient pas bien sur le plan adminis- tratif, surtout après le retrait de l'ancien direc- teur administratif Rachid Djerroudi qui avait aussi démissionné avant de se retirer définiti- vement juste après l'élimination du onze séti- fien aux demi-finales de la Coupe d'Algérie

par la JSMB. Ce dernier, qui s'occupait presque de tout, a laissé un grand vide au moment où Hamar a vu plusieurs de ses anciens collaborateurs quitter le navire. Toujours est-il que la structuration du club reste aussi une des priorités des dirigeants actuels qui s'attellent à étudier les meilleurs moyens qui permettront au club de (re)fonc- tionner normalement. Ce qui va sans doute faciliter un peu plus leur tâche à l'avenir. Dans ce registre, Walid Sadi, connu pour être un bon manager pour avoir fait ses preuves par la passé, que ce soit avec l'ESS ou avec l'équi- pe nationale de football sous l'ère Mohamed Raouraoua, l'ancien président de la FAF, a aussitôt pris les choses entre les mains. Même

si rien n'est encore officiel, on apprend que des contacts ont été établis avec Salim Oussaci.

Salim Oussaci, l'homme idéal L'ancien arbitre international, qui était dans le viseur de Hamar pour rejoindre l'administra- tion du club, et qui avait déjà occupé le poste de directeur administratif à l'ESS avec juste- ment Sadi et Serrar, est le mieux indiqué, selon les connaisseurs du côté d'Aïn El- Fouara. Son expérience en football et dans les rouages de l'administration sera sans doute d'un grand apport pour le directoire et même pour le futur président de l'ESS, si le président est élu du moment qu'on parle d'une société

nationale qui prendra en charge le finance- ment du club. Ce que travaille aussi de son côté Sadi, qui serait déjà en contacts avec une société nationale à prendre l'ESS. Cette derniè- re a toutefois exigé une meilleure réorganisa- tion du club et un assainissement, notamment par rapport aux dettes cumulées à travers les plaintes des joueurs et des entraîneurs auprès de la CRL de la LFP, comme c'est le cas avec le Malgache Amada ou encore Ziti et autres Aït Ouameur. D'ailleurs, Sadi a demandé qu'il dispose de tous les dossiers des litiges et les autres dettes du club envers d'autres institu- tions et partenaires.

F. R.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Nouvelles destinations et nouveaux forfaits Roaming de Ooredoo Avec les forfaits «Msaffer» de Ooredoo, profitez

Nouvelles destinations et nouveaux forfaits Roaming de Ooredoo

Avec les forfaits «Msaffer» de Ooredoo, profitez de vos vacances à l'étranger et bénéficiez jusqu'à 15 Go d'Internet

Toujours à l'écoute de ses clients, Ooredoo les accompagne lors de leurs déplacements à l'étranger et lance des nouveaux forfaits Roaming "Msaffer" à partir de 500 DA seulement, leur permettant de bénéficier d'une multitude d'avantages exclusifs en appels, SMS et Internet. Cet été, les clients d'Ooredoo peuvent effectuer et recevoir des appels dans tous les pays du monde, d'envoyer des SMS et de bénéficier jusqu'à 15 Go de connexion internet pour une validité allant jusqu'à 30 jours. Désormais, les clients d'Ooredoo peuvent profiter de ces nouveaux forfaits "Msaffer", valables pour les 7 pays les

plus visités par les Algériens, à savoir la Tunisie, la Turquie, le Maroc, l'Arabie saoudite, l'Espagne, la France et l'Egypte.

Pour plus de flexibilité, Ooredoo propose à ses clients deux options au choix adaptées à leurs besoins :

- Option Smart : propose des forfaits

comprenant des appels, des SMS et de

l'Internet avec une validité allant jusqu'à 30 jours.

- Option pure Data : propose des forfaits

internet uniquement à partir de 500 DA seulement avec une validité allant jusqu'à 20 jours.

Les forfaits "Msaffer" sont disponibles dans tous les points de vente Ooredoo via des tickets de rechargement. Quant aux cartes SIM Roaming, elles sont disponibles au niveau des aéroports et les postes frontaliers avec la Tunisie. A noter que les clients d'Ooredoo peuvent aussi profiter de ces nouveaux forfaits Roaming "Msaffer" via le code * 160 #. Avec la nouvelle offre "Msaffer", Ooredoo enrichit l'expérience de ses clients en leur offrant la possibilité de rester connectés et en contact avec leurs proches durant leurs séjours à l'étranger.

offrant la possibilité de rester connectés et en contact avec leurs proches durant leurs séjours à
QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Anis Sadoun,
Islam Zemam, Massinissa Hachour,
Mehdi Kabi, Sofiane Boulaouche
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

18

Mardi 9 juillet 2019

PUBLICITÉ

www.competition.dz 18 Mardi 9 juillet 2019 PUBLICITÉ ANEP 191 601 5443 du 09/07/2019 Compétition / PUB
ANEP 191 601 5443 du 09/07/2019 Compétition / PUB REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION
ANEP 191 601 5443 du 09/07/2019
Compétition / PUB
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS
DE LA WILAYA DE KHENCHELA
Code fiscal : 0013400190045/53
Avis d'attribution provisoire
Conformément aux dispositions de l'article 65 du décret présidentiel
N°15-247 du 2 Dhou El-hidja 1436 correspondant au 16 septembre 2015
portant réglementation des marchés publics et délégation de service
public.
La direction des équipements publics de la wilaya de Khenchela
annonce à l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel
d'offres ouvert avec exigence de capacités minimales N°27/2019 dans les
quotidiens nationaux : Yaoumayat el Kawalis et Compétition en date du
20/05/2019, réalisation d'un siège de Sûreté urbaine à l'intérieur du
périmètre urbain à Khenchela, qu'à l'issue de l'évaluation des offres, le
marché a été attribué provisoirement comme suit :
Code fiscal
Montant
Délai
Lots
de l'entreprise
Entreprises
en TTC
d'exécution
Observations
(en DA)
Achèvement de
travaux de
réalisation du
bloc
Benaldji
04 (quatre
Offre unique
01
"administration +
locaux techniques
et équipement +
clôture et
aménagement
extérieure +
réseaux divers
1970400100448/37
El-Hadi
54.295.947,93
mois)
acceptée
Observation : Tout soumissionnaire qui conteste ce choix peut
introduire un recours auprès de la commission des marchés publics de la
wilaya dans un délai de dix (10) jours à compter de la première
publication du présent avis dans les quotidiens nationaux et le Bomop.
Tout soumissionnaire peut prendre connaissance des résultats de
l'évaluation de l'offre au plus tard trois (03) jours à compter du premier
jour de la publication de l'attribution provisoire du présent avis.
ANEP 192 500 3661 du 09/07/2019
Compétition / PUB
ANEP 191 601 5412 du 09/07/2019 Compétition / PUB
ANEP 191 601 5412 du 09/07/2019
Compétition / PUB

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

USMH

19

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 USMH 19 LES JOUEURS ATTENDENT des nouvelles des dirigeants Les Jaune

LES JOUEURS ATTENDENT

des nouvelles des dirigeants

Les Jaune et Noir ne savent plus quoi penser de cette situation ; ils attendent des nouvelles des dirigeants afin d'avoir une idée sur la suite des événements.

