Vous êtes sur la page 1sur 43

A B B AY E D E FO N T F R O I D E

IXe Festival Musique et Histoire


Pour un Dialogue Interculturel
Territoires et Cultures de l’Homme
Hespèrion XXI (1974 - 2014) 40ème anniversaire
Le Concert des Nations (1989 - 2014) 25ème anniversaire
et les musiciens invités d’Arménie, de Belgique, de Bosnie, de Bulgarie, de Grèce,
de Hongrie, d’Israël, de Madagascar, du Mali, du Maroc, du Mexique, de Norvège,
de Serbie, de Syrie, de Turquie & Musiciens Tziganes.

France Musique accompagnera cette manifestation avec un magazine présenté


par Françoise Degeorges, en direct de l’Abbaye, les 18 & 19 Juillet 2014 de 16h00
à 17h00 et enregistrera les concerts des 17, 18 et 19 Juillet.

Les concerts seront enregistrés pour France Télévisions par Karl More Productions
EDITION 2014 DU FESTIVAL DE L’ABBAYE DE FONTFROIDE Fontfroide,
Territoires et Cultures de l’Homme un chef d’œuvre de l’architecture cistercienne

Le Festival Musique et Histoire à l’Abbaye de Fontfroide aborde sa neuvième année consécutive avec Dans les premiers contreforts des Corbières, près de Narbonne, est nichée l’Abbaye de
confiance et optimisme, car le public et les médias l’ont célébré chaque année davantage ! Il est devenu Fontfroide, au creux d’un vallon sauvage, où sourd une eau très froide, « fons frigida », origine
un rendez-vous incontournable de l’été à Narbonne, dans l’Aude, le Languedoc-Roussillon et le toponyme du nom. Aujourd’hui encore Fontfroide apparaît, au bout du chemin, comme
grand Sud-Est de la France. Du 15 au 20 juillet compris, l’édition 2014 promet d’être particulièrement épargnée par le bruit et la fureur de l’histoire, dans la splendeur de ses proportions et la
réjouissante. rigueur de son architecture. C’est l’une des abbayes cisterciennes les plus somptueuses et la mieux
conservée en France. Fondée à la fin du XIe siècle par des moines bénédictins, Fontfroide se rattache
Ce sont les volontés conjuguées de l’Abbaye de Fontfroide et de Jordi Savall qui ont su donner à cette à l’ordre cistercien en 1145. Elle devient rapidement l’une des plus importantes abbayes
rencontre d’une semaine son caractère à la fois sérieux et festif. Pour renforcer encore cet esprit où cisterciennes de la Chrétienté, bastion d’orthodoxie catholique face au pays dit “cathare”. Son
le didactique s’allie au joyeux, les choix artistiques du festival 2014 se sont voulus novateurs. Cette ensemble architectural, divers et varié, a été magnifiquement préservé. Ouverte à la visite tous
année, Jordi Savall souhaite présenter comme toujours les nombreux musiciens invités qui l’accompagnent, les jours de l’année, le public peut découvrir son cloître et son église du XIIe siècle, sa salle capitulaire,
lui et ses ensembles, depuis tant d’années dans des concerts en commun mais aussi, il leur donne son dortoir et son réfectoire, mais aussi les aménagements du XVIIIe ou, à la belle saison, sa roseraie
l’opportunité de se faire entendre seuls lors de concerts en après-midi, afin de se faire mieux connaître et ses jardins en terrasses. Devenue privée en 1908, l’Abbaye accueille tout au long de l’année
et aussi de faire mieux apprécier l’immense beauté et la variété des lieux qu’offre l’Abbaye de de nombreuses manifestations culturelles, instants magiques dans un lieu imprégné de plus de
Fontfroide. Seront mis à l’honneur les pays qui connaissent souvent de grandes souffrances et dont neuf siècles d’histoire.
les artistes vont témoigner mais aussi exprimer un espoir. Comme toujours la musique tire les leçons
de l’histoire et les sublime. Cette année, Jordi Savall a choisi une nouvelle démarche artistique de partage,
souhaitant mettre en valeur le talent de ses complices musicaux et leur donner plus que jamais la parole. Un festival reconnu
C’est ainsi que le festival culminera par une fête musicale et gastronomique célébrant le Mexique avec
l’Ensemble Tembembe, où Jordi Savall sera lui-même spectateur parmi le public.
En 2006, Fontfroide crée avec Jordi Savall et Montserrat Figueras le 1er Festival « Musique et Histoire
L’esprit du festival sera une fois encore au rendez-vous !
pour un dialogue interculturel ». Pour sa neuvième édition, avec le soutien de la Mairie de Narbonne,
de l’Agglomération du Grand Narbonne, du Département de l’Aude et de la Région Languedoc-
Roussillon, des concerts exceptionnels seront donnés, suivant cet immuable fil rouge du
Dialogue Interculturel. Ce Festival, dirigé par Jordi Savall, est incontestablement l’un des
événements majeurs de la région. Il est maintenant reconnu internationalement car, à partir du
travail musical, artistique et de recherche réalisé, les programmes interprétés donnent lieu, tout
au long de l’année, à une diffusion à travers le monde entier par Jordi Savall et ses ensembles.
Une nouvelle fois les voûtes de l’Abbatiale résonneront aux musiques de cette Europe, creuset
de l’Humanisme et porteuse du Siècle des Lumières, terre d’échanges entre les diverses cultures,
« Le Conseil de Promotion Touristique du Mexique est fier de soutenir le IX Festival Musique et Histoire, ponts indispensables entre les Hommes.
qui témoigne de la fraternité existant entre ces deux muses, sources d’inspiration et de vie. Nous sommes
heureux de participer dans cet événement qui permet à la riche tradition lyrique et musicale du
Mexique de s’exprimer dans un festival majeur. »

Conseil de Promotion Touristique du Mexique


Laure d’Andoque et Antoine Fayet
Co-Gérants de la S.C.I. Abbaye de Fontfroide
&
Le Festival reçoit le soutien du Département de la Culture de la Generalitat de Catalunya Jean-Louis de Lagausie
et de l’Institut Ramon Llull Président de l’association des “Amis de Fontfroide”

2 3
La musique comme un instrument de médiation pour la Festival Musique et Histoire pour un Dialogue Interculturel
compréhension entre différentes cultures.
Le Festival Musique et Histoire pour un Dialogue Interculturel poursuit son dialogue avec ce fleuron
de l’architecture régionale qu’est l’Abbaye de Fontfroide.
à Narbonne avec les rencontres Horizon Méditerranée du 9 au 13 juillet, puis à Fontfroide avec
Ce festival illustre particulièrement cette rencontre éminemment féconde entre deux priorités
le Festival Musique & Histoire pour un Dialogue Interculturel du 15 au 20 juillet, la musique est
de la Région Languedoc-Roussillon que sont la valorisation de notre exceptionnel patrimoine
choisie comme un instrument de médiation pour la compréhension entre différents peuples,
régional et le soutien à la création et à la diffusion de productions artistiques de grande qualité.
différentes cultures.
La programmation du festival relève parfaitement ce défi, alliant une programmation musicale
C’est à cette démarche éminemment humaniste et pacifiste de Jordi Savall, créateur du festival
exigeante et une ouverture toujours plus grande en direction de tous les publics. La Région est
de Fontfroide, que la Ville de Narbonne a choisi d’apporter son soutien.
fière, cette année encore, d’accompagner le festival dirigé par Jordi Savall qui montre, une nouvelle
Musiciens arabes, israéliens, turcs, grecs, arméniens, européens, afghans, mexicains ou nord-
fois, un esprit de générosité et d’ouverture vers l’autre en mettant l’accent sur ces cultures
américains s’unissent pour un dialogue interculturel dépassant toutes les frontières, transcendant
méditerranéennes qui me tiennent tant à cœur. Je vous souhaite à toutes et à tous un très bon
les conflits les plus dévastateurs.
festival 2014 !
Invité des rencontres Horizon Méditerranée pour le concert de clôture avant les rendez-vous de Christian Bourquin
Fontfroide, Jordi Savall démontre que la musique ancienne n’est pas forcément élitiste mais qu’elle Président de la Région Languedoc-Roussillon
Sénateur
intéresse un public de tout âge chaque fois plus varié, plus nombreux.
Les jeunes Narbonnais du chœur d’enfants du Conservatoire du Grand Narbonne qui participent
cette année au concert du 15 juillet en hommage à la Syrie, garderont sans doute longtemps
en mémoire cette rencontre d’une grande richesse.

En ce mois de juillet Narbonne et l’abbaye de Fontfroide donnent rendez-vous à un public de


plus en plus nombreux qui autour des concerts, ne manque pas de découvrir les richesses
architecturales, culturelles et naturelles d’un territoire d’exception.
S’il fallait citer trois éléments qui font de la visite de l’abbaye de Fontfroide une étape obligatoire
de l’Aude, Pays Cathare, je citerais l’Histoire, la sérénité et l’acoustique. Site-pôle du Pays
Cathare, l’abbaye cistercienne à la renommée mondiale fait partie de ces lieux incontournables
Maître Didier Mouly dont le prestige architectural rivalise avec l’ambition culturelle.
Maire de Narbonne
Le neuvième festival « Musique et Histoire pour un dialogue interculturel » réunit un mélange
Evelyne Papinat exceptionnel de musiques anciennes sauvées de l’oubli et musiques contemporaines, interprétées
Adjointe au Maire, par des musiciens venus du monde entier.
déléguée au Patrimoine et au Tourisme
Jordi Savall, l’éclectique musicien catalan, entend bien démontrer les apports d’une culture à
Yves Penet l’autre à travers une programmation musicale très riche. Les mélomanes, plus nombreux
Adjoint au Maire délégué à la Culture chaque année, vont une nouvelle fois conjuguer plaisir des sens et réflexion humaniste...

Le Département mène depuis longtemps une politique autour de son patrimoine et est fier de
soutenir l’un des évènements musicaux majeurs de notre département. Je vous donne rendez-
vous à l’abbaye de Fontfroide pour entendre et apprécier des concerts d’une qualité incomparable !

André Viola
Président du Conseil Général de l’Aude

4 5
Église Abbatiale - 21h30
IXème Festival
PROGRAMME

PROGRAMME
L’EUROPE DU SUD 1541-1614
Musique et Histoire pour un Dialogue Interculturel Les Musiques au temps du Greco

Vendredi 18 juillet

Mardi 15 Juillet Jardins en Terrasses -18h


L’ESPRIT DES BALKANS : Tziganes & Ottomans
Jardins en Terrasses -18h Musiciens tziganes : Tcha Limberger (violon), Gyula Csík (cymbalum), Janos Dani (bracs & viola
DIALOGUES CROISÉS : Syrie, Maroc, Mali et Madagascar da braccio), Vilmos Csikós (contrebasse). Musiciens turcs : Yurdal Tokcan (oud), Hakan Güngör
Moslem Rahal (ney), Waed Bouhassoun (voix &oud), Hamam Alkhalaf (voix) & l’Ensemble d’Afrique (canun), Fahrettin Yarkin (percussion)
3MA : Driss El Maloumi (voix & oud), Ballaké Sissoko (Kora du Mali), Rajery (Valiha de
Madagascar). Réfectoire - 21h30
FANTAISIES ROYALES 1630-1660
Cour Louis XIV - 21h30
Au temps des Guerres des trois Royaumes
ORIENT & OCCIDENT
Hommage à la Syrie : Dialogue des musiques arabes, chrétiennes et
séfarades, de la Méditerranée Médiévale à nos jours.
Avec les musiciens de Grèce, d’Israël, du Maroc, de Syrie, le Chœur d’Enfants du Conservatoire
Samedi 19 juillet
de Musique du Grand Narbonne ainsi que les solistes vocaux et instrumentaux de La Capella
Jardins en Terrasses -18h
Reial de Catalunya et d’Hespèrion XXI.
DIALOGUES (IM)POSSIBLES ? : Serbie & Bosnie
Musiques de Serbie : Bora Dugic (frula), Slobodan Prodanovic (accordéon), Marko Lazovic (violon),
Mercredi 16 juillet Milan Pavkovic (contrebasse), Slobodan Markovic (orgue). Musiques de Bosnie : Amira
Medunjanin (voix), Nedyalko Nedyalkov (kaval), Yurdal Tokcan (oud), Hakan Güngôr (canun).
Jardins en Terrasses -18h
DIALOGUES NORD ET SUD : NORVÈGE ET CATALOGNE Cour Louis XIV - 21h30
Catalogne : Arianna Savall (chant & harpe), Miquel Àngel Cordero (contrebasse), David LES CYCLES DE LA VIE - BAL•KAN : Le Pays du Miel & du Sang
Mayoral (percussions) & Norvège : Petter Udland Johansen (voix, hardingfele, mandoline), Sveinung La Voix de la Mémoire dans les peuples des Balkans et les Diasporas Tziganes, Arméniennes et
Lilleheier (guitare acoustique et dobro). Séfarades.
Réfectoire - 21h30
L’EUROPE DU NORD 1714 - 1788
Dimanche 20 juillet
Jeudi 17 Juillet
Cour Louis XIV - 19h30
Jardins en Terrasses -18h FIESTA CRIOLLA
FANTAISIES MÉDITERRANÉENNES : D’AUTREFOIS ET D’AUJOURD’HUI Chants & Danses du Nouveau Monde - Un Fandango Barroco
Ferran Savall (voix & guitare), Jordi Gaspar (contrebasse), David Mayoral (percussions), Dîner-concert avec des spécialités mexicaines interprété par les musiciens du Tembembe
et Hakan Güngör (canun), Nedyalko Nedyalkov (kaval), Driss El Maloumi (oud). Ensamble Continuo

6 7
PROGRAMME
France Musique, en direct du Festival de Fontfroide
Du Jeudi 17 au Samedi 19 juillet

France Musique accompagne cette manifestation avec un magazine en direct


de l’Abbaye pendant 2 jours et retransmet 3 concerts dont 1 direct en UER.

Le magazine de l’été
Les 18 et 19 Juillet, de 16h00 à 17h00, Françoise Degeorges vous convie à un
rendez-vous convivial dans l’Abbaye de Fontfroide avec les artistes du festival.

Les concerts
Jeudi 17 Juillet 21h30, en direct et en simultané avec l’Union Européenne de
Radio-Télévision (UER) L’Europe du Sud 1541-1614

Vendredi 18 Juillet à 21h30, diffusé le 19 Août à 20h


Fantaisies Royales 1630-1660

Samedi 19 Juillet à 21h30, diffusé le 20 Août à 20h


Les Cycles de la Vie Bal•Kan : Le pays du Miel & du Sang
La voix de la Mémoire dans les peuples des Balkans et les Diasporas tziganes,
Arméniennes et Séfarades

Quelques fréquences régionales :


Carcassonne 90.9 // Montpellier 92.9 // Perpignan 97.2 // Cessenon sur orb 93.7

Réécoutez les concerts et les émissions sur francemusique.fr

9
et une décision, plus que discutable, de non intervention dans le conflit, ce qui eut
M a rd i 1 5 J u i l l e t 2 0 1 4 - Co u r L o u i s X I V - 2 1 h 3 0

O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e
ORIENT & OCCIDENT pour conséquence de prolonger de quatre ans ce siège féroce de la capitale bosniaque
Hommage à la Syrie : Dialogue des musiques (1992 – 1996). L’intervention internationale n’arriva qu’en 1995 et durant ce temps,
20 millions de kilogrammes de projectiles et de mitraille avaient déjà défiguré à jamais
arabes, chrétiennes et séfarades, la géographie physique et humaine de cette ville.
de la Méditerranée Médiévale à nos jours.
Avec l’actuel conflit dramatique en Syrie, le monde assiste de nouveau , paralysé et
totalement impuissant, à une guerre chaque fois plus sectaire et hors de contrôle qui,
subissant une constante escalade de massacres d’innocents, prend chaque jour une
Musiques solidaires et textes contre l’oubli insupportable magnitude. Le 21 août 2013, des milliers de femmes et d’enfants (plus
de 1 300 morts selon les sources de l’opposition au régime de Bachar el-Assad) sont

L
morts empoisonnés aux gaz toxiques. Aujourd’hui, plus de 150 000 personnes sont
a Paix est nécessaire pour la Vie et pour l’Art, ni l’un ni l’autre ne peuvent se mortes dans ce conflit, d’après le Secrétaire Général des Nations Unies, plus de 6 millions
développer sans liberté. Grâce à l’émotion et la beauté, le pouvoir de la d’enfants sont affectés par d’immenses souffrances, 3,1 millions de jeunes touchés par
musique nous aide à avoir une conscience solidaire de la situation dramatique le conflit, plus de 2 millions de personnes déplacées dans le pays et près de 2 millions
des conflits d’aujourd’hui. Le voyage sonore que ce programme nous propose, à de réfugiés dans les pays voisins. Aujourd’hui tous sont indignés mais les paroles
travers les chants, les danses et la poésie du vaste continent moyen-oriental, et d’indignation ne suffisent pas. Tout le monde s’accorde sur le fait que les responsabilités
particulièrement d’une ancienne civilisation comme la Syrie, se veut un hommage doivent être pointées du doigt et que le monde civilisé devrait exiger la fin immédiate
sincère à un peuple qui souffre d’une guerre cruelle et dévastatrice. Les chanteurs et de toutes les actions violentes contre les populations civiles, mais la situation stagne.
les musiciens orientaux réunis autour de l’ensemble Hespèrion XXI, nous montrent
que la fonction de l’art et de l’artiste est aussi de créer des ponts de dialogue et de
compréhension entre les peuples et les cultures millénaires d’Europe et d’Orient. Nelson Mandela nous rappelle ceci : « être libre n’est pas seulement se défaire de ses propres
L’un des plus tragiques défauts de l’être humain est sa grande capacité d’amnésie, chaînes, mais aussi vivre de façon à respecter et améliorer la liberté des autres ». Ce deuxième
et comme nous le rappelle Milan Kundera dans son Livre du rire et de l’oubli : « L’assassinat projet ORIENT – OCCIDENT naît principalement de la volonté solidaire de renforcer la
d’Allende éclipsa rapidement le souvenir de l’invasion russe de la Bohême, la tuerie sanglante prise de conscience des conséquences dramatiques de ce conflit et de la terrible guerre
du Bangladesh fit oublier Allende, la guerre du désert du Sinaï fit taire les pleurs du de répression dont souffre le peuple de Syrie, en partageant une expérience musicale
Bangladesh, la tuerie du Cambodge fit négliger le Sinaï et cetera, et cetera, et cetera, avec des musiciens syriens et en oeuvrant pour une meilleure connaissance de l’histoire
jusqu’à l’oubli complet de tout par tous ». d’une des plus anciennes civilisations du monde. Cette idée s’est concrétisée à l’occasion
d’un concert de Noël fin 2012, à Barcelone, intitulé Judicii Signum, où nous avions invité
A la recherche d’un antidote spirituel à l’amnésie, notre premier recueil de musiques deux merveilleux musiciens de ce pays : la chanteuse et interprète du oud Waed
consacré au dialogue entre Orient et Occident commença à prendre forme à la fin Bouhassoun et le flûtiste (ney) Moslem Rahal. Après cette exceptionnelle expérience,
de l’année 2001 contre le dramatique et grandissant conflit de civilisations qu’avait nous avons décidé de renouveler cette collaboration lors de différents projets en relation
créé à cette époque la Guerre d’Afghanistan, commencée le 7 octobre 2001. Nous avec le dialogue interculturel et tout spécialement lors du concert Pro Pacem, célébré
avons alors imaginé et organisé le premier projet des Musiques pour la Paix, basé sur le 20 avril 2013 à Barcelone, où nous avons présenté le programme édité dans le livre
un « dialogue possible » entre Orient et Occident, en invitant des musiciens disque Pro-Pacem : Textes, art et musiques pour la Paix, avec la participation en textes et
d’Afghanistan et des Etats-Unis d’Amérique à participer à un concert le 10 janvier images d’Antoni Tàpies, Fatema Mernissi, Edgar Morin, Raimon Panikkar et en musique
2002 à la Basilique de Santa Maria del Mar de Barcelone. Il s’agissait d’un concert de des chanteurs et interprètes de tout le pourtour méditerranéen.
la nouvelle année dédié à toutes les victimes des conflits dans le monde et qui avait
pour titre Musiques pour la Paix avec des Musiques Anciennes et des Musiques du Monde, Finalement, après des mois de préparation et de collaboration lors de différents concerts,
interprétées par les musiciens de l’Ensemble Kaboul d’Afghanistan, Driss El Maloumi avec des musiciens de Syrie, de Grèce, d’Israël, du Liban, du Maroc, de Turquie et ceux
du Maroc et Yair Dalal d’Israël, ainsi que les solistes vocaux et instrumentaux de La d’Hespèrion XXI, nous avons décidé d’enregistrer et d’éditer un disque et de donner
Capella Reial de Catalunya et d’Hespèrion XXI. en concert ce stimulant nouveau dialogue entre musiciens orientaux et occidentaux
Il convient aussi de se rappeler qu’il y a tout juste 22 ans, commença une autre terrible avec des instruments et des musiques de l’ancienne Hespèria chrétienne et juive, avec
guerre, proche de nous, avec le siège cruel de la ville de Sarajevo où plus de 12 000 des stampitte de l’Italie médiévale, ainsi que des chansons, improvisations et danses
personnes sont mortes et près de 50 000 ont été gravement blessées par les troupes de Syrie. Cet ORIENT- OCCIDENT II se veut être un fervent Hommage au peuple syrien
serbes. L’Europe d’alors et le monde en général avaient répondu par un silence absolu et être de nouveau un antidote sensible à l’amnésie qui nous déshumanise tant.

10 11
Pour reprendre l’analyse de Margarida Castells Criballés, nous pourrions dire pour
O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e

SyRrAT
ORIENT-OCCIDENT

ie
donner à cet hommage son relief et son espérance que « Quand soufflent les vents de
la guerre sur ce pays qui a été un croisement de civilisations et a tant apporté à l’histoire Hommage à la Syrie
de l’humanité, il convient de se souvenir des moments où la voix du muezzin partage

à El aE R
l’espace avec le son des cloches dans le ciel de Syrie, où le Christianisme comme l’Islam se

Kouroukanfouga
caractérisent par leur pluralité : toutes les croyances et les confessions de ces deux religions

(Mali)
s’y côtoient. Il convient de se souvenir de la lumière crépusculaire encadrant les silhouettes

mEmLaLg»e D
du temple majestueux de Baal dans les ruines de Palmyre. Il convient de se souvenir du
toucher des soies, de l’odeur des épices et du goût du thé sucré du bazar d’Alep. Il faut
espérer que dans le café an-Nafura du vieux Damas, on pourra toujours entendre le jeu Bismi Al·là ar Rahman
d’un oud et la voix d’un conteur de fables. Il faut espérer que le son des paroles et de la Ô Aube “Ya fair” (Chant de Syrie)
Et Sharey Ratzon (Tradition sépharade)
musique réussiront finalement à éteindre le fracas des armes. La Syrie le mérite et elle
Ego krasi den epina (Chanson de Chypre)

- EHRoM
mérite toute notre attention et notre reconnaissance. »

Des musiques apparemment éloignées dans le temps et l’espace, des musiques souvent

NET V
Anfass
oubliées sous diverses couches de modernisme ou dévalorisées du fait de leurs origines
incertaines sont les protagonistes de ce concert où sont réunies des danses, des prières,
des chansons et des plaintes d’une rare beauté et d’une intense émotion qui, par leur (Maroc)

I BER
légèreté, nous libèrent de lourdes racines et d’évitables solitudes. Ce sont des mélodies
À Damas (Syrie)

L LI D
et des rythmes qui naissent des improvisations du ney oriental et de nos flûtes médiévales,
Ija mia - Et dodim kala (Israël)
qui proviennent des chants fascinants d’un Islam mystérieux et évocateur, qui surgissent

« CC
Estampie Royale
des caresses du rebab et de la fermeté de la lyre italienne comme des pulsations et

Milo mou kai madarini (Danse de Chypre)

O R I E N T L&E O
des battues des ouds du Maroc, d’Istanbul et d’Israël, des brillants pointillés du santur

Mawal Sap’awi ‘Ala Al-‘Aqiqa, ḥali ḥali ḥal, Beiny wa Beinak


d’Iran et du kanun de Turquie. Tous ces instruments sont soutenus, emportés et
toujours entourés par les battements vitaux et magiques des indispensables percussions
ancestrales. Ainsi s’instaure un véritable dialogue interculturel et spirituel, porteur de
paix et d’espérance, respectueux des identités musicales de « l’autre » et de sa propre
culture, un dialogue libre et très éloigné de tout extrémisme, de tous les fanatismes Véro
qui toujours naissent de l’ignorance et des convictions absolues. Or la force d’une idée (Madagascar)
ne se développe pas seulement avec des convictions mais surtout grâce au doute dont
To yiasemi (Chanson de Chypre)
Graham Greene nous rappelle qu’« il est essentiel à la foi », ou comme le dit Lesley
Shaar petach Dodi (Chant hébreu)
Hazleton « si tu abolis les doutes, tu n’auras que des convictions pures, ces sources

Saltarello (Trecento mss., Italie XIIIe s.)


de l’arrogance de tous les fondamentalismes ».

Ya Mariam el bekr (Chant de Syrie)


Sallatu Allah (Chant arabe)
Ainsi que l’affirme Amin Maalouf : « Pour redonner à notre humanité déboussolée
quelques signes d’espoir, il faut aller bien au-delà d’un dialogue des cultures et

Morengy
des croyances, vers un dialogue des âmes. Telle est, en ce début du XXIe siècle, la
mission irremplaçable de l’art ». Grâce au langage de la musique, ce dialogue des
âmes entre musiques d’origines si différentes, venant de cultures si diverses, il apparaît (Madagascar - Mali - Maroc)
évident qu’il demeure possible , au-delà des différences religieuses et culturelles, de
reconstruire des ponts entre les esprits et les consciences, quand bien même auraient- Apo xeno meros (Grèque) *
Torah (Hébreu) *
ils été détruits par tant de siècles de tragédies, d’injustice et de fanatisme.
Ghazali tal jàhri (Arabe) *
Durme (instr.) (Sépharade)
Jordi Savall Üsküdar (Turque) *

12 13
Distribution
O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e

O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e
BISMI AL.LA AR RAHMAN (LE CORAN)
Waed Bouhassoun, oud, chant (Syrie) AU NOM DE DIEU
Lior Elmaleh, chant (Israël)
Fatihah Sourate I, 2-7. Sources Soufies (VIIe siècle)
Hamam Khairy, chant, riq, sonaja (Syrie)
Aikaterini Papadopoulou, chant, oud (Grèce)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux!
Moslem Rahal, ney (Syrie) Louange à Dieu, Seigneur de l'Univers,
Hakan Güngör, kanun (Turquie) le Clément, le Miséricordieux
Erez Shmuel Mounk, percussion (Israël) Souverain du Jour du Jugement,
jour de la religion véritable,
Driss El Maloumi, oud (Maroc)
jour du jugement de l'histoire.
Ballaké Sissoko, kora (Mali)
Nous te servons, Toi seul, et de Toi seul
Rajery, valiha (Madagascar)
nous implorons le secours.
dirige-nous vers le chemin droit,
Hespèrion XXI le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits,
Pierre Hamon flûtes, ney & flûte de Pan pas ceux qui encouragent T
Dimitri Psonis, santur & saz a colère ni ceux qui se sont égarés.
Michaël Grébil, cistre

Jordi Savall, vielle, rebab & direction

* Avec la collaboration du chœur d’enfants des jeunes chanteurs du Conservatoire


de musique du Grand Narbonne, formé de jeunes chanteurs du Conservatoire âgés
de 9 à 15 ans. Issus des différents groupes vocaux du Conservatoire (Maîtrise, Saltarello,
Côté cour, Côté jardin), les élèves ont été réunis pour la circonstance par leurs professeurs Ô AUBE « YA FAIR »
de chant choral Anne-Sophie Castell et Agnès Simonet pour préparer leur participation Ô AUBE, LORSQUE TU APPARAIS
au concert d’ouverture du Festival de Fontfroide 2014. Poème traditionnel, mélodie de Mustapha Kreideh
Côté cour Côté cour C
Ô Aube, lorsque tu apparais
Charlotte André Mallaury Bougie
parée des couleurs du jasmin d'Arabie
Barthélémy de Chevron-Villette Camille Bouvier-Lacroix
réveille le monde entier
Aimie Bureu
Maîtrise A et mon bien-aimé en tout premier
Paula Cossin
Charlotte Bonaccorsi mon bien-aimé, en tout premier.
Lou Georger
Deborah Bordon
Iman Nolan
Lise Croizier Lorsque tu seras dans le quartier
Louise Sevene-Wagener
Raphaël Davin et que tu y apporteras la lumière
Maïlie Ghilacie entre chez mon bien-aimé.
Côté jardin A
Myriam Tkoub Ô aube, chez lui en tout premier
Guilhem Gibert-Vilas
réveille le monde entier
Maîtrise (1C4) B Charlotte Roy
et mon bien-aimé en tout premier
Zoé Bonincontro
mon bien-aimé, en tout premier.
Saltarello B
Léonorine Ferreiro Ô aube, ces nuits de larmes
Claire Lavielle sont longues pour le coeur meurtri.
Blandine Marc Va chez mon bien-aimé, va.
Noumbé M’bengue Ô aube, chez lui en tout premier
Hélène Siau mon bien-aimé, en tout premier.