PAR MEHDI KABI

Alors que plusieurs joueurs ont décidé de quitter l'équipe depuis la fin de la dernière saison, d'autres ont décidé de se montrer plus patients. Même s'ils sont encore sous contrat, des Harrachis ont saisi la Chambre de résolution des litiges afin de récupérer leurs papiers, surtout que la direction leur doit plusieurs mois de salaires impayés. Les cas les plus graves sont sans aucun doute ceux de Yacine Medane ou encore de Abdeldjalil Layati. La direction doit à ces derniers plus de 14 mois de salaire, ce qui s'annonce énorme pour le club. D'ailleurs, Yacine Medane, qui n'était plus sous contrat, a attendu pendant un long moment un coup de fil des dirigeants. Il a été finalement ignoré, ce qui l'a poussé à choisir une autre destination et d'opté pour l'Olympique de Médéa où il a signé un contrat pour les deux prochaines saisons. En tout cas, ce n'est pas le cas de tous les joueurs harrachis. Nombre d'entre eux ont

de tous les joueurs harrachis. Nombre d'entre eux ont décidé de rester et de patienter le

décidé de rester et de patienter le plus longtemps possible, mais il faut savoir que la plupart sont maintenant décidés à passer à l'action et à changer d'air. Même les joueurs recrutés lors du dernier mercato hivernal attendent cinq mois de salaire. Il se pourrait que certains saisissent la CRL les prochains jours si jamais la direction ne donnait pas signe de vie. Il faut savoir que Mohamed Laïb a décidé de rester à son poste et d'entamer le travail en prévision

de la prochaine saison. Il reste à savoir quelles solutions il a trouvées afin de renflouer les caisses du club qui sont complètement vides. Comme tout le monde le sait, la crise affecte le club, donc l'équipe a réellement besoin d'argent. En tout cas, les Jaune et Noir attendent un signe de leurs dirigeants afin de pouvoir discuter et programmer la suite des événements. Les dirigeants devront d'ailleurs trouver les bons arguments afin de les convaincre

de rester pour la prochaine saison. Ce qui est sûr, si rien n'est fait avant la fin de cette semaine, l'équipe pourra perdre plusieurs autres joueurs et se mettre ainsi en grosse difficulté.

Ils ont eu des garanties Comme tout le monde le sait, après l'échec de la dernière assemblée générale, notamment à cause de l'absence de Mohamed Laïb, le président harrachi a décidé d'entamer le travail. Ce dernier a demandé au manager général de l'équipe de contacter les cadres de l'équipe, ce qui a immédiatement été fait.Par ailleurs, certains joueurs, à l'image de Farès Benabderrahmane, ont reçu des garanties quant à leur argent, à savoir qu'ils devraient toucher une partie lors des prochains jours. Cependant, jusqu'à maintenant, rien n'a été fait, les joueurs s'inquiètent quant au sort de l'équipe. Maintenant, la direction n'a pas d'autres choix que de

s'atteler à entamer le travail le plus rapidement possible afin de ne pas prendre beaucoup de retard sur les autres concurrents de la Ligue 2 Mobilis. Pour le moment, Mohamed Laïb n'a encore rien dévoilé ; il reste à savoir ce qu'il prépare afin que l'équipe entame le

travail.

M. K.

MELLAL :

«Personne ne nous a encore contactés»

Le milieu de terrain harrachi Redouane Mellal, qui a été recruté lors du dernier mercato hivernal, a avoué que personne ne l'a encore contacté et qu'il est dans la même situation que la plupart de ses coéquipiers : "Pour l'instant, je profite encore de mes vacances, mais la situation du club m'inquiète vraiment. En tant que joueur, j'attends d'être contacté par les dirigeants car pour le moment, on ne sait pas à quoi s'attendre. On est dans le flou total et j'espère vraiment que ça va se régler. C'est une situation difficile pour le club, c'est désolant d'en arriver là." Il a ensuite ajouté : "J'ai décidé de patienter même si la direction me doit cinq salaires. Je vais attendre et voir comment ça va se passer tout en espérant que ce sera réglé le plus rapidement possible." M. K.

DRBT

L'ENTRAÎNEUR MISSAOUI FAIT VOLTE-FACE

De notre correspondant

AMAR T.

L'entraîneur tunisien, Hatem Missaoui, attendu pour signer un contrat avec le DRBT après avoir donné son accord de principe, n'a pas effectué le déplacement à Tadjenanet. Surpris par cette volte-face, le président Gueraïche n'a pas caché sa déception, il semblait très attaché à ce technicien avec lequel il avait tout conclu. Ainsi donc, à la suite de cette défection très contrariante du Tunisien sans aucune explication, la direction va s'employer à trouver un autre entraîneur local, précise-t-on.

Un gardien de but, un meneur de jeu et un défenseur Les responsables de l'équipe sont sur le point de finaliser avec un meneur de jeu issu de la Ligue 2 et un arrière gauche. Ils se sont également mis d'accord pour engager le gardien de but du CABBA, Rada Youcef, sans club actuellement. Il ne reste que quelques éléments à recruter durant ce mercato où le club semble avoir pris une avance dans ce dossier. Le club aurait aimé puiser dans l'équipe réserve, mais le niveau de ces joueurs ne rassure pas les

réserve, mais le niveau de ces joueurs ne rassure pas les responsables qui parlent d'objectifs ambitieux.

responsables qui parlent d'objectifs ambitieux.

Le DRBT regrette Bensaha Transféré au Club Tunisien sous forme de vente, le meneur de jeu Bensaha aurait pu opter pour le DRBT, mais il ne voulait pas rester à Tadjenanet où l'équipe ne joue plus parmi l'élite de la Ligue 1 Mobilis. Aujourd'hui, le joueur ne regrette pas d'être parti vers une équipe où il a tout à démontrer.

Les supporters exigent un bon recrutement Le président Gueraïche a tenu à les rassurer qu'il y aura de bons joueurs, capables d'apporter un plus et surtout de renforcer

l'effectif qui n'a pas réussi à garder tous ses éléments. Les nouveaux joueurs sont certes inconnus, mais ils ont brillé dans leurs clubs respectifs ces dernières années et le DRBT a toujours réussi à former une équipe estimée par tous avec ce genre de joueurs en mesure d'enrichir le groupe de leurs capacités.

Ne pas refaire les erreurs du passé Pour commencer, la direction aura à revoir sa politique de conduite des joueurs et des sanctions à appliquer dans le cas de manquement aux règles. Les dirigeants vont mieux contrôler les joueurs pour les responsabiliser et les encourager

à adopter un bon comportement pour ne pas refaire les erreurs du passé.

La trésorerie bénéficiera de la moitié du transfert de Bensaha Selon des informations avancées par le club, le DRBT aura dès la semaine prochaine la moitié du montant du transfert de Bensaha pour payer les arriérés des joueurs et payer les dettes des créanciers pour un total de 3 milliards de centimes. Ce montant pourra aussi activer le recrutement des nouveaux joueurs avec une offre revue à la baisse par rapport à celle qui avait été faite par la direction la saison passée où l'équipe évoluait en Ligue 1

Mobilis.