14 15
ET SHAREY RATZON À DAMAS
O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e

O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e
QUAND S’OUVRE LE PORTAIL DE LA GRÂCE DITES-LUI QUE JE L’AIME TOUJOURS
Rabbi Judah ben-Samuel ibn Abbas Texte : Qays ibn al-Moullawwah (surnommé Majnoun
Fez – Alep XIIe siècle Layla) (ère pré-islamique) - Musique : Waed Bouhassoun

Quand s’ouvre le portail de la grâce, Dites-lui que je l’aime toujours


je veux tendre mes mains vers Dieu. aussi loin soit-elle, jamais je ne pourrais l’oublier.
Au jour de l’Expiation,
rappelle lui qui a obligé, lui qui était obligé et aussi l’autel. C’est elle qui m’a appris comment l’aimer,
c’est elle qui, avec ses rayons de miel, a apaisé ma soif.
A sa dernière épreuve, Dieu commanda à Abraham :
« Le garçon que t’a donné Sarah, Une incarnation divine dans un être humain,
si tu l’aimes, Dieu la vêtit de charme, et l’a parée de beauté.
Lève-toi et donne-le moi comme une offrande
Sur la montagne où ma gloire brillera pour toi ». L’adoration que je lui porte n’a rien à voir avec celle que j’ai
Rappelle lui qui oblige, lui qui est obligé, et aussi l’autel. pour Dieu
car en l’adorant c’est aussi Dieu que j’adore.
« Dis à ma mère que sa joie s’est enfuie,
L’enfant qu’elle a porté quand elle avait quatre-vingt-dix ans
Est allé dans le feu, donné comme une offrande. MA FILLE
Où trouvera-t-elle sa consolation ? »
Je suis navré pour la mère qui pleure et gémit, Traditionell sépharade (Israël)
Lui qui oblige, lui qui était obligé, et aussi l’autel.
Ma fille, ma chérie
Le maître des cieux dit alors à Abraham : aman, aman
« Ne touche pas à ton garçon ! Ne te jette pas à la mer
Repars en paix, avec mes anges. car la mer est très forte
C’est un jour de privilège pour les fils de Jérusalem. regarde, elle va t’emporter.
J’ouvre le portail de la grâce. »
Lui qui oblige, lui qui était obligé et aussi l’autel.

ET DODIM KALA - LE TEMPS DE LA


NOCE EST VENU, Ô MA FIANCÉE
EGO KRASI DEN EPINA JE NE PRENAIS PAS DE VIN Rabino Haim Ben Sahal - Jérusalem, s. X
Chanson de Chypre - Tradition orthodoxe Chanson de Chypre - Tradition orthodoxe Lamentation hebraïque d’amour
Εγώ κρασί δεν έπινα,
κέρνα μας κέρνα μας
Je ne prenais pas de vin

Ούζο για να μεθύσω,


mais de l’ouzo pour m’enivrer. La pluie est partie

άιντε δεν κερνάς να καλοπερνάς


Invite-nous et fais nous
l’automne est fini.
Ούζο για να μεθύσω,
passer un bon moment.

άιντε κέρνα μας και καλοπέρνα μας


Pour t’oublier, je bois maintenant les deux. Lève-toi ma bien aimée
Invite-nous, et passe toi aussi un bon moment. le plaisir nous submerge.

Τώρα τα πίνω και τα δυο


Partons à la campagne
Για να σε λησμονήσω
Ouzo !
Même peu, je te bois volontiers ! dormir dans le désert.

Τι να το κάνω πως το λες


Là, je te donnerai mon amour

Πως αγαπάς εμένα


Toi, la prunelle de mes yeux.
Και της καρδιάς σου τα κλειδιά
Αλλού τα χεις δωσμένα.

16 17
ΜΗΛΟ ΜΟΥ ΚΑΙ ΜΑΝΤΑΡΊΝΙ
MILO MOU KAI MANDARINI MILO MOU KAI MANDARINI ENTRE TOI ET MOI
O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e

O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e
GRÂCE À TES DOUX YEUX
Danse de Chypre Danse de Chypre Entre toi et moi, les ennemis sont dans la confusion,

Μες στα γλυκά ματάκια σου


les ennemis sont dans la confusion, entre toi et moi,
μες στα γλυκά σου κάλλη
Grâce à tes doux yeux, à ta beauté Mauvaise est ma condition ! Mon esprit est occupé !
εξέχασα σιγά σιγά
Peu à peu j’ai oublié tout autre amour.
κάθε αγάπη άλλη
Mon esprit est occupé ! Mauvaise est ma condition !
Ma pomme d’amour, ma mandarine, Tu es mon désir, c’est toi que j’aime
Μήλο μου και μανταρίνι
je ferai ce que tu veux ma condition est particulière, garde mon amitié.
ό,τι πεις εσύ θα γίνει Maintenant que je t’aime, je me consume et me perds
Και τώρα που σ’αγάπησα TO YIASEMI - ΤΟ ΓΙΑΣΕΜΊ
Pour toi, mon amour .
Μαραίνομαι ολοένα
TO YIASEMI - LE JASMIN
και χάνομαι και σβήνομαι
Viens par l’entremise d’un facteur véloce !
αγάπη μου για σένα
Dans mes chansons, je chante pour toi le temps qui Chanson d’amour de Chypre Chanson d’amour de Chypre

Έλα με τον ταχυδρόμο Το γιασεμί στην πόρτα σου, γιασεμί μου


passe

που `ναι γρήγορος στο δρόμο Ηρθα να το κλαδέψω, αχ γιαβρί μου!


Le jasmin à ta porte, mon jasmin,
Viens, viens donc, je te dis
Και νόμισεν η μάνα σου
je suis venu tailler, mon trésor !
Εγώ για `σένα τραγουδώ Πως ήρθα να σε κλέψω
Ne me torture point, car je pleure Alors, ta mère a pensé
και λεω πως σ’ αγαπάω
και λες με τα τραγούδια μου
Viens qu’au moins je te vois un peu que je venais pour t’enlever.

Πως τον καιρό περνάω Αυτά τα μάτια τα γλυκά


Et que mon chagrin s’estompe.

Τα φρύδια τα μεγάλα
Ces si beaux yeux
Έλα, έλα που σου λέγω Εκάμαν με κι'αρνήθηκα
ce front altier
μην με τυραννείς και κλαίγω Της μάνας μου το γάλα.
Ελα να σε δω λιγάκι
m’ont fait oublier

να μου φύγει το μεράκι


le sien maternel.

SAB’AWI CHANT (MAWAL)


SHAAR PETACH DODI
Mon aimé me sert le vin dans des coupes de patience
Et jamais l’amour ne me laisse de vacance OUVRE LA PORTE, MON AIMÉ
Je mordrai mes mains de regrets, paumes broyées de Salomon Ibn Gabirol, Sepharad, XIe s.
souffrance,
Pour un amant qui me mène à son gré Ouvre la porte, mon aimé,
Sans préoccupations, et chaque jour en un état varié lève-toi pour l’ouvrir,
Amoureux, tu ne peux rien contre les gens passionnés. mon âme est effrayée
et je tremble de peur
Aussi, ô mon complice, renonce à l’amour et gagne le repos.
L’esclave de ma mère
POUR L’AKIKA se rit de moi,
elle se gonfle d’orgueil
Je me traîne aujourd’hui vers notre mère, car Dieu écoute la voix du garçon.
ma force est rompue, Ô mon Dieu!
Je marche sur le chemin d’Alep,
Au milieu de la nuit
bordé d’oliviers et nous y allons,
ne pleure plus, plus de deuil, sois sage, un âne me poursuivait
demain sera sûr, Ô mes yeux, après qu’un sanglier
nous nous sommes réunis autour d’Akika m’ait piétiné.
nous tous avec ceux aux yeux noirs.
Je ne crois pas que Majnun Layla, En fin de compte
connaisse ma folie, j’improvise plus de douleur
Regard ! Vous m’épuisez ! encore afflige mon cœur,
Paupières ! Vous me désertez ! je n’ai personne
Ô mon cœur ! Sois patient, qui me comprenne
ceux que j’aime m’ont tué. et suis un ignorant.

18 19
YA MARIAM EL BEKR GHAZALY TAL JÀHRI
O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e

O R I E N T & O CC I D E N T - H o m m a g e à l a Sy r i e
Ô VIERGE MARIE Traditionnel arabe
Chant de Syrie
Oh, mon aimé, mon aimé,
Ô Vierge Marie, tu as surpassé le soleil et la lune ma blessure s’est encore ouverte
et toutes les étoiles qui tournent dans le ciel. et la lune m’a distrait au milieu de la lune,
puis elle m’a laissé.
Mère de Jésus, ma Mère, mon espérance Oh, bavards, ne me condamnez pas,
ne me laisse pas seul face à mes péchés. car l’amour est fait de tromperies,
je suis follement amoureux
Ô étoile du matin, brille en nos sanctuaires, et je désire le contact de celui que j’aime.
éclaire nos esprits, nos oreilles et nos yeux.

DURME, HERMOSA DONZELLA DURME, HERMOSA DONZELLA


SALLATU ALLAH Romance sefardí en ladino – Anónimo (Rodas) Romance sépharade en ladino - Anonyme (Rhodes)
PRIÈRE À DIEU
¡Durme, durme, hermosa donzella, Dors, dors, belle donzelle,
Tradition arabe
durme hermosa, sin ansia y dolor! dors ma belle, libre de toute anxiété, de toute douleur !
Que la bénédiction et la paix de Dieu soient avec le Heq tu esclavo, que tanto desea Me voici ton esclave, qui désire tant
Prophète et le Guide de la foi véritable. ver tu sueño con grande amor. voir ton rêve d’un grand amour.
Dieu amena l'Aimé à Jérusalem; moi et les miens
donnerions notre vie pour lui
Avec lui, mon âme se purifie par son voyage vers Dieu. ÜSKÜDAR ÜSKÜDAR
Geleneksel şarkt (Türkiye)
Ô rocher de l'Ascension Nocturne jusqu'au ciel, grâce
Chant traditionnel (Turquie)
à toi le Prophète brille de sa propre lumière,
Söz Fuzuli Paroles: Fuzuli
Il est venu jusqu'à toi demandant conseil et de là
Gabriel l'amena jusqu'à Dieu.
Üsküdar’a gider iken aldı da bir yağmur Sur la route d’Üsküdar, il s’est mis à pleuvoir.
Mahomet, père de Zohra, je t'implore pour que tu me
Katibimin setresi uzun eteği çamur Mon secrétaire a une longue veste
concèdes un regard
Katip uykudan uyanmış gözleri mahmur et des basques boueuses.
si seulement je pouvais jouir de la bénédiction d'une
Katip benim ben katibin el ne karışır Mon secrétaire s’éveille avec des yeux embués.
visite du Prophète de Dieu !
Katibime kolalı da gömlek ne güzel yaraşır Il m’appartient et je lui appartiens, c’est notre affaire,
et qu’il est élégant dans sa chemise empesée.
APO XENO MEROS
Traditionnel grec
D’un lieu étranger et lointain
est arrivée une fille de vingt ans.
Elle avait les yeux noirs et les cheveux blonds,
sur la joue, un grain de beauté.

TOHRA
Traditionnel hébreu
J’entonnerai une chanson pour célébrer la Torah.
Le Seigneur l’a créée d’or fin, précieuse et forte.
C’est notre pasteur Moïse qui nous l’a donnée, notre maître,
c’est notre pasteur Moïse qui nous l’a donnée, notre maître.

20 21
L'Europe du Nord en ce début de XVIIIe siècle, au temps où le "Soleil" français perd
M e rc re d i 1 6 J u i l l e t 2 0 1 4 - R é f e c t o i re - 2 1 h 3 0

L’EUROPE DU NORD 1714 - 1788


L’EUROPE DU NORD 1714 - 1788
de son éclat, quand le roi en fin de vie se replie sur des préoccupations plus religieuses
et politiques, voit le centralisme culturel se disséminer, vers d'autres lieux comme le
Château de Sceaux de la Duchesse du Maine, ou les salons parisiens où nobles et
bourgeois éclairés se retrouvent pour des spectacles, des concerts privés, des sociétés
philharmoniques mais aussi à l'étranger en Angleterre, dans les nombreuses cours

L’
Europe des XVIIe et XVIIIe siècles voit le renforcement politique, économique princières d'Allemagne, jusqu'au Danemark, en Pologne ou en Suède..Le goût d'un
et culturel du Nord, marqué par la considérable influence française du règne public plus large impacte les musiciens qui souhaitent toucher le plus grand nombre
de Louis XIV. Les Concerts Royaux, les Sonneries, les Suites et les Sonates (ou et le phénomène se produit à échelle européenne de façon progressive et c'est
Sonades) de Couperin, de Lully, de Mr de Sainte Colombe, de Telemann, de Rameau d'abord en Angleterre puis en Allemagne que ces initiatives acquirent l'aspect qui nous
et de Leclair, confortent la force de cette hégémonie et de la grandeur versaillaise, tout est devenu familier. En France le « Concert Spirituel » où de nombreux musiciens de
en cherchant l'idéal de la « Réunion des Goûts », sous l'influence de l'éclat inventif et l'époque se produisirent (dont Mondonville, né à Narbonne, qui un temps le dirigea)
concertant de musiciens italiens. Le reflet naturel de cette riche atmosphère et de ce en est un des principaux exemples.
Nouveau Style musical va constituer un pôle d'attraction pour les musiciens de tous
les pays voisins et inspirera aussi leurs contemporains de toutes les Cours d'Europe, Georg Philipp Telemann a été un instigateur des plus assidus de ces initiatives, aidé
spécialement de grands maîtres comme G. Ph. Telemann et C. Ph. E. Bach. en ce domaine par le contexte culturel et économique des villes où se déroulaient ses
Dès le début du règne de Louis XIV, le « Grand Siècle » a montré tout son éclat et sa activités en Allemagne : Frankfort, Hambourg puis Leipzig. Dans le courant du XVIIIe
grandeur avec la musique du Surintendant Lully. Ce sont des années glorieuses dans siècle en France, le Concert Spirituel deviendra le lieu où la musique la plus innovante
lesquelles la musique joue un rôle prépondérant car elle décrit la cour qui fascine l'Europe se fait entendre tout autant qu'à la cour. Au début, les programmes de ce lieu de Concert
et le monde. Partout le style français s'est imposé mais la fin du règne voit le pays entrer alternaient les œuvres religieuses et les œuvres profanes, mais progressivement le nombre
en crise et peu à peu se décomposer. Déjà face à la musique brillante contrôlée par de pièces instrumentales augmenta, avec la participation stable des principaux
Lully, vouée à la tragédie lyrique, au grand motet, à l'ouverture à la française ou à la virtuoses français de l'époque comme, par exemple, Jean Marie Leclair et avec la
comédie ballet, une autre musique plus intimiste, recueillie et ombrageuse commence participation occasionnelle de grands musiciens étrangers qui étaient en visite à
à exercer son influence : celle de Mr. de Sainte Colombe. D'autres formes musicales
Paris. Ce sera le cas de Telemann dont nous entendrons un quatuor parisien. La
apparaissent, comme les "Tombeaux" dont le nom évoque le recueillement, le respect
programmation du Concert Spirituel s'adresse souvent à la nouvelle classe bourgeoise
et la profondeur ou encore des évocations de personnalités de l'époque qui sont comme
dont les goûts éclectiques mettent en évidence l'irrépressible pénétration de la
des portraits.
musique italianisante dans une France qui héritait d'une longue étape de protectionnisme
Dans les années 1714 et 1715, où Couperin composa les « Concerts Royaux »,
culturel. Cela ne se fera pas sans mal comme l'illustre la fameuse Querelle des
Molière, Lully, Charpentier sont morts, le peuple soufre d'une misère affreuse, et dans
Bouffons. Né dans une famille de la moyenne bourgeoisie liée à l'Église Luthérienne,
la plus grande indifférence la Cour de Louis XIV cherche à retarder une décadence
Georg Philipp Telemann combine les cours de musique avec un rapide apprentissage
qui se devine et se propage. L'esprit qui préside à la composition par les musiciens
autodidacte de la composition et de la pratique de divers instruments et découvre les
de la cour change peu à peu et devient plus spirituel et plus subjectif. Racine, La Fontaine,
Bossuet, La Bruyère, Marais montrent leurs derniers feux, tandis que s'installent les secrets des styles français et italien et du style « théâtral ». Au cours de sa vie il exercera
nouveaux grands de cette période : La Lande, Girardon, Le Sage et Couperin lui-même, différentes charges qui lui permettront d'entrer en contact avec des styles nouveaux,
qui abandonnera le poste d'organiste à la Chapelle du Roy, à la mort de Louis XIV en avec d'autres influences. Il donna tout au long de sa vie de nombreux concerts puis
1715 C'est son amour du détail et de la précision, l'obsession pour l'exactitude des dirigea l'Opéra dans lequel il produisit tant ses propres opéras que ceux de Haendel.
nuances qui définissent l'esprit de ses oeuvres. A l'écart du théâtre lyrique et de la musique Des difficultés à Hambourg le poussèrent certainement à solliciter en 1722 le poste
sacrée de grand apparat, à l'écart des masses vocales et orchestrales, ses affinités profondes de Kantor de Saint Thomas à Leipzig, resté vacant. Il obtint le poste à l'unanimité mais
l'ont poussé vers les cadres plus intimes du clavier et de la musique de chambre. au lieu de se rendre dans cette ville, il utilisa la circonstance pour obtenir de Hambourg
Compositeur d'une oeuvre riche et sensible, Couperin est à la fois profond et léger, une augmentation et une amélioration de sa charge, de telle sorte que la ville de Leipzig
émouvant et spirituel. dut se résigner à engager Jean Sébastien Bach !

22 23
Le célèbre Kantor eut une nombreuse progéniture dont Carl Philipp Emanuel, son fils L’EUROPE DU NORD
L ’ E U R O P E D U N O R D 1 7 1 4 -1 7 8 8

L ’ E U R O P E D U N O R D 1 7 1 4 -1 7 8 8
cadet, qui fut à son tour l'un des musiciens les plus brillants et les plus renommés de
sa génération. Resté de longues années à Berlin au service du roi de Prusse Frédéric II, Jean-Baptiste Lully
il prend ensuite la succession de son parrain Telemann à Hambourg. Il y écrit Marche pour la Cérémonie des Turcs
également de nombreuses œuvres de musique de chambre et pour orchestre ainsi Airs des Espagnols - Canaries
que des lieder (religieux et profanes). La vie musicale à la cour tourne autour de l'intérêt Chaconne des Scaramouches
du roi pour la flûte traversière ce qui incitera Telemann à s'intéresser principalement Mr. de Sainte Colombe le Père
à la musique instrumentale. Carl Philipp donne une puissante impulsion à la vie Concert à deux violes égales : Tombeau les Regrets
musicale de Hambourg, non seulement par son abondante production personnelle,
mais en révélant le Messie de Georg Friedrich Haendel, le Stabat Mater de Joseph Haydn, François Couperin (1668 – 1733)
Les Concerts Royaux, 1722
la Messe en si de son père ou le Requiem de Niccolò Jommelli. Comme à Berlin, la
Prélude, Gracieusement (Second Concert)
maison de Bach à Hambourg est le lieu de rencontres amicales pour beaucoup Muzette, Naïvement (Troisième Concert)
d'artistes. Comme Telemann il organise des concerts publics et dans une des premières Chaconne légère (Troisième Concert)
salles de concerts en Allemagne, la salle Auf dem Kamp, C.Ph.E. Bach se produit lui-
Georg Philipp Telemann - (1681 – 1767)
même et dirige les compositions de ses contemporains.
Pariser Quartette
Quadri N° 12 : Sixième Quatuor (Mi mineur, TWV 43:e4)
En France, le musicien qui domine le XVIIIe siècle reste Jean Philippe Rameau. Flûte Traversière, Violon, Basse de Viole et Basse continue
Profondément original, confinant parfois à l'étrangeté, l'art de Rameau tient cependant I. Prélude : À Discrétion - Très Vite
par bien des traits à son époque, à cet art « rocaille », charmant et fantaisiste qui caractérise II Gai. III Vite. IV. Gracieusement V. Distrait VI. Modéré
le style Louis XV. Le « style rocaille » s'exprime souvent dans les pièces purement orchestrales,
les vastes ouvertures et les nombreuses danses qui émaillent ses œuvres scéniques. Il
Jean Philippe Rameau - (1685 – 1764)
composa peu de musique de chambre qui avec ses quelques œuvres pour clavecin seul,
Pièces de Clavecin en Concert
et ses pièces en concert se situent avant la plupart de ses premiers chefs-d'œuvre lyriques. Ve Concert
Les pièces en concert sont réparties en cinq concerts comprenant de 3 à 6 pièces aux La Forqueray – La Cupis – La Marais
noms parfois énigmatiques : nom de lieu (Le Vézinet), de caractères (La timide,
l'agaçante) ou de personnages (La Forqueray, La Marais ou simplement La Rameau). Carl Philipp Emanuel Bach* - (1714 – 1788)
Trio Sonata (Ré mineur, Wq 145)
Lorsque sa production baissa brusquement en termes quantitatifs, il occupa une
Flûte traversière, Violon & basse continue
bonne partie de son temps à la confection de traités théoriques.
Jean-Marie Leclair - (1697 – 1764)
Quant à Jean Marie Leclair, adolescent, il était déjà un violoniste réputé. Mais c'est comme Sonata VIII à Trois (Ré Majeur, op.2, N° 8)
Adagio - Allegro - Sarabanda : Largo - Allegro assai
danseur qu'il commence sa carrière, d'abord dans la troupe de l'opéra de Lyon, puis
Violon ou Flûte traversière, Viole et Clavecin
à Rouen et à Turin. De retour à Paris, il fait paraître ses premières œuvres (Sonates pour
violon). Après s'être mis au service du Roi en 1734, il démissionna quatre ans plus tard
LE CONCERT DES NATIONS
pour se produire en tournée. Il joua notamment à la cour d'Anne d'Orange, à La Haye,
Manfredo Kraemer, violon
et à la cour du duc de Grammont.
Marc Hantaï, flûte traversière
Bien qu'il ait également écrit pour le théâtre, Jean Marie Leclair reste le plus éminent Philippe Pierlot, basse de viole
violoniste français de son temps (même s'il a également écrit pour d'autres instruments) Xavier Díaz-Latorre, théorbe & guitare
et le mystère de sa mort (assassiné) reste entier à nos jours. Il a été dit de son oeuvre Pierre Hantaï, clavecin
qu'elle possédait « sûreté de style et richesse d'invention étonnante ».Il a su allier virtuosité Jordi Savall, viole de gambe & direction
et grâce, et à sa façon réconcilier les styles français et italiens, la cause du fameux conflit
(*) Les partitions, basées sur l’édition critique Carl Philipp Emanuel Bach: The Complete Works (www.cpebach.org)
de la « Querelle des Bouffons ». ont été mises à disposition par l’éditeur, the Packard Humanities Institute de Los Altos, Californie.

24 25
humanistes et en contact avec de grands écrivains de son temps comme Luis de
Jeudi 17 Juillet 2014 - Eglise Abbatiale - 21h30

L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO


L’EUROPE DU SUD 1541-1614
Gongora. Il meurt à Tolède en 1614 en ayant marqué son siècle, par sa profonde singularité
EL GRECO (1541-1614) et sa vision du monde ouverte à de multiples influences.

Les Musiques au temps du Greco L’Europe du Sud dans laquelle a évolué El Greco, en cette deuxième moitié du XVIe siècle
est dominée par les Turcs à l’Est et les Espagnols à l’Ouest, mais avec quelques places
commerciales de première importance comme Venise ou Gênes dans une Italie morcelée

À
et convoitée par ses voisins. Ces différents royaumes d’Italie sont en même temps les
l’occasion des quatre cents ans de la mort de Doménikos Theotokópoulos, connu foyers d’un renouveau culturel dans tous les domaines, en prise sur une Renaissance
sous le nom de El Greco, la musique de son temps va nous permettre de voyager déjà florissante. La Crète, pays d’origine du Greco dépend à son époque de la
dans l’Europe du Sud où est née et où s’épanouit la Renaissance. En suivant République de Venise et c’est dans cette ville qu’il choisira de se rendre quand son ambition
le cours de la vie de ce grand peintre d’origine grecque (d’où son nom de Greco), né lui fera franchir les frontières de son île. Or la Crète est véritablement une des frontières
en 1541, et installé en Espagne (à Tolède) depuis 1577, nous passerons de la Grèce symboliques entre l’Orient et l’Occident. Elle a connu avant la naissance du Greco et
ottomane à la Crète vénitienne, de la Renaissance italienne à l’Espagne du Siècle d’Or, connaîtra par la suite de nombreux conflits, de nombreuses influences, des révoltes diverses
en évoquant en musique les moments de guerre et de paix, les conflits religieux de de ses populations face à des envahisseurs du nord comme du sud, la situation
l’Europe de l’Humanisme, comme la création artistique de cette époque. Les musiques géographique de cette île favorisant toutes les convoitises, y compris celles des pirates
de Josquin, Morales, Ortiz, Parabosco, Gombert, Victoria et des anonymes grecs et de tous bords.
ottomans, seront interprétées par les solistes de La Capella Reial de Catalunya,
d’Hespèrion XXI et des musiciens invités de Grèce et de Turquie pour illustrer ce parcours Face à une Europe du Nord où le Protestantisme sous ses formes luthérienne ou
exceptionnel. Musiques et peintures témoignent d’un siècle éblouissant dans tous les calviniste a gagné une grande partie des populations, l’Europe du Sud connaît d’autres
domaines, la richesse des couleurs contrastant avec une profonde spiritualité inspirée oppositions religieuses entre Orthodoxes, Catholiques et Musulmans. El Greco naît
de la Contre-Réforme. Les tons, les formes et la dimension spirituelle des œuvres tant orthodoxe, il finira sa vie dans un milieu d’un catholicisme fermé et même sectaire (sans
picturales que musicales célèbrent la foi d’un siècle troublé mais aussi les influences que l’on sache si lui-même s’était converti..) et la présence turque en Méditerranée est
du monde oriental sur une civilisation européenne en mutation. Il en résulte une beauté importante. La Turquie fait la guerre à ses voisins, envahit une partie des Balkans, menace
et une émotion rarement égalées. Vienne et les pirates souvent en provenance d’Alger écument les mers en Méditerranée,
Peu avant le milieu du XVIe siècle donc, Le Greco naît à Candia (aujourd’hui Héraklion) faisant des otages et des esclaves, dont certains particulièrement célèbres comme
en Crète où il fait ses études dans un atelier de peinture. Il passe sa maîtrise en Cervantès.
architecture, peinture et sculpture en 1557. Cette même année, Le Greco part de Crète
pour Venise où il séjourne dans l’atelier du Titien puis il va ensuite étudier à Padoue, En Espagne, le futur roi Philippe II fait rapidement l’apprentissage de son métier et suit
à Vicenza, Parme et Florence. En 1567, il s’installe à Rome au service du Cardinal Alexandre les ambitions et les directives de son père, Charles Quint. C’est ainsi qu’il sera poussé
Farnèse. Logé au Palais du Cardinal, il doit en partir brusquement mais reste à Rome au mariage à l’âge de seize ans, d’abord avec Maria Manuela du Portugal dont il sera
et en Italie jusqu’en 1576. Il y travaille secondé par deux assistants dont l’un, Francesco vite veuf, puis il épouse Marie Tudor d’Angleterre qui le laissera veuf une seconde fois,
Preboste, le suit dans son déplacement vers l’Espagne. Il va en effet s’installer à avant d’épouser une princesse française puis par la suite une princesse autrichienne.
Madrid, réalise quelques commandes qui ne plairont ni au roi Philippe II, ni à l’Eglise. L’Europe est divisée par de féroces guerres de religion entre Charles Quint, le catholique
Il part donc pour Tolède où il s’installe en 1585. Tout au long de sa vie, il y restera et et les princes allemands protestants. La paix d’Augsbourg règle enfin ces conflits en
recevra de nombreuses commandes de la part d’amis, de clients et de quelques imposant la règle « cujus regio, ejus religio » donnant un commencement de liberté
protecteurs. Il y mènera grand train et y sera reconnu et célébré. Il est secondé dans religieuse aux princes allemands que leurs peuples devaient suivre, mais où il était possible
sa tâche par son frère aîné qui l’a suivi dans son périple puis par son fils et tous deux éventuellement d’émigrer. Cette première tentative de tolérance ne servira hélas pas
sauront reproduire les formes allongées si caractéristiques du Greco. Ses tableaux les longtemps de précédent car en 1572, Paris sera le témoin du massacre de la Saint-
plus célèbres appartiennent à cette période, ses Vues de Tolède, l’Enterrement du Comte Barthélemy et, même en terres germaniques, en 1618 la Défenestration de Prague sera
d’Orgaz, ou le Martyre de Saint Maurice, par exemple. Il sera entouré d’un cercle d’amis à l’origine de la guerre de Trente ans. En 1557, Charles Quint abdique, se retire dans