A. T.

OMA

Conflit entre Grine et ses hommes

La situation se complique

Rien ne semble aller dans le bon sens dans le camp de l'OM Arzew. La direction du club est minée par un autre cas conflictuel.

PAR L. M. AZZI

Une situation causée par des membres qui ne tirent pas dans le même sens. Le président Abdelkader Grine a appris que certains de ses collaborateurs ne l'ont pas informé d'une réunion tenue par des responsables de la daïra. Ce qui a mis en colère le patron actuel d'Ezzerga. Ce dernier, qui est injoignable, serait remonté contre ses proches. Une situation parvenue aux oreilles des joueurs. De quoi prévoir une suite tendue.

Nehari et Ytim très convoités Le défenseur Abderrahmane Nehari et l'attaquant Mohammed Ytim seraient sur le point de quitter la rive arzewienne. Les deux sont très convoités à l'heure où nous rédigeons ces lignes. L'ancien joueur de l'ASM Oran est sur les tablettes du NC Magra. Le nouveau pensionnaire de Ligue 1 semble très intéressé par les services de ce défenseur axial dont les qualités sont indéniables. Pour le second nommé, une source fiable parle d'un intérêt de la JS Saoura. Les deux sont inclus dans la liste des joueurs retenus par le président de l'OM Arzew, faut-il le rappeler.

L. M. A.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

20

JSMB

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 20 JSMB Hakim Amaouche maintenu Alors que certaines sources ont évoqué

Hakim Amaouche maintenu

Alors que certaines sources ont évoqué une éventuelle désignation de Mohand Seghir Bezouir, l’ancien gardien de but, comme manager général, Abdelkarim Bouledjloud et Khaled Boucheta ont fina- lement décidé de maintenir Hakim Amaouche dans ce

poste. En fait, cette déci- sion s’explique par la bonne connaissance de l’effectif du club par ce dernier ainsi que sa bonne volonté de réussir le mer- cato estival.

S. L.

Bouledjloud et Boucheta font état de complication au niveau du notaire

Ayant accepté de reprendre la part de Boulaem Tiab dans les actions de la SSPA/JSMB, Bouledjloud et Boucheta, deux membres du directoire du club, se sont rendus avant-hier chez le notaire pour offi- cialiser le reprise de ses actions. Le notaire a exigé une AG extraordinaire des

actionnaires pour officiali- ser cette démarche. Cela risque de retarder l’entame des missions du nouveau directoire. Bouledjloud et Boucheta espèrent trouver un terrain d’entente avec les actionnaires pour faire en sorte que les choses aillent dans le bon sens.

S. L.

Après le dénouement de la crise administrative

Les joueurs négocieront À PARTIR D’AUJOURD’HUI

De notre correspondant

SALIM L.

Après près d’un mois de bloca-

ge administratif, la direction peut enfin reprendre son activité. On s’at- tend à voir les joueurs négocier la prolongation ou le renouvellement de leur contrats respectifs à partir d’aujourd’hui. Il faut dire que la réussite de la dernière assemblée générale extraordinaire du CSA du vieux club de la Soummam était une bonne nouvelle pour plusieurs joueurs qui étaient incertains quant à leur avenir. Certaines sources auprès de la direction ont révélé que les négociations sur la prolongation ou le renouvellement du contrat de cer- tains éléments débuteraient à partir d’aujourd’hui. Certes, plusieurs élé- ments attendent un signe des diri- geants pour entamer les pourparlers afin de rempiler, à l’instar de Slimane Allali, Abdellah Daouadji et Nabil Khellaf qui exigent l’augmen- tation de leurs salaires respectifs pour rester encore une saison. Face à cette situation, la direction est dans l’obligation d’agir vite pour essayer de conserver le maximum d’élé- ments et assurer une stabilité au

niveau de l’effectif de l’équipe. En

une stabilité au niveau de l’effectif de l’équipe. En somme, cette semaine s’avère décisi- ve pour

somme, cette semaine s’avère décisi- ve pour l’avenir de plusieurs joueurs avec les Vert et Rouge.

Quel avenir pour Benmansour ? Si la plupart des éléments de l’équi- pe de la JSMB sont sous contrat, le bail du défenseur Farouk Benmansour a expiré depuis près de dix jours. Toutefois, sa situation avec le club est dans le flou en attendant une réaction des dirigeants. Ce der- nier risque d’emboîter le pas à son ancien camarade Kamel Belmessaoud, qui a filé vers le CSC après avoir longtemps attendu un

signe des dirigeants béjaouis. Un scénario qui reste prévisible si la direction béjaouie ne réagit pas dans les plus brefs délais pour renouveler son bail. Une chose est sûre, le nou- veau directoire de la JSMB a intérêt d’empêcher une éventuelle saignée au niveau de l’effectif en prolon- geant le contrat de tous les éléments de l’équipe.

Deux mensualités seraient bientôt versées Par ailleurs, n’ayant perçu que quatre mois de salaire, les gars de Yemma Gouraya devraient perce- voir deux mensualités dans les jours

à venir ; les caisses ont été ren- flouées après la perception d’une subvention de près de 5 milliards de centimes de la wilaya de Bejaia, ainsi que la prime de la finale de coupe d’Algérie qui avoisine les 6 milliards de centimes. Une nouvelle rassuran- te et motivante pour les joueurs qui vont pouvoir se concentrer sur la préparation de la saison prochaine. En parallèle, cette somme permettra au club de financer son mercato esti- val et sa préparation d’intersaison avec l’espoir de réussir l’accession en Ligue 1 Mobilis.

S. L.

Compétition / PUB ANEP 192 300 2972 du 09/07/2019
Compétition / PUB
ANEP 192 300 2972 du 09/07/2019

Contacté pour succéder à Bououkaz

Leknaoui maintient le suspense

Sans entraîneur depuis le départ de Moez Bououkaz à la JSS, la direction de la JSMB a bel et bien contacté le technicien Nadir Leknaoui, pour prendre la barre technique du club en prévision de la saison prochaine. Mais ce dernier n’a encore pas décidé de son avenir avec l’US Biskra, prolongeant ainsi le suspense.

Toujours à la recherche du suc- cesseur de Bououkaz, les dirigeants du vieux club de la Soummam ont officiellement contacté Nadir Leknaoui. Ce dernier vient de sortir d’une saison exception- nelle en réussissant une acces- sion inespérée en Ligue 1 Mobilis avec l’US Biskra, avant d’aider le MCO à assurer son maintien parmi l’élite. Deux exploits qui ont attiré toutes les convoitises autour de lui. Cependant, ce dernier n’a encore rien décidé concernant son avenir. Il devrait se réunir avec les dirigeants biskris pour négocier l’éventuelle prolongation de son contrat. Face à cette situation incertaine, les Vert et Rouge ne comptent pas seule- ment sur la piste de Leknaoui, car ils sem- blent avoir déjà tracé leur plan B, à savoir Mounir Zeghdoud et Mohamed Benchouia. Il s’agit donc de deux pistes en mesure de réussir en force le retour des Béjaouis parmi l’élite six ans après sa relégation. En somme, l’identité du nouvel entraîneur sera connue au cours de cette semaine.