26 27
un couvent et meurt un an plus tard. Philippe II qui lui a succédé s’allie à Elizabeth
L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - EL GRECO (1541-1614)
L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO

L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO


1ère d’Angleterre pour faire la guerre à la France qui se termine avec la Paix du Cateau-
Cambrésis. Par ailleurs, la période est troublée par les pirates, souvent turcs qui Les Musiques au temps du Greco
attaquent les navires près des côtes du nord de la Méditerranée, occupent Chypre ou
mettent à sac des villes comme Ciutadella à Minorque et vont même hors de la I. DE LA CRÈTE EN ITALIE
Méditerranée attaquer des villes jusqu’aux Canaries ! L’Espagne où la Réforme n’a pas 1541 Naissance de Domenico Theotocopoulos connu comme Le Greco (le Grec) à
prospéré, connaît cependant des remous d’intolérance avec la rébellion des Mauresques Candia, Crète.
dans les Alpujarras de Grenade ou, plus tard avec leur expulsion d’Espagne en 1609. Anonyme (Crète) Sousta (danse instrumentale)
En 1571 à la bataille de Lépante, la Sainte Ligue chrétienne, avec à sa tête Don Juan
d’Autriche, remporte la victoire sur la flotte turque de l’Empire Ottoman. C’est à cette 1554 Mariage de Philippe II avec Marie I d’Angleterre.
époque de l’apogée espagnole que Le Greco choisit de se rendre à l’Escorial en Anonyme (Angleterre) Ronda – La Represa (instr.)
Espagne auprès de Philippe II qui ne l’appréciera pas au point de le retenir. Depuis
Tolède, le Greco apportera sa contribution à ce Siècle d’Or qui a vu de grands 1555 La Paix d’Augsbourg, appelée Paix des Religions, règle le conflit des guerres de
peintres comme Zurbaran ou Vélasquez le précéder et des musiciens comme Cristobal religion en Europe : les princes protestants sont libres de choisir leur religion.
de Morales ou Tomas Luis de Victoria apporter le génie d’une spiritualité et d’une mystique Heinrich Isaac/Luther Oh Welt ich muss dich Lassen
empreintes d’austérité mais aussi de grandeur et d’émotion.
1556 Abdication de Charles Quint en faveur de son fils Philippe II.
Josquin des Prez/Luys de Narvàez Mille regrets (instr.)
El Greco est considéré comme un peintre fondateur de l’Ecole Espagnole du XVIe siècle,
ouvrant la voie dans ce pays à la Renaissance et au Maniérisme. Peintre et parfois sculpteur,
1557 Mort de Charles Quint.
il a été célébré de son vivant mais tombera dans l’oubli jusqu’aux XIXe et XXe siècles
Cristóbal de Morales Circumdederunt me
où son influence se fera sentir sur quelques peintres, des siècles plus tard. Peintre original
et singulier, il a été en son siècle un acteur du rapprochement entre son Orient natal 1558 La ville de Ciutadella à Minorque est mise à sac par des pirates turcs.
et la partie occidentale de l’Europe. Peintre d’icônes byzantines dont il gardera Marche turque (instr.)
toujours les techniques même après l’influence des Maniéristes italiens, il ne se
contente pas de reproduire la réalité mais il l’interprète et lui transmet sa propre vision. 1559 Paix de Cateau-Cambrésis entre Philippe II, Henri II de France et Elisabeth I
Passeur d’un monde à un autre, il saura en faire la synthèse alliant un dessin cerné et d’Angleterre.
en à-plat à des lumières incandescentes et des couleurs pures, vives et chatoyantes Hieronimus Parabosco De Pacem Domine
qui transmettent une image souvent irréelle. Par sa force iconique, sa peinture de figures
allongées et dématérialisées suggère comme une intervention de la grâce divine. 1567 Le Greco obtient son titre de Maître en Crète.
Anonyme (Chypre) Sousta (danse instrumentale)

1567 Le Greco part de Crète et va à Venise. Séjour dans l’atelier du Titien. Il étudie
également à Padoue, Vicenza, Parme et Florence.
Anonyme (Crète) Apo xeno meros (chant orthodoxe)

1568 Rébellion maure dans les Alpujarras de Grenade.


Mowachah Billadi askara min aadbi Llama Al-Andalus

1569 Le Greco s’installe à Rome au service du Cardinal Alexandre Farnèse en son Palais.
Heinrich Isaac Fortuna desperata : Nasci, pati, mori

Pause

28 29
II D’ITALIE EN ESPAGNE La Capella Reial de Catalunya
L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO

L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO


Adriana Fernández, soprano
David Sagastume, contre-ténor
1570 Les Turcs récupèrent Chypre, malgré la défense héroïque de Famagosta. Victor Sordo, ténor
Anonyme Ottoman Maqam (instr.) Lluís Vilamajó, ténor
Furio Zanasi, baryton
1571 Bataille de Lepanto. Victoire de la Sainte Ligue dirigée par Don Juan d’Autriche Daniele Carnovich, basse
sur la flotte de l’Empire Ottoman.
Joan Brudieu Oid,Oid (…las buenas nuevas de Lepanto) Madrigal
Hespèrion XXI et musiciens invités
Jordi Savall, dessus de viole
1577 Le Greco arrive à l’Escorial au service de Philippe II. La même année il s’installe à
Sergi Casademunt, viole ténor
Tolède.
Philippe Pierlot, basse de viole
Francisco de la Torre La Spagna Danza alta (instr.)
Xavier Puertas, violone
Jean-Pierre Canihac, cornet
1580-1590 Le Greco peint la majeure partie de ses oeuvres les plus célèbres.
Daniel Lassalle, sacqueboute
Le Chevalier à la main sur la poitrine, L’enterrement du Comte d’Orgaz et Le
Béatrice Delpierre, chalémie
martyre de Saint Maurice.
Quim Guerra, dulciane
Nicolas Gombert Dezilde al cavallero (villancico)
Andrew Lawrence-King, harpe
Xavier Díaz-Latorre, théorbe, guitare et vihuela de mano
Dani Espasa, orgue
1588 Echec de l’Invincible Armada de Philippe II contre l’Angleterre.
Driss El Maloumi, oud
Anonyme /Lope de Vega Ya es tiempo de recoger
Dimitri Psonis, santur et sas
Hakan Güngör, kanun
1598 Mort de Philippe II et couronnement de Philippe III sur le trône d’Espagne.
David Mayoral, percussions
Ambrosio Cotes Philippus Rex Hispaniae (Fanfares)

1609 Expulsion des Maures. Direction


Lamentation mauresque Jordi Savall

1610 Mort de Tomás Luis de Victoria.


Anonyme (Cancionero de Montecassino) Adoramus te Domine

1613 L’Empire Ottoman attaque la Hongrie.


Marche turque Anonyme Ottoman (instr.)

1614 7 avril Mort à Tolède du Greco qui est enterré à Santo Domingo el Antiguo.
Tomás Luis de Victoria Versa est in luctum (Motectum, Officium Defunctorum)

30 31
O WELT, ICH MUSS DICH LASSEN UN ADIEU CHRETIEN AU MONDE APO XENO MEROS APO XENO MEROS
L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO

L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO


Heinrich Isaac Heinrich Isaac Traditionnel grec

O Welt, ich muß dich lassen, Ô monde, je dois te laisser ici D’un lieu étranger et lointain
Ich fahr dahin mein Straßen et le chemin que je suis est arrivée une fille de vingt ans.
ins ewig Vaterland; va vers la demeure éternelle.
Elle avait les yeux noirs et les cheveux blonds,
Mein Geist will ich aufgeben, J’abandonne mon esprit,
sur la joue, un grain de beauté.
darzu mein Leib und Leben et confie, humble, mon corps et ma vie,
Setzen gnädig in Gottes Hand. entre les mains du Dieu du ciel.
FORTUNA DESPERATA: FORTUNE DÉSESPÉRÉE :
Mein Zeit ist nun vollendet, Mon temps est donc accompli, NASCI, PATI, MORI TU NAIS, TU SOUFFRES, TU MEURS
der Tod das Leben schändet, la mort se moque de la vie, Heinrich Isaac Heinrich Isaac
sterben ist mein Gewinn: et mourir est mon intérêt.
Fortuna desperata, Fortune désespérée
kein Bleiben ist auf Erden, Aucune permanence sur terre,
nasci, pati, mori tu nais, tu souffres, tu meurs
das Ewig muß mir werden, je dois ma vie éternelle faire
iniqua e maledeta inique et maudite
mit Fried und Freud ich fahr dahin. et je pars joyeux et en paix. che de tal donna eletta qui, à la femme élue
la fama ay de negata. as refusé la gloire.

MILLE REGRETS
OID, OID… (LAS BUENAS
Josquin des Prez - Chanson
NUEVAS DE LEPANTO) OID.. 0ID
Joan Brudieu - Madrigal II
Mille regrets de vous habandoner
et deslonger, vostre fache amoureuse, Primera parte Première partie
j’ai si grand dueil et paine douloureuse, Oid, oid, los que en la Iglesia habéis nascido Oyez…Oyez… vous qui êtes nés dans l’Eglise
qu’on me verra brief mes jours definer. y os cobijáis debaxo de su manto, Et qui vous réfugiez sous son manteau
las buenas nuevas que nos han traído Les bonnes nouvelles qu’on nous apporte
d’allá de la Morea y de Lepanto. D’au de là du pays des Maures et de Lépante.
CIRCUMDEDERUNT ME GEMITUS MORTIS LES PLAINTES DES MORTS ME CERNENT Tristor, dolor, pesar y a un gemido destiérrense, Tristesse, douleur, regret, oublions nos peines
Cristóbal de Morales - Motet Cristóbal de Morales - Motet y también llorar y llanto, Ainsi que pleurs et gémissements,
y en su lugar sucedan a porfía A la place que viennent joie, bonheur
Circumdederunt me gemitus mortis, Les plaintes des morts me cernent plazer, contento y fiesta y alegria. Plaisir, contentement, fête et allégresse.
dolores inferni, circumdederunt me. et aussi les douleurs de l’enfer. Segunda parte Deuxième partie
Pastor mayor, que con tu zelo y maña, Berger de l’humanité, ton zèle et ta force
DE PACEM DOMINE DE PACEM DOMINE tan buena y sancta Liga has concordada, Toi qui as conçu cette bonne et sainte Ligue,
Hieronimus Parabosco - Ricercare XIV Hieronimus Parabosco - Ricercare XIV gozarte has con Felipe, Rey d’España, Réjouis-toi avec Philippe, roi d’Espagne,
Da pacem Domine Donne la paix, seigneur d’aquesta gran victoria y encumbrada, De cette grande victoire et réussite grâce
in diebus nostris à nos jours, y el Príncipe don Juan ¡Oh cosa estraña! au Prince Don juan ! Oh ! chose merveilleuse !
quia non est alius car il n’y en a pas d’autre que fue, miró y venció tan fuerte armada. Veni, vidi, vici peut dire cette grande armada.
qui pugnet pro nobis qui lutte pour nous A Dios eterno demos todos gloria. Célébrons tous du Dieu éternel la gloire !
nisi tu Deus noster. sinon Vous, notre Seigneur. In manu eius est pugne victoria. In manu eius est pugne victoria.

32 33
DEZILDE AL CAVALLERO DITES AU CHEVALIER

L’EUROPE DU SUD 1541-1614 - LES MUSIQUES AU TEMPS DU GRECO


Nicolas Gombert - Villancico

Dezilde al cavallero que non se quexe, Dites au chevalier de ne pas se plaindre


que yo le doy mi fe, que non le dexe. Que je lui donne ma foi, et ne le laisse point
Dezilde al cavallero, cuerpo garrido, Dites au chevalier, au corps si élégant
que non se quexe en ascondido, Qu’il ne se plaigne pas en secret
que yo le doy mi fe, que non la dexe. Je lui donne ma foi et ne le laisse point.

YA ES TIEMPO DE RECOGER IL EST DÉJÀ TEMPS DE LA RETRAITE


Anónimo / Lope de Vega - Romance Anonyme / Lope de Vega - Romance

Ya es tiempo de recoger, Il est déjà temps de la retraite,


soldados de mi memoria soldats de ma mémoire
escapados y vencidos rescapés et vaincus
de una batalla tan loca. d’une bataille aussi folle.

Toca, toca, toca, a recoger, Sonne, sonne la retraite


toca, toca, que marcha el tiempo car le temps avance
y la jornada es corta. et la journée est courte.

ADORAMUS TE DOMINE ADORAMUS TE DOMINE


Anonyme – CMM 4 Anonyme – CMM 4

Adoramus te Domine, Jesu Christe, Nous t'adorons Seigneur Jésus Christ


et benedicamus tibi qui per sanctum crucem et te bénissons, toi qui par ta sainte croix
Tuam redemisti mundum. as sauvé le monde.

VERSA EST IN LUCTUM MA HARPE N’EST PLUS


Tomás Luis de Victoria - Motectum Tomás Luis de Victoria - Motet
(Officium defunctorum) (Officium defunctorum)

Versa est in luctum cithara mea, Ma harpe n’est plus qu’un instrument de deuil,
et organum meum in vocem flentium. Et mon chalumeau ne peut rendre
Parce mihi, Domine, que des sons plaintifs.
nihil enim sunt dies mei.
(Job 30:31; 7:16) (Job 30:31; 7:16)

35
l’Irlande puis l’Ecosse, et les trois royaumes furent regroupés dans un état unitaire : le
Vendredi 18 juillet 2014 - Réfectoire - 21h30

FANTAISIES ROYALES - Au temps des Guerres des Trois Royaumes


FANTAISIES ROYALES 1630-1660
Commonwealth de l’Angleterre. Après de nombreux épisodes belliqueux et violents, après
au temps des Guerres des trois Royaumes la mort de Cromwell et la Restauration de la Monarchie, les problèmes à l’origine de ces
“The Wars of the three Kingdoms” guerres (religion, pouvoirs du Parlement, et relations entre les trois royaumes) ne furent
pas résolus, juste différés, et de nouveaux combats reprirent sur les mêmes thèmes lors
de la Glorieuse Révolution de 1688.
Du conflit avec le Scottish National Covenant (1630) à la
Restauration de la Monarchie (1660). La musique en ces temps troublés devint principalement intimiste et réservée à des
cadres plus privés, réunissant une aspiration à l’harmonie dans des musiques d’ensembles
instrumentaux, en particulier des musiques de « consort ». En reprenant la tradition

L’
élisabéthaine qui avait vu le plein épanouissement de la Renaissance au Royaume Uni, la
histoire du Royaume-Uni a connu bien des vicissitudes et au XVIIe siècle, des conflits
génération suivante développa davantage la musique de « consort », tout en gardant une
entre les royaumes d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande qui se trouvaient sous l’autorité
même créativité, une même vitalité. En 1642, les salles de spectacle de Londres furent fermées
d’un même monarque, apparurent à tour de rôle pour des raisons diverses,
et rapidement les principales institutions musicales d’Angleterre (la Musique Royale, les
quoique souvent religieuses. Pour ce concert, avec le « Consort de Violes » nous
choeurs des cathédrales et des collégiales, les ensembles de nombreux théâtres londoniens)
évoquerons la courte période de trente ans connue sous le nom de « Guerres des Trois
furent dispersées. La vie des musiciens devenue souvent précaire les incita parfois à l’exil
Royaumes ».
mais stimula aussi la pratique de la musique instrumentale. Par ailleurs, en Ecosse, les Puritains
Pour résumer ce que fut cette période, il faut faire appel à un peu d’histoire : les guerres
qui désapprouvaient la musique à l’église encouragèrent la musique instrumentale privée.
des Trois Royaumes (connues en anglais comme The Wars of the Three Kingdoms ou Wars
Roger North, conseiller de Charles II explique ce phénomène : « pendant les troubles, et
of the Three Nations) désignent une série imbriquée de conflits qui se déroulèrent en
tandis que la plupart des autres bons arts dépérissaient, la musique tenait la tête haute, non
Angleterre, en Écosse et en Irlande entre 1630 et 1660. La fin du XVIe siècle et le début
pas à la Cour ni dans les théâtres profanes mais dans la société privée, car bien des gens préféraient
du XVIIe furent les témoins d’une union forcée entre ces trois royaumes qui n’avaient pas
jouer à la maison plutôt que de sortir, au risque de recevoir un coup sur la tête ». Les
toujours connu des destins communs. Les difficultés concernaient les religions (l’anglicanisme,
événements politiques et religieux ont ainsi encouragé le goût britannique pour les
le catholicisme, le Puritanisme ou Presbytérianisme) : la religion devait-elle être imposée
« consort » d’instruments, souvent des flûtes ou des violes de gambe et parfois des
par le souverain ou au contraire choisie librement par chacun ? Elles concernaient aussi
ensembles mixtes de violes et de violons.
la politique et les sentiments nationaux : le contrôle du roi par les parlements, principalement
dans les domaines fiscaux et militaires mais aussi les pouvoirs nationaux des différents
Le répertoire britannique pour ensemble de Violes de gambe constitue un des moments
royaumes. Certains historiens y ont vu une crise générale européenne, dictée par une rébellion
les plus riches de la musique de chambre européenne des XVIe et XVIIe siècles. Passant
contre le centralisme de monarques absolus, car d’autres pays en Europe connurent à la
des œuvres d’Alfonso Ferrabosco à celles d’Orlando Gibbons, de Matthew Locke, William
même période le même genre de difficultés : la Fronde en France, les rébellions catalanes
Lawes et John Jenkins, nous serons surpris de découvrir un art de la composition très raffiné
et portugaises en Espagne. Pour Jacques Ier d’Angleterre (Jacques VI d’Ecosse) et plus encore
où le contrepoint atteint une grande complexité et en même temps des formes musicales
son successeur Charles Ier, qui prétendaient à cette union des trois royaumes et à
très vivantes souvent même d’une modernité qui encore aujourd’hui nous émerveille.
l’uniformité religieuse, gouverner s’avéra difficile. En effet, si l’Angleterre avait admis d’avoir
sa propre église instaurée par Henri VIII (l’Eglise anglicane) l’Irlande était très majoritairement
catholique tandis que l’Ecosse avec le Scottish National Covenant était dans son ensemble
presbytérienne, religion reconnue officiellement par son parlement. De 1639 à 1651, une William Lawes (1602 –1645)
série de guerres ravagea les territoires de ces trois nations. Le roi Charles Ier dut faire face Avec la mort accidentelle de William Lawes à 43 ans lors du siège de Chester, l’Angleterre
à une véritable guerre civile. Il fut exécuté et les parlementaires dirigés par Oliver perdait prématurément l’une des personnalités musicales les plus novatrices et les plus
Cromwell, instaurèrent une république qui vira rapidement à la dictature militaire. Ils envahirent fascinantes de son temps. Fils et frère de musiciens anglais, protégé du roi, dès l’accession

36 37
de Charles au trône d’Angleterre, il est nommé musician in ordinary for lutes and voices de postes. Même s’il n’est peut-être jamais revenu en Angleterre, ses compositions sont
FANTAISIES ROYALES - Au temps des Guerres des Trois Royaumes

FANTAISIES ROYALES - Au temps des Guerres des Trois Royaumes


en 1635 alors qu’il avait déjà composé pour la cour précédente. Il a écrit de la musique dans le style de celles de ses compatriotes, John Dowland entre autres, avec une nette
profane, de la musique sacrée et quelques masques, mais demeure renommé pour ses préférence pour la danse.
consorts de viole de gambe. Là particulièrement, son discours musical surprend par sa
force expressive intense et sa radicale modernité.

Orlando Gibbons (1583-1625)


Il naît le 25 décembre 1583 dans une famille de musiciens. Passé par les étapes officielles
Alfonso Ferrabosco, le Fils (vers 1575 – 1628) d’un grand musicien de son temps : King’s College de Cambridge, organiste de l’Abbaye
Il fut l’un des plus fameux musiciens de son siècle. Son père, Alfonso Ferrabosco le Père, de Westminster à Londres, organiste du futur Charles Ier d’Angleterre, il est décédé à
musicien italien devenu célèbre en Angleterre fut obligé de fuir après des mésaventures Canterbury, à l’âge de 42 ans. Orlando Gibbons est réputé pour ses compositions de musique
pénales, en abandonnant sa famille. Son fils fut recueilli chez un musicien de la reine Elizabeth de chambre, principalement des pièces pour clavier, clavecin, orgue ou virginal, mais aussi
1ère : il sera pris parmi les violistes de l’ensemble royal puis deviendra, sous Jacques 1er de nombreuses pièces pour violes. A part quelques rares pièces profanes, il composa aussi
Gentilhomme de la Chambre pour l’instruction musicale du Prince héritier, Henry (qui des œuvres chorales, pour la liturgie anglicane et quelques Anthems. La plupart de ses
mourra quelques années plus tard). Face aux remous de cette période troublée et aux Fantaisies sont des pièces complexes, exceptionnelles tant en invention mélodique,
révolutions de palais, Ferrabosco connut de fréquents changements de fortune, mais nous qu’en développement contrapuntique.
ne pouvons le mesurer directement par sa musique car aucun manuscrit n’est daté. Son
héritage majeur reste ses fantaisies pour viole, inaugurant le véritable baroque anglais.
Pionnier pour écrire des monodies pour la voix, il est surtout resté dans les mémoires comme
étant à l’origine de la « lyra viol » anglaise. Ses pièces à quatre voix ont été les plus populaires Matthew Locke (1621-1677)
et les plus copiées par toute une génération après sa mort, et il semble avoir aussi été à Né à Exeter où il fut choriste de la cathédrale, il fut l’élève d’Edward Gibbons, frère d’Orlando
l’origine du renouveau de l’In nomine : une forme musicale proprement anglaise et inconnue Gibbons et composa un masque avec Christopher Gibbons (fils du même). Il partit une
sur le continent, dont les débuts étaient passés inaperçus à l’époque de la Réforme. période aux Pays-Bas au début des guerres civiles, puis de retour vers 1649, il reprit de
l’importance en travaillant pour le roi Charles II dont il composa la musique du
couronnement. Et c’est Henry Purcell qui fut son successeur dans ses fonctions de
compositeur des « Vingt-quatre-Violons ».
Anthony Holborne (vers 1545 –1602)
Peu de choses sont connues sur sa vie. Il ne semble pas qu’il ait eu de charge officielle
en tant que musicien (alors que son rôle politique est probable) mais il est connu qu’il
composa chansons et musique de « consort », et il fut en outre un virtuose interprète John Jenkins (1592 – 1678)
du luth, de la cithare et de la pandore. En 1599, Holborne publia à Londres un recueil Fils d’un mélomane, sa carrière fut inhabituelle par rapport aux autres musiciens de son
exceptionnel, intitulé Pavans, Galliards and Almaines, source de la pièce d’Anthony temps car il ne travailla pas pour la cour mais pour plusieurs familles nobles résidant en
Holborne que nous entendrons. province. Quand finalement il obtint un poste de luthiste à la cour de Charles II, il était
trop âgé pour avoir un véritable rôle. Il a apporté une contribution très importante à la
composition de consorts, dans laquelle il était passé maître.
William Brade (1560-1630) Grâce à leurs fantaisies, les compositeurs évoluèrent vers des oeuvres chaque fois plus
Violoniste et violiste, on sait peu sur sa jeunesse. Comme d’autres de ses compatriotes, complexes dans lesquelles l’écriture qui au départ s’inspirait des madrigaux italiens, prit
il quitte l’Angleterre vers 1590 pour poursuivre sa carrière musicale en Allemagne et au souvent la forme de l’In Nomine toujours plus populaire tout au long de ce siècle. En définitive
Danemark. De Brandebourg à Copenhague, de Bückeburg au Brunswick-Lunebourg en toutes ces oeuvres sont de véritables petits chefs-d’œuvre où le savoir-faire contrapuntique
passant par Hambourg, Berlin ou Magdebourg, William Brade a changé fréquemment va de pair avec l’émotion la plus intense.

38 39
William Lawes
FANTAISIES ROYALES
FANTAISIES ROYALES - Au temps des Guerres des Trois Royaumes

FANTAISIES ROYALES - Au temps des Guerres des Trois Royaumes


Au temps des Guerres des Trois Royaumes Consort Set à 5 en Sol mineur:
Fantazya
On the Playnsong

Alfonso Ferrabosco II (vers 1575 – 1628) Aire

The Four Note Pavan à 5


Anthony Holborne (ca. 1545 – 1602) John Jenkins (1592 – 1678)

The Teares of the Muses à 5 Pavan No. 2 in G minor à 5

William Brade (1560 – 1630) In Nomine No. 1 à 6

Mohrfields à 5 The Newark Siege à 4

Ein Schottisch Tanz à 5


Orlando Gibbons (1583 – 1625) Matthew Locke

In Nomine à 4 Consort II en Ré mineur/Majeur à 4:

Royal Fantasy XII à 3 Fantazie in D minor


Courante in D Major
Ayre in D Major
Matthew Locke (1630 – 1677) Saraband in D Major
Consort V en Sol mineur à 4 :
Fantazie
Courante
Ayre Hespèrion XXI
Saraband Jordi Savall, dessus de viole
Philippe Pierlot, dessus et basse de viole
William Lawes (1602 – 1645) Sergi Casademunt, taille de viole
V. Consort Set à 5 en Do Majeur : Lorenz Duftschmid, basse de viole
Fantazy Xavier Puertas, violone
Paven Dani Espasa, orgue & clavecin

Aire
Direction
Pause Jordi Savall

40 41
programme qui fut présenté à Barcelone le 31 mai 2010 et au Festival de Fontfroide le
Samedi 19 juillet 2014 - COUR LOUIS XIV - 21h30

B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G
LES CYCLES DE LA VIE 18 juillet 2011.
BAL·KAN : LE PAYS DU MIEL & DU SANG La sélection pour ces six parties est le fruit de nos recherches sur les répertoires sépharades
et ottomans ou provient des propositions des différents musiciens que nous avons
La Voix de la Mémoire dans les peuples des Balkans invités à travailler sur le projet. A tous nous adressons nos remerciements pour leur formidable
engagement et leurs merveilleuses interprétations musicales faite de variété et de
et les Diasporas Tziganes, Arméniennes et Séfarades. diversité. Véritable carte multiculturelle, ce concert fait appel à d’anciennes et modernes
traditions, à des musiques rurales et urbaines, des musiques de célébrations ou

«S
d’évocations : chants et danses d’origines très diverses, allant de la Bulgarie à la Serbie,
ans les sens il n’y a point de mémoire, et sans la mémoire il n’y a point d’esprit » de la Macédoine à la Turquie des confins ottomans, de la Roumanie à la frontière
disait Voltaire, et nous pensons aussi, que sans mémoire et sans esprit il n’y a hongroise, de la Bosnie à la Grèce, des musiques sépharades aux traditions tsiganes. On
point de Justice ni de Civilisation. Mais comme la Musique est le plus spirituel constate alors qu’en dépit des caractéristiques nationales des différents peuples de la Péninsule
de tous les Arts, elle est l’Art de la Mémoire par excellence. Dans le monde actuel où balkanique, très souvent les mêmes traits les relient au plus profond niveau. Georges Castellan
tout se communique à l’instant, l’influence dominante de la globalisation est l’une des dit de cette ample région qui s’étend de l’île de Cythère au Sud, au Danube et à la Save
principales causes de la perte quotidienne des mémoires ancestrales. Nous subissons une au Nord, que : « L’olivier n’atteint pas Istanbul et les pays bulgares ne doivent rien aux
telle avalanche d’informations, de spectacles, d’offres ludiques, que la rapide disparition souffles de la Méditerranée. Pourtant, du Péloponnèse à la Moldavie, si les paysages changent,
des anciennes cultures autochtones de tradition orale s’en trouve favorisée. Ce sont les villes et les villages présentent des traits communs : partout des églises byzantines à
souvent pourtant des traditions musicales uniques, transmises durant des siècles, de coupole, souvent une mosquée, et ces maisons à encorbellements – çardak – ou ces auberges
parents à enfants ou de maîtres à élèves qui ont été conservées vivantes jusqu’à nos jours. – han –, relais des caravanes, que l’on trouve à Patras comme à Bucarest, à Skodra comme
Elles ont toujours eu une fonction essentielle dans la vie quotidienne des personnes et à Plovdiv, sans oublier les échoppes ouvertes sur la rue, où l’artisan, tout en martelant
des familles, par leur rôle lors des cérémonies et des fêtes célébrant les Cycles naturels les plats en cuivre, vous offre un café turc. Air de famille ? Sans doute, celui de peuples
de la Vie de l’homme et de la Nature. Ce sont des musiques survivantes qui ont aidé à divers qui, après avoir vécu une longue aventure commune, ont fini par constituer, à l’intérieur
survivre et qui sont menacées de disparaître. de l’Europe une aire culturelle spécifique ». Les voyageurs perspicaces souligneront un
certain art de vivre, une sorte d’Esprit des Balkans, qui sait associer farniente, convivialité
Le programme BAL·KAN (« Miel & Sang » nom donné à ces territoires par les Ottomans et surtout sens de l’hospitalité, une valeur essentielle toujours très respectée par toutes
durant leurs invasions au XVe siècle), veut contribuer à faire connaître ces répertoires à les sociétés balkaniques, et spécialement cultivée dans les milieux ruraux.
de nouveaux publics, à partir d’une approche créative et à la fois respectueuse des différences
stylistiques originales et rendre un hommage fervent à tous ces musiciens, à tous ces hommes Il y a plus de 20 ans, durant les tragiques événements de la guerre de désintégration de
et ces femmes, qui avec leur art sublime et profondément authentique, continuent à faire l’ex-République de Yougoslavie, la ville de Sarajevo a souffert un terrible siège des
vivre les musiques de leur vie et de leurs ancêtres. Elles constituent un des plus émouvants troupes serbes où des milliers de personnes ont été tuées ou grièvement blessées, tandis
et plus riches patrimoines intangibles de l’humanité. En véritables « Voix de la Mémoire », que la géographie physique et humaine de cette ville en a été bouleversée pour toujours.
elles nous mèneront vers un fascinant et surprenant voyage imaginaire dans les « Cycles « Cette dernière guerre des Balkans, – comme le signalait Paul Garde – a éclaté soudainement,
de la vie » de cette ancienne région d’Europe. dans une Europe pacifiée en profondeur depuis un demi-siècle et oublieuse des aspérités de
Pour réaliser ce programme, nous avons travaillé avec 40 chanteurs et musiciens de croyances l’histoire. D’où l’incompréhension, la suspicion contre cette région, et le renouveau des
diverses : musulmane, chrétienne ou juive ; provenant de 14 pays différents : Arménie, stéréotypes qui la décrivent comme vouée éternellement au crime et au malheur ». Encore
Belgique (Manouches), Bulgarie, Bosnie, Chypre, Espagne, France, Grèce et Crète, considérée comme « poudrière de l’Europe », il ne faut pas oublier, comme le souligne Predrag
Hongrie, Israël, Maroc, Serbie, Syrie, Turquie. Solistes ou ensembles, ils interprètent une Matvejeviç, que cette péninsule a été aussi « le berceau de la civilisation européenne ».
ample sélection de musiques issues des nombreuses traditions vivantes de cette immense Cependant, pour bien comprendre cette spécificité balkanique, il faut se tourner vers l’histoire.
mosaïque des nations ainsi que des diasporas tsiganes et sépharades qui y ont vécu. Nous La chute de l’Empire romain au Ve siècle traça, dans la partie orientale de la Méditerranée,
avons réparti ces chansons et ces musiques sur six différents moments des « Cycles de la composition de l’Empire Byzantin, – avec sa capitale Constantinople, la plus grande
la Vie et de la Nature ». Cette magnifique idée originale de Montserrat Figueras, fut préparée et la plus riche ville des Balkans durant plus de mille ans, jusqu’en 1453 – qui allait unifier
et travaillée durant les années 2009/2011, pour aboutir enfin à un programme de la péninsule tant politiquement que religieusement, installant un legs de chrétienté
concert, dédié aux « Cycles de la vie : Les Chemins de la Diaspora Sépharade », orthodoxe demeurant une caractéristique essentielle d’une majorité des pays balkaniques.

42 43
Cependant, à partir du XVIe siècle, tous les Balkans allaient tomber entre les mains de l’Empire
BAL•KAN : Miel et sang
B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G

B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G
ottoman qui, depuis Istanbul (anciennement Constantinople), adopterait dès 1453
l’attitude tolérante de l’Islam traditionnel, tout en amenant des bouleversements
CRÉATION
considérables dans la géographie humaine de la région. Conséquences : dévastations et
Création, Univers & Vie
migrations massives créèrent un mélange inextricable de populations, de langues et de
Le livre de la Formation : Séfer Yetsirà, Chap. V, 1-3 :
cultures. L’empire ottoman commença à perdre du pouvoir dès la fin du XVIIe siècle et la kabbale explique l’univers.
les frontières se stabilisèrent pour un siècle et demi sur la Save, le Danube et les crêtes Kadoha cedu B baxyoha - Chanson des montagnes Rhodopes (Bulgarie)
des Alpes de Transylvanie. Au XIXe siècle, le sentiment national se développant dans l’Europe Zajdi, Zajdi, jasno sonce - Aleksandar Sarijevski (Serbie) (instr.)
tout entière, toutes les nations chrétiennes sujettes des Turcs, d’un même élan, se Emina - Chanson de Bosnie
révoltèrent tour à tour. Suite à des reconquêtes et des regroupements, on assiste à une De man daei moi te peau - Chanson tzigane
renaissance culturelle, linguistique et littéraire des différents peuples : les Hongrois,
Roumains, Slovènes, Croates, Serbes. En 1912, démarre la première guerre balkanique : Ta xyla & Çeçen kizi - (Grèce et Turquie) - (instr.)
Serbie, Grèce, Bulgarie et Monténégro réussissent à s’allier pour combattre la Turquie.
La deuxième démarre une année plus tard se concluant par la défaite des Bulgares ; au PRINTEMPS
même moment la Macédoine est partagée entre Serbes et Grecs et l’Albanie devient Naissance et Enfance; Apprentissage et Adolescence
indépendante. Tout de suite après, commence la Première Guerre mondiale, à propos Moma e moma poduna - Berceuse bulgare
des Balkans, quand l’archiduc François-Ferdinand est assassiné le 28 juin 1914 à Sarajevo. Hegy veleg - Suite tzigane (instr.)
Creuset de peuples, de langues, de croyances et de cultures, carrefour très disputé, les Mehmeda - Berceuse bosniaque
Balkans représentent l’image la plus mystérieuse de cette « autre Europe » qui à vécu plus Hermoza muchachica - Anonyme séfarade
de 400 ans sous occupation ottomane, presque totalement en marge des principaux courants Sanie cu zurgalai, Richard Stein- Improvisation tzigane au cymbalum
culturels et sociaux de l’Europe occidentale. Malgré les violents soubresauts qui marquent
leur histoire, et leur fragmentation linguistique et politique, les peuples des Balkans
ÉTÉ
partagent toujours un nombre important de caractéristiques culturelles et l’héritage de
L’Amour, la Rencontre & le Mariage
leur passé historique. C’est ce que nous voulons justement mettre en valeur avec ce beau
Chichovata - Danse du nord-ouest de la Bulgarie (instr.)
florilège musical, à la fois ancien, traditionnel et populaire. Aujourd’hui grâce à sa vitalité, Hisar Buselik Sarki - Tanburi Mustafa Cavus
son émotion et sa beauté, la culture « balkanique », popularisée par les films d’Emir Kusturica Vrcavo Kolo - Traditionnel de Serbie centrale (instr.)
ou la musique de Goran Bregoviç, semble être devenue une valeur sûre. Les festivals de Dui dui, denomori deshudui - Chanson tzigane
musique des Balkans se multiplient, les concerts de la fanfare Ciocârlia ou de Boban Markoviç
font salle comble mais, en revanche, le répertoire moins « folklorique » est peu connu. Pause
Rappelons aussi que l’essentiel de la musique balkanique a subi une forte influence de
la culture « rom », ce que semblent parfois oublier les musicologues de la région, parlant AUTOMNE
de musiques « serbes », « bulgares » ou « macédoniennes », sans mentionner que leurs La Famille, le Travail, Maturité & Célébrations
sources et leurs interprètes sont très souvent « tsiganes ». Godini ludi mladi - O mes jeunes années sauvages, chanson lyrique macédonienne
En souhaitant instaurer un véritable dialogue interculturel, leurs interprètes et moi- Sborenka - Danse de Dobrudzha du nord-est de la Bulgarie (instr.)
même avons pensé à la consolidation de la Paix dans cette péninsule, entreprise encore Ramiza - Chant de Bosnie
Koniali - Traditionnel grec et turc
pleine de difficultés, tout particulièrement dans les régions les plus touchées par les guerres :
la Bosnie et le Kosovo. Avec Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin, nous croyons que « c’est Pastirska Elegija et danse urbaine - (traditionnel serbe) (instr.)
dans cette redécouverte de leur propre histoire et de leurs identités multiples, que les peuples
des Balkans pourront enfin redevenir pleinement maîtres de leur destin, tout en dessinant HIVER
une autre manière d’être Européens, qui n’en finira pas d’étonner et d’émerveiller les Expérience, Sagesse, Sacrifice, Spiritualité, Exil et Mort
Occidentaux ». Raslo Mie - Chanson tzigane
Zaplakala e vdovitsa - Chanson du Centre-ouest de Bulgarie
Jordi Savall Gazel - Improvisation - Tradition ottomane. Poème de Fuzuli

44 45
Ah što ćemo ljubav kriti - Plainte bosniaque SÉFER IETSIR À V, I, 3
B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G

B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G
Shuvi nav shi (L’âme et le corps) - Anonyme séfarade Le livre de la Création, Chap. V, 1-3
Mélodie traditionnelle séfarade
Plainte de l’Exil, duduk - (Traditionnel arménien) (instr.) La Kabale explique l’Univers
Alef, mem, shin.
(RÉ)CONCILIATION
Trois principes, alef, mem, shin.
Apo xeno meros - (Traditionnel chrétien) Torah (hébreu) Grand mystère,
Üsküdar (ottoman) - Ruse Kose (Serbe) - Durme (séfarade) dissimulé, merveilleux,
Ghazali - bosnien & tzigane (instr.) scellé par six anneaux,
(Tous ensemble) d’où sont issus le feu, l’air et l’eau,
se divisant en mâle et femelle.
Trois principes, alef, mem, shin, dans l’univers
Distribution sont l’air, l’eau et le feu.
Gürsoy Dinçer, chant (Turquie) L’origine du ciel est le feu,
Lior Elmaleh, chant (Israël) l’origine de la terre est l’eau,
l’origine de l’éther est l’air,
Tcha Limberger, chant et violon (Hongrie / Roumanie)
mettant l’équilibre entre eux.
Aikaterini Papadopoulou, chant (Grèce)
Amira Medunjanin, chant (Bosnie)
Stoimenka Outchikova-Nedialkova, (Bulgarie)
КАДОНА СЕДИ В БАХЧОНА KADONA EST ASSISE DANS LE VERGER
Zacharias Spyridakis, chant et lyre crétoise (Grèce)
Chanson des Montagnes Rodhopes (Bulgarie) Chanson des Montagnes Rodhopes (Bulgarie)
Кадона седи в бахчона
китчица носи в ракона.
ARMENIE Haïg Sarikouyoumdjian, duduk et ney Kadona est assise dans le verger
tenant en sa main un bouquet.
На срьощу върви севдьона,
TURQUIE Hakan Güngör, kanun

с бели му ръки махаше.


Yurdal Tokcan, oud Son amoureux vient vers elle,
GRECE Dimitri Psonis, santur & moresca elle lui fait signe de ses blanches mains.
Йела ми, йела юначе,
за тебе седим в бахчона,
Zacharias Spyridakis, lyre crétoise Viens vers moi, viens là, mon héros,

за тебе ми е киткаса.
BULGARIE Nedyalko Nedyalkov, kaval je suis assise dans le verger pour toi
Valeri Dimchev, tanbura et mon bouquet est pour toi aussi

EMINA EMINA
HONGRIE Gyula Csík, cymbalum
Janos Dani, alto

Borislav Dugić, frula


ROUMANIE Vilmos Csikós, contrebasse Lyrics by Aleksa Šantić Chanson de Bosnie

Slobodan Prodanović, accordéon


SERBIE Sinoć kad se vraćah iz topla hamama Hier soir, en revenant du chaud hammam

Marko Lazović, violon


Prođoh pokraj bašte staroga imama Je suis passé par le jardin du vieil Imam.

Slodoban Marković, orgue


Kad tamo u bašti u hladu jasmina Et là, à l’ombre du massif de jasmin,
S ibrikom u ruci stajaše Emina Emina se tenait un pichet à la main.

Nešće ni da čuje, lijepa Emina


Ja joj nazvah selam, jes’ tako mi dina « Salam »,dis-je, mais par ma foi,
Milan Pavkovic, contrebasse De m’écouter la belle Emina ne se souciait pas.

Pa niz bašču đule zaljevati ode.


Već u srebrn ibrik zahvatila vode En revanche, elle remplissait son pichet en étain
HESPÈRION XXI Et arrosait les roses du jardin.
Fahrettin Yarkin, percussions S grana vjetar dunu, pa niz pleći puste Une brise entre les branches caressa son joli cou
Yair Dalal, oud Rasplete joj one, pletenice guste et détacha ses lourdes tresses
Jordi Savall, lire d’archet et direction Zamirisa kosa k’o zumbuli plavi Le parfum de jacinthe bleue échappé de ses cheveux
A meni se krenu bururet u glavi Me rendit à la fois hébété et piteux !
Conception du programme musical Miel & Sang : Jordi Savall Zamal’ ne posrnuh mojega mi dina Par ma foi, j’approchai, titubant de détresse
Idée originale du programme Cycles de la vie : Montserrat Figueras Al' meni ne dođe lijepa Emina Mais la belle Emina à moi ne vint du tout,
Choix des musiques : Borisav Dugic, Nedyalko Nedyalkov, Dimitri Psonis, Samo me je jednom pogledala mrko Fâchée, elle me jeta plutôt un regard dédaigneux,
Tcha Limberger, Gyula Csík et Jordi Savall I ne haje alčak, što za njome crkoh. Sans voir que mon amour pour elle me rendait fou!

46 47
DE MAN DAEI MOI TE PEAu MèRE, DONNEz-MOI Du VIN À bOIRE, šerbet ni kafu popila Et n’a encore eu ni sorbet ni café.
B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G

B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G
Ne mogu majko ustati Ma mère, je ne peux me lever,
Pour m’enivrer, ma mère, faites-moi boire
Ružan sam sanak sanjao Car j’ai eu un rêve affreux.
Oh, Dieu !aller dans les rues,les artères
Tri su me vile davile Trois fées m’étranglaient,
Et maudire ces êtres, ma mère,
Seja mi oči vezala Ma soeur me bandait les yeux,
Mère, pour faire face à mes ennemis,
Babo mi ruke vezao Mon père me liait les mains,
Ma vie est en ruines, je suis fini.
Ti si mi srce vadila. Et vous m’arrachiez le coeur.
Mère, laissez-moi boire,

HERMOzA MuCHACHICA JOLIE FILLE


Pour oublier ce que je fais aussitôt
Arrête de boire, mon fils, c’est trop,
Les Tsiganes sont grands, durs et retors. Anónimo sefardí (Jerusalén) Anonyme séfarade (Jerusalem)
Oh, mon fils.., ivre ils ne doivent pas te voir
Car ils te battront comme pâte à pain Hermoza muchachica Jolie fille,
Laissant ton fils orphelin. vente tú con mí viens donc avec moi
En ville tous parlent de tout, ven, mos cazaremos viens, nous nous marierons
Ceux qui font des commérages juntos mos aunaremos. ensemble nous nous unirons.
Oh Dieu ! Quand j’en serai au dernier pot, Capitán hermozo Beau capitaine
Mère, ils me traiteront de fou no me cazo yo, moi, je ne me marie pas
Ma mère, ils m’appelleront sauvage, a la Grecia yo mo vo ir. en Grèce, je vais m’en aller
Oh, ils diront que je suis idiot. calogria me vo hazer. je vais me faire nonne.
Arrête de boire, mon fils, c’est assez,
Les Tsiganes sont grands et acharnés. Hermoza muchachica, Jolie fille
Oh, mon fils, s’ils te voient soûl yo so Yerohám; je suis Yeroham
Ils te rosseront jusqu’au bout, en servicio soldado me fui. je suis parti soldat
Mère ils m’appelleront sauvage ; torní capitán. et suis revenu capitaine.
Oh, ils diront que je suis idiot, Pour le désir de ma mère
Para mi madre ansia
Laisse les dire,car inutiles sont leurs mots.
rogo piadad; je demande ta pitié
Laisse les dire,car inutiles sont leurs mots.
tú mírame con gracia regarde-moi avec faveur

MOMA E MOMA RODILA uNE JEuNE FILLE ACCOuCHA D’uNE FILLETTE


y no con crueldad. et non avec cruauté.

Berceuse bulgare Berceuse bulgare HISAR buSELIK ŞARKı HISAR buSELIK ŞARKı

Мома е мома родила, с алян я мендиль повила,


Tanburi Mustafa Çavuş (1700 ?-1770) Tanburi Mustafa Çavuş (1700 ?-1770)
Une jeune fille accoucha d’une fillette et l’enveloppa dans
летва му люлка сторила и песен й е запела.
Poema de Hifzi Poème de Hifzi
un tablier rouge.

Нани ми нани дощерьо, големка да ми нарастеш,


Elle lui fit un berceau de lattes et lui chanta une chanson. Dök zülfünü meydana gel Lâche ta chevelure et pars,

големка да ми нарастеш на осемнайсет годинки.


Douce berceuse, ma fille, j’espère que tu grandiras. Sür atını ferzane gel chevauche ta monture et laisse-toi convaincre!
Tu deviendras une belle jeune fille, tu auras dix-huit ans. Al daireni hengame gel Prends tes affaires et viens à ma pauvre demeure,
А га са с дружки събереш, със твойте дружки лефтери, Et quand tu seras avec tes amies non mariées, Bülbül senin gülşen senin le rossignol et le jardin de roses sont à toi.
те ща та питат дощерко: ”Кутри е твойен бубайко”. elles te demanderont, ma fille « Qui est ton père ? » Yar amman amman Ô mon amour
Пък ти им речи, дощерко,
Aşıkınım hayli zaman il y a longtemps que je t’aime,
йе немам стар бубайко,
Et tu leur diras, ma fille, Dil muntazır teşrifine anticipant et souhaitant ta venue,
мен ма е майка украла,
« Je n’ai pas de père reconnu. Gel amman amman viens donc, viens maintenant.
въз коса, още въз жотва.
Ma mère m’a volée
pendant la moisson, durant la récolte. » Verdin cevap ünvan ile Tu as répondu favorablement,

MEHMEDA MAJKA buDILA MEHMEDA


Yakdın sinem suzan ile tu as consumé cruellement mon cœur
Müştak sana bin can ile j’ai mille âmes qui te réclament
(Bosnian traditional) Bülbül senin gülşen senin le rossignol et le jardin de roses sont à toi.
Berceuse bosniaque
Yar amman amman Ô mon amour
Mehmeda majka budila Mehmed par sa mère fut réveillé. Aşıkınım hayli zaman il y a longtemps que je t’aime,
Ustani sine Mehmede Mehmed, mon fils, lève-toi. Dil muntazır teşrifine anticipant et souhaitant ta venue,
Majka je rano ustala Ta mère s’est réveillée tôt, Gel amman amman viens donc, viens maintenant.

48 49
DuI DuI DENOMORI DESHuDuI DEuX DEuX Hey hey Hé! Hé!
B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G

B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G
Chanson tsigane Hani ya da benim elli gram pastırmam Où sont mes cinquante grammes de pastrami ?
Konyalı’dan başkasına bastırmam of Je ne les veux que pressés par cette fille de Konya
Savo shukar piripe, phenori si tut, Quelle belle allure tu as, petite sœur, Konyalım yürü, Avance, ma fille de Konya

Şimdi de geçti burdan Konyalı’nın biri…


blago pe dayake, so bianda tut. ta mère peut être fière de toi, ma chérie. Yürü yavrum yürü, fistanını sürü Avance, ma chérie, marche et fais virevolter ta robe
Duy, duy, duy, denomori deshudui Deux, deux, deux, donne-m’en douze maintenant, Une fille de Konya vient juste de passer ici.
de ma te tchumidav, me ko parno mui. donne-moi ta bouche, laisse moi embrasser ton visage.
Shtar, shtar, shtar, denomori deshushtar Quatre, quatre, quatre, donne-m’en quatorze maintenant,
RASLO MI JE bADEM DRVO L’AMANDIER POuSSE GENTIMENT
de ma te astarav, ko sano mashkar. Et laisse-moi prendre ta fine taille.
Serbie Serbie
Blago pe dayake, so biyanda tut, Ta mère peut être fière de toi.
nashti te bistrav tut, te na dikav tut. Même hors de ma vue, tu n’es jamais hors de mes pensées. Raslo mi je badem drvo, L’amandier pousse gentiment,
Tanko visoko, tanko visoko, Grand et élancé, grand et élancé.

GODINI, LuDI MLADI GODINI OH MES JEuNES ANNEES DE LIbERTÉ


Pod njim lezi hajduk Veljko, Dessous Haiduk Veljko est couché
S’ lepom devojkom, s lepom devojkom. Avec une jeune fille, tendrement.
Chanson lyrique de Macédoine (Bulagrie) Jastuk im je desna ruka Leur oreiller est le bras droit

Де гиди луди млади години


Oh mes jeunes années de liberté, Hajduk Veljkova, hajduk Veljkova, D’Haiduk Veljko, Haiduk Veljko

летнафте като сиви гълъби.


Où vous êtes vous envolées comme des pigeons gris ? Dusek im je detelina, Un champ de trèfles est leur matelas
Vitka grana, vitka grana. Du vert le plus beau, le plus beau.
Летнафте като сиви гълъби,
Vous vous êtes envolées comme des pigeons gris

паднафте во момини дворови,


et êtes tombés dans le jardin d’une jeune fille Jorgan im je bela klada, Une douce branche est leur couverture

скокнафте на момини скутови.


et sauta sur les genoux de la jeune fille. Slatkog badema, slatkog badema. Faite d’amandes les moins dures, les moins dures.

Барем се ерген, мамо, наодих,


Célibataire, j’ai erré au loin, ma mère

низ тая влашка земя богата, zAPLAKALA E VDOVITSA zAPLAKALA E VDOVITSA


dans cette riche contrée de Valachie

влаинки моми, мамо, полюбих.


et je suis tombé amoureux des jeunes filles de ce pays.
Célibat pour l’homme, ma mère, bonheur solitaire Chanson du Centre-ouest de Bulgarie Chanson du Centre-ouest de la Bulgarie

Заплакала е вдовица край тая река Марица


célibat de la femme, ma mère, pouvoir du Vizir.
плакала и нареждала-любе Стояне, Стояне.
Près du fleuve Maritsa, une veuve pleurait,

RAMIzA MA RAMIzE
Pleurait et se lamentait – Oh mon amour, mon Stoyan.
Къде си, любе, да дойдеш стадо ти
блее в ъгъле хранено, ненахранено,
Où es-tu, mon amour, ton troupeau de moutons
Anonyme Anonyme
зобено, неназобено.
Bêle dans un coin, affamé, réclamant
Bir evler yaptırdım be ramizem sazdan Ma Ramize, j’ai construit des maisons Son fourrage, mais n’en ayant plus finalement.
samandan en roseau et en paille. Къде си любе да дойдеш
децата да си отгледаш
Où es-tu, mon amour, pourquoi ne peux-tu
İçine girilmez be ramizem tozdan dumandan
aman, aman. Ma Ramize, mais on ne peut y entrer
те ще за тебе отмъстят.
Venir élever tes enfants. Je t’en prie
à cause de la poussière et des cendres. Ils veulent venger ta mort.
aman, aman.
Ma Ramize, j’ai construit des maisons

GAzEL GAzEL
Bir evler yaptırdım be ramizem kalaya karsı en face du château.
aman, aman. Comment seras-tu capable
Nasıl cıkacaksın be ramizem babana karsı de faire face à ton père ? Improvisation – Tradition ottomane Improvisation – Tradition ottomane
aman, aman. Poème de Fuzuli (Mehmet bin Süleyman) Poème de Fuzuli (Mehmet bin Süleyman)

ΚΌΝΙΑΛΙ - KONIALI uNE FILLE DE KONYA Beni candan usandırdı cefadan yar usanmaz mı Je suis meurtri de tant de tourments; mais ma bien

Felekler yandı ahımdan muradım şem-i yanmaz mı


Weding dance - Greek tradition Traditionnel grec aimée ne se lasse pas de prolonger mon agonie ?
Κόνιαλί μου σαν σε δω στην αγορά
Le destin a entendu ma complainte ; ne voudrait-il
Και με σκέρτσο να μου κόβεις Şeb-i hicran yanar canım döker kan çeş mi
Hé ! ma fille de Konya ! pas raviver mes espérances pour le futur ?
Παστουρμά και σουτζουκάκι αμάν Κόνιαλί μου
Quand je te vois au marché La nuit de l’adieu, mon âme se consume et mes yeux
Με το μαχαίρι που τραβάς μου πήρες τη ζωή μου
avec ta grâce, tes viandes pasturma et sutsukaki, giryanım au lieu de larmes versent le sang.
Χωρίς εσένα δεν μπορώ να ζήσω Κόνιαλί μου.
avec ton couteau c’est ma vie que tu as coupée, Uyarır halkı efganım kara bahtım uyanmaz mı Tous sont réveillés par mes pleurs; comment ceux-
je ne peux vivre sans toi. ci n’alarment-ils pas mon infortune ?

50 51
AH ŠTO ĆEMO LJubAV KRITI POuRQuOI DEVONS-NOuS CACHER NOTRE TOHRA
AMOuR
B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G

B A L · K A N : L E PAY S D U M I E L & D U S A N G
Plainte bosniaque Traditionnel hébreu
Chanson traditionnelle bosnienne

Ah što ćemo ljubav kriti


J’entonnerai une chanson pour célébrer la Torah.
Pourquoi devons-nous cacher notre amour ? Le Seigneur l’a créée d’or fin, précieuse et forte.
kad ja moram tvoja biti C’est à toi que je suis destinée, C’est notre pasteur Moïse qui nous l’a donnée, notre maître,
jer srce više nije moje puisque mon coeur ne m’appartient plus c’est notre pasteur Moïse qui nous l’a donnée, notre maître.
tebi dragi pripalo je. car maintenant il est à toi.

ÜSKÜDAR ÜSKÜDAR
Šta me tebi tako vuče Qu’est-ce qui m’attire en toi ?

Geleneksel şarkt (Türkiye)


osjećaji mene muče ces sentiments me tourmentent
jer srce više nije moje puisque mon coeur ne m’appartient plus Chant traditionnel (Turquie)
tebi dragi pripalo je. car maintenant il est à toi. Söz Fuzuli Paroles: Fuzuli

Il’ me uzmi, il’ me ubij Prends-moi ou tue-moi Üsküdar’a gider iken aldı da bir yağmur Sur la route d’Üsküdar il s’est mis à pleuvoir.
ne daj drugom da me ljubi Ne laisse aucun autre m’embrasser, aime-moi Katibimin setresi uzun eteği çamur Mon secrétaire a une longue veste et des basques
jer srce više nije moje puisque mon coeur ne m’appartient plus boueuses.
tebi dragi pripalo je. car maintenant il est à toi. Katip uykudan uyanmış gözleri mahmur Mon secrétaire s’éveille avec des yeux embués.
Katip benim ben katibin el ne karışır Il m’appartient et je lui appartiens, c’est notre affaire,

SHuVI NAV SHI


Katibime kolalı da gömlek ne güzel yaraşır et qu’il est élégant dans sa chemise empesée.

RuSE KOSE CHEVEuX D’OR


REVIENS, MON ÂME À TON CRÉATEUR
Anonyme séfarade

Reviens, mon âme à ton créateur Tradicionalna iz Srbije Traditionnel de Serbie


Et repends-toi de ton péché.
Ruse kose, curo, imaš O jeune fille, quels beaux cheveux d’or,
Combien de temps encore seront en toi
Ces pensées chagrines ? žališ li gi ti? es-tu triste de les avoir ?
Aman, da gi žalam, Mais bon, si c’était le cas, ma foi
Je m’enferme dans le silence ne bi ti gi dala cela ne me dérangerait pas
Mais mon âme a des hauts et des bas da gi mrsiš ti. de les enchevêtrer.
Plus je m’éloigne de l’objet du délit
Plus la honte couvre mon visage O jeune fille, quelle belle peau,
es-tu triste de l’avoir ?
Seigneur, ta miséricorde me console
Mais bon, si c’était le cas, ma foi
Ta compassion me recherche
cela ne me dérangerait pas
Vous qui connaissez ce qui est occulte
de l’embrasser.
Que celui qui est abattu n'aie plus honte.

APO XENO MEROS DuRME, HERMOSA DONzELLA DuRME, HERMOSA DONzELLA


Traditionnel grec Romance sefardí en ladino – Anónimo (Rodas) Romance sépharade en ladino - Anonyme (Rhodes)

D’un lieu étranger et lointain ¡Durme, durme, hermosa donzella, Dors, dors, belle donzelle,
est arrivée une fille de vingt ans. durme hermosa, sin ansia y dolor! dors ma belle, libre de toute anxiété, de toute douleur !
Elle avait les yeux noirs et les cheveux blonds, Heq tu esclavo, que tanto desea Me voici ton esclave, qui désire tant
sur la joue, un grain de beauté. ver tu sueño con grande amor. voir ton rêve d’un grand amour.