L’ombre du Portugais Gomes Dans ce contexte, certaines sources évoquent le probable retour du technicien portugais Enrico Gomes, pour entraîner les Vert et Rouge. Ce dernier avait fait déjà un passage avec la JSMB en 2006/2007, terminant la sai-

un passage avec la JSMB en 2006/2007, terminant la sai- son 3e du classement général de

son 3e du classement général de la Division nationale 1, derrière l’ESS, qui a remporté le sacre, et la JSK à la deuxième place. Certes, les supporters jsm- bistes gardent toujours de beaux souvenirs de cet entraî- neur et espèrent le voir de nouveau à la barre technique du club. Cependant, aucun contact officiel n’a été établi avec Gomes pour le moment. Les diri- geants doivent d’abord attendre si les contacts avec Leknaoui aboutissent avant d’envisager leur prochaine démarche.

Une dure mission attend le futur coach Il faut dire que la situation actuelle de la JSMB oblige les dirigeants à faire un choix bien étudié pour le premier responsable de la barre technique du club. La mission s’avè- re dure pour le prochain entraîneur des Vert et Rouge qui n’aspirent qu’à retrouver l’élite six ans après leur relégation. Certes, l’objec- tif majeur n’est autre que l’accession et sa réalisation demande un gros travail sur tous les plans, notamment technique, physique et psychologique. Le futur coach en chef aura d’abord la mission de remobiliser les cama- rades du gardien de but Nafaâ Aloui, et leur redonner confiance pour débuter l’exercice prochain dans un bon état d’esprit. S. L.

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

MOB

21

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 MOB 21 BOUFENACHE SIGNE POUR 2 ANS De notre correspondant BADR-EDDINE

BOUFENACHE SIGNE

POUR 2 ANS

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Comme évoqué ans notre édition d'hier,

Boufenache Billel s'est enga- gé pour deux ans avec la formation des Vert et Noir.

A la recherche d'un gardien

de but afin de renforcer ce compartiment en prévision de la saison prochaine, les dirigeants du MO Béjaia ont pris attache avec l'ex-portier de l'AS Ain Mlila, Billel Boufenache. Les discussions entre les deux parties ont abouti à un accord. Boufenache s'est engagé pour deux ans avec le club

de Yemma Gouraya et devient ainsi le 3e joueur officiellement recruté durant ce mercato estival. Comme souhaité par le coach Bouzidi, la direction du Mouloudia de Béjaia a misé sur un portier d'expé-

rience en la personne de Boufenache Billel. Ce gar- dien de but de 30 ans dispo- se d'un capital expérience non négligeable, notam- ment à travers son passage dans plusieurs formations à l'image du DRBT et de l'ASAM. Boufenache devait entamer les entraînements avec le groupe lors de la séance d'hier après-midi.

«Je viens apporter un plus» Après avoir paraphé son contrat de deux ans avec le MO Béjaia, Boufenache Billel s'est exprimé à ce sujet : " Je suis très heureux d'avoir signé au MO Béjaia. J'ai rencontré les dirigeants du club et nous nous sommes très vite mis d'ac- cord. J'ai eu des contacts avec d'autres clubs, mais j'ai préféré le challenge sportif que m'ont offert les diri- geants du club. Le MO Béjaia aspire à un retour en Ligue 1 dès cette saison, cela m'a motivé pour signer en faveur du club. Je sais que

m'a motivé pour signer en faveur du club. Je sais que les attentes sont énormes surtout

les attentes sont énormes surtout de la part des sup- porters qui souhaitent voir leur club se battre pour l'ob- jectif de l'accession. Je suis conscient de l'importance de cette tâche et j'espère qu'avec mes nouveaux coéquipiers, nous allons, la main dans la main, réaliser de belles choses la saison prochaine. " Pour conclu- re, Billel Boufenache dira :

" J'espère être à la hau- teur de la confiance pla- cée en moi. Je souhaite avoir le soutien de nos supporters pour la nouvelle saison." B. E. Z.

Il a prolongé d’une année

Ouali continuera l’aventure

Le milieu de terrain du MO Béjaïa Ouali Billel a finalement pris la décision de rester au club d’Yemma Gouraya.

Nous avons évoqué dans nos précédentes édi- tions qu’un accord a été trouvé entre Ouali et le prési- dent Adrar Akli. Billel Ouali avait rencontré le prési- dent du club, vendredi dans l’après-midi, pour discu- ter de tous les détails, notamment les conditions de continuer l’aventure sous les couleurs du club de la capitale des Hammadites. Ouali a d’ailleurs, dès le départ, affiché son envie de rester avec la formation des Vert et Noir. Après une première rencontre ratée,

ce dernier a maintenu le suspense concernant son

avenir. Les deux parties, qui se sont rencontrées ven- dredi, étaient tombées d’accord pour poursuivre leur collaboration. Ouali Billel a finalement officialisé sa décision dimanche dans l’après-midi. D’après les diri- geants du club d’Yemma Gouraya, Ouali Billel a pro- longé son contrat d’une année supplémentaire. Ouali, qui était lié au club jusqu’au mois de juillet 2020, vient de prolonger son contrat d’une année. Une bonne nouvelle pour le club et le joueur qui ont, de

part et d’autre, affiché leur envie de continuer à colla- borer ensemble. Billel, qui a joué un grand rôle lors

de la dernière saison, notamment à travers sa grande

expérience sur les terrains, est un élément très pré- cieux. Le coach Bouzidi a d’ailleurs auparavant affi-

ché son besoin de voir les joueurs titulaires de la sai- son écoulée maintenus dans l’effectif de la saison pro- chaine. C’est dans ce sens que le président Adrar a fait des efforts très importants pour tenter de convaincre le joueur de rempiler pour une année sup- plémentaire.

B. E. Z.

de rempiler pour une année sup- plémentaire. B. E. Z. Bouzidi a entamé son travail de

Bouzidi a entamé son travail de sélection des jeunes

3 jours pour convaincre

Alors que la signature des nou- velles recrues se poursuit chez les Vert et Noir, du côté des jeunes du club, le coach Bouzidi a entamé son travail de sélection. Depuis le début de la préparation, plusieurs joueurs de l’équipe réserve du MOB ont intégré l’équipe première. Plus d’une dizaine de jeunes ont pris part aux entraînements depuis la reprise de samedi dernier. La direc- tion du club, qui ne veut pas dans l’immédiat prendre une décision concernant l’avenir de ces jeunes, a mis la balle dans le camp du coach qui espère, bien évidemment, déni- cher quelques bons éléments et pourquoi ne pas les intégrer dans l’effectif professionnel de la saison prochaine. C’est dans ce sens que le coach Bouzidi a déclaré qu’il fallait prendre son temps pour jauger les qualités des uns et des autres. Par ailleurs, l’entraîneur principal de la

formation d’Yemma Gouraya se donne le temps jusqu’à jeudi pour statuer de manière définitive sur les éléments qui seront susceptibles d’intégrer l’équipe première.

Match d’opposition Durant la séance d’entraînement de la matinée de lundi, l’entraîneur du Mouloudia de Béjaïa Bouzidi Youcef a programmé une opposi- tion afin d’évaluer les qualités des joueurs sous sa direction. Alors que les joueurs séniors s’entraînent dans l’après-midi, la matinée d’hier, les jeunes ont bénéficié d’un match où il fallait convaincre le coach pour la suite de la préparation. Plusieurs éléments ont pris part à cette ren- contre, notamment Khelifa, Leboukhi, Barrache, Ziane, Timericht, Moualfi, Aouali, Messaoudi, Larabe, Louiba et Guendouz. Ces jeunes travaillent

dur et veulent bien évidemment tout mettre en œuvre pour se faire une place au soleil.