52 53
FIESTA CRIOLLA Tembembe Ensamble Continuo
D i m a n c h e 2 0 J u i l l et 2 0 1 4 - Co u r Lo u i s X I V - 1 9 h 3 0

F I E S TA C R I O L L A - U N FA N D A N G O B A R R O C O
Chants & Danses du Nouveau Monde Ada Coronel, voix
Dîner-concert avec des spécialités mexicaines Zenén Zeferino, jarana, voix
Ulises Martínez, violon, mosquito, jarana, guitarra de son, voix

Un Fandango Barroco Enrique Barona, huapanguera, leona, jaranas, percussions, voix


Eloy Cruz, guitare et jarana baroques
-1-
Leopoldo Novoa, marimbol, guitarra de son tercera, tiple, arpa llanera, voix
Canarios - El Canario

Bayle del Chimo - Bayle de Espadas - Jarabe

Villanos - El Guapo
Sources et auteurs:
Gallarda Napolitana - El Jarabe Loco - Guabina
Canarios, Villanos, El Caballero, Zarambeques, Los Ympossibles, Jácaras por la E : Santiago de
Canarios - La Iguana Murcia (1673-1739), Códice Saldívar 4, México, c. 1732.
El Canario : Son huasteco tradicional.
Bayle del Chimo, Bayle de Espadas, Lanchas para baylar : Baltasar Jaime Martínez Compañón,
-2- Códice Trujillo del Perú, c. 1785.
Jarabe , La Petenera, El Arrancazacate : sones guerrerenses de tarima.
El Caballero - Los Negritos
El Guapo, El Jarabe Loco, La Iguana, Los Negritos, El Aguanieve, El Buscapiés, La Lloroncita :
Lanchas para baylar - Al pie de un pino Sones jarochos tradicionales.
Gallarda Napolitana : Antonio Valente, Intavolatura de cimbalo, Nápoles, 1575.
Jácaras por 5 que es E - La Petenera
Guabina : canta tradicional de Colombia.
Follia Canarios, Jácaras : Gaspar Sanz, Instrucción de música sobre la guitarra española, Zaragoza, 1674.
Al pie de un pino : abajeño de la Meseta Purépecha, Isaac Sierra.
Jácaras por 5 que es E : Antonio de Santa Cruz, Livro donde se veran obras para Biguela
-3- Hordinaria, siglo XVII.

Zarambeques - El Aguanieve con fuga de Buscapiés Follia : Arcangelo Corelli, Sonate a Violino e Violone o cimbalo. Opus V, Roma, 1700.
Llena de Luna : malagueña, son guerrerense tradicional, texto: Enrique Barona.
Jácaras - Llena de Luna
Una giga de Corelli : Santiago de Murcia, Passacalles y Obras de guitarra, México, 1732.
Los Ympossibles - La Lloroncita Zumba que zumba, El Pajarillo : golpes de joropo llanero de Colombia.
Una giga de Corelli - El Arrancazacate

Zumba que zumba - El Pajarillo - Jácaras por la E

54 55
Hespèrion XXI (Bâle, 1974)

BIOGRAPHIES
Dans l’Antiquité, on appelait « Hesperia » les deux péninsules les plus occidentales d’Europe : l’Italienne
et l’Ibérique. En grec ancien, « Hesperio » signifiait « originaire de l’une de ces deux péninsules ». C’était
aussi le nom qui était donné à la planète Venus quand elle apparaissait la nuit, à l’occident. Unis par
une idée commune - l’étude et l’interprétation de la musique ancienne à partir d’un positionnement
à la fois original et actuel - et fascinés aussi par l’immense richesse du répertoire musical hispanique
et européen d’avant 1800, Jordi Savall, Montserrat Figueras, Lorenzo Alpert et Hopkinson Smith
fondèrent en 1974 l’ensemble Hespèrion XX. Tout au long de ses trente années d’existence et avec la
collaboration de grands interprètes, cet ensemble a sauvé de l’oubli de nombreuses oeuvres et de nombreux
programmes inédits, contribuant ainsi à une importante revalorisation des aspects essentiels du
répertoire médiéval, renaissant et baroque. Depuis sa fondation, Hespèrion XX donne de très nombreux
concerts dans le monde entier et participe régulièrement aux principaux festivals de musique
internationaux. Aux portes du nouveau millénaire, Hespèrion continue d’être un outil de recherche « en
direct», c’est ce qui a été signifié par le changement de siècle apparu en son nom : « Hespèrion XXI »
à partir de l’an 2000. Cette formation a décidé de ses choix artistiques de manière très éclectique, les
fondant sur la recherche d’une synthèse dynamique entre expression musicale, connaissances stylistiques
et historiques, et imagination créative chez ces musiciens du XXIe siècle. L’entreprise consistant à reconstruire
la richesse exubérante de la musique d’autres époques, est séduisante, particulièrement celle de
siècles lointains (du Xe au XVIIIe), et a introduit un air nouveau dans les propositions actuelles. Grâce
au dynamisme et à l’ardeur des vocations de ses différents éléments, Hespèrion XXI a su conquérir l’Europe
des nations en faisant revivre ses trésors musicaux de grande valeur. Avec ce bagage, il a parcouru les
pays européens, le nouveau monde, le proche et l’extrême- Orient. Les disques et les interprétations
en direct d’Hespèrion XXI ont permis de redécouvrir les chants judéo-chrétiens du répertoire Sefarade,
le Siècle d’Or espagnol, les Madrigaux de Monteverdi et les Villancicos créoles d’Amérique. Parmi tous
les CD publiés, il faut souligner : Cansós de Trobairitz, El Llibre Vermell de Montserrat, Diáspora Sefardí,
Música napolitana, Música en el tiempo de Cervantes, El Barroco Español, Ostinato, ainsi que les productions
monographiques sur G. Gabrieli, G. Frescobaldi, S. Scheidt, W. Lawes, J. Cabanilles, F. Couperin, J. S.
Bach, de même que les derniers enregistrements, Istanbul, Jérusalem, la ville des deux Paix, Le Royaume
Oublié, la tragédie Cathare, La Dynastie Borgia (Alia Vox). Ils sont les meilleurs témoignages de la
diversité du foisonnement et de la ferveur que nous offre toujours Hespèrion XXI.

La Capella Reial de Catalunya


Convaincus de l’influence déterminante que les racines et les traditions culturelles d’un pays exercent
toujours dans l’expression de son langage musical, Montserrat Figueras et Jordi Savall ont fondé, en
1987, La Capella Reial. C’est l’un des premiers groupes vocaux dédiés à l’interprétation des musiques
du Siècle d’Or sur des critères historiques et qui soit exclusivement composé de voix hispaniques et
latines. Cette nouvelle « Capella Reial », appelée depuis 1990 La Capella Reial de Catalunya, est née
sur le modèle des célèbres Chapelles Royales pour lesquelles les grands chefs-d’oeuvre des musiques
sacrées et profanes de la Péninsule Ibérique furent créés. Elle est le fruit de plus de 13 années de travail
de recherche sur l’interprétation dans le cadre de la musique ancienne. Avec Hespèrion XX - fondé
en 1973 - elle a pour principal objectif d’approfondir et d’élargir les champs de la recherche sur les
caractéristiques spécifiques du patrimoine hispanique tant sur la technique vocale que sur la polyphonie
mais aussi du patrimoine européen d’avant 1800. Cette formation se caractérise par sa vision
interprétative de la voix prenant en compte tant la qualité du son dans son adéquation au style de
l’époque, que la déclamation et la projection expressive du texte poétique, toujours au service de la

56
56 57
profonde dimension spirituelle et artistique de chaque oeuvre. Sous la direction de Jordi Savall, La Capella Tembembe Ensamble Continuo
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
Reial de Catalunya développe une intense activité de concerts et d’enregistrements et participe dès sa
Cet ensemble a pour ambition de rechercher, recréer et faire connaître les relations existantes entre les musiques
fondation aux principaux festivals de musique du monde entier. Son répertoire et ses principaux
de l’époque baroque et les musiques traditionnelles mexicaines y latino-américaines. Les membres de l’Ensemble
enregistrements, publiés en 25 CD, vont des Cantigas de Alfonso X el Sabio et El Llibre Vermell de Montserrat
Tembembe , Enrique Barona, Eloy Cruz et Leopoldo Novoa ont commencé leur collaboration dans les années
au Requiem de Mozart, y compris les Cancioneros del Siglo de Oro et les grands maîtres de la renaissance
1990 et l’ensemble a, par ailleurs, pour musiciens invités Ulises Martinez, Ada Coronel et Zenén Zeferino.
et du baroque comme Mateu Flecha, Cristóbal de Morales, Francisco Guerrero, Tomás Luis de Victoria,
Les trois fondateurs ont fait leurs études à l’ “ Escuela Nacional de Musica” de la UNAM à Mexico et dans
Joan Cererols, Claudio Monteverdi, H. I. von Biber et Narcís Casanovas, le El Misteri d’Elx, Isabel I-Reina
d’autres institutions musicales du Mexique, de Colombie, des Etats-Unis et de France. Ils sont actuellement
de Castilla, Francisco Javier La Ruta de Oriente, Jérusalem, la ville des deux paix, Le Royaume Oublié, la tragédie
professeurs à l’Université UNAM de Mexico, au Centro Morelense de les Artes et au Centro Ollin Yoliztli.
cathare et plus récemment El Nuevo Mundo, La Dynastie Borgia. Il faut souligner sa participation à la
Ils organisent des ateliers de construction et d’interprétation d’instruments traditionnels ainsi que des rencontres
bande originale du film Jeanne La Pucelle (1993) de Jacques Rivette sur la vie de Jeanne d’Arc et aux
de « fandangos » dans les communautés de l’état de Morelos. L’ensemble s’est produit dans de nombreuses
opéras Una cosa rara de Vicente Martín y Soler, et L’Orfeo de Claudio Monteverdi, représentés dans le
salles au Mexique, Etats-Unis, France, Espagne, Allemagne, Autriche, Colombie, Malaisie, Singapour et Corée…
Gran Teatre del Liceu de Barcelone (en 1991 et 1993). Ce dernier a également été représenté au Teatro
où l’on remarque particulièrement le Palacio de Bellas Artes de Mexico, Bosart de Bruxelles, Lincoln
Real de Madrid (2000), à la Wiener Konzerthaus (2001), au Teatro Reggio di Torino (2002) puis de nouveau
Center de New York, Cité de la Musique à Paris, l’Auditorio Nacional de Madrid, l’Opéra de Lyon, le Kennedy
dans le Liceu de Barcelone reconstruit (en 2001), et enfin enregistré en DVD (BBCOpus Arte).
Center à Washington ou encore le Forbidden City Concert Hall de Pékin.. Ils ont enregistré des disques pour
Depuis 1990, La Capella Reial de Catalunya reçoit le soutien de la Generalitat de Catalunya.
UDC (Mexique), Sony BMG Deutsche Harmonia Mundi (Allemagne)et AliaVox (Suisse). Tembembe
Ensamble Continuo est un groupe qui se propose de rechercher, recréer et diffuser ce qui fait la relation
Le Concert des Nations (Paris 1989) intrinsèque entre la musique de la période baroque, la musique traditionnelle, mexicaine et latino-
Inspiré par l’oeuvre de François Couperin Les Nations, qui représente la réunion des « goûts » mais aussi américaine en général, en dépassant les barrières historiques et imaginaires qui se sont interposées, offrant
la prémonition d’une Europe de l’art déjà inventée depuis longtemps et qui porte la marque du Siècle ainsi de nouvelles possibilités de bonheur, de compréhension, d’interprétation novatrice et d’essor de cette
des Lumières, Le Concert des Nations, le plus jeune des groupes dirigés par Jordi Savall, naît en 1989. musique au jour d’aujourd’hui. La proposition de l’ensemble consiste à réunir la musique de la guitare baroque
Créée durant la préparation du projet Canticum Beatæ Virgine de Marc-Antoine Charpentier, cette formation hispanique et la sonorité mexicaine et latino-américaine d’aujourd’hui. Le groupe explore les similitudes
répond à la nécessité de disposer d’un orchestre jouant sur instruments d’époque, capable d’interpréter entre les instruments et les pratiques propres à chaque manifestation musicale, en les recréant sur scène
le répertoire orchestral et symphonique, du Baroque au Romantisme (1600-1850). Le Concert des Nations dans un spectacle total, de musique, de chant et de danse qui fait revivre à la fois l’esprit festif du fandango
est le premier orchestre qui offre ces caractéristiques, composé de musiciens majoritairement originaires hispanique du XVIIIe siècle et celui du fandango traditionnel actuel. Tembembe aime à travailler en tant
de pays latins (espagnols, français, hispano-américains, italiens, portugais..., sans exclusion bien sûr des qu’invité, présentant ses musiciens traditionnels de différentes régions du Mexique. Ada Coronel qui a étudié
autres nationalités). Tous ces musiciens sont des spécialistes remarqués comme les meilleurs pour leur la danse traditionnelle, a fondé le Yolotecuhani, groupe dans la tradition du Fandango de Tixtla Guerrero.
interprétation sur leurs instruments respectifs. Durant toutes ces années, l’impact des enregistrements Ulises Martinez appartient à une famille de musiciens connus de la tradition Purépecha de Michoacan. Tembembe
et des concerts réalisés dans les principales villes et festivals de musique autour du monde, a légitimé est le nom d’une rivière, formée de plusieurs affluents, qui serpente entre nos paysages escarpés, et se trouve
Le Concert des Nations comme l’un des meilleurs orchestres actuels. Avec des instruments originaux, près du lieu de nos répétitions. Ainsi va notre culture, ainsi va notre travail….
cet ensemble est capable d’aborder un répertoire éclectique et varié allant des premières musiques pour
orchestre (L’Orchestre de Louis XIII, 1600-1650) jusqu’aux chefs-d’œuvre du romantisme, en passant
Enrique Barona
par les auteurs essentiels du baroque et du classique. Dès ses premiers enregistrements, la volonté du
De nationalité mexicaine, ce « jaranero » est né dans la ville de Mexico ; Il y a fait des études d’ethno-
Concert des Nations de faire connaître un répertoire historique et de grande qualité à partir
musicologie à l’Universidad Nacional Autonoma (UNAM) et a acquis ses connaissances grâce à la
d’interprétations à la fois rigoureuses et vivifiantes, est bien évidente : Charpentier, Bach, Haydn, Mozart,
pratique de la musique traditionnelle de son pays, au cours de ses plus de vingt-cinq ans de travail sur
Haendel, Marais, Arriaga, Beethoven, Purcell, Dumanoir. Parmi les dernières productions, nous trouvons
le terrain. Enrique Barona a été membre de divers groupes de musique traditionnelle et a collaboré avec
des oeuvres de Boccherini, Mozart, Lully, Biber, Bach, Couperin, Vivaldi, Telemann, Corelli, Rameau éditées
des ensembles de musique ancienne ainsi que des orchestres symphoniques. Son activité professionnelle
par Alia Vox, le label exclusif de Jordi Savall qui a reçu de nombreuses distinctions. Le Concert des Nations
l’a amené à voyager à l’intérieur de son pays, dans toute l’Amérique Latine et en Europe. Il enseigne la
a débuté en 1992 avec l’opéra Una Cosa Rara de Martín y Soler puis avec l’Orfeo de Monteverdi (interprété
« jarana » à l’Ecole Ollin Yolliztli de Mexico.
pour la première fois en 1993) et représenté de nouveau en 1999, 2001 et 2002 au Grand Théâtre
du Liceu de Barcelone, au Teatro Real de Madrid ainsi qu’à Beaune, Vienne et Metz. En 1995, un autre
opéra de Martín y Soler, Il Burbero di Buon Cuore, a été représenté à Montpellier et, en 2000, Celos aun Waed Bouhassoun, luth et chant
del Ayre matan de Juan Hidalgo et Calderón de la Barca fut présenté en version concert à Barcelone et La jeune joueuse de luth et chanteuse syrienne, Waed Bouhassoun possède un timbre de voix d’une qualité
à Vienne. Les dernières productions d’opéra ont été : Farnace de Vivaldi, interprété pour la première rare, une de ces fameuses voix de la chanson arabe des années trente. On va tout de suite penser à Oum
fois au Teatro de la Zarzuela de Madrid (2001), puis à Bordeaux, édité en CD, et de nouveau l’Orfeo Kalthoum ou à Asmahan, mais Waed a une voix qui n’est la copie d’aucune autre. Dès sa première
de Monteverdi enregistré en DVD par BBC/Opus Arte (2002). Un autre Dvd “Les 7 dernières paroles audition à Alep, les spécialistes (sammaïnes) ont immédiatement reconnu son talent et l’ont symboliquement
du Christ sur la Croix” de Haydn est paru en 2009. autorisée à se présenter en public, ce qu’elle fit à Paris à la Maison des Cultures du Monde et à l’Institut

58 59
du Monde Arabe en 2006. Le succès là aussi fut immédiat et la presse unanime salue : «une révélation », Sergi Casademunt publie de nombreux articles et transcriptions. Il est membre de la Societat Catalana
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
« les applaudissements pleuvent » « l’époustouflante Waed »… De retour en Syrie, Waed va enchaîner les de Musicologia de l’Institut d’études catalanes. Facteur d’instruments, il est un des rares gambistes qui
concerts notamment à l’Opéra de Damas. Toujours en 2006, elle est l’invitée de nombreux festivals et en joue de ses propres instruments.
2008, dans le Salon des Ambassadeurs de l’Alhambra de Grenade, elle est, avec Curro et Carlos Piñana,
la vedette du concert d’inauguration de « Damas capitale culturelle du monde arabe ». Elle y interprète, Miquel Angel Cordero, contrebasse
en s’accompagnant au oud, des poèmes de Wallada et d’Ibn Zaydoun qu’elle a mis en musique. Le concert Musicien multidisciplinaire, il est titulaire du diplôme supérieur de musique classique (contrebasse) du
est retransmis par plusieurs télévisions du monde arabe. En mars 2008 Waed présente, en création Conservatoire du Liceu de Barcelone, et du diplôme supérieur de jazz et musique moderne (contrebasse
mondiale, à l’Auditorium de l’Opéra Bastille à Paris dans le cadre du Festival de l’Imaginaire, des poèmes et basse électrique) de l’ESMUC de Barcelone. Il a réalisé ses études classiques avec Ferran Sala et travaillé
chantés de la grande mystique Rabi’a al’Adawiya. Depuis la parution de son premier CD : « La voix de l’amour », avec Wolfgang Güttler, Thomas Martin (classique) et Christian McBride (jazz). Il a participé à diverses
elle donne des concerts en solo qu’elle alterne avec des reprises du concert avec les Frères Piñana. formations orchestrales de musique classique et contemporaine : Jove 0rquestra de Catalunya, Orquestra
Acadèmia del Liceu, Orquestra de Sant Cugat, Orquestra simfònica del Vallès, Orquestra J. Carbonell Terres
Jean-Pierre Canihac, cornet à bouquin et trompette de Lleida, Orquestra de càmara Gonçal Comelles, Banda municipal de Barcelona et Grup instrumental
Membre fondateur des Sacqueboutiers, soliste de plusieurs ensembles internationaux, Jean-Pierre Canihac Barcelona 216. Il a joué dans des productions musico-théâtrales comme West Side Story, Sweeney Tood,
joue régulièrement sous la direction de Jordi Savall, Jean-Claude Malgoire, Nikolaus Harnoncourt, René T’estimo, ets perfecte…, El Superbarber de Sevilla, Amants, Tot Lloll, La Generala, El perseguidor, L’Auca del
Clemencic, Andrew Parrott, William Christie, Philippe Herreweghe… Après des études aux conservatoires senyor Esteve, Quan la Nora..., Prometeu Grec 2010. Il a accompagné des chanteurs et artistes comme
de Toulouse, Versailles et Paris (avec Maurice André), Jean-Pierre Canihac, titulaire du certificat d’aptitude Lídia Pujol, Marina Rossell, Alfonso Vilallonga, Joan Manuel Serrat, Laura Simó, Carme Canela, Noah, Miguel
à l’enseignement musical en 1970, est nommé professeur au Conservatoire National de région de Poveda, Joan Isaac, Luis Eduardo Aute, Eduard Iniesta, Sílvia Pérez Cruz et Arianna Savall. Il a participé
Toulouse. Il est l’un des premiers en France à s’intéresser à l’étude et à la pratique des cuivres anciens. Il à des programmes de télévision : Surti com surti (TV3 Catalunya), Senyores i senyors (TV2 Catalunya), Marató
enseigne le cornet à bouquin et la trompette naturelle dans diverses académies internationales de TV3 2009 et 2010. Enfin, il a réalisé des enregistrements pour des films : Mi vida sin mi (Coixet) et Transsiberian,
musique ancienne - Saintes, Genève, Barcelone, Daroca. En 1989, il est nommé professeur au département La Vida abismal (V. Pons), Tramuntada et El perquè de tot plegat (V. Pons). Il est actuellement professeur
de musique ancienne du Conservatoire National Supérieur de Lyon. de niveau supérieur au Taller de Músics de Barcelone.

Daniele Carnovich, basse Ada Coronel, danse


Né à Padoue, il accomplit des études musicales dans le Conservatoire de sa ville où il obtient tout d’abord Depuis son plus jeune âge, Ada Coronel a montré un vif intérêt pour la musique traditionnelle du Mexique.
un Diplôme en Flûte traversière moderne, puis il se consacre ensuite à l’étude de la composition, du chant, A l’âge de 15 ans, elle en a reçu le témoignage en étant reconnue comme la meilleure danseuse soliste,
se spécialisant dans le répertoire baroque. Son activité de concertiste débute en 1981, le menant à travers lors d’un concours de danse. A l’âge de 17 ans, elle intègre le groupe de danse Semilla, consacré à
l’Europe et le monde. Daniele Carnovich a chanté comme soliste avec The Consort of Musicke, Il Giardino l’interprétation de la musique latino-américaine. Elle est membre fondatrice de l’ensemble Yolotecuani,
Armonico, l’Ensemble Chiaro-scuro, I Sonatori della Gioiosa Marca, Elyma Ensemble, Concerto Palatino, exclusivement dédié au son de « tarima » (les planches) de Tixtla, Mexique. Elle a donné des conférences
Ensemble Daedalus… En 1986 commence une collaboration avec Jordi Savall et Hespèrion XX (aujourd’hui sur ce « son de Tixtla » (Estado nde Guerrero, Mexico). Elle a donné des conférences sur le “Son Tixtleco”
Hespèrion XXI)puis la Capella Reial de Catalunya dans laquelle il est la basse titulaire, sans interruption, pendant dans diverses institutions éducatives de la ville de Mexico et a aussi donné des cours de musique et de
vingt-cinq ans. Au sein de l’ensemble I Madrigalisti della RTSI, Daniele Carnovich commence à collaborer danse dans différentes écoles des Beaux Arts et des Maisons de la Culture de son pays. Elle a présenté
de manière régulière dès 1989 avec la Radio Suisse Italienne, en effectuant de très nombreux enregistrements, des concerts au Mexique et à l’étranger et a collaboré à cinq enregistrements pour des labels mexicains.
concerts et captations télévisées. Après avoir fait partie, à partir de 1991, d’abord de Concerto Italiano puis
de la Venexiana, il participera à des enregistrements qualifiés d’historiques. Avec la Compagnia del Eloy Cruz, guitare et vihuela
Madrigale fondée en 2009 avec Rossana Bertini et Giuseppe Maletto il chante des madrigaux et spécialiste Né dans la ville de Mexico, Eloy Cruz a étudié la guitare auprès de Guillermo Flores et la vihuela avec
du répertoire madrigaliste, il a débuté à l’opéra au Gran Teatre del LICEU de Barcelone dans le rôle de Caronte Isabelle Villey. Il fait actuellement un doctorat d’Histoire de l’Art. En tant que concertiste, il s’est
de l’Orfeo de Monteverdi. En Espagne où il réside il s’occupe d’Intonations et de Cantoria Hispánica,deux occupé des musiques de chambre de la Renaissance et du Baroque. Il a collaboré à plusieurs ensembles
jeunes ensembles spécialisés dans le répertoire polyphonique de la péninsule ibérique. Il compte plus de au Mexique, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Espagne. Il s’est produit lors de concerts en Amérique,
cent enregistrements. Enseignant la musique pendant longtemps, il a publié en Italie aux éditions en Europe, en Afrique et en Asie. Il a aussi participé à divers enregistrements pour des maisons de disques
Mondadori une méthode complète en deux volumes, d’éducation au son et à la musique pour l’École primaire. françaises, mexicaines, anglaises et allemandes. Il est professeur de guitare à l’UNAM (Université de Mexico),
où il a publié un livre intitulé La Casa de los Once Muertos. Historia y repertorio de la Guitarra (La Maison
Sergi Casademunt, ténor de viole des Onze Morts. Histoire et répertoire de la Guitare).
Né a Barcelone et formé a l’Escolania de Montserrat, Sergi Casdemunt se passionne depuis son
enfance pour tout ce qui touche à la musique. Il fait partie des ensembles dirigés par Jordi Savall : Hesperion Gyula Csík, cymbalum
XXI, La Capella Reial de Catalunya et Le Concert des Nations. Il dirige et fait partie de La Confraria de Musics A l’âge de cinq ans, il commence des études préparatoires de musique puis enchaîne avec l’étude du
et L’orquestra Barroca Catalana, en tant que violoncelliste et gambiste. Egalement musicologue actif, violon. Influencé par son père, il commence à étudier le cymbalum dans des écoles de son pays, dont