Tout le monde aura sa chance L’entraîneur principal de la forma- tion des Vert et Noir Youcef Bouzidi ne veut pas se tromper sur son choix concernant les jeunes qu’il compte retenir dans l’effectif de la saison prochaine. Ce dernier a d’ailleurs déclaré qu’il fallait donner la chance à l’ensemble des jeunes sous sa coupe. «Je suis conscient des qualités de ces jeunes. Il est certain qu’on ne peut pas tous les retenir, mais nous devons faire des choix. Nous allons leur donner la chance de montrer de quoi ils sont capables. Par la suite, on prendra une décision les concernant.» B. E. Z.

Bencharif en tenue de ville

Bencharif Ali, le gardien de but du MO Béjaïa, s'est pré- senté à l'entraînement d'hier après-midi en tenue de ville. Après le constat du coach Bouzidi concernant certaines absences, Bencharif avait rallié la ville de Béjaïa hier après midi. Le portier du MOB doit reprendre les entraînements au courant de la journée.

Kadri, Soltani et Ouali intègrent le groupe

Trois autres éléments ont repris l'entrainement collec- tif, il s'agit de Kadri, Soltani et Ouali. Ces trois joueurs se sont présentés à la séance d'entraînement d'hier après- midi et ont effectué la séan- ce en compagnie du prépara- teur physique Zaabar.

Accord trouvé

avec Firaz

Firaz, l'attaquant du CR Béni Thour, aurait trouvé un accord avec les dirigeants du MO Béjaïa pour porter les couleurs du club la saison prochaine. La direction du club n'a pas communiqué à ce sujet, mais notre source affirme que les deux parties sont tombées d'accord pour la signature d'un contrat de deux ans. Firaz est le buteur de la formation du CR Béni Thour, qui évolue dans le groupe Est du championnat amateur.

Herida vers le CSC ?

Alors que la direction du MOB a annoncé avoir trouvé un accord avec le joueur Herida Islam et son maintien au sein de l'effectif pour la saison prochaine, nous avons appris que le joueur en question aurait pris la décision de quitter le club de Yemma Gouraya pour s'enga- ger avec le CSC. Notre sour- ce affirme que ce club a réussi à se mettre d'accord avec l'arrière gauche de 27 ans pour un contrat de deux saisons. Les dirigeants du CSC comptent officialiser la chose ce mardi ou au plus tard mercredi. Herida sera ainsi le 14e joueur du MOB à partir durant ce mercato estival.

Zaâbar fait suer les joueurs

Le préparateur physique du MO Bejaïa est à la manœuvre pour cette première partie de préparation. Salim Zaâbar, le préparateur physique du MOB, est en train de faire suer les joueurs. En effet, alors que la préparation a débuté samedi dernier, le préparateur physique de la formation des Vert et Noir a directement pris les commandes dans la mesure où ces premiers jours sont essentiellement consacrés à l’aspect physique. Il est d’ailleurs très important pour les joueurs de réussir cette première phase de préparation, puisque la saison dépend essentiellement de cette dernière. Le préparateur physique du MOB, qui connaît très bien la maison, notamment les joueurs qui étaient là la saison écou- lée, ne lésine pas sur les moyens pour pousser ses éléments à se transcender et se surpasser pour atteindre le niveau de préparation souhaité.

Personne ne rechigne à l’effort

En plus de la chaleur qui sévit actuelle- ment sur la ville de Béjaïa et bien évi- demment la programmation de deux séances d’entraînement par jour, les joueurs sont mis à rude épreuve par les membres du staff technique. Ces der- niers savent d’ailleurs qu’ils doivent se donner à fond pour espérer convaincre le coach. Les places seront très chères et la première impression est souvent la bonne. C’est pour cela que ces derniers ne rechignent pas à l’effort et se mon- trent attentifs aux consignes des entraî- neurs.

B. E. Z.

Le stage de Zekri débutera samedi

Après une semaine de préparation inten- sive à Béjaïa, les gars d’Yemma Gouraya se déplaceront ce samedi à Zekri, dans la commune d’Azazga, pour un regroupe- ment de quelques jours. L’entraîneur de la formation des Vert et Noir Bouzidi Youcef a exigé des dirigeants du club la programmation d’un regroupement de quelques jours afin de permettre aux membres du staff technique de mettre en place leur programme de préparation. Alors qu’il devait avoir lieu dans un pre- mier temps à Alger, la direction du club a soumis une proposition au coach Bouzidi, dans un premier temps, en évoquant la possibilité de se déplacer à Hammam Bourguiba en Tunisie. Néanmoins, vu le manque de moyens, mais aussi le fait que les responsables du club ne se sont pas pris à l’avance, il a été décidé finale- ment de programmer ce stage consacré essentiellement à l’aspect physique à Zekri, sur les hauteurs de Tizi-Ouzou. Samedi 13 juillet, les Béjaouis poseront leurs valises dans cette paisible localité de Zekri pour une semaine. B. E. Z.