60 61
la Bartok Béla School, sous l’aile protectrice d’Agnès Szakaly qui développe une passion qui dure jusqu’à réalise des enregistrements. Parallèlement à son activité d’enseignante, elle joue désormais du hautbois
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
aujourd’hui. Son premier spectacle marquant eut lieu pour ses 17 ans, à Rotterdam et depuis il se produit baroque et de la flûte à bec dans des orchestres comme La Simphonie du Marais, Le Poème Harmonique
dans de nombreuses occasions en compagnie de musiciens talentueux, lui donnant un professionnalisme ou Le Parlement de Musique, et les instruments à anche de la renaissance au sein des ensembles Dulzainas,
reconnu. Il pourrait citer ses prestations dans de très nombreux pays, parmi lesquels l’on peut souligner Le Jardin de Musique, The Orchestra of the renaissance, le Huelgas Ensemble et Hespèrion XXI. Elle participe
Israël avec l’opérette Comtesse Maritza, à Crémone au Teatro Ponchielli, à Lyon et Paris dans des églises, également à divers enregistrements pour plusieurs labels et à de nombreuses tournées à travers le monde.
au Festival de Salzbourg, entouré de grands interprètes, à Tokyo avec l’orchestre d’Hosszu « Legock »
Géza. Il joue de nombreux compositeurs comme Maurice Ravel (Tzigane), Franz Liszt (Rhapsodie II), Xavier Díaz-Latorre, guitare et théorbe
Pablo de Sarasate (Gypsy songs).
Xavier Díaz-Latorre est né à Barcelone en 1968. Il fait les meilleures études de guitare auprès d’Oscar
Ghiglia, au Musikhochschule de Bâle, dont il obtient le diplôme en 1993. Plus tard, son intérêt pour
Vilmos Csikos, contrebasse la musique ancienne l’amène à étudier le luth auprès d’Hopkinson Smith à la Schola Cantorum
Vilmos Csikos est né dans une famille de musiciens : son père est contrebassiste ; sa mère, violoniste. Basiliensis. Il a été couronné par divers prix internationaux d’interprétation en Espagne et en France.
Après avoir terminé ses études primaires, il entre à l’académie de musique pour étudier le piano. Il gagne Depuis 1995, il mène une carrière internationale. Il a participé à des opéras tels que Sémélé de Haendel
plusieurs concours locaux en l’espace de quatre ans. Sa préférence ira finalement plutôt à la contrebasse au Staatsoper de Berlin avec l’Akademie fur alte Musik, dirigée par René Jacobs, l’Orfeo de Monteverdi
qu’au piano. Il suit les cours de Montag Lajos, un contrebassiste classique hongrois réputé. Au terme au Théâtre Goldoni de Florence, au Théatre de la Monnaie de Bruxelles, au Covent Garden de Londres
de ses études au Isván Gymnasium, il partit en tournée à travers le monde avec plusieurs orchestres ou au Teatro Real de Madrid et au Liceu de Barcelona avec le Concert des Nations. Il a participé aux
différents, dont Roby Lakatos. La musique est indubitablement ce qu’il a de plus cher dans la vie. Ses plus importants festivals internationaux d’Europe, des Etats-Unis, d’Amérique du Sud et de Corée du
préférences vont de la musique classique au jazz, en passant par la musique tzigane hongroise qu’il Sud. Il fait partie de groupes aussi prestigieux qu’Hesperion XXI, La Capella Reial de Catalunya, le Concert
affectionne tout particulièrement. Il travaille depuis 2006 avec Les Ballets C. de la B. dans VSPRS (Alain des Nations Il est un membre associé de La Terza Prattica, ensemble de chambre qui s’intéresse à l’étude
Platel/Fabrizio Cassol). et l’interprétation de la musique italienne des XVIIe et XVIIIe siècles et il est membre fondateur de l’ensemble
Laberintos Ingeniosos, groupe spécialisé dans la musique espagnole du Siècle d’Or. Son premier
Yair Dalal, oud disque en tant que soliste est dédié au compositeur aragonais Gaspar Sanz et a été encensé par la critique
Yair Dalal est né en Irak. Musicien modeste et original, il est aussi compositeur ; désormais reconnu et largement diffusé sur de nombreuses radios à travers le monde. Il a participé à de nombreux
comme un spécialiste de la musique israélienne, il incarne un courant à part, mêlant des traditions contraires, enregistrements discographiques et de radio et il a une importante activité pédagogique.
entre histoire et modernité, Orient et Occident, sensibilité juive et sensibilité arabe, preuve vivante que
deux idéologies peuvent coexister en toute harmonie. Yair Dalal régénère la tradition judéo-arabe par
Valeri Dimchev, tambura
un esprit nouveau, préservant l’essence d’un art appartenant à un temps révolu. Au départ soliste, il
parcourt l’Europe, les États-Unis et l’Extrême-Orient à la tête de l’ensemble AL OL. Valeri Dimchev est un musicien tzigane d’origine bulgare qui joue le tambura à manche long, souvent
dans le cadre de son trio ou en solo. Son répertoire est le fruit de nombreuses recherches et d’études
Janos Dani, alto sur les 1001 manières de jouer cet instrument traditionnel que l’on trouve dans les pays qui bordent
la Mer Noire. En se documentant sur les différentes traditions des régions qu’il a parcourues, il a rencontré
A l’âge de neuf ans, Janos Dani commence des études musicales à Budapest à la Nap Street Music School
avec ses partenaires des variantes macédoniennes, thraces mais aussi ottomanes, russes et arméniennes.
dans la classe de Guitare. Puis, il suit des cours de Violon auprès de Péter Mudry pour finalement choisir
A la croisée de tous ces chemins, il travaille à Bruxelles avec des musiciens Roms qui font maintenant
l’alto à l’âge de 14 ans, grâce au Professeur Istvan Egerland. Revenant à la guitare, il développe ses connaissances
partie du paysage culturel de ce pays. Avec des musiciens de provenances diverses, souvent de
avec Ferenc Snétberger au Conservatoire Postas. En 1977, il a la chance d’intégrer le fameux orchestre
Roumanie, il a joué et enregistré des musiques entrainantes ou nostalgiques dont ils ont fait un CD accueilli
international Rajko avec lequel il a le plaisir de se produire aux Etats-Unis puis en Australie. De 1982 à 1984
favorablement par la critique.
il joue avec Lajos Boros, l’artiste hongrois le plus célèbre pour la musique folklorique et tzigane. En 1988,
il a l’opportunité de jouer avec Paco de Lucia, lors de son concert dans son pays, qu’il accompagnera à
l’alto et à la guitare. En 1990 il fait une tournée à travers l’Europe avec le Kalandos Orchestra (Suisse, Espagne, Gürsoy Dinçer
France et Allemagne). Dans la même année, il se produit en Roumanie avec l’Eclektic Orchestra. En 2006, Né à Bayburt en 1975, Gürsoy Dincer a commencé ses études de chant au Conservatoire de l’Université
il part pour une tournée au Japon avec le Sentimento Orchestra. En 2009, il fonde avec divers membres d’Istanbul en 1996 et obtient son diplôme en 2003. Une fois ses études terminées, il est engagé par
de sa famille leur propre ensemble qu’ils appellent Dani Family Band. Depuis ce moment, il se produit à la radio TRT d’Istanbul ainsi qu’à la Télévision publique turque où, tant dans un organisme que dans
travers tout le pays, avec son ensemble dans leur répertoire. l’autre, il participe à de nombreux projets. Il a ainsi eu la chance de travailler avec des orchestres et
des chefs très célèbres, comme Feridum Darbazn Riza Rit, Süleyman Erguner, A. Kadri Rizeli, Dogan
Béatrice Delpierre, chalémie Dikmen et Hassan Esen. Depuis 2005, Gursoy enseigne au Conservatoire de Kocaeli Golcuk. Il a été
Après un diplôme de hautbois et de flûte à bec et une licence de musicologie, Béatrice Delpierre se reconnu comme Artiste d’Istanbul pour la culture et la musique par le Ministère de la Culture en Turquie.
tourne vers la musique ancienne et étudie durant 3 ans auprès de Michel Piguet à la Schola Cantorum Gürsoy Dincer, accompagné de son ensemble, a gagné une grande popularité sur scène en Turquie
de Bâle. Elle rejoint alors la Compagnie Maître Guillaume avec laquelle elle donne des spectacles et ainsi qu’à l’étranger.

62 63
Bora Dugic à travers le monde. C’est ainsi qu’il publie son premier album, Neshima (Souffle) composé par le musicien
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
Eric Rudich, qui, sorti en 2003, est une émouvante fusion de musique andalouse traditionnelle et d’une
Bora Dugic est un artiste de premier plan sur la scène musicale serbe. Il est d’abord un interprète
variété de morceaux modernes. Il travaille actuellement à un nouvel album de mélodies originales ou
exceptionnel de musique serbe et balkanique. Sa contribution à la musique du monde est reconnue et
fondées sur d’anciennes poésies traditionnelles, aux côtés du célèbre musicien Micha Sheetrit. Cette
il est également un soliste apprécié par les maisons de production comme par la radio et la télévision de
tentative continue le projet de leurs spectacles de pitium pour des étudiants à travers Israël. Le talent
Serbie. Après de nombreux enregistrements sous différentes formes, il a été le premier artiste yougoslave
exceptionnel de Lior Elmaleh fait l’objet d’une demande croissante favorisant la formation d’un
à réaliser un compact disque. Il a enregistré également des musiques de films, comme celle de « Battle
nouvel orchestre de musique andalouse, sous le nom de “Andael”. Par ailleurs, il crée son propre groupe
of Kosovo », ou encore « Savior » d’Oliver Stone. Il a composé des musiques pour le cinéma, pour le théâtre
de fusion flamenca avec le guitariste et arrangeur Nabil Khalidi et travaille constamment avec le
et pour la télévision. s’est produit dans tous les continents faisant de nombreux concerts solo et s’est acquis
Département d’Ethno-musicologie de l’Hebrew University de Jérusalem. Ce projet vivace et de longue
de nombreux admirateurs dans son pays comme partout à l ‘étranger. De Moscou à Sydney, de Munich
haleine qui existe depuis plus de deux ans (et sera bientôt publié) est la première tentative dans l’histoire,
à Tokyo ou de Montreux à Chicago, il a sillonné le monde entier avec le plus grand succès et il a obtenu
d’enregistrer le Shirat Habakashot, des poèmes traditionnels de plus de cent ans provenant de
de nombreux prix pour lui-même comme pour son ensemble de musiciens.
l’héritage marocain, algérien et ladino.
Lorenz Duftschmid, basse de viole
Driss El Maloumi, chant et oud
Lorenz Duftschmid a acquis sa formation musicale au Musikgymnasium, auprès de musiciens de Linz
« Au temps de sa splendeur, la théorie musicale était une affaire de philosophes, espèce qui méprise
et de Vienne ainsi qu’à la Schola Cantorum de Bâle, dans la classe de Jordi Savall. Il a obtenu son diplôme
généralement, à juste titre, les frontières », note l’écrivain espagnol Rodrigo de Zayas. Effectivement,l’Andalousie
avec distinction. Vinrent ensuite de longues années de tournées dans le monde entier avec des
fut le centre d’un bouillonnement culturel méditerranéen, ou juifs, chrétiens et musulmans vivaient dans
ensembles de premier plan. Actuellement, Lorenz Duftschmid se consacre quasi exclusivement à ses
une tolérance exemplaire. La musique et les musiciens d’alors, se riant des appartenances ethniques
propres ensembles, Armonico Tributo et AnLeuT. Son engagement au service de la musique s’illustre
ou religieuses, n’hésitaient pas à puiser dans le patrimoine du voisin immédiat ou lointain. La civilisation
parsa participation à de nombreux festivals : Prado à Madrid, Oslo Chambermusic, Gulbenkian à Lisbonne,
arabo-andalouse, héritière de ces vieilles traditions orales de tout temps, assigna un effet magique à
Festival des Flandres, Festival du Louvre à Paris, Early Music Festival de Berkeley, LIVA, Versailles, City-
la musique, désigné sous le terme « Tarab ». Le Oud, ancêtre de tous les luths et de la guitare allait
Hall de Hong-Kong, Théâtre Colon de Buenos Aires, Folle Journée Bach à Nantes… Il a fondé sa propre
détenir dans la civilisation arabo-musulmane tout au cours du haut et bas-moyen âge un prestige inégalé.
maison d’édition de disques compacts avec Arrigo Wunschheim ainsi qu’une maison d’édition musicale
Avec les califes de Bagdad, cet instrument connaît son apogée. Il crée des structures conçues par des
au sein du groupe AnLeuT. En 2001, le Grand Prix Josef Krainer lui a été décerné pour ses mérites culturels.
savants (Kindi, Farabi, Ibn Sina, Safiy Al-Din) et illustre les modulations et mélodies improvisées (Zalzal
En 2003, Lorenz Duftschmid a commencé l’enregistrement de l’intégrale de la littérature française pour
Ibrahim, Ishaq Mawsilli). C’est par le jeu raffiné des Oudistes comme Cherif Muheddine, Jamil Bachir,
viole de gambe, commandée par les radios DLR/WDR, pour les labels cpo et Panclassics. Il donne de
Salman Chukur, Mounir Bachir, que les publics ont découvert le répertoire de cet instrument et l’émoi
très nombreux concerts dans le monde entier ainsi que des opéras de Monteverdi, de Marin Marais,
du Tarab. Driss El Maloumi, un des plus doués joueurs de l’Oud de sa génération, invité de prestige
etc.. Il a également enregistré «The New Viol» consacré à des oeuvres inédites pour viole de gambe,
de plusieurs festivals au Maroc et en Europe, s’est affiné au contact des grands maîtres. Il arrive à assimiler
viole bâtarde et baryton En 2006, Lorenz Duftschmid a été nommé professeur de viole de gambe à
le style de jeu des luths : tribal, berbère, oriental et occidental, en dépassant le cliché ethnique et académique.
l’Ecole de Musique de Trossingen. En 2007, la maison d’édition Doblinger a publié sa Méthode de viole
Loin de s’exhiber Dris illustre spontanément le Oud et le Maquam avec élégance et sincérité. Avec son
de gambe, qui fut immédiatement couronnée par le prix convoité de «Best Edition» décerné par un
jeu qui n’est tributaire d’aucun style sectaire, le plectre nous guide de l’exposition d’un Maquam à une
jury international. Il continue à se produire en concert dans de nombreux pays à travers le monde avec,
ornementation de taqusim.
bien sûr, une présence constante en Allemagne et en Autriche.

Lior Elmaleh, chant Dani Espasa, clavecin


« Sa voix s’élève seule dans le paysage musical d’Israël, chaude et orientale, attrayante et unique, démontrant Né à la Canonja, Daniel Espasa étudie le piano au Conservatoire de Tarragone et de Barcelone et fait
des capacités vocales rares ». Ehud Manor aussi des études d’architecture à l’E.T.S.A de Barcelone. Il travaille comme compositeur, pianiste et directeur
Né en 1974, Lior Elmaleh a grandi à quiryat Shmona et dès son enfance, il a baigné dans le son envoûtant musical de théâtre, de danse et de télévision (TV3 et TVE). Outre ses activités de producteur et de
de la musique andalouse. Il fait sa première éducation auprès du poète séfarade Nissim Shushan en compositeur, il a collaboré à plusieurs disques de Lidia Pujol et il est aussi directeur musical , pianiste
même temps qu’il suit des cours de musique au Conservatoire Ramat Gan. Dès l’âge de treize ans, et accordéoniste pour la chanteuse Maria del Mar Bonet. Il s’est intéressé à la musique contemporaine
il commence à se produire sur scène en Israël et à l’étranger, se forgeant une réputation exceptionnelle. avec Bcn216 ou le compositeur Joan Albert Amargós. Depuis l’année 2003, il collabore en tant que
Au service militaire, il est soliste dans l’IDF Chorus puis, toujours soliste, il rejoint pour dix ans pianiste et claveciniste avec l’OBC. Après avoir complété ses études de clavecin et de basse continue
l’Orchestre andalou d’Israël, dirigé par le Dr. Avi Amzaleg. Il se produit aux Etats Unis et en Europe auprès de Béatrice Martin à l’ESMUC et des cours avec Pierre Hantaï et Olivier Beaumont, puis des études
avec cet orchestre ainsi qu’avec Munshid Abdelfattah Bennis et l’Ensemble Oriental Classique de Chicago. de musique de chambre avec Jordi Savall, Pedro Memelsdorff, Jean Pierre Canihac et Manfredo
En 2003, Lior et l’Orchestre ont enregistré une anthologie de pièces Sh’abi d’Algérie et du Maroc, Kraemer, il entame une intense activité dans divers groupes de musique baroque, renaissante et
intitulées Tzur Shehechiani, auprès du célèbre pianiste Morris Almaduni. En véritable visionnaire, Lior médiévale qui lui donne l’occasion de travailler avec Hesperion XXI, Le Concert des Nations, l’Academia
Elmaleh rêve de faire connaître la beauté du “piutim” à autant d’amateurs de musique que possible, 1750, Mala Punica, La Hispanoflamenca, Les Sacqueboutiers de Toulouse ou La Caravaggia. Il a joué

64 65
dans de nombreux festivals de musique et salles de concerts en Europe,en Amérique et en Asie. Borras. Par ailleurs, il suit pendant un an un Master à la Schola Cantorum Basiliensis auprès de Donna Agrell.
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
Depuis 2005, il dirige un l’orchestre baroque « Vespres d’Arnadi ». Il mène actuellement une carrière freelance d’interprète spécialisé dans les répertoires de musique
ancienne allant du XVe au XVIIIe siècle. Il fait partie d’ensembles reconnus comme La Caravaggia, Ministriles
Adriana Fernández, soprano de Marsias, Sonatori della note tout en collaborant régulièrement avec d’autres formations s’occupant de
Née à Buenos Aires, la soprano Adriana Fernández se consacre dès son plus jeune âge au chant ; elle est d’abord musique ancienne comme Forma Antiqua Oltremontano, Hespèrion XXI, Le Concert des Nations, Los Musicos
soliste du choeur d’enfants du Théâtre Colón où elle est dirigée entre autres par Peter Maag (Le Songe d’une de su Alteza, Orquestra Barroca Catalana, La Tempestad, La Colombina, Academia 1750, Orquesta Barroca
nuit d’été de Mendelssohn, Vêpres solennelles d’un confesseur de Mozart et L’Enfant et les Sortilèges de Ravel). de Sevilla, El Concierto Español, entre autres… Depuis 2008, il occupe le poste d’enseignant du basson historique,
Après avoir obtenu son diplôme de chant au Conservatoire de musique de cette même ville, elle travaille avec de la chalémie et de la musique de chambre à l’ESMUC. Depuis 2009, il enseigne la chalémie au
Ernst Haefliger, Philippe Huttenlocher, Aldo Baldin, Heather Harper et Helmuth Rilling dans le cadre de l’Académie département de musique ancienne de Gérone et assure le cours de musique ancienne de Guadassuar.
internationale Bach à Buenos Aires. Au cours de sa formation, parachevée à Genève auprès d’Éric Tappy, elle
obtient le premier prix de virtuosité du Conservatoire de Genève. Adriana Fernández est engagée par Michel Quim Guerra, chalémie
Corboz qui lui confie les grandes pages du répertoire. Adriana Fernández s’est produite dans le monde entier Né à Gérone, Quim Guerra y commence ses études musicales. En 2003 il s’installe à Barcelone où il mène
avec l’Ensemble Vocal de Lausanne. Elle participe à la première Académie de Verbier en juillet 1994 et travaille à bien ses études de musique au sein de l’ESMUC dans la spécialité de Bassons historiques auprès de
la mélodie française, le lied et l’opéra avec Barbara Hendricks, Nicolaï Gedda et Roger Vignoles. Elle fait partie Josep Borras. Par ailleurs, il suit pendant un an un Master à la Schola Cantorum Basiliensis auprès de Donna
de l’Ensemble Elyma (Genève), participe à la série Les Chemins du baroque dédiée au répertoire baroque latino- Agrell. Il mène actuellement une carrière freelance d’interprète spécialisé dans les répertoires de musique
américain pour le label K617. (Vêpres de saint Jean-Baptiste de Ceruti, du Phénix du Mexique de Juana Inés ancienne allant du XVe au XVIIIe siècle. Il fait partie d’ensembles reconnus comme La Caravaggia,
de la Cruz). Elle enregistre également la Daphne de Gagliano, Orphée, Le Retour d’Ulysse en sa patrie, Les Ministriles de Marsias, Sonatori della note tout en collaborant régulièrement avec d’autres formations s’occupant
Vêpres de la Vierge et Le Couronnement de Poppée de Monteverdi. Ces disques ont reçu des critiques élogieuses de musique ancienne comme Forma Antiqua Oltremontano, Hespèrion XXI, Le Concert des Nations, Los
ainsi que des prix importants. Adriana Fernández a participé à plusieurs productions du Grand Théâtre de Musicos de su Alteza, Orquestra Barroca Catalana, La Tempestad, La Colombina, Academia 1750, Orquesta
Genève et a collaboré avec les plus grands Orchestres de la Suisse Romande. Barroca de Sevilla, El Concierto Español, entre autres… Depuis 2008, il occupe le poste d’enseignant du
basson historique, de la chalémie et de la musique de chambre à l’ESMUC. Depuis 2009, il enseigne la
Jordi Gaspar, contrebasse chalémie au département de musique ancienne de Gérone et assure le cours de musique ancienne de
Né en 1960 et formé à l’école jazzistique, il a peu à peu consolidé le caractère éclectique de ses styles musicaux Guadassuar.
en faisant de la musique de compositeur-interprète, de folklore méditerranéen, de flamenco, de copla et
de jazz. Dans le domaine du jazz, il a partagé la scène avec des personnalités aussi marquantes que John Hakan Güngör, qanûn
Abercrombie, Bob Moses, Mulgrew Miller, Gary Burton, Dave Liebman, Victor Feldman, Jordi Bonell, Iñaki Sa virtuosité, son style mélodieux, sa sonorité riche et claire, la tendresse de son mezrab (plectre) font
Salvador, Dave Schnitter, Billy Hart, Perico Sambeat, Jorge Rossy, Jeff Ballard ou Vince Mendoza. De 1987 de lui un joueur de qanûn unique. Il a suivi l’enseignement de son père, joueur de oud, mais a préféré
à 1992, il a fait partie de la section rythmique du Big Band du Taller de Músics jouant avec le pianiste Tete faire des études de musique classique européenne, et s’est passionné pour la composition, l’harmonie
Montoliu. De 1989 à 1995, il a partagé les projets du célèbre Lluis Vidal Trio lors de spectacles dans divers et le contrepoint au conservatoire d’Istanbul. Bien qu’au départ, le qanûn ne fut pour lui qu’une
festivals de jazz à Cologne, Berne, Pékin, Montpellier, Paris, Graz, La Haye, Malmö etc. En tant passion personnelle, son jeu fut bientôt tellement apprécié que le versant oriental de sa formation, surtout
qu’accompagnateur, il a collaboré avec une longue liste d’artistes pour la télévision ou lors de tournées : la musique ottomane prirent le dessus sur la musique européenne. Il a lui aussi collaboré avec Kudsi Erguner
avec Joan Manuel Serrat, Rumba 3, Lucho Gatica, Renato Carossone, entre autres... A partir de 1994, il a dès les années 90, et a depuis participé aux concerts et CD réalisés en Europe et en Turquie. Le qanûn
entamé une collaboration avec Maria del Mar Bonet, icône de la musique méditerranéenne, ce qui lui a cithare trapézoïdale à vingt-quatre triples cordes pincées à l’aide de plectres fixés à chaque index. Une
permis de coïncider avec des musiciens comme Feliu Gasull, Javier Más et Dimitri Psonis et de réaliser également série de clapets métalliques (mandal) permettent de produire des intervalles, nuancés selon les makams.
des projets multi-culturels avec divers ensembles comme l’Ensemble Traditionnel de Tunis, Zulfu Omar Livanelli, Le grand philosophe Al Farabi est considéré comme l’inventeur de cet instrument au Xe siècle.
Le Cham Ensemble de Damas, Abdelijalil Koksi et Hossam Ramzy. En 2004, il est entré dans le monde de
la copla en partageant un projet intitulé « Romance de Valentía » avec Martirio et Miguel Poveda. Pendant Pierrre Hamon, flûtes
l’année 2007, nous pouvons souligner sa présence au spectacle Treballs i dies de Maria del Mar Bonet et Pierre Hamon est reconnu depuis de nombreuses années comme un éminent joueur de flûte à bec,
Miguel Poveda au Metropolitan de New York, sa participation à la tournée des Rolling Stones ainsi que lors mais aussi comme un spécialiste de la musique médiévale. D’abord autodidacte, il se perfectionne auprès
d’adaptations pour le jazz de sa musique par Tim Ries (le saxophoniste du groupe). On peut également de Walter Van Hauw à Amsterdam, puis se produit au sein des ensembles Guillaume de Machaut de
citer sa participation au festival Musique et Histoire à l’Abbaye de Fontfroide avec Ferran Savall ou encore Paris et Gilles Binchois. Il joue ou a joué régulièrement avec des formations prestigieuses telles que Les
la présentation à Tokyo du spectacle flamenco 4 poetes en guerra sous la direction de Chicuelo. Arts Florissants, Il Seminario Musicale, A Sei Voci, Ensemble Fitzwilliam... Depuis quelques années, il
est régulièrement invité par Jordi Savall à collaborer à Hespèrion XXI et au Concert des Nations. En 1989,
Michael Grébil, vielle à archet et luth il participe avec Brigitte Lesne et Emmanuel Bonnardot à la Fondation de l’Ensemble Alla Francesca,
Né à Gérone, Quim Guerra y commence ses études musicales. En 2003 il s’installe à Barcelone où il mène avec lequel il a fait de nombreux enregistrements et concerts. Il se produit régulièrement en solo et
à bien ses études de musique au sein de l’ESMUC dans la spécialité de Bassons historiques auprès de Josep en duo avec les percussionnistes Carlo Rizzo ou Bruno Caillat. Curieux de musique, du médiéval au

66 67
contemporain comme de musiques traditionnelles et extra-européennes et friand de rencontres, il a Hamam Khairy, chant
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
progressivement élargi le champ de sa technique de souffleur au jeu des flûtes doubles du Rajasthan,
Il appartient à une génération de chanteurs d’Alep qui ont connu une immense célébrité. Il a été formé
de l’association flûte et tambour et de diverses cornemuses. Depuis 1997, il étudie la flûte traversière
par les meilleurs professeurs dont il a repris l’héritage musical tout en l’adaptant à sa propre vision et en
bansuri et la musique indienne auprès du grand maître Hariprasad Chaurasia. Professeur de flûte à bec
le modernisant. Il obtient rapidement une large audience à Alep, puis dans le reste de son pays, dans le
au CNSMD de Lyon (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) il a été invité en 1999-
monde arabe et le monde entier. En 2000, il a reçu la plus haute récompense au Festival de la Fédération
2000 et 2000-2001 à enseigner la flûte médiévale à la Schola Cantorum Basiliensis.
des Stations de Radio arabes du Caire. Il a participé à de nombreux festivals locaux, du monde arabe et
d’ailleurs. Par exemple, en 1995 au Syrian Song Festival. En 1998,2000 et 2002, il participe au Festival
Marc Hantaï, flûte traversière
« Love and Peace » en Syrie. En 1992-1993-1995-1997, le Festival International de Carthage, en Tunisie,
Marc Hantaï a suivi l’enseignement de Barthold Kuijken au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles où
comme dans d’autres festivals en 1996-1997-2000-2002 dans ce même pays. En 2000-2002-2006 Il est
il a obtenu en 1986 le Diplôme Supérieur « avec grande distinction ». Il s’est produit ensuite comme premier
présent au Festival International de Sousse, ou d’Hammamet en Tunisie également. En 2003, il participe
flûtiste des principaux orchestres baroques, Le Concert des Nations, La Petite Bande, The Amsterdam
au Festival de Théâtre de la Ville de Beyrouth et à divers Festival de la Route de la Soie et des Sites archéologiques.
Baroque Orchestra, le Collegium Vocale, La Chapelle Royale, Les Arts Florissants, Anima Eterna, le Ricercar
En 2009-2010-2012, il se rend pour chanter à Hama en Syrie, à Paris, à Beiteddine au Liban, au Bahreïn
Consort, etc… et a travaillé sous la direction de Jordi Savall, Sigiswald Kuijken, Gustav Leonhardt, Ton Koopman,
ou encore à Tripoli ou au Maroc au Festival des Cultures Soufies. Traditionnellement, il se produisait chaque
Philippe Herreweghe, William Christie, Jos van Immerseel, Philippe Pierlot,… Il a joué comme soliste ou chambriste
année sur la scène archéologique de la Citadelle d’Alep.
dans la plupart des festivals en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Corée et donne régulièrement des concerts
avec ses frères Jérôme (viole de gambe) et Pierre (clavecin). Il a enregistré de nombreux disques, parmi lesquels Manfredo Kraemer, violon
les sonates pour flûte de J.S. Bach. Après avoir été l’assistant de Barthold Kuijken au conservatoire de Né en 1960 à Buenos Aires en Argentine. En 1984, Manfredo Kraemer étudie le violon avec Franz-Joseph
Bruxelles, il est maintenant professeur à l’Escola Superior de Música de Catalunya à Barcelone. Maier à l’Ecole supérieure de musique de Cologne et la musique de chambre avec le Quatuor Amadeus.
En 1985, il fonde avec d’autres musiciens l’Orchestre Concerto Köln. En 1986, il est membre de l’ensemble
Pierre Hantaï, clavecin Musica Antiqua de Cologne, avec qui il fait un grand nombre de disques sous le label Deutsche
Né en 1964, Pierre Hantaï se passionne pour la musique de Bach vers sa dixième année. Sous l’influence Grammophon. Il participe à de nombreux enregistrements et est invité régulièrement à travers toute l’Europe,
de Gustav Leonhardt, il commence à étudier le clavecin, d’abord seul, puis sous la direction d’Arthur l’Asie, l’Amérique et l’Océanie par les ensembles baroques les plus connus comme: Les Arts Florissants,
Haas. Très tôt, il donne ses premiers concerts, seul ou avec ses frères Marc et Jérôme. Il étudie alors deux Les Musiciens du Louvre, Cantus Cölln, Anima Eterna, le Concert des Nations, Hespèrion XXI dirigés par
années à Amsterdam auprès de Gustav Leonhardt, qui l’invite par la suite à jouer sous sa direction. Les Jordi Savall... Il a été aussi dirigé par les plus grands maîtres. Membre de l’ensemble Musica ad Rhenum,
années qui suivent le voient collaborer avec de nombreux musiciens et chefs d’ensemble, comme Philippe il travaille régulièrement avec des orchestres et ensembles divers tels que Les Cyclopes, Capriccio
Herreweghe, les frères Kuijken, François Fernández, Marc Minkowski, Philippe Pierlot. Désormais, il joue Stravagante, Musica Ad Rhenum. Il obtient de nombreuses récompenses (Diapason d’or, 10 de Répertoire
le plus souvent en soliste de par le monde. Il est souvent invité par Jordi Savall et il aime également retrouver et le Grand Prix de l’Académie du disque) avec son ensemble The Rare Fruits Council pour divers
ses frères et ses amis, Amandine Beyer, Hugo Reyne, Sébastien Marq, Skip Sempé, Olivier Fortin ou Jean- enregistrements dont Harmonia-Artificioso-Ariosa et Sonatae tam Aris quam Aulis servientes par H.I.F. Biber.
Guihen Queyras, pour faire de la musique de chambre. Il a récemment reconstitué l’ensemble qu’il avait Ces derniers enregistrements incluent une première mondiale avec Speelstukken du violoniste virtuose
fondé dans les années 1980, le Concert Français dans le but d’interpréter les Suites, Concertos et cantates et compositeur David Petersen, et plus récemment encore Triosonatas par J.S. Bach. En tant qu’enseignant,
de Bach. De sa riche discographie, on retiendra ses derniers enregistrements pour Mirare : les Variations il est actuellement très demandé pour des leçons régulières et des masterclasses. Il a enseigné à la
Goldberg, le Premier Livre du Clavier bien Tempéré de Jean Sébastien Bach, trois volumes de Sonates Longwy Schoof of Music à Cambridge (Mass.,) ainsi qu’à Amherst (Etats Unis), Vancouver (Canada), Espagne,
de Scarlatti et un programme de Suites d’orchestre de Bach avec le Concert Français. Allemagne, Corée, et Amérique Latine. Premier violon du Concert des Nations, Manfredo Kraemer est
aujourd’hui considéré par tous comme l’un des violonistes baroques actuels des plus intéressants.
Petter Udland Johansen, voix, violon hardanger, mandoline
Son répertoire de musique classique d’opéra et de concert comporte toutes les œuvres majeures de compositeurs Daniel Lassalle, sacqueboute
tels que J.-S. Bach, Monteverdi, Mozart, Mendelssohn, ainsi que des Lieder de Schubert, Grieg, Wolf, Mozart, Né à Lavelanet, Daniel Lassalle obtient le premier prix de trombone au Conservatoire de Paris (CNSMDP)
Mahler et Brahms. Il a travaillé avec des chefs tels que Rinaldo Alessandrini, Jordi Savall, Pep Prats, Christer en 1984. Très jeune, il devient membre de l’ensemble Les Sacqueboutiers de Toulouse, dont il est resté un
Løvold, Tom et Tobias Kjellum Gossmann, et a donné des concerts ou enregistré des CD avec les groupes pilier majeur. Depuis plus de vingt ans, il collabore également avec Jordi Savall et ses ensembles Hespèrion
Pechrima, Sagene Ring, Capella Antiqua Bambergensis, Pratum Musicum, La Morra, Ferarra et Lucidarium. XXI, La Capella reial de Catalunya et Le Concert des Nations. Par ailleurs, il travaille avec des chefs tels que
En 2009, il a créé avec sa partenaire, Arianna Savall, l’ensemble « Hirundo Maris ». Le premier CD du groupe Michel Corboz et l’Ensemble Vocal de Genève, Jean-Claude Malgoire et La Grande Ecurie et La Chambre
a été produit pour le prestigieux label ECM par Manfred Eicher. Avec Christer Løvold et Mark B. Lay, il a du roy, Philippe Herreweghe et La Chapelle royale, William Christie et Les Arts Florissants. Avec ces ensembles,
également fondé un trio vocal, le groupe « Pechrima », qui combine ses propres compositions avec des il a effectué des tournées internationales qui l’ont amené à se produire à travers l’Europe, les États-Unis, l’Australie,
chants traditionnels. Son premier CD, Soul of man, est paru en 2011. Petter est par ailleurs reconnu comme l’Amérique latine, le Canada ou le Japon, et enregistré des disques et des programmes de radio pour des
compositeur et arrangeur, et il donne régulièrement des cours de chant choral et en soliste, qu’il dispense labels de grande renommée. Il est professeur de saqueboute au Conservatoire National Supérieur de
à El Musical de Bellaterra (Barcelone). Musique de Lyon et professeur de trombone au Conservatoire National de région de Toulouse.