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Vivre est une
www.competition.dz
Mardi 9 juillet 2019
22
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
Vivre est une
maladie, dont le
sommeil nous soula-
ge toutes les seize
heures; c'est un pal-
liatif: la mort est le
remède.
Américain réapparaît
lors d'un barbecue
Nicolas de
Chamfort
Lorsque les médecins du Mercy Hospital à Chicago les
ont appelées en leur disant que leur frère n'avait aucun
espoir de guérir, les sœurs d'Alfonso Bennett ont accep-
té l'arrêt des soins. Mais l'homme qui agonisait à l'hôpi-
tal était en fait quelqu'un d'autre, un dénommé Elisha
Brittman. Cette semaine, les familles Bennett et
Brittman ont donc porté plainte contre la police de
Chicago et le Mercy Hospital, en les accusant de négli-
gence. L'étrange et triste affaire remonte à fin avril,
quand un homme nu et gravement blessé, retrouvé sous
une voiture à Chicago, a été admis au Mercy Hospital.
La police avait alors dit aux sœurs d'Alfonso Bennett
qu'il s'agissait de leur frère. Bien qu'elles aient eu des
doutes sur son identité, elles ont finalement accepté de
le débrancher et qu'il soit transféré vers une unité de
soins palliatifs, où il est décédé trois jours plus tard.
Mais alors qu'elles préparaient ses funérailles, quelle
n'a été leur surprise quand Alfonso Bennett a fait son
apparition à un barbecue chez une amie. "Elle a dit : Il
est ici ! Il est vivant!", a rapporté Yolanda Harvey, l'une
des sœurs d'Alfonso, lors d'une conférence de presse
des familles Bennett et Brittman au cours de laquelle
elles ont annoncé porter plainte. L'homme qui est décé-
dé a été identifié grâce à ses empreintes digitales. Il
s'agissait d'Elisha Brittman, 69 ans. "En résumé, cette
situation aurait pu être facilement évitée et aurait dû
l'être", a dit l'avocat des familles, Cannon Lambert.
Dans un communiqué transmis au quotidien Chicago
Tribune, la police a dit avoir ouvert une enquête. "Dire
que nous avons des questions est un euphémisme", dit
le texte. "Des inspecteurs sont en train d'examiner tous
les aspects de cette affaire".
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
locutions
querelle
nous
organe
lichens
trouvions
violente
accomplis-
rayons pour
sements
dressées
bronzer
divinité
drame jaune
DUDU
JJJJ OUROUR
7
Deux patrons discutent :
Quelle est la différence entre du stress et de
la tension ? demande le premier.
-
conjecture
5
-
La tension c'est quand votre femme est enceinte, et le
Irlande
poétique
stress, c'est quand votre secrétaire est enceinte
l’autre.
répond
personne sotte
6
être grand
chevalier
ouvert
ambigu
SUDOKU
d’une mer
béryllium
grecque
8
grande
ferment
quantité
6
9
3
1
plat du mâtin
démonstratif
fleuve russe
tranquille
1
8
4
5
voie lactée
grand révolu-
relative au
tionnaire
7
5
9
2
plomb
facile
4
8
5
9
l’étendue de
l’atmosphère
très
4
trament
11
profondément
largeur de
tissu
9
6
3
1
3
4
coule en
nouaisons
France
2
3
8
9
brisas
2
organes pour
marque
voler
l’alternative
4
6
2
anneau de
cordage
3
difficile à
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
parcourir
baie jaune
avant culpa
unique
préposition
10
8
1
3
6
2
9
5
7
4
palmier
sur la rose
des vents
naturel
7
6
4
1
3
5
8
2
9
refuge
5
9
2
4
8
7
1
3
6
1
cité
légendaire
3
8
7
9
5
6
2
4
1
bretonne
parfois
6
2
1
8
7
4
9
5
3
pronom
arabe
12
4
5
9
3
1
2
6
8
7
corps
célestes
2
7
6
5
4
1
3
9
8
poisson
9
3
5
7
6
8
4
1
2
prend des
1
4
8
2
9
3
7
6
5
risques
D
P
I
E
P
D
I
O
R
R
E
I
S
S
A
H
G
E
E
E
LES MELÉS
P
E
R
I
C
L
I
T
E
R
R
N
R
U
E
R
A
L
L
O
N
G
E
H
O
P
A
L
I
S
S
A
D
E
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
T
E
T
E
R
O
U
R
S
O
T
E
G
I
I
N
I
B
R
A
L
C
R
E
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
N
A
S
A
L
E
E
T
D
D
T
G
I
T
D
E
C
E
D
M
I
E
S
S
A
U
F
O
A
I
B
AMAIGRI
INTERDIRE
A
I
R
E
E
R
O
S
C
R
E
O
D
A
N
O
M
I
L
I
H
U
P
ANARCHIE
IRRESOLU
I
N
N
E
S
A
N
BLEME
LARBIN
C
E
T
M
I
A
D
M
M
F
E
M
F
G
A
S
C
L
L
E
BOURSE
LUTTE
D
E
S
O
L
A
T
I
O
N
S
I
E
E
U
E
U
A
G
O
R
C
A
I
E
U
E
L
E
R
CIEL
MENEUR
P
O
U
R
V
U
N
L
CLUB
MOME
E
R
R
T
E
R
R
N
N
A
E
T
A
I
R
R
N
A
P
E
S
O
DECOUPURE
NEUTRON
D
E
R
M
E
E
O
M
N
L
T
H
R
R
U
B
A
L
E
I
N
E
I
E
DESACCORD
NOTATION
G
E
N
T
I
L
L
E
S
ECHASSIER
ORAISON
S
O
E
T
S
T
O
A
E
N
E
S
U
R
P
L
E
S
T
L
E
E
D
S
ESCRIME
OUIE
N
L
E
R
A
E
T
E
T
N
T
T
E
E
U
ETAU
PLAT
LES FLÉCHÉS
FERMENT
PORTILLON
B
U
U
T
L
U
T
T
E
C
T
E
N
S
O
1
2
3
4
5
FURETEUR
RALLONGE
LES MELÉS
R
O
I
E
M
I
R
C
S
E
I
R
E
O
C
P
E
D
R
O
GALOCHE
REMEDE
B
O
P
O
R
T
I
L
L
O
N
E
M
L
E
GOSIER
SAUF
6
7
8
9
10
11
12
MAXI
HAIE
STEREO
N
E
I
R
E
G
O
L
R
O
H
O
L
U
D
P
A
U
L
E
T
A
LOPEZ
HORLOGERIE
TETE
Citation
INSOLITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Mardi 9 juillet 2019

ASMO

23

www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 ASMO 23 Il gagne des galons Brini : des analyses fiables

Il gagne des galons

Brini : des analyses fiables à la TV

Fateh Brini n'est autre que l'entraîneur de l'équipe asémiste des U14 avec lesquels il a gagné le titre de champion de la régionale. Ce technicien est sollicité par la chaîne de télévision El-Bahia pour analyser les matches de la sélection algérienne à la CAN de l'Egypte. Sa cote a grimpé tellement ses analyses semblent percutantes et des prévisions somme toute justes. L'intéressé est même sollicité par quelques clubs de la ville qui lui proposent un poste dans la formation.

2 chèques sans provision détenus par Fantazia

La direction de l'hôtel Fantazia s'accorde du temps pour réclamer ce que le club de M'dina J'dida lui doit. D'après une source fiable, le propriétaire de l'établissement hôtelier détient deux chèques signés par deux dirigeants asémistes. L'identité de ces derniers n'a pas été dévoilée sauf que ces documents ne sont pas fiables, précise notre interlocuteur. Selon lui, des chèques sans provision ont été remis au patron de l'hôtel pour les frais liés aux mises au vert et restauration. Le montant de ces chèques s'élève à plus de 6 millions de dinars.

6 JOUEURS

ONT SAISI LA CRL

C'était prévisible maintenant que la menace a été entérinée la fin du week-end passé.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Six joueurs, et non des moindres, ont déposé leur contrat au niveau de la Chambre de résolution des litiges (CRL) ; il s'agit de Samir Saci, Ayoub Farhi, Aymen Djafali, Oussama Benouis, Fetheddine Allaoui et Hichem Khalfallah, précise une source fiable. Ces derniers se sont donc plaints auprès de cette instance pour avoir leurs salaires impayés par le club de M'dina J'dida. A l'instar des autres, ces six éléments n'ont pas touché neuf mensualités. Il faut juste noter que les deux derniers nommés sont en fin de contrat, les autres sont encore liés au club et leur situation ne devra dépendre que de la décision de l'instance en question. Il faut juste noter que le gardien Allaoui a

en question. Il faut juste noter que le gardien Allaoui a opté pour l'O Médéa après

opté pour l'O Médéa après avoir été bradé par le MC Oran et son nouveau président. Un septième dossier a été déposé au niveau de la CRL, celui du milieu Chemseddine Amar Haddad dont le père détient de faux documents.