68 69
Andrew Lawrence-King, harpes, psaltérion comme accompagnateur de ballet, puis pour l’orchestre du Théâtre Terazije et entre au Jazz Orchestra RTS
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
pour lequel il compose des pièces qui seront des succès. Il devient éditeur de la compagnie de disques PGP.
Le harpiste virtuose Andrew Lawrence-King est l’un des interprètes de musique ancienne les plus reconnus
Ayant gagné plus de 40 prix pour ses arrangements et ses compositions, il est invité dans de nombreux
mondialement. En tant que chef imaginatif dirigeant depuis le continuo (à la harpe, à l’orgue, au clavecin
festivals dans les pays de l’ex-Yougoslavie et dans toute l’Europe. Invité par la Présidence de la Serbie et du
ou au psaltérion), il a interprété de nombreux opéras et des oratorios à la Scala de Milan, à l’Opéra de Sydney,
Monténégro, il a fait l’adaptation, le mixage et l’orchestration des chansons aussi connues que « God of
au Casals Hall de Tokyo, à la Philarmonie de Berlin, au Konzerthaus de Vienne, au Carnegie Hall de New
Justice » et « Oh, Bright Dawn of May ». Il compose aussi de la musique sous différentes formes pour la
York et au Palacio de Bellas Artes de Mexico. La revue “Gramophone” a décrit son récital Bach comme « une
télévision et la radio. Comme compositeur et comme interprète , il collabore avec de nombreux musiciens
musique enchanteresse d’une beauté de filigrane, jouée avec une virtuosité tranquille et enivrante, doublée
de son pays pour des programmes de musique classique ou de musiques du monde, dont Dora Dugic, ce
d’une sensibilité exceptionnelle ». En 1994 Andrew Lawrence-King fonde l’ensemble The Harp Consort avec
qui est le cas dans ces concerts. Il a composé de la musique pour de nombreuses occasions, célébrations,
lequel il a enregistré une série de CDs récompensés par de nombreux prix. Ces disques vont de chansons
festivités en particulier pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse.
médiévales traditionnelles à des danses sud-américaines en passant par de nombreux opéras baroques. Il
est aussi le principal chef invité de l’orchestre Concerto Copenhagen. Il enseigne à la Guilhall School of Music
Ulises Martinez, violon
& Drama de Londres ainsi qu’à l’Académie Royale de Musique de Copenhague. Navigateur émérite,
Ulises Martinez est musicien depuis son plus jeune âge et à fait ses études de violon au Conservatoire
Andrew préside l’Association Royale de Yachting dont le certificat d’Ocean Yachtmaster est convoité. Il passe
National de sa ville. Il fait partie de plusieurs ensembles renommés et a commencé très jeune dans un
la plupart de son temps libre à bord de son yacht “Continuo”.
groupe familial appelé « Los Purépechas » qui cultive la tradition de la musique de Michoacán. Il a fait
Marko Lazovic, violon des incursions dans des genres très variés, allant jusqu’au Flamenco. Il est actuellement directeur et membre
Marko Lazovic est né en 198O à Kragujevac. Il a été d’abord employé par Radio Beograd pour six ans en fondateur du groupe Chéjere.
tant que violon solo. Il a participé à de nombreux stages et de nombreux spectacles et concerts en Serbie.
De 1998 à 2000 il a été invité comme soliste par l’Orchestre Symphonique de Nish. Il a été par ailleurs le David Mayoral, percussions
lauréat de deux Prix spéciaux du Festival « Carevcevi dani », et cette année, il vient d’être nommé à un David Mayoral consacre la plupart de ses activités avec des ensembles de musique médiévale, renaissante
poste de professeur de violon. Il accompagne Bora Dugic et ses musiciens pour leurs concerts à travers l’Europe. et baroque (Eduardo Paniagua, Begoña Olavide, L’Arpeggiata, Ensemble L’Amoroso) avec lesquels, il se produit
en Espagne et aussi dans de nombreux pays (Festival de Musiques Sacrées au Maroc, Instituto Cervantes à
Tcha Limberger, chant, violon Beyrouth Israël, Cube, Brésil etc…). Dans le domaine des musiques ethniques et de fusion, il se produit parmi
Tcha Limberger est né dans une famille « Manouche » avec une tradition musicale de longue date (son d’autres ensembles avec Luis Delgado, avec qui il a enregistré le disque «Tanger », Albaraka et avec le Ballet
grand-père était le légendaire Piotto Limberger). Son père Vivi, chanteur et guitariste et sa mère flamande Flamenco de Joaquín Ruiz. Il est membre du quartet du pianiste Javier Coble, dans lequel le Flamenco se
l’ont élevé pour comprendre et apprécier leurs cultures respectives. Enfant, Tcha est déterminé à devenir mêle à la musique de Jazz. Il collabore aussi avec Radio Tarifa. Récemment, il a réalisé une tournée aux Pays
un chanteur de flamenco. A douze ans, il commence à jouer de la clarinette, à rejoindre l’orchestre de la Bas avec la compagnie de danse espagnole « De Lunares Danza ». Il forme avec Serguei Sapritchef et Andrés
famille « Le Piotto’s ». Pendant ce temps, il étudie la guitare flamenca, mais en raison d’un manque de bons Cisneros le trio Transit. Cet ensemble se produit lors de nombreux concerts pédagogiques dans la
professeurs, il passe à un nouvel apprentissage, celui de la guitare de style Django, auprès de maîtres tels Comunidad de Madrid. David Mayoral a participé à des enregistrements discographiques tels que : Cantos
que Fapy Lafertin et Koen De Cauter. A cette époque, il travaille avec Het Muziek Lod », et rencontre Dick de Sefarad, Ibn-Arabi, Bestiario, Cantigas de Sta María de Atocha (Sello Pneuma), Fuenllana (Glosa), Passion
Vanderharst, qui l’initie à la musique classique contemporaine et au jazz moderne. Et c’est grâce à son ami for Percussion, La Música del Antiguo Egipto (N.A. Recordings), Al-son (Mudéjar), etc...
et collègue Herman Schamp qu’il se consacre à la musique classique et à la composition. Quand Tcha a
dix-sept ans, il étudie le violon, inspiré par les histoires sur son grand- père et les enregistrements de Toki Amira Medunjanin
Horvath. A vingt et un ans, il quitte la Belgique pour Budapest, où il suit les cours classique et tzigane de Il n’est pas facile de trouver un seul mot qui puisse expliquer le terme Bosnien SEVDAH, bien que le mot
Bela Horvath. De retour en Belgique, Tcha souhaite travailler avec Fabrizio Cassol et Alain Platel (Les Ballets désir en soit peut-être le plus proche. Comme le duende espagnol, il porte de multiples significations - l’amour,
C de la B) dans les productions des «Vêpres » et «Pitié ». Avec «Les Ballets » Tcha fait ses débuts en tant l’amour sans espoir, l’amour sans fin, un désir fiévreux que même le paludisme ne produira jamais chez
que compositeur dans « Patchagonia ». Il y a quelques années, il a pu réaliser un vieux rêve : fonder un l’amant éprouvé, - mais à la fin, c’est un mode de vie , et un récit que raconte l’histoire en elle-même. Amira
groupe traditionnel exceptionnel : Magyar Nota band. Il a également formé le trio Kalotaszeg, interprétant est née à Sarajevo au moment où la popularité de la musique traditionnelle dans l’ex-Yougoslavie était au
de la musique folklorique de Kalotaszeg Transylvanie. Récemment, Tcha a créé le quintet « Les Violons de plus haut, et où le mouvement sevdah tenait une place spéciale pour elle. Le sevdalink ou chansons sevdah
Bruxelles », rassemblant de jeunes et talentueux violonistes de jazz. C’est en jouant avec le « Duo Tcha Limberger qu’elle a apprises de sa mère étaient les plus belles des chansons. Sa fascination pour la tradition orale de
Gitaar -Herman Schamp » que Tcha trouve son expérience musicale la plus créative. C’est là qu’il a Bosnie-Herzégovine l’a amenée à se consacrer à la création d’une voix unique à l’intérieur du sevdalinke et
commencé à explorer et apprécier l’improvisation libre d’une façon très intense et illimitée. à explorer la capacité expressive de ces chansons à leur maximum. Elle a passé des années à chercher des

Slobodan Marković, orgue


gens qui partagent ses idées sur le sevdah, et la meilleure façon de le présenter. Surnommée la « Billie Holiday
de Bosnie » par le journaliste de musique et auteur Garth Cartwright, la comparaison reflète la manière dont
Slobodan Marcovic est compositeur, arrangeur, producteur et pianiste. Né en 1951 à Belgrade, il commence Amira révèle à tous le sevdah à partir de ses qualités intrinsèques trouvant de nouveaux contextes et de
ses études de musique avec le piano puis la composition auprès d’A. Obradovic. Il commence sa carrière nouvelles formes à l’intérieur d’une tradition de plusieurs centaines d’années.

70 71
Erez Shmuel Mounk, percussions cet ensemble jusqu’en 1990. Elle commence à l’âge de 13 ans à prendre des leçons de oud auprès d’H.
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
Tsiamoulis et en 1991, elle représente la Grèce aux JMF de Paris, en jouant du oud et en chantant. Elle continue
Expert en percussions, spécialiste reconnu du tabla et des percussions du Moyen-Orient (darbouka, daf et divers
sa formation par des stages (Finlande) et commence à donner elle-même des cours de oud et à se
tambours…), Erez Shmuel Mounk a enregistré avec de nombreux musiciens israéliens dans divers styles de
produire dans l’orchestre municipal du Pirée. Elle obtient en 2000 son diplôme de musique byzantine et
musique (Yair Dalal, Shlomo Grounich, Yasmin Levi, Masina et Ahod Banai, Gyora Findman). Il a aussi joué
participe à plusieurs enregistrements en Grèce (dont un avec S. Sinopoulos, P. Dimitrakopoulos et V. Karipis).
et enregistré avec de nombreux musiciens en Europe, aux États-Unis et au Japon. Il se produit dans de très
Lors de ces dernières années, elle a participé ou produit plusieurs Cds avec succès : Ta Tragooudakia mou
nombreux festivals dans le monde entier : Angleterre, États-Unis, Australie, Italie, Nouvelle-Zélande… Au printemps
poulo, San helidoni, Amygdalaki tsakisa (publié par la suite aux Etats-Unis sous le titre Drawing in an almond),
dernier, Erez Shmuel Mounk a enregistré un nouveau CD avec Jordi Savall, avec lequel il se produit en concert.
Politiki Zygia (avec Hristos Tsiamooulis et Sokratis Sinopoulos). Elle a participé à de nombreux enregistrements
Nedyalko Nedyalkov, kaval et a collaboré avec beaucoup d’autres artistes grecs dans les domaines de la musique folklorique ou de la
musique contemporaine. Elle est professeur de chant folklorique grec à « l’Université d’Athènes 1871 ».
Né en 1970 en Bulgarie, dans une famille de longue tradition musicale. Son intérêt pour la musique s’est
manifesté très tôt avec la pratique d’un instrument : l’accordéon. A l’âge de sept ans, il entre dans une école
Milan Pavkovic, contrebasse
de musique et commence à travailler le kaval, instrument caractéristique des Balkans et en particulier de Bulgarie,
puis se spécialise dans la Folk Music dans la ville de Shiroka Laka où il devient rapidement l’un des espoirs Milan Pavkovic, né en 1977 à Belgrade en Serbie, s’est intéressé à la musique dès l’âge de six ans. Il a suivi
les plus sûrs de la musique folk de son pays. Il ne tarde pas à rejoindre le fameux Folk Orchestra de la Radio un enseignement musical dans sa ville natale puis, à l’âge de quinze ans, il va à l’Université de Graz en
Nationale Bulgare en tant que soliste, ce qu’il est toujours aujourd’hui. En 1999, il enregistre un CD avec Autriche pour y suivre des cours dans la classe de Wayne Darling, qui lui permettront d’obtenir son diplôme
les plus célèbres musiciens de son pays, tel Georgi Petrov, Angel Dimitrov et Peyo Peer, parmi d’autres. Dès de la Jazz Academy. Durant les années suivantes, il a joué avec d’éminents musiciens et de nombreux ensembles
les années 1986-1990, les plus hautes distinctions lui ont été remises. En effet les spécialistes de la musique comme Stjepko Gut, Duško Gojkovic, Fritz Pauer, Renato Chico, Dave Gibson, John Holenback, Wayne
bulgare le considèrent comme un véritable maître du kaval. Darling, Ljubiša Pavković, Matt Shiff, Ehud Asherie, Robert Hauber, Jean Cartier, Ivan Aleksijević, Marko
Djordjević, Vik Vogel, Ulli Renert, Goran Potić, Vasil Hadzimanov, Ed Neumeister, Karl Razer, Nenad Petrovic,
Leopoldo Novoa, harpe et percussions Filip Bulatovic, Dusan Ivanisevic et d’autres… A partir de 2006, il s’installe à Belgrade donnant des
Compositeur et interprète bi-national (colombien et mexicain), il est né à Bogota. Il a réalisé ses études au concerts et enregistrant pour plusieurs albums (Happy Guitar Trio, Vladimir Krnetić “Sweet Love”,
Conservatoire National et à l’Université Pédagogique de Colombie puis à l’Ecole nationale de Musique de Belgrade Jazz Trio, Jazz Connection Band). Actuellement il est le membre de plusieurs groupes et il est
l’Université de Mexico (UNAM) auprès de Federico Ibarra, puis à l’IRCAM de Paris et au Laboratoire devenu un acteur essentiel de la scène jazzistique européenne.
d’Informatique et d’Electronique Musical (LIEM) du Centre Reina Sofia de Madrid. Il a réalisé des travaux
de recherche sur la musique traditionnelle en Colombie et au Mexique. Comme interprète, il a été membre Philippe Pierlot, viole de gambe
de plusieurs ensembles et a offert de nombreux concerts dans des salles au Mexique, Colombie, Brésil, Etats- Philippe Pierlot est né à Liège (Belgique). Après un apprentissage en autodidacte de la guitare et du luth,
Unis, Espagne, France, Allemagne, Autriche, Maroc, Corée, Singapour et Chine. Il est l’auteur de plusieurs il s’intéresse à la viole de gambe, qu’il étudie auprès de Wieland Kuijken. Il dirige le Ricercar Consort et
œuvres de musique de chambre pour divers ensembles et solistes, parmi lesquelles on peut souligner se consacre principalement au répertoire du XVIIe siècle, permettant au public de découvrir des
l’opéra La muerte y el hablador (La mort et le parleur). Il a aussi participé à des enregistrements de CDs en compositeurs et des oeuvres d’une grande valeur artistique. Il interprète aussi des oeuvres contemporaines,
tant que compositeur ou interprète. Son œuvre musicale pour le théâtre et la danse a reçu de nombreuses dont un grand nombre lui ont été dédiées, et il est l’un des rares interprètes à jouer du baryton, un instrument
distinctions, comme le prix Silvestre Revueltas. peu connu pour lequel Haydn a composé près de 150 pièces. Il a édité et ainsi fait revivre plusieurs opéras,
dont Il Ritorno d’Ulisse (donné au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles, au Lincoln Center de New York,
Stoimenka Todorova Outchikova-Nedialkova, chant au Hebbel Theater de Berlin et au Festival de Melbourne, entre autres). Il a aussi produit le Sémélé de Marin
Stoimenka Todorova Outchikova-Nedialkova est née en 1972 dans la ville de Pazardzhik dans une famille de Marais et la Passion selon Saint Marc de Bach. Ses derniers enregistrements incluent les Divertimenti de
musiciens et s’est rapidement faite connaître des provinces de Pazardzhik à Thrace pour la beauté de ses Haydn pour le baryton (réalisés avec Rainer Zipperling et François Fernandez), les sonates de Bach pour
interprétations. Elle est par ailleurs diplômée de la Folk Music School de Shiroka Laka en 1991 et de la Music basse de viole et clavecin, ou La Gamme de Marin Marais et récemment, à des oeuvres de William Lawes.
Academy de Plovdiv en 1995 tout en donnant plusieurs concerts et réalisant des enregistrements pour la Bulgarian Il enseigne aux conservatoires de La Haye et Bruxelles.
National Radio. Stoimenka s’est par la suite produite comme soliste avec le choeur de femmes de la radio bulgare
Angelite, ensemble de renommée internationale. Avec ce choeur, elle a participé à divers projets avec des Slobodan Prodanovic, accordéon
personnalités telles que Bobby McFerrin, Phil Collins, Jan Garbarek, Hun-Hur-Tu, Chris Hinze, le Moscow Art Slobodan Prodanovic est né en 1967 à Kragujevac. C’est dans cette ville qu’il suit ses études musicales au
Trio, Eddie Jobson ou encore Adriano Celentano. Stoimenka Todorova Outchikova-Nedialkova se consacre Conservatoire dirigé par Miloje Milojevic. Spécialisé dans la musique traditionnelle et folklorique, il a
également à l’enseignement, en étant notamment professeur de chansons traditionnelles bulgares. rapidement publié quatre albums en solo et participe à des enregistrements et des arrangements avec d’autres
musiciens, en concerts, à la télévision et au théâtre.
Katerina Papadopoulou, chant Il est membre de l’UMUS, une association serbe d’artistes musiciens et accompagne Bora Dugic pour de
Née à Athènes, elle entre à l’âge de 8 ans dans le chœur J. Tsiamoulis pour y chanter de la musique byzantine, nombreux concerts, et des festivals à travers le monde : Bruxelles, Trieste, Londres, Paris, Sydney etc.., comme
de la musique folklorique et traditionnelle grecque. Elle participe à tous les concerts et enregistrements de bien sûr dans leur propre pays .

72 73
Dimitri Psonis, santur, saz et percussions homme de défis, Rajery ne se contente pas d’être un musicien hors pair mais est également engagé
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
humainement. Il dispense son savoir et oeuvre comme musico-thérapeute. Professeur de valiha
Dimitri Psonis débute à Athènes, sa ville natale, ses études d’analyse musicale, harmonie, contrepoint, musique
depuis 1989, il crée sa propre école en 1994, ainsi qu’un atelier de fabrication de valiha, avec l’aide
byzantine et instruments populaires grecs. Il les poursuit à Madrid, où il obtient le titre le plus élevé pour
de l’Unesco et Handicap International, dans le cadre d’une campagne pour l’abolition du travail des
la percussion et la pédagogie musicale au Conservatorio Superior de Música, de marimba avec Robert Van
enfants, arrachant ainsi à la rue des enfants à qui la vie a volé leurs plus belles années.
Sice et Peter Prommel, et de musique contemporaine avec Iannis Xenakis. Il collabore avec de nombreux
orchestres en Espagne. Il a fondé les ensembles de percussion Krustá, Aula del Conservatorio de Madrid,
Moslem Rahal, ney
P’An-Ku et Trío de Marimbas Acroma. Il a collaboré avec plusieurs troupes de théâtre. Il a réalisé des
Diplômé de l’Institut Supérieur de Musique de Damas en 2003, il choisit de se spécialiser dans la technique
enregistrements pour RNE et TVE et enregistré la bande sonore de divers films. Il collabore avec de
du Ney. Moslem Rahal est soliste dans l’Orchestre Symphonique National de Syrie et membre du Groupe
nombreux ensembles de musique ancienne : Hespèrion XXI, Le Concert des Nations, Sema, Speculum, Orchestre
National de Musique Arabe. Il devient professeur de Ney à l’Institut Supérieur de Musique de Damas
Baroque de Limoges. Il donne des cours de percussion et de pédagogie dans différentes écoles de
et à l’Université « Music College » d’Homs. C’est le fondateur et directeur du Shams Ensemble
musiqueet conservatoires, ainsi que des conférences sur la musique orientale. Il a accompagné de
Group. Il a participé à l’Arabic scientific of Music en faveur du développement du Ney et participé
nombreux chanteurs et musiciens comme Elefthería Arvanitaki, Maria del Mar Bonet, Eliseo Parra et Javier
aux Rencontres Internationales d’interprètes du Ney pour le 25e Jerash Festival. Avec l’Orchestre
Paxariño. Récemment, il s’est consacré à l’interprétation de la musique classique ottomane et de la
Symphonique de Syrie il a donné de nombreux concerts sous la direction du Maître Misak Bagboderian
musique populaire de Grèce et de Turquie, ainsi qu’à ses instruments : santur et tar iraniens, saz et oud
et dans le monde arabe sous la direction du Maître Soulhi al-Wadj ainsi qu’avec le groupe National
turcs, santuri et lauto grecs et tous les instruments à percussion de ces régions (zarb, riq, bendir…). Il a fondé
de Musique Arabe. Avec son ensemble Shams Ensemble il a participé à un festival mondial à Barcelone
l’ensemble Metamorfósis puis Misrab, avec Pedro Estevan et Ross Daly.
avec Maria del Mar Bonet, au Festival Ibn al-Ensan (Liban) ainsi qu’au Festival Min al-Awal de Dubaï
Xavier Puertas, violone et contrebasse et Abu Dhabi. Moslem Rahal a écrit un chapitre comme spécialiste de son instrument pour le
Né à Barcelone en 1967, il est diplômé de contrebasse du conservatoire supérieur de musique de cette ville Dictionnaire Musical du professeur Victor Babinco. Outre son activité de musicien, il est constructeur
ainsi que par le conservatoire de la ville de Vienne (Autriche). Il est contrebassiste à l’orchestre symphonique de Ney et de Kawala.
de Barcelone (Orchestre National de Catalogne) et collabore avec de nombreux orchestres symphoniques
ainsi qu’avec des groupes espagnols de musique contemporaine. Il participe à une tournée de concerts à David Sagastume, contreténor
travers l’Espagne auprès du pianiste autrichien Paul Badura-Skoda. En septembre 1996, le duo Iglesias-Puertas Né à Vitoria-Gasteiz en 1972, il y étudie le violoncelle au conservatoire supérieur de Musique Jesús
interprète un répertoire allant de l’époque classique jusqu’à l’époque contemporaine. Il est professeur dans Guridi auprès des professeurs Gabriel Negoescu et François Monciero et reçoit le prix extraordinaire
les conservatoires de Cervera (Leida) et Terrassa et à l’école de musique de Gracia (Barcelone) et aussi professeur dans cette spécialité. Parallèlement, il suit des études de piano, de viole de gambe et de clavecin et
de pédagogie des Cordes au Conservatoire du Liceu de Barcelone. Dans le domaine de la musique ancienne, s’initie à la composition. Il a aussi reçu les conseils de professeurs prestigieux comme Siegfried Palm,
il s’est spécialisé dans la contrebasse baroque et le violone en jouant auprès d’ensembles tels que El Laurentiu Sbarcea et José Luis Estellés. Il poursuit des études générales et une carrière d’instrumentiste
Concerto Espanol, le Baltazar Newman, ensemble Freiburg, l’Orquestra Barroca Catalana et les ensembles en tant que membre de l’Ensemble Instrumental Jésús Guridi. Durant plusieurs années, il fait partie
dirigés par Jordi Savall. En 2003, il a participé à la tournée des concerts du 50ème anniversaire du Concentus de l’Orchestre (EGO) et travaille de façon régulière avec l’Orchestre symphonique Euskadi. En même
Musicus Wien. Il possède une collection d’instruments anciens parmi lesquels il faut citer un violone temps, il travaille la voix dans le registre de contreténor auprès des professeurs Isabel Alvarez, Richard
Contreras fabriqué à Madrid au début du XVIIIe siècle et une contrebasse milanaise à 5 cordes de la fin du Levitt, et Carlos Mena. Il chante de façon habituelle avec la Capella Reial de Catalunya sous la
XVIIe siècle. direction de Jordi Savall et participe ainsi à de nombreuses productions. Il participe en tant que soliste
à de nombreux concerts et festivals nationaux et étrangers pour des productions comme “Giulio Cesare”
Rajery, valiha de Haendel, dirigé par Andreas Spering à La Maestranza de Sevilla. Il a chanté pour différents
«Rajery est sans aucun doute le plus brillant et novateur des virtuoses de la valiha de la jeune ensembles comme Los Ministriles de Marsias, les Orquestas : Barroca de Salamanca, Barroca de Sevilla,
génération de Madagascar.» Musiques de toutes les Afriques Virtuose de la valiha, l’instrument de musique Ciudad de Granada, Filarmónica de Málaga, The Age of Enlightement, Le Concert Francais, Café
emblématique de Madagascar. Rajery (prononcer “rajer”) est un homme rare et un musicien Zimmermann et De Nederlandse Bachvereniging sous la direction, pour l’une des dernières fois,de
d’exception. Malgré son handicap - une main droite amputée - il a réussi à force de détermination à Gustav Leonhardt. Il est membre fondateur de l’ensemble Intonationes particulièrement spécialisé dans
devenir l’un des virtuoses de la valiha et s’est forgé un style unique, dépouillé, raffiné et poétique. La l’interprétation du répertoire polyphonique hispanique des XVIe et XVIIe siècles.
valiha (prononcer “vali”) est une cithare, sorte de luth tubulaire en bambou. L’instrument a des sonorités
cristallines : ses notes évoquent tour à tour harpe, clavecin, kora, sanza ou santour. Les cordes en sont Lubna Salame, chant
des câbles de freins de vélo (arrière, précise Rajery !), qui s’accordent sur des petits chevalets provenant Lubna Salame est une chanteuse que beaucoup considèrent comme merveilleuse, grâce à la plénitude
de calebasses. Son art se nourrit des différentes traditions malgaches (mélodies des Hauts Plateaux, de sa voix et à sa forte présence sur scène. Elle est spécialiste du chant arabe classique et elle est fortement
rythmes salegy de la Côte, polyphonies vocales du Sud...). Ses chansons, écrites dans la langue du inspirée par d’immenses artistes comme Leila Morad, Ispahan et Oum Koultoum en particulier. Elle arrive
pays, parlent des feux de brousse qui ravagent la forêt primaire, des voleurs de zébus, de la vie quotidienne à mélanger la musique classique arabe avec le répertoire contemporain israélien. Elle se produit avec
du peuple malgache, de ses craintes et de ses espoirs. Humainement engagé et musico-thérapeute, des musiciens comme Yair Dalal, David Daor, Schlomo Grunich, Achinoam nini Zehava Ben et