Saci contacté par le MOB : «Oui, mais je ne peux rien décider» Le défenseur Samir Saci a été contacté par le MO Béjaia. L'intéressé a confirmé l'information sans

pour autant donner plus de détails. "Effectivement, j'ai reçu un contact mais par un intermédiaire. C'est un manager du Mouloudia, il m'a proposé l'idée de jouer pour les Crabes", a-t-il indiqué avant-hier au téléphone. Selon lui, ce manager n'a pas eu de réponse concrète. "Comme je suis lié par un contrat, je ne peux décider de mon sort. Cela dit, j'ai expliqué au manager que mon contrat est déposé à la CRL. Autrement dit, je ne suis pas maître de la décision", a

indiqué Saci. Prié de savoir s'il est apte à négocier avec les dirigeants de l'ASMO, son club actuel, l'enfant d'El-Kseur a répondu. "Oui, je suis prêt à discuter avec eux. Mais je n'accepterai pas qu'on me demande d'abandonner un salaire. Autrement dit, qu'on me donne tous les salaires ou je pars. Je dois préciser que je n'ai jamais galéré comme ça été le cas avec l'ASMO. J'ai souffert et je n'ai pas envie de vivre la même situation."

L. M. A.

Kerroum sous-estimé par CEO

Le défenseur Mohamed Kerroum a été contacté par Tahar Chérif El-Ouazzani. Mais ce joueur né en 2000 a toutes les chances de ne pas répondre favorablement à la demande du nouveau patron du club d'El- Hamri. En effet, ce dernier, à en croire une source fiable, a proposé un salaire de 5 millions de centimes. Une offre jugée indécente pour un élément dont les qualités ne sont pas négligeables. L'enfant de Victor Hugo est courtisé par quelques clubs de Ligue 1 à l'instar de la JS Saoura et du CR Belouizdad.

Gherbi veut-il convaincre Saâdoune

Une source fiable assure avoir aperçu Badreddine Gherbi et Mohamed Saâdoune à l'hôtel Fantazia. Les deux hommes ont dîné ensemble sauf que le cadre n'a pas été dévoilé. La même source précise n'avoir aucune information sur la raison de cette rencontre dans un hôtel qui n'a toujours pas été régularisé par la direction du club asémiste. Le patron actuel de la DJS ne devrait pas avoir raté l'occasion pour proposer au dénommé Moumouh la présidence de la SSPA/ASM Oran. La rumeur a enflé au point d'apprendre que le représentant du MJS aurait promis de débloquer un montant permettant à ce dirigeant, qui fait partie des membres de l'AG du CSA, de prendre les devants pour démarrer la nouvelle saison asémiste.

WAT

REPRISE

TIMIDE

Avant-hier dans l'après- midi, la formation des Zianides a repris le chemin des entraînements au stade Akid-Lotfi sous la houlette de son nouveau coach Aziz Abbès, l'ex- driver du Nadjm Magra.

PAR ABDELKRIM ZOUBIR

L'ambiance était plutôt morose puisque c'était beaucoup plus une prise de contact entre les joueurs et l'entraîneur Abbes. Mais comme il fallait s'y attendre, il n'y avait que les joueurs de l'équipe réserve, ainsi que deux nouvelles recrues, le gardien Bouchaour de retour à la formation tlemcénienne, et l'ex- défenseur Benmerzouga. Il est vrai que les anciens cadres n'ont pas encore rempilé et négocient toujours ; c'est le cas de Bougueche, Belhadj, Benfoula, Attia et Benharoun. Ces derniers ne se sont pas présentés au

stade Birouana. Les négociations avec la direction du WAT risquent d'être très serrées eu égard à la décision prise par cette dernière de revoir à la baisse la masse salariale des joueurs. Une situation qui semble préoccuper beaucoup le patron technique de la formation widadi. Car, nonobstant le fait que l'opération recrutement n'a pas véritablement décollé puisque seulement deux nouveaux joueurs ont signé au WAT, en attendant Bouflih, Oukif, Chellaliet, Amiri du NCM, une folle rumeur circule dans la capitale des Zianides et qui fait état du possible départ de Abbes Aziz. Pour faire taire cette rumeur, Abbes a tenu a être présent à Tlemcen dès le début du mois de juillet. Les inconditionnels des Bleu et Blanc qui, contrairement aux saisons précédentes, ne sont pas venus nombreux assister à la reprise, espèrent néanmoins que la direction parviendra à clôturer l'opération recrutement

dans les délais pour permettre au staff technique d'entamer véritablement le travail de préparation conformément au programme établi en concertation avec le conseil d'administration du WAT. De toute évidence, le groupe poursuivra la préparation dans des conditions normales. Les premières séances seront beaucoup plus consacrées au volet physique, d'autant plus que la majorité des joueurs sont en vacances depuis pratiquement le début du mois de mai dernier. Par ailleurs, selon une source proche du club tlemcénien, le latéral droit de l'USMA Alger Mokhtar Benmoussa, un pur produit de l'école tlemcénienne qui a pratiquement évolué dans toutes les catégories du WAT, a été approché pour renforcer l'effectif de la formation de Sidi Boumedienne, mais il n'a pas encore donné sa réponse. D'aucuns espèrent qu'il optera pour le club qui l'a formé et contribuera ainsi à son renouveau. A. Z.

l’article 82 décret 16/09/2015 portant Compétition / PUB ANEP 191 601 5269 du 09/07/2019
l’article 82
décret
16/09/2015 portant
Compétition / PUB
ANEP 191 601 5269 du 09/07/2019
www.competition.dz Mardi 9 juillet 2019 24 ARRET SUR IMAGE Les Marocains à fond avec l'Algérie
www.competition.dz
Mardi 9 juillet 2019
24
ARRET SUR IMAGE
Les Marocains
à fond avec l'Algérie
Les Lions de l'Atlas ont été éliminés dès les huitièmes de
finale de la CAN 2019, battus aux tirs au but par le Bénin.
Leurs supporters ont vite pris le relais avec la sélection
algérienne qu'ils supportent désormais comme la leur, mais
en fondant de meilleurs espoirs sur les Verts qu'ils croient
vraiment capables d'aller chercher le trophée continental.
Dans un café marocain, on n'hésita pas à brandir cette
banderole qui en dit long sur le soutien de nos voisins de
l'Ouest. "Je suis Marocain, donc je suis Algérien", peut-on
lire cette la pancarte.

KAMEL BENGOUGAM :

«Boudechicha s'engage pour 4 ans avec Bordeaux»

Très bonne nouvelle pour le football algérien en cette période où notre équipe nationale est en train de montrer un très beau visage en Egypte à l'occasion de la 32e coupe d'Afrique des Nations. En effet, le club de l'ESS vient de vendre une de ses pépites, à savoir Aissa Boudechicha, à un des grands clubs du cham- pionnat de France : le FC Bordeaux. L'agent du joueur, Kamel Bengougam, nous a fait savoir hier que l'international latéral gauche de 23 ans s'est engagé pour 4 ans avec le FC Bordeaux. Le club fran- çais a levé la clause libé- ratoire du joueur qui a donc décidé d'embrasser une carrière profession- nelle en hexagone. Bonne chance au joueur qui a montré beaucoup de quali- tés avec l'équipe nationale olympique jusque-là et qui risque donc de frapper rapidement aux portes de l'équipe nationale A.

La 12 e édition des Jeux Africains à Rabat

Lamia Atman retenu

e édition des Jeux Africains à Rabat Lamia Atman retenu La 12e édition des Jeux Africains

La 12e édition des Jeux Africains se tiendra du 19 au 31 août à Rabat au Maroc. L'arbitrage algé- rien sera représentée par l'arbitre internationale dame Madame Lamia Atman retenu pour le tournoi de football fémini- ne, par contre aucun arbitre garçon algérien n'a été retenu pour les JA.

«Belmadi a révolutionné l'EN»

«Belmadi a révolutionné l'EN» L'ex-international et ancien coach du CRB Hocine Yahi se dit fier du

L'ex-international et ancien coach du CRB Hocine Yahi se dit fier du parcours effectué jusque-là par la sélection algérienne lors de cette CAN. Il rend hommage en particulier à Djamel Belmadi qui, selon Yahi, a révolutionné l'équipe en inculquant un nouvel état d'esprit dans le groupe.

Comment avez-vous trouvé la sortie de l'EN dimanche contre la Guinée ?

Franchement, la sélection algérienne nous a fait énormément plaisir lors de cette rencontre. Les joueurs ont été concentrés et bien appliqués. Ils ont confirmé leur solidité sur tous les plans.

Donc, pour vous, la victoire ne souffre d'aucune discussion ?

La sélection algérienne a été nettement supé- rieure à la Guinée ne laissant aucune chance à son adversaire. Les joueurs ont réalisé le match parfait. Sincèrement, on est tous fiers de notre EN dans cette CAN même si le parcours reste encore long.

Quels sont les joueurs qui vous sont plu contre la Guinée ?

Toute l'équipe est à féliciter mais je dirais que Belaïli, Mahrez et Ounas sont sortis du lot. Je pense que notre EN est en train de monter en puissance et franchement, je reste confiant quant à sa capacité de remporter le titre conti- nental.

Comment expliquez-vous ce visage montré par les Verts depuis l'entame de la CAN ?

C'est clair qu'il s'agit du travail du sélection- neur Belmadi qui en l'espace de quelques mois a

réussi à monter une équipe compétitive compac- te avec un état d'esprit de guerriers. On sent la touche du coach qui est vraiment à féliciter.

Donc, vous croyez en cette EN…

Oui, je pense qu'elle a suffisamment d'atouts pour remporter cette CAN même si en football on ne peut rien avancer.

Jeudi prochain, la sélection algérienne sera appelée à disputer les quarts de finale, un autre gros test pour les Algériens. Comment s'annonce ce RDV ?

L'Algérie est sur une bonne dynamique et sincèrement, je pense qu'elle va encore nous sur- prendre par sa qualité de jeu et sa détermina- tion.

K. H.

BELBAH FIER DU RENDEMENT DE NOS ARBITRES

L'ex-arbitre international et actuel vice- président de l'ANA Mohamed Belbah se dit fier du rendement de nos arbitres dans cette CAN, il leur souhaite d'autres belles prestations dans ce tournoi continen- tal. "Franchement, le trio Ghorbal-Etchiali-Gourari m'a épaté jusque-là, il a fait honneur à l'arbitrage algérien par son rende-

ment. Ce trio complémentaire a été à la hauteur. J'espère qu'il sera désigné encore une fois par la commission d'arbitrage de la CAF", a affirmé le président de l'association d'arbitrage de la wilaya de

Mostaganem. Par ailleurs, Belbah

Amar Bahloul gagne sa place dans le comité exécutif de la CAF lors des prochaines élections du 18 juillet.

de la CAF lors des prochaines élections du 18 juillet. souhaite que le candidat algérien CAN

souhaite que le candidat algérien

CAN 2019

15 arbitres sont rentrés chez eux après le 1 er tour

La CAF a retenu les meilleurs pour diriger les matches du second tour de la CAN qui se tient actuelle- ment en Egypte suivant un classement arrêté par la commission d'arbitrage. En effet, 15 arbitres (8 princi- paux et 7 assistants) sont rentrés chez eux après les rencontres du 1er tour pour rendement insuffisant. Un autre classement sera arrê- té après les matches des 1/8e de finale pour faire une autre sélection.

LE POINT SUR

LE MERCATO

LIGUE 1 MOBILIS

CLUBS

DÉPARTS

ARRIVÉES

JSK

Uche, Benyoucef, Kabari, Naït Merabet, Aït Idir, Chetti, Benkhelifa, Boukhanchouche

Bensayah (JSMB), Addadi (OM), Banouh (ESS), Ammar El-Orfi (USMA), Boukhanchouche (retour de prêt), Bounoua (USMBA), Bencherifa (CSC), Bouakil (ASMO), Zeghdane (Sedan)

MCA

Haddouche, Hachi,

Allati (NAHD), Brahimi (NAHD), Djabou (ESS), Boutaga (USMB), Ghecha (ESS), Belkheir (CSC), Rooney (Aittitos Spata FC, Grèce), Chafaï (USMA)

Arous, Amada,

Souibaah, Tebbi,

Keniche, Dieng

USMA

Bouderbal, Meziane,

Khemaïssia (USMAn),

Chafaï, Benmoussa,

Oukkal (NAHD),

Benguit, Dehamchi,

Benkhelifa (PAC),

Benyahia

Haddouche (MCA),

Kheiraoui (ABS)

CRB

Rabti, Zeroual,

Khali (USMBA), Aïboud (ESS), Belahouel (USMBA), Khairi (ESS), Ziti (CABBA), Gasmi (NAHD), Tabti (USMBA)

Balegh, Herida,

Meziane

MCO

Toumi, Helaïmia, El- Mouden

Motrani (OM), Fourloul (DRBT), Legraâ (USMBA), Benhamou (SAM), Mekkaoui (Renouvelement), Chaouti (USB), Koulkhier (JSS), Mansouri (prolongation de prêt)

NAHD

Allati, Brahimi, Khiat, Oukkal, Gasmi

 

ESS

Banouh, Djabou,

Souibaah, Tebbi (MCA), Khiat (NAHD)

Bakir, Zeghba,

Guecha, Aïboud,

 

Bedrane, Khairi

USMBA

Tabti, Bounoua,

 

Khali, Legraâ,

Belahouel

CSC

Bencherifa, Beldjilali,

Amokrane (MOB),

Belmokhtar, Gagaâ,

Ziouche (NCM),

Rahmani, Belkheir

Belmessaoud (JSMB),

Athmani (CABBA),

Benyahia (ASAM),

Dehamchi (USMA),

Meziane (CRB)

PAC

   

JSS

 

Medahi (DRBT), Semahi (MOB), Seifeddine Toumi (MCO), Zakariah Saïdi (OM), Beldjilali (CSC), Oussama Kaddour (CRT)

CABBA

Meftahi, Atmani,

 

Bedimo, Kherifi,

Belmokhtar (CSC), Gagaâ (CSC), Belameiri (sans club), Oukil (ABS), Guessan Ghislain, Guettal (USMB), Baouche (OM), Hamidi (USMH), Snabi (OMA), Cédric (CRB)

Gherbi, Ziti

ASAM

Benyahia

 

ASO

 

Arab (ASO), Belhaoua (ASO), Benhamla (ASO)

USB

   

NCM

Ziouche, Hemiti

Touhami (USMBA), Oukali, Zerroukat (ES Ben Aknoun), Chiker (OM), Demigha (USC), Billel Fouad (MOC), Amiri (USMM Hadjout)