74 75
beaucoup d’autres… Elle est la chanteuse attitrée de l’orchestre de Nazareth depuis 12 ans et se produit unissent les pays scandinaves à la péninsule ibérique. Fin 2009, elle sort son nouvel album, de création
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
dans le monde entier dans de nombreux festivals et salles de concerts. Elle collabore à travers la planète personnelle, Peiwoh (Alia Vox), hommage aux harpes qui s’inspire de la légende orientale du même
avec de nombreux artistes : par exemple avec Tom Yorke (Radio head) Faruk Takbilak et Saffo. Elle a nom. Par ailleurs elle donne des cours de harpe, mais surtout, on ne compte plus ses participations à
été choisie par Johnny Greenwood pour chanter la chanson “Inta omri” d’Oum Koultoum lors d’une une infinité de festivals et la critique la surnomme “La fée de la harpe”. Avec Peiwoh, elle est finaliste
série de concerts au London Royal Hall Festival. du III Prix Miquel Martí i Pol, 2011 avec la chanson “Si tornes”de l’album Peiwoh (EDR Discos). En outre,
elle a reçu la distinction de “World Music from Catalonia 2011” de la Generalitat de Catalunya.
Haig Sarikouyoumdjian, duduk
Né en 1985, il débute le duduk (hautbois arménien) à l’âge de 13 ans. Il effectue de nombreux séjours Ferran Savall, chant
auprès de maîtres en Arménie avec qui il apprend d’une part la technique de l’instrument, avec toutes Né à Bâle en 1979, fils de Montserrat Figueras et de Jordi Savall, Ferran Savall vit ses jeunes années
ses nuances de timbres, et d’autre part le répertoire traditionnel avec toutes ses subtilités (subtilité de au contact quotidien chez lui d’une atmosphère musicale d’étude, de répétitions et de concerts des
l’intervalle, des intonations, ambiguïtés et multiplicités rythmiques, travail de l’ornement, développement membres de sa famille. A l’âge de sept ans, il entame sa formation musicale par l’étude du violon et
des modes). Il collabore jusqu’en 2004 avec un ensemble traditionnel arménien, sous la direction de du piano. A quinze ans, il commence des études de guitare à l’Escola Luthier de Barcelone dans la classe
Gaguik Mouradian qui l’a profondément marqué par son approche de la musique. Il travaille de Xavier Coll. Dans les années 2001-2003, il étudie les instruments anciens à l’ Escola Superior de Musica
actuellement sur différents projets dont Medjlis, où la musique arménienne rencontre le jazz et la musique de Catalunya (ESMUC) dans la classe de Xavier Diaz-Latorre et en 2005, il part pour Trossingen
contemporaine et un trio de musique traditionnelle d’Arménie. étudier le théorbe auprès de Rolf Lislevand. Il a aussi travaillé en diverses occasions avec Andrew Lawrence-
King dans le cadre des “Cursos de Música Antiga de Catalunya” de San Feliu de Guíxols. Ferran Savall
Arianna Savall, chant, harpe est un chanteur autodidacte à la recherche de la voix naturelle. En 2000 il commence à s’intéresser
Arianna Savall a joué en Europe, en Scandinavie, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Australie, au Japon, activement au chant après l’écoute des disques d’Ella Fitzgerald, Al Jarreau et Stevie Wonder, grâce
en Nouvelle-Zélande, en Corée du Sud, à Singapour, en Turquie, en Russie, au Canada et en Israël. Sa à l’appui inconditionnel de ses parents. Par la suite, sa volonté constante de connaître d’autres
passion pour la musique ancienne et pour l’improvisation la mène à l’autre extrême : la musique façons de chanter, l’incite à explorer les musiques du monde : celles du Pakistan, de l’Inde, d’Arménie
contemporaine. Elle se met alors à travailler intensément avec le compositeur suisse Conrad Steinmann entre autres, mais en recherchant toujours la spécialisation du style et la pratique de techniques innovantes
sur la reconstruction de la musique grecque antique et les poèmes de Sappho. Fruit de ce travail, le disque à ajouter à ses improvisations. C’est ainsi qu’il renforce ses connaissances de base par des cours de
très apprécié par la critique Melpomen et Sappho and her time (HARMONIA MUNDI). Autre travail technique vocale auprès de Dolors Aldea. Durant les cinq premières années où il s’intéresse au chant,
expérimental, le disque de Rolf Lislevand Nuove musiche (ECM2006) sur lequel Arianna Savall Figueras participe son espace d’apprentissage et de réalisation se situe sur les places et dans les rues du quartier de Gràcia,
en tant que chanteuse et harpiste. En juin 2006, elle interprète l’œuvre pour soprano et neuf instruments à Barcelone, en particulier dans le bar SiNo, disparu aujourd’hui, de l’écrivain vénézuélien Armando
modernes de la compositrice estonienne Helena Tulve (1972), Lijnen à Tallinn. Plus tard, elle enregistrera Luigi Castaneda. En 2004, il entreprend l’aventure de se produire professionnellement avec sa famille,
cette œuvre pour ECM avec le groupe Nyyd Ensemble sous la direction d’Olari Elts avec qui elle a ce qui les amène à enregistrer le disque Du temps & de l’instant, suivi de nombreux concerts en Australie,
également chanté à l’Opéra de Rennes Quatre Instants de K. Saariaho. Elle met plusieurs projets en place au Brésil, Etats-Unis, Canada, Russie, etc. A partir de 2005 il collabore avec la danseuse et chorégraphe
avec Helena Tulve. Les premières sont données à l’Opéra de Monaco : Équinoxe de l’âme et Arboles lloran indienne Shantala Sivalingappa pour divers projets ainsi qu’avec des musiciens tels que Chitravina N.
por lluvia avec Vox Clamantis, sous la direction de Jaan-Eik Tulve. En 2008, elle participe aux Carmina Burana Ravikiran, Thodur Madabusi Krishna, Subash Chandra, Prabhou Edouard et Wassim Soubra. En 2008,
de C. Orff sous la direction de Manel Valdivieso et chante L’abbé Agathon d’Arvo Part avec l’ensemble il enregistre Mireu el notre mar avec l’aide de Mario Mas et la participation de Jordi Gaspar. Il a également
Cello Octet Amsterdam. En 2010, elle se produit dans plusieurs Festivals consacrés à la Musique d’Arvo collaboré avec des musiciens comme Driss El Maloumi, Nedyalko Nedyalkov, Razmik Amyan, Gaguik
Pärt, notamment le Nargen Festival (Estonie) qui célèbre les 75 ans du compositeur estonien, point de Mouradian et Hakan Güngör, avec qui il vient de jouer récemment en Turquie accompagné par le
départ d’un travail intense avec le compositeur et sa femme, Nora ; elle chante avec l’ensemble Parco Groupe Pandora pour TRT Musik. En 2012, il débute une intense collaboration avec Jordi Gaspar en
della Musica Contemporanea Ensemble sous la direction de Tonu Kaljuste. Les chemins qu’elle a empruntés duo puis dans d’autres projets comme Gemini avec Jordi Bonell et Roger Blavià. Il participe au
en tant que chanteuse et harpiste sont réunis dans son premier disque en solitaire Bella Terra (Alia Vox, spectacle de poésie Una musica de cavalls negres, d’Albert Roig et Jordi Gaspar. Dernièrement, il a travaillé
2003) où elle interprète ses compositions et elle se produit avec son ensemble dans de nombreux avec STN et les a accompagnés comme chanteur lors de la présentation du deuxième disque de cette
festivals. formation. En ce printemps 2014, Ferran Savall vient de publier son second disque IMPRO, dans lequel
Chanter en s’accompagnant à la harpe est une tradition ancestrale avec laquelle Arianna Savall Figueras il montre son évolution musicale et personnelle à travers différentes improvisations. Sa caractéristique
renoue grâce à un travail de récupération qui met en œuvre la musique ancienne et la nouvelle essentielle est une grande spontanéité dans l’art de chanter : sa musique est le fruit du moment, de
création musicale, toujours avec des harpes historiques. Le vidéo-clip L’Amor sur des textes de Miquel l’émotion juste, de sa propre manière d’être et des ressources sur lesquelles il compte à cet instant
Martí Pol reçoit le prix “Coup de Cœur” décerné par MEZZO TV, en 2004. En 2009, elle crée avec son précis. Ses interprétations sont toujours uniques et jamais identiques car son univers musical est construit
compagnon à la ville, le musicien Petter Udland Johansen, la formation Hirundo Maris,spécialisée dans sur l’improvisation quand la musique naissante est fille de l’espace où il se trouve, de l’ambiance comme
la musique ancienne, du Médiéval au Baroque, et la création personnelle. Leur projet créatif porte sur des gens qui l’accompagnent. C’est la raison pour laquelle il choisit de se produire dans des espaces
la musique méditerranéenne et nordique, fruit d’un vaste travail mené conjointement, et à l’image de ouverts et souvent improvisés, dans des cercles intimes où le public, lui aussi, participe à la création
cet oiseau migratoire, ils retrouvent les chemins de la mer et de la musique qui, depuis la nuit des temps, de l’atmosphère de laquelle émergera sa voix, son chant.

76 77
Jordi Savall le cadre d’un projet intitulé 3MA. Son dernier album « Chamber Music » enregistré avec Vincent Segal a
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
reçu la Victoire du Jazz du meilleur album étranger et s’est vendu à plus de 25 000 exemplaires dans le
Jordi Savall est l’une des personnalités musicales les plus polyvalentes de sa génération. Ses activités comme
monde. Ballaké Sissoko vient de terminer son nouvel album « At Peace », cet album produit par Vincent
concertiste, pédagogue, chercheur et créateur de nouveaux projets, tant musicaux que culturels, le
Segal est sorti à l’automne 2012 sur le label No Format.
situent parmi les principaux protagonistes de l’actuel renouveau de la musique historique. Il est fondateur
conjointement avec Montserrat Figueras et directeur des ensembles musicaux Hespèrion XXI (1974), La
Capella Reial de Catalunya (1987) et Le Concert des Nations (1989) avec lesquels il explore et crée un
Víctor Sordo, ténor
Né à Badajoz, il fait des études de piano au conservatoire de cette ville auprès de Guadalupe Rey, puis
univers d’émotions et de beauté et les projettent dans le monde pour des millions d’amateurs de musique,
de direction chorale au Conservatoire de Séville auprès de Ricardo Rodríguez. A la suite d’une longue
faisant ainsi connaître la viole de gambe et les musiques oubliées d’ici et d’ailleurs, ce qui l’a crédité comme
et intense carrière d’accompagnateur au piano et de chef de chœur, il entame des études de chanteur
l’un des principaux défenseurs de la musique ancienne. Avec sa fondamentale participation au fil d’Alain
lors de différents ateliers avec des chefs comme Peter Phillips, Owen Rees, Fernando Eldoro, Graham
Corneau Tous les Matins du Monde (César de la meilleure bande sonore) son intense activité concertiste O’Reilly, Marcel Peres, Tamara Brooks, Xavi Díaz, Javier Busto, Marco Berrini, Marco Simoncini,
(140 concerts à l’année), discographique (6 enregistrements par an) et avec la création d’Alia Vox , label Giuseppe Malozzi, Albert Alcaraz, Julio Domínguez, etc. Par la suite, il fait une formation individuelle
fondé par Montserrat Figueras et Jordi Savall en 1998, il démontre que la musique ancienne n’est pas forcément de chanteur avec María Coronada Herrera et se spécialise ensuite dans le répertoire renaissant et baroque
élitiste et qu’elle intéresse un public de tout âge chaque fois plus divers et nombreux. Tout au long de sa auprès de Jan Van Elsacker, Isabel Álvarez, Miguel Bernal, Jordi Ricart, Lambert Climent ou Kevin Smith,
carrière, il a enregistré plus de 200 disques qui ont été reconnus et couronnés par de nombreux prix comme et actuellement avec Bart Vandeweghe. Au cours de cette période de formation, il débute dans
les Midem Classical Awards, les Diapasons d’Or, l’International Classical Awards ou le Grammy Award 2011, plusieurs rôles d’opéra comme Sailor (Dido & Aeneas/Purcell) dans le cadre du cercle de BBAA de Madrid,
pour le livre-disque Dynastie Borgia. Ses plus de quarante ans dédiés à la récupération du patrimoine musical Tamino (Die Zauberflöte/Mozart) dans le cadre des nuits du Carmen de Seville, Don Ottavio (Don
lui ont apporté de nombreuses distinctions. En 2008 Jordi Savall a été nommé « Ambassadeur de l’Union Giovanni/Mozart) au théâtre Coria del Rio ainsi que Postiglione (La fanciulla del west/Puccini) au
Européenne pour le dialogue interculturel » et avec Montserrat Figueras ils ont été nommés « Artistes pour Théâtre de la Maestranza de Seville, avec la formation Forma Antiqua, l’orchestre du conservatoire de
la Paix » dans le cadre du programme « Ambassadeurs de bonne volonté » de l’UNESCO. L’année suivante, Séville et l’orchestre symphonique de Seville sous la direction de Kenneth Weiss, Francisco Cintado
et Pedro Halffter. Il a également chanté le répertoire de l’oratorio en tant que soliste dans le rôle de
il fut de nouveau nommé par l’Union Européenne « Ambassadeur de l’année 2009 pour la créativité et
l’Evangéliste de la Passion Selon Saint Jean de Jean Sébastien Bach, dans le Requiem de Mozart, le Stabat
l’innovation ». En 2012, Jordi Savall a reçu les décorations de « Commandeur des Arts et Lettres » et « Chevalier
Mater de D. Scarlatti, la Messe en Sol M de Schubert et le Reniement de Saint Pierre de Charpentier (dans
de la Légion d’Honneur » par le Ministère de la Culture français puis a reçu le prestigieux prix « Léonie le rôle de Jésus), sous le direction de Ricardo Solans, Francisco Rodilla, Josep Cabré, Amaya Añúa et
Sonning Music ». Martí San Martí. Dans le domaine de la musique contemporaine, il a chanté en tant que soliste avec
le Zahir Ensemble, dirigé par Juan García. Il a travaillé sous la direction de chefs d’orchestre tels que
Pedro Halffter, Maurizio Benini, John Nelson, Ramón Torrelledó, Miguel Roa ou Rafael Frübbeck de
Ballaké Sissoko, kora Burgos. Il a chanté dans le chœur de l’Orchestre d’ Extremadura dirigé par Amaya Añúa, dans le choeur
Maître de la kora, improvisateur et compositeur surdoué et passionné, Ballaké Sissoko est aujourd’hui l’un Amadeus, dirigé par Alonso Gómez ainsi que pour des ensembles comme Kalenda Maya, Vocal
des grands musiciens du monde. Son instrument, la kora, cette harpe-luth à 21 cordes d’origine Protus, V pars ou la Schola gregoriana hispalensis, entre autres. Actuellement, il est membre de
mandingue est un héritage familial. Ballaké est le fils de Djelimady Sissoko, grand maître de la kora originaire l’ensemble Novalux, dirigé par Josep Cabré qui s’occupe du répertoire antérieur au XVIIIe siècle et avec
de Gambie, membre fondateur puis directeur de l’Ensemble Instrumental National du Mali et co-auteur lequel il s’est produit dans de nombreux festivals de musique ancienne tant en Espagne qu’en France
en 1971 du premier album instrumental de kora intitulé Cordes anciennes et le petit fils de Cherifou Sissoko, et en Allemagne. Par ailleurs, il collabore avec divers groupes et chefs tels que Collegium vocale de
également joueur de kora. Pris dans l’Ensemble Instrumental National du Mali à l’âge de 13 ans, Il Gand (Philippe Herreweghe, Frans Bruggen), la Capella Reial de Catalunya (Jordi Savall), Coro Barroco
perfectionne son jeu de kora aux côtés des grands maîtres Sidiki Diabaté (père de Toumani Diabaté), N’Fa de Sevilla (Lluis Vilamajó) ou le quatuor La Colombina.
Diabaté et Batrou Sékou Kouyaté. En 1991, à l’âge de 23 ans, il quitte l’Ensemble Instrumental pour
accompagner Kandia Kouyaté, l’une des plus emblématique chanteuse-griotte malienne. Proposant un Zacharias Spyridakis, lyre
jeu de kora innovant, Ballaké devient vite l’instrumentiste le plus sollicité par la première génération de Zacharias Spyridakis est né à Athènes en 1971 et commence à étudier la lyre dès 1980. À partir de
grandes griottes comme Amy Koïta ou Tata Bambo Kouyaté. Il enregistre en 1997 son premier album sous 1983, il suit les leçons du grand joueur de lyre Kostas Moundakis. Depuis des années, il est le
professeur de la section de lyre crétoise au Conservatoire Hellène. Il s’est produit dans un grand nombre
son nom intitulé Kora music from Mali puis en 1998 un deuxième album éponyme. En 1999, il publie
de concerts en Grèce ainsi qu’à l’étranger et a souvent participé à des programmes de radio et de télévision
chez Hannibal l’album Nouvelles cordes anciennes avec Toumani Diabaté et participe également à
dans le monde entier, toujours en relation avec la musique traditionnelle de Crète. Il a collaboré avec
l’enregistrement de l’album Kulanjan avec le bluesman Taj Mahal. La même année, Ballaké fait une de nombreux musiciens grecs et plusieurs ensembles tels que M.Paschalidis, M. Lidakis, V. Lekas et
apparition remarquée au Festival des Musiques Métisses d’Angoulême et signe l’année suivante chez Label IASIS ainsi qu’avec de grands compositeurs comme Ross Daly, Manos Moundakis, Bambis Pramateutakis,
Bleu l’album Deli, salué par la critique internationale, qui marque le début de sa carrière solo. Ballaké va Nikos Mamagakis, Giannis Markopoulos et Vaggelis. En 1993 il fonde avec deux autres musiciens le
par la suite multiplier les rencontres musicales avec des instrumentistes et compositeurs internationaux groupe « Palaina Seferia », dans lequel tous trois chantent en s’accompagnant des instruments qu’ils
tels que Ross Daly, Keyvan Chemirani, Dariush Talaï ou Ludovico Einaudi.. Depuis, Ballaké travaille avec jouent : la lyre, le boulgari et le luth. A l’occasion de leurs concerts ils composent certaines des musiques
des artistes comme Liu Fang avec qui il enregistre l’album Le son de soie ou plus récemment Andy Emler, qu’ils interprètent. Il a participé en 2004 aux cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques
Médéric Colignon ou Guillaume Orti. Il a publié en 2008 un album avec Rajery et Driss El Maloumi dans d’Athènes.

78 79
Yurdal Tokcan, oud bonheur au répertoire de musique de chambre, privilégiant le Lied allemand. Il est régulièrement appelé
BIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES
par la Radio della Svizzera Italiana et a également enregistré pour la RAI, BRT, BBC, ORF, Radio France
Né à Ordu en Turquie en 1966, Yurdal Tokcan a obtenu son diplôme du Conservatoire National (Université
et Radio Vaticana. De nombreux labels l’ont enregistré: lNuova Era, Symphonia, Stradivarius, Accord,
Technique d’Istanbul) en 1988. Il a enseigné le oud à l’Université de 1989 à 1997. En 1990, il a intégré
Divox, Arts, Classico, Chandos, Bongiovanni, Naxos, Amadeus, Aliavox, Harmonia Mundi, Opus 111,
l’ensemble musical du Ministère de la Culture et du Tourisme turc, sous la direction de Tanburi Necdet
Virgin, K617 et Opus Arte.
Yaar. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs d’oud à travers le monde, Yurdal Tokcan a développé
sa propre technique, combinant le jeu traditionnel aux sonorités d’aujourd’hui et a étendu cette technique
à la guitare sans frettes. Beaucoup de ses compositions instrumentales mêlent mélodies traditionnelles et
Zenén Zeferino, chant
textures polyphoniques. Par ailleurs, il collabore avec l’Ensemble de Fasıl d’Istanbul, l’Ensemble de Il est né à Jáltipan de Morelos, Veracruz au sein d’une famille de versificateurs et de chanteurs qui sur
Musique Soufie d’Istanbul et les Istanbul Sazendeleri, avec lesquels il s’est produit à travers le monde. Yurdal plusieurs générations ont cultivé cette expression poétique et musicale, dans la tradition du Fandango
Tokcan a participé à différents projets de Kudsi Erguner, avec qui il a donné de nombreux concerts en Turquie de Veracruz. Il a particulièrement cultivé les modèles de versification offerts par la tradition du “Son
et à l’étranger. Il a également partagé la scène avec des musiciens comme Djaffer Youssef, Trilok Gurtu, Jarocho”. Il a non seulement repris les strophes habituelles du fandango mais a aussi apporté une grande
Egyptian Ahmet, Ömer Faruk, Haci Faruk Tekbilek, Yinon Muallem ou l’octuor de Karl Berder. En 2009, il quantité de vers à l’abondante collection de vers “jarochos”. Il est reconnu comme un excellent
a joué au Festival de Oud de Jérusalem avec Ara Dinkjian et Taiseer Elias et s’est souvent produit avec l’Orchestre improvisateur et l’un des meilleurs interprètes du “Son Jarocho”. Excellent exécutant de la “jarana”, il
Philharmonique Tekfen, composé de musiciens issus de 23 pays. Avec d’autres ensembles, il a été l’invité s’est récemment lancé dans la composition musicale. Il a fait partie des ensembles Chuchumbé et
de plusieurs festivals. Yurdal Tokcan anime des ateliers, il y partage son expérience et ses connaissances Quemayama et vient actuellement de fonder son groupe Sonoro Sueño.
avec de nombreux étudiants turcs et étrangers. Il a réalisé enregistrements et disques et certaines de ses
compositions ont été utilisées dans des musiques de films.

Lluís Vilamajó, ténor


Karl More Productions, a développé depuis 15 ans des partenariats forts avec des artistes tels que Jordi Savall, Renaud Capuçon, Philippe Jaroussky
Né à Barcelone, il a commencé ses études musicales dans le choeur d’enfants du monastère de
etc... et de grandes institutions telles que le Musée d’Orsay, Le Théâtre du Chatelet, la Cité de la Musique, l’Olympia… Conscients du devoir d’archive
Montserrat. Il les a poursuivies au Conservatoire Supérieur de Barcelone et a étudié avec Margarita Sabartés
et Carmen Martínez. Actuellement, il est membre de La Capella Reial de Catalunya et d’Hespèrion XXI
à l’ère des météorites de la médiatisation, un de nos principaux objectifs est d’assurer aux images les meilleures conditions de conservation grâce
sous la direction de Jordi Savall et il collabore avec l’ensemble Al Ayre Español, les Sacqueboutiers de Toulouse, aux nouvelles technologies. Nous proposons à l’Europe et au reste du monde un catalogue de captations qui constitue notre modeste contribution
La Fenice, l’Ensemble Baroque de Limoges, Il Fondamento, l’Orchestre baroque de Venise ou celui de à ce devoir de mémoire. Créateur et producteur de programmes, Karl More Productions est aujourd’hui présent sur l’ensemble du paysage audiovisuel
Séville avec lesquels il a donné de nombreux concerts et réalisé des enregistrements. Il a dirigé l’ensemble français et européen en proposant aussi bien des captations, magazines ou des documentaires. Cette expérience nous souhaitons la partager avec
Capella de Musica de Santa Maria del Mar à Barcelone, où il avait antérieurement chanté sous la vous, alors n’hésitez pas et franchissez le pas d’une communication audiovisuelle réussie. Contactez-nous et étudions ensemble vos besoins en vidéo.
direction du Maestro Enric Gispert ainsi que la formation Cor de Noies de l’Orfeó Cátala. Il réalise actuellement
la direction artistique avec Carlos Mena et Lambert Climent du Coro Barroco de Andalucia (Séville) et
Contactez-nous par mail à l’adresse suivante : karlmore@club-internet.fr
du Coro Vozes de Al Ayre Español Saragosse. En tant que soliste, il a chanté dans des oeuvres telles que
Les Vêpres de Monteverdi, le Magnificat de Bach, le Requiem de Mozart, la Messe de Gloria de Puccini,
La Creation de Haydn, L’Enfant prodigue de Debussy, les Passions de Bach, Le Messie de Haendel, la Messe
en Si mineur de Bach ou encore Il ritorno d’Ulisse in patria de C.Monteverdi sous diverses directions. Il a
par ailleurs participé à de nombreux enregistrements chez Astrée-Auvidis, Alia Vox, Fonti Musicali,
Harmonia Mundi, Sony Classical ou Deutsche Harmonia Mundi., Accord, Discantus...

Furio Zanasi, baryton


Dès le début de sa carrière de baryton, Furio Zanasi s’est consacré avec passion à la musique ancienne,
interprétant un répertoire qui va du Madrigal à l’Opéra, en passant par la Cantate et l’Oratorio. Il a collaboré
avec de nombreux ensembles de renom international, comme Hesperion XX, La Cappella della Pietà
de Turchini, l’Ensamble Daedalus, Elyma, etc... ainsi qu’avec des directeurs comme Jordi Savall, René
Jacobs, Alan Curtis, Gabriel Garrido, Ivor Bolton, Reinhard Goebel, Thomas Hengelbrock, Philippe Herrewege,
Riccardo Chailly et Maurizio Pollini, participant à de nombreuses manifestations. Après avoir débuté
dans le rôle de Marcello de La Boheme au Théâtre de Rieti, il a chanté à l’Opera de Rome, Bellini di
Catania, Nuovo di Spoleto, Massimo di Palermo, Messina, Dresder Semper Oper, Liceu di Barcelona,
Theater Basel, Teatro Regio Torino, Teatro di San Carlo, Zarzuela de Madrid, Bayerische Staatsoper,
Niedersächsische Staatsteather Hannover, Baden-Baden, Teatro Colon etc. En outre, il se dédie avec

80 81
Si vous souhaitez soutenir le Festival ou un projet concret, il vous suffit de compléter
AVANT-PROGRAMME 2015
(sous réserve de modifications) Vous retrouverez le programme détaillé sur le formulaire ci-dessous et de le retourner accompagné de votre règlement. Un reçu
www:alia-vox.com à partir du 1er Mars 2015 fiscal (article 200-5 du Code Général des Impôts) vous sera adressé en retour.

Parrainage et mécénat : montant de votre choix - Don : montant inférieur à 300 €

VOYAGEURS DE L'ÂME & DU TEMPS


Du 15 au 20 Juillet 2015 Nom - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Prénom -----------------------------------------------------
18h à 19h : Récitals : Présentations & Cartes Blanches
Pierre Hamon, Balasz Maté, Manfredo Kraemer, Rolf Lislevand, Adresse - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Xavier Diaz-Latorre, Pierre Hantai...

------------------------------------------------------------

21h30 - 23h : Concerts du soir ------------------------------------------------------------


15.07.2015 - Ibn Battuta- Le voyageur de l’Islam
16.07.2015 - Contrapunctus - l'âge d'or de l'’nsemble de Violes Téléphone - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Mobile - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
17.07.2015 - La Route de l’Esclavage
e-mail - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
18.07.2015 - Terra Nostra - Hommage à la Terre
19.07.2015 - Hommage à Louis XIV
Montant du don - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Manifestation soutenue - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
23h30-00h30 : Nocturnes : Hommages & musiques de la nuit
15.07.2015 - Hommage à l’Arménie -------------- ----------------------------------------------
16.07.2015 - Responsorios de Tinieblas - Tomas Luis de Victoria (indiquez la manifestation : le festival ou le nom du projet choisi)

17.07.2015 - Hommage à l’Afrique


18.07.2015 - François Couperin - Leçons de Ténèbres
19.07.2015 - La Viole de Louis XIV
Versement par chèque à l’ordre de la Fundacio Cima en Espagne, à envoyer avec le
coupon à :
Fundació Centre Internacional de Música Antiga
Eventualité : le 19 Juillet ou le 20 Juillet Cérémonial des “Soupers du Roy” autour
du Souper Royal de Michel-Richard de Lalande Cami de la Font, 2 - 08193 Bellaterra - Espagne

82 83
Nous tenons à remercier chaleureusement
Tous les partenaires qui soutiennent le festival dont les logos figurent sur ce document
et sans qui, il ne pourrait exister
&
Christiane et Nicolas d’Andoque,
Laure d’Andoque et Antoine Fayet,
co-gérants de la SCI de l'Abbaye de Fontfroide
pour leur aimable accueil,

La Table de Fontfroide

Les bénévoles de l’Association «Les Amis de Fontfroide»


et son président Jean-Louis de Lagausie

Bertrand Bayle et Henry Mondié

L’ensemble du personnel de la ville de Narbonne


Le Théâtre Scène Nationale & le Conservatoire de Musique de Narbonne
Gilles Guilleux, directeur du Conservatoire Le Grand Narbonne
Agnès Simonet et Anne-Sophie Castell, professeurs de chant choral
et les enfants du Conservatoire

les ensembles
Hespèrion XXI, La Capella Reial de Catalunya, Le Concert des Nations
La Fundació Cima (Centre international de Musique Ancienne)
L’Association Le Concert des Nations & Festival Musique et Histoire

France Télévisions et France Musique pour leur précieux soutien

Christine Llorca pour la réalisation graphique des documents de ce festival

Les Mairies de Nevian, Bizanet, Perpignan

Philippe Humeau, Facteur de clavecins

L’Imprimerie de bourg (Narbonne)


Expériences, Son de Nuit

Jordi Rotès pour la sonorisation des Jardins en Terrasse


Xavier Valls pour sa collaboration technique (lumières)
Manuel Mohino, Harry Charlier et Antoine Dassonville
pour toute la partie sonorisation et enregistrement

Benjamin Bleton et son équipe de Karl More Productions

Chérie FM Carcassonne et plus particulièrement Pierre Souillard,

nos amis journalistes qui soutiennent le festival


et bien sûr tous ceux que nous risquons d’oublier de citer...
& très particulièrement nos amis fidèles : le public.

